Tours, et Indre et Loire 37

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 03 Juil 2017, 10:56

Jeudi 6 juillet 2017

Pour un Front social
Une réunion est prévue , à 18h30, au foyer des Cheminots, 11, rue Blaise-Pascal, à Tours.

POUR UN FRONT SOCIAL EN INDRE ET LOIRE !

Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs, de militants, de femmes et d’hommes construisant la riposte à la politique ultralibérale du président Macron et la convergence des luttes.

Si l’exécutif légifère par ordonnance, c’est pour avoir les mains libres dans la destruction de tout l’édifice social construit par les luttes et la solidarité. Il entend aussi réprimer plus facilement les mouvements sociaux en inscrivant dans le droit courant les règles de l’Etat d’urgence.

NOUS… salariés du privé comme du public, chômeurs, précaires, étudiants, toute la jeunesse, retraités, smicards, sans-abri, qui survivons avec le RSA.

NOUS… Habitants de villes, des villages et des banlieues…

NOUS… Qui votons avec ou sans conviction, la large majorité des abstentionnistes convaincus…

NOUS… Qui subissons le racisme, le sexisme, l’exclusion sous toutes ses formes, les licenciements, la justice des puissants, les violences répressives…

NOUS… Syndicalistes, militants poursuivis et condamnés, sans-papiers et migrants, tous les opposants à la loi travail…

Nous appelons la rue, vous toutes et tous, à se mobiliser, créer et être acteur d’un événement inédit…

Imposons nos choix, crions haut et fort que nous comptons, que nous décidons, que nous serons une force incontournable du front social.

Soyons toutes et tous au rendez-vous avec notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits-enfants, reprenons ce qui nous appartient, ne laissons pas notre devenir entre les mains d’une poignée qui décide depuis trop longtemps sans et contre nous.
Jamais une telle initiative n’a été entreprise. L’heure n’est plus au constat, unissons-nous le plus largement possible et agissons tous ensemble pour construire ce front social.

Ce n’est qu’un point de départ, vers une société où nous prendrons possession des outils de création de richesses.

Tous ensemble, écrivons les nouvelles pages de notre histoire sociale
C’est dans la rue que ça se gagne.

S’unir pour ne pas subir, voilà qui prend toute son actualité à la veille de la guerre sociale que Macron veut mener dès cet été.

Le Front Social 37, c’est pour l’instant : SUD/Solidaires 37, CATDP, Tours Debout, Collectif Albert Thomas, Solidaires étudiant-e-s 37, LDH 37, Les Amis de Demain le Grand Soir, DNSI 37.

Soutenus par : France Insoumise 37, NPA 37, Alternative Libertaire 37.


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1735
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 13 Juil 2017, 06:42

Vendredi 14 juillet 2017

Rassemblement à 14h Place Anatole France à Tours, contre Macron et son monde !

Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs, de militants, de femmes et d’hommes construisant la riposte à la politique ultralibérale du président Macron et la convergence des luttes.

Si l’exécutif légifère par ordonnance, c’est pour avoir les mains libres dans la destruction de tout l’édifice social construit par les luttes et la solidarité. Il entend aussi réprimer plus facilement les mouvements sociaux en inscrivant dans le droit courant les règles de l’État d’urgence.

NOUS... salariés du privé comme du public, chômeurs, précaires, étudiants, toute la jeunesse, retraités, smicards, sans-abri, qui survivons avec le RSA.

NOUS... habitants de villes, des villages et des banlieues...

NOUS... qui votons avec ou sans conviction, la large majorité des abstentionnistes convaincus...

NOUS... qui subissons le racisme, le sexisme, l’exclusion sous toutes ses formes, les licenciements, la justice des puissants, les violences répressives...

NOUS... syndicalistes, militants poursuivis et condamnés, sans-papiers et migrants, tous les opposants à la loi travail...

Nous appelons la rue, vous toutes et tous, à se mobiliser, créer et être acteur d’un événement inédit...

Imposons nos choix, crions haut et fort que nous comptons, que nous décidons, que nous serons une force incontournable du front social.

Soyons toutes et tous au rendez-vous avec notre avenir, celui de nos enfants, de nos petits-enfants, reprenons ce qui nous appartient, ne laissons pas notre devenir entre les mains d’une poignée qui décide depuis trop longtemps sans et contre nous.

Jamais une telle initiative n’a été entreprise. L’heure n’est plus au constat, unissons-nous le plus largement possible et agissons tous ensemble pour construire ce front social.

Ce n’est qu’un point de départ, vers une société où nous prendrons possession des outils de création de richesses.

Tous ensemble, écrivons les nouvelles pages de notre histoire sociale.

C’est dans la rue que ça se gagne.

S’unir pour ne pas subir, voilà qui prend toute son actualité à la veille de la guerre sociale que Macron veut mener dès cet été.

Rassemblement vendredi 14 juillet à 14h
Place Anatole France à Tours, contre Macron et son monde !


Le Front Social 37, c’est pour l’instant : SUD/Solidaires 37, CATDP, Tours Debout, Collectif Albert Thomas, Solidaires étudiant-e-s Tours, LDH 37, Les Amis de Demain le Grand Soir, DNSI 37, BDS 37, France Insoumise 37, NPA 37, Alternative Libertaire 37 et des individus.


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1736
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 16 Aoû 2017, 23:20

Jeudi 17 aout 2017

Réunion du Front social

à 18h30 à la maison des syndicats, rue de la camusière à Saint-Avertin
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 22 Aoû 2017, 19:36

Jeudi 24 aout 2017

Réunion du Front social

à 18h30 à la maison des syndicats, rue de la camusière à Saint-Avertin
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 10 Sep 2017, 03:18

Le Front social 37 appelle à une AG juste après la manif du 12 septembre, place Anatole France

Puis jeudi 14 septembre à 18h au bar le vel'pot, place Velpeau, Tours

12 septembre, appel CGT 37, FO 37, FSU 37, SUD/SOLIDAIRES37

ABROGATION DE LA LOI TRAVAIL RETRAIT DES ORDONNANCES MACRON SUR LE CODE DU TRAVAIL

Les futures réformes du gouvernement concernant le droit du travail, sont un ensemble de détricotage en règle du social de notre pays. Elles concernent notamment le contrat de travail, les salaires, la santé, la sécurité au travail, l’assurance chômage et les retraites.

Toutes les annonces vont dans le même sens : plus de précarité et de flexibilité pour les salariés, plus de « souplesse » et de facilités à licencier pour les entreprises.
Au-delà de la méthode, consistant à agir rapidement via les ordonnances, le discours gouvernemental sur la « concertation » ne change rien : le gouvernement veut aller vite sans de véritables négociations et frapper fort avec l’utilisation des ordonnances.

Sur le droit du travail, il aggrave la « Loi travail », dont nous exigeons l’abrogation, en faisant primer les accords d’entreprises au détriment des garanties collectives et du code du travail.

Des questions essentielles sont au cœur des réformes envisagées :
Temps de travail, travail de nuit, salaires, emploi, plafonnement des indemnités de licenciement, référendum d’entreprise à l’initiative de l’employeur, fusion des instances représentative du personnel, remise en cause de l’insertion professionnelle des jeunes, réforme de l’assurance chômage et de l’assurance maladie avec la suppression des cotisations salariales via l’augmentation de la CSG ! Les retraités seraient particulièrement touchés via l’augmentation de 1.7 % de la CSG !

Ces projets sont d’autant plus dangereux qu’ils ouvrent aussi la voie à une attaque des statuts des salariés de la fonction publique et des services publics.

Le Président Macron veut supprimer 120 000 postes de fonctionnaires ! L’égalité d’accès et le droit de toutes et tous à ces Services sur l’ensemble du territoire va encore subir de nouvelles attaques : enseignement public, hôpital, collectivités territoriales.

L’inversion de la hiérarchie de normes poussée jusqu’au bout, comme le prévoit le gouvernement Macron, ce n’est plus de norme du tout, le retour à l’individualisation complète des salariés, que l’employeur soit public ou privé ! C’est une revendication patronale afin de faire baisser le « coût du travail » et faciliter les licenciements. Il s’agit en fait de satisfaire ce dont le MEDEF rêve depuis toujours et de revenir sur les conquêtes sociales des travailleurs qu’ils ont obtenues par la lutte.

Nos organisations s’inquiètent également de la pérennisation dans la loi des principales dispositions de l’état d’urgence que le Gouvernement vient de décider et qui remettent en cause les libertés démocratiques.

Elles appellent les salariés, les privés d’emploi, les jeunes, les retraités, à participer aux rendez-vous de mobilisations unitaires et interprofessionnelles par la grève et la manifestation le mardi 12 septembre à 10h place de la Liberté à Tours.

CGT 37, FO 37, FSU 37, SUD/SOLIDAIRES37


http://www.solidaires37.org/spip.php?article1167
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 22 Sep 2017, 11:11

Semaine d’échanges autour des inégalités à la faculté des Tanneurs

Du 21 au 29 septembre, l’association étudiante « Qu’est-ce Que Quoi ? » organise une semaine de conférences, ateliers, tables rondes et débats au sein de l’université de Tours, sur le thème des inégalités.

Les différent.e.s intervenant.e.s aborderont le sujet des inégalités femme/homme, inégalités économiques, spatiales, scolaires, inégalités devant la prise de parole, ainsi que la violence symbolique.

Le programme se construit autour de différent.e.s intervenant.e.s : associations, SCOP, enseignant.e.s-chercheu.r.se.s, se prêtant au jeu des conférences, tables rondes, ateliers, facilitant les échanges avec le public.

Cet événement est gratuit et ouvert à tou.te.s. Il a vocation à produire et diffuser du savoir engagé, fruit d’une rencontre entre positions scientifiques, militantes, citoyennes. Les interventions seront accessibles et les débats les plus participatifs possibles. Toute personne qui s’intéresse à ces problématiques est la bienvenue, qu’elle soit habituée ou non de l’université !

La semaine sur les inégalités, introduite par une séance le jeudi 21 septembre (amphi 3), se déroule du lundi 25 au vendredi 29 (amphi 1), chaque événement aura lieu de 18h à 21h. Entrée par la porte Z de la faculté des Tanneurs.

Programme de la semaine des inégalités

Jeudi 21 septembre - Séquence introductive (Amphi 3, 1er étage)

Les inégalités devant la prise de parole : phénomènes de timidité, stimulation de la participation
Atelier animé par la SCOP d’éducation populaire L’Engrenage.

Lundi 25 septembre
La violence symbolique : rapports d’inégalités et phénomènes de domination
Conférence de Jean-Luc Deshayes, Professeur des universités en sociologie, université de Tours.

Mardi 26 septembre
Les inégalités économiques. Inégalités de revenus, de patrimoine : quelles politiques publiques ?
Intervention de Louis Maurin, Directeur de L’Observatoire des Inégalités.

Mercredi 27 septembre
Les inégalités scolaires. Focus sur deux populations vulnérables : les « décrocheu.r.se.s scolaires » et les étranger.e.s
Table ronde avec Mathias Millet, Professeur des universités en sociologie, université de Tours, et l’association RESF 37 (Réseau Education Sans Frontières).

Jeudi 28 septembre
Les inégalités spatiales. Focus sur des populations spatialement discriminées : les migrant.e.s rroms et les jeunes habitant.e.s de quartiers prioritaires.
Interventions de Olivier Legros, Maître de conférences en géographie, université de Tours et Nicolas Oppenchaim, Maître de conférences en sociologie, université de Tours.

Vendredi 29 septembre
Les inégalités de genre : quelle égalité des chances femmes-hommes ?
Intervention du Planning familial 37
Les inégalités de genre : la féminisation des mots
Intervention de Osez le féminisme 37


P.-S.
Accès libre et gratuit
Buffet à prix libre
Contact : questcequequoi@gmail.com

http://larotative.info/semaine-d-echang ... -2403.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 29 Sep 2017, 11:02

Samedi 30 septembre 2017

APPEL Européen Pour le droit à l’avortement dans toute l’Europe !

En solidarité avec l’ensemble des femmes européennes, après la lutte exemplaire des femmes espagnoles en 2014, polonaises en 2016, nous exigeons que les droits des femmes, la liberté à disposer de son corps, le droit à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et inscrits comme droits fondamentaux pour l’égalité en Europe.

En solidarité avec l’ensemble des femmes européennes, après la lutte exemplaire des femmes espagnoles en 2014, polonaises en 2016, nous exigeons que les droits des femmes, la liberté à disposer de son corps, le droit à l’avortement et à la santé soient respectés dans tous les pays européens et inscrits comme droits fondamentaux pour l’égalité en Europe.

Aujourd’hui, le droit à l’avortement au sein de l’Europe relève de la compétence de chaque Etat.

Interdit à Malte, sous hautes contraintes en Irlande, en Hongrie et en Pologne. le droit à l’avortement, même légalisé est, peut ou pourrait être remis en question par le maintien de la clause de conscience des médecins (Italie), l’absence de structures hospitalières adéquat (Grèce, Bavière), les restrictions de personnels et les suppressions des centres pra-tiquant l’avortement lors de restructurations hospitalières (France), et, dans tous les pays, par l’élection de gouverne-ments réactionnaires, conservateurs et rétrogrades.

Nous réaffirmons que :

• L’accès à l’avortement est un droit ;

• L’avortement est un choix personnel - mon corps m’appartient, je choisis ma vie ;

• Des moyens financiers doivent être donnés pour que les centres pratiquant l’avortement et les centres de planifi-cation soient accessibles à toutes sur les territoires ;

• Des campagnes tous publics sont nécessaires ;

• L’éducation à la vie sexuelle doit être prodiguée à toutes et à tous pour qu’elles et ils puissent avoir des choix libres et éclairés ;

• La formation aux techniques d’avortement et à l’accompagnement doit faire partie intégrante de la formation initiale des professionnel/les de santé ;

• La clause de conscience des professionnel-les de santé doit être supprimée ;

• Les délais légaux pour avorter doivent être harmonisés sur ceux des pays les plus progressistes en Europe et les États doivent dépénaliser totalement l’avortement.
Nous appelons à la construction d’une mobilisation européenne autour du 28 septembre 2017, journée in-ternationale du droit à l’avortement, où chaque pays inscrira ses revendications en vue d’une harmonisa-tion européenne pour le respect des droits des femmes.

le Samedi 30 septembre à 15h
A Tours, rassemblement suivi d’une manifestation
Place jean Jaurès


À l’appel des organisations d’Indre et Loire suivantes : réseau féministe 37, Planning Fami-lial, Osez le féminisme !, LDH, Centre LGBT de Touraine , Les Amis de demain le Grand soir, Peuples solidaires, Solidaires, CGT, Sud Santé Sociaux, Sud Education, AL, PCF, JC, NPA, UEC, PCOF, Scop l’Engrenage

http://www.solidaires37.org/spip.php?article1180
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 16 Oct 2017, 10:43

Jeudi 19 octobre 2017

Nouvelle manifestation contre Macron et son monde

Les luttes se multiplient en France en général, en Indre & Loire en particulier. Les succès des manifestations des 10 et 21 septembre, du 28 septembre des retraités et le 10 octobre pour la fonction publique prouvent que les salariés(es) et les retraités(es) sont mobilisés pour leurs droits et leur pouvoir d’achat mais aussi pour gagner du progrès social.

Toutes et tous mesurent les portées des décisions injustes qui sont prisent par le gouvernement Macron/Philippe sous la dictée de Gattaz. Ils envoient un message au monde du travail qui n’a qu’à la fermer pendant que les patrons et les plus riches sont chouchoutés à travers la fin de l’ISF et la casse du code du travail notamment.

Parce que gagner sur les revendications est possible, nos organisations CGT,FO, FSU et Solidaires d’Indre & Loire appellent les salariés à multiplier les discussions pour décider des actions dans les entreprises et les services. Les exigences d’augmentations de salaires, d’emploi et d’amélioration des conditions de travail, par exemple, peuvent-être porter en même temps que le retrait des ordonnances sur le droit du travail.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires d’Indre & Loire appellent à une nouvelle journée de grève et de manifestation, le 19 Octobre 2017,10h, place de la Liberté, à Tours


http://solidaires37.org/spip.php?article1189


Projection-débat
RETOUR À FORBACH de RÉGIS SAUDER

Les associations SUD SOLIDAIRES, Les Amis de Demain Le Grand Soir, et le CNP proposent :

LES FRUITS AMERS DE LA CASSE SOCIALE

Forbach, ville minière, où se sont succédé des vagues d’immigration : Italiens, Polonais, Algériens, Marocains. La ville ouvrière a vu ses usines fermer les unes après les autres, ses magasins disparaître, les maisons se fragiliser du fait du non-entretien des galeries en sous-sol. Elle a vécu un grand abandon : celui des pouvoirs publics, celui des politiques sauf… ceux du Front National qui sont venus semer leurs graines de haine et de peur. Au-delà des discours moralisateurs, autopsie d’une ville envahie par la peste brune…

Film : RETOUR À FORBACH de RÉGIS SAUDER (118’, France, 2017)
Suivi d’un débat animé par Aleksandra Cheuvreux , productrice du film.

Participation aux frais : 3,50€ (abonné-e-s) et 4,50€ (non-abonné-e-s)
19h45, CINÉMA NATIONAL POPULAIRE, Cinémas STUDIO
10 rue des Ursulines 37000 Tours

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1744
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 07 Nov 2017, 15:01

Samedi 11 novembre 2017

Pour un 11 novembre antimilitariste

Rejetons les cérémonies des militaristes et impérialistes français et allemands qui ont conduit au massacre de 10 millions de paysans et d’ouvriers. Aujourd’hui ils font la guerre aux pauvres et aux libertés. Comme en témoigne le renforcement des lois antiterroristes qui réduisent nos libertés. Combattons la propagande militariste surtout en ces temps de lutte sociale !

Selon une instruction interministérielle de mai 2010, le ministère de la Défense prévoit de déployer dans le cadre d’un plan spécial 10 000 militaires sur l’hexagone en « cas de crise majeure ». Le SGDSN (Secrétaire Général à Défense et la Sécurité Nationale) dans la revue Armées d’octobre 2010, définissant un « cas de crise majeure » comme « Un événement – pandémie, attaque terroriste, catastrophe, crise d’ordre public – Dont la gravité et la portée conduise les autorités gouvernementale à activer le dispositif interministériel ».

En France, le business des marchands de canons ne cesse de prospérer : Le quinquennat Hollande a vu les livraisons d’armements français augmenter de près de 45%, à 8,3 milliards d’euros en 2016, selon une étude du ministère de la défense. La France pourrait même dépasser la Russie en 2018 !

Nous ne pouvons tolérer cette politique militariste ! Disons le haut et fort samedi 11 novembre, 10h30, parvis de l’université François Rabelais, rue des Tanneurs, à Tours.

Rappelons que la France est toujours un pays en guerre !

Pour un 11 novembre antimilitariste !

Premiers signataires : SUD/SOLIDAIRES 37, Les Amis de Demain Le Grand Soir, Alternative Libertaire 37, Retirada 37, NPA 37, etc


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1774
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 17 Nov 2017, 07:34

Samedi 18 novembre 2017 à Loches

L’ATELIER CALIBAN ET ÉCHANGES SOLIDAIRES VOUS PROPOSENT UNE SOIRÉE ZAPATISTE

à partir de 18h, La Mère Lison - 23 Grande Rue, 37600 Loches

Image

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1776
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 19 Nov 2017, 13:35

Mercredi 23 novembre 2017 à Tours

Réforme de l’accès à l’enseignement supérieur : attention danger

Le 23 novembre à Tours, réunion publique d’information relative aux différentes réformes qui affectent le Baccalauréat, l’orientation post-Bac et le premier cycle de l’université.

Les syndicats de la FSU 37 (SNESUP, SNEP, SNES), SNPREES-FO, Solidaires Etudiants.es de Tours, UNEF-Tours appellent les lycéens.nes, étudiants.es, parents d’élèves, enseignants.es du secondaire et du supérieur à se mobiliser face aux différentes réformes qui touchent le Baccalauréat, l’orientation post-Bac et le premier cycle de l’université.

Le gouvernement veut modifier les conditions d’accès à l’enseignement supérieur et les modalités d’études après le bac. Il prépare aussi des changements dans le secondaire (à la fois immédiats en termes d’orientation, et à horizon de 3 ans pour le bac qui pourrait ne plus être organisé par séries).

Cette réforme va bien au-delà de la modification du système APB et de la suppression du « tirage au sort » qui intervenait, très injustement mais très marginalement, pour l’accès à certaines filières. Dans les projets du gouvernement, toutes les filières du post-bac (CPGE, BTS et DUT) seraient concernées, à des degrés divers, par la sélection.

Sous le terme (rassurant, mais qui s’y trompe ?) d’« attendus » (prérequis) et la mise en place de capacités d’accueil en Licence, la sélection est introduite pour l’entrée dans le post-bac. Ce changement lourd vient dans le contexte très insatisfaisant d’un enseignement supérieur déjà très sous-encadré et sous-financé, dans lequel l’accès et la réussite des étudiants sont très socialement marqués.
• Améliorer l’orientation et la réussite des étudiant.e.s ?
Le gouvernement met en place la sélection et des capacités d’accueil limitées dans toutes les formations du supérieur.
• Favoriser l’accès de toutes et tous à la formation de leurs choix ?
Les lycéen.nes issu.es des classes sociales les moins aisées seront les premier.es pénalisé.es.
• Soutenir les étudiant.es ?
L’enseignement supérieur reste sous-encadré et sous-financé.

Pour l’accès de toutes les bacheliers.es aux filières post bac et aux établissements de leur choix, parents, enseignants.es du secondaire et du supérieur, venez participer à la réunion publique le jeudi 23 novembre de 17h à 19h. Amphi 4 des Tanneurs.


http://larotative.info/reforme-de-l-acces-a-l-2512.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 24 Nov 2017, 12:43

Samedi 25 novembre 2017

Samedi 25 novembre 2017, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes Allons-nous enfin dire stop aux violences contre les femmes ?

Rassemblement à 15h, Place Jean Jaurès

http://www.solidaires37.org/spip.php?article1203
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 29 Nov 2017, 22:16

Samedi 2 décembre 2017

Pour un accueil digne de tou·tes les étrangèr·es :
appel à rassemblement à 14h30, place de la préfecture

A l’appel d’un certain nombre d’associations et de collectifs, un rassemblement est organisé à Tours le 2 décembre pour dénoncer le nombre grandissant d’étrangèr·es abandonné·es par l’État, dans des situations administratives inextricables et qui sont laissé.es à la rue.

Quand les pouvoirs publics bafouent les lois, s’insurger est un devoir civique ! Les lois sont bafouées quand les services de protection de l’enfance mettent les mineurs isolés en danger, les services de l’Etat qui ont en charge l’accueil et l’accompagnement social des demandeurs d’asile les laissent à l’abandon. Les services préfectoraux se servent des règlements européens pour pouvoir expulser davantage d’étrangers plus fréquemment que pour les accueillir et les intégrer.

Que veulent dire les mots, quand « service » = mépris ; quand « protection » = maltraitance ; quand « asile » = rejet ; quand refuge = expulsion ? Voici ce qui se passe dans les villes de notre Département et plus particulièrement dans l’agglomération tourangelle.

Ils sont des dizaines d’adolescent-e-s, qui ont fui un destin sans espoir, franchi les déserts, les frontières, les mers et réussi à échapper aux marchands d’esclaves que l’Europe, de fait, finance sous couvert d’empêcher des zodiacs pourris de quitter la Libye ou d’échouer sur les côtes espagnoles. Leur acte de naissance en mains, ils se présentent à l’Aide Sociale à l’Enfance. Neuf fois sur dix, ces mineurs isolés se voient refuser la mise à l’abri, la prise en charge, l’accompagnement social et éducatif auquel le Code de l’Action sociale et des familles leur donne droit.

Les associations qui leur viennent en aide s’épuisent à se battre au cas par cas, à saisir le juge des enfants, à les faire accepter dans les collèges et lycées de l’agglomération. Il faut en finir avec les tergiversations, les faux-fuyants et la mauvaise foi des services départementaux de la protection de l’enfance. Ils sont hors la loi. Et ne peuvent tout de même pas prétendre qu’ils ignorent ce que « protection » veut dire !

Les lois sont bafouées dans « la gestion de l’hébergement »

Tous les soirs, le 115 refuse une centaine de personnes, laissant sans hébergement des hommes, des femmes, des enfants, des nourrissons, des malades, des handicapés. Et voici que, comme tous les ans à la même époque, se met en place le « Plan Hiver » : des salles d’hébergement collectif sont ouvertes pour la nuit. On y dort sur des lits de camps, et le matin, dehors… jusqu’au soir suivant. C’est ce qu’on appelle l’hébergement d’urgence, une « urgence » dont on sait d’avance qu’elle est faite pour durer. Douloureuse, scandaleuse et absurde pérennisation de l’impuissance voire de l’incurie administrative. L’hébergement, dès lors qu’il se présente comme « d’urgence » est inacceptable dans une agglomération qui comporte des milliers de vrais logements inoccupés.

Parmi les personnes « à la rue », plusieurs familles de demandeurs d’asile qui ne relèvent ni de l’urgence, ni de la mise à l’abri en hôtel, mais doivent être accueillies dans les Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (les CADA) par l’Office Français d’Immigration et d’Intégration (OFII) dont c’est la mission première. Des places de CADA ou de foyers sont occupées par des personnes qui n’y ont plus droit, nous dit-on. Parmi elles, des réfugiés statutaires, à qui l’Etat DOIT un logement autonome, et des « régularisés » qui sont en demande de logements sociaux – demandes bloquées par des considérations de ressources inappropriées. Les solutions pour loger dignement les gens existent. Elles sont plus humaines, plus dignes, et moins coûteuses que tous les plans dits d’urgence qui ne règlent rien.

Les lois sont bafouées et les engagements de l’État sont reniés quand des demandeurs d’asile sont refoulés. Voici un peu plus d’un an, le ministre de l’Intérieur d’alors mettait en place les Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) destinés à permettre à des exilés sans abri d’entamer leurs procédures de demande d’asile, avec un minimum d’accompagnement. Pour décider la plupart d’entre eux à entrer dans ce dispositif, il leur fut promis que ne leur serait pas appliqué le « règlement Dublin », qui veut qu’un demandeur d’asile ne puisse déposer sa demande que dans le pays européen par lequel il est entré dans l’UE. En clair, on leur a promis que le dépôt de leur demande d’asile ne déboucherait pas sur le redouté « transfert » obligatoire dans un autre pays.

Les CAO, notamment ceux de Grandmont et de Saint-Pierre-des-Corps, se sont remplis de pensionnaires confiants dans les promesses du gouvernement… sauf que… les promesses n’ont pas tenu longtemps. Et voici que se multiplient, dans les CAO et hors d’eux, les « Dublinés », vivant sous la menace permanente d’une expulsion, qui vers l’Italie, qui vers l’Allemagne… Pour les Afghans, notamment, ce renvoi vers l’Allemagne ou l’Autriche est synonyme de charter vers l’Afghanistan. Seuls des bureaucrates ou des politiciens cyniques peuvent imaginer que la sécurité des personnes est garantie dans ce pays.

Pour dénoncer ces pratiques qui perdurent en s’aggravant depuis 20 ans et ces décisions actuelles qui ne respectent ni le droit des mineurs, ni le droit d’asile, ni le droit au logement, ni la dignité des personnes, ni la protection des plus fragiles.

Nous appelons à un rassemblement le samedi 2 décembre à 14h30 place de la Préfecture (où est également situé le Conseil Départemental).

Nous remettrons à cette occasion aux « autorités » trois pétitions, l’une pour la prise en charge en CADA d’une famille demandeuse d’asile, la deuxième pour que la préfecture annule les procédures « Dublin » et respecte le droit d’asile, et la troisième pour exiger qu’un accueil conforme à la loi soit mis en œuvre pour les Mineurs Non Accompagnés.

Les premiers signataires de cet appel :
Le Réseau Education Sans Frontières d’Indre-et-Loire (RESF 37)
Le Collectif solidaire des Réfugiés de Saint-Pierre-des-Corps
Utopia 56
Chrétiens-Migrants
La Ligue des Droits de l’Homme
Convergence des services publics


https://larotative.info/pour-un-accueil ... -2528.html



CONTRE LA LOI VIDAL, POUR UNE UNIVERSITÉ DÉMOCRATIQUE

Emmanuel Macron et ses amis du MEDEF ne sont pas seulement obsédés par la casse du code du travail, mais par la casse de tout ce qui permet de près ou de loin un peu de justice sociale.

C’est donc tout naturellement que le gouvernement s’engage dans un processus de casse de l’Université, entamé depuis plus de quinze ans avec notamment la LMD en 2002, la LRU en 2007, la loi Fioraso en 2013, et plus récemment la mise en place de la sélection pour l’entrée en Master. Les conséquences de ces politiques sont bien connues : bâtiments dans un état déplorables, salles de TD et amphis sous-dimensionnés, manque de personnel administratif et d’enseignants et précarisation croissante de ces derniers, budgets alloués à la recherche insuffisant qui mettent en péril la recherche universitaire, etc.

C’est aujourd’hui la Loi Vidal qui va poursuivre cette œuvre, avec au programme l’instauration officielle de la sélection en L1 (renommée piteusement « prérequis attendus »), la fin de la cohérence des licences et les parcours « à la carte » qui vont faire exploser les inégalités entre établissements et étudiants, la fin de la compensation entre UE et semestres, et un transfert de compétences en matière de conditions de bourses aux établissements (ce qui risque de conduire rapidement à un durcissement des conditions pour être boursier-e, affectant les étudiant-es les plus précaires).

Solidaires Étudiant·es Tours appelle donc à un rassemblement, afin d’exprimer haut et fort le refus d’une nouvelle atteinte à l’Université publique et aux droits des étudiant·e


rassemblement à 15h place Jean Jaures

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article913
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 15 Déc 2017, 12:15

Samedi 16 décembre 2017

Projection publique du film « La lutte du foyer Albert Thomas »

à 14h30, foyer des cheminots, 11 rue Blaise Pascal, 37000 Tours.

LE 22 DÉCEMBRE 2016, LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOURS A ORDONNÉ LA LIQUIDATION JUDICIAIRE D’UN FOYER D’HÉBERGEMENT AVEC UN ORDRE BRUTAL DE FERMETURE POUR LE 26 DÉCEMBRE.

Quid des 36 hommes hébergés ici ? Que vont devenir ces personnes relevant du droit commun (SDF), demandeurs d’asile, migrants, réfugiés sous protection internationale… ?

Pourquoi fermer brutalement un foyer, récemment rénové et mis aux normes, qui a une capacité d’hébergement de 36 personnes, alors que des gens dorment actuellement dehors, au plus dur de l’hiver ?

Un comité de soutien se constitue aussitôt, composé des ex-salariés, des migrants hébergés et de citoyens qui vont, malgré toutes leurs différences, s’unir pour engager un bras de fer avec la Mairie de Tours et la Préfecture d’Indre et Loire pour que les personnes victimes de cette décision soient traitées dignement dans cette période chaotique.

Trois mois de tournage en immersion au foyer Albert Thomas à Tours.
Un microcosme au cœur duquel nous pouvons observer bien des enjeux qui bousculent aujourd’hui notre société.

Projection/débat avec la réalisatrice, Anne Greffe.

Organisation "Collectif Albert Thomas" à l’invitation de SUD Rail 37.

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1792
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tours, et Indre et Loire 37

Messagede Pïérô » 12 Jan 2018, 12:34

Samedi 13 janvier 2018

Réunion de lancement du collectif Résistance à l’agression publicitaire de Tours

Réunion publique d’information et d’échanges autour de la lutte anti-publicité, animée par Khaled Gaiji, porte parole de l’association Résistance à l’Agression Publicitaire(RAP). Le samedi 13 janvier 2018 de 18h à 20h.

« Pourquoi et comment agir contre la pub ? » Cette réunion organisée par le groupe local RAP de Tours sera l’occasion de (re-)découvrir comment naît le désir de consommer, pourquoi s’en prendre à la pub (méfaits sociaux et environnementaux), quels sont les différents collectifs et moyens d’actions (avantages et risques), ainsi qu’une réflexion sur les potentielles victoires facilement atteignables localement.

Cette réunion se déroule quelques semaines avant une mobilisation nationale contre les pub vidéos dans les espaces communs, le 3 février 2018.
• 18h-19h : Conférence et échanges
• 19h-20h : Mise en pratique pour organiser le groupe et les mobilisations locales

Samedi 13 janvier 2018 de 18h à 20h au Court-Circuit, 16 bis place de la Victoire.

Contact : contact.tours@antipub.org

https://larotative.info/reunion-de-lanc ... -2572.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité