Nantes et Loire Atlantique (44)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 14 Jan 2016, 17:55

Nantes, vendredi 15 et samedi 16 janvier 2016

W.E. rencontres avec le DAL

à 17h, vendredi
à partir de 14h, samedi
Ateliers de Bitche - 3 rue de Bitche 44000 NANTES
Quartier Cité des congrés - En face d'EuropCar.

L'asssociation Droit Au Logement de Loire Atlantique (DAL44), née à Nantes en 2009, organise un WE (15 et 16 Janvier 2016) de rencontres, de débats, d'expos, de concerts, d'animations théatrales, etc....

Ce sera l'occasion de mieux nous connaitre au travers d'un événement festif, militant, et solidaires.

La démarche collective du DAL :

L’action collective est indispensable pour établir un rapport de force favorable aux exclus du logement. Elle doit demeurer non violente et ne doit pas mettre en danger les familles de l’Association. Le DAL mène un combat en toute indépendance. Les possibilités de réussites sont néanmoins liées à la mise en place d’un réseau de soutien avec le plus grand nombre de personnalités et d’organisations syndicales, associatives, religieuses ou politique en dehors de celles prônant la xénophobie et la ségrégation.

Les objectifs que nous poursuivons :
• Unir et organiser les familles et les individus, mal-logés ou concernés par le problème du logement, pour la défense du droit à logement décent pour tous.
• Exiger l’arrêt des expulsions sans relogement,
• Exiger le relogement décent et adapté de toute famille et personne mal-logée ou sans-logis,
• Exiger l’application de la loi de réquisition sur les immeubles et logements vacants appartenant aux collectivités locales, à des administrations, à l’état, à des banques, à des compagnies d’assurance, à de gros propriétaires, à des professionnels de l’immobilier.
• Plus généralement initier et organiser le soutien, l’information, la promotion d’action ayant pour but de remédier au problème des mal-logés et sans-logis, notamment par des propositions visant à améliorer la législation sur le logement.

D'autres comités du Grand Ouest seront présents et animeront ce WE.

VENEZ NOUS REJOINDRE CAR ENSEMBLE NOUS SOMMES PLUS FORT !!!

https://nantes.indymedia.org/events/32953
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 15 Jan 2016, 12:24

Samedi 16 janvier 2016

Rassemblement contre l'état d'urgence et la guerre

à 14h, Place du Bouffay à Nantes

Contre les guerres et leur état d'urgence, solidarité entre les peuples

Les attentats du 13 Novembre ont été un choc pour la population. Cet évènement est pourtant finalement la matérialisation de guerres jusqu'ici lointaines sur le sol même de pays occidentaux.
Au délà des discours visant à transformer leurs auteurs en monstres sanguinaires sans humanité, la responsabilité de l'Etat français et de ses alliés dans cet évènement ne peut pas être oculté, sous peine de continuer à subir une propagande binaire qui ne permettra pas de sortir du cercle infernal dans lequel les parties prenantes, Daesch comme la France, veulent nous voire sombrer.

Le simple fait que cet état d'urgence qui fut ré-activé suite à ces attentats trouve ses racines dans la guerre d'Algérie montre en soit qu'on ne peut déconnecter la situation actuelle de la question des guerres coloniales qui ont lieu au Moyen Orient et plus globalement dans le Tiers Monde.

Le processus de déstabilisation de ces régions que les pays occidentaux mettent en oeuvre, pour continuer à spolier les richesses de ce qu'on peut difficilement appeler "anciennes" colonies s'est vu récemment encore accélérer.
Syrie, Irak, Mali, Sahel, Centrafrique, Côte d'ivoire, Mauritanie, Burkina Faso, Niger, Tchad, Golfe de Guinée, Liban, Sénégal, Gabon, Ethiopie... La liste est longue des pays où la France intervient pour protéger ses intérêts, sous couvert de missions de pacification.

Sarkozy avait commencé en Lybie, mais depuis l'arrivée de Hollande au pouvoir, les interventions de la France dans ces régions se multiplient. Elles participent à plonger les populations locales dans la plus grande précarité, pour le bonheur des entreprises occidentales. Mais l'une des conséquences est aussi de faire de nous une nouvelle cible de choix dans ces guerres.

De cette situation, le gouvernement de la gauche coloniale entend bien tirer tous les partis possibles. La logique de guerre a toujours été une technique de choix pour tenter de faire adhérer la population à une unité nationale derrière des gouvernants que personne ne soutient plus. D'autant plus que la crise en cours amène une intensification des conflits sociaux comme celui d'Air France l'a encore prouvé dernièrement.

Mais derrière cette prétendue union, se cache aussi une logique de "guerre des civilisations", voulues par tous les participants, de Daesch à la France. Ils voudraient nous voire diviser pour mieux nous contrôler et nous enrôler, et entretiennent une peur mutuelle, continuant leur politique raciste qui est au coeur même de la constitution de la République. L'aubaine est énorme pour en profiter devant l'afflux d'immigréEs provoquées par ces guerres, le pillage des ressources et le réchauffement climatique.

Cette politique de guerre contre son propre peuple s'accompagne de moyens toujours plus énormes sous couvert de lutte anti-terroriste, pour assurer l'intensification de l'exploitation sur le territoire. Il n'y aura comme on le voit bientôt plus besoin d'état d'urgence, puisque toutes les mesures qui l'accompagnent seront entrées dans le droit commun, à coup de lois de surveillance et autres lois anti-terroristes, préparant le terrain à la répression de nos luttes.

Ces guerres ne sont pas les notres mais ce sont bien malgrès tout les peuples qui en payent chèrement le prix. Face à une situation qui ne peut que dégénérer au vu de la politique raciste entretenues par le gouvernement, la meilleure façon de résister au terrorisme des Etats, islamiques ou républicains mais tous fascisants, est encore d'exiger le retrait des troupes françaises, pour montrer que la solidarité entre les peuples n'est pas un vain mot, et d'exiger le retrait des lois scélérates qu'ils veulent mettre en place.

C'est pourquoi nous appelons à se retrouver Samedi 16 janvier à 14H00 à Bouffay.

L'AG contre l'état d'urgence et son monde

https://nantes.indymedia.org/events/32990
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 21 Jan 2016, 04:39

Samedi 23 janvier 2016

Un autre voyage à Nantes

Déambulation sereine et déterminée contre les expulsions à Notre Dame des Landes, le samedi 23 janvier, à Nantes.

A l’initiative de la Coordination des opposant-e-s au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, une déambulation est organisée dans le centre de Nantes sous la forme d’une farandole itinérante, chaine solidaire.

Venez partager un bout de journée avec nous à Nantes, ou toute la journée si vous avez envie. Venez goûter à la farandole pour Notre Dame des Landes. Rejoignez -nous au marché, sur une place ou dans une rue de la ville. Venez danser « Non aux expulsions » , venez chanter « Il n’y aura jamais d’aéroport à NDDL », venez écouter l’histoire de la lutte, faites « un autre voyage à Nantes ».

Main dans la main, nous cheminerons dans la ville, sans gêner la circulation, donc sur les trottoirs, les rues piétonnes et les places. Et nous ferons des pauses animées de toutes sortes. Nous ne laisserons aucune trace de notre passage sinon éventuellement, des autocollants, des affiches sur les panneaux d’affichage libre, des tracts sur les pare-brises, des marques à la craie et le souvenir de notre détermination sereine.

Nous vous donnons rendez-vous à partir de 12 h au marché de la Petite Hollande, puis près du Square Daviais (Pique-nique), Place du Commerce (14h), Place Royale(14.30), Rue de la Barillerie (15h), Place du Pilori (15.30), Place du Bouffay (16h), Place Duchesse Anne (16.30).Retrouvez nous en suivant la ligne rouge et jaune !

Musiciens, chanteurs, danseurs, comédiens, lecteurs ou simples passants citoyens, vous êtes cordialement invité-e-s à nous rejoindre : Entrez dans la danse !

Contact pour animations : Joël Quélard 06 34 95 10 74 joel.quelard@wanadoo.fr
Contact presse : Elisabeth Guist’hau 07 82 00 10 72 e.guisthau@gmail.com

https://nantes.indymedia.org/events/33094




rassemblement contre l'état d'urgence ici et ailleurs

à 14h, Arrêt de tram Commerce, lignes 2-3 côté cours des 50 otages.

Tunisie (depuis juin 2015), Tchad et Niger (depuis novembre 2015), Syrie (depuis... 1963)... Dans ce monde capitaliste, en guerre et en crise permanente, de nombreux pays appliquent actuellement, ou ont récemment appliqué, des mesures d'état d'urgence. Si ces pays usent de mesures constitutionnelles "exceptionnelles", d'autres (en Turquie contre le peuple Kurde, en Palestine, etc), ne s'embarrassent même pas du droit pour contraindre les populations à subir les effets des politiques étatiques et des agissements des entreprises et tuer dans l'oeuf toute vélléité de contestation.

Nous ne pouvons que constater que, quelques soient les degrés et les situations, les logiques sont les mêmes : restreindre les droits individuels et collectifs afin d'empêcher les populations de s'organiser, de se réunir, de s'approprier les espaces publics... et, au final, opposer une réponse violente en cas de résistance.

Afin de réaffirmer que nous ne nous laisseront pas isoler et déposséder de nos droits et dans la volonté d'échanger et de nous informer sur les réalités de l'état d'urgence, ici et ailleurs, nous nous rassemblerons ce samedi 23 janvier 2016 à partir de 14h00, Cours des 50 Otages, à l'arrêt de tram Commerce (lignes de tram 2 et 3). Amenez vos infos, vos idées et de quoi goûter !


• Samedi 23 janvier, 14h00 à Commerce (arrêt de tram lignes 2 et 3) : rassemblement contre l'état d'urgence, amenez vos idées et votre goûter !

• Lundi 25 janvier, 19h00 à B17 (17 rue Paul Bellamy à Nantes, seconde cour, à gauche au-dessus de l'Atelier), Assemblée Générale du mouvement.

https://nantes.indymedia.org/events/33090
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 24 Jan 2016, 02:15

Nantes, lundi 25 janvier 2016

AG contre l'état d'urgence

à 19h, B17, 17, rue Paul Bellamy à Nantes

Depuis début décembre, des assemblées générales et des rassemblements hebdomadaires (les samedis) ont réuni des dizaines et même jsuqu'à plusieurs centaines de personnes en réaction à l'état d'urgence qui nous est imposé par l'État français mais aussi contre la guerre et l'inscription dans la durée de mesures restreignant nos droits collectifs et individuels.

En réaction à cette offensive d'ampleur du pouvoir contre toute dissidence et contre les classes dangereuses, l'enjeu est de développer un mouvement social d'ampleur afin de reprendre en main ce qu'ils tentent de nous arracher : notre liberté de circulation, d'expression, d'organisation, de réunion, etc. Dors et déjà, nous travaillons à la réappropriation des espaces publics dont ils voudraient qu'ils soient le seul théâtre de la consommation, nous nous employons à maintenir et à renforcer les liens qu'ils cherchent à détruire.

https://nantes.indymedia.org/events/33087
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede digger » 01 Fév 2016, 09:19

Nantes Deuxième semaine de résistances! Du 15 au 21 février 2016
À partir du lundi 15 février, chaque soir à Nantes, dans des lieux différents, débats, atelier théâtre, projections... On parlera des Zad, des Kurdes, du Mexique, de l'état d'urgence... Et le week-end sera actif et festif.
Programme détaillé à venir. http://www.semainederesistances.com/
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 03 Fév 2016, 09:09

Vendredi 5 février 2016 à La Chapelle sur Erdre (44240)

Soirée de soutien à la ZAD

à 19h, AU GRIGRI (12 rue Ampère, La Chapelle-sur-Erdre)

Il n'y a jamais de temps morts sur la Zad de NDDL. Mais on constate ces derniers temps, face aux menaces d'expulsions, un emballement des forces actives pour contrecarrer les décisions de justice et faire vivre la zone : manifestations diverses, réunions publiques, blocages, chantiers collectifs, occupations, décorations des bâtiments publics et des propriétés de Vinci, gestes de solidarité à travers le monde... et soirées de soutien. Le but étant surtout de retrouver pour faire la fête mais aussi de récolter un peu de thunes pour soutenir la lutte : aider les propriétaires des véhicules saisis lors de l'opération escargot du 12 janvier, le CARILA (Comité Anti-répression Issu de la Lutte Anti-aéroport), participer aux chantiers en cours, imprimer des affiches...

Au programme :

La projection du film No Ouestern* (super 8, 27 min.), tourné sur la Zad l'été dernier par le Collectif des Scotcheuses** qui sera là.

Une petite bouffe pour ceux qui veulent.

Et après des concerts :

Globnaute (chant, accordéon, contrebasse, batterie : reprises de chansons d'ici et d'ailleurs)

Mouche (blue rock de Montreuil)

Armando Balconni (reprises à la volée, l'avez-vous déjà vu?)

La Suprême Boum acoustique des Scotcheuses
(reprises suprême de chansons de boum par les Scotcheuses)

Ça commencera vers 19h

prix libre

* No Ouestern
No Ouestern, c'est la suite du processus des Scotcheuses à la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes. La volonté dès le début était de se lancer dans une écriture filmique plus poussée que Sème ton western. Nous voulions fabriquer une sorte d'odyssée qui permettrait de traverser la zone sans la réduire à une seule réalité. Il s'agissait autant de faire récit des inventions de cet espace que d'accompagner les formes de luttes par l'imaginaire. Nous voulions un peu de fantastique, un brin de documentaire, pas vraiment de western, une esquisse post-apolitique... mais que voulions-nous ? Nous sommes donc revenus plusieurs fois à la ZAD sous le soleil de l'été pour esquisser un scénario que nous avons tourné à l'automne 2014. Un fourmillement d'occupants de la ZAD se sont joints à cette aventure.

** Présentation des scotcheuses
Les scotcheuses sont les petits objets mécaniques qui servent à couper et scotcher la pellicule pour le montage d'un film. C'est le nom qu'on s'est donnés.
Nous sommes un collectif de cinéma artisanal. On utilise la caméra Super 8 car c'est un outil qu'on peut facilement s'approprier et transmettre (il permet de comprendre le cinéma). On aime aussi le grain des images de cette caméra faite pour les films amateurs, les films de famille, rattachée aux histoires du quotidien. Ses images chaleureuses.
Le collectif est un endroit poreux, parfois nous sommes vingt, parfois moins et parfois plus. Certains d'entre nous ont une expérience plus ancienne dans la fabrication de films et d'autres ont plein d'autres connaissances. On apprend les uns des autres. Malgré les difficultés, nous avons réussi à inventer une façon de faire un cinéma horizontal et partagé, où les hiérarchies et les divisions du travail sont toujours remises en cause.
Partir, voyager, passer et filmer en one shot, c'est ce qu'on fait : se réapproprier des outils pour pas les laisser aux mains de l'ennemi parce que si nous on a plein d'outils qu'on sait toutes utiliser, eh bien là, voyez-vous, on sera les plus fortes.
Les plus forts dans les failles et les interstices d'un monde qui vacille. Les plus forts avec nos faiblesses. Chaque rencontre, chaque lutte, est comme une petite allumette pour ne plus fermer l'objectif. Pour poser nos regards aux endroits de lutte, de vie.




Vendredi 5 février 2016 à Nantes

Univ Pop : Le Temps des révoltes

à 20h, B17, 17 rue Paul Bellamy 44000 Nantes, dans la deuxième cour à gauche au-dessus du garage associatif "l'Atelier"

Image

Le Temps des révoltes

Suite à une discussion autour des liens entre surréalisme et anarchie, le cycle Art & anarchie se poursuit le vendredi 5 février à partir de 20h, à B17 (http://bellamy17.free.fr/adresse.html), par une discussion avec Anne Steiner autour de son nouvel ouvrage, Le temps des révoltes, une histoire en cartes postales des luttes sociales à la « Belle Époque ». La discussion sera introduite et animée par Xavier Nerrière.

Dans les années précédant la Première Guerre mondiale, les conflits sociaux se multiplient dans toute la France, et dans la plupart des secteurs d’activité, des vignerons du Midi ou de la Champagne aux mineurs de Franche-Comté en passant par les dockers de Nantes. À l’âpreté de ces combats, souvent comparés aux jacqueries d’antan, répond la brutalité de la répression. La troupe charge, mutile et tue, et les peines de prison pleuvent sur les manifestants et les syndicalistes. Ces années de guerre sociale correspondent à l’âge d’or de la carte postale, dont la production explose entre 1900 et 1914. À une époque où les photographies de presse sont rares et de qualité médiocre, c’est sur ce support, média à part entière, qu’ont été fixés les moments forts de ces révoltes urbaines ou rurales.

Cette séance est organisée en partenariat avec le Centre d’Histoire du Travail de Nantes

https://nantes.indymedia.org/events/33194
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 13 Fév 2016, 16:01

Semaine de résistances du 15 au 21 février 2016

Programme complet, détails : https://nantes.indymedia.org/events/33251

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 22 Fév 2016, 11:46

Les résistances se mêlent – Soirée nantaise
Nous étions deux Kedi hier, au milieu de 80 à 100 personnes, venuEs en voisins sur Nantes, dans le cadre de la « semaine des résistances », soutenir le Centre Culturel Kurde et ses actions de popularisation.
... http://www.kedistan.net/2016/02/18/resi ... -nantaise/



23 et 24 février à Nantes

Mobilisation en soutien aux escargot-es du périph'

Suite aux blocages ou ralentissements du périphérique et des routes autour de Nantes en janvier dernier, de nombreuses personnes ont été interpellées et seront jugées, notamment pour « entrave à la circulation ».

Le mardi 23 février ce sont 3 paysan.ne.s de COPAIN 44 interpellé.e.s au volant de leur tracteur et le mercredi 24 février ce sont 19 personnes qui étaient au volant d'une voiture lors de l'opération escargot qui seront aussi jugées.
En avril, encore d'autres conductrices.eurs devront se présenter au tribunal.

La Préfecture tente de couper l'herbe sous le pied du mouvement anti-aéroport qui a annoncé des blocages en cas de lancement de travaux ou d'expulsions sur la ZAD.

La confiscation des véhicules (tracteurs ou voitures) et le jugement en pénal sont largement démesurées face à des opérations « escargot ». Il s'agit sans doute de « taper fort » pour démotiver toute forme de solidarité avec les habitant.e.s de la ZAD exproprié.e.s et/ou expulsables. À travers la répression d'une action « bon-enfant » des plus courantes dans les luttes sociales, telle que le ralentissement de la circulation, ils essayent d'empêcher tout embryon de mouvement fort et solidaire.

Cette répression ne nous surprend pourtant pas...
… tant elle est devenue quasi-automatique dès qu'une lutte s'exprime avec force - comme récemment après le carnaval de Rennes contre l'aéroport où les personnes arrêtées ont pris des peine de prison ferme.
… tant la violence d'État se banalise dans cette période sécuritaire. Toute pratique ou idée venant perturber le bon fonctionnement de l'économie capitaliste ou les intérêts de ceux au pouvoir - que ce soit les petits business et autres débrouilles, ou le fait d'être catalogué.e musulman.e, ou encore de ne pas avoir les bons papiers - tout est punissable sous prétexte de « l'état d'urgence » (comme si tout ça avait un rapport avec le terrorisme !).

Mais cette tentative de casser notre mouvement ne nous intimide pas.
La grosse mobilisation du 27 février et celles qui suivront vont montrer la détermination de la lutte contre l'aéroport et son monde (et sa répression !).
L'enjeu des 23 et 24 février est de montrer que leur répression ne nous empêchera pas de nous mobiliser.

« Lorsqu'ils touchent à l'un.e d'entre nous, on es tou.te.s touché.e.s ! » (slogan zapatiste)

Rassemblement devant le Tribunal (TGI) de Nantes
mardi 23 février à partir de 13h30
et mercredi 24 février à partir de 9h00


Comité Anti-Répression Issu de la Lutte anti-Aéroport (CARILA)
Collectif Nantais Contre l'Aéroport (CNCA)

https://nantes.indymedia.org/articles/33349
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 28 Fév 2016, 03:12

Lundi 29 février 2016

AG contre l'état d'urgence

à 18h, B17, 17 rue Paul Bellamy à Nantes
(seconde cour, à gauche, au-dessus de l'Atelier)

Prenant la suite du sénat, l'assemblée nationale a validé, le 16 février, la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 26 mai prochain. Parallèlement, le gouvernenment semble déterminé à faire entrer ce dispositif dans la constitution, y adjoignant l'élargissement des possibilités de déchéance de nationalité.

Les mesures que l'état d'urgence induit constituent une porte ouverte sur l'arbitraire. Elles permettent à l'État de se passer de procès (déjà souvent fort peu équitable) pour infliger de véritables peines de privation de liberté aux individus (l'assignation à résidence), de permettre, par simple décision préfectorale, de perquisitionner (saccager) le domicile de tout un chacun sans avoir à fournir de réelle justification.

L'état d'urgence, clairement issu d'une logique coloniale de gestion des populations (rappellons qu'il a été créé à l'occasion des « événements » en Algérie, puis appliqué contre les kanaks en 1984 et enfin contre les descendants de colonisés en 2005), ne peut pas être dissocié du racisme d'État. Aujourd'hui encore, il touche en priorité les personnes racisées issues des colonies françaises.

Ne nous y trompons pas : la France n'a pas « basculé » subitement dans l'arbitraire ; elle s'y enfonce un peu plus chaque année, patiemment, au rythme des lois liberticides ou dites « anti-terroristes ». L'assemblée nationale s'apprête ainsi à discuter, à partir du premier mars, le projet de loi « renforçant la lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l'efficacité et les garanties de la procédure pénale ». Les garanties en question ? – permettre aux policiers, qui jouissent déjà d'une impunité de fait, de tuer tout-à-fait légalement au motif de « l'état de nécessité » (lorsqu'il est jugé – par les policiers eux-mêmes – qu'un « périple meurtrier » est à craindre).

Ces mesures, ainsi que l'énergie qui est mise à obtenir le consentement du plus grand nombre, sont fortement liées à une logique d'union nationale dans un contexte de guerre. Elles sont présentées comme des sacrifices nécessaires à un intérêt commun. Hors, il ne peut y avoir d'intérêt commun avec l'État et le patronat qui va chercher, avec ces guerres, de nouvelles populations et ressources à exploiter.

Enfin, ces attaques contre nos (maigres) libertés vont de pair avec une offensive contre nos droits sociaux et conditions de vie : démantellement du droit du travail, nouvelles menaces sur l'indemnisation des chômeurs, privatisation, aménagement du territoire, etc. La contestation de telles évolutions est d'autant plus compliquée que des mesures comme l'état d'urgence tendent à restreindre nos droits politiques.

Devant ces constats, il est important de nous organiser et de réagir, bâtir un véritable mouvement social qui nous permette de nous réapproprier les espaces et les libertés qu'ils cherchent à nous enlever, construire des contre-offensives en apliquant l'autogestion, qui reste notre arme principale contre l'État et le patronat.

En ce sens, une AG contre l'état d'urgence (et son monde...) se tiendra le lundi 29 février à 18h00 à B17.

https://nantes.indymedia.org/events/33459



Mercredi 2 mars

Conférence de Julien Salingue : "Etat d'urgence"

Suite à la mise en place de l'état d'urgence et de sa récente prolongation (jusqu'au 26 Mai pour l'instant), Solidaires Etudiant.e.s vous invite à la conférence de Julien Salingue, docteur en sciences politiques, autour des problématiques engendrées par cette décision gouvernementale. Solidaires Etudiant.e.s dénonce l'instauration d'un tel régime et appelle à la prise de position contre un état d'urgence permanent.

Restriction des libertés, opacité de l'action policière, facilitation des perquisitions et des assignations à résidence, renforcement de l'état policier, sont - entre autres - les sujets qui portent à réflexion. La conférence approfondira le rôle des médias dans la légitimation de ces mesures. Un débat suivra la conférence.

Rendez-vous donc le 2 Mars 2016 à 17h30, en amphi 2 du batiment Censive !

https://nantes.indymedia.org/events/33393
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 07 Mar 2016, 12:43

Mardi 8 mars 2016

2006-2016 : du CPE à la « Loi Travail », discuter pour agir

à 12h, devant le bâtiment Tertre

Avant la journée de mobilisation du 9 mars, il nous semblait important de pouvoir échanger autour d'une lutte lycéenne et étudiante victorieuse : le mouvement anti-CPE du printemps 2006.

Depuis 10 ans, les attaques contre les droits sociaux et l'enseignement se sont multipliées sans réaction suffisante, et le CPE continue à faire figure d'exemple et de référence.

En présence d'intervenants qui étaient étudiants et mobilisés en 2006, nous pourrons discuter des perspectives actuelles et des moyens de lutte.

https://nantes.indymedia.org/events/33553

Image



Jeudi 10 mars

Mur de la Honte+Collage // Journée des Droits des Femmes

Pour célébrer la Journée des droits de la Femme le 8 mars, nous vous proposons deux actions le 10 mars

à 19h30, Place du Commerce, Nantes

LE MUR DE LA HONTE
Dès 19h30, nous installerons le mur de la honte, c'est à dire vos témoignages concernant le harcèlement de rue, recueillis lors de notre appel à témoignages, ainsi que ceux déjà récoltés lors du sit in de novembre dernier.
Vous êtes invité.es à laisser vos témoignages en tant que victime et/ou témoin. Des feuilles et crayons seront à disposition.

COLLAGE
Si vous avez envie de nous aider pour un collage d'affiches de témoignages, un groupe partira vers 20h dans le centre de Nantes. Vous êtes les bienvenu.es!

**Ne pas oublier de mettre des vêtements et chaussures confortables et qui ne craignent pas grand chose**
Merci d'apporter si possible soit un pinceau, soit une participation libre pour aider au paiment des impressions des affiches!

https://nantes.indymedia.org/events/33534
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 10 Mar 2016, 10:15

Semaine Internationale contre l'Apartheid israelien

Génération Palestine et Solidaires Etudiant-e-s ont le plaisir de vous inviter à cette nouvelle édition de la "Semaine contre l'Apartheid Israélien"!

Ca se passe à Nantes du 8 au 16 mars, essentiellement sur la fac et sur des horaires adaptées aux étudiants cette année puisque le syndicat Solidaires Etudiant-e-s est le principal organisateur de ces événements!

Agenda :

- Mercredi 9 Mars à 17h30, Salle de conférence (Censive - Fac de lettres et sciences humaines) :
"Colonisation et Apartheid vus du ciel", par Génération Palestine

- Vendredi 11 Mars à 12h30, Amphi A (Tertre - fac lettres et sciences humaines) :
"La résistance de la jeunesse palestinienne", avec Kristian Davis Bailey (Black4Palestine) et Wadia Layla (Militant palestinien),

- Samedi 12 Mars à 18h, à B17 (17 rue Paul Bellamy, Nantes):
"Répression des luttes aux Etats-Unis, en Palestine et en France", avec Kristian Davis Bailey (Black Lives Matter, Black4Palestine - Etats Unis d'Amérique) et le collectif "Nantes en résistances",

- Lundi 14 Mars à 12h, Amphi C (Tertre) :
"Le mouvement BDS en France", avec Marie-France Cohen-Solal (Campagne BDS),

- Mercredi 16 Mars à 17h30, Salle de conférence (Censice) :
Projection de "Roadmap to Apartheid", de Ana Nogueira et Eron Davidson.

Il nous a semblé intéressant de voir comment la solidarité envers les Palestiniens pourrait s'articuler avec la lutte pour nos propres droits, pour la justice et pour l'égalité. Dans deux pays, la France comme les Etats-Unis, aux passés esclavagistes, coloniaux et impérialistes, inviter Black4Palestine serait ainsi l’occasion de parler de la Palestine mais aussi de tous les mécanismes d’oppression et de soutien qui permettent à l'Apartheid de perdurer.

Kristian Davis Bailey est un journaliste indépendant, originaire de Détroit. Son travail se concentre sur la documentation et la construction de ponts entre les luttes Noires et Palestiniennes. Il a coordonné l’appel à la solidarité « Black4Palestine » en 2015.

Entrée libre et gratuite pour tous ces événements!

Nous sommes nos propres médias... nous comptons sur vous pour diffuser l'info dans vos réseaux!

événement facebook: https://www.facebook.com/events/462993230570098/
#IsraeliApartheidWeek
http://apartheidweek.org

https://nantes.indymedia.org/events/33415

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede digger » 10 Mar 2016, 19:30

LA GRANDE BANDROLERIE

Le 26 mars venez toute.s au Grand Jeu concours d’accrochage de banderoles !!

A partir du 26 toutes les habitantes de la zad de notre dame des landes sont juridiquement expulsables. Afin d’exprimer la force, la diversité et l’ampleur du mouvement anti-aéroport, les comité locaux appellent les 25 et 26 mars à des actions décentralisées le plus largement possible.

Pour répondre à à cet appel nous organisons à nantes un grand jeu collectif avec un objectif : place à la créativité !! Couvrons les rue de la ville de pancartes, drapeaux, banderoles pour dire (redire) non à l’aéroport, non aux expulsions et au monde qui va avec ! Que vous ayez l’ambition d’habiller la tour de Bretagne ou de planter le plus de drapeaux possibles dans les parterre des 50 otages, entre stratégie collective et fantaisie personnelle tu pourras peux être remporter avec ton équipe le drapeau d’or de la première grande bandrolerie !! Chacun-e-s selon notre envie,nos moyens, relevons le défi ! Arriverons nous par nos différentes actions à banderoller la ville à la fois de manière spectaculaire, abondante et pérenne ? Après avoir gambadé toute l’après midi nous nous retrouverons autour d’un goûter/apéro pour partager nos exploits.

Rendez vous le samedi 26 mars à 14h place du bouffay, pour constituer les équipes (si tu viens déjà en équipe ça marche aussi..), répartition du matos et proposition des règles du jeux. Goûter (apéro) en fin d’après-midi ! D’ici là n’hésitez pas à venir vous balader en ville, ça donne des idées et vous ne serez que plus prêtes à relever le grand défi de la grande bandrolerie !

Le 12 mars à 11h atelier échange de techniques et fabrication de banderoles à B17, à bientôt !

Le cnca
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 15 Mar 2016, 16:10

Mardi 15 mars 2016 à Nantes

Contre la loi Travail, comment gagner ?

Mercredi 9 mars, la colère contre la loi travail est passée du virtuel au réel en se concrétisant dans la rue. Cette toute première journée de mobilisation est un indéniable succès, le rapport de force avec le gouvernement est engagé. Mais cette journée ne suffira pas à le faire plier.

Quelles sont les perspectives de luttes ? Comment faire converger les mobilisations ? Comment faire plier le pouvoir ?

Alternative libertaire Nantes vous invite à un apéro-débat le mardi 15 mars à 19h au Chat Noir (13, allée Duguay-Trouin, 44000 Nantes, arrêt de tram : Commerce) pour en discuter.

L’occasion de partager nos informations, nos ressentis et de débattre des pistes de travail pour faire de ce mouvement naissant le cauchemar 2016 des puissants !

http://www.alternativelibertaire.org/?C ... il-comment
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede digger » 05 Avr 2016, 07:15

Contre la loi travail et le gouvernement, la lutte continue !
le mardi 5 avril 2016 à 15:00
Nantes, Place du Bouffay
Image

Depuis le 9 mars, un mouvement massif, populaire et déterminé monte à Nantes et dans toute la France.

Nous étions plus de 500 000 au début du mois de mars, dont 20 000 à Nantes contre la loi travail et son monde. Depuis, la jeunesse a pris la rue : lycées bloqués, étudiants mobilisés, actions, occupations, affrontements ... Jeudi 17 et 24 mars, à chaque fois, plus de 10 000 personnes défilaient dans la rue dans des manifestations survoltées.

Le 31 mars a été une journée historique. Plus d'un million de manifestants en France, plus de 30 000 à Nantes. Un pallier a été franchi.

A Nantes, cette journée du 31 mars a été hors norme. Pendant près de 20 heures, la ville était incontrôlable : manifestation monstre, innombrables actions, barricades, occupation ... Une génération entière de lycéens, d'étudiants, de chômeurs et de précaires a pris conscience de sa force. Les médias, empêtrés dans leurs mensonges et le gouvernement, au fond du gouffre, n'ont toujours pas compris qu'un épisode historique était probablement en train de naitre.

Les syndicats refusent d'appeler à manifester mardi et samedi à Nantes. Pourtant nous sommes niombreuses et nombreux à vouloir continuer jusqu'à la victoire. Il s'agit d'inventer les suites à donner. Tout est possible. Prenons l'initative !

Rendez-vous mardi 5 avril à 15H Place du Bouffay pour une manifestation, puis à partir de 19H sur la même place, pour échanger, occuper, s'organiser, lutter ! Comme à Paris, où la Place de la République est occupée jour et nuit depuis le 31 mars, gardons la rue !


un appel à manifester samedi est relayé (plutôt abondamment), au moins par la CGT.
http://lacgt44.fr/spip.php?article972

Nos vies sont des ZAD: des conseils pour les protéger face à la répression.
https://nantes.indymedia.org/articles/33748
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 07 Avr 2016, 17:53

Samedi 9 avril 2016

Soirée de soutien aux villes assiégées du Kurdistan nord

à 19h, Local B17, rue Paul Bellamy (à l'étage)

Image


Au programme :

Présentation de la situation au Kurdistan (côté turc), retour d'un voyage, et discussion.

Repas à prix libre.

Projection et table de presse.

Le tout, pour échanger autour de la guerre déclarée à la population Kurde par l'État turc, ainsi que pour récolter des sous à envoyer en soutien aux habitant.e.s des villes assiégées et bombardées.

Contexte:
Face au déplacement forcé par l'armée turque, les habitant.e.s des villes sous siège, ont décidé de revenir chez elles. Depuis décembre, des villes comme Silvan, Sur et Cizre ont été détruites aux deux tiers par les bombes de l'État turc, et des centaines de personnes ont été tuées.
Mais les habitant.e.s ne cèdent pas face à ces massacres, et comptent reconstruire leurs quartiers elles-mêmes. Une aide urgente est nécessaire pour soutenir ce choix. L'Association Solidarité Rojava fait un appel à don.
http://www.rojavadernegi.com/

Les bénéfs de cette soirée seront versés à cette asso.

https://nantes.indymedia.org/events/33979
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités