Compétitions sportives et société

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Ulfo25 » 09 Juil 2014, 11:08

Oui, évidemment les effets sur les valeurs "nationalistes" sont assez néfastes notamment en ce qui concerne les Coupes du Monde ou même les JO, principalement. Mais on pourrait prendre l'exemple de la "démocratie corinthiane" avec Socrates sous la dictature brésilienne pour avancer un peu l'idée d'un sport moins compétitif ou plus ouvert sur les salariés tout du moins. Même si, pour ma part, le sport devrait rester dans la sphère de la pratique en amateur et du loisir personnel ou collectif.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 18:09
Localisation: Besançon

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Pïérô » 17 Juil 2014, 01:29

Je pense que c'est le mot sport qu'il faudrait réinterroger, et revenir au mot jeu. D'ailleurs on joue, on sport pas. Et pourquoi avoir besoin de joueurs-euses professionnel-les, et pour quoi faire ? :)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Ulfo25 » 17 Juil 2014, 10:28

Dans la société actuelle c'est comme il y a 2000 ans : "Du pain et des jeux". Donc, dans cette optique le sport ou le jeu professionnel est plus qu'un besoin pour les pouvoirs économique et politique voire médiatique.
Puis, je pense, que cela permet aux "petites gens" de ce dire que la réussite est au bout d'un ballon car accéder au sport pro, du moins le foot et le rugby, est le seul truc où seul le "talent" permet de réussir et non pas les aléas de la vie qui peuvent exclure du système scolaire de manière général. Mais c'est un autre sujet de débat.
D'ailleurs, pour reprendre la division entre professionnalisme et amateurisme (pour le statut du joueur) nous pourrions nous tourner vers le rugby qui se converti à vitesse grand V au même dilemmes que le foot. C'est-à-dire beaucoup plus de pub, des clubs riches et puissants (comme le RC Toulon par exemple ou pour le championnat de France en général) et des rugbymen de plus en plus "starisés".
Personnellement, je ne suis pas contre un système de rencontres entre équipes ou individus lors d'évènements "sportifs". Mais je pense qu'il faudrait contourner le problème des nationalismes, du dopage ou de la corruption par l'argent. Seules solutions qui me viennent à l'esprit : supprimer les équipes nationales, le statut professionnel, les paris en tout genre et l'aspect dit de "compétition". Cela fait beaucoup, mais, quand on regarde, les trois sports "majeurs" (foot, rugby et cyclisme voire les JO tous les 4 ans.) sont tous tournés vers ces 4 points problématiques.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 18:09
Localisation: Besançon

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Pïérô » 26 Juil 2014, 01:35

Dans ce même cadre de débat un article sur Reporterre :

Si, on peut être de gauche et aimer le football
Corruption, stades démesurés, aliénation des foules… oui, certes, bien sûr… Mais on peut pourtant aimer le football, en le rêvant comme vecteur d’émancipation… et en s’amusant le dimanche matin.
... http://www.reporterre.net/spip.php?article6075
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Ulfo25 » 26 Juil 2014, 23:08

En ayant 2 français dans les trois premiers sur le Tour de la France cycliste on va pouvoir se régaler d'un petit nationalisme bien placé j'imagine. Même si, je dois l'avoué, le cyclisme reste le seul sport professionnel à forte audience accessible gratuitement sur place (pas besoin d'un billet pour être sur la route quoi). Après, toutes les publicités et les sponsors autour de cet évènement sont assez importants rien qu'avec le nom des équipes participantes.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 18:09
Localisation: Besançon

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede bipbip » 16 Sep 2014, 01:19

Foot populaire vs foot business

PPP : Le stade terminal du partenariat profit-profit

Main basse sur le foot pour des stades qui coûtent les yeux de la tête. Des équipements publics captés par des jeux d’actionnaires.

En juin, le stade du Mans n’a accueilli qu’un seul match, de foot féminin. En mai, une chasse aux œufs de Pâques pour 200 gamins, devant les tribunes vides. Conçu pour la ligue 1, livré en 2011 mais privé d’équipe pro deux ans après, le stade cherche à limiter la casse après la faillite du club, finalement rétrogradé en division d’honneur amateur, l’équivalent de la 6e division. Le grand gagnant reste Vinci qui a construit le stade en PPP, partenariat public privé, et le gère pour 35 ans. Une fois le club pro (qui devait assurer la moitié des recettes) en déroute, le groupe de BTP a réclamé à la collectivité locale le manque à gagner prévu par contrat. Clause pour « aléa sportif », loyer dû : la contribution à rallonge de la ville monte à 3,4 millions d’euros par an. Et Vinci peut résilier à tout moment le contrat de cette « cathédrale vide », en exigeant une compensation financière, dont le montant reste un sujet de polémique. Échec patent d’un stade surdimensionné pour une équipe sans stabilité au haut niveau.

Surcoût dès le départ

A Marseille, la rénovation du stade Vélodrome, passé de 50 000 à 67 000 places, « excède largement les besoins habituels de la ville et même les impératifs de l’Euro 2016 » selon la chambre régionale des comptes qui juge le montage financier trois fois plus cher qu’un emprunt bancaire direct. Et la place créée à Marseille est deux fois plus chère qu’au nouveau stade de Bordeaux.

A Bordeaux, justement, le stade construit en PPP (Partenariat public-privé) par le tandem Vinci-Fayat affronte un recours gênant, engagé devant le tribunal administratif par le PS local, arguant que Juppé a trompé les élus en rabotant de moitié le coût du grand stade, prétendant un coût de 3,5 millions d’euros par an. Si les juges suivent l’argument, la Ville devrait annuler le contrat et reprendre le chantier en régie directe avec emprunt aux banques, ou reforger un contrat plus conforme. Toujours un peu cher pour un équipement qui ne sert, en gros, que 20 à 25 jours par an. Estimé à quelque 300 millions d’euros, l’Arena de Dunkerque a été abandonnée avant les travaux, avec quand même 52,5 millions de dédommagements pour Vinci.

A Lille, le stade confié à Eiffage vante sa pelouse rétractable, son toit ouvrant, et ses 50 000 places même si elles ne sont occupées en moyenne qu’à 69 %, après avoir cassé les tarifs. Les recettes attendues par le nouvel équipement ne décollent pas de celles dans l’ancien stadium Nord. Fuite en avant : pour pallier à ces débuts chaotiques, la ville a multiplié les évènements, matchs de rugby, concerts, qui flinguent la pelouse. Le club doit en financer le remplacement, partiel ou total.

Consortium pour stadium premium

Les stades, c’est ringard. Place aux arenas. C’est plus chic, plus fric, plein de loges VIP et de places premium pour les people et les patrons, et de pièges à consommation pour le populo. Une idée poussée par l’UEFA (Union of European Football Associations) après l’Euro 2012 en Ukraine et ses inquiétudes sur les stades livrés in extremis. Le toit du stade de Kiev a même pris feu le jour du match inaugural… L’UEFA a depuis édicté des exigences sans précédent. Exemples : un éclairage surpuissant pour permettre la retransmission en haute définition ; la mise à disposition de 4 850 places VIP pendant la compète, plus de deux fois la jauge exigée en 2012.

Ces normes et contraintes ont déroulé le tapis rouge aux multinationales de la finance et du BTP. Pour l’Euro 2016, les géants du béton ont déjà gagné, grâce aux PPP qui servent à construire et gérer prisons, collèges, hostos, universités, LGV, tunnels ou ponts à péages. Une formule née sous Reagan, développée par Thatcher à partir de 1992 et reprise par Blair. Prôné par Alain Madelin, l’artisan de sa naturalisation française, le PPP peut sévir dans l’Hexagone dès juin 2004.

C’est de la bombe, à retardement

C’est le vieux principe de la vie à crédit. L’opérateur privé – en France essentiellement Vinci, Bouygues et Eiffage – finance l’investissement, la collectivité réglant un loyer, étalé sur 30 à 50 ans. Une redevance plus exactement, qui rémunère au groupe de BTP choisi les emprunts (et le risque sur les marchés financiers), et se module aussi selon les résultats sportifs et l’affluence. Les supporters boudent ? Pas grave, ils paieront quand même, via leurs impôts. Évidemment, ce trompe-l’œil coûte plus cher à terme, mais il offre l’illusion de pallier au budget d’investissement de la collectivité. Bingo en période de crise. Et les élus qui coupent le ruban de l’inauguration ne seront plus aux manettes quand il faudra rendre compte du désastre financier, en bout du contrat. L’effet de bombe à retardement financière a pourtant été dénoncé par certains élus et économistes, et pas les moins exaltés pour défendre le libéralisme. Même François Hollande s’y est mis, mais c’était en campagne pour les présidentielles…

Dérives financières

En octobre 2013, un rapport du Sénat sur les financements de stades évoque les PPP en criant au casse-cou « tant la différence peut se révéler grande entre les flux financiers envisagés au moment de l’adoption du projet et la réalité, notamment en cas de mauvaise fortune sportive », ajoutant que « le PPP en étalant la charge de la collectivité (loyer) sur une période plus longue, présente une risque réel de surdimensionnement du projet, que renforce la prise en compte d’hypothèses optimistes, à la fois en termes sportifs et de programmation annexe, pouvant faire paraître un équilibre financier ».

En Grande-Bretagne, au Canada, en France de plus en plus, les nuisances des PPP sont largement décriées. L’accumulation d’exemples montre le poids d’études préalables fantaisistes des besoins, l’opacité des procédures, l’asymétrie du prétendu « partenariat », l’explosion des loyers et les dérives hors contrat incontrôlables lors de la phase gestion, les montages juridique et financier toujours verrouillés en faveur du consortium privé, et les risques supportés exclusivement par la collectivité. L’autopsie d’un mirage a déjà commencé.

http://cqfd-journal.org/PPP-Le-stade-terminal-du
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede bipbip » 11 Juin 2015, 08:49

Jeudi 11 juin 2015 à Saint-Denis (93)

Comment ils nous ont volé le football

Avec François Ruffin, rédacteur en chef de Fakir
et les Amis du Monde Diplomatique Saint Denis/Paris

La mondialisation racontée par le ballon

On tape dans le ballon depuis la cour de récréation.
Entre les buts de handball, dessinés sur le mur du préau, on s'est esquintés les genoux pour sauver un penalty.
Et le dimanche, qu'il pleuve, qu'il vente, on chausse encore nos crampons dans les vestiaires...

C'est le même jeu, un ballon, deux équipes, quatre poteaux, et voilà que ce sport du pauvre brasse des milliards, s'exporte comme un produit, devient la vitrine triomphante, clinquante du capital.

Que s'est-il passé ?

Rien, en fait. Juste que l'argent a envahi toute la société, lentement, depuis trente ans, et que le football en est le miroir grossissant.
C'est une histoire économique que ce sport nous raconte, à sa manière, des années 60 à aujourd'hui, de la libéralisation des ondes à la mondialisation des marques jusqu'aux fonds de pension.

[ Extraits de "Comment ils nous ont volé le foot-ball - Le ballon, comme un monde en plus petit" Fakir Editions, sous la direction d'Antoine Dumini et François Ruffin ]


Le Jeudi 11 juin 2015 à 19h à la salle La Belle Etoile, 14 Allée Saint-Just, La Plaine Saint-Denis

C'est à 132 m de l'arrêt de métro Front Populaire sur la ligne 12 (sortie Av. George Sand).

Entrée libre et gratuite, sans réservation

Contact : amis.diplo.75@gmail.com
Téléphone de La Belle Etoile : 01 49 98 39 20
Sites : www.amis.monde-diplomatique.fr
www.cie-joliemome.org ; www.fakirpresse.info

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Pïérô » 02 Fév 2016, 02:58

Les grands équipements sportifs en question

Alors que la France s’apprête à accueillir l’Euro 2016 de football, pendant lequel Tours fera office de ville d’accueil pour l’équipe de République tchèque, réflexion sur les stades, « où l’ordre social se donne à voir et se reproduit en paraissant se dissoudre ». Par Jean-Pierre Augustin, géographe, qui donnera une conférence sur ce thème à Tours le 3 février.

Mais pourquoi depuis le début du XXe siècle les sociétés contemporaines construisent-elles des stades de plus en plus nombreux et de plus en plus grands ? On estime à plusieurs milliers ceux de plus de 20 000 places, à quelques centaines ceux de plus de 60 000 places déjà édifiés et plusieurs dizaines de stades de plus de 30 000 places sont en construction. Ces stades rassemblent des dizaines de millions de spectateurs chaque semaine dans les quatre coins du monde. Ainsi, en à peine plus d’un siècle, ils ont remplacé les cathédrales du Moyen-Age comme espace de mobilisation des foules. Au-delà des chiffres, ce phénomène récent et massif mérite attention, d’autant que les études qui leur sont consacrées éludent souvent la question du sens et de la fonction qu’ils jouent en limitant les propos à l’œuvre architecturale ou à leur place dans l’urbanisme des villes.

... http://larotative.info/les-grands-equip ... -1377.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede bipbip » 20 Mar 2016, 15:35

Comment la bourgeoisie industrielle a inventé le football
Contrairement à ce qui est parfois avancé par facilité, le passage de la soule au football n’est pas le fait d’une simple évolution historique. Ce n’est pas une soule à laquelle on aurait juste ajouté des règles. Il s’agit d’une transformation politique en profondeur de ce qui était une pratique ludique et culturelle de la paysannerie. Ce qui pouvait être pratiqué par futilité, ne doit plus l’être pour la bourgeoisie que par utilité. La philosophie du rendement et l’idéologie productiviste étant au fondement de la vision bourgeoise du sport.
... http://www.19h17.info/2016/02/19/commen ... -football/


Le football : capitaliste dès sa naissance ?
Une des théories critique du football le présente comme une transformation capitaliste de la soule, qui était au Moyen-Age un des loisirs les plus en vogue parmi les couches populaires du nord-ouest de l’Europe. Transformation et non « continuité » car la bourgeoisie trouve un intérêt dans l’encadrement des loisirs du prolétariat, une manière de le domestiquer. Le football n’a peut-être même jamais été un jeu.
... http://www.19h17.info/2016/02/18/le-foo ... naissance/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Pïérô » 28 Mai 2016, 02:31

Non à l’Euro 2016 : La domination sportive.

En ce mois de juin 2016 se déroule en France un tournoi européen de football. Il est la propriété privée de la multinationale UEFA (Union Européenne de Football Association) qui a sa marque déposée : « l'Euro 2016 ». Notons également que cette « union » est adhérente de la très corrompue FIFA (Fédération Internationale de Football Association). Pour ce soit disant événement, une véritable mobilisation nationale se met en place. Par exemple, Hollande demandait récemment en vue de ce championnat que la Marseillaise soit chantée pour exalter les valeurs de la République (AFP, mercredi 9 septembre 2015). Et Najat Vallaud-Belkacem, alors qu'elle était ministre des sports au moment de la coupe du monde de la FIFA au Brésil, pouvait déjà annoncer la participation de jeunes scolaires au dispositif propagandiste ad hoc (la « Fans-Zone ») pour acclamer les mercenaires à crampons des pelouses (Direct Matin, mardi 10 juin 2014).

... http://grouchos.org/160519euro.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede bipbip » 05 Juin 2016, 16:00

Appel à saborder l’Euro 2016

Clip d’appel à saborder l’euro 2016, pour les raisons que chacun connaît : sexisme et testostérone, violence sociale et chasse aux pauvres, contrôle des étrangers, hausse des prix, grands travaux, destruction des espaces publics, népotisme, nationalisme, destruction du football populaire, répression des supporters, machine à fric, mesures antiterroristes et état d’urgence...



Rappelons-nous des raisons qui ont amené des milliers de Brésiliens à perturber le déroulement du Mondial de foot en 2014.

Rappelons-nous de la chasse aux pauvres qui a précédé la construction du stade national de Varsovie (lutte contre le marché Europa à la station Narodowy) et mené au meurtre raciste de Maxwell Itoya par la police polonaise en 2010.

Rappelons-nous des chantiers monstrueux qui ont précédé les Jeux Olympiques de Pékin, Rio, Sotchi, Londres, qui ont conduit à des centaines d’expropriations et à l’exploitation de milliers de travailleurs migrants.

Rappelons-nous que chaque gros événement sportif de la sorte est le prétexte d’un contrôle total des personnes et d’une militarisation des espaces publics.

Rappelons-nous que ce n’est pas une histoire de sport, mais uniquement de pognon.

Et n’oublions pas de nous poser des questions sur les motivations et le contenu de la loi Larrivé votée en mars 2016 et qui criminalise sévérement les supporters de football sous prétexte de lutte contre le hooliganisme.

Pour que la pratique du sport redevienne populaire, accessible à tou-te-s et non marchande.


https://paris-luttes.info/appel-a-sabor ... -2016-6017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede bipbip » 07 Juin 2016, 00:54

Euro 2016 : de nouveaux stades trop grands et trop chers qui bénéficieront d’abord aux géants du BTP

Le championnat d’Europe de football, qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet, échappera-t-il aux scandales qui accompagnent régulièrement le coût pharaonique des nouveaux stades, comme en Grèce pour les JO de 2004, ou au Brésil pour la coupe du monde 2014 ? Pour la construction et la rénovation des stades de l’Euro 2016, les collectivités françaises ont une nouvelle fois mis la main au portefeuille. Bien souvent à travers des partenariats publics-privé engageant les finances publiques pour plusieurs décennies, pour le plus grand bénéfice des concessionnaires des stades, les grands groupes du BTP. Enquête sur des opérations coûteuses et risquées, en partenariat avec le mensuel Alternatives économiques.

... http://www.bastamag.net/Euro-2016-de-no ... icieront-d
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede bipbip » 10 Juin 2016, 01:58

Rassemblement ce vendredi 10 juin 2016 à Saint Denis

Image

EURO 2016 À Saint-Denis : la coupe est pleine !

Le 10 Juin, l’Euro 2016 va démarrer à Saint-Denis …
• Si l’Euro 2016, c’est 1,7 milliard d’euros de dépense net, soit ce que représente la construction de dizaine de milliers de logements, qui permettraient de loger les milliers de demandeurs-euses de logements sociaux, de rénover les batiments scolaires insalubres , de construire des équipement scolaires pour enfants, voire tout simplement d’embaucher des enseignant-es et d’améliorer les services publiques dans nos quartiers
• Si l’Euro 2016, des milliers d’expulsés sans relogement dans le secteur de Saint-Denis, parce que les les hôtels sont réservés pour le public de la Coupe d’Europe…
• Si l’Euro 2016, ce sont des élèves privés d’installation sportives comme les élèves de la classe foot du collège de Geyter
• Si l’Euro 2016, ce n’est pas une « fête populaire », mais la construction d’un « mur » pour séparer physiquement les supporters de la population dionysienne ou encore un parc de la Légion d’honneur dénaturé et confisqué aux habitant-e-s pendant la durée de l’événement...
• Si l’Euro 2016, c’est l’exclusion des plus pauvres des logements du centre-ville avec la rénovation et la gentrification des quartier gare et porte de Paris...
• Si l’Euro 2016, c’est une trentaine de caméras de vidéosurveillance installées dans le centre, qui n’assureront pas la sécurité mais bien la surveillance des habitant-e-s… Si c’est l’arrivée de milliers de policiers et de police privée dans la ville avec les conséquences que l’on connait : contrôle au faciès, arrestations arbitraires, tensions, limitation des déplacements…
• Si l’Euro 2016, c’est le risque pour les femmes de se faire harceler dans la rue, dans les transports, agresser et violenter comme ça à toujours été le cas dans ces grands événements (Coupes du monde de football, fête de Bayonne, festival Rock de Stockolm…). Si c’est la concentration de milliers d’hommes dans la fan zone du parc de la légion d’honneur et toute la pression que cela représente pour les femmes autour…
• Si l’Euro 2016, c’est des profits pour les sponsors (Coca-Cola, McDdo, Turkish Airlines, Adidas, Kronembourg) et presque aucune embauche d’habitant-e-s de la ville …

…. alors pour nous c’est NON !


L’Euro pas sur notre dos !

En plein mouvement social contre la loi « travail » et son monde : Résistons, rassemblons-nous !

Vendredi 10 juin à 18h, Place de la Résistance à Saint Denis (Métro Porte de Paris).



À l’appel de :
UL Sud - Solidaires Saint-Denis, Droit Au Logement (DAL), Centre social attiéké Réseau Solidarité Logement, Ministère des bonnets d’âne, Collectif pas d’enfants à la Rue, MRAP, Alternative Libertaire (AL), Coordination des Groupes Anarchistes (CGA), NPA

http://www.alternativelibertaire.org/?E ... s-la-coupe
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Pïérô » 11 Juin 2016, 12:22

L'Euro commence, la répression continue !

La police encercle des manifestant-e-s qui défilent au slogan de "L'Euro pas sur notre dos".


Ce soir avait lieu à Saint-Denis une manifestation pour dénoncer les milliards dépensés pour l'Euro alors que la ville manque de logements, de moyens éducatifs et hospitaliers. Après un joyeux tour de la ville au cri de "Tout le monde déteste de l'UEFA", "Valls au vestiaire, tout le monde est en colère", "carton rouge pour la loi travail", "De l'argent il y en a dans les caisses de l'UEFA", avec une minute de silence au 6 rue Paul Eluard, où plusieurs personnes sont récemment décédés dans l'incendie de leur immeuble, les manifestant-e-s ont marché vers la porte de paris en réclamant "match gratuit pour Saint-Denis".

L'accueil de la police a alors été immédiat. D'abord la police montée qui a bloqué la manifestation au niveau du métro, puis alors que la manifestation faisait gentiment demi tour, ce sont des CRS qui sont accourus pour "nasser" brutalement les manifestant-e-s. A trois reprises, la nasse a été élargie intégrant même des habitant-e-s qui passaient par là ou qui buvaient un café, alors que la police laissait passer les spectateurs munis de billets. Une quarantaine de personnes ont alors été encerclées par les CRS. La nasse a été élargie à trois reprises par des petits escadrons qui ont au passage violentés des manifestant-e-s. Certains ont été menottés puis relâchés avec mépris.

Nous dénonçons cette répression gratuite contre un cortège pacifique. D'autant plus au vu de l'armement déployé : grenades, flashballs, chevaux, BAC, CRS, etc.

Ironiquement c'est après le passage de 7 avions dessinant le drapeau français dans le ciel et le coup d'envoi du match effectué, que les camarades ont été relâchés, non sans que leurs sacs aient été fouillés.

Nous continuerons à manifester contre la loi Travail et à dénoncer la mascarade que constitue l'Euro dans cette situation.

L'Euro pas sur notre dos !




Récit d’une journée d’inauguration de l’Euro plutôt agitée
Deux manifs réprimées, et des actions contre McDonald’s (un des sponsors officiels de l’Euro). Et des fan-zones aux trois-quarts vides...
Au moins trois rendez-vous étaient annoncés sur Paris-banlieue pour ce vendredi 10 juin, jour d’ouverture de l’Euro 2016 ! Après la matinée contre le train du trophée de l’Euro mercredi dernier, les initiatives se multiplient.
... https://paris-luttes.info/recit-d-une-j ... ation-6109
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coupe du Monde (ou compétitions sportives) et société

Messagede Pïérô » 12 Juin 2016, 12:39

A l’heure de l’Euro 2016. La propagande silencieuse

Le Championnat d’Europe des Nations de football (dit Euro 2016) se dispute en France de 10 juin au 10 juillet. Une fois encore, le sport à travers l’une de ses compétitions importantes, reste un impensé. Les rares analyses économiques et sociologiques sont noyées dans le flot incessant des petites histoires et des faits divers (sextape de Valbuena par exemple) qui font diversion.

Bien sûr, quelques trouble-fête dénoncent l’argent fou du sport, le coût de la compétition pour la collectivité nationale en infrastructures et cadeaux fiscaux, s’alarment de l’imposant et coûteux déploiement policier, s’étonnent de voir le sport le plus populaire ne jamais être ou presque confronté à des affaires de dopage (l’omerta règne) et évoquent du bout des lèvres la corruption et les magouilles, la complicité régulière des hauts dirigeants du sport avec les régimes les moins fréquentables, les filières de l’exil qui touchent de nombreux jeunes sportifs souvent exploités, le racisme, le sexisme, l’homophobie.

Mais la plupart de ces rabat-joie qui parlent des « dévoiements » de l’idéal sportif, de ses « déviations » alimentent depuis un siècle le mythe d’un âge d’or et assurent finalement le déminage de l’institution en présentant une vision du sport humaniste, généreuse, soucieuse de justice. Dans leur grande majorité, ils font corps avec le sport dont ils diffusent l’idéologie qu’ils ont intériorisée. Leurs politiques antidopage, anti violence, anti corruption, leur désir d’éthique et de fair play – financier ou non – sont autant de bouées de sauvetage du système sportif.

... http://alencontre.org/laune/a-lheure-de ... ieuse.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité