La Guerre des Semences

La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 25 Aoû 2014, 00:15

La Guerre des Semences

Une infographie pour expliquer simplement les enjeux de la bataille qui se déroule autour des semences.


Image

http://www.confederationpaysanne.fr/act ... 9aaskp5s16
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede Koala » 26 Aoû 2014, 17:05

Je ne peux pas le lire, c'est brouillé. Je vois à peu près les images (en flou), mais le texte est brouillé...Je tiens aussi à préciser que je n'ai rien bu, ni fumé, je n'ai pris aucun produit non plus... :(
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison."
"Ni Dieu ni Maître!"
Avatar de l’utilisateur-trice
Koala
 
Messages: 121
Enregistré le: 17 Juil 2014, 20:07

Re: La Guerre des Semences

Messagede Pïérô » 27 Aoû 2014, 18:33

La copie est moins bonne que l'original, mais lisible quand même (enfin ça dépend aussi du support). Il y a de toute manière le lien vers l'original. C'est ce que tu peux faire pour ne pas fatiguer les yeux. :)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22007
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: La Guerre des Semences

Messagede Koala » 27 Aoû 2014, 18:51

Merci mais... je suis sur mon portable, je pense que c'est ça le problème...
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison."
"Ni Dieu ni Maître!"
Avatar de l’utilisateur-trice
Koala
 
Messages: 121
Enregistré le: 17 Juil 2014, 20:07

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 23 Avr 2015, 13:21

Troc de graines : des espaces autogérés pour faire vivre les semences libres

75 % du marché mondial de semences est contrôlé par dix multinationales. Face à cette mainmise sur le premier maillon de la chaine alimentaire, des citoyens organisent des trocs de graines et de plants partout en France. Dans ces espaces autogérés, les jardiniers amateurs échangent semences et conseils afin de contribuer à préserver la biodiversité cultivée. Une biodiversité libre de tout droit de propriété intellectuelle. Reportage sur un troc de graines, à Pélussin, dans la Loire.

... http://www.bastamag.net/Des-trocs-de-gr ... semenciere
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 16 Juin 2015, 10:02

Face aux multinationales qui veulent s’emparer de la semence, les paysans résistent par l’idée de bien commun

Pendant des siècles, les paysans ont utilisé leurs propres semences, créant une biodiversité extraordinaire. Aujourd’hui, cette richesse est mise en danger par la rapacité de quelques multinationales. Leur arme ? Les droits de propriété intellectuelle. Face à cette menace, les paysans exigent que les semences restent ce qu’elles ont toujours été : des biens communs.

... http://www.reporterre.net/Face-aux-mult ... es-paysans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 21 Sep 2015, 00:10

Rencontres Internationales Sème ta Résistance ! Du 25 au 26 Septembre

Image


« Sème ta résistance ! »

Pour le Réseau Semences Paysannes (RSP), la sélection et la conservation des semences doit retourner entre les mains des paysans et des paysannes.

En choisissant d’implanter au Village Emmaüs Lescar-Pau l’événement des rencontres internationales des semences paysannes : « Sème ta résistance ! », le RSP et BEDE (http://www.bede-asso.org/) ont décidé de construire une relation pérenne autour de la souveraineté alimentaire, de l’autonomie semencière et des savoir-faire associés aux semences paysannes. Ces engagements sont prônés par le Village Emmaüs Lescar-Pau dans sa Ferme alternative qui constitue un laboratoire de pratiques agricoles tournées vers l’agro-écologie. Il développe une activité engagée et soucieuse de s’inscrire dans une problématique de réappropriation de la terre : de la semence à la distribution en circuit de proximité. Dans ce contexte et en association avec les mouvements paysans du territoire et d’ailleurs, ce processus souhaite mettre en place une Maison des Semences Paysannes dans le Village d’Emmaüs Lescar-Pau à l’instar de celles existantes au sein du RSP. Cette dernière sera d’ailleurs inaugurée sur la ferme alternative lors de ces rencontres.

« Les semences paysannes nourrissent les peuples »

90% des paysans dans le monde utilisent encore les semences paysannes et produisent plus de 70% de la nourriture disponible. Ces paysans échangent ces semences et leurs plants qui sont libres de droits de propriété. Ils ressèment chaque année une partie de leur récolte qu’ils ont soigneusement sélectionnée.
Rustiques et peu exigeantes en intrants, elles possèdent une grande diversité génétique qui les rend adaptables aux terroirs, aux pratiques paysannes et au changement climatique. Cette diversité enrichit aussi notre alimentation en éléments nutritionnels indispensables à notre santé (oligoéléments, vitamines et antioxydants notamment). Les semences paysannes sont ainsi essentielles pour assurer la souveraineté alimentaire des peuples face aux multinationales et leurs énormes profits. D’elles dépendent les récoltes qui nourrissent les peuples du monde.

« Qui contrôle les semences contrôle les peuples »

Les semences, base de toute production agricole, sont le socle de la lutte pour la souveraineté alimentaire. Néanmoins, depuis plus de 100 ans, ces semences sont attaquées de toute part. D'un côté, les lois inspirées par les multinationales limitent de plus en plus l'utilisation que les paysans peuvent faire de leurs semences. De l'autre, ces grandes entreprises, en déposant des brevets à tour de bras, privatisent le vivant : elles hypothèquent les droits fondamentaux des paysans et s'approprient ce que nous mangeons. Concrètement, ces dernières années le processus s'est intensifié à travers la modification génétique des semences et les nouvelles « Lois de Monsanto ». En criminalisant les agriculteurs, lorsqu'ils utilisent leurs propres semences, imposent peu à peu des semences toxiques (OGM et dépendantes aux engrais et aux pesticides).

Cette biopiraterie à grande échelle a permis à trois multinationales de l'agrochimie de s'emparer de plus de la moitié du marché mondial des semences. Elles hypothèquent le droit à une alimentation de qualité pour tous. La conservation et la réutilisation des semences, une pratique millénaire base de l'agriculture, est devenu une pratique criminelle.

A l'heure où des mouvements de révolte contre un système agro-industriel qui génère exploitation et mort, accaparement des terres, expulsion des paysans de leurs territoires et nombreuses intoxications alimentaires, se renforcent, il est important d'agir.

Revendications principales

. la reconnaissance de l'indispensable contribution passée, présente et future des agriculteurs et des jardiniers à la sélection, à la conservation et au renouvellement de la biodiversité cultivée
. le respect et la garantie du droit des paysans de réutiliser, d'échanger ou de vendre leurs semences paysannes
. le respect et la garantie des droits d'usage collectifs des paysans sur leurs semences
. a protection du vivant contre toute forme d'appropriation et l'interdiction du brevet sur les traits natifs
. le droit de produire et de consommer sans OGM
. la garantie d'un contrôle public de la qualité et de la mise en marché des semences; indépendant de l'industrie semencière et agrochimique.

Pour en savoir plus, téléchargez le programme grand public ici http://www.semencespaysannes.org/images ... ressed.pdf

Dossier de presse disponible ici http://www.semencespaysannes.org/images ... vf_cor.pdf.


http://www.semencespaysannes.org/rencon ... ce_524.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 08 Oct 2015, 07:07

« La Guerre des Graines »

Les graines sont-elles une marchandise ou un bien commun de l’humanité au même titre que l’eau ou l’air ? Dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut être plus le droit de replanter leurs propres graines. En Europe, une loi émerge pour contrôler l’utilisation des semences agricoles… Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers qui possèdent déjà la moitié du marché des graines et cherchent à étendre leur privatisation.

L’histoire que nous révélons dans ce documentaire, c’est celle d’une guerre silencieuse, méconnue et dont l’enjeu est pourtant crucial : notre indépendance alimentaire.

« La Guerre des Graines »

Un film de Stenka Quillet et Clément Montfort
Une production ON Y VA ! media
avec la participation de France Télévisions
du CNC et de TV5 MONDE
avec l’aide de Nova Spot
Diffusion en Full HD sur LaTéléLibre

De l’Inde à Bruxelles, en passant par les campagnes françaises et l’Ile du Spitzberg à 1000 kms du Pôle Nord, Stenka Quillet et Clément Montfort enquêtent sur cette Guerre des Graines qui menace plus d’un milliard d’agriculteurs sur la planète.

Les réalisateurs rencontrent des paysans qui doutent, des militants qui tentent d’alerter les opinions publiques et des politiques qui discutent les futures lois. Monsanto, leader sur le marché des semences leur ouvre exceptionnellement la porte de la plus grande usine en Europe.

http://latelelibre.fr/reportages/doc-la ... s-graines/


Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 17 Sep 2016, 11:05

Espédaillac (46) dimanche 18 septembre 2016

Fête des semences paysannes du Lot

Pour la 2ème édition, venez (re)découvrir les semences paysannes et rencontrer les paysans et jardiniers qui les cultivent!

Au programme : débats, animations, marché de producteurs et associatif mais aussi restauration sur place et concerts.

Ferme des Trois Lacs, RD 146 - Espédaillac (46320)

https://lot.demosphere.eu/rv/1128

Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 18 Sep 2016, 16:05

En achetant Monsanto, Bayer contrôlera près d’un tiers du marché mondial des semences

C’est un mariage redouté par les militants écologistes qui vient d’être officialisé. Le 14 septembre, le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer a annoncé la signature d’un accord de fusion définitif avec la multinationale américaine Monsanto pour 66 milliards de dollars (59 milliards d’euros) [1]. Soit l’acquisition la plus chère jamais payée par un groupe allemand. La fusion de ces deux mastodontes – d’un côté Bayer, fabricant des très décriés néonicotinoïdes, de l’autre Monsanto, spécialiste des semences génétiquement modifiées et fabricant de l’herbicide RoundUp – consolide leur main mise sur l’agriculture. Cette opération fait de Bayer le numéro un mondial des semences et des pesticides, contrôlant respectivement 30 % et 24 % de chacun de ces secteurs [2].

D’autre fusions sont en cours dans le secteur de l’agrochimie. La multinationale chinoise ChemChina projette de racheter pour 43 milliards de dollars l’entreprise suisse Syngenta. Les groupes américains Dow et DuPont ont également entrepris de fusionner leurs activités. La concentration sans précédent du marché des semences dans les mains d’une dizaine de firmes se resserre en conséquence autour de trois conglomérats. L’enjeu : accompagner la vente des semences de blé, de maïs, de riz ou de soja par des herbicides, insecticides et autres fongicides adaptés. Ces firmes se lancent aussi dans les prévisions météo pour les récoltes ainsi que dans les polices d’assurance spécialisées en cas de sécheresse ou d’inondation... [3]

... http://www.bastamag.net/En-achetant-Mon ... pesticides
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 16 Oct 2016, 19:34

Se libérer des semenciers. Des agriculteurs redécouvrent le «maïs population»

Un agriculteur qui veut planter du maïs ne peut qu’acheter des semences « hybrides », propriété des semenciers. Mais une alternative existe maintenant : le programme « l’Aquitaine cultive la biodiversité » développe les maïs paysans – dits « population » – et sans brevet… [Voir sur ce site les articles consacrés à la fusion Bayer-Monsanto publiés les 21 et 22 septembre 2016.] Ce reportage a été fait à Le Change, en Dordogne (France).

... http://alencontre.org/europe/france/se- ... ation.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 16 Nov 2016, 08:57

Des semences libres pour délivrer les paysans des géants agro-industriels

Semer, sélectionner, échanger librement ses semences : ces pratiques ancestrales contribuent à l’autonomie des paysans et à la diversité des cultures. Mais ces dernières décennies, à cause d’une réglementation de plus en plus complexe, une partie des savoirs a été perdue. Refusant la mainmise de quelques multinationales, des paysans s’organisent pour faire revivre d’anciennes variétés de semences agricoles ou pour en créer de nouvelles, adaptées à leurs pratiques et aux particularités de leur environnement. Reportage dans une bourse d’échange de semences, en Rhône-Alpes.

... http://www.bastamag.net/Comment-le-mouv ... des-trusts
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 26 Déc 2016, 13:41

Campagne de financement participatif destinée à la préservation de variétés locales de céréales, menacées de disparition, et au soutien à la ferme occupée et autogérée de Somonte (Palma del Rio, Cordoue, Espagne).

« L'expansion de l'agrobusiness a conduit, entre autres problèmes, à la perte de la biodiversité des cultures et à la quasi-disparition de variétés adaptées aux conditions locales, aux coutumes, etc. On estime que 90 % des variétés locales ont aujourd'hui disparu. Les graines sont le patrimoine de l'humanité car elles sont l'héritage accumulé de centaines de générations d'agriculteurs anonymes qui, patiemment, ont sélectionné les meilleures variétés, les plus adaptées aux conditions du pays.

Avec cette campagne de financement participatif, nous avons l'intention de récupérer et de sauvegarder les variétés locales de céréales, menacées d'extinction. Pour ce faire, nous voulons utiliser les terres abandonnées par le gouvernement de l'Andalousie à Somonte. Objectif minimal : semer 15 hectares ; objectif optimal : semer 50 hectares. Ce projet contribue également à stimuler l'emploi local, l'agriculture biologique et la souveraineté alimentaire.

Nous pensons que tout le monde peut et doit être intéressé par le renforcement de projets axés sur la récupération de la richesse du patrimoine génétique agricole en général, et celui de l'Andalousie dans le cas présent, par la classification, l'étude et la multiplication des bonnes semences locales destinées à l'agriculture biologique et par la promotion du partage de semences entre agriculteurs.

Nous croyons également qu'une telle initiative peut aider à créer des liens entre les zones rurales et urbaines, d'autant plus que de plus en plus de jeunes de la ville sont tentés de revenir sur les terres que leurs parents ou grands-parents avaient été contraint d'abandonner.

Les objectifs, à long terme, sont de promouvoir une consommation locale de la richesse créée localement, en renforçant l'extension des réseaux existants de production et de consommation, et de démontrer l'efficacité et la pertinence de la culture écologique. (...) »

La somme récupérée servira à :
- l'achat de semences certifiée écologique
- l'achat de combustible pour les tracteurs
- la location d'une moissonneuse-batteuse

Pour soutenir ce projet, possibilité de donner 5, 10, 30, 50, 100 euros sur la plateforme de crowfunding Goteo. Il reste un mois pour atteindre, au moins, le premier objectif de 3950 euros.


https://www.goteo.org/project/somonte

https://utoplib.blogspot.fr/2016/12/des ... rsite.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede bipbip » 19 Jan 2017, 15:54

A la recherche des semences perdues

Partout dans le monde, des mouvements paysans naissent et s'organisent en opposition à l'agrobusiness et aux OGM (organismes génétiquement modifiés).

« Un autre modèle est possible » affirment-ils.

Symbole de cette lutte, les semences paysannes, des semences non OGM, libres de droit de propriété. Elles sont échangées et développées depuis des millénaires, véritables gardiennes de la biodiversité pour toute l'humanité.

Démarrez votre voyage :
http://webdoc.rfi.fr/semences-biodivers ... 2016-08-12
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: La Guerre des Semences

Messagede Pïérô » 06 Mar 2017, 08:01

Toulouse, mercredi 8 mars 2017

Le collectif anti OGM 31 avec la participation des Faucheurs Volontaires et de l'association Pétanielle
organisent le mercredi 8 mars à partir de 19h au Hangar de la Cépière 8 rue de Bagnolet à Toulouse (métro Arènes)

une soirée rencontre/débats
SEMENCES EN TEMPS DE CRISES
autour du film
Graines de liberté (30') film de Jess Phillimore


L'histoire de la graine est devenue celle de la perte, du contrôle, de la dépendance et de la dette.
Elle a été écrite par ceux qui veulent faire avec notre système alimentaire de vastes profits, quel que soit le coût réel. Il est temps de changer l'histoire!

Produit par la Fondation Gaia et le Réseau biodiversité africaine, en collaboration avec MELCA Ethiopie, Navdanya international et l'association GRAIN.

À partir du travail de Bénédicte Bonzi et en sa présence.

Semences dans la tourmente

Pour qu'ils se déplacent, une des stratégies de guerre consiste à affamer les hommes en détruisant leurs semences.
De même, lorsque les catastrophes naturelles s'abattent, les semences sont détruites, disparaissent dans des tremblements de terre, s'envolent dans des ouragans. Ainsi, lorsque les conflits armés s'arrêtent, lorsque les éléments cessent de se déchaîner, ces semences se trouvent au cœur de programmes de reconstruction, et deviennent un enjeu politique : des dispositifs techniques révèlent alors des stratégies de contrôle des populations et de mainmise sur le vivant.
En France les agriculteurs sont les témoins de la transformation du modèle agricole suite au plan Marshall. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le secteur agricole a lourdement payé « l'aide » internationale à travers une ouverture du marché imposant certains produits, et surtout certaines techniques.
Nous souhaitons explorer le rôle des semences, dans la vie et la survie, le contrôle et la destruction, interrogeant avec vous le fait que si une résistance mondiale est en train de s'organiser autour de la semence, c'est peut-être bien qu'en temps de guerre, comme en temps de paix, ce patrimoine commun est aujourd'hui menacé.

extrait du dossier du N°142 du journal d'inf'OGM https://www.infogm.org/-dossier-semence ... tourmente-

et de témoignages de paysans et jardiniers de deux associations

Le Réseau Semences Paysannes,

Le Réseau Semences Paysannes est un réseau constitué de plus de soixante-dix organisations, toutes impliquées dans des initiatives de promotion et de défense de la biodiversité cultivée et des savoir-faire associés.
Outre la coordination et la consolidation des initiatives locales, le Réseau Semences Paysannes travaille à la promotion de modes de gestion collectifs et de protection des semences paysannes, ainsi qu'à la reconnaissance scientifique et juridique des pratiques paysannes de production et d'échange de semences et de plants http://www.semencespaysannes.org/

Pétanielle

L'association Pétanielle réunit des paysans et des jardiniers en vue de la conservation et du développement de la biodiversité cultivée.

Ses activités portent principalement sur les céréales panifiables mais s'ouvrent également à d'autres espèces : orges, avoines, potagères…
La conservation est réalisée par les jardiniers sur des parcelles de 1m² et par les paysans sur des parcelles mécanisables.

http://petanielle.org/

https://toulouse.demosphere.eu/rv/14733

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22007
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités