bio, production, consommation, coordination...

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 28 Déc 2017, 18:05

Cycle d’émission sur l’agro-industrie

Depuis la rentrée, joie rage et courage vous a diffusé sur le 89.5 fm 3 émission rentrant d’en un cycle sur la question de l’agro-industrie.

- agro-industrie partie 1… retour sur l’histoire de l’industrialisation de l’agriculture.

- agro-industrie partie 2… l’industrialisation par filières et par les normes.

- agro-industrie partie 3… paroles de paysans pour sortir de ce merdierl’industrialisation par filières et par les normes.

à écouter : http://lenumerozero.lautre.net/cyle-d-e ... -industrie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 17:02

Portes ouvertes de la coopérative Andines

« Décidons de notre alimentation ! »

Saint-Denis (93) samedi 10 mars 2018
à 14h, Coopérative Andines, 5 rue de la Poterie

Image

La samedi 10 mars, la coopérative Andines et l'association Les Amis d'Andines organisent une porte ouverte

Dans l'après-midi, le thème central (films, débats) sera "Décidons de notre alimentation ! "

Films et débats qui seront suivis en soirée d'un repas collectif et d'un concert...

Vous serez toutes et tous les bienvenus !
• 14h : Accueil, café ou thé offert.
• 14h30 : Présentation du thème par un Ami de la Confédération Paysanne
• 15h : Projection du film « REGARDS SUR NOS ASSIETTES » (Bas Canal Productions)
• 16h15 : Pause ( Buvette et stands)
• 16h30 : Témoignages et débats Avec des membres de Terre de Liens, Miramap, Amis de la terre, Amis de la Confédération paysanne, Autres coopératives...
• 18h : Concert avec le duo Mbira: Musique du Zimbabwe : mbira, marimba, chants, ...
• 19h15 : Apéro, Buvette.
• 19h30 : Repas collectif (12 € avec une boisson comprise) : Réservez par email (andines@nnx.com) ou par téléphone au 01 48 20 48 60

http://www.andines.com/spip.php?article1185
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 31 Mar 2018, 23:12

Quelle est la place des femmes dans l’agriculture biologique ?

La fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab) organise un colloque sur la place des femmes dans l’agriculture bio, le 10 avril prochain, dans le Maine-et-Loire. Qui sont-elles ? Comment travaillent-elles ? Quels sont leurs engagements dans les instances professionnelles et dans les associations ? Des agricultrices et des sociologues interviendront au fil de la journée. Inscriptions gratuites, avant le 4 avril.

... https://www.bastamag.net/Quelle-est-la- ... biologique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 26 Mai 2018, 22:34

Agriculture et alimentation : un projet de loi très en deçà des espérances

Ce mardi, le projet de loi concocté par le gouvernement pour améliorer le revenu des agriculteurs et rendre notre alimentation plus « saine et durable » arrive devant les députés. Ses défenseurs annoncent un tournant pour l’agriculture, ses détracteurs un texte manquant d’ambition.

Au départ, la recette semblait appétissante, les ingrédients soigneusement choisis. Le 11 octobre 2017, dans son discours de Rungis, Emmanuel Macron annonçait vouloir « un modèle agricole qui réponde aux objectifs de santé et d’environnement » de l’agriculture française. Il avait parlé d’« accompagner la montée en qualité, la montée du bio », affirmé que le but n’était pas de « concurrencer demain la ferme des 100.000 vaches en Chine »…

Autant de mots qui avaient doucement sonné aux oreilles des défenseurs de l’environnement et de l’agriculture paysanne ou bio, réunis au sein de la plateforme pour une transition agricole et alimentaire. Alors qu’ils menaçaient de quitter le processus des états généraux de l’alimentation, ce bilan présidentiel à mi-parcours les avait convaincus de participer au deuxième round. D’autant plus qu’on leur promettait qu’il en sortirait un beau plat de résistance : une loi qui, à la fois, permettrait aux producteurs d’être plus justement rémunérés, et ferait monter en qualité la production agricole française.

Ce projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », commence à être débattu en séance plénière ce mardi 22 mai devant l’Assemblée nationale. Mais les premiers fumets s’échappant des cuisines parlementaires inquiètent certains convives.

« La batterie de propositions n’est pas à la hauteur », constate la plateforme pour une transition agricole et alimentaire, rassemblant ONG et syndicat agricole alternatif. « Rien ne mène vers une réelle transition agricole », regrette Nicolas Girod, secrétaire national de la Confédération paysanne. « Le mot “climat” est absent du projet de loi, celui de “biodiversité” quasiment aussi », relève Arnaud Goffier du WWF.

Le député Nouvelle Gauche Dominique Potier, agriculteur bio, très impliqué dans les états généraux de l’alimentation insiste : « Il y a des éléments de progrès, mais on est très en deçà des espérances », dit-il à Reporterre.

... https://reporterre.net/Agriculture-et-a ... esperances
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 23 Aoû 2018, 14:13

Agriculture : cultiver en bio serait aussi rentable qu’avec des pesticides selon l’Inra

Produire bio c’est produire moins ? « Faux » selon l’Inra (Institut national de la recherche agrochimique). L’Institut a regroupé 177 études sur le sujet et vient d’établir une conclusion plutôt surprenante. Une production bio peut être tout aussi efficace et rentable qu’une production conventionnelle qui utilise des pesticides

Pour Adrien Rusch, chercheur à l’Inra, L’agriculture bio permettrait de mieux lutter contre les parasites : « Les systèmes de culture conduits en agriculture biologique sont moins infestés par des agents pathogènes comme les champignons ou les bactéries que les champs cultivés en agriculture conventionnelle qui utilisent notamment des fongicides de synthèse ».

Revenir à une culture paysanne

Pour l’Institut, cette étude permettrait d’évoluer vers une culture plus respectueuse de l’environnement. L’étude se termine en affirmant que ces conclusions « ouvrent des perspectives d’intérêt pour réduire l’utilisation de fongicides ou d’insecticides de synthèse sans pour autant augmenter les niveaux d’infestation des pathogènes et des ravageurs ».

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... -inra.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 23 Aoû 2018, 19:29

Appel à une agriculture post industrielle

Il est prouvé qu’une agriculture agro écologique peut nourrir la planète. Des agronomes et des agriculteurs ont déjà mis en place des alternatives. Parce que l’agriculture dite conventionnelle s’appuie sur des béquilles chimiques dont les consommateurs ne veulent plus, CRÉONS ensemble un mouvement citoyen sans précédent pour que la norme de l’agriculture moderne devienne l’agro écologie.

Ce sont les produits utilisés dans l’agriculture. Ils regroupent les herbicides, les fongicides et les insecticides. Les pesticides sont principalement épandus sur les cultures destinées à nourrir l’Humain et l’Animal. L’agriculture conventionnelle est une agriculture chimique apparue dans les années 1950. Après la seconde guerre mondiale, les entreprises qui fabriquaient des armes chimiques se sont reconverties dans l’agro-industrie (ce sont les mêmes molécules utilisées aujourd’hui dans certains pesticides ainsi que dans le gaz sarin, l’agent orange…) Nous avons au fil des années, laissé aux mains de ces firmes les rênes de notre agriculture mondiale.
Agriculture chimique, le Bilan 50 plus tard

2018, le constat est affligeant et la situation est critique. La microbiologie des sols est devenue quasi nulle, les sols n’absorbent plus l’eau et les inondations sont de plus en plus fréquentes. La population d’insectes pollinisateurs, gage de biodiversité, est en déclin. Les fruits et légumes issus de cette agriculture ont une qualité nutritionnelle et gustative nettement moins élevée qu’à l’époque de nos grands-parents. Les cancers et maladies dégénératives deviennent de plus en plus courants… Aujourd’hui nous assistons à une collusion entre les fabricants de pesticides et les fabricants de médicaments (Monsanto, Bayer).
Le glyphosate

Le glyphosate est l’un des composants actifs du Roundup entre autres, il agit comme inhibiteur d’une enzyme spécifique chez les plantes. Suite à son renouvellement fin 2017, le glyphosate fait parler de lui. Mais SEULEMENT de lui… petite dissection d’un bidon de pesticide : 30 % à 40 % de glyphosate et 20 % à 30 % de co-formulants, puis de l’eau. Mais le règlement européen laisse le soin de définir la substance active d’un produit au seul fabricant lui même ! Sans contre-expertise, les résultats des analyses des fabricants ne sont pas dévoilés en raison de ‘’secret industriel’’. Ces co-formulants confidentiels sont déclarés inertes par le fabricant et ne sont pas analysés toxicologiquement, ni seuls, ni avec ladite substance active.

On pisse tous du glyphosate. Une centaine de citoyens à travers la France a pratiqué des analyses d’urine pour rechercher des traces de glyphosate, principal marqueur de notre ingestion quotidienne de pesticides. Le glyphosate est une molécule de synthèse créée par l’homme et impossible à trouver naturellement dans l’environnement.100 % des analyses ont été positives, preuve de la présence des pesticides dans notre organisme.


http://www.campagneglyphosate.com/

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: bio, production, consommation, coordination...

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 19:14

Ce qu’une agriculture sans pesticides veut dire

De la démission de Nicolas Hulot aux marches pour le climat organisées dans de nombreuses villes de France, les voix portant l’impérieuse nécessité d’une transition écologique de grande ampleur semblent ces jours-ci plus nombreuses et plus audibles. Dernières en date, celles des signataires de la pétition « Nous Voulons des Coquelicots ». Porté par des personnalités de tous horizons et présenté dans plusieurs médias par le journaliste Fabrice Nicolino, l’Appel des Coquelicots se donne un objectif simple et ambitieux : débarrasser les sols et les assiettes françaises des pesticides de synthèse. Un combat qui a vocation à s’inscrire dans le temps, puisqu’un changement de modèle agricole ne saurait se faire en quelques jours, mais pour lequel on peut déjà identifier de sérieux défis à relever.

... http://lvsl.fr/ce-quune-agriculture-san ... -veut-dire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité