Peut-on encore parler de vie privée sur Facebook ?

Re: Peut-on encore parler de vie privée sur Facebook ?

Messagede Pïérô » 04 Mar 2016, 20:43

Facebook VS Lutte des classes

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Peut-on encore parler de vie privée sur Facebook ?

Messagede Pïérô » 21 Mar 2016, 01:28

Vos papiers SVP. Quand Facebook se prend pour un officier de police judiciaire

Vous l’avez peut être remarqué, depuis quelques semaines, la page de IAATA sur Facebook n’est plus alimentée...

En effet, le compte Facebook de Julien Iaata, auquel est liée notre page, est bloqué. Pour le débloquer, ce sale flic de Facebook nous somme de lui fournir un scan de nos papiers d’identité. Il s’est pris pour un officier de police judiciaire.

Or, Julien Iaata est sans papiers. Il ne peut donc pas conserver son compte Facebook.

Julien Iaata n’est pas le seul que la multinationale qui se fait du fric avec votre vie privée somme de fournir des éléments d’identifications. Petit à petit, des personnes ou des collectifs qui tentaient de se servir de ce réseau sans compromettre leur sécurité se retrouvent censurées, comme récemment la page appelant à la mobilisation du 9 mars contre la loi travail.

Problème : qu’on le veuille ou non, une grande partie des internautes arrive sur notre site via Facebook. Conséquence logique : depuis que notre page n’est plus accessible, le nombre de visites a chuté.

Il va donc falloir commencer à s’interroger sur les moyens que l’on a de contourner cette censure. Toutes les pistes sont bienvenues en compléments d’info.

Facebook est un sale flic, qu’on pendra avec les tripes du dernier juge.

https://iaata.info/Vos-papiers-SVP-Quan ... -1060.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Peut-on encore parler de vie privée sur Facebook ?

Messagede Pïérô » 18 Jan 2017, 19:57

Enquête sur l’algo le plus flippant de Facebook

Si la section « Vous connaissez peut-être » vous faisait parfois flipper en vous proposant des profils précis et éloignés de vos réseaux habituels, vous n’avez encore rien vu.

La section « Vous connaissez peut-être » (« People you may know ») de Facebook est une source inépuisable de spéculations. Cette fonction, en apparence sympathique puisqu’elle nous propose d’ajouter de nouveaux amis, semble détenir des informations très personnelles sur chacun d’entre nous.
• Une journaliste de la rédaction s’est ainsi vu proposer un flirt dont elle n’avait pas noté le téléphone dans son portable ;
• un autre collègue s’est vu proposer un pote qu’il n’a pas revu depuis 10 ans et qui venait de lui envoyer un mail ;
• une autre enfin, sa femme de ménage, dont elle a le numéro de téléphone dans son portable, mais avec laquelle elle n’a jamais eu aucune interaction en ligne.

Beaucoup ont aussi vu apparaître des gens rencontrés sur des applis de rencontre comme Tinder ou Grindr. Plutôt embarrassant, non ?

... http://rue89.nouvelobs.com/2017/01/15/e ... ook-264219
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Peut-on encore parler de vie privée sur Facebook ?

Messagede Pïérô » 25 Mar 2017, 11:37

Samedi 25 mars 2017

Rencontre avec Ippolita

« J'aime pas Facebook »

à 17h, Bibliothèque Associative de Malakoff - BAM, 14 Impasse Carnot, Malakoff (92)

Ippolita http://www.ippolita.net/ est un groupe de recherche indisciplinaire qui voit le jour en 2004 au sein d'un squat Milanais. Depuis 2005, le groupe décortique les mécanismes de fonctionnement de Google et FaceBook, s'efforce de produire une critique de la domination informatique, de la soi-disant « démocratie en ligne », de la colonisation numérique des individus et du remodelage des rapports sociaux qui s'en suit.

Les textes publiés sont écrits de manière collaborative et conviviale. Certains d'entre eux ont été traduits en cinq langues.

En français, on pourra lire :
• Internet : l'illusion démocratique (La différence, 2016),
• J'aime pas Facebook (Payot, 2011) et
• La Face cachée de Google (Payot, 2008).

En italien on ajoutera :
• Anime elettriche (Jaca Book, 2016) et
• Open non è free (elèuthera, 2005).

http://www.b-a-m.org/2017/03/2503-17h-r ... -ippolita/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Peut-on encore parler de vie privée sur Facebook ?

Messagede Pïérô » 13 Nov 2017, 11:30

Facebook a été conçu pour exploiter les faiblesses des gens, prévient son ancien président Sean Parker

Celui qui était incarné par Justin Timberlake dans "Social Network" est extrêmement critique de la création de Mark Zuckerberg

TECHNO - Un système pervers, délibérément conçu pour vous garder captif. Alors que Facebook se retrouve sous le feu des critiques aux États-Unis pour le rôle qu'il a joué et qu'il continue de jouer dans la propagation des "fake news" et dans l'élection de Donald Trump, une voix qui porte vient de s'ajouter à la liste de ses détracteurs.

Premier président de la compagnie créée par Mark Zuckerberg, mais aussi fondateur de Napster et toujours actionnaire de Facebook, Sean Parker s'est effectivement lâché contre le réseau social à l'occasion d'une conférence organisée à Philadelphie par le site Axios. Pour lui, le site a été conçu de manière à "exploiter les faiblesses humaines".

De la dopamine au compte-goutte

Les gens qui ont imaginé ce produit "font croire aux gens qu'ils ont une liberté de choix, alors même que les choix qui leur sont proposés font qu'ils gagneront quoi qu'il arrive", explique celui qui était incarné par Justin Timberlake dans "The social network". "Le truc qui motive les gens qui ont créé ces réseaux c'est: 'Comment consommer le maximum de votre temps et vos capacités d'attention?'"

Et donc pour vous garder captif, "il faut vous libérer un peu de dopamine (une sorte de récompense que reçoit l'organisme pour se motiver), de façon suffisamment régulière. D'où le like ou le commentaire que vous recevez sur une photo, une publication... Cela va vous pousser à contribuer de plus en plus et donc à recevoir de plus en plus de commentaires et de likes etc.", continue-t-il. "C'est une forme de boucle sans fin de jugement par le nombre."

... http://www.huffingtonpost.fr/2017/11/11 ... _23274132/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité