Bordeaux et Gironde (33)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede bipbip » 22 Déc 2016, 16:31

Jeudi 22 décembre 2016

Soirée en soutien à Bure

Soirée en soutient à la construction d'une cuisine sur la zone de Bure ( lieu de lutte contre l'implantation d'un centre d'enfouissement de déchet nucléaire)

Il y aura à manger à prix libre, une présentation de la situation et une discussion.

à 20h, Le Samovar, 18 rue Camille Sauvageau, Bordeaux (Saint Michel)

https://gironde.demosphere.eu/rv/6964

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 11 Jan 2017, 22:18

Samedi 14 janvier 2017

Soirée sur "le Mouvement des "Sans Terres" au Brésil

à partir de 20h15, au Samovar** (café asso, et autres activités bénévoles...)
18 rue Camille Sauvageau, Bordeaux (Saint Michel)

soirée proposée par la licence professionnelle « Chargé de Projets de Solidarité Internationale et Développement Durable », en collaboration avec l'association "Frères des Hommes".

https://gironde.demosphere.eu/rv/7000
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 08 Fév 2017, 21:03

Jeudi 9 février 2017

Violences policières : l'Etat en procès

Rassemblement à partir de 9h, Tribunal de Grande Instance, 30 rue des Frères Bonies, Bordeaux

Image

Pourquoi ce rendez-vous judiciaire ?

Dans la décision tardive du défenseur des droits (décision MDS-2014-096 du 9 juillet 2014), poursuivant la réclamation de m. relative aux circonstances de son interpellation et placement en garde à vue (juin 2009 CNDS), il est établi que m. se trouvait parmi les manifestants et qu'elle ne devait être ni interpellée, ni placée en garde à vue pour des faits qu'elle ne pouvait avoir commis.
Le Défenseur des droits relève également l'existence d'un manquement collectif à la déontologie de la sécurité suite à l'interpellation et au placement en garde à vue de m.
Dès lors, m. entend engager la responsabilité de l'Etat, c'est l'objet du procès qui se tiendra le 9 février 2017 à 9h au T.G.I de Bordeaux.

Quelle forme prendra ce rendez-vous, comment vous y associer ?

Nous vous donnons rendez-vous ce jeudi 9 février au Tribunal de Grande Instance de Bordeaux à 9h. Pour ce procès, il n'y aura pas de témoignages mais les avocats plaideront.
A 11h, conférence de presse, sur le parvis des Droits de l'Homme, à côté du tribunal.

S'informer et apprendre du cas m. : Gueule cassée pour porte-voix

La victime : Myriam Eckert dit m.
Femme, artiviste, pacifiste, poète, porte-plume et porte-voix de L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre - O.P.A, engagée de nombreux collectifs avec l'envie que les mauvais jours finissent, ose parler d'amour.
Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/parcours ... C3%A9-pile

19 mars 2009 - BORDEAUX
Alors qu'elle manifestait pacifiquement son soutien aux occupants sans titre d'un immeuble appartenant à la commune, m. est violemment interpellée, conduite au commissariat puis transportée à l'hôpital Pellegrin sous escorte policière - A 0h50, elle est en garde à vue pour dégradation de biens privés et violation de domicile.

20 mars 2009
Reconduite au commissariat de BORDEAUX vers 10h00, m. est entendue.
11h10 fin de sa garde à vue.
11H45, sur l'avis d'un policier, m. est reçue en consultation au centre d'accueil en urgence de victimes d'agression (CAUVA) par le médecin légiste qui fixe l'incapacité totale de travail à 7 jours.

« Quand elle put enfin voir son visage dans le miroir insensible de la salle de bain, elle vit sa vie s'éparpiller soudainement en mille éclats d'elle-même et crut qu'il n'y aurait plus jamais de remembrement. » m. Gueule cassée - 2009
Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/19-mars- ... m.-bascule

L'immeuble : situé 147 rue de Saint Genès, propriété de la ville de Bordeaux, servait autrefois de logement à des prêtres, inoccupé depuis de nombreuses années, squatté à plusieurs reprises et vendu pour 297 000 € selon délibération du 21 décembre 2009.

22 mars 2009
m. dépose plainte pour des faits de violences volontaires commises par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une incapacité totale de travail de 7 jours

14 avril 2009
L'IGPN - Inspection Générale de la Police Nationale - est saisie pour diligenter une enquête qui avancera que le coup a été porté lors de la première avancée du cordon (premier bond offensif) composé exclusivement de CRS. (le bond en avant est réalisé au pas de gymnastique sans ouverture des boucliers, qui sont utilisés en protection). L'enquête circonscrit quatre fonctionnaires de la CRS 24.

15 mai 2009
A Bordeaux des individu-e-s libres et autonomes, ayant renoncé dans ce cadre à leurs étiquettes politiques, syndicales et associatives, se sont constitué-e-s en collectif Contre Les Abus Policiers (C.L.A.P. 33) en solidarité à Myriam E., victime de coups et blessures et à toutes les victimes de violences et d'abus de pouvoir émanant des forces de l'ordre.
Lire ici :
http://soutien-m.over-blog.com/15-mai-2 ... n-du-c.l.a

10 mars 2010
Le Procureur de la République confirme à m. que les violences dont elle a été victime se sont produites lors d'un bon offensif de CRS. Il indique à m. que « les investigations diligentées ont permis, à partir de la disposition des CRS, d'imputer ces violences à un groupe de quatre d'entre eux mais elles n'ont pas réussi formellement à identifier, qui, dans ce groupe, en était l'auteur ». Pour ce motif (absence d'identification), il ne peut intervenir davantage dans cette affaire mais évoque la possibilité de saisir les juridictions civiles ou pénales.

21 avril 2010
m. est auditée devant la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS) à Paris - CNDS saisie le 24 juin 2009.

14 décembre 2010
m. dépose une plainte avec constitution de partie civile devant le Doyen des juges d'instructions du chef de violences volontaires. Des auditions s'en suivent.

7 septembre 2012
Le juge d'instruction rend une ordonnance de non-lieu aux motifs que l'information judiciaire n'avait pas permis d'identifier le ou les auteurs des faits de coups et blessures portés à m.

9 juillet 2014
Dans la décision MDS-2014-096 du défenseur des droits, poursuivant la réclamation à la CNDS, il est établi que m. se trouvait parmi les manifestants et qu'elle ne devait être ni interpellée, ni placée en garde à vue pour des faits qu'elle ne pouvait avoir commis. Le Défenseur des droits relève également l'existence d'un manquement collectif à la déontologie de la sécurité suite à l'interpellation et au placement en garde à vue de m. Les éléments recueillis par l'IGPN, la CNDS et les agents du Défenseur des droits ont permis de relever une absence d'organisation lors des opérations du 19 mars 2009, à l'origine de plusieurs manquements à la déontologie.
Néanmoins, compte tenu de la décision judiciaire du 7 septembre 2012 qu'il ne peut remettre en cause, le Défenseur des droits ne peut se prononcer sur le grief de violences volontaires.
Lire le rapport :
http://www.defenseurdesdroits.fr/decisi ... MDS-2014-0

9 février 2017
m. entend engager la responsabilité de l'Etat et sollicite une reconnaissance du préjudice subi.

Nous n'oublierons pas le 19 mars 2009 ni « la vétérante d'une guerre qui ne dit pas son nom, qui ne délimite pas son territoire, qui ne désigne pas ses champs de bataille, qui ne dresse aucun monument à ses morts et à ses blessés. »

A toutes nos victimes, aux vétérant-es-s « d'une guerre qui ne dit pas son nom, quand seuls certains en portent les uniformes, quand seuls certains comptent leurs prisonniers, quand les bottes font un bruit feutré sur le macadam et que la justice sonne son propre lugubre hallali » - extrait « Vétérante » m. pour O.P.A

Merci de faire suivre dans vos réseaux !

Le collectif Contre Les Abus Policiers (C.L.A.P33)
http://clap33.over-blog.com/

L'Orchestre Poétique d'Avant-guerre (O.P.A)
http://www.opa33.org/



https://gironde.demosphere.eu/rv/7128
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 10 Fév 2017, 04:22

Vendredi 10 février 2017 à Uzeste

Projection Rencontre
« INSOUMISES »

Un documentaire vidéo et un livre de Philippe Pélissier

Projection suivie d'une rencontre avec l'auteur et les Éditeurs de la Cause du Poulailler

Entrée libre - Auberge espagnole

à 19h30, Théâtre Amusicien de l'Estaminet, 18 rue Faza, Uzeste

https://gironde.demosphere.eu/rv/7019

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede bipbip » 11 Fév 2017, 11:56

Samedi 11 février 2017

Solidarité Santé Grèce

17h : rencontre / échange avec les auteurs de l'ouvrage
« Les dispensaires autogérés grecs », éditions Syllepse, 2016

19h : Buffet

20h : projection du film de Philippe Menut « La tourmente grecque II », Les films du mouvement
Projection suivie d'un échange avec le réalisateur et Jean-Marie Harribey

Centre Social St Pierre, 4 rue du Mulet, Bordeaux

Entrée libre - Participation bienvenue !

Manifestation organisée par le Collectif Solidarité Santé Grèce 33

https://gironde.demosphere.eu/rv/7018

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 15 Fév 2017, 01:08

Mercredi 15 février 2017

Féminismes - Discussion autour du texte "Ne crois pas avoir de droits"

à 17h30, 10 place du Maucaillou, 33000 Bordeaux

Image

[Féminismes] Discussion autour du texte "Ne crois pas avoir de droits" (1987) de la Librairie des Femmes de Milan

Ne crois pas avoir de droits est le récit d'une expérience collective. L'expérience d'un groupe de femmes qui, dans les années 1970 en Italie, cherchèrent les ressources nécessaires à l'exercice de leur liberté, prenant le contre-pied d'une logique de victimisation qui leur conseillait avant tout de réclamer, légalement, les droits qui devaient permettre leur émancipation.

Ce livre est l'histoire de leurs victoires comme de leurs échecs, pour que la liberté soit quelque chose de vécu plutôt que quelque chose de simplement formel.

La Librairie des femmes propose un chemin singulier : investir la sphère symbolique, souvent délaissée, comme lieu où puiser afin de faire éclore une puissance féminine.

Ce récit ne nous invite pas tant à suivre leur chemin qu'à nous inspirer de leur démarche, à prendre conscience de la force de toute politique qui part de soi.

Il faut se trouver à l'origine de sa propre liberté pour en avoir une possession sûre, qui ne signifie pas une jouissance garantie mais la certitude de savoir la reproduire même dans des conditions moins favorables. Sexualiser l'ensemble des rapports sociaux jusqu'à leurs fondements a pour objectif de porter les femmes jusqu'à l'origine de leur liberté, avant les bouts de papier qui s'appellent lois ou constitutions, avant le mode sur lequel s'organise la production matérielle ou la recherche scientifique qui maintenant me donnent une bouteille de lait, puis une pilule, puis je ne sais quoi, avant les conventions sociales qui commandent aux hommes de respecter l'autre sexe. Avant, c'est-à-dire au niveau où la différence sexuelle reçoit sa première interprétation. "La liberté, en effet, est le seul moyen pour arriver à la liberté." (Librairie des femmes de Milan)

http://maucaillou.eklablog.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 26 Fév 2017, 01:24

Mardi 28 février 2017 à Talence

Conférence-débat
La françafrique : hier et aujourd'hui

à 20h30, Place du Forum Talence

L'association Survie Gironde revient sur la genèse de la françafrique et de la perpétuation d'un système de mise sous tutelle économique politique et militaire par la France de ses anciennes colonies.

La conférence sera suivie d'un débat avec le public.

Prix libre.

https://gironde.demosphere.eu/rv/7189

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 10 Mar 2017, 02:23

Samedi 11 mars 2017

Manifestation - Fukushima +6 ans

Fukushima, le drame continue.

Trois réacteurs toujours en fusion. Des quantités gigantesques d'eau employées pour le refroidissement, contaminées et stockées de façon précaire. L'impossibilité de prévoir l'évolution de la situation. Des populations évacuées ne bénéficiant plus de l'aide de l'État japonais qui les pousse à réintégrer leurs habitats contaminés.

Ne laissons pas s'installer l'oubli !

Manifestons notre indignation et notre solidarité avec les populations irradiées et abandonnées.

Tchernoblaye vous invite à deux actions le samedi 11 mars 2017 à Bordeaux

Matin

Rendez-vous à 9h30 (local du NPA / 99 rue Camille Sauvageau Bordeaux ).

Visite des permanences des candidats aux législatives. Bruit et pancartes. Tenues blanches.

Remise d'un questionnaire pour connaître leurs intentions par rapport à la politique nucléaire en France.

Pique-nique au miroir d'eau

Après-midi

13h45 Rassemblement au miroir d'eau en tenue blanche

14h Prise de parole.

Tenue d'un 1/4 h de silence.

14h30 Proposition de rejoindre la manifestation de Greenpeace.

* Combinaisons blanches apportées par les organisateurs.


https://gironde.demosphere.eu/rv/7250
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 16 Mar 2017, 09:38

Vendredi 17 mars 2017

Conférence/Témoignage/Rencontres - D'Alep à Idleb : la parole aux Syriens

à 19h, Athénée Municipal, Espace saint Christoly, Bordeaux

Image

https://gironde.demosphere.eu/rv/7288



Samedi 18 mars

Journée contre les violences policières

Image

12h - Hommage aux victimes & Prises de paroles
Mur contre L'Oubli - Action non-violente
https://youtu.be/0KTEFyz_ahc
Marché du Grand Parc

19h30 - Soirée solidaire - Prix libre
Concert O.P.A
http://www.opa33.org/
http://www.youtube.com/33OPA
http://opa-infos.over-blog.com/
Suivi d'une scène"slam et paroles libres"
Animée par Kayou
L'Inglourious Barstar - 4 place André Meunier

https://gironde.demosphere.eu/rv/7276
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 25 Mar 2017, 11:31

Samedi 25 mars 2017

Solidarité avec la Guyane

Appel à la mobilisation en solidarité avec les mouvement sociaux de Guyane.

Depuis quelques jours, les citoyens de Guyane ont mis en place des barrages pour bloquer les principaux axes routiers afin de faire entendre leurs revendications.

En résonance avec cette initiative, ici en France hexagonale, les guyanais invitent à soutenir cette démarche citoyenne.

Stop à l'insécurité, stop à l'orpaillage illégale, pour un état de droit sur toute la Guyane, pour une scolarité digne...

Rassemblement à 14h, Hôtel de ville de Bordeaux

https://gironde.demosphere.eu/rv/7345

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 01 Avr 2017, 07:03

Dimanche 2 avril 2017

Manifestation contre le FN

Marine Le Pen est à Bordeaux le 2 avril. En pleine connaissance de cause, on appelle donc les antifas++, les charos de partout, tous les Élus de l’Antifrance, à rallier en masse le cortège de tête, dimanche 2 avril, 15 heures, Place de la Victoire !

Image

Le 25 février dernier à Nantes, la manif contre la venue de Marine Le Pen tourne à l’émeute. Le lendemain, deux bus de militants du Front sont interceptés sur la voie rapide Rennes-Nantes (territoire zadiste), l’un d’eux est copieusement repeint. Fillon parle de « climat de quasi-guerre civile ». Macron assure : « Je n’ai pas vu de guerre civile ».

En avril, il est prévu que les commentateurs politiques auront du travail : Marine Le Pen est à Bordeaux le 2, à Toulouse le 15, à Paris le 17 et à Marseille le 19. Selon nos informations, on est déjà en train de monter partout de solides comités d’accueil.

À Bordeaux, dans le fief tranquille comme chacun sait de la bonne bourgeoisie juppéiste, ville maudite dans tout le sud-ouest et au-delà – jusqu’à confondre « Bordelais » avec l’appellation de « Staphylocoque doré », des gens s’organisent. Depuis bientôt 6 mois, un lieu occupé dans le sillage du mouvement loi/travail semble démultiplier les forces. Manifs énervées pour Théo, actions senties contre le meeting de Macron.

On sait bien que s’en prendre au FN n’a jamais suffi. C’est pourquoi les moyens mis en œuvre contre lui sont décisifs.

Rentrer dans l’isoloir avec un pince-nez, ou descendre dans la rue avec un masque à gaz ? Pleurnicher trop tard ou se battre maintenant ? Vote utile ou geste qui sauve ? Le choix est vite fait.

En pleine connaissance de cause, on appelle donc les antifas++, les charos de partout, tous les Élus de l’Antifrance, à rallier en masse le cortège de tête, dimanche 2 avril, 15 heures, Place de la Victoire !

NOTA BENE

1) Ils veulent l’ordre, on ne veut plus du pouvoir.

2) Ils chérissent l’identité, on l’appelle l’auto-exploitation.

3) Leur chanson sur le terroir et l’authenticité est kitsch, elle sent le pâté.

4) Quand ils parlent de zones de non-droit, on se dit « Si seulement... ».

5) Le FN se fait l’avocat général de la civilisation. Tellement antisystème.

6) Ils se mettent à défendre l’héritage des Lumières, on le leur laisse. Depuis deux siècles le futur se trouve ailleurs.

7) Quand ils adoptent le programme social du PC d’il y a 50 ans, ça nous rappelle à quel point le côté rétrograde du PC était en avance pour l’époque.

8) Ils veulent « rendre la France aux Français ». Mélenchon finit le débat du 20 mars précisément sur ces mots.

9) Ils laissent les cathos à Fillon, la laïcité est devenue une obsession chez eux, combien de profs applaudissent ? Il y a bien longtemps que la religion au pouvoir a pour commandement central de ne plus croire en rien.

10) Leur programme est national-socialiste, mais ils dénoncent le « totalitarisme islamique ».

11) Ils se disent républicains et démocrates, et on les croit. Cela renseigne sur la république et la démocratie.

12) Le FN est le parti de la police. La police est l’unique argument d’un modèle dominant qui n’a plus aucun sens pour personne. Un argument en forme de matraque dans le cul.

13) Qu’est-ce que la BAC ? Des policiers républicains sans l’uniforme ou des bandes de fafs undercover ?

14) Les frontistes voudraient jouir de la politique que leurs idées inspirent au PS. Ils trépignent : « L’état d’urgence n’est pas effectif ».

15) Marine Le Pen n’est pas raciste mais.

Bordeaux Ingouvernable


http://iaata.info/Manifestation-contre- ... -1953.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 06 Avr 2017, 10:57

Jeudi 6 avril 2017

Conférence-débat : pourquoi et comment refuser les compteurs communicants LINKY, Gazpar et Aquarius ?

à 19h30, Athénée municipal, Place Saint-Christoly, Bordeaux

Le collectif Stop linky Bordeaux métropole et la Ligue des Droits de l'Homme vous proposent une conférence-débat :

Bilan du déploiement forcé du compteur Linky à Bordeaux et sur la Métropole, quel avenir pour nous tous si nous acceptons son installation ?

Où en sommes-nous à Bordeaux et dans la métropole ? Le compteur Linky est-il installé partout ? Dans quel but a-t-il été créé, qu'est-ce que c'est exactement, quelle est la technique utilisée ? Pourquoi des habitants l'acceptent-ils, pourquoi d'autres le refusent-ils ?

Beaucoup d'entre vous s'interrogent sur la finalité et l'utilité réelle de ce compteur « communiquant », de plus en plus de réfractaires s'opposent à son installation.

Pourquoi s'opposer à ce nouvel appareil qui nous est présenté, par l'État, par ENEDIS et tous les fournisseurs d'énergie comme un outil nous permettant de réaliser la transition énergétique, de faire des économies d'énergie donc d'argent, d'intégrer les énergies renouvelables ? Après tout nous possédons un portable, un smartphone, un ordinateur… alors, à quoi bon s'opposer à cette technologie qui ne veut que notre bien ? Quel sens attribuer à ce type de position dans un monde toujours plus technologisé ?

Cette opposition ne consiste pas dans un refus de la technique, elle vise à s'opposer à l'ordre social et politique qu'elle véhicule. En somme ce « refus » affirme que les choses vont trop loin.

Ce trop loin, c'est cette extension en cours de capteurs intégrés à nos corps, à nos environnements domestiques avec les objets connectés, dont le compteur linky, ou gazpar pour le gaz, ou un autre pour l'eau, mais aussi dans le monde professionnel, urbain… partout. « C'est cette marchandisation intégrale de la vie en marche et une organisation algorithmique de la société… » (pour citer Éric Sadin).

Nous, nous n'en voulons pas.

Au risque de passer pour des archaïques et des réactionnaires, nous disons que le progrès technique n'est pas un dogme non questionnable, car il n'est pas neutre et nous devons le critiquer lorsque l'on y détecte des instruments de pouvoir et de domination.

Miser tout notre avenir sur les nouvelles technologies, c'est oublier les valeurs qui constituent le socle de notre vie en commun, c'est ni plus ni moins nous mettre en danger en nous retirant la faculté de choisir notre mode de vie, le libre choix de nous connecter ou pas, de consommer ou pas, de produire ou pas, de donner ou pas nos données personnelles… d'être arrosé ou pas d'ondes électromagnétiques…

Entrée gratuite.

https://gironde.demosphere.eu/rv/7355
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 08 Avr 2017, 19:44

Lundi 10 avril 2017

Réunion publique d'information sur la responsabilité des autorités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994.

à 19h, Athénée Municipal, Espace saint Christoly, Bordeaux


Image

En novembre 2015 l'association Survie a déposé plainte contre X pour des faits de complicité de génocide et complicité de crime contre l'humanité. (http://survie.org/genocide/nos-actions- ... e-des-5041)

Cette plainte vise des responsables politiques et militaires français en poste au début des années 90 pour l'assistance qui a été fournie au régime qui a préparé puis commis ce génocide, notamment sous la forme de livraisons d'armes et de munitions avant et pendant le génocide.

Survie Gironde vous invite à une réunion publique pour échanger et répondre à vos questions à propos des nombreux éléments qui ont amené l'association à déposer cette plainte.

https://gironde.demosphere.eu/rv/7365
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 11 Avr 2017, 20:22

Mercredi 12 avril 2017 à Pessac

Projection - débat autour du film "Pride"

OSB IV présente, avec la collaboration du Girofard Bordeaux et de l'Espace Santé Etudiants Bordeaux, la projection du film "Pride" de Matthew Warchus (2014).
Nous avons prévu un temps de discussion à partir du film, nous permettant d'échanger sur les combats passés et les luttes d'aujourd'hui.

SYNOPSIS :
"Eté 1984 - Alors que Margaret Thatcher est au pouvoir, le Syndicat National des Mineurs vote la grève. Lors de leur marche à Londres, un groupe d'activistes gay et lesbien décide de récolter de l'argent pour venir en aide aux familles des mineurs. Mais l'Union Nationale des Mineurs semble embarrassée de recevoir leur aide. Le groupe d'activistes ne se décourage pas. Après avoir repéré un village minier au fin fond du pays de Galles, ils embarquent à bord d'un minibus pour aller remettre l'argent aux ouvriers en mains propres. Ainsi débute l'histoire extraordinaire de deux communautés que tout oppose qui s'unissent pour défendre la même cause."

Temps de projection : 2h.
Pour les plus courageux d'entre vous, une collation vous sera proposée !

17h45 - Université Montesquieu - Bordeaux IV, Amphi Lajugie
Gratuit - Collation

https://gironde.demosphere.eu/rv/7316

Image



Jeudi 13 avril

Projection-débat
JE NE SUIS PAS FÉMINISTE MAIS…
Florence TISSOT et Sylvie TISSOT - documentaire France 2015 52mn

à 20h30, Cinéma Utopia, 5 place Camille Jullian, Bordeaux

« Je ne suis pas féministe, mais… » Cette expression est évoquée par Christine Delphy lors d'une émission télévisée à laquelle elle est invitée avec Simone de Beauvoir. C'est la phrase rituelle que beaucoup de femmes ont pu prononcer un jour, par peur d'employer un mot stigmatisé, mais pour s'autoriser quand même à exprimer un désir d'égalité.

Cette expression est devenue le titre d'un film retraçant la vie d'une féministe, et à travers elle des moments clefs de l'histoire du féminisme : depuis la deuxième vague des années 1970 jusqu'aux engagements pour un féminisme inclusif et anti-raciste dans les années 2000.

Christine Delphy raconte les origines familiales de ses engagements, revient sur les étapes qui aiguisèrent sa conscience et son désir d'égalité, évoque son voyage formateur aux Etats-Unis pendant le mouvement des droits civiques, l'effervescence des années MLF, et sa position résolument anti-islamophobe pendant les affaires dites du « foulard ».

Ce film se veut un plaidoyer pour un féminisme radical, mais partant de la situation des femmes quelles qu'elles soient, pour tracer les voies, diverses, de l'émancipation. Un témoignage important.

Les réalisatrices Florence Tissot et Sylvie Tissot ont complété leur film par un long entretien filmé organisé par lettres, revenant sur les concepts clefs de Christine Delphy, une des fondatrices du courant du féminisme matérialiste, et sociologue, chercheuse au CNRS.

Trois chapitres/lettres seront projetés ce soir : G comme Genre, M comme Militant et D comme Désengagement.

Ovaires et Contre Tout est un collectif anarcha féministe non mixte bordelais qui lutte et milite contre le patriarcat. Le Collectif OCT
revendique ainsi l'abolition du genre, l'autonomie des luttes féministes, l'abandon des comportements sexistes et l'intégration des revendications féministes aux projets de société des organisations politiques.

La Librairie du Muguet est une librairie indépendante et libertaire sise rue du Muguet à Bordeaux, ouverte les Mercredis et les Samedis de 15h à 19h.

http://www.atheneelibertaire.net/index. ... niste-mais
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bordeaux et Gironde (33)

Messagede Pïérô » 13 Avr 2017, 19:02

Vendredi 14 avril 2017

Projection du film "Dis leur que j'existe"

à 20h, Le Samovar, 18 rue Camille Sauvageau, Bordeaux (Saint Michel)

Dis leur que j'existe trace le portrait de Naâma Asfari, juriste et militant indépendantiste sahraoui, condamné à 30 ans de prison par le Maroc ; et de sa femme, Claude Mangin, qui de visite carcérale, en réunion diplomatique, de plaintes déposées pour torture, en manifestation de soutien, continue de mobiliser et de sensibiliser à la situation du Sahara Occidental, et au sort de son mari, dans l'espoir d'une libération ou au moins d'un nouveau procès juste et équitable.

Son arrestation et jugement ont été dénoncés par de nombreuses ONG (Human right Watch, Amnesty) et une plainte internationale visant le Maroc a été déposée et jugée recevable par le comité contre la torture à Genève.

Ce documentaire mêlant témoignages, images d'archives, dessin et animation retrace cette histoire et leur combat.

19h : Venez co-cuisinez avec nous

Soirée à prix libre

Un Sarahoui vivant actuellement à Bordeaux et un membre de l'équipe de production seront présent

Plus d'info sur le film :
http://egrainedimages.com/dis-leur-que-jexiste/

https://gironde.demosphere.eu/rv/7435
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités