Nantes et Loire Atlantique (44)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 14 Nov 2013, 01:29

Samedi 16 novembre 2013 à Nantes

L'avortement, un droit, un choix, une liberté menacée -
Rassemblement samedi 16 novembre 14h Place Royale à Nantes


L'avortement, un droit, un choix, une liberté menacée - Rassemblement samedi 16 novembre 14h Place Royale à Nantes

On n'imagine pas que le droit à l'avortement, inscrit dans la loi depuis 1975, soit remis en question. Pourtant, le diagnostic de terrain montre que les obstacles sur le parcours d'avortement sont de plus en plus nombreux. Ce droit est menacé à Saint-Nazaire ! Remplacé par un autre service lors du déménagement de l'hôpital, le CPEF CIVG de Saint-Nazaire n'est plus intégré à l'hôpital, alors qu'il était prévu dans les plans initiaux du déménagement! Le CPEF CIVG a été placé en fait dans le pôle gériatrie, psychiatrie dans le parc d'Heinlex, non desservi par le bus, sans indication depuis l'hôpital ni le centre ville. Sur quelle intention a reposé la décision d'installer le CPEF et du CIVG en dehors de la Cité sanitaire, dans quel projet s'inscrit le CPEF et dans quel pôle est-il identifié ? S'agit-il de diminuer les dépenses à tout prix et de travailler plus et moins bien avec moins de personnel ? Les médecins partis en retraite n'ont pas été remplacés. Aujourd'hui, le CPEF CIVG de l'hôpital assure 10 heures de consultation hebdomadaire au lieu de 30h avant le déménagement. Nous voulons des preuves que l'hôpital ne fermera pas son CPEF CIVG. En effet, malgré les discours de la direction de l'hôpital, rien n'a été fait pour le maintien de la pratique de qualité de cette activité.

Pendant ce temps, la Loi Hôpital, Patients, Santé, Territoire - loi dite « Bachelot », conduite dans une logique de rentabilisation, frappe de plein fouet l'offre de soin et particulièrement l'activité des centres d'interruption volontaire de grossesse (CIVG) : démantèlement des centres autonomes et des unités fonctionnelles, suppression de locaux et de personnels, fermeture d'hôpitaux de proximité, de maternités, de centres d'IVG, délais d'attente trop importants, non respect des tarifs réglementaires, refus de prise en charge des mineures, des étrangères sans papiers, politique de quotas : le recul est considérable pour les droits des femmes à disposer de leur corps, pour l'égalité de toutes à l'exercice de leur liberté !

En plus de cette menace institutionnelle, les promoteurs de morales réactionnaires (extrême droite et église catholique en tête) ne cessent de vouloir entraver nos droit et nos libertés à maitriser nos corps par leurs déclarations et manifestations tapageuses. C'est à un véritablement déchaînement de réactionnaires, homophobes etc. auquel on assiste depuis le printemps et la loi sur le mariage pour tou.te.s, les intégristes n'hésitant même parfois pas à utiliser la violence physique ! Ils veulent transformer nos droits et nos libertés en crime, toujours aussi promptes à vouloir faire peser toute la culpabilité du monde sur les femmes, à remplacer le désir et le plaisir par la souffrance et la repentance.

Aujourd'hui c'est représentés par « SOS tout-petits » qu'ils viennent nous asséner une fois de plus leur prière de rue. Tant à eux, qu'au pape qui nous propose la miséricorde, nous leur répondons : gardez vos prières loin de nos ovaires, nous sommes heureuses et fières de pouvoir jouir de nos corps comme nous l'entendons.

Manifestons ! Pour ce droit que nous avons gagné, qui est fondamental et pour que celles et ceux qui s'y opposent, qui l'entravent ne nous l'enlèvent pas ! Le corps d'une femme n'appartient qu'à elle ; elle seule peut décider si elle peut / souhaite poursuivre ou non une grossesse.

Manifestons ! Pour le recrutement de nouveaux médecins et d'un personnel suffisant, dédié, pour une prise en charge globale. Il s'agit de prendre en compte la parole des femmes, des couples, et leur vécu de la sexualité. Il s'agit de respecter leur cheminement et leurs ambivalences pour les accompagner dans leur choix. Un accueil dédié fait par des personnes formées aux problématiques contraception et IVG (secrétaire, conseillères conjugales et familiales, infirmières, sage femmes, médecins): nous ne pouvons ni imaginer ni accepter un « turn over » de personnes en stage et non formées, sans direction médicale et sans médecins de référence.

- Pour que toute femme qui demande une IVG en France puisse trouver une réponse en France.
- Pour comprendre et connaître le droit à l'avortement et les moyens de l'exercer,
- Pour manifester notre volonté qu'il reste un droit fondamental imprescriptible
- Pour refuser les idées réactionnaires et l'ordre moral qui le menacent.

Rassemblement samedi 16 novembre 14h Place Royale

À l’appel de : Alternative Libertaire 44, Confédération Nationale du Travail, Dures à Queer, Espace Simone de Beauvoir, Fédération des Amicales Laïques 44, Fédération Anarchiste, Gauche anticapitaliste, Les Alternatifs 44, Ligue des Droits de l’Homme, NPA 44, Parti communiste français, Planning familial 44, SOlidarité femmeS, Union syndicale Solidaires

http://loire-atlantique.demosphere.eu/rv/761
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 20 Nov 2013, 01:58

Nantes : Ne laissons pas la rue aux homophobes et leurs copa-in-e-s fascistes

MANIFESTATION FESTIVE LIBRE ET UNITAIRE en opposition à la manif régionale de la Manif pour Tous le même jour.

Samedi 23 novembre à 14h30 – monument des 50 Otages à Nantes.


Elle rejoindra la soirée « Ouvrons Les Frontières » organisée par le Gasprom et la Fasti à partir de 17h au 3 rue de Bitche à Nantes.

Image


Le samedi 16 novembre 2013, tandis que SOS Tout Petits se rassemblait comme tous les ans devant l’Eglise Saint Nicolas pour une prière de rue contre le droit à l’IVG, un groupe de jeunes d’extrême droite se tenait devant le bar La Provence, munis de gants coqués et de casques pour certains, prêts à en découdre.

Une semaine plus tard, ce samedi 23 novembre, la Manif pour Tous, mouvement réactionnaire qui agrège tout un ensemble de groupuscules fascistes et doté d’une large couverture médiatique, appelle à un rassemblement régional à Nantes.

Alors que ces derniers mois ont vu exploser la parole homophobe, raciste et sexiste, la police socialiste entreprend de réprimer et d’intimider les débuts du mouvement lycéen contre le racisme d’Etat (contrôles généralisés, traques dans les rues de Nantes...). Que ceux qui aspirent à une société libre, égalitaire et solidaire reprennent massivement la parole et le pavé en montrant de manière festive leur détermination à se battre contre toutes les formes de discrimination et de répression !




Mardi 26 novembre

Soutien à Virgile, apiculteur sur la ZAD

à 10h, Tribunal de Saint Nazaire

Le 26 novembre, Virgile Mazery, apiculteur professionnel dont la majorité des abeilles butinent sur le territoire de la Zad à Notre Dame des Landes depuis plusieurs années, est assigné en référé par la société AGO-Vinci devant le juge du tribunal de Saint Nazaire, pour occupation illégale de terres agricoles.

Depuis plus de 40 ans, des paysans, aux côtés des autres militants, luttent pour refuser l'artificialisation des 1600 hectares de terres agricoles de la zad, les cultivent et les entretiennent.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, la biodiversité y est si riche et que Virgile peut y faire des récoltes généreuses.

Depuis de nombreuses années, l'apiculture gène l'agrochimie qui tente de la réduire au silence. Voilà une autre tentative menée par d'autres acteurs, d'expulser les abeilles nécessaires au maintien de notre bio-diversité.

Nous, paysans du Copain 44 et bien d'autres, réaffirmons aujourd'hui que nous nous opposerons par tous les moyens à la destruction de cet espace agricole et écologique riche. Nous occupons et protégeons la ferme de Bellevue depuis bientôt dix mois, nous entretenons les terres agricoles et le bocage en accord avec les paysans en place qui ont refusé l'expropriation, et avons besoin des abeilles pour continuer à garantir la richesse de cette biodiversité.

Comme nous, Virgile occupe et entretient les terres et le bocage de la zad, c'est pourquoi, le COPAIN 44 s'associe aux organisations des Apiculteurs Professionnels pour appeler à :

un rassemblement de soutien
le mardi 26 novembre à 10h00 devant le Tribunal de Saint Nazaire
• Pour soutenir Virgile et demander la relaxe,
• Pour refuser la volonté toujours affichée d'AGO/Vinci de judiciariser notre action
• Pour s'opposer par tous les moyens à la réalisation de ce projet inutile

Appel à mobilisation lancé par le COPAIN 44 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d'aéroport) et la Fédération Nationale des Apiculteurs Professionnels

http://nantes.indymedia.org/events/28541
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 10 Jan 2014, 13:24

le vendredi 17 janvier 2014

à 20h, 17 rue Paul Bellamy (au fond de la cour à gauche)

Soirée de présentation des luttes mexicaines

Un camarade militant mexicain vient présenter et débattre des luttes mexicaines contemporaines :

- La lutte contre les grands projets dans la sierra norte de Puebla

- La privatisation de l'énergie

- La lutte des instituteurs

- Yo soy 132

Entrée libre !

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes

Messagede bipbip » 09 Mar 2014, 01:24

Semaine contre l'apartheid israélien.

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes

Messagede bipbip » 30 Mar 2014, 14:12

le samedi 5 avril à Nantes

projection-débat "D'égal à égales"


Image


NE NOUS TROMPONS PAS D'ENNEMIS ! ...

A en entendre certain-e-s, les immigré-e-s seraient la cause du chômage, de l'insécurité et profiteraient en plus des aides sociales ou frauderaient carrément...

Et pourtant ! 80 % des fraudes à la sécurité sociale sont le fait de patrons bien Français qui ne déclarent pas les heures de travail, ou dissimulent les accidents du travail. Pourquoi ne dit-on jamais qu'en 2009 en France, si les immigrés ont reçu à peu près 48 milliards d'aides, ils ont d'abord versé à l’État 60 milliards d’impôts et taxes !

Si les idées racistes sont diffusées par les gouvernements et les politiciens, relayées par les médias, c'est qu'ils y trouvent leur intérêt : désigner des boucs émissaires pour protéger les vrais responsables de la crise, du chômage, de nos difficultés quotidiennes dans ce système capitaliste. Car ce sont bien les patrons et les actionnaires qui exploitent, profitent de notre travail, licencient et précarisent....

L'insécurité et la violence c'est eux !

Ce ne sont pas les immigrés qui ont fermé PSA, augmenté la TVA, baissé les salaires. Ce ne sont pas non plus les chômeurs qui décident de supprimer les cotisations patronales qui financent les allocations familiales, ou augmentent les revenus des patrons du CAC 40.

Voilà la seule logique des capitalistes : celle d'une minorité prête à tout pour maintenir ses profits, en exploitant les travailleur-euses. Les plus précaires sont des cibles idéales. Les femmes à qui on impose des temps partiels, toujours perçues comme moins productives, alors qu'elles cumulent emploi, taches ménagères, éducation... Les sans-papiers payés au lance-pierre, quand ils sont payés, dans des conditions déplorables pour des boulots que personne n'a envie de faire ! Ces personnes sont les plus exposées à la répression par leur isolement et lutter peut leur revenir très cher.

Même précaires, les travailleurs-euses aussi prennent le chemin de la lutte ! En 2008-2009, des milliers de travailleurs sans-papiers avaient fait grève durant plusieurs mois pour imposer la régularisation de tous et toutes. Plus récemment, en janvier, des ouvriers-ères du nettoyage rentrent en grève contre un sous-traitant de la SNCF à Paris. Dans notre région, d'autres manifestent pour gagner un 13e mois, réservé à l'encadrement !

Les exploité-e-s ne peuvent compter que sur eux-mêmes ! Organisons-nous et renforçons la solidarité de classe ! C'est le seul moyen de lutter contre la classe capitaliste qui alimente racisme et sexisme, pour mieux détourner notre révolte de nos vrais ennemis !

Nous t'invitons à en débattre autour de la projection « D'égal à égales » :

portrait de 4 militantes syndicalistes, femmes en lutte contre l'exploitation et le racisme.

Au travers de ces exemples, débattons ensemble de la riposte des exploités-e-s, femmes et hommes, français, étrangers ou sans-papiers, contre la domination des capitalistes sur nos vies !


Projection-débat
« D'égal à égales »
5 avril – 16 h
Cinéma Le Concorde
79, Bd de l'Egalité, Nantes
En présence d'une participante, du coréalisateur, de salariéEs en lutte...

Organisateurs : Gasprom, Action Antifasciste – Nantes, Front anticapitaliste (AL, NPA, OCML-VP), Breizhistance. Contact : anticapitalistes44@googlegroups.com
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 18 Avr 2014, 11:31

Vendredi 18 avril à Saint-Nazaire
à 20h, Lycée expérimental de Saint-Nazaire (à l'atelier), 17 bd René Coty, 44 606 Saint-Nazaire

Le Centre de Recherche sur l’Alternative Sociale (CRAS) viendra présenter un film et un livre sur les GARI ( Groupe d'Action Révolutionnaires internationalistes), en présence des éditeurs et d'un des auteurs .

20h Projection d'un film sur le sujet

21h30 Présentation du livre aux éditions


Image


Mai 1974, les GARI (Groupes d’Action Révolutionnaires Internationalistes) défrayent la chronique avec l’enlèvement d’Angel Baltasar Suarez, le directeur de la Banque de Bilbao à Paris, et une série d’attentats à l’explosif contre les intérêts économiques de l’Espagne et les représentations du franquisme. Le but revendiqué est sans ambiguïté : exiger la libération des prisonniers de l’ex-MIL (Movimiento Ibérico de Liberación). En effet, deux d’entre eux risquent la peine de mort par le garrot comme l’a subie à Barcelone deux mois auparavant leur compagnon de lutte Salvador Puig Antich. Les GARI sont avant tout une coordination de groupes autonomes et d’individus de la mouvance libertaire en France, pour qui les protestations classiques de solidarité semblent insuffisantes pour empêcher les condamnations à mort. Si au cours de l’été la coordination décide l’autodissolution, les arrestations de certains de ses membres, la solidarité aux inculpés et les procès (en 1981) vont prolonger la « vie médiatique » des GARI pendant plusieurs années. Ce livre présente une chronologie détaillée des événements et une anthologie des textes écrits entre 1974 et 1977. En outre, il comporte des témoignages récents de protagonistes qui ont bien voulu revenir sur ce passé.

Les auteurs, s’estimant trop impliqués dans ces péripéties pour avoir la distance nécessaire pour en écrire l’histoire, ont préféré exposer dans cet ouvrage l’essentiel des matériaux conservés au centre de documentation du CRAS. Ceci afin de permettre aux lecteurs intéressés d’avoir des éléments pour analyser cette période avec du recul ou tout simplement de découvrir les GARI. À travers les actions, les communiqués de revendication, les lettres de détention et les divers textes publiés, on peut approcher la pensée des individus qui y ont pris part. Et par la même occasion lire quelques pages d’histoire de groupes autonomes libertaires, car les GARI sont le fruit du bouillonnement post-68 et des liens tissés au gré des affinités et des luttes.



Vendredi 18 avril 2014 à 20h à à Nantes
à B17 – 17 rue Paul Bellamy (au fond de la 2e cour), Nantes

MANIF DU 22 FÉVRIER : QUEL BILAN ?

avec des interventions sur
l’histoire des émeutes à Nantes / les violences policières / les arrestations / le traitement médiatique


Image


Un centre-ville « dévasté », « saccagé », « ravagé » et même « désastré » par une horde de « casseurs », « black blocs », et autres « anarcho-autonomes » : les médias, la préfecture et les politiques n’y sont pas allés de main morte pour dénigrer la manif contre l’aéroport !

Mais est-ce vraiment ce que l’on a vécu ? Ne laissons pas la manif se faire récupérer par ses adversaires ! C’est nous-mêmes qui devons écrire son histoire. Les termes de ce que l’on a vu, ressenti, critiqué, apprécié ou mal-compris ne doivent pas être dictés par le rouleau compresseur de la communication officielle.

Qu’est ce que la « violence » ? Quel bilan fait-on collecti­vement de cette manif ? Comment s’appuyer sur ce bi­lan pour intensifier la lutte ? Quelles formes peut désormais prendre le mouvement ?

Débattons-en !

Collectif Nantais Contre l’Aéroport
http://nantesnecropole.noblogs.org
cnca[@]riseup.net
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 28 Avr 2014, 01:41

le vendredi 2 mai 2014

à 20h, aux ateliers de Bitche, 2, rue de bitche, Nantes
proche cité des congrès

Concert de soutien à Natchav et l'Envolée


Image


Le collectif Natchav vous invite à un concert en soutien au journal trimestriel l'Envolee et à l'émission nantaise Natchav qui donnent la paroles à celles et ceux que la justice écrase, ceux dont la vie croise la robe rouge de l’avocat général et l’uniforme bleu nuit du maton, celles et ceux qui luttent dans les prisons. À l’heure de la peine de mort sociale, des nouveaux mourroirs high-tech, des QHS modernes et des peines toujours plus lourdes, il est urgent de reprendre la parole pour dire ce qui se passe derrière les murs des prisons et dans les cours de justice. Faire une émission et diffuser les journaux occasionne des frais, c'est pourquoi la soirée servira à pourvoir faire perdurer ces derniers, l'entrée reste à prix libre.

A bas les prisons, toutes les prisons… soyons solidaires des enfermés qui refusent de se résigner, solidaires des familles et des amis qui se démènent tous les jours pour ne pas lâcher face à une administration oppressante.

Au programme :
K2000, punk rock
Anonyme & No blaz, rap du bocage
Déjà Mort, rap en manque
+ fin de soirée HIP HOP selecta

Natchav , tous les dimanches soir de 19h à 20h sur Alternantes (98.1 FM à Nantes et 91FM à St Nazaire et en streaming sur le site de la radio).

l'Envolee journal ; http://lenvolee.net/qui-sommes-nous/ en distro à Nantes à la librairie Vent d'Ouest. le journal est gratuis pour les personnes incrcérées, qui souhaitent s'abonner.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 06 Mai 2014, 00:37

Ce le mardi 6 mai

Soirée en soutien aux blessés du 22/02
à 19h, Café l'Art Scène, 19 rue du château, Nantes

Image



Samedi 17 mai

Manifestation de solidarité contre les répressions
15h - Préfecture de Nantes

Image

Le 22 février, plus de 50 000 personnes se rassemblaient à Nantes pour la plus grande manifestation du mouvement anti-aéroport. Déclarée illégale par la préfecture, elle s'est rapidement heurtée à un dispositif répressif ahurissant : Des centaines de policiers surarmés encadraient le cortège tandis qu'un immense mur anti-émeute barrait pour la première fois de l'histoire des luttes nantaises le cours des 50 otages. Les politicien-ne-s et leurs médias ont parlé de « saccages » et de « dévastations », déplorant la violence qui s'est exprimée après que certain-e-s manifestant-e-s aient tenté de passer par le parcours prévu initialement.
Cependant, le pouvoir et ses complices se gardent bien de rappeler la férocité extrême de la répression qui s'est abattue sur la manifestation. Le 22 février, des centaines de personnes ont été atteintes par les armes policières. Au moins trois d'entre elles ont perdu l'usage d'un œil suite à des tirs de flashballs. Beaucoup ont respiré des gaz lacrymogènes, été sonnées par des grenades assourdissantes, blessées par des grenades de désencerclement ou repoussées par des canons à eau.

Quelques semaines plus tard, le 31 mars, les médias annonçaient triomphalement un premier « coup de filet » suite aux investigations d'une cellule d'enquête spéciale. Neuf camarades ont été perquisitionnés et arrêtés à l'aube. Deux ont été immédiatement relâchés, l'un d'eux n'était même pas à Nantes le jour de la manifestation. Quatre ont été jugés en comparution immédiate, sans avoir pu préparer leur défense. La lourdeur des condamnations peine à masquer le vide des dossiers - les seuls éléments véritablement à charge étant les aveux des prévenus. Trois d'entre eux ont été condamnés à des peines de prison ferme. Lors de cette parodie de procès, le juge Tchalian n'a pas hésité à doubler les réquisitions du parquet pour jeter notre camarade Enguerrand directement en prison. Un an ferme pour quelques pavés et fumigènes.

La répression policière et judiciaire à laquelle le mouvement contre l'aéroport et son monde a été confronté le 22 février et les semaines qui ont suivies n'a qu'un seul but : terroriser ceux et celles qui se révoltent et entrent en lutte contre l'emprise du capitalisme sur les espaces dans lesquels nous vivons. Il s'agit d'atteindre le mouvement social dans sa chair et dans son âme, d'en mutiler ou d'en emprisonner certain-e-s pour mieux atteindre tou-te-s les autres. Les condamnations et les mutilations du 22 février ne sont pas de simples applications de la loi ou de techniques de maintien de l'ordre : elles sont hautement politiques. Ce véritable terrorisme d'État est un coup de semonce qui exprime clairement ce qui attend ceux et celles qui lui résistent.
Aujourd'hui, ce sont Enguerrand, Quentin, Damien, Emmanuel, Philippe, J. et G. qui sont touchés. Cela aurait pu être n'importe lequel d'entre nous. Le simple fait de participer à une manifestation justifie pour l'État et sa « justice » la perte d'un œil ou l'envoi en taule.

La violence de la répression que nous subissons ne doit en aucun cas entamer notre détermination - nous ne ferions que leur donner raison. Le meilleur soutien que nous puissions apporter à nos camarades blessé-e-s et emprisonné-e-s, c'est bien de continuer le combat. Notre lutte n'a jamais été aussi puissante, et nous n'avons jamais entrevu de si près un avenir libéré du béton. Aujourd'hui plus que jamais, il s'agit de ne rien lâcher contre l'aéroport et le monde qui le produit.
Face au pouvoir assassin qui mutile et emprisonne, nous avons une arme qu'il ne peut pas nous enlever. Dans une lettre datée du 8 avril, Enguerrand déclarait : « La force de la solidarité militante est implacable. » - et de fait, nous lui donnons raison. Les marques de soutien aux blessé-e-s et aux inculpé-e-s de la lutte sont d'ores et déjà nombreuses et disparates, à l'image de la diversité des composantes du mouvement. Le nombre des actions possibles est infini. Organiser un concert ou une collecte pour soutenir matériellement les inculpé-e-s et leurs proches. Appeler à une manifestation (pacifiquement casqués ?) pour exprimer sa révolte face aux crimes policiers. Recouvrir les murs de sa ville de peinture ou d'affiches pour que personne n'ignore ce qu'il se passe ...

Toute initiative est la bienvenue pour apporter un peu de réconfort à nos camarades et rappeler au pouvoir notre rage et notre détermination. Face au silence complice du spectacle médiatique, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes pour rendre au mot « justice » sa véritable signification. Nous encourageons avec ardeur toute action de solidarité contre la répression du mouvement anti-aéroport - qu'elle soit collective ou individuelle, à Nantes comme ailleurs, aujourd'hui comme toujours.

Pas de justice, pas de paix !
Solidarité avec les blessé-e-s et les inculpé-e-s !
Non à l'aéroport et son monde !

MANIFESTATION
Samedi 17 mai 2014
15h - Préfecture de Nantes


Appel ouvert à tous les collectifs et organisations qui s'y reconnaîtront.

Liste provisoire : Comité de soutien à Enguerrand, Collectif de l'université de Nantes contre l'aéroport, SLB UL-Naoned, Solidaires Étudiant-e-s, Solidaires 44, Collectif de Rezé contre l'aéroport, Front Anticapitaliste 44, Alternative Libertaire, NPA, Voie Prolétarienne - OCML, Action Antifasciste Nantes, Ensemble, ...

Pour écrire au comité de soutien à Enguerrand ou signer cet appel : soutien.enguerrand(AT)riseup.net
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 31 Mai 2014, 12:51

Samedi 7 juin

Banquet de soutien à Natchav et à l’Envolée
Une après midi pour découvrir et soutenir l’émission de radio Natchav et le journal L’Envolée, pour en finir avec tous les enfermements. Repas à prix libre, musique, jeux…
à 12h, POL'n, 11 rue des olivettes, Nantes


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 13 Juin 2014, 12:22

Mardi 17 juin conférence-débat

Image


Mercredi 18 juin rassemblement

Justice pour Galeano !
Halte à la guerre contre les communautés zapatistes !


Le 1er janvier 1994, date d’entrée en vigueur de l’Alena (Accord de libre-échange nord-américain), les sans-terre, les sans-voix, les « oublié-e-s de toujours » que sont les Indienne-s, occupent au cri de « ya basta ! » (ça suffit ! ) plusieurs villes du Chiapas, État riche en ressources, où la population est la plus pauvre du Mexique. L’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN) apparaît publiquement pour la première fois et, avec elle, tou-te-s les Indien-ne-s en lutte déclarent la guerre pour la dignité, la justice et la démocratie, ainsi que la reconnaissance de leurs droits et de leur culture. Le feu et la parole qui ont surgi de la forêt Lacandone ont offert une alternative au capitalisme.

Tout au long de ces vingt années, des groupes, collectifs, organisations, syndicats et individus très divers ont accompagné et soutenu chacune et chacun à sa façon leur cheminement… tout au long de ces années nous ne les avons pas oublié-e-s !

Face aux zapatistes, le pouvoir, à tous les niveaux, a toujours répondu par la répression, la violence et les assassinats. Il se sert de ses militaires et paramilitaires pour mener cette guerre.

Mais les zapatistes restent fermes et continuent à construire leur autonomie pacifiquement, sans chercher à prendre le pouvoir, sur la base d’assemblées communautaires, s’organisant en communes autonomes. De nombreuses réalisations pour la mise en place d’une autonomie durable voient le jour – écoles, cliniques, coopératives, transports, agriculture, artisanat – dans une région où la plupart des paysan-ne-s sont privé-e-s des services de base.

Le 2 mai 2014, des groupes paramilitaires ont attaqué le caracol de La Realidad, siège du Conseil de bon
gouvernement zapatiste de la région. Le bilan de cette attaque se solde par la destruction d’une clinique et d’une école autonome, par plusieurs blessés par balle dans une lâche embuscade et l’assassinat de Galeano. Il a été clairement ciblé pour son rôle dans l’organisation de la Petite École (Escuelita) qui symbolise la nouvelle initiative zapatiste internationale et nationale. Cette attaque est d’une telle gravité que le Conseil de bon gouvernement, représentation civile des communautés zapatistes de la région, a fait appel à l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN). Le commandement de l’EZLN a répondu positivement à l’appel du Conseil et est chargé par celui-ci de faire face à la situation créée par cette attaque.

Un coup porté contre l’un-e d’entre nous est un coup porté contre tou-te-s !
Justice pour Galeano !
Halte à la guerre contre les communautés zapatistes !
Solidarité avec les zapatistes !

Rassemblement mer 18 juin 18h00 place du Bouffay à Nantes

A l'appel de : Alternative Libertaire, Confédération Nationale du Travail, Fédération Anarchiste, NPA 44





Appels à rassemblement pour le 19 et 27 juin devant le palais de justice de Nantes.

Ces dates correspondent aux procès de deux personnes arrêtées récemment suite à la manifestation du 22 février et d’une personne arrêtée le jours même de la manif.

Appels, PDF
. http://paris-luttes.info/chroot/mediasl ... juin-2.pdf
. http://paris-luttes.info/chroot/mediasl ... juin-2.pdf


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede Pïérô » 22 Juin 2014, 16:55

le mardi 24 juin

Réunion pour la création d'un infokiosque

Salut !
On vous invite à venir parler de la création d'un infokiosque.
Un infokiosque c'est un recueil de brochures/tracts et textes politiques ou pratiques (rapport à la révolution, aux questions de genre et d'oppressions, aux luttes et aux moyens d'actions et de tout pleins d'autres choses encore) qui peuvent servir à diffuser des idées, alimenter les débats et favoriser l'émancipation sociale et politique*.

Cette réunion pourrait être l'occasion d'organiser un chantier pour construire un support d'infokiosque, de discuter des brochures qu'on veut diffuser, de monter un groupe qui tiendrait un infokiosque régulier et ouvert (sur les marchés, dans la rue...), d'organiser de lectures collectives de brochures, ou de pleins d'autres choses si vous avez des idées à proposer.

Du coup on propose de se rencontrer le mardi 24 juin à 18h à B17.
Ou trouver B17 : 17 rue Paul Bellamy, au fond de la cour en haut des escaliers.

http://nantes.indymedia.org/events/29566
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede Pïérô » 26 Juil 2014, 02:13

Le Col­lectif 44 "pour une Paix Juste et Durable entre Israé­liens et Palestiniens"
Appelle à mani­fester le Samedi 26 Juillet 2014, à 15H00, au car­refour : Cours des 50 Otages/​ Rue de la Barillerie à NANTES
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 31 Juil 2014, 11:11

Samedi 2 aout

Manif de soutien aux palestinien-ne-s

à 15H00
A LA CROISÉE DES 50 OTAGES ET LA RUE BARILLERIE.
(En face de l'arrêt commerce, tram ligne 2)

Les bombardements à Gaza continuent, le génocide se poursuit, le blocus demeure toujours plus qu’intense, et à cela s’ajoute l’humiliation de tout un peuple : c’est pourquoi nous poursuivons notre mobilisation.

À ce jour :

- 1210 morts
- 7000 blessés
- 5000 maisons complètement détruites
- 26000 maisons partiellement détruites
- 220000 déplacés

Ce que nous revendiquons :

- UN CESSEZ LE FEU IMMEDIAT

- LA LEVÉE DU BLOCUS DE GAZA

- DES SANCTIONS IMMÉDIATES CONTRE ISRAËL

- LA LIBÉRATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES

- UN SOUTIEN TOTAL À LA CAMPAGNE BDS

- LA LIBRE CIRCULATION ET D'INSTALLATION POUR TOUS

- LA DESTRUCTION DU MUR ENTRE ISRAËL ET LA PALESTINE

- LA FIN DE LA COMPLICITÉ DES DIRIGEANTS FRANÇAIS ET EUROPÉENS ET DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 09 Aoû 2014, 10:49

Samedi 9 aout

GAZA : CONTRAINDRE ISRAËL A LEVER LE BLOCUS ET A
RESPECTER LE DROIT INTERNATIONAL !
Rassemblement à 15h

 carrefour 
rue
 Barillerie 50 Otages

Tract : http://www.france-palestine.org/IMG/pdf ... f_copy.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nantes et Loire Atlantique (44)

Messagede bipbip » 12 Sep 2014, 01:18

Samedi 13 septembre

Soutien à la ZAD du Testet (81)

Rassemblement de soutien à la lutte contre le projet de barrage de SIVENS au Testet dans le Tarn
Samedi 13 septembre 2014 à 11 heures, Square Daviais à Nantes

Au Testet comme à Notre Dame des Landes, l'Etat et les pouvoirs locaux tentent d' imposer par la force la réalisation d'un projet de barrage inutile au prix de la destruction d'une zone humide et au mépris d'opposant-es déterminé-es.

Au Testet comme à Notre Dame des Landes, la répression est massive et brutale.
Au Testet comme à Notre Dame des Landes, en appui à la résistance sur le terrain, un groupe de militant-es a entamé, mercredi 27 août, une grève de la faim pour obtenir l'arrêt du déboisement jusqu'à l'épuisement des recours juridiques.
Cette lutte qui dure depuis 2007 a besoin de notre soutien.

La Coordination des opposant-es au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes (50 groupes : associations, syndicats et mouvements politiques) appelle à ce premier rassemblement, Square Daviais à Nantes, là où s'est tenue notre grève de la faim.

ARRET IMMEDIAT DES TRAVAUX AU TESTET !

La Coordination des opposants

Image





Samedi 20 septembre

Rencontre pour les libertés publiques

à 14h, Salle Jean-Jaurès, 40 rue Jean-Jaurès à Rezé (tram L3, arrêt Pont-Rousseau, L2 arrêt gare de Pont-Rousseau ou chronobus C4 arrêt Felix-Tableau)

Appel aux citoyens, organisations et collectifs du mouvement anti-aéroport
et à tous ceux et toutes celles qui défendent les libertés publiques
contre répression policière et judiciaire cible l'ensemble du mouvement contre l'aéroport et son monde.

voir l'appel intégral là : https://nantes.indymedia.org/articles/29840

Collectif de Rezé
Comité du Pays de Retz
Comité de soutien Sud-Loire/Vertou
Collectif Nantais Contre l'Aéroport
Zadist
Collectif Bon Pied Bon OEil
Comité Notre Dame des Landes La Roche-sur-Yon
Collectif de soutien bigouden contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes
+ signatures individuelles
...
pour signer l'appel, envoyez votre mail à col.reze.contre.aeroport.nddl@riseup.net




Jeudi 25 septembre

Projection, présentation de la CNT

à 20h, B17, 17 rue Paul Bellamy 44000 Nantes, dans la deuxième cour à gauche au-dessus du garage associatif "l'Atelier"

jeudi 25 septembre à 20h nous vous présenterons "Et pourtant ils existent", documentaire sur l'histoire du syndicalisme d'action directe de 1895 à 2000.

Nous pourrons ensuite échanger sur la CNT, son fonctionnement ses pratiques, ...


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité