Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede Béatrice » 13 Oct 2017, 17:09

MARSEILLE

samedi 14 octobre 2017

-12 h 30 54 Cours Julien, 13006

Fête de Soutien
Grande Guinguette de l’Équitable Café
Association en Visages

L’Équitable Café, 14 ans d’existence dont 8 passés sur le cours Julien. Tant d’années faites de débats, concerts, projections, de litres de café, de bières et de produits artisanaux. Tant d’années construites avec vous, et encore l’envie et l’espoir de faire perdurer ce beau projet, jour après jour.

Ainsi le 14 octobre, nous vous convions à notre grande journée guinguette – fête foraine – fête de soutien. Une journée entière où s’entrecroiseront jeux, repas, musiques et fanfare spéciale Marseille, goûter, atelier de réparation de vélos, dégustation de pleurotes, DJ set et autres activités qui viendront se greffer à ce jour déjà bien rempli.

Voici le programme détaillé :

12:30 – 14:00
[Repas]
LES GRANDES TABLÉES DE L’ÉQUITABLE
Un délicieux repas concocté maison, à déguster dedans comme dehors !

13:00 – 17:00
[Atelier Réparation De Vélos]
Dr Youcef déménagera son garage pour un atelier mobile de réparation de vélos à prix libre en faveur de l’Équitable Café, en mélangeant passion et savoir-faire.

14:30 – 19:00
[Tournoi de contrée]
Les inscriptions se font auprès de Laure, contactez là à l’adresse laure chez equitablecafe.org

15:00 – 21:00
[Des jeux en fil rouge]
Plusieurs stands de jeux imaginés par nos soins seront à votre disposition tout au long de la journée, en collaboration avec notre partenaire La Cabane à Jeux.

15:00 – 17:00
[Goûter]
Nous avons même pensé au goûter (c’est pas beau ça ?) : Crêpes, cookies, smoothies et autres petits en-cas sucrés pour combler vos envies.
Miam !

16:00 – 17:00
[Goûter musical]
CRÊPES & KLEZMER
Quoi de mieux pour le goûter que de la musique Klezmer venue tout droit de Bulgarie orientale ! Les Gabians Irascibles sauront ravir vos oreilles et vos estomacs avec leur clarinette acidulée, leur guitare croustillante et leur contrebasse onctueuse !

18:00 – 19:30
[Apéro / Fanfare]
TTGL
La fanfare brass band TTGL, originaire de Marseille, joyeusement éclectique et à la bonne humeur typiquement locale.
Elle réinvestit en s’amusant un petit paquet de standards pour une fanfaronnade de premier choix.

19:00 – 20:30
[Assiettes /casse-croûte]
LES GRANDES TABLÉES DE L’ÉQUITABLE, LE RETOUR
Pour un dîner aux chandelles…Euh non, Les Grandes Tablées de l’Équitable version populaire reviendront vous raviver les papilles avec un dîner à la bonne franquette !

21:30 – 22:30
[concert]
ONCLE ET SES INCARNES
Un groupe Rock N Roll pyjamazz ou Psyckobilly en pyjamazz issu de Cru. C’est à Marseille qu’ils ont fait leurs armes.

https://www.facebook.com/events/1163061 ... null%22%7D

https://equitablecafe.org/programmation ... equitable/



MARSEILLE


samedi 14 octobre 2017


-21 h L’Ache de Cuba, 9, Place Paul Cézanne 13006

concert militant
Les Improbables autour des Fralibs et des Vitales de La Plaine
Ache de Cuba

Concert LES IMPROBABLES autour des Fralibs et des Vitales de La Plaine
" D’une imprévisible rencontre entre Los Fralibos, la lutte ouvrière syndicale des Fralibs et Les Vitales, musiciens de la Plaine quartier populaire et revendicatif de Marseille où les citoyens s’approprient et occupent la rue... est né un collectif de musiciens, une pincée de Vitales et un soupçon de Los Fralibos. Soirée de partage autour de leurs musiques et de leurs valeurs.... "
Et auparavant, à partir de 14.00 en entrée libre : Foire aux disques (Spéciale Vinyle), vide-dressing, foire aux livres, VHS et cassettes audio

https://www.facebook.com/photo.php?fbid ... =3&theater
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede Pïérô » 07 Nov 2017, 15:39

Jeudi 9 novembre 2017

Etat d’urgence et répression : projection du documentaire "317"

Voici une contribution au débat sur la répression politique sous état d’urgence. C’est le 9 novembre à Dar Lamifa, projection à 19h30 en présence du collectif du même nom.

"317" est film un documentaire auto-produit.

« Le 29 novembre 2015 fut une journée spectaculaire. Des caméras de télévision du monde entier sont braquées sur Paris : aux images-fétiches du « deuil national » et de la mascarade diplomatique de la COP 21, viennent s’ajouter celles de la répression d’une manifestation interdite. Cet exhibitionnisme d’État s’est banalisé depuis. La place de la République (désormais surnommée « Place de la REP’ », sous-entendu « de la répression ») a connu depuis ce baptême d’autres étouffements et punitions collectives. On l’a vu pendant le mouvement contre la loi travail et Nuit Debout. Mais, on peut dire que l’usage du monopole de la violence d’État n’a jamais été aussi légitime, pour la dite « opinion », que ce 29 novembre 2015. Parce que les attentats du 13 novembre auraient dû nous imposer une docilité générale et exemplaire.

Le collectif 317 a recueilli les témoignages des réprimé-e.s, et a traduit les expériences des gardé-e.s à vue en images et en son. Contre-informer, traduire, archiver. Un an plus tard, nous concluons un documentaire portant une attention particulière aux récits des gardes-à-vue du 29 novembre 2015, et une analyse sur le dispositif punitif de la COP21, durant les deux semaines de son déroulement, du 30 novembre au 12 décembre 2015. »

La bande-annonce : https://vimeo.com/189528816

Plus d’infos sur le film 317 : https://les317.wordpress.com/

http://mars-infos.org/cine-club-317-2679
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede bipbip » 09 Nov 2017, 11:43

CQFD invite Basta, collectif de chômeurs allemands

À l’occasion de la sortie du numéro 159 du journal CQFD, Manifesten et CQFD propose une discussion avec le collectif de chômeurs allemands. La soirée sera traduite par Olivier Cyran. C’est à Manifesten le samedi 11 novembre à 20h.

Il n’y a pas qu’en foot que les Allemands nous laminent. En matière de contrôle social, aussi. Depuis 2004 et l’instauration d’un régime de mise au travail forcé des chômeurs ( Hartz IV), les galériens de l’emploi sont soumis à un contrôle et à une répression forcenés. Certains ne se laissent pas faire, à l’image du collectif Basta. Trois de ses membres sont présents ce samedi pour expliquer leur lutte et faire le point, avec l’aminche Olivier Cyran à la traduktion. Seront aussi de la partie des historiques du mouvement des chômeurs des années 1990 à Marseille. Ouaip, on jette des ponts (sur le Rhin).
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede Pïérô » 09 Nov 2017, 19:41

Vendredi 10 novembre 2017

Grand Banquet des Dubliné.es, à partir de 12h, devant la Préfecture de région à Marseille, Grand Banquet des Dubliné.es vendredi 10 novembre, à partir de 12h, devant la Préfecture de région

Dans la foulée de la Grande Marche STOP DUBLIN, STOP EXPULSIONS ! entre le PRAHDA de Vitrolles et la Préfecture de Marseille dimanche 29 octobre, les marcheurs.ses appellent tous les dubliné.es et leurs soutiens à un grand repas pris ensemble devant la Préfecture de région à Marseille pour continuer d’exiger un dédublinage général et le droit s’asile pour tous et toutes. C’est ce vendredi 10 novembre à partir de 12h, place Félix Baret.

Soyons nombreu.ses !! On lâche rien !

(apportez, si vous pouvez, le plat que vous savez le mieux cuisiner)

http://mars-infos.org/grand-banquet-des-dubline-es-2700
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 19:35

Mardi 28 Novembre 2017

Ciné CCC / CNT : "Ni Dieu ni maître - Une Histoire de l’anarchisme (Volet 1)

Ni Dieu ni maître - Une Histoire de l’Anarchisme (Partie 1) Film réalisé par Tancrède Ramonet 71 min - 2017

Du manifeste fondateur de Proudhon (1840) à la chute de Barcelone (1939), cette fresque documentaire fait revivre la richesse foisonnante d’un mouvement multiforme, montrant combien l’anarchisme continue d’irriguer tout le champ des luttes sociales et politiques.

Premier volet : La volupté de la destruction (1840-1914)

BANDE ANNONCE

Né du capitalisme, frère ennemi du communisme d’État, l’anarchisme n’a eu pourtant de cesse de souffler son vent de liberté et de révolte sur le monde.

Depuis la Commune de Paris jusqu’à l’émergence des premières grandes organisations syndicales, de l’apparition de milieux libres avec leurs pratiques de vie alternatives jusqu’à la mise en place d’écoles libertaires, le mouvement anarchiste a été à l’origine des premières révolutions et, sur les cinq continents, l’un des principaux promoteurs des grandes avancées sociales.

Mais d’où vient donc l’odeur de souffre qui précède chacun de ces sombres cortèges ? Est-ce parce que ces révolutionnaires ont justifié la violence insurrectionnelle et à l’occasion, à l’instar de Ravachol ou Bonnot, été parmi les premiers à jouer du couteau ou du révolver et à faire parler la poudre ? Ou ne s’agit-il là que d’un triste malentendu, une noire légende, voire un simple fantasme médiatique et policier, qui aurait dessiné le portrait de ces utopistes savants en apôtre de la destruction ?

De France au Japon et de Chicago à Buenos Aires, la Volupté de la destruction révèle les origines de cette pensée et dresse le portrait de ceux qui furent les pères fondateurs du mouvement libertaire. Mais, en revenant aussi sur les principaux évènements de l’histoire ouvrière de la fin du 19e et du début du 20e (la création de l’internationale, fête du premier mai, attentats à la Belle époque, bataille pour la journée de huit heures), il dévoile surtout le rôle fondamental joué par les anarchistes dans le mouvement social au 19e siècle et au début du 20e.

La projection continuera par une discussion et se terminera autour d’un repas proposé par l’équipe de la Casa Consolat.

http://www.cnt-f.org/cine-ccc-cnt-ni-di ... let-1.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 16:44

Jeudi 11 janvier 2018

Ciné-club : Mañana Inshallah

Le 11 janvier à la Dar Lamifa. Projection à 19h30 - entrée à prix libre. En présence de la réalisatrice, Léa Lazić.

Melilla, ville européenne sur le continent africain. Jour et nuit, Illies roule dans la ville. Illies est un chauffeur de taxi marocain en situation irrégulière. Vivant sur le territoire espagnol depuis sa naissance, il n’a pas encore réussi à obtenir les papiers nécessaires afin de régulariser son séjour et de vivre une vie plus sereine.

Aomar, Mohammed, et des centaines de jeunes marocains vivent en se cachant entre les rochers près du port, avec l’illusion de monter un jour sur un bateau qui les emmènerait au continent européen.

Climako, un jeune camerounais, prisonnier de Melilla depuis 5 ans, avait été expulsé du centre de séjour transitoire pour immigrés. Cela fait déjà 7 mois qu’il vit dans un campement improvisé près de ce centre. Prisonnier d’une bureaucratie sordide, il vit dans une grande incertitude perpétuelle. En suivant ces trois histoires, les auteurs de « Mañana Inshallah » tentent de montrer la situation migratoire à Melilla, enclave espagnole au Maroc et symbole de la politique européenne, dite politique d’« accueil ».

Toutes les infos concernant le film sur Open DDB https://www.openddb.fr/films/manana-inshallah/

https://mars-infos.org/cine-club-manana-inshallah-2791
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede bipbip » 15 Jan 2018, 23:24

Jeudi 18 janvier 2018

Soirée de soutien à CQFD

"Nourris ton chien rouge", voilà l’objecif de cette soirée de soutien au mensuel de critique et d’expérimentations sociales CQFD.
Au local Solidaires le 18 janvier à 19h.

Discussion autour du journal et du dossier du dernier numéro "L’Histoire comme champ de bataille" avec l’équipe de CQFD et Charles Jacquier.

Au menu :

Apéro + Repas + concert en soutien

Maura Guerrera
Chants traditionnels siciliens

Monsieur Vertigo
C’est avec une guitare, un violoncelle, une basse et une batterie que Monsieur Vertigo distille des mélodies sur l’amour, l’alcool, l’ivresse et vous entraine dans les poésies de Charles Bukowski et Stig Dagerman.

https://mars-infos.org/soiree-de-soutien-a-cqfd-2807
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Marseille et Bouches-du-Rhône (13)

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 20:29

Vendredi 19 janvier 2018

Rassemblement pour la libération des prisonni.ers.ères palestinien.ne.s

à 17h30, rassemblement à proximité de l’Ombrière du Vieux Port

À l’appel du Collectif 13 Palestine en résistance, rassemblement à proximité de l’Ombrière du Vieux Port le vendredi 19 janvier à 17h30 pour exiger ensemble la libération de Ahed Tamimi, Khalida Jarrar, Salah Hamouri, et tou.te.s les prisonni.ers.ères palestinien.ne.s.

Ahed Tamimi 16 ans est née en 2001 dans le village de Nabi Saleh en Cisjordanie occupée par les Israéliens depuis 1967. Avec sa famille, elle participe aux manifestations hebdomadaires des habitants de Nabi Saleh, manifestations qu’ils filment et diffusent sur les réseaux sociaux pour servir de preuves et auxquelles participent des militants israéliens et internationaux. Leurs films deviennent souvent impossibles à voir après avoir été infestés de virus malveillants pour effacer ces preuves. Le 15 décembre 2017, quelques heures après qu’un de ses cousins Mohamed Tamimi ait été transporté à l’hôpital le crâne éclaté par une balle tirée par un soldat israélien, elle s’oppose à ceux qui se trouvaient encore dans la maison de son cousin ; ils la bousculent, elle les bouscule aussi et ose gifler l’un d’eux. L’affaire aurait pu en rester là ; mais elle est arrêtée quatre jours plus tard. Présentée le 20 décembre devant un tribunal militaire israélien pour adultes (tribunaux qui de fait jugent aussi des enfants palestiniens à partir de 13 ans), douze chefs d’inculpation sont retenus contre Ahed Tamimi, notamment l’agression contre un soldat passible de sept ans de détention.

À ce jour elle est toujours incarcérée comme plus de 350 mineurs palestiniens dont certains condamnés à des peines très longues : Ahmad Manasrah, 14 ans, a été condamné à 12 années d’emprisonnement le 16 novembre 2016 ; la même semaine, Munther Abu Mayala, 15 ans et Mohamed Taha, 16 ans ont été condamnés à 11 ans de prison chacun. Au cours des dernières semaines, trois enfants ont été abattus par des snipers israéliens, un à Nabi Saleh, le deuxième à Gaza, le troisième à Naplouse, ils avaient 16 ans !

Khalida Jarrar, 54 ans, est une responsable nationale palestinienne, députée au Conseil Législatif Palestinien, présidente de la Commission des prisonniers et Vice-présidente du Bureau de l’association des droits de l’Homme Addameer de soutien aux prisonniers et de défense des Droits de l’Homme.

Aujourd’hui ce sont ses droits qui sont bafoués. Elle a été arrêtée par les soldats de l’armée d’occupation qui ont fait intrusion chez elle à El-Bireh le 2 juillet 2017 et elle est incarcérée depuis à la prison israélienne Hasharon, sans inculpation ni jugement, sous le coup d’ordonnances de détention administrative. Ces ordonnances sont renouvelables indéfiniment et s’appuient sur des « preuves secrètes » auxquelles ni les prisonniers ni leurs avocats n’ont accès. Nombre de Palestiniens ont passé plusieurs années en prison sous ce régime.

Deux autres femmes palestiniennes sont actuellement maintenues en détention administrative : Khadija al-Rubai 32 ans, de Yata, arrêtée le 9 octobre 2017 et Bushra al-Tawi, 24 ans d’Al-Bireh, arrêtée le 1er novembre 2017. Plus de 50 palestiniennes sont incarcérées après des jugements sommaires.

Salah Hamouri, 33 ans, est avocat et travaillait aussi pour l’association des droits de l’Homme Addameer. Né d’une mère française, professeur de français à Jérusalem et d’un père palestinien, restaurateur à Jérusalem Est, Salah a épousé une française, Elsa Lefort. Depuis décembre 2016, Elsa qui était salariée du Consulat Français, a été interdite de retour en Palestine. Elle était alors enceinte et a depuis donné naissance à un garçon qui ne peut donc vivre avec son père.

Salah a été arrêté à son domicile à Jérusalem-Est dans la nuit du 22 au 23 août 2017 et placé en détention administrative pour une période de six mois renouvelable indéfiniment sur décision de l’armée israélienne. Il serait soupçonné, sans preuves, d’être membre du Front populaire de libération de la Palestine, organisation jugée illégale par le gouvernement israélien. Salah Hamouri avait en effet déjà été arrêté en 2005 alors qu’il était jeune étudiant. Accusé après 3 ans de détention administrative, sur un dossier vide, de tentative d’assassinat sur un rabbin, il plaide coupable afin de diminuer de moitié la durée de la peine encourue ; condamné à sept ans de prison (au lieu de 14) il est libéré au bout de six ans lors de l’échange avec le soldat israélien Gilad Shalit.

Depuis son arrestation en août 2017, Salah Hamouri a été transféré le 31 décembre de la prison dans le désert du Néguev à celle de Megiddo près de Haïfa. L’administration pénitentiaire israélienne systématiquement confisque les centaines de lettres qui lui sont adressées.

https://mars-infos.org/rassemblement-po ... ation-2811
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité