Nantes et Loire Atlantique (44)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 13 Nov 2016, 18:32

Mercredi 16 novembre 2016

Contre l'État d'urgence! RÉSISTANCE !

17h30, Place Bouffay, Nantes

Image

Ce 14 novembre 2016, cela fait un an que la France vit sous état d'urgence. Pour le pouvoir, ce dispositif sert à réprimer les contestations sociales et à limiter nos libertés : interdictions de manifestations revendicatives, assignations à résidence, perquisitions de jour comme de nuit hors de tout cadre judiciaire, couvre-feu, fermeture de lieux de réunion, etc. Décrétées dans un élan d'«union nationale », ces mesures conduisent à l'isolement des individus et à l'exclusion des musulman.e.s ou supposé.es tel.le.s, de quoi nourrir les rancoeurs et l'extrémisme. Rappelons que la loi sur l'état d'urgence, promulguée à l'occasion de la guerre d'Algérie et appliquée contre les indépendantistes kanaks en 1984, puis en novembre 2005 pour mater les révoltes dans les banlieues, a une histoire intimement liée au colonialisme et au racisme d'État.

L'état d'urgence prétend s'inscrire dans une lutte contre des groupes prônant la loi islamique, liberticide, réactionnaire et destructrice des droits des minorités. L'État y oppose des dispositions qui tendent finalement vers ce qu'il prétend combattre. On voit que l'objectif réel n'est pas d'empêcher de nouveaux attentats mais de rassurer une certaine frange de l'électorat.

Contrairement à ce que les médias tentent de nous faire croire, ces mesures sont ni «" exceptionnelles" », ni «" ciblées" ». Dès le début, profitant des « facilités » de l'état d'urgence pour perquisitionner à tout-va ou assigner à résidence, les « forces de l'ordre » ont visé des consommateur.trice.s de cannabis, des sans-papiers reconduit.e.s ensuite à la frontière, des militant.e.s anticapitalistes et écologistes à qui on a simplement reproché la présence à certaines manifestations ou la distribution de tracts, des citoyen.ne.s lambda... Des perquisitions qui, sur de vagues soupçons, débouchent sur le saccage violent du domicile. Des assignations à résidence qui sont toujours un enfer empêchant toute vie normale, pendant des mois.

Fortes d'un climat de confiance aveugle, la police et la gendarmerie, dépassant largement le cadre de la lutte contre le terrorisme, multiplient les abus et les actes violents.

Ailleurs, en Turquie, l'état d'urgence décrété suite au coup d'Étatmilitaire de juillet 2016 est un outil de répression violente des populations civiles, Kurdes particulièrement : Arrestations, emprisonnements, assassinats, censure, etc. Si la France n'en est pas arrivée à ce degré d'autoritarisme, il faut bien prendre conscience que l'état d'urgence est global et relève partout de la même logique de mise au pas des populations, dans un climat de connivence des pouvoirs : les Kurdes assassiné.e.s en Turquie sont durement réprimés ici par la police française quand ils manifestent contre le régime d'Erdogan.

En jouant sur une mise en scène émotionnelle suite aux attentats du 13 novembre, le gouvernement français s'est empressé de brader nos droits et de faire adopter une flopée de lois liberticides.
Nous avons eu ainsi l'extension de l'armement des polices municipales et de la police nationale, avec des armes de plus en plus lourdes et dangereuses), une surveillance de masse et des limitations supplémentaires des libertés pour les utilisateur.trice.s d'Internet, la loi Transport qui a durci la répression des « fraudeu.euse.rs », etc.
Pendant le mouvement contre la loi travail, de nouvelles stratégies policières ont été mises en place (manifs interdites, nasses…) ; des camps de migrant.e.s sont régulièrement expulsés « proprement » ; un décret mettant en place un fichier central des cartes d'identité, est paru récemment, aggravant ainsi le fichage généralisé et facilitant encore le travail de la police...
Dans une circulaire du 20 septembre 2016, l'État cible particulièrement des mouvements sociaux en durcissant sa politique pénale : remise au goût du jour des délits d'entrave à travaux et de provocation à la rébellion, encouragement à utiliser les délits de participation à manifestation interdite, participation à attroupement avec ou sans arme, association de malfaiteurs, etc.
Et ce n'est pas terminé : cette politique sécuritaire décomplexe les forces les plus réactionnaires. Des centres d'accueil de migrant.e.s sont incendiés ou sont la cible de tirs d'armes à feu en toute impunité, la police réclame encore plus de « moyens » pour exercer une répression violente en manifestant cagoulée et armée, soutenue par des groupuscules d'extrême-droite.

Cela fait déjà un an que ça dure, à nous de reprendre l'initiative afin de changer le rapport de force.
Ressaisissons-nous de l'énergie et de la détermination des luttes du printemps dernier, cette force est encore vivante et doit permettre de poursuivre la lutte contre l’état d’urgence et contre la guerre !


https://nantes.indymedia.org/events/36139
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 15 Nov 2016, 08:44

Mercredi 16 novembre 2016

Contre l'État d'urgence ! RÉSISTANCE !

Rassemblement à 17h30, Place Bouffay, Nantes
Infokiosque/Banquet/Débat/Manif

Image

Ce 14 novembre 2016, cela fait un an que la France vit sous état d'urgence. Pour le pouvoir, ce dispositif sert à réprimer les contestations sociales et à limiter nos libertés : interdictions de manifestations revendicatives, assignations à résidence, perquisitions de jour comme de nuit hors de tout cadre judiciaire, couvre-feu, fermeture de lieux de réunion, etc. Décrétées dans un élan d'«union nationale », ces mesures conduisent à l'isolement des individus et à l'exclusion des musulman.e.s ou supposé.es tel.le.s, de quoi nourrir les rancoeurs et l'extrémisme. Rappelons que la loi sur l'état d'urgence, promulguée à l'occasion de la guerre d'Algérie et appliquée contre les indépendantistes kanaks en 1984, puis en novembre 2005 pour mater les révoltes dans les banlieues, a une histoire intimement liée au colonialisme et au racisme d'État.

L'état d'urgence prétend s'inscrire dans une lutte contre des groupes prônant la loi islamique, liberticide, réactionnaire et destructrice des droits des minorités. L'État y oppose des dispositions qui tendent finalement vers ce qu'il prétend combattre. On voit que l'objectif réel n'est pas d'empêcher de nouveaux attentats mais de rassurer une certaine frange de l'électorat.

Contrairement à ce que les médias tentent de nous faire croire, ces mesures sont ni «" exceptionnelles" », ni «" ciblées" ». Dès le début, profitant des « facilités » de l'état d'urgence pour perquisitionner à tout-va ou assigner à résidence, les « forces de l'ordre » ont visé des consommateur.trice.s de cannabis, des sans-papiers reconduit.e.s ensuite à la frontière, des militant.e.s anticapitalistes et écologistes à qui on a simplement reproché la présence à certaines manifestations ou la distribution de tracts, des citoyen.ne.s lambda... Des perquisitions qui, sur de vagues soupçons, débouchent sur le saccage violent du domicile. Des assignations à résidence qui sont toujours un enfer empêchant toute vie normale, pendant des mois.

Fortes d'un climat de confiance aveugle, la police et la gendarmerie, dépassant largement le cadre de la lutte contre le terrorisme, multiplient les abus et les actes violents.

Ailleurs, en Turquie, l'état d'urgence décrété suite au coup d'Étatmilitaire de juillet 2016 est un outil de répression violente des populations civiles, Kurdes particulièrement : Arrestations, emprisonnements, assassinats, censure, etc. Si la France n'en est pas arrivée à ce degré d'autoritarisme, il faut bien prendre conscience que l'état d'urgence est global et relève partout de la même logique de mise au pas des populations, dans un climat de connivence des pouvoirs : les Kurdes assassiné.e.s en Turquie sont durement réprimés ici par la police française quand ils manifestent contre le régime d'Erdogan.

En jouant sur une mise en scène émotionnelle suite aux attentats du 13 novembre, le gouvernement français s'est empressé de brader nos droits et de faire adopter une flopée de lois liberticides.
Nous avons eu ainsi l'extension de l'armement des polices municipales et de la police nationale, avec des armes de plus en plus lourdes et dangereuses), une surveillance de masse et des limitations supplémentaires des libertés pour les utilisateur.trice.s d'Internet, la loi Transport qui a durci la répression des « fraudeu.euse.rs », etc.
Pendant le mouvement contre la loi travail, de nouvelles stratégies policières ont été mises en place (manifs interdites, nasses…) ; des camps de migrant.e.s sont régulièrement expulsés « proprement » ; un décret mettant en place un fichier central des cartes d'identité, est paru récemment, aggravant ainsi le fichage généralisé et facilitant encore le travail de la police...
Dans une circulaire du 20 septembre 2016, l'État cible particulièrement des mouvements sociaux en durcissant sa politique pénale : remise au goût du jour des délits d'entrave à travaux et de provocation à la rébellion, encouragement à utiliser les délits de participation à manifestation interdite, participation à attroupement avec ou sans arme, association de malfaiteurs, etc.
Et ce n'est pas terminé : cette politique sécuritaire décomplexe les forces les plus réactionnaires. Des centres d'accueil de migrant.e.s sont incendiés ou sont la cible de tirs d'armes à feu en toute impunité, la police réclame encore plus de « moyens » pour exercer une répression violente en manifestant cagoulée et armée, soutenue par des groupuscules d'extrême-droite.

Cela fait déjà un an que ça dure, à nous de reprendre l'initiative afin de changer le rapport de force.
Ressaisissons-nous de l'énergie et de la détermination des luttes du printemps dernier, cette force est encore vivante et doit permettre de poursuivre la lutte contre l’état d’urgence et contre la guerre !


https://nantes.indymedia.org/events/36139
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 17 Nov 2016, 17:54

Ce jeudi 17 novembre 2016

Rassemblement suite à deux féminicides
à 18h30, 6 rue Crucy à Nantes

RAFU appelle à se rassembler pour protester contre les violences sexistes

Le mardi 8 novembre 2016, à Nantes, rue de Crucy, une femme de 48 ans est retrouvée morte, le corps tuméfié et le visage couvert de lésions. Un homme l’a battue à mort et laissée sans vie, il a fallu plusieurs jours avant que son corps ne soit découvert.
Il est son ancien compagnon, condamné en 2015 pour des violences conjugales.

La nuit du 20 au 21 octobre 2016, une femme de 33 ans a été frappée à coup de pioche, étranglée par un homme de 50 ans, à son domicile à St-Molf (44). Son corps est retrouvé brûlé dans un champ juste à côté.

Les deux hommes ont été arrêtés.

Ces actes nous rappellent que chaque jour, dans le monde, des milliers de femmes sont tuées parce qu’elles sont femmes. La première cause mondiale de mortalité des femmes entre 15 et 44 ans, c’est la violence sexiste.
Ils ne sont ni des « drames passionnels », ni des drames relevant de la seule sphère privée. Ils sont l’expression d’une idéologie de haine, menant souvent au meurtre. La société, dans son ensemble, au même titre que le racisme, l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie et toutes les formes d’ostracisme, doit reconnaître et condamner unanimement les féminicides.

Pour cette femme morte sous les coups de cet homme,
Pour cette femme meurtrie puis brûlée par un homme,
Pour toutes les autres,
Pour dire stop aux féminicides,
Stop à la sidération, stop au déni et stop à la banalisation,
Pour alerter, informer, interpeller sur les violences faites aux femmes, sur les féminicides, sur leur prise en charge, leur traitement judiciaire…,

Notre réaction doit être immédiate. Aussi, nous appelons toutes celles et tous ceux qui comme nous sont indigné.e.s devant cette violence meurtrière et la banalisation de la violence sexiste à un rassemblement devant les lieux du crime :

RAFU, Réseau d’Actions Féministes Unies,
appelle à un rassemblement
Jeudi 17 novembre 2016 à 18h30
6 rue Crucy à Nantes

Signataires de RAFU, collectif constitué d’associations et individuEs contre la banalisation des violences sexistes : ALFA, CIDFF, Ensemble! 44, Féministes Plurielles, Gasprom, Les filles, Ligue des droits de l’homme, Osez le féminisme 44 !, Le Planning familial, Solidarité Femmes Loire-Atlantique, SOS homophobie.


http://alternativelibertairenantes.fr/i ... minicides/



Salon du livre libertaire 19 et 20 novembre 2016

B17, 17 rue Paul Bellamy, 44000 Nantes

salon du livre libertaire 2016

Cette première édition sera consacrée à la figure de Benjamin Péret (1899-1959), poète rezéen, surréaliste de la première heure, grand voyageur et infatigable militant révolutionnaire, engagé au côté de la République espagnole au sein de la colonne Durruti.

Nous aborderons la révolution espagnole de 1936, René Chérel viendra nous entretenir sur l'anticolonialisme du poète et ses voyages en Amérique du sud, tandis que Rémy Ricordeau projettera son documentaire Je ne mange pas de ce pain-là consacré à Benjamin Péret.

Nous débattrons de l'économie du livre avec les éditions Acratie et Libertalia, Hobo Diffusion et Gérard Lambert, ancien libraire. Barthélémy Schwartz nous présentera son nouvel ouvrage Benjamin Péret, l'astre noir du surréalisme, récemment paru chez Libertalia, avant que nous ne clôturions le salon par une table ronde abordant la question de l'actualité du poète, de son engagement et de sa pensée.

Au cours de votre visite, vous aurez le plaisir de feuilleter les merveilleux ouvrages de plus d'une cinquantaine d'éditeurs sans Dieu ni maître, vous pourrez vous restaurer à notre cantine végétalienne à prix libre garantie sans perturbateurs endocriniens, boire un verre au bar sans sulfite mais non sans houblon, écouter les intermèdes musicaux et poétiques sans transition, prendre part à une déambulation sans but déclaré en préfecture et à des débats sans fin...

Image

PROGRAMME

Samedi 19 novembre - 13h00 à minuit
13:30 ouverture du salon
14:00 intervention d'un collectif de travailleurs/travailleuses précaires du livre (Toulouse)
16:30 table-ronde autour du livre et de son économie
intervenants : Gérard Lambert (ancien libraire), les Hobos (distributeurs),
Jean-Pierre Duteuil (éditions Acratie) et Charlotte (éditions Libertalia)
19:00 apéritif dinatif et déclamatoire
21:00 projection de Je ne mange pas de ce pain-là de Rémy Ricordeau,
puis discussion avec l'auteur

Dimanche 20 novembre - 10h à 20h
10:00 rendez-vous devant B17 pour une déambulation en hommage
à Benjamin Péret dans le centre-ville de Nantes
12:00 banquet festoir et attantatif
14:00 conférence et discussion avec René Chérel autour de Benjamin Péret et le colonialisme
16:00 présentation de son livre Benjamin Péret, l'astre noir du surréalisme par Barthélémy Schwartz
16:30 intermède chantationnant puis table-ronde autour de l'actualité de Benjamin Péret
avec Barthélémy Schwartz et Jean-Pierre Duteuil
19:00 apéritif clôturatoire et rangeant

https://nantes.indymedia.org/events/36115
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 20 Nov 2016, 18:58

Mardi 22 novembre 2016 à Chateaubriant

Apéro-débat
« Les frontières assassinent »

La politique migratoire européenne est la cause chaque année de milliers de morts aux frontières. Allons nous continuer de supporter cette attitude protectionniste de l’europe ? Quelles analyses, quels moyens de lutte pouvons nous nous donner pour que cesse cette situation ?

Des militant-e-s d’Alternative Libertaire vous proposent d’échanger autour de ce sujet en partageant leurs réflexions communistes libertaires.

CHATEAUBRIANT
le mardi 22 novembre 2016, à partir de 19h30
Bar la Charrue, 28 rue de Couéré

Image

http://www.alternativelibertaire.org/?L ... nent-le-22
http://alternativelibertairenantes.fr/i ... sassinent/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 25 Nov 2016, 12:51

Samedi 26 novembre 2016

Rassemblement festif pour un accueil décent de toute personne sans-abri

à 15h, Miroir d'eau (face au château) - Nantes

Des centaines de personnes migrantes (adultes et enfants) à la rue à Nantes, c'est inacceptable et indigne d'une agglomération comme la nôtre qui se dit « amie des enfants » et a obtenu le «label diversité ».

Vous êtes citoyenne ou citoyen nantais, vous souhaitez vous mobiliser, aider, démontrer que la ville de Nantes peut être accueillante, ouverte et respectueuse.

Nos différentes mobilisations et interpellations n'ayant pas été entendues jusqu'ici, nous avons besoin de votre mobilisation pour la mise en place de toute urgence, par les pouvoirs publics, de solutions concrètes d'hébergement et d'accueil pour toutes les personnes à la rue.

RASSEMBLEMENT LE 26 NOVEMBRE A 15 HEURES AU MIROIR D'EAU A NANTES

AC44, CIMADE Nantes, Collectif Enfants Étrangers Citoyens Solidaires Resf 44, Collectif de Soutien aux Expulsés de la rue des Stocks, Collectif MIE, CSF, DAL, Ensemble !44, EELV, GASPROM, GREF, LDH, Logis St-Jean, Médecins du Monde, MRAP, NPA, PCF44, St Herblain à Gauche Toute, UD Solidaires 44. Des citoyens et citoyennes solidaires, des résidents du squat de Doulon, des jeunes des squats de mineurs isolés étrangers.

https://nantes.indymedia.org/events/36191
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede digger » 02 Déc 2016, 19:38

Banquet contre la répression le samedi 10 décembre 2016 à 19:00
B17, 17 rue Paul Bellamy 44000 Nantes, dans la deuxième cour à gauche au-dessus du garage associatif "l'Atelier"
Image


Dans le cadre d'une manifestation contre la loi travail, deux camarades de la CNT 44 ont été arrêtés au mois de mai alors qu'ils avaient quitté la manifestation depuis plusieurs heures déjà.

Ils sont poursuivis sur des dossiers presque vides, poursuites se situant dans le contexte très répressif que connaissent les mouvement sociaux actuellement, et en particulier le mouvement du printemps contre la loi travail.

L'un des deux camarades a été relaxé, le procès du second est encore à venir.

D'ores et déjà le montant des frais d'avocats des deux camarades s'élève à 1600 € au total, aucun des deux n'ayant droit à l'aide juridictionnelle.

La CNT 44 a décidé de prendre en charge l'intégralité des frais, et de ne pas solliciter la legal team, car nous préférons que les sommes qu'elle récolte servent à des personnes non organisées, en effet à Nantes pendant le mouvement social du printemps la répression a été féroce. Plus de 350 personnes ont été interpellées, dont beaucoup de jeunes et de précaires, et un bon nombre de procès sont encore à venir.

Pour les soutenir, la CNT organise un banquet vegan (à prix libre) le samedi 10 décembre à partir de 19h à B17. Cette soirée sera également de discuter de la situation répressive du mouvement social à Nantes.

Nous remercions déjà les personnes et les syndicats qui nous ont apporté leur soutien. Si les sommes récoltées étaient supérieurs aux frais engagés, nous reverserions l'excédent à la legal team.

Vous pouvez également nous envoyer des chèques de soutien (à l'ordre de SINR) à :
CNT 44
C/O B17
17 rue Paul Bellamy
44000 Nantes
Mention "Soutien anti-répression" au dos.

Email Email de contact: interco44_AT_cnt-f.org
digger
 
Messages: 2149
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 04 Déc 2016, 17:03

Mardi 6 décembre 2016

AG interprofessionnelle de lutte

à 19h, B17 : 17, rue Paul Bellamy à Nantes (seconde cour, à gauche, au dessus de l'Atelier).

Après quatre mois de mobilisation contre la loi travail en mars-avril-mai-juin dernier et cette première manif d'après vacances d'été du 15 septembre, l'AG interprofessionnelle de lutte de Nantes (issue de l'appel « On Bloque Tout ») continue à débattre et à construire la suite du mouvement social.

La prochaine assemblée se déroulera à B17 à Nantes. Il y sera fait un retour sur les discussions et décisions prises lors de la précédente Assemblée Générale, du travail effectué depuis, des perspectives de luttes, etc.

https://nantes.indymedia.org/events/36314
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 09 Déc 2016, 13:14

Samedi 10 décembre 2016

Banquet contre la répression

19h, à B17, 17 rue Paul Bellamy, Nantes

Dans le cadre d’une manifestation contre la loi travail, deux camarades de la CNT 44 ont été arrêtés au mois de mai alors qu’ils avaient quitté la manifestation depuis plusieurs heures déjà.

Ils sont poursuivis sur des dossiers presque vides, poursuites se situant dans le contexte très répressif que connaissent les mouvement sociaux actuellement, et en particulier le mouvement du printemps contre la loi travail.

L’un des deux camarades a été relaxé, le procès du second est encore à venir.

D’ores et déjà le montant des frais d’avocats des deux camarades s’élève à 1600 € au total, aucun des deux n’ayant droit à l’aide juridictionnelle.

La CNT 44 a décidé de prendre en charge l’intégralité des frais, et de ne pas solliciter la legal team, car nous préférons que les sommes qu’elle récolte servent à des personnes non organisées, en effet à Nantes pendant le mouvement social du printemps la répression a été féroce. Plus de 350 personnes ont été interpellées, dont beaucoup de jeunes et de précaires, et un bon nombre de procès sont encore à venir.

http://www.cnt-f.org/nantes-appel-a-sou ... ssion.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 16:43

Lundi 12 décembre 2016

Soirée de solidarité avec l’écrivaine turque Asli Erdogan

à partir de 19h, La Manufacture des Tabac, Boulevard Stalingrad, Nantes

Asli Erdogan a été arrêtée par la police turque le 16 août dernier. Elle est incarcérée depuis à la prison Barkirkoy d’Istanbul pour le motif d’ « appartenance à une organisation terroriste». Elle risque la prison à perpétuité. Son procès est fixé au 29 décembre.

Journaliste à « Ozgun Gundem » qui vient d’être interdit, féministe, scientifique, romancière, femme de liberté, elle ne cesse de promouvoir, dans ses écrits, la liberté et la démocratie et de combattre toutes les oppressions. Ses chroniques littéraires - qui lui ont valu d’être arrêtée - seront publiées en janvier 2017 sous le titre « Le silence même n’est plus à toi ».

Nous, écrivain(e)s, plasticien(e)s, comédien(e)s, artistes nantais, attachés à la totale liberté d’expression ici et ailleurs, attendons du gouvernement turc la libération immédiate d’Asli Erdogan et de toutes les personnes détenues en Turquie pour avoir exercé leur droit de s’exprimer librement.

En réponse à l’appel lancé par les écrivains Tieri Briet et Ricardo Montserrat à diffuser partout les écrits d’Asli Erdogan,

nous lirons à voix haute en français mais aussi en turc quelques-uns de ses textes.

Lundi 12 décembre à partir de 19h
Manufacture des tabacs

TÜRK YAZARI ASLI ERDOGAN'LA DAYANISMA GECESI

Türk polisi, Asli Erdogan’i, 16 Agustos’ta, örgüt üyeligi ve propaganda suçundan tutukladi. Su anda Istanbul Bakirköy ceza evinde tutuklu bulunuyor. Ömür boyu hapis cezasina mahkum edilebilir. Mahkeme ilk durusmanin 29 aralik 2016 tarihinde görülmesine karar verdi. Yasaklanan Özgür Gündem gazetesinin Danisma Kurulu üyesi ve yazari, feminist, bilim kadini Asli, yazilariyla daima özgürlük, ve demokrasiyi savunmakta ve zulme karsi mücadele etmektedir. Asli Erdogan’a yöneltilen suçlamalara dayanak yapilanlarin da içinde bulundugu makaleleri « Le silence même n’est plus à toi », Ocak 2017 yayinlanacaktir. Biz yazar, ressam, sanatçi ve Nantes yasayanlari olarak, ifade özgürlünü savunuyor ve Türk devletinden Asli Erdogan’in ve ifade özgürlügü hakkini kullandiklari için tutuklanan diger tutsaklarin derhal serbest birakilmasini istiyoruz.


Thérèse André-Abdelaziz ; Marie-Hélène Bahain ; Frédéric Barbe ; Cathie Barreau ; Sylvie Beauget ; Christine Bloyet ; Olga Boldyreff ; Claudine Bonhommeau ; Bernard Bretonnière ; Delphine Bretesché ; Christian Bulting ; Jean-Luc Bourgoin ; Guénaël Boutouillet ; Paul de Brancion ; Roland Cornthwaite ; Lydie Cuany ; Cécile Guivarch ; Jean-François Huet ; Laurent Huron ; Laurence Izard ; Florence Jou ; Hélène Lafosse ; Karen Le Ninan ; Sophie G. Lucas ; Jean-Luc Nativelle ; Stéphane Pajot ; Marc Perrin ; Eric Pessan ; Jean-Claude Pinson ; Pascal Pratz ; Marie-Hélène Prouteau ; Kamal Rawas ; Danielle Robert-Guédon ; Sidonie Rochon ; Didier Royant ; Théâtre d’Ici ou d’ailleurs ; Fabienne Thomas ; Isabelle Thomas-Loumeau...

https://nantes.indymedia.org/events/36294
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 17 Déc 2016, 02:09

Samedi 17 décembre 2016

Rassemblement contre la présence d'Égalité et Réconciliation

à 14h, place du Bouffay, Nantes

Ce samedi 17 décembre, Égalité et Réconciliation (E&R), ainsi que son dirigeant, Alain Soral, seront présents à Nantes (dans un endroit tenu secret évidemment...) pour des dédicaces d'auteurs de la maison d'édition Kontre Kulture, qui est liée à E&R. Ces auteurs vont pouvoir diffuser leurs écrits violemment antisémites, sexistes et homophobes.

Parmi les invités, on peut citer Félix Niesche, dont on peut voir sur le web des articles masculinistes (contre la pilule par exemple), toujours teintés d'antisémitisme ; Lucien Cerise, "sociologue" prétendant qu'on assisterait à une destruction programmée des "liens naturels" (la famille hétéronormée, les hiérarchies sociales...) qui conduirait à terme à des symptômes psychotiques ; Sébastien Jean, dont le "champ d'étude" est centré sur la théorie du complot des illuminés de bavière...

Afin d'exprimer notre opposition à ce groupe fasciste et à sa production littéraire nauséabonde, nous vous invitons à un rassemblement à partir de 14h00, place du Bouffay à Nantes, ce samedi 17 décembre 2016.

Le fascisme c'est la gangrène
On l'élimine on en en crève !

https://nantes.indymedia.org/events/36406
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 05 Jan 2017, 17:17

Samedi 7 janvier 2017

Projection-débat sur les luttes au Mexique

Le Groupe Déjacque - Fédération Anarchiste - Nantes et le Groupe anarchiste des Bons-Enfants - Nantes, membres de la Fédération Anarchiste, vous invitent à vous joindre à une projection-débat autour de la situation sociale au Mexique en présence du réalisateur Ludovic Bonleux le samedi 7 janvier à 19h30.

Un ensemble de courts-métrages tirés des films « Ayutzinapa 26 » et « Guerrero » permettra d’aborder les sujets des disparitions civiles et politiques au Mexique, du mouvement anti-électionniste, des organisations armées de la population face aux narcotrafiquants ainsi que les luttes menées par le syndicat CNTE des enseignant.e.s.

Documentariste vivant au Mexique, Ludovic Bonleux travaille depuis une vingtaine d’années sur les mouvements sociaux et la répression dans ce pays. Il a réalisé deux films dans l’État du Guerrero, région caractérisée par les mouvements de rebellion et la violence du narco-État : "Le crime de Zacarias Barrientos" (2008) et "Souviens-toi d’Acapulco" (2013). Il filme actuellement l’itinéraire de trois activistes, une histoire qu’il raconte dan son film Guerrero, qui sortira en 2017.

La projection aura lieu le samedi 7 janvier à 19h30, dans le local B17 à Nantes, 17, rue Paul Bellamy. Un apéro-repas est prévu sur place.

https://www.facebook.com/events/1220168678051647
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 13 Jan 2017, 19:15

Samedi 14 janvier 2017

Expo/débat: "80 ans de la Révolution Espagnole"

Image

Alternative Libertaire Nantes vous invite à une exposition d’une vingtaine de panneaux, prêtés par la CGT espagnole, et un débat sur les 80 ans de la Révolution espagnole, le samedi 14 janvier, dans le Hall de la Manufacture, à partir de 14 heures. Le débat aura lieu à 16 heures avec Frank Mintz, historien et militant syndical.

Juillet 1936, il y a 80 ans, un coup d’état militaire vise à renverser le gouvernement de front populaire élu en janvier. Le climat social est tendu et le gouvernement prétend avoir la situation en main, en dépit des avertissements de la la Confederación Nacional del Trabajo, puissante organisation anarcho-syndicaliste.

Les putschistes s’emparent en quelques heures de la moitié de l’Espagne. Mais dans l’autre, à Barcelone, à Madrid, à Valence, etc., ce sont majoritairement les anarcho syndicalistes armé-es, suivi-es par des ouvriers et ouvrières socialistes, des militant-es de gauche et parfois des groupes de la police qui réussissent à mettre en déroute les militaires factieux.

Des centaines de milliers de femmes et d’hommes de la classe ouvrière des villes et des campagnes, au-delà de leurs étiquettes politiques, prennent en main la société et forment des milices. Une vie nouvelle semble commencer.

http://www.alternativelibertaire.org/?P ... Revolution
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede digger » 18 Jan 2017, 13:13

Appel à rassemblement devant la gendarmerie de Couëron

samedi 14 janvier 2017

Répression des pratiques de solidarité : appel à rassemblement devant la gendarmerie de Couëron lundi 16 et samedi 28 janvier

Trois personnes sont convoquées pour être auditionnées par la gendarmerie de Couëron. Elles sont mises en cause dans le cadre d’une instruction ouverte pour « Appel à souscription publique tendant à l’indemnisation d’une condamnation pécuniaire ». En clair, on les accuse d’avoir fait des appels à dons pour soutenir des personnes condamnées à verser des amendes, frais de justice et dommages et intérêts.

Cette procédure vise la solidarité qui s’est notamment exercée dans le cadre de la lutte contre l’aéroport et du mouvement contre la loi travail. Plus largement, elle s’inscrit dans une logique qui vise à briser nos outils d’organisation, d’auto-défense et de solidarité dans les luttes (condamnations pour port de bouclier en manif, procédures contre des personnes des équipes médic, criminalisation de l’aide aux migrant.e.s, répression de caisses de soutiens et mutuelles de fraudeur.euse.s …).

Ne laissons pas la justice casser nos solidarités, soutenons les personnes convoquées !

Soyons nombreu.se.s lundi 16 janvier à 17h et samedi 28 janvier à 10h devant le commissariat de Couëron.

Les ami.e.s de la Legal « Team »
digger
 
Messages: 2149
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede digger » 20 Jan 2017, 09:12

Lundi nous vous appelions à aller manifester, à Coueron, votre solidarité avec des personnes poursuivies pour « appel à souscription publique tendant à l’indemnisation d’une condamnation pécuniaire ». Dans la suite, il a paru important de prendre le temps de réfléchir ensemble tant aux enjeux du pouvoir dans cette nouvelle tentative de criminalisation des pratiques de lutte qu’aux moyens collectifs de défendre cet outil commun qu’est la caisse de soutien antirep.

Retrouvons nous pour élaborer une réponse collective le MERCREDI 1er FEVRIER à 20h à B17 (17 rue Paul Bellamy à Nantes)
digger
 
Messages: 2149
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 24 Jan 2017, 12:56

Mercredi 25 janvier 2017

Ciné-débat : Une histoire de la grève générale

à 17h30, Université de Nantes, Campus Tertre, Batiment Censive, Salle de conférence.

A partir d'archives très peu connues, les historiens Miguel Chueca et Charles Jaquier (chargé de la collection Mémoires sociales aux Editions Agone) racontent l'histoire des luttes syndicales, à travers les idées et les actes qui ont marqué cet âge d'or et ont abouti aux conquètes sociales qui fondent le monde du travail d'aujourd'hui.

Image

https://nantes.indymedia.org/events/36548
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités