réforme des retraites

réforme des retraites

Messagede Pïérô » 11 Mar 2010, 01:12

Article paru dans "Alternative Libertaire" de février, http://www.alternativelibertaire.org/ :

42 annuités : nous ne battrons pas en retraite !

La thématique centrale de l’actualité sociale de l’année 2010 sera la réforme des retraites promise par le gouvernement. L’État s’est endetté pour sauver l’argent des riches lors de la crise économique alors maintenant, pour rééquilibrer les budgets, on va donner moins d’argent aux pauvres. Chacun son tour…
L’État français est un bon élève à l’école du FMI (Fonds monétaire international). La crise économique de 2008 a obligé les États à faire marcher la planche à billets pour sauver le système économique. Aujourd’hui est venu le temps du retour à l’équilibre budgétaire. Alors le FMI, en bon maître d’école, donne ses instructions. Pour sortir de l’impasse, il préconise des réformes qui « doivent viser […] à réduire l’accumulation d’engagements futurs au titre des retraites et de la santé ». Selon l’institution, « la réalisation de ce dernier objectif serait facilitée par une volonté de relever l’âge légal de la retraite […] et de freiner la hausse des coûts des services de santé en améliorant leur efficience » [1].

Que fait donc l’État français ? Il s’est déjà attaqué à la sécu et aux hôpitaux l’année dernière et compte maintenant s’en prendre aux retraites.

Augmenter les cotisations patronales ? impensable !

Pour l’instant, le gouvernement est resté flou sur le contenu de ses intentions et se contente d’envoyer des ballons-sondes sur le sujet. Le Conseil d’orientation des retraites (COR) [2] doit sortir un rapport début février avec des propositions précises et le gouvernement annoncera ses intentions dans la foulée. Dans tous les cas, il est fort peu probable que le gouvernement ait l’intention d’augmenter la part des richesses produites attribuée aux retraites car cela entraînerait une hausse des cotisations patronales (chose impensable !).

Il y a deux options qui peuvent être envisagées. La première est l’augmentation de la durée de cotisation. La réforme Fillon de 2003 a imposé une augmentation permanente de la durée de cotisation pour percevoir une retraite à taux plein (de 37,5 annuités à 40, puis à 41 en 2012 et à 42 ensuite…). Il est donc peu probable que ce soit ce facteur qui soit modifié. La seconde est le report de l’âge de départ en retraite. Il s’agirait de faire « sauter le tabou » de l’âge légal de possibilité de départ (60 ans). C’est un élément de plus en plus fictif avec la baisse des pensions qui contraint à travailler plus longtemps et l’entrée sur le marché du travail de plus en plus tardive pour les jeunes. Le plus important est l’âge légal à partir duquel une retraite à taux plein est garantie (c’est-à-dire sans décote) quelque soit le nombre d’annuités accumulées. On est à 65 ans aujourd’hui et le gouvernement parle de le passer à 67 ans…

Ou alors, on réforme tout. Certains projets prévoient de modifier complètement le système général de retraite. Étant donné l’ambiance de crise, il est peu probable que soit remis sur la table directement la question de la capitalisation et des fonds de pensions. Par contre, les propositions de changements systémiques, qui vont être présentés dans le très attendu rapport du COR proposeront sans doute le passage à un système de retraites par points. Cela introduirait une individualisation de la notion de retraite. Chaque salarié-e « achètera » avec ses cotisations sociales un certain nombre de points tout au long de sa carrière, en fonction de son salaire. Le niveau de la pension ne sera donc plus basé sur le dernier salaire ou sur les meilleures années mais sur le nombre de points acquis tout au long de la carrière… attention aux périodes d’inactivité, de maladie, d’accident de travail… Des modulations de ce système tel que l’introduction d’un « compte optionel » sont aussi dans les tuyaux. Ces « options » reviendraient à finir de tailler en pièce la socialisation des salaires pour transformer la retraite en une rente individuelle. Ce serait la fin d’une forme de redistribution des richesses que représente la retraite par répartition.

L’Unsa et la CFDT s’alignent sur le Gouvernement

Face à cette nouvelle attaque, la réponse n’est pour l’instant pas à la hauteur… et l’on peut craindre le pire. Les alternoiments du PS, entre Martine Aubry et Jean-Marie Le Guen qui souhaitent s’aligner sur le gouvernement « par réalisme » et la majorité du bureau national qui ne souhaite pas qu’on touche au verrou symbolique des 60 ans, même si, par ailleurs, elle souhaite, comme l’UMP, un allongement de la durée de cotisation.

La CFDT et l’Unsa se sont déjà prononcées pour une réforme systémique, et même si la CFDT dit attendre son congrès confédéral de juin pour se prononcer définitivement, on peut être sûr que la direction confédérale jouera à nouveau sont rôle de fossoyeuse des acquis sociaux. Côté CGT, le ton semble plus ferme, avec un appel à une intersyndicale sur la question. Malgré cela, elle a abandonné le principe des 37,5 annuités de cotisations pour se concentrer sur le maintien du départ à 60 ans (alors que c’est le nombre d’annuités faites qui détermine le montant de la pension si l’on part avant 65 ans).

L’union syndicale Solidaires à lancé un appel à une intersyndicale et se dit déterminée à lancer le combat le plus tôt possible de façon unitaire. Mais l’unité sera-t-elle possible sur un sujet bien plus précis que celui de la crise comme l’an passé ?

En jeu : le partage des richesses

Bien que la conjoncture ne semble pas propice, il faut pourtant débuter le combat le plus tôt possible. Le débat des retraites c’est celui de la redistribution des richesses par la socialisation des salaires. Au fond il n’est pas question de démographie et d’espérance de vie mais bel et bien de l’appropriation par les capitalistes des richesses produites par les travailleurs. De l’argent pour les inactifs et inactives, qu’il soient à la « retraites », en formation ou au « chômage », il y en a, il suffit de se pencher sur les rémunération des patrons, les stock-options ou les exonérations de cotisations patronales pour en trouver. C’est en ces termes qu’il faut dès maintenant amener le débat sur la place publique et construire des cadres de mobilisations les plus larges possibles pour renverser la vapeur.

Nicolas et Sylvain (AL Marseille)

[1] Perspectives de l’économie mondiale, mise à jour juillet 2009. Disponible sur le site du FMI www.imf.org

[2] Organisme qui a pour rôle principal de mener des réflexions et des analyses sur les régimes de retraites.


Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: réforme des retraites

Messagede sebiseb » 14 Mar 2010, 20:19

Quel projet libertaire pour les retraites ?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: réforme des retraites

Messagede leo » 15 Mar 2010, 11:50

C’est en ces termes qu’il faut dès maintenant amener le débat sur la place publique et construire des cadres de mobilisations les plus larges possibles pour renverser la vapeur.

Quel projet libertaire pour les retraites ?


Ben tiens, en faisant ce genre de déclaration, pour soutenir les syndicats qui démobilisent et "pour en faire une grande démarche populaire et citoyenne" !

Déclaration commune de partis et organisations de gauche en défense des retraites.

mercredi 24 février 2010

Alternative Libertaire (AL), Les Alternatifs, Fase, Nouveau PartiAnticapitaliste (NPA), Parti de Gauche ( PG), Parti Communiste Ouvrier de France (PCOF).

Nicolas Sarkozy a confirmé son obstination à de réformer le système des retraites, lors du troisième sommet social qui s'est réuni le lundi 15 février. Même si le contenu de cette contre-réforme n'est pas encore connu, différentes pistes de régression sont dessinées. En particulier, les deux plus importantes sont l'allongement de la durée de cotisation et le recul de l'âge légal du départ à la retraite.
A cela s’ajoutent de nombreux coups portés aux droits du plus grand nombre : le passage de un million de personnes en « fin de droits » dont sont victimes les chômeurs et les précaires et qui les laissent sans ressource ; une réduction des effectifs de la Fonction publique et en particulier de l'Éducation nationale, immense plan social public ; la chasse aux personnes sans-papiers, familles et salariés ; la multiplication des fermetures d’entreprises de grands groupes qui font des profits immenses (Philips à Dreux, Total à Dunkerque) ; la poursuite de la contre-réforme Bachelot qui liquide des hôpitaux,
Sur tous ces fronts, des résistances se développent, comme celles des ouvriers de Total, des travailleurs et travailleuses sans-papiers en lutte pour leur régularisation, des enseignants, élèves et parents…
S'agissant des retraites, les signataires refusent ces nouvelles attaques annoncées contre les salariés et la population pour leur faire payer les frais de la crise. Les pensions de retraite sont déjà si basses ! Le recul de l'âge légal de départ ou l'allongement de la durée de cotisation aurait comme autre conséquence, notamment compte tenu de la situation globale de sous-emploi, la baisse du niveau des pensions, ce qui est inacceptable.
Alors que la productivité n’a jamais été aussi forte et que le temps de vivre aussi hors travail est une avancée considérable de civilisation.
Nous défendons le départ à la retraite à 60 ans à taux plein. D'autres choix sont possibles pour assurer le financement des pensions pour l'ensemble des salariés. Ils nécessitent une autre répartition des richesses en prenant sur les revenus du capital qui se sont accumulés au détriment de l’emploi et de la rémunération du travail.
Le débat sera lancé officiellement par le gouvernement de droite en avril pour déposer un projet de loi en septembre prochain ; d'ici là, il faut organiser les résistances.
Les organisations syndicales annoncent une journée de grève et de manifestation le mardi 23 mars. Nous la soutenons pleinement et ferons tout pour qu'elle soit une réussite.

A l'initiative de la fondation Copernic et d’ATTAC, un cadre unitaire a commencé à se réunir pour envisager les alternatives à construire. Nous y prenons toute notre place et appelons toutes les organisations politiques et sociales de gauche à s'y investir, à l’exemple de ce que nous avons réalisé pour la Poste afin de mener une campagne à la hauteur des enjeux.
Nous en appelons à l’ensemble des salariés et de la population pour en faire une grande démarche populaire et citoyenne.
Le 24 février 2010.

http://www.npa2009.org/content/d%C3%A9c ... -retraites

Merde, il manque le PC !
Et avec le PS, ça aurait été vraiment plus "unitaire"...
leo
 
Messages: 252
Enregistré le: 17 Avr 2009, 17:29

Re: réforme des retraites

Messagede sebiseb » 15 Mar 2010, 20:37

Mouais enfin, ce qui me gêne c'est que le régime dépende toujours du système étato-capitaliste ? Certes, dans le contexte actuel pas trop le choix que de se battre pour ne pas perdre les acquis, mais au-delà dans un projet plus global - Quel place faire au retraité ? J'ai quelques idées sur la question, mais j'aimerais le point de vue des compagnons ayant déjà vraiment travaillé sur la question !
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: réforme des retraites

Messagede Roro » 15 Mar 2010, 22:31

sebiseb a écrit:Quel place faire au retraité ?


Ben, dans un cercueil après la canicule non ? :roll:

Rho j'ai honte, mais j'ai honte ! :love:

Plus sérieusement, pour moi cette question c'est un peu comme si on posait la question "quelle place faire aux jeunes?". J'ai envie de dire que c'est aux individu.e.s eux-même de décider, déjà s'illes veulent effectivement partir en retraite (on sait que pas mal de retraité.e.s ont des phases dépressives après leur sortie du travail, dût à l'ennui, la peur de se retrouver esseulé, etc) ou non.

Faut pas oublier que, avec une expérience professionnelle, on pourrait imaginer qu'illes forment des jeunes par exemple, en partageant leur expérience, leur vécu (au sens large, et pas seulement pour le travail).

Et, dans l'optique d'une société anarchiste, avec la nécessité de gérer les quartiers, les retraité.e.s auront nécessairement leur mot à dire sur la gestion quotidienne du quartier (entretien des routes, des réseaux de gaz, d'électricité, d'eau, activités culturelles, etc).

Donc sortie du travail au sens d'obligation sociale, mais maintien dans le quotidien. Leur place, de ce point de vue, est donc préservée voire accentuée (plus de temps à offrir à la collectivité).
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 18:28

Re: réforme des retraites

Messagede raspoutine » 16 Mar 2010, 13:39

Roro a écrit:Plus sérieusement, pour moi cette question c'est un peu comme si on posait la question "quelle place faire aux jeunes?". J'ai envie de dire que c'est aux individu.e.s eux-même de décider, déjà s'illes veulent effectivement partir en retraite (on sait que pas mal de retraité.e.s ont des phases dépressives après leur sortie du travail, dût à l'ennui, la peur de se retrouver esseulé, etc) ou non.

la liberté de travailler ou pas ?
si ce que tu dis est vraie, cela a principalement pour cause que les structure d'asservissement par le travaille, la propriété privée, la marchandise, etc, sont parallèlement des structure mentale ! avoir une activité est assimiler totalement a travailler !
dans cette société hors du travail, il n'est rien, tout tourne autour, c'est ce qui te définie, donc l'arrêt du travail est vécue comme une fin de vie pour beaucoup, et ce surtout car il est quasi impossible d'avoir une vie en dehors autre que celle de la consommation !
mais "travail" ne contient pas pour tout le monde le même sens, et ce qui soutienne la liberté de travailler comme choix après la retraite, peuvent bien appeler "travail" ce qu'il font, ce sont les artistes, les journaleux, les chefs d'entreprise... des gens qui ont choisi librement leur "travail" qui est pour eux une activité qui les faits bander au reveil !
les forums : c'est vraiment de la merde !
Avatar de l’utilisateur-trice
raspoutine
 
Messages: 167
Enregistré le: 26 Aoû 2009, 16:57

Re: réforme des retraites

Messagede berneri » 25 Mar 2010, 14:19

la position de Solidiares pour la suite du mouvement
http://www.solidaires.org/article30020.html
berneri
 
Messages: 380
Enregistré le: 20 Sep 2009, 18:58

Re: réforme des retraites

Messagede Pïérô » 08 Mai 2010, 12:21

Dossier Retraites concocté par Alternative Libertaire, avec de nombreux articles, tracts et argumentaires :
. http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle3506
. http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle3532
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: réforme des retraites

Messagede Ming Li Foo » 29 Mai 2010, 18:12

Il me semble que dans une société anarchiste disposant du même système par répartition que celui de la France actuelle, le vieillissement de la population créerait le même problème de ratio entre cotisants et retraités.
Ming Li Foo
 

Re: réforme des retraites

Messagede Pïérô » 29 Mai 2010, 23:03

Je ne comprends pas bien le sens de ton post. C'est pour en venir où ?
Une société communiste-libertaire est par principe égalitaire, la répartition part de ce principe d'égalité, comme d'un choix collectif dans un lien besoins/production/répartition. Il n'y a plus d'histoire de ratio entre cotisants et retraités, d'autant que ces deux mots n'auront plus vraiment de sens...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22014
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: réforme des retraites

Messagede Ming Li Foo » 30 Mai 2010, 17:33

Il était une fois une île dont les habitants établirent un système social égalitaire : tout le monde gagnait la même chose quelque soit son âge, sa qualification, ou son activité.

Il y avait au départ cinq actifs travaillant 40 ans pour un retraité vivant 10 ans.

Donc une production de 200 annu-produs devait être partagée en 210 annu-consos, soit 0.9525, soit une cotise retraite d’environ 5%.

Mais la population vieillit, l’espérance de vie augmenta, et l’on se retrouva à trois actifs bossant 40 ans pour un retraité vivant 20 ans.

Il fallut donc partager 120 annu-produs en 140 annu-consos, soit 0.857, soit une cotise retraite d’environ 14%.

Quand on se retrouva à deux actifs bossant 40 ans pour un retraité vivant 25 ans, il fallut partager 80 annu-produs en 105 annu-consos, soit 0.762, soit une cotise de 24 %.

Et caetera
Ming Li Foo
 

Re: réforme des retraites

Messagede sebiseb » 30 Mai 2010, 17:48

Dans une société productiviste, où le travail est érigé en horizon indépassable pour le développement de l'humanité, et où l'économie signifie invariablement argent, argent, argent !

Dans une société où l'on produit que ce que l'on a vraiment besoin, où le travail serait régulé en fonction de ces besoins (y compris futiles), et où tout ce qui est échangé, produit, ... n'est pas forcément monnayé, marchandisé, ... ton analyse ne tient plus. Je pense donc qu'il faut déjà s'attaquer à tout le système économique et construire au-delà un système global incluant les retraites, comme les allocations sociales, ... Imaginons même que l'argent n'existe plus ?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: réforme des retraites

Messagede Ming Li Foo » 30 Mai 2010, 18:28

Ah oui ?

Et sur une île tropicale où le niveau de vie ne change jamais, où l'argent n'existe pas et où tel jeune doit apporter à tel vieux sa ration hebdomadaire de patates douces, que se passe-t-il lorsque le nombre de vieux augmente par rapport au nombre de cultivateurs de patates douces ?
Ming Li Foo
 

Re: réforme des retraites

Messagede RickRoll » 30 Mai 2010, 18:40

De toute façon ton raisonnement est caduque, car la population française n'est pas vieillissante. En effet, les chiffres du gouvernement datent de la fin des années 1990, et la situation a beaucoup évolué depuis. Les démographes prévoient, avec le fait que la France est passée au dessus de 2 naissances par femme, l'immigration, que au contraire la population va rajeunir d'ici à 2050.
RickRoll
 

Re: réforme des retraites

Messagede sebiseb » 30 Mai 2010, 20:39

Ming Li Foo a écrit:Et sur une île tropicale où le niveau de vie ne change jamais, où l'argent n'existe pas et où tel jeune doit apporter à tel vieux sa ration hebdomadaire de patates douces, que se passe-t-il lorsque le nombre de vieux augmente par rapport au nombre de cultivateurs de patates douces ?

Sauf que les jeunes peuvent améliorer leur outil de production, c'est d'ailleurs un peu le sens de l'humanité qui a soit été obligé de maintenir l'équilibre dont tu parles, soit dû s'adapter, se moderniser, se développer, ...

Tu touches d'ailleurs au cœur du problème, et ne fait que reprendre les arguments de nos dirigeants qui consistent à ne redistribuer que la valeur (la taxation) du travail et non pas la richesse (les dividendes) produite par la production de biens et de services à la protection sociale (dont la retraite fait parti). Or il est loin d'être démontré que dans nos sociétés "modernes" nous ne produisions moins de valeurs redistribuables qu'auparavant. Même les économistes les plus libéraux reconnaissent que la valeur des dividendes a augmenter de manière exponentielle pendant que celle des salaires a stagné - Ce qui est moins crié dans la place (non pas boursière), c'est la valeur globale de ce qui est produit et la valeur moyenne que cela pourrait avoir par individu si elle était redistribué équitablement ?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité