L'imposture homéopathique

L'imposture homéopathique

Messagede RickRoll » 04 Fév 2010, 20:44

Souvent, on entend des personnes dire que la médecine scientifique est une médecine "dure", tandis qu'il existerait des médecines "douces", qui seraient "naturelles" donc forcément meilleures pour notre organisme et très efficaces. On cite par exemple l'aromathérapie (soigner par les odeurs), la phytothérapie (soigner par les plantes), l'ostéopathie. Ce sont des techniques à la mode en ce moment.

Il en existe une autre, l'homéopathie, qui est très ancienne et néanmoins très prisée. Elle est passée dans le quotidien de beaucoup de gens. Je vais aujourd'hui pousser un coup de gueule contre l'homéopathie.

1 - Qu'est-ce que c'est que ce truc ?

L'homéopathie est inventée au 19e siècle par Samuel Hanhemann, un médecin. Il base cette pratique sur 3 principes fondateurs :
- la similitude : on soigne un symptome par une substance qui provoque le même symptome (les vomissements par une plante provoquant des vomissements...) diluée très très très fortement.
- l'individualisation du traitement : une même maladie chez deux patients différents ne sera pas soignée de la même façon.
- la dynamisation : après chaque dilution, on secoue la solution obtenue énergiquement afin de transmettre le pouvoir curatif de la substance à l'eau.
Ces principes et les substance utilisées en homéopathie n'ont pas évolué depuis 200 ans (malgré les découvertes en biologie, en physiologie, en microbiologie, en physique et en chimie).

2 - Pourquoi t'es pas content contre l'homéopathie ?

C'est simple : l'homéopathie est une technique de soin qui n'a jamais montré d'effet thérapeutique dans les études randomisées en double aveugle contre placebo. Et malgré le fait que ça ne marche pas, des milliards de dollars sont gagnés chaque année par les homéopathes et les labos qui produisent les médicaments homéopathiques, qui bénéficient de publicités, qui ne sont pas soumis aux mêmes règles que les autres médicaments et qui sont remboursés par la sécu (!).

3 - Hein ? C'est quoi les règles pour les médicaments ? Et c'est quoi d'abord une étude randomachin en double truc contre placebo ?

Déjà je vous explique ce qu'est un placebo. C'est une substance qui n'est pas pharmacologiquement active, c'est à dire qu'elle ne peut provoquer d'effet par elle-même sur la personne qui l'ingère. Il existe un effet placebo, c'est à dire que l'administration d'un placebo à une personne qui croit prendre un médicament va provoquer des effets (qui ne sont pas dus au placebo lui-même). Ces effets peuvent être positifs ou indésirables, de la même façon que ceux d'un médicament actif.
Par exemple, je peux mettre une perfusion de sérum physiologique à un patient qui a mal en lui disant que c'est de la morphine, hé bien il aura moins mal.
C'est très intéressant car ça marche aussi bien chez les adultes en à peu près bonne santé que chez les comateux, les animaux et les bébés.

L'effet placebo existe aussi chez les médicaments actifs. Quand on veut tester l'efficacité d'un médicament, il faut savoir parmis ses effets lesquels sont dus à l'effet placebo et lesquels sont dus à son action réelle. On va donc comparer l'efficacité du médicament à celle d'un placebo. On fait ce qu'on appelle des études randomisées en double aveugle contre placebo. C'est à dire qu'on va prendre un groupe de patient qu'on va séparer en deux au hasard (= randomisation). Ça permet que les deux groupes soient comparables, donc d'éviter que les différences d'effets soient dus à une différence entre les groupes. Puis on va administrer à l'un des groupes un placebo et à l'autre le médicament à étudier. On va alors pendant la durée de l'étude voir dans quel groupe il y a le plus d'amélioration. On parle de double aveugle, car ni les patients ni les personnes qui administrent le traitement et recueillent les données ne savent qui prend fait partie du groupe placebo et qui n'en fait pas partie (ça évite que les personnes qui administrent le traitement influencent inconsciemment les malades ou modifient inconsciemment les résultats de leurs observations). Pour cela, le placebo et le médicament sont sous la même forme, le même emballage... A la fin de l'étude on lève l'aveugle et on regarde si il y a une différence statistique entre le groupe placebo et le médicament. Si il n'y en a pas, le médicament n'a pas d'effet. Si il y en a une, c'est dû au médicament qui aura un effet positif ou négatif.

Pour être mis sur le marché, tous les médicaments passent par une étude randomisée en double aveugle contre placebo. Ceux qui ne sont pas suffisamment efficaces par rapport au placebo (où à un médicament de référence si donne un placebo n'est pas éthique) n'obtiendront pas d'autorisation de mise sur le marché. Hé bien les médicaments homéopathiques sont les seuls qui n'ont pas besoin de faire d'étude pour montrer leur inocuité ou leur efficacité avant d'être mis sur le marché. Et ils continuent d'être remboursés par la sécu quand d'autres traitements, efficaces (mais pas suffisamment au goût des experts) ne sont plus remboursés...

En plus les rares études menées de manière honnête et avec des méthodes satisfaisantes n'ont pas montré de différence avec un placebo. Certaines ont même montré que le placebo était supérieur à l'homéopathie...
Mais bon quand on connaît le principe de fonctionnement de l'homéopathie, c'est pas étonnant que ça marche pas.

4 - Pourquoi ça peut pas marcher ?

Tout simplement car les prémisses de l'homéopathie sont fausses.

Pour Hanhemann, la santé vient du bon fonctionnement de notre force vitale, dans la droite ligne des théories vitalistes du XVIIe siècle. La maladie vient de la perturbation de cette force vitale, qu'il faut corriger avec l'homéopathie. La maladie est alors simplement un ensemble de symptomes uniques et différents chez chaque patient. Il n'y a pas à chercher de causes matérielle de la maladie, et il n'y a pas besoin de la diagnostiquer. Or on sait désormais que certains maladies sont causées par des agents infectieux, des traumatismes et ont donc une origine matérielle ; on sait également qu'il n'y a pas plus de force vitale que de vie sur la Lune.

Ensuite, comme Hanhemann ne voulait pas intoxiquer ses patients en leur faisant ingérer des poisons il a pensé diluer ses substances pour en diminuer l'effet. Ainsi, il mélange un volume de substance active à 99 volumes d'eau distillée et obtient ainsi une solution diluée à une Centésimale Hanhemannienne (1CH). Puis il prend un volume de cette dilution et la dilue à nouveau dans 99 volumes d'eau (2CH) et ainsi de suite jusqu'à 30 CH par exemple. Pour les homéopathes, plus la substance est diluée et plus elle est puissante. Or on sait désormais qu'il y a un nombre limité de molécules dans un échantillon. Ainsi, statistiquement, si je prend 1L d'une substance diluée à 12CH, j'ai plus de chances de gagner 3 fois de suite au loto que de trouver une seule molécule active.

Les homéopathes ont tenté de contourner ce problème en inventant le concept de mémoire de l'eau. Quand on secoue la dilution, cela transmettrait les propriétés de la molécule active aux molécules d'eau. Le seul scientifique qui a dit avoir mis en évidence cette propriété dans les années 1980, Jacques Benveniste, a disparu peu après que l'on se soit rendu compte que les résultats qu'il avait obtenus étaient truqués. Personne n'a depuis réussi à mettre en évidence cette mémoire de l'eau.

5 - Ben alors pourquoi tout le monde utilise l'homéopathie ? Pourquoi les gens croient que ça marche ?

C'est de l'ordre de la croyance, comme la voyance ou la numérologie.

Il y a les témoignages : "oui mon gamin il a guéri sa maladie avec de l'homéopathie". Ça ne prouve rien d'un point de vue scientifique. On ne base pas le traitement de milliers de patients sur l'expérience d'un seul. Il faut savoir aussi que beaucoup de maladies bénignes guérissent spontanément avec le temps.

Ensuite, on va me dire que beaucoup de gens utilisent l'homéopathie, donc c'est que ça marche. SI ça marchait pas les gens l'utiliseraient pas. Relativisons en répondant que beaucoup de gens consultent les voyants. Est-ce que ça prouve que la voyance fonctionne ?

Et puis il y a une faille dans le fonctionnement de notre cerveau : on a tendance à ne se rappeler que des évènements qui sont en accord avec ce qu'on pense...

Les gens font également confiance aux médecins qui leur prescrivent ces trucs. Et puis si c'est un médicament ça doit marcher se disent-ils (sans savoir qu'un médicament n'a pas besoin d'être efficace pour être appelé médicament).

6 - Pourquoi tu fais cet article ?

Parce que je sais que les anarchistes, en tant que rebelz, sont très enclins à aller vers les trucs qui sont contre les "institutions". Par exemple un paquet de personnes anars sont anti-scientifiques (attention, pas anti-scientistes, anti-scientifiques), anti-technologiques, pro-traitements "naturels" (alors que 99% des médicaments sont des substances naturelles trouvées dans la nature), anti-vaccins...

Faut quand même savoir que l'homéopathie est une indistrie tout comme la médecine scientifique... Qu'elle utilise des trucs assez dégueu aussi comme base (foies de canards, abeilles entières broyées...). Bref qu'il y a rien de contestataire à utiliser l'homéopathie.
Les homéopathes sont pas plus des humanistes que les autres firmes pharmaceutiques. Par exemple ils payent des gens en Afrique pour convaincre les malades du SIDA de changer leur trithérapie contre de l'homéopathie...

Je n'ai pas envie que des personnes, sous prétexte de révolte envers le système, n'accèdent pas aux soins adéquats et aient de gros problèmes de santé faute de s'être soignées efficacement quand il en était encore temps.

Je sais que ça va faire débat et j'y compte bien !
RickRoll
 

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Parpalhon » 04 Fév 2010, 23:07

je sais pas si tu as rencontré beaucoup d'homéopathes :roll:
Ben moi j'en consulte, tout comme je consulte des osthéo ( et la permet-moi de bien rigoler qu'on puisse comparer un osthéopathe à un allopathe qui va te filer des médocs pour guérir une entorse :lol: ) ... et la grande différence entre un mon homéopathe et les allopathes que j'ai consulté c'est que mon homéopathe elle m'écoute et elle essaie de comprendre pourquoi j'ai tel ou tel truc et que si jamais elle décide de me filer des médocs je sais que dans le cas où elle se tromperait ( comme on dit l'erreur est humaine) c'est pas l'homéopathie qui me rendra plus malade, contrairement aux antibios qui peuvent provoquer de vrais catastrophes ....
En Inde les homéopathes font eux même leurs granules ... ils ont les trucs des plantes dans des fioles, et selon ce qu'a le patient ils mettent des gouttes de tel ou tel truc sur les granules ... pas de grands laboratoires avec eux ... :roll:
Comme toi même tu le dis, la majorité des médicaments sont fabriqués à base de plantes ... et c'est le cas de l"homéopathie aussi ... souvent d'ailleurs ce sont les même plantes qui sont utilisées ....

Je n'ai pas envie que des personnes, sous prétexte de révolte envers le système, n'accèdent pas aux soins adéquats et aient de gros problèmes de santé faute de s'être soignées efficacement quand il en était encore temps.

Et ça n'a strictement rien à voir !! Les homéopathes que je connais ont les même diplômes que les allopathes ... ce ne sont en rien des charlatans qui ne connaissent rien à la médecine ...
C'est évident que l'homéopathie sers à soigner les maux quotidiens !!! Jamais personne n'essaiera de soigner un cancer ou une septicémie avec de l'homéopathie !!!

Tiens d'ailleurs mon homéopathe en novembre se scandalisait qu'une des ses stagiaires qui travaille dans un hôpital avec des enfants malades refuse de se faire vacciner contre la Grippe A ...


AHHH et puis tu peux critiquer toutes les médecines "non-conventionnelles", mais sur ton allopathie je pourrai t'en dire des vertes et des pas mûres .. du genre la croyance chez les allopathes que les bébés et les vieux n'ont pas ou plus de système nerveux ( le médecin de ma grand-mère avait l'habitude de lui faire des points à vifs quand elle s'ouvrait après des mauvaises chutes, et je sais que c'est une pratique dans les hôpitaux de vieux, parce que soi disant ils ne sentent plus rien .. et ensuite ma mère qui était infirmière puéricultrice a aussi été témoin de pratiques barbares de la part de médecins sur des nouveaux nés, qui se justifiaient en disant que les bébés ont un système nerveux qui n'a pas fini de se développer, donc ils ne sentent rien... :peur: )

Et que dire des allopathes qui encore de nos jours prennent les femmes spasmophiles pour des tarées ...

Et que dire des allopathes qui disent que les vers parasitaires n'existent pas alors que n'importe quel véto sait pertinemment les dangers physiques que les parasites peuvent entrainer, y compris sur les humains ...

Et j'adore surtout les médecins qui dès qu'ils savent que je suis végétarienne mettent tous mes maux sur le dos de ce régime en me faisant la morale, et même en essayant de me culpabiliser ...

Finalement on est pas très loin de l'époque où les médecins prenaient les épileptiques pour des possédés ... :hehe:

ET pour aller contre tes stéréotypes, je ne me soigne qu'en homéopathie, phytothérapie, aromathérapie ou osthéopathie et pourtant hormis le vaccin contre contre la grippe il n'y a pas un seul vaccin que je n'ai pas ( même la fièvre jaune ^^) ... j'en suis pas fière, c'est juste qu'étant donné que c'est ma mère qui vaccinait dans les écoles j'ai pu difficilement y échapper ... et je pense que certains vaccins comme le tétanos sont en effet indispensables .. et ça m'empêche pas à côté de me soigner au quotidien sans l'allopathie ...
" Mort als estats visquin les terres ! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Parpalhon
 
Messages: 436
Enregistré le: 15 Juin 2008, 14:04

Re: L'imposture homéopathique

Messagede RickRoll » 05 Fév 2010, 18:06

Parpalhon a écrit:je sais pas si tu as rencontré beaucoup d'homéopathes :roll:

J'avoue... par contre je connais beaucoup de gens qui y ont recours.
et la permet-moi de bien rigoler qu'on puisse comparer un osthéopathe à un allopathe qui va te filer des médocs pour guérir une entorse

Ben écoute, je sais pas qui soigne les entorses avec des médocs. Tu as une vision assez limitée de la médecine scientifique. Contrairement à beaucoup de "médecines alternatives", dont les théories se contredisent bien souvent entre elles (la théorie homéopathique est incompatible avec la théorie osthéopathique) et qui n'utilisent qu'un seul type de technique pour soigner, la médecine moderne utilise de nombreuses techniques et pas toujours des médicaments.
Par exemple, au risque de te faire tomber des nues, la fac de médecine apprend à soigner les entorses par le repos, l'immobilisation et les antalgiques/anti-inflammatoires. Pas par des antibiotiques...
et la grande différence entre un mon homéopathe et les allopathes que j'ai consulté c'est que mon homéopathe elle m'écoute

C'est vrai. C'est d'ailleurs ce que recherchent les gens dans les médecines alternatives. L'écoute. Cependant ce n'est pas parce qu'une personne écoute plus qu'elle soigne mieux...
je sais que dans le cas où elle se tromperait ( comme on dit l'erreur est humaine) c'est pas l'homéopathie qui me rendra plus malade

Effectivement, le sucre et l'eau distillée ne provoquent pas beaucoup d'effets secondaires. Donc ça ne risque pas de faire de mal (à part à une personne diabétique).
En Inde les homéopathes font eux même leurs granules ... ils ont les trucs des plantes dans des fioles, et selon ce qu'a le patient ils mettent des gouttes de tel ou tel truc sur les granules ... pas de grands laboratoires avec eux ...

Je savais pas que les français allaient se soigner chez les homéopathes indiens.
Comme toi même tu le dis, la majorité des médicaments sont fabriqués à base de plantes ... et c'est le cas de l"homéopathie aussi ... souvent d'ailleurs ce sont les même plantes qui sont utilisées ....

Non ce ne sont pas les mêmes plantes, et les médicaments utilisés en médecine moderne ne viennent pas tous des plantes.
L'homéopathie elle-même n'utilise pas que des plantes (comme je l'ai expliqué dans mon texte). En tant que végétarienne, c'est dommage d'utiliser des extraits de foie de canard broyés ou des abeilles entières.

Et ça n'a strictement rien à voir !! Les homéopathes que je connais ont les même diplômes que les allopathes ... ce ne sont en rien des charlatans qui ne connaissent rien à la médecine ...

Il existe des médecins catholiques, est-ce que ça donne plus de poids à leur croyance ?
C'est évident que l'homéopathie sers à soigner les maux quotidiens !!! Jamais personne n'essaiera de soigner un cancer ou une septicémie avec de l'homéopathie !!!

Pas tout à fait vrai. L'homéopathie est (comme l'osthéopathie) censée soigner tous les maux, des plus bénins aux plus graves. Il a existé et il existe toujours des gens qui font soigner une vilaine toux par homéopathie et qui, s'ils avaient été à temps à l'hôpital, auraient pu guérir de leur cancer du poumon. Ou bien des personnes qui tombent de leur échelle et ont mal au dos, qui vont chez l'osthéopathe sans passer par la case hôpital, l'osthéopathe déplace la fracture vertébrale que la personne avait et paf, une vie dans un fauteuil roulant (vécu par une patiente en ortho).

du genre la croyance chez les allopathes que les bébés et les vieux n'ont pas ou plus de système nerveux ( le médecin de ma grand-mère avait l'habitude de lui faire des points à vifs quand elle s'ouvrait après des mauvaises chutes, et je sais que c'est une pratique dans les hôpitaux de vieux, parce que soi disant ils ne sentent plus rien .. et ensuite ma mère qui était infirmière puéricultrice a aussi été témoin de pratiques barbares de la part de médecins sur des nouveaux nés, qui se justifiaient en disant que les bébés ont un système nerveux qui n'a pas fini de se développer, donc ils ne sentent rien... :peur: )

Ça fait combien de temps que ta mère ne bosse plus à l'hosto ? Ce n'est plus vrai depuis 10 ans.
Et que dire des allopathes qui encore de nos jours prennent les femmes spasmophiles pour des tarées ...

Justement, il n'y a qu'en France que la spasmophilie est considérée comme existant. Dans tous les autres pays, elle n'existe pas. On parle plutôt de crise d'angoisse.
Et que dire des allopathes qui disent que les vers parasitaires n'existent pas alors que n'importe quel véto sait pertinemment les dangers physiques que les parasites peuvent entrainer, y compris sur les humains ...

Ben je sais pas d'où tu tiens tes renseignements mais ça fait 50 ans que la parasitologie est enseignée en fac de médecine. On connaît l'existence des parasites intestinaux depuis le XIXe siècle.
Finalement on est pas très loin de l'époque où les médecins prenaient les épileptiques pour des possédés ...
Tu veux dire le XVIIe siècle ? Je pense qu'on a pas mal changé depuis...
Faut pas croire que la médecine moderne est la même depuis 50 ans. Les pratiques et les conceptions évoluent sans cesse à l'aune des développements en physique, chimie, biologie, physiologie... On ne peut pas en dire autant des médecines alternatives qui n'ont pas évolué depuis leur création et sont bien souvent basées sur des conceptions religieuses.
RickRoll
 

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Parpalhon » 05 Fév 2010, 21:53

RickRoll a écrit:Par exemple, au risque de te faire tomber des nues, la fac de médecine apprend à soigner les entorses par le repos, l'immobilisation et les antalgiques/anti-inflammatoires. Pas par des antibiotiques...

les antalgiques et anti-inflammatoires sont des médocs il me semble :D y a des méthodes très bien pour guérir les entorses et même fractures sans prendre ces drogues ...

RickRoll a écrit:Effectivement, le sucre et l'eau distillée ne provoquent pas beaucoup d'effets secondaires. Donc ça ne risque pas de faire de mal (à part à une personne diabétique).

:lol: du sucre et de l'eau distillée ... euhh l'homéopathie elle se fait à base de plantes et de minéraux ... en quantité infime parce que sinon c'est du poison


RickRoll a écrit:En tant que végétarienne, c'est dommage d'utiliser des extraits de foie de canard broyés ou des abeilles entières..
Vu que je m'intéresse beaucoup à la phytothérapie quand je prends de l'homéopathie je sais quels plantes sont dans mes granules ( les noms latins c'est pratique ..)

Il existe des médecins catholiques, est-ce que ça donne plus de poids à leur croyance ?
ça n'a rien à voir ..

Il a existé et il existe toujours des gens qui font soigner une vilaine toux par homéopathie et qui, s'ils avaient été à temps à l'hôpital, auraient pu guérir de leur cancer du poumon.

si les gens sont débiles c'est pas la faute des homéopathes ... et puis un homéopathe n'est pas un gourou, si on met en doute sa parole on peut aller consulter un autre médecin ...

Ou bien des personnes qui tombent de leur échelle et ont mal au dos, qui vont chez l'osthéopathe sans passer par la case hôpital, l'osthéopathe déplace la fracture vertébrale que la personne avait et paf, une vie dans un fauteuil roulant (vécu par une patiente en ortho).

Faut pas faire de généralités ... un vrai professionnel regarde et questionne le patient avant de le manipuler ...

Ça fait combien de temps que ta mère ne bosse plus à l'hosto ? Ce n'est plus vrai depuis 10 ans.
ahhh mais y a 10 ans c'était vrai alors !! ^^ Et pour les vieux je sais que c'est toujours vrai ...


Justement, il n'y a qu'en France que la spasmophilie est considérée comme existant. Dans tous les autres pays, elle n'existe pas. On parle plutôt de crise d'angoisse.

On parle et on parlait surtout, y compris en Europe, d'hystérie :roll: ... alors que la spasmophilie ce sont des symptômes qui se déclenchent à la suite d'un manque de magnésium ( crampes, spasmes musculaires, maux de tête, et les crises peuvent s'apparenter à des crises d'épilepsie ou d'asthme ..)
Etant que les médecins ne comprennent pas cette maladie ils mettent tout sur le dos de l'"angoisse" parce que le manque de magnésium et le stress sont parfois liés ... :roll:


Faut pas croire que la médecine moderne est la même depuis 50 ans. Les pratiques et les conceptions évoluent sans cesse à l'aune des développements en physique, chimie, biologie, physiologie... On ne peut pas en dire autant des médecines alternatives qui n'ont pas évolué depuis leur création et sont bien souvent basées sur des conceptions religieuses.

:D ben en même temps pourquoi la médecine traditionnelle basée sur des millénaires d'observation du corps et ses réactions aurait évolué ? Le corps humain a évolué ?
" Mort als estats visquin les terres ! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Parpalhon
 
Messages: 436
Enregistré le: 15 Juin 2008, 14:04

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Tuxanar » 05 Fév 2010, 22:46

Parpalhon a écrit:les antalgiques et anti-inflammatoires sont des médocs il me semble :D y a des méthodes très bien pour guérir les entorses et même fractures sans prendre ces drogues ...


Pour guérir une entorse, on utilise pas des anti-inflammatoires ou des antalgiques. Ces médicaments ne servent qu'à réduire la douleur et permettre de désenfler le pied ou la cheville ou le doigt pour éviter d'avoir un bleu énorme. Seul le temps et le repos guérissent l'entorse. C'est la même chose pour les fractures, seules l'immobilisation du membre fracturé et le temps permettent la guérison. N'importe quel médecin te le confirmera.

Et parler de drogues pour ces médicaments, c'est faux. Le paracétamol ou l'aspirine ne créent pas de dépendance.

Sur les personnes qui ont reçu une formation d'ostéopathe sans avoir fait des études de médecines, j'ai un sérieux doute sur leurs compétences. Pour se déclarer osthéopathe, il suffit d'avoir suffit certaines formations par correspondance, formations données par des instituts privés qui n'ont rien d'universitaire (d'où la volonté de faire du fric).

Parpalhon a écrit:ben en même temps pourquoi la médecine traditionnelle basée sur des millénaires d'observation du corps et ses réactions aurait évolué ? Le corps humain a évolué ?


Ce n'est pas le corps humain qui a évolué, c'est notre connaissance de son fonctionnement. Et là, il y a eu une évolution énorme. Entre la théorie des humeurs de Gallien, le traitement des maladies par des saignées au moyen âge et à la Renaissance, et la découverte des bactéries et autres microbes, la compréhension que l'on avait du corps a fortement évolué. C'est là la grosse différence entre "les médecines alternatives" et la médecine moderne, les théories médicales changent lorsque les recherches précisent le fonctionnement du corps humain, il n'y a pas de dogme établi, alors que les "théories" alternatives n'ont absolument pas pris en compte cette évolution.

Qu'est ce que tu entends par médecine traditionnelle ?
Avatar de l’utilisateur-trice
Tuxanar
 
Messages: 485
Enregistré le: 25 Mai 2009, 20:58

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Parpalhon » 06 Fév 2010, 11:03

Tuxanar a écrit:
Sur les personnes qui ont reçu une formation d'ostéopathe sans avoir fait des études de médecines, j'ai un sérieux doute sur leurs compétences. Pour se déclarer osthéopathe, il suffit d'avoir suffit certaines formations par correspondance, formations données par des instituts privés qui n'ont rien d'universitaire (d'où la volonté de faire du fric).

^^ si l'ostéopathie n'est pas remboursé c'est parce que les allopathes voient là une concurrence et foutent la pression ... eux ils ne pensent qu'à leur fric :siffle:

Quand j'étais petite en tombant d'un trapèze je me suis déplacée la hanche .. mon médecin allopathe m'a dit que c'était rien que ça allait passer, et m'a donné des médocs pour calmer la douleur ... 1 ans plus tard ma mère se rendit compte qu'à cause de ma hanche je commençais à marcher bizarrement ... elle m'a amené chez un ostéopathe qui me l'a remise en place, tout simplement ... :roll:
" Mort als estats visquin les terres ! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Parpalhon
 
Messages: 436
Enregistré le: 15 Juin 2008, 14:04

Re: L'imposture homéopathique

Messagede RickRoll » 07 Fév 2010, 10:29

Parpalhon a écrit:^^ si l'ostéopathie n'est pas remboursé c'est parce que les allopathes voient là une concurrence et foutent la pression ... eux ils ne pensent qu'à leur fric :siffle:

Par contre les osthéopathes, les naturopathes, ils sont super généreux. D'ailleurs beaucoup te prennent en consultation sans te faire payer tellement ils se fichent du fric.
Faut arrêter les discours caricaturaux. Les médecins diplômés d'état ça leur arrive aussi de penser au bien être de leurs patient-es. Et comme partout il y a de la vénalité etc. Mon but n'est pas d'écorcher des personnes quand je dénonce les médecines alternatives, c'est de dénoncer des pratiques qui induisent les gens en erreur.

Quand j'étais petite en tombant d'un trapèze je me suis déplacée la hanche .. mon médecin allopathe m'a dit que c'était rien que ça allait passer, et m'a donné des médocs pour calmer la douleur ... 1 ans plus tard ma mère se rendit compte qu'à cause de ma hanche je commençais à marcher bizarrement ... elle m'a amené chez un ostéopathe qui me l'a remise en place, tout simplement ... :roll:

Heureusement qu'on ne se base pas sur l'expérience d'une seule personne pour valider des trucs...

Je vais pas te faire un cours d'anatomie mais c'est sûrement pas ta hanche qui te faisait déplacer bizarrement... Il y a peut-être d'autres raisons.

Chaque personne donne du sens à son expérience de vie. Tu as choisi d'y mettre des flux vitaux, de la mémoire de l'eau, des choses ésotériques, c'est ton choix. Tu vas bien entendu interpréter tout ton vécu à la lumière de ce prisme. Mais ça ne signifie pas que ce prisme soit la réalité.
RickRoll
 

Re: L'imposture homéopathique

Messagede charlelem » 07 Fév 2010, 10:46

Pour ma part, j'ai connu un médecin qui habitait pas loin de la rue des vignolles et qui te recevait le soir chez lui, gratuitement, et qui t'arrangeait les coups.
Avatar de l’utilisateur-trice
charlelem
 
Messages: 436
Enregistré le: 26 Oct 2009, 18:16
Localisation: Poissy

Re: L'imposture homéopathique

Messagede raspoutine » 07 Fév 2010, 12:16

charlelem a écrit:Pour ma part, j'ai connu un médecin qui habitait pas loin de la rue des vignolles et qui te recevait le soir chez lui, gratuitement, et qui t'arrangeait les coups.

moi j'ai connu un etudiant en medecine qui nous revendais de la morphine !

sinon sans blaguer, je distingue l'ostéopathie de l'homéopathie ! avant on me parler des ostheo, je rigolais bien ! mais au final j'ai vu grand nombre de personnes dont les ostéopathes ont résolue des problèmes ou la médecine étaient sans solution(migrainea repetition, douleurs au dos,etc..) ! après le probleme c'est que l'ostéopathe il prend plein de flouzes et c'est pas rembourser !
les forums : c'est vraiment de la merde !
Avatar de l’utilisateur-trice
raspoutine
 
Messages: 167
Enregistré le: 26 Aoû 2009, 16:57

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Tuxanar » 07 Fév 2010, 17:44

A priori, la plupart des mouvements que font les osthéopathes sont aussi faits par des kinés. Seulement, les kinés ont une vraie formation médicale, et pas simplement des cours par correspondance.

Et puis, l'osthéopathie reste anarque théorique : les flux vitaux, ça n'existe pas.
Avatar de l’utilisateur-trice
Tuxanar
 
Messages: 485
Enregistré le: 25 Mai 2009, 20:58

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Parpalhon » 07 Fév 2010, 18:32

Tuxanar a écrit:A priori, la plupart des mouvements que font les osthéopathes sont aussi faits par des kinés. Seulement, les kinés ont une vraie formation médicale, et pas simplement des cours par correspondance.

^^ je veux bien que les kiné mézières soient efficaces, mais pour ce qui est des autres ... c'est pas en te faisant faire des mouvements à répétition tout seul dans une salle et en te faisant un petit massage à l'huile que les problèmes partent ...

Pour ce qui est de se mettre du fric plein les poches ... les généralistes s'en mettent au moins autant que les ostéo seulement comme c'est remboursé on s'en rend pas compte .. et du coup on va les voir pour le moindre pet de travers ...

Pour ce qui est du cursus des ostéo, les étudiants en médecine peuvent suivre une formation en septième année .... :roll:
" Mort als estats visquin les terres ! "
Avatar de l’utilisateur-trice
Parpalhon
 
Messages: 436
Enregistré le: 15 Juin 2008, 14:04

Re: L'imposture homéopathique

Messagede Tuxanar » 07 Fév 2010, 22:14

Parpalhon a écrit:Pour ce qui est du cursus des ostéo, les étudiants en médecine peuvent suivre une formation en septième année ....


Il est tout à fait possible à un quelqu'un qui n'a fait aucune étude de médecine de faire une formation d'osthéopathe par correspondance. Les "diplômes" sont dans ce cas délivrer par les organismes privés qui t'ont fourni les cours.

Une université peut très bien, à l'instar des fameux organismes délivrés des diplômes d'osthéopathie. Après, je pourrais pas parler de la qualité de la formation puisque je ne la suis pas.
Avatar de l’utilisateur-trice
Tuxanar
 
Messages: 485
Enregistré le: 25 Mai 2009, 20:58

Re: L'imposture homéopathique

Messagede RickRoll » 01 Sep 2010, 12:29

Histoire de l'homéopathie


Le contexte médical de l'époque

Lorsque Hahneman, le fondateur de l'homéopathie, a commencé à exercer (fin du XVIIe siècle), les patients avaient plus de chances de mourir avec les traitements de la médecine de l'époque, que des maladies dont ils étaient atteints.

La médecine de l'époque était basée sur la théorie des humeurs, datant de la grèce antique. Selon cette vision du corps humain, la nourriture est transformée par la digestion en 4 humeurs. Elle passe d'abord dans le foie, et est transformée en bile jaune et en divers déchets. La bile jaune arrive au cœur et est alors transformée en sang et en déchets, qui va vers la rate. Là le sang est transformé en bile noire (ou atrabile ou mélanchole) et en déchets. Puis la dernière étape implique le cerveau, où la bile noire est transformée en pituite (ou lymphe) et en déchets. Tous les déchets sont ensuite évacués, soit par le tube digestif, soit par le haut du crâne.
Ces humeurs étaient associées chacune une qualité d'un des quatres éléments (sec, humide, chaleureux...) et à une saison. Cela déterminait donc des tempéraments : bilieux (chaud et sec -> colérique), mélancolique (froid et sec), flegmatique (froid et humide) et sanguin (chaud et humide -> gai). Les aliments étaient également associés avec différentes humeurs.

Les maladies étaient considérées comme provenant d'un déséquilibre des humeurs : le soin consistait donc à rééquilibrer les humeurs. Pour cela il fallait
- arrêter la production d'humeur en trop ou bien faire produire plus de l'humeur manquante (méthode du régime)
- faire sortir l'humeur en trop ou les déchets (par des lavements, des saignées, diurétiques, trépanations...)

On comprendra aisément que les malades affaiblis par la maladie, supportaient certainement mal les nombreuses saignées, lavements et les régimes stricts des médecins. D'autant plus que certaines méthodes pour traiter certaines maladies (bains de mercure, potions d'or) étaient en réalité des poisons. Si la personne s'en sortait c'était plutôt malgré les méthodes des médecins que grâce à elles !

L'invention des principes de l'homéopathie

Hahneman était donc très embêté car il se rendait compte que la médecine qu'on lui avait apprise faisait plus de mal que de bien. Il s'est donc demandé comment changer complètement la méthode de soin. À l'époque on venait de découvrir que l'écorce de quinquina traitait avec beaucoup de succès le paludisme. Hahneman en prit, sans avoir le paludisme. Il ressentit un mal de tête, des nausées, qu'il interpréta comme étant les symptomes du paludisme. De cette expérience il généralisa que ce qui provoque certains symptomes chez une personne saine peut traiter une personne qui a les mêmes symptomes mais qui est malade. Ce qui avait déjà été théorisé par Hippocrate comme la théorie des semblables.

Hahneman réunit donc des disciples et il leur fit prendre tout un tas de produits. La méthode était la suivante : on écrase le produit en un liquide (la teinture mère) que l'on absorbe. Ils testèrent 1200 produits, du mercure au foie de canard en passant par les chenilles processionnaires.
Cependant les effets étaient très forts, alors Hahneman eut l'idée de diluer la teinture mère : il prend une goutte de teinture mère qu'il dilue dans 100 gouttes d'eau, puis il secoue très fort (succussion) la préparation, et cela donne une préparation à une centésimale Hahnemanienne (1 CH). Il prend une goutte de cette solution à 1 CH qu'il dilue à nouveau dans 100 gouttes d'eau, on obtient une solution à 2 CH et ainsi de suite jusqu'à parfois 3000 CH.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, Hahneman explique que plus la substance est diluée plus elle est efficace : c'est l'effet de la succussion.

Pourquoi procéder en ne prenant qu'une goutte à chaque étape ? Tout simplement parce que si Hahneman diluait directement la goutte initiale dans la quantité d'eau finale qu'il lui faudrait pour 30 CH (un volume égal à 10 puissance 60 fois le volume de la goutte initiale, soit 1 suivi de 60 zéros gouttes), il lui faudrait une sphère d'eau dont le diamètre serait égal à la distance de la Terre à la Lune. Impossible donc.
Imaginez une goutte de produit actif diluée dans un volume d'eau pareil : on aurait moins de chance de tomber sur une molécule de produit en ponctionnant une goutte d'eau de cette sphère que de trouver les impuretés de l'eau. Ce volume d'eau est donc aussi pur que le volume d'eau avant l'introduction de la goutte. Cependant, Hahneman n'avait pas conscience de cela car les molécules et les lois de dilution et de probabilité n'avaient pas encore été découverte.

Le succès de l'homéopathie

Hahneman réunit ses découvertes dans une sorte de bible, l'Organon. Il eut des succès thérapeutiques, ce qui n'est pas étonnant vu la médecine pratiquée à l'époque : entre donner de l'eau à ses patients, et donner du poison, c'est bien évidemment le patient avec l'eau qui a les plus grandes chances de survie.

L'homéopathie se répandit alors dans le monde, en France, aux USA, avant de péricliter en France dans la moitié du XIXe siècle, après la mort de Hahneman. En effet, la préparation des remèdes homéopathies était longue et fastidieuse, et les pharmaciens refusaient d'en faire. Les médecins homéopathes faisaient donc leurs propres préparations, illégalement.

Ce n'est que lorsque les procédés de fabrication industriels furent appliqués à l'homéopathie, dans les années 1960, que celle-ci regagna de l'influence. Les laboratoires Boiron vont inonder le marché français de produits homéopathiques (oscillococcinum au foie de canard, arnica,etc.) et vont obtenir en 1984 que les médicaments homéopathiques n'aient pas besoin de passer par une phase d'essai clinique pour démontrer leur efficacité face à un placebo, pour obtenir leur autorisation de mise sur le marché.

L'homéopathie actuellement dans le monde.

L'homéopathie a quasiment disparu depuis la découverte des premiers médicaments et antibiotiques efficaces au début du XXe siècle. Même si la science ne pouvait pas expliquer leur mécanisme d'action à l'époque, ces médicaments se sont révélés redoutablement efficaces (aspirine, pénicilline) et ont permis à la médecine de ne plus être démunie face à la maladie.

Il reste globalement deux foyers de pays où l'homéopathie est populaire : la France et l'Inde. En France par exemple, l'homéopathie fait l'objet d'un cursus universitaire (comme l'a dit Parpalhon) pour les médecins et les pharmaciens. Un pharmacien ne peut refuser de vendre un traitement homéopathique prescrit. Et enfin, les médicaments homéopathiques sont remboursés par la sécurité sociale malgré l'absence de preuve de leur efficacité dans les nombreuses études cliniques qui leur ont été consacrée.

Une tendance inquiétante est cependant à souligner : dans les pays du tiers-monde, on observe un regain d'intérêt pour l'homéopathie. En effet, les traitements efficaces coûtent très cher pour les habitants de ces pays. Alors quand une personne ayant autorité (bien souvent payée par les labos homéopathiques) présente un médicament homéopathique comme aussi efficace que le médicament classique, bien moins cher et sans effets secondaire (forcément, un médicament sans substance active n'a aucun effet secondaire), les populations locales qui n'ont pas d'autre source d'information vont acheter le traitement.
Ce faisant, certaines abandonnent leur traitement classique, et meurent pour remplir les poches des labos.

Car le discours des labos est double : en France, sachant la population un peu plus informée, ils n'osent pas tenir les mêmes discours que dans le tiers-monde. Vous seriez étonné-es de savoir que l'homéopathie ne prévient pas seulement la grippe ou le rhume, mais guérit le cancer, le SIDA, le paludisme...
RickRoll
 

Re: L'imposture homéopathique

Messagede un passant » 20 Oct 2010, 17:26

Dans le cadre d'une société anarchiste plus de diplôme, liberté d'exercice, plus de dictature des mandarins...Mais alors c'est la porte ouverte au charlatanisme :shock: Ou alors on supprime la maladie :peur:
un passant
 

Re: L'imposture homéopathique

Messagede RickRoll » 20 Oct 2010, 19:36

Je ne vois pas pourquoi une société anar ne pourrait pas former des gens de manière sérieuse et sur des bases scientifiques, pour faire un métier spécialisé. Pourquoi ne pourrait-il pas y avoir une reconnaissance des connaissances et compétences par un moyen quelconque (tel un diplôme) ?
RickRoll
 

Suivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité