Grenoble et Isère (38)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Grenoble et Isère (38)

Messagede Pïérô » 05 Nov 2009, 12:25

« Des luttes de femmes indigènes dans l’Etat du Guerrero, au Mexique »
Réalisation : Elsa Deshors Autoproduction, Mexique 2009

Le 6 novembre, à 20 h, à Antigone, café-bibliothèque, 22 rue des violettes, 38100 Grenoble, Tram ligne C, arrêt Vallier-Catane
Prix libre

Militer change la vie. C’est le constat bien réel des membres de l’association civile MUJERES INDIGENAS EN LUCHA (MILAC) après douze années d’existence.

L’objectif de départ, l’égalité homme/ femme, a bousculé les moeurs au sein des communautés indigènes de l’État de Guerrero au Mexique. Plus d’un millier de personnes sont aujourd’hui engagées dans cette lutte. Ce film, sous la forme d’un bilan, est l’occasion pour les femmes de témoigner de leur engagement, de leurs conquêtes et de leurs projets. La projection sera suivie d’une discussion autour des luttes de femmes au Mexique et ailleurs.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 11 Déc 2009, 00:26

projection de ni vieux, ni traîtres de p.carles et g. minangoy (93’-2006)

Le 13 décembre, à 18:00, lokal autogéré (7 rue pierre dupont, Grenoble)

« Dans les années 1970, des anarchistes français luttèrent avec leurs camarades catalans contre l’Espagne franquiste finissante. Pour financer leurs actions subversives, ils multiplièrent hold-up et braquages de banques. Au milieu des années 1980, certains de ces "libertaires" passèrent à l’action – directe – anti-capitaliste en revendiquant l’assassinat de patrons comme celui de Renault. D’autres refusèrent catégoriquement de recourir à ce type de violence, sans toujours se désolidariser de leurs anciens compagnons de lutte. À l’heure où tant d’ex-soixante-huitards accèdent au pouvoir en reniant leurs engagements passés, ces rebelles prétendent avoir mis en conformité leurs convictions et leurs actes, et quelquefois le payent, comme jean-marc rouillan, de longues années de prison. Ce film ouvre le débat sur la légitimité de la violence et la fidélité des choix politiques » p.carles
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 09 Jan 2010, 11:05

Luttes sociales, mobilisations libertaires, et répression en Amérique latine

Dimanche 10 janvier, à Grenoble, au local autogéré

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 23 Jan 2010, 14:35

Projection et discussion "Il s’agit de ne pas se rendre"

Le 28 janvier, à 20h, au 102 rue d’Alembert, Grenoble.
Organisées par la CNT 38 :

Projection d’un documentaire sur le mouvement anti-CPE réalisé par Naïma Bouferkas et Nicolas Potin (1h07, 2008)

Suivie d’une discussion en présence de la réalisatrice et du réalisateur (à confirmer)

Printemps 2006. Toulouse. La rue déborde : grèves, cortèges, occupations et blocages. C’est le mouvement anti-CPE. Deux mois de routine brisée. C’est peu mais ça laisse du temps pour discuter, s’organiser, se confronter. Savoir terminer une grève ? Ne pas se rendre.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 05 Mar 2010, 00:35

L’association Survie Isère vous invite à une conférence introductive à la Françafrique :

"50 ans après les indépendances : où en est la Françafrique ? "

avec Samuël Foutoyet, auteur de "Nicolas Sarkozy ou la Françafrique décomplexée" (Tribord, 2009)

Le 10 mars, à 18h, à Sciences-Po Grenoble (IEP) Amphi C, Institut d’Etudes Politiques ("Sciences Po"), avenue Centrale, campus de Saint-Martin d’Hères, Arrêt de Tram "Bibliothèques Universitaires" (lignes B et C)

évènement organisé par Survie Isère en partenariat avec le CIIP

Plus d’infos sur www.survie-isere.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 09 Mar 2010, 00:08

COMMENT LES HOMMES PEUVENT-ILS LUTTER EUX AUSSI CONTRE LE SEXISME ?

Débat
le 12 mars, à 20h, au Centre social Chorier-Berriat, 10 rue Henri le Châtelier
(entrée par la rue d'Alembert), Grenoble.

Violences faites aux femmes, répartition inégale des tâches, attitudes
paternalistes, réduction des femmes à des objets sexuels... Malgré les
améliorations arrachées par les luttes féministes ces dernières décennies,
la domination des hommes sur les femmes reste une réalité aujourd’hui.
Comment les hommes peuvent-ils en prendre conscience et se battre
intelligemment contre cette injustice sociale ?

Ce soir, des hommes en recherche de témoignages et de réflexions invitent
d’autres hommes à discuter et à partager des expériences sur ce sujet.

Courte présentation, puis discussions.
Entrée libre et gratuite.

voir dans le forum : viewtopic.php?f=75&t=3779



« Femmes et libertaires » avec Marianne Enckell

Le 12 mars, 20h, Antigone, café-bibliothèque, 22 rue des violettes, 38100 Grenoble
Tram ligne C, arrêt Vallier-Catane
Prix Libre

Lorsqu’on évoque la lutte des femmes pour leur émancipation et les liens qu’elles ont entretenus avec le mouvement anarchiste, cela nous ramène à l’histoire de femmes dont le nom est assez connu par un large public. C’est le cas de Louise Michel en France, de Emma Goldman aux Etats-Unis d’Amérique, ou encore Federica Montseny en Espagne. Mais beaucoup d’autres le sont moins bien qu’elles aient été très actives non seulement dans ces trois pays mais un peu partout dans le monde. À l’occasion de la parution de « Virgine Barbet une Lyonnaise dans l’International » (de Schrupp Antjie, ACL, 2009) et « La vie sera plus belle, les mujeres libres, les anarchistes espagnols et l’émancipation des femmes » (de Ackelsberg Martha, ACL, 2010), nous nous proposons de revenir sur cette histoire pour essayer de comprendre les liens qui se sont noués entre ces femmes engagées et les mouvements libertaires. Mais aussi sur les questions et les réflexions encore ouvertes que ces liens nous laissent entrevoir.

Pour en discuter nous avons invité Marianne Enckell, coordinatrice du CIRA de Lausanne qui a participé à la traduction de ces deux ouvrages.

Impossible de parler de Marianne Enckell sans évoquer le Centre international de recherches anarchistes (CIRA), situé dans la pension de famille dont elle est propriétaire, avec ses frères, à Lausanne. Leur deux histoires se croisent, se complètent, se confondent, se nourrissent mutuellement. Et pour cause : Marianne Enckell fait partie des membres fondateurs, des veilleurs de la première heure, de cette incroyable bibliothèque rassemblant plus de 16000 livres, 4000 journaux, 450 vidéos et DVD et plusieurs mètres d’archives consacrés à l’imaginaire libertaire de son origine à nos jours. Aujourd’hui elle en est la gardienne, l’âme des lieux. Un esprit libre, rebelle, qui continue à puiser dans le CIRA, « cette malle aux trésors », des idées propres à nourrir sa réflexion.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 04 Avr 2010, 23:40

L’association Survie Isère vous invite à une conférence intitulée
"Que fait l’armée française en Afrique ? ",
avec Raphaël Granvaud, auteur de " Que fait l’armée française en Afrique", éditions Agone, 2009.

Le 7 avril, à 20h à la Maison des associations, 6, rue Berthe de Boissieux, Grenoble.

Évènement organisé par Survie Isère en partenariat avec le CIIP et le Mouvement de la Paix-Isère

Plus d’infos sur http://www.survie-isere.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 20 Avr 2010, 11:19

LE 24 AVRIL à 14h, PLACE DE LA GARE à GRENOBLE : GRAND RASSEMBLEMENT ANTINUCLEAIRE.

A l’occasion du 24ème anniversaire de la catastrophe de TCHERNOBYL, le groupe Sortir du Nucléaire Isère appelle à un grand rassemblement pour réclamer l’arrêt rapide de l’industrie de l’uranium. Nous évoquerons toutes les menaces que fait peser sur l’humanité et la vie en général le délire de puissance fanatique des lobbys militaro-nucléaires. Et le premier (et le plus ancien) d’entre eux est le lobby français.

NUCLÉAIRE = GASPILLAGE

Nous montrerons (s’il en est encore besoin) à quel point la sécurité nucléaire est une farce, et nous parlerons des coûts financiers réels de cette industrie qui ne rend de comptes à personne puisque toutes ses défaillances sont couvertes par le secret militaire. Nous montrerons aussi à quel point le nucléaire dit "civil" n’est que l’alibi économique du nucléaire militaire. Disons-le et redisons-le : le coût RÉEL du kilowatt-heure nucléaire est bien plus cher que pour toute autre source d’énergie. GreenPeace l’estime à 0,13 € mais certains analystes financiers américains spécialistes de l’énergie le chiffrent à 0,25 €. ( Prix du kWh éolien terrestre : 0,05 € ) Ils tiennent compte des coûts chiffrables du démantèlement des centrales et de la gestion des déchets. Le coût réel sera évidemment supérieur, puisque les réponses techniques au problème des déchets radioactifs n’existent pas encore. Tous les physiciens sérieux estiment qu’aucune solution ne serait satisfaisante.

NUCLÉAIRE = DÉSASTRE PLANÉTAIRE

Il faut arrêter immédiatement de produire ces déchets ingérables , et donc stopper l’industrie du nucléaire. La catastrophe de la mine d’Asse en Allemagne (stockage de déchets de haute activité dans une mine de sel… qui prend l’eau) nous montre que la fausse solution de l’enfouissement est une menace pour la santé publique, à bien plus court terme que prévu. Les déchets nucléaires sont un casse-tête insoluble, un crime contre l’humanité pour les générations futures. Et que penser des nouvelles astuces pour se débarrasser des déchets, comme la fabrication d’obus-flèche en uranium dit « appauvri », qui continue aujourd’hui même en France ?

NUCLEAIRE = COLONIALISME

Et nous dénoncerons enfin et surtout la machine nucléaire en tant qu’appareil militaire, producteur de terreur et de puissance stratégique. Le nucléaire en France est devenu le noyau de la puissance militaire française, le symbole industriel du délire de "grandeur de la France" qui alimente la politique néocoloniale en Afrique. Quel état africain peut s’opposer à l’armée d’un pays nucléarisé ? Aucun. Dans la zone francophone (mais pas seulement) les entreprises françaises ( Bouygues, Bolloré, TOTAL, AREVA )pillent les ressources agricoles et minérales des pays. Le nucléaire est une pièce maîtresse de cette économie de prédation qui asservit certains états aux besoins d’autres plus riches et mieux armés. Nous ne voulons plus de cette économie de guerre, nous voulons une économie de paix ! Venez nombreux-ses le dire avec nous samedi 24 avril !
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Rencontres & échanges de pratiques, 7-8-9 mai, Grenoble

Messagede Pïérô » 27 Avr 2010, 09:35

. . . . . . . . . . Image

3 jours d’activites publiques & collectives
Rencontres & echanges de pratiques


Pour la 2e année consécutive, les syndicats de la Cnt-38 proposent des temps d’activités publiques & collectives dans une perspective de rencontres et d’échanges de pratiques. ç’est ouvert à tou.tes, c’est gratuit & ç’est au 102, rue d’Alembert à Grenoble : http://www.le102.org


Vendredi 7 mai 2010

19h Les portes s’ouvrent pour boire, manger, profiter du jardin & dicuter. On pourra découvrir une exposition sensationnelle : « le musée des horreurs du bâtiment » installée par le SUB 38 [syndicat unifié du batiment], et fouiller sur les tables de presse.

20h « Le travail en coopérative » : un potentiel d’organisation autogestionnaire ? Un outil de transformation sociale ? Une réponse aux fermetures d’entreprises ? Alternative ou intégration au système capitaliste ? On accueillera, pour un temps d’échange sur ces questions, Sylvain, de la Scop La Péniche (coopérative de rédaction, Fontaine). [programmé par le syndicat santé-social & coll. territoriales]


Samedi 8 mai 2010

10h « Pédagogies libertaires » : Alors que l’éducation risque de passer à la moulinette de la privatisation, préserver l’école telle qu’elle est ne suffit pas : il faut en reconstruire les bases. Rencontre avec Marie & Jean-Luc de la Cnt 73, qui viendront nous parler de leurs expériences pratiques d’enseignement libertaire, et échanger autours du projet pédagogique axé sur la liberté et l’émancipation porté par la CNT [programmé par le syndicat des travailleur.euses de l’éducation].

14h « Lieux de vie » : les lieux de vie comme alternatives aux institutions du secteur médico-social ? Le « vivre avec », l’hétérogénéité et l’ouverture sur la cité comme principes avancés contre la psychiatrie, l’enfermement, la normalisation, la spécialisation, le morcellement … Avec Hervé Philippeau du lieu de vie Le Coral [programmé par le syndicat santé-social & coll. territoriales].

17h « Antifascisme & syndicalisme » : ces dernières années l’Italie a été marquée par la présence grandissante des formes totalitaires. Au gouvernement, dans la rue, sur les lieux de travail, la démocratie libérale a favorisé la gangrène. En invitant pendant ces trois jours Giuseppe, compagnon de la section romaine de l’USI [Unione sindacale italiana], agitateur du mouvement syndicaliste & libertaire des dernières décennies, on voudrait ouvrir un espace d’échanges, de réflexion et de critique sur l’antifascisme radical, ses pratiques, ses stratégies, mais aussi sur les formes quotidiennes de lutte contre les mutations totalitaires ici et là-bas : dépolitisation, machinisation, autoritarisme, sexisme, hiérarchisation. Cette rencontre et les discussions informelles autours serviront de support à l’élaboration d’une brochure [programmé par l’union des syndicats de l’isère].

. concert : Fuck da Tourist & Faux Depart – [Punk rock / Annecy] & [Piano morbide & enquêtes critiques / Greville] On pourra boire et manger avant, le concert commence à 20h30. prix libre


Dimanche 9 mai 2010

À midi, repas autogéré & champêtre ouvert à tou.tes, chacun.e amène à boire et à manger et on partage, balançoire et hamac à volonté.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 02 Mai 2010, 13:08

L’association Survie Isère vous invite à une conférence intitulée
"Politique et racisme d’état : histoire de la colonisation en générale et de l’esclavage en particulier" ,
avec Odile Tobner, présidente de l’association Survie et auteure de "Du racisme français" et Olivier Le Cour Grandmaison, historien et auteur de "La République impériale : politique et racisme d’Etat" ?

Le 4 mai, à 20h30, à la Maison des Associations (6, rue Berthe de Boissieux, Grenoble)

Dans le cadre du cycle " Françafrique, on arrête quand ? " organisé par Survie Isère de mars à juin 2010 en partenariat avec le CIIP
et dans le cadre des 6e rencontres sur la Traite Négrière et l’Esclavage, du lundi 3 mai au mardi 11 mai

Plus d’infos sur www.survie-isere.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 15 Mai 2010, 12:38

17 mai, Grenoble, contre la vidéosurveillance

Le prochain conseil municipal de Grenoble aura lieu le 17 mai 2010 à 17 heures à la mairie.

Cinq mois aprés avoir installé en douce 14 nouvelles caméras dans les rues de Grenoble, nos dirigeants locaux daignent enfin parler de vidéosurveillance en conseil municipal. Cette réunion doit notamment instituer le fameux "comité d’éthique" bidon, dont le but sera de nous faire accepter l’installation des prochaines caméras.

Nous appelons tous les grenoblois opposés à la vidéosurveillance et à la politique sécuritaire de la municipalité à venir faire entendre leur voix lors de ce conseil municipal.

collectif grenoblois contre la vidéosurveillance
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 18 Mai 2010, 10:26

appel à soutien le 19 mai 2010 à 14h au Tribunal de Grenoble.


Samedi 1er mai 2010 à Grenoble, fin de manifestation place Verdun. Après l’arrivée du cortège, tandis que les manifestant-e-s discutaient autour des stands , une femme est violemment arrachée par des hommes armés de matraques et sans aucun signe permettant de les identifier.

Surprises, des personnes s’approchent et reçoivent une pluie de coups. Un homme reçoit un coup de matraque sur la tête et s’effondre par terre. Il ne peut plus se relever, les pompiers doivent intervenir et l’emmènent aux urgences du CHU.

Pendant ce temps la femme est emmenée à l’hôtel de Police.

Ces deux personnes sont des militant-e-s syndicalistes à la Confédération Nationale du Travail (CNT), la première défilait dans le cortège syndical de la CNT, la deuxième personne tenait le stand de la CNT.

Nous dénonçons la provocation et la violence policière qui a blessé un militant syndicaliste, nous dénonçons l’arbitraire policier interpellant une militante syndicaliste.

Nous dénonçons la poursuite sans fondement à l’encontre de notre camarade convoquée pour dégradation de bien public le 19 mai 2010 au tribunal de grande instance de Grenoble.

Nous dénonçons l’attitude de l’AFP reprenant les propos policiers mensongers, sans vérification, pouvant porter préjudice à notre camarade.

Nous dénonçons la criminalisation des mouvements syndicaux, dont nous, CNT, sommes victimes puisque l’acharnement policier à notre encontre s’était déjà traduit le premier mai 2009 à Grenoble par l’arrestation, tout autant arbitraire et violente, suivie de la poursuite judiciaire de deux militants dont un est de la CNT. Tous deux ont finalement été relaxés.

Nous dénonçons la politique sécuritaire contre toutes celles et ceux qui luttent pour plus de justice sociale et pour la défense des travailleurs et des travailleuses.

Nous exigeons l’abandon de toutes les poursuites judiciaires à l’encontre de notre camarade et nous appelons à un soutien sans réserve de nos camarades.

Malmené-e et exploité-e au travail toute l’année, réprimé-e et matraqué-e le premier mai : plus jamais ça ! La lutte continue !

« Nous appelons à un rassemblement de soutien lors du Procès de notre camarade qui aura lieu le 19 mai 2010 à 14h au Tribunal de Grande Instance de Grenoble (derrière la gare) »


. CNT Santé-Social et Collectivités Territoriales 38 (SSCT38)
. CNT Syndicat Unifié du Bâtiment 38 (SUB 38)
. CNT des Travailleur.euse.s de l’Education 38 (STE38)
. CNT Syndicat des Travailleur.euse.s de l’Industrie, du Commerce et des Services 38 (STICS 38 = interco38)




Rencontre/Projection avec le CIRA (Lausanne et Marseille)

Le 21 mai, à 19h , au local autogéré, 7 rue P. Dupont à Grenoble

Marianne et Thierry des CIRA (Centre international de recherches sur l’anarchisme)de Lausanne et de Marseille présenteront leurs activités, notamment autour de son fond documentaire sur l’anarchisme. Cela sera aussi l’occasion d’évoquer l’intérêt de la constitution d’une mémoire autonome des luttes. La rencontre-discussion sera précédée de la projection d’un documentaire : Nestor Makhno, paysan d’Ukraine.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 04 Juin 2010, 11:18

Justice pour notre camarade lundi 7 juin à 14h au Tribunal de Grande Instance de Grenoble

Le premier mai dernier, les syndicats CNT de l’Isère ont pris part, en tant qu’organisations syndicales, au défilé organisé à Grenoble. Sur le parcours de la manifestation, deux caméras sont démontées par des opposant.es à la vidéo-surveillance. Après la manifestation, une de nos camarades est arrêtée pour l’exemple, un autre s’écroule, violemment frappé à la tête par les forces de police. La presse patronale relaye aussitôt les allégations policières qui désignent notre camarade comme coupable.

Voilà deux années de suite que les syndicalistes de la CNT sont visé.es le 1er mai. Si certain.es en doutaient, le rôle de la police n’est pas de protéger la population. Elle assume par contre sans complexe son rôle de police politique. Et à chaque fois la presse s’est empressée de servir de porte-voix aux forces de répression. Si pour nous, syndicalistes de la CNT, ces pratiques policières et « journalistiques » ne sont pas nouvelles, elles méritent cependant une réponse à la hauteur de l’attaque.

Notre camarade est innocente des faits dont on l’accuse, elle a manifesté ce jour-là à visage découvert sans jamais quitter le cortège de la CNT. Les accusations à charge sont donc sciemment mensongères. Elle a comparu le 19 mai 2010 devant le tribunal non pour répondre de faits qu’elle n’a pas commis, mais parce qu’elle lutte pour un changement radical de notre société et plus de justice sociale.

Nous voulons la liberté et la justice sociale.

Rendez vous le lundi 7 juin 2010 à 14h au tribunal de Grande Instance de Grenoble

CNT 38




« En suivant Emma... » d’Howard Zinn - Extraits choisis, par Les Emmazones _

Le 12 juin, à 21h30, Antigone, 22 rue des violettes, 38100 Grenoble, Tram ligne C, arrêt Vallier-Catane
Prix Libre

Écrite par Howard Zinn, qu’on appelle l’« historien du peuple », cette pièce retrace une partie de la vie d’Emma Goldman, militante anarchiste et féministe de la fin du 19ème siècle.

Bien qu’absentes des livres d’histoire, la vie et les luttes d’Emma et de ses camarades ont marqué leur époque et font écho à une réalité actuelle : résistance à une idéologie capitaliste et liberticide, combat contre les discriminations de genre et de classe, émancipation des femmes, amours libres, luttes collectives...
À travers ce travail théâtral nous avons voulu faire de cette pièce historique un support pour des messages atemporels. Nous la proposons à la fois comme un moment agréable, un moyen de faire connaître et reconnaître ce personnage, et un outil de réflexion. Par le prisme de la vie d’Emma nous abordons aussi les liens entre choix personnels et luttes collectives, vie affective et engagement militant.
Chacune des actrices prend le temps d’une scène ou deux, le visage d’Emma : ses doutes et ses faiblesses, sa révolte, et son espoir en un monde différent nous animent toutes. Ce n’est pas uniquement le combat de cette femme que nous voulons mettre en avant, ce sont les combats eux mêmes. Cette création théâtrale est le fruit d’un an de travail, de recherches et d’expérimentations collectives entre filles. Nous sommes 15 à avoir pris part à la construction de cette pièce « En suivant Emma... », en vivant les idées qu’elle porte encore à travers nous.
Cette expérimentation est une épopée à part entière puisqu’elle tente de concilier exigence artistique et idéal politique. Avec ou sans expérience du théâtre, chacune a pu être actrice de ce projet autogéré. Ainsi ce travail doit être considéré tant pour son aboutissement que pour le cheminement collectif qu’il représente.


Edit
idem le 22 juin,
Représentation en non-mixité (entre femmes ou gentes ayant un vécu social de meufs...)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 04 Juil 2010, 13:57

6 juillet, Grenoble,

EN RÉPONSE À LA RÉQUISITION D’UN APPARTEMENT SOCIAL PAR LE GROUPE FEMMES DU COLLECTIF DÉFEND TOIT - AFIN D’OBTENIR DES PROMESSES NON TENUES -, L’OPAC 38 A PORTÉ PLAINTE POUR OCCUPATION ILLICIT FAISANT CONVOQUÉ L’UNE D’ENTRE NOUS PAR LA POLICE ET ET NOUS ASSIGNE EN RÉFÉRÉ AU TRIBUNAL D’INSTANCE LE 6 JUILLET À 9H30, EN VUE D’UNE EXPULSION.

NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIENT AFIN DE RESTER DANS L’APPARTEMENT, DE NE PAS PAYER LES INDEMNITÉS MENSUELLES D’OCCUPATION QUE L’OPAC DEMANDE, ET DE DÉNONCER L’INSALUBRITÉ DES APPARTEMENTS À RENAUDIE (ST MARTN D’HERES).

à 9h30, au tribunal d’instance de Grenoble.

le groupe Femmes de Défends-Toit occupent un logement « social » à Saint-Martin d’Hères depuis mars dernier afin d’obtenir des promesses non tenues. L’OPAC 38 porté plainte pour occupation illicite et nous assigne en référé au Tribunal d’Instance le 6 juillet à 9h30, en vue d’une expulsion. Il demande une amende 525 euros par mois d’occupation à des femmes précaires ! Le comble, c’est que cet appartement est insalubre, comme beaucoup d’autres à Renaudie, mais l’OPAC ne semble rien remarquer.

Nous voulons faire de ce procès une tribune du droit au logement pour toutes et tous, contre les abus de ces bailleurs dits sociaux. Pour cela nous avons besoin de soutien ! Comment contribuer ?

— En venant au procès intenté par l’OPAC 38, le 6 juillet à 9h30 (voir l’agenda d’Indymedia Grenoble) et en diffusant l’information dans ses réseaux, à ses ami-e-s.

— En faisant des pancartes, des banderoles ou toute autre création qui soutienne ce combat.

— En participant financièrement, en organisant des collectes pour payer l’avocate.

— En participant à la bataille juridique : nous recherchons des témoignages de personnes qui sont venues dans cet appartement –ou dans un autre appartement du quartier Renaudie- et qui ont constaté son insalubrité : fuites d’eau, inondations, traces sur les murs, les plafonds...
Il faut remplir un témoignage sur l’honneur qui ajoutera une pièce de plus au dossier. L’attestation est disponible ici : « déclaration des tiers. ». C’est une attestation qui engage la responsabilité : il faut une copie de sa carte d’identité.
Mais plus nous en aurons, plus notre dossier pourra peser dans la balance !
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Grenoble

Messagede Pïérô » 27 Juil 2010, 10:40

Appel à manifestation le 30 juillet à Grenoble

Sarkozy à Grenoble : il faut une autre politique ! Pour l’égalité, la solidarité et la justice sociale.

Les évènements graves survenus à la Villeneuve de Grenoble attestent de la gravité de la crise qui ne se réduit ni à une crise des quartiers populaires, ni à une crise de la jeunesse, ni à la crise de l’immigration, mais à une crise sociale profonde.

Nous condamnons la surenchère répressive, spectaculaire mais inefficace du gouvernement. Nicolas Sarkozy a décidé d’aller encore plus loin dans le tout répressif. Le préfet Dupuy est remplacé par un ancien policier Eric Le Douaron qui aura pour mission d’accentuer les politiques sécuritaires.

Pour « marquer » ce changement, Nicolas Sarkozy vient à Grenoble le 30 juillet "installer" le nouveau préfet. A n’en pas douter, cela sera vécu à juste titre comme une nouvelle provocation dans une stratégie de développement de la tension.

Ce ne sont pas ses « policiers-préfets », le toujours moins de social et le toujours plus de répressions policières (BAC, GIPN, RAID, ballets d’hélicoptères…), l’état de siège ou la vidéosurveillance, qui vont assurer la sécurité des habitants, donner du boulot aux jeunes, aux chômeurs et satisfaire les droits et besoins sociaux.

Sarkozy et son gouvernement ont beau stigmatiser telle ou telle catégorie de la population, désigner des boucs émissaires (Gens du voyage, Roms, demandeurs d’asile, sans papiers, habitants des quartiers populaires…), ils n’arriveront pas à : faire oublier les scandales politico-financiers (affaire Woerth-Bettencourt). masquer la contestation de leur politique de régression sociale dont leur réforme des retraites est le fer de lance.

Nous appelons à un rassemblement de protestation Vendredi 30 juillet à partir de 12 h, Place Felix Poulat à Grenoble.

Signataires : AC !, ADES, Afric’Impact, APARDAP, CADTM, CIIP, Comité isérois de Soutien aux Sans papiers, Collectif de soutien aux réfugiés algériens, Europe Ecologie- les Verts38, FASE, France Amérique Latine 38, Les Alternatifs 38, LIFPL, Ligue des Droits de l’Homme 38, Maison des Habitants Villeneuve, NPA, PAS38 UDAS, PCF 38, PCOF, Ras le Front Voiron, RESF38, Solidarité Expulsions, Solidaires 38, Sud éducation, Sud ptt, Sud rail, Sud santé-sociaux, UD CGT 38.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité