Dijon, Espace autogéré des tanneries

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 13 Sep 2011, 00:59

16 septembre 2011

Concert de soutien à Maloka et aux Tanneries

orga Mul Prod 19h : ouverture des portes

RENO FUTUR ET SES MéTALLURGISTES ( Parodic Punk Rural / Haute-Saône ) UN SAUCISSON DE MALFAITEURS ( Funk Fonk Punk Pink Ponk / Haute-Saône ) MAD IN SKA ( Ska Punk survitaminé / Jura ) LES RAMONEURS DE MENHIRS ( Breizh Punk légendaire )

Espace Autogéré des Tanneries
17, boulevard de Chicago
21000 Dijon
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Chantier d’été des Tanneries à Dijon

Messagede bipbip » 13 Sep 2011, 10:41

Journées portes-ouvertes des Tanneries les 23, 24 et 25 septembre

Image

3 jours de graff, projections, concerts, discussions, expos, repas, danses et mouvements pour découvrir les Tanneries, soutenir les espaces autogérés, croiser les luttes, fêter 13 ans de résistances et turbulences et se donner des forces pour la suite, avec ceux et celles qui ont forgé l’histoire du lieu, celles et ceux qui la prennent en route.

3 jours pour signifier que l’aventure continue, que l’on ne déménagera pas sans conserver un espace stable et autonome, et que tout cela dépendra toujours de notre force collective !



Image

http://www.brassicanigra.org/rss/rubriq ... eries.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30427
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chantier d’été des Tanneries à Dijon

Messagede W catharos » 21 Sep 2011, 11:12

Merci de l'info, j'y passerais ce WE, jetter un coup d'oeil en voisin histoire de soutenir aussi, j'habite à côté des Tanneries... :)
"Tandis que l'État existe, pas de liberté ; quand règnera la liberté, il n'y aura plus d'État".
L'Etat et la Révolution, V.I. Lénine
Avatar de l’utilisateur-trice
W catharos
 
Messages: 46
Enregistré le: 16 Aoû 2011, 20:00
Localisation: Dijon

Re: Chantier d’été des Tanneries à Dijon

Messagede W catharos » 22 Sep 2011, 12:10

Salut camarades,

Juste en informations, des 3 jours portes - ouvertes des Tanneries, deux p'tites photos... Si certain(e)s avaient envi d'y aller...

Image
La banderole devant les Tanneries

Image
Les Tanneries espace autogéré

Fraternellement,
W catharos
"Tandis que l'État existe, pas de liberté ; quand règnera la liberté, il n'y aura plus d'État".
L'Etat et la Révolution, V.I. Lénine
Avatar de l’utilisateur-trice
W catharos
 
Messages: 46
Enregistré le: 16 Aoû 2011, 20:00
Localisation: Dijon

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 07 Nov 2011, 01:43

11 novembre 2001

Journée antifasciste

Appel de SCALP Dijon

11 NOVEMBRE 2011

Nous avons choisi cette date chargée d’histoire afin de manifester notre solidarité avec les militants antifascistes russes et les camarades libertaires des autres villes de France victimes des exactions de l’extrême-droite !

Nous ne voulons pas attendre que l’extrême-droite s’incruste à Dijon pour lui faire comprendre qu’ici, elle n’est pas la bienvenue ! Si les méthodes des groupuscules fascistes sont la manipulation et la violence, nous nous exprimons par l’offensive contre-culturelle et la pratique de l’alternative !

Alors venez avec nous partager un moment convivial pour cette journée de solidarité antifasciste !

Programme de cette journée

. 14h : Rassemblement Place Darcy & Distribution de repas gratuit avec Food Not Bombs Dijon en hommage à Timur Kacharava (militant russe assassiné par des néo-nazis)

. 15h : Manifestation antifasciste dans les rues de Dijon

. 17h : Projection à l’Espace autogéré des tanneries du documentaire sur les antifascistes russes « Antifascist Attitude »

. 20h : Concert à l’Espace autogéré des tanneries en soutien aux camarades antifascistes inculpé(e)s. Avec Die Schwarzen Schafe (anarchopunk allemand de Düsseldorf), Bulgarian Yogurt (punk HxC & rock’n’roll de Paris) & Dijon Beach Rockers (sound system ska, soul, reggae, rock de Dijon)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 02 Déc 2011, 01:19

8 décembre 2011

Soirée anti-nucléaire

19h30, au bar l'Annexe, 47 rue Devosges, Dijon

Avec le CAN 71, collectif anti-nucléaire chalônnais, qui, depuis le 11 juin, organise chaque mois des actions pour l'arrêt immédiat et inconditionnel du nucléaire civil et militaire dans le monde. Au programme : des extraits de films pour comprendre les enjeux du nucléaire et les possibilités de l'arrêter, d'ici au Japon, en passant par les luttes parfois ponctuellement victorieuses qui se sont manifestées en France dans les années 70 ou ces dernières années en Allemagne. Et puis, des discussions, pour estimer comment on peut bouger ensemble ici à ce sujet, parce que du centre d'armement de Valduc ou projet de zone d'enfouissement à Bure, il y a fort à faire dans le coin, pour mettre en déroute la société nucléaire.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 04 Mar 2012, 13:00

7 mars 2012

Manifestation interassociative de soutien aux demandeurs d’asile et contre les expulsions

18h – RV devant la Préfecture
19h30 – Apéro et musique trad’ avec le groupe Le Bout du Banc, au squat des Greffes, boulevard de la Marne

L’ex-internat de l’école des Greffes occupé par des migrant-e-s avec le soutien de 24 associations dijonnaises depuis le 27 janvier est menacé d’expulsion à partir du 15 mars. Certains demandeurs d’asile
pourraient voir leurs demandes rejetées et être expulsables du territoire français dans les semaines à venir…

L’Espace autogéré des Tanneries appelle a rejoindre la manifestation
interassociative :
- en soutien aux demandeurs-euses d’asile et aux migrant.e.s menacées
avec ou sans papiers.
- contre les frontières et l’exploitation mondialisée…
- parce que nous ne les laisserons pas à la rue ou se faire expulser.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 13 Avr 2012, 10:11

18 avril 2012

Soirée No-Border

Discussion en présence de personnes du réseau No Border

L’infotour NoBorder passe pour présenter les activités Noborder à Calais, ville frontière vers l’Angleterre, pour surveiller et prévenir les violences policières et soutenir les migrant-es qui tentent de passer. Ce sera aussi le moment pour prendre des informations sur les camps NoBorder de Düsseldorf-Cologne et de Stockholm et d’en savoir plus sur la guerre aux migrant-es menée par l’Europe par le biais de l’agence Frontex. Pour alimenter la discussion, on passera des extraits de vidéos issues des luttes pour et contre les migrations.

18H, Espace Autogéré des Tanneries, 17, boulevard de Chicago, 21000 Dijon
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 20 Mai 2012, 14:20

Comme chaque année, Maloka revient faire son festival, cette année sur 3 jours !

FESTIVAL MALOKA


Vendredi 25 mai 19h00 7 euros

Héyoka (punk rock Dijonnais politisé qui sort un nouvel album !) Oi Polloi (anarcho punk écossais devenu légendaire et qui déboule avec un nouvel album aussi !) Usual Suspects (reggae punk et ska politisé Belge) Cop On Fire (dub et punk Belge) Human Compost (crust métallisant et punk de Besançon) Fertil Miseria (anarcho punk Colombien) Kami Ada (punk rapide et rageur venu de Berlin)


Samedi 26 mai, à partir de 15h00

Discussion/débat avec Mimmo Pucciarelli (éditions Ateliers de Création Libertaire) autour des pratiques, alternatives, perspectives…

A partir de 19h00, concert, 7 euros

Klasse Kriminale (street punk Italien classique et incontournable) Nabat (street punk Italien des années 80 ) Moral Dilemma (punk anglais avec une chanteuse qui déchire !) Atentat Sonore (les vieux briscards de la scéne punk Française) Inner Terrestrials (dub, punk, ska de Londres avec enfin un nouvel album !) Magic lord and mighty drakkars (ska traditionnel de Rennes) Collectif Mary Read (hip hop conscient de ST Etienne) Psycho Squatt (punk rock anar local )


Dimanche 27 mai , à partir de 15h00

Discussion autour de l’avenir des Tanneries + concert dans le couloir avec

Le Prince Ringard (chansons révoltées) et Les Fées Minées (duo de filles en colére !)

A partir de 19h00,7 euros

The Offenders (ska two tone Allemand) Angry Cats (rock and roll Parisien) Les Ténias (punk rock local) Ruins (crust punk Alllemand) 20 Minutes de Chaos (héros locaux du crust punk avec enfin un vrai album !) Radical Dance Faction (dub punk Anglais qui claque)

Tables de presse, disques, sérigraphie, cantines vegan, camping gratos, biéres artisanales, démo de roller derby ... Pass 3 jours à 15 euros Laissez vos chiens et vos reloux chez vous !
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Chantier d’été des Tanneries à Dijon

Messagede bipbip » 31 Mai 2012, 11:49

Chantier d'été du 1er au 10 juillet 2012 aux Tanneries.

Nous profitons de cet édito pour vous inviter à participer du 1er au 10 juillet au désormais traditionnel chantier d’été des Tanneries où se mêleront pendant 10 jours BTP do it yourself, aménagements des espaces d’activités, rendez-vous sportifs et ludiques, danses, échanges de savoir et vie en collectif. Il s’agit de profiter de l’été dans la grande usine autogérée puisqu’il est de plus en plus probable que l’on déménage un jour et transvasions les structures et projets dans un nouvel espace. Nous ferons d’ailleurs le point à ce sujet dès que l’issue des négociations en cours sera plus claire. En attendant, le chantier débutera dès le 1er juillet après une boum de soutien à Blabla le 30 juin, histoire de partir en forme et en fredonnant sur les travaux. Cette année le chantier sera marqué par du tri des trésors et matériaux accumulés, du travail sur les archives et de la déco, de la mécanique vélo pour disposer de cycles communisés, des équipées sur les toits pour parer aux fuites ou du jardinage pour épauler les potagers du quartier. Pour le reste, outre le tournoi international de ping pong des Tanneries, pas mal de surprises à préciser et de l’espace pour que vous veniez avec vos propositions de lectures, jeux de pistes et dérives urbaines…
http://fr.squat.net/2012/05/30/dijon-squats-chantier/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30427
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chantier d’été des Tanneries à Dijon

Messagede ivo » 04 Juin 2012, 12:56

Dijon — la police déjoue un complot anarchiste !
http://www.millebabords.org/spip.php?article20873
Ce samedi 2 juin 2012 à 18h, une demi-douzaine de fourgons de gardes-mobiles et autres équipes des "brigades anticriminalité" sont venus se positionner devant l’Espace autogéré des Tanneries, afin de s’assurer que n’aurait pas lieu un… jeu de piste à vélo (dénommé « Alleycat »). Quelques personnes motivées, après une première réussie il y a quelques mois à Dijon, nous avaient en effet sollicité·e·s pour que l’alleycat ait cette fois-ci pour point de départ les Tanneries. Pas de soucis de notre côté : nous apprécions ces "courses d’orientation ludiques et décalées". Mais pas de chance avec les autorités, puisque le Directeur Départemental de la sécurité publique (DDSP), s’est déplacé en personne, avec toute son escorte, pour nous annoncer qu’un arrêté préfectoral interdisait fermement la tenue de l’« alleycat » !

Renseignement pris, le cyclo-jeu de piste avait été qualifié de « manifestation anarcho-libertaire ». De quoi faire frémir dans les chaumières ! Ce serait le Préfet de "zone de défense" de Metz, en lien avec le Ministère de l’Intérieur et en concertation avec la Préfecture de Bourgogne, qui aurait pris un arrêté d’interdiction dans le cadre du plan national de sécurité, en appelant une compagnie de gendarmes mobiles de Bordeaux à la rescousse. Rien que ça ! Les autorités semblent avoir fantasmé une horde de cyclopathes déchaînée tout droit sortie de "Mad Max", s’apprêtant à mettre la ville à feu et à sang… Et face aux pressions, les organisatrices, désemparées, nous ont informé·e·s qu’elles préféraient annuler la course…

Mais quelle mouche a piqué ces Messieurs haut placés ? Serait-ce la chaleur ? Les nouveaux venus au pouvoir ont-ils décidé de montrer les muscles et de prouver qu’ils pouvaient eux aussi « rétablir l’ordre », en commençant par interdire… les chasses au trésor et les rébus ? La chasse aux dits « anarcho-autonomes » a-t-elle repris en mode grand guignol, malgré le départ de Squarcini, ex-chef de la DCRI ? En tout cas, il n’y a pas à dire, le "changement" se fait sentir !

Perplexes, nous avons cherché à comprendre le phénomène ubuesque. Il était certes annoncé une "Alleycat des bandits", "course d’orientation clandestine en vélos de tous genres (tandem, cargobike, BMX, pignon fixe, rétropédalage, course, vélo couché, etc.) à travers la ville. Top départ aux Tanneries, checkpoints mystères, puis… Grand bal des gangsters à la salle polyvalente Jacques Mesrine (rue Philippe Guignard) - bal dansant typé boum énervée, jusqu’à l’aube !". Se peut-il qu’un haut gradé paranoïaque, qui n’aurait pas eu la chance d’aller en colo dans sa jeunesse, n’ait pas compris le concept de jeu de rôle ou de bal costumé ? Le spectre du "grand Jacques", serait-il encore assez terrifiant, 23 ans après sa mort, pour qu’à sa seule évocation la police dégaine ? Au rang des raisons invoquées cet après-midi par le DDSP pour aider à justifier leur coup de sang : une fête de rue survenue il y a quinze jours rue Berbisey, et le festival de trois jours organisé la semaine passée aux Tanneries.

Pour mémoire, la fête de rue en question a consisté en l’occupation d’une rue populaire du centre-ville par quelques centaines de personnes durant plusieurs heures, autour d’une fanfare, de projections de films en plein air, de jeux et de danses. Nous ne saurions dire exactement si la fête a laissé plus de canettes sur la chaussée que l’une des rares victoires du DFCO ou autre "concert de rentrée" organisé par le cabinet du maire, mais selon les témoignages les plus variés, il semblerait que l’on s’y soit bien amusé. Si nous sommes touché·e·s de l’attention des autorités, il nous serait cependant difficile d’en dire plus à ce sujet : si certain·e·s acteurs et actrices des Tanneries ont sans doute pu être aperçu·e·s en train de danser dans la rue, nous ne sommes pour autant pas les organisateurs de cette soirée. Sans nous désolidariser d’une initiative fort sympathique, nous ne voudrions pas tirer la couverture à nous : certains groupes de dijonnais·e·s ne nous attendent heureusement pas pour s’organiser et mettre un peu de joie et d’intensité inattendues dans la ville.

En ce qui concerne le festival qui a accueilli plus d’un millier de personnes pendant 3 jours, il nous serait reproché d’avoir bloqué une partie du boulevard de Chicago en y jouant au ping pong et au baby-foot un matin de Pentecôte, et d’avoir provoqué quelques protestations de voisin·e·s pour du bruit excessif, en l’occurrence un peu de mauvaise disco. A cet égard, inutile de nier ou de tenter de décharger nos crimes sur quiconque, car les faits qui nous sont imputés peuvent sans doute nous être attribués. À notre décharge, nous répliquerons que ce n’est pas la mort du petit bonhomme, et qu’en bientôt quinze ans d’évènements publics hebdomadaires, nous nous sommes toujours attaché·e·s à entretenir de bonnes relations avec le voisinage et à ce que nos soirées se passent bien, sans vigiles ni policiers. Et nous entendons bien que cela puisse continuer ainsi.

Ce samedi 2 juin au soir, pendant que les renforts stagnaient au commissariat ou au centre-ville, des fourgons bleutés se sont déplacés aux deux extrémités de la rue Phillipe Guignard — où se situent divers potagers collectifs et familiaux sur des terres menacées — pour y établir des « checkpoints ». Leur mission : interdire l’entrée à la "boum" annoncée près d’une ferme maraîchère occupée pour clore l’« alleycat ». En effet, un arrêté — municipal cette fois — prohibant toute festivité dans la "salle polyvalente Jacques Mesrine" avait été placardé pour l’occasion !

Au-delà de la farce que constitue cette mobilisation policière extraordinaire, cette situation témoigne de manière beaucoup plus préoccupante d’une volonté — affirmée cet après-midi même par le DDSP — de répression de tout évènement dans l’espace public, dès lors qu’il ne rentre pas docilement dans les cadres institutionnels lisses, les demandes d’autorisation préalables, les embrouilles administratives, les normes de sécurité agréées et tout ce qui s’ensuit. Cela fait pourtant longtemps, à Dijon comme ailleurs, que quantité de manifestations — qu’elles soient ludiques, sportives, culturelles ou politiques — sont organisées hors de ces carcans. De notre point de vue comme de celui de quantité d’individu·e·s et d’associations que nous côtoyons, il s’agit là d’une liberté précieuse, qu’il importe de conserver face au rouleau compresseur normalisateur. C’est notamment ce qui permet de vivre gaiement, même quand on a ni le pouvoir ni l’argent, et d’avoir la marge de s’opposer au monde dominant.

Sans présumer de la suite, et puisque le ridicule ne tue pas, espérons au moins que l’insolation retombe, et qu’ils en restent là !

Mais rien n’est moins sûr : la semaine prochaine les Tanneries accueillent cette fois une « cartonnade » ! Attention, car il s’agira là de personnes lourdement « armées »… Peut-être faudra-t-il doubler les effectifs !?

2 juin 2012, Espace autogéré des Tanneries

...
.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2806
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: Chantier d’été des Tanneries à Dijon

Messagede GuevaraFan » 20 Juin 2012, 17:34

Qu'est-ce qu'on se marre avec les Tanneries :lol: Complot anarchiste, lol...
Savoir, c'est vivre. Laisser dans l'ignorance, c'est presque un homicide.
GuevaraFan
 
Messages: 219
Enregistré le: 23 Nov 2011, 16:57

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries ...

Messagede Pïérô » 10 Oct 2012, 00:06

Jeudi 11 Octobre 2012

à 18h – Place du Bareuzai – Dijon

Un appel à manifester du collectif de soutien aux demandeurs d’asile.
Depuis plus de dix mois, des associations et individus se sont regroupés pour agir face à la dégradation des conditions d’accueil des migrants à Dijon


De nombreux demandeurs d’asile, notamment issus de la Corne de l’Afrique (Erythrée, Somalie, Ethiopie, Soudan..) ont dû fuir leur pays pour échapper à des persécutions ou à la mort, et demandent à ce titre le statut de « réfugié ».Malgrès les obligations découlant du droit international Les pouvoirs publics laissent un grand nombre de ces personnes à la rue et pour une grande partie sans aucune ressource ni accompagnement pendant le temps d’examen de leur demande d’asile. De plus, la grosse majorité des demandes sont rejetées alors que les personnes concernées ne peuvent pourtant retourner dans des pays d’origine où leur vie est menacée.

Pour répondre à l’urgence, des locaux inutilisés ont été occupés au cours de l’année avec le soutien de militants associatifs, afin de servir d’hébergement aux trop nombreux migrants laissés à la rue. Ils en ont été à plusieurs reprises expulsés sans décision de justice ou au mépris de celles existantes. Alors que l’hiver approche, plus de deux cents personnes sont de nouveau menacées d’expulsion dans les prochaines semaines à Dijon, chemin des Petites roches et rue Bertillon notamment. Revenant sur ses promesses, la Préfecture a décidé de laisser désormais aussi à la rue des demandeurs d’asile avec des enfants en bas âge. Elle est allée jusqu’à expulser de leur hébergement des bébés de 5 et 6 mois.

Face à cette situation, nous nous mobilisons et nous efforçons d’assurer une présence, un soutien matériel ainsi qu’un suivi des dossiers de demande d’asile. Nous appelons les dijonnais à manifester largement leur solidarité avec les demandeurs d’asile et à protester collectivement contre la détérioration actuelle des politiques d’accueil des réfugiés en France et en Europe.

## Nous appelons à manifester pour :

la création de places d’hébergement qui pallient à l’insuffisance des quelques foyers existants, de sorte que les demandeurs d’asile puissent vivre décemment

l’arrêt des expulsions des squats et autres hébergements tant que des solutions de relogement correctes ne seront pas proposées, et tant que les procédures juridiques en cours n’auront pas été examinées, ce d’autant plus que l’hiver approche.

la levée des obstacles administratifs qui ne permettent plus aux personnes concernées de poursuivre leurs demandes d’asile, notamment les récents refus de domiciliation postale par l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration)

Face à la politique de rejet des demandes d’asile, nous appelons également à soutenir les personnes menacées d’arrestation, de placement en centre de rétention et d’expulsion. Nous ne pouvons accepter que des personnes menacées dans leur pays d’origine y soient renvoyées de force.

## Les aides matérielles, médicales, accompagnements juridiques, cours de français et autres propositions sont les bienvenus ainsi que la présence devant les squats en cas d’expulsion au cours des prochaines semaines. Signataires : ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / Adisar / Afrane Bourgogne / Amnesty International / ATTAC 21 / Agir ABCD / CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD Terre Solidaire / CNT 21 / CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / Fraternité de St François d’Assise / FSU 21 / CIMADE / La Vie Nouvelle / Ligue des Droits de l’Homme / MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SOS Refoulement / Syndicat de la Magistrature / Sud Santé / Tends la Main / Urgence Solidaire

contact du collectif : soutien-asile-21@potager.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Dijon, Espace autogéré des tanneries

Messagede bipbip » 02 Jan 2013, 14:58

programme janvier 2013

Dijon, un accueil en béton !

Cela faisait quelques semaines que des associations dijonnaises essayaient par tous les moyens de trouver des solutions pour des familles de migrants, demandeurs d’asiles ou sans-papiers, laissées à la rue…. Recours juridiques, rassemblements, rencontres avec les élus, coups de fil en Mairie et Préfecture s’étaient multipliés en vain. Le 15 décembre, les assos et familles décidaient d’occuper des logements de fonction de pompiers en face de la caserne de Fontaine. Ceux-ci étaient laissés vides depuis un moment et devaient être restitués le 31 décembre au Grand Dijon. Pour une fois, l’occupation aurait pu coïncider pile poil avec les volontés affichées par la ministre du logement : utiliser la loi de réquisition si nécessaire pour ne laisser personne dehors cet hiver. Comme du côté gouvernemental le passage à l’acte tardait un peu et que l’hiver était déjà bien avancé, certain-e-s avaient simplement décidé de s’organiser et de trouver les locaux adéquats. Au diable l’esprit d’initiative, le lundi 17 décembre, une centaine de policiers sont venus remettre dehors adultes et enfants manu militari sous les cris d’un pompier lieutenant-colonel furibond, au mépris de tout respect de quelconques procédures juridiques. Le Grand Dijon a immédiatement fait murer les bâtiments histoire d’être sûr qu’ils restent inutilisés… ou que les gueux finissent par devoir s’armer de massues pour les fois à venir.

Avec la nouvelle année, nous avons toutefois deux éclosions plus
joyeuses à annoncer :


- celle du comité Dijon-Notre Dame des Landes contre l’aéroport et en
soutien à la ZAD. Ce comité vient renforcer les solidarités locales
avec les résistant-e-s du bocage nantais et densifier encore la
constellation de plus de 150 comités locaux répartis sur l’hexagone et
au-delà. Ces comités sont nés pour la plupart dans les semaines qui
ont suivi la grande opération d’expulsion démarrée le 16 octobre et
aujourd’hui tenue en échec. Une exposition de photos sur l’opération
« César » sera visible ce mois-ci dans divers lieux dijonnais.

- celle de Black Market, un nouveau lieu/café associatif situé au 59 rue
Berbisey qui ouvrira fin janvier. On pourra y trouver des disques
issus de la scène Do It Yourself, des bouquins avec des mots
tranchants, de la presse libre et sans-profit, et y partager des
discussions à bâtons rompus autour d’un verre. Pour donner un coup de
pouce au projet, deux soirées de soutien seront organisées ce mois-ci
aux Tanneries. A bientôt !

x x x

SAMEDI 5 JANVIER
——————–

22H-5H Concert organisé par Skanky Yard
Entrée contre participation aux frais de 5€

Soirée « Roots in Town #16 – Swedish Dub Showcase », avec :
Jah Massive Sound System (full crew + own equipment 12 Kw) feat. Fischerman, Mad Mac & I-Dub (Sound system reggae/dub from Uppsala en Suède)


MARDI 8 JANVIER
——————-

19H Réunion programmation – Au Local Libertaire, 61 rue Jeannin

Pour venir s’organiser autour de la programmation de la salle de spectacle, proposer des évènements.


MERCREDI 9 JANVIER
——————–

18H Café-Lecture : Porno Manifesto
De Ovidie, 2002.

Réflexions d’une hardeuse à partir de sa propre expérience dans le milieu porno mainstream et sa critique du regard que peut porter notre société envers des personnes dans l’industrie du sexe, dans quels stéréotypes cette société les enferme et quelle violence elle peut leur renvoyer. Réflexions sur comment se construit la pornographie, quels messages elle porte et comment elle peut être réappropriée dans une logique féministe.
Note : chaque participant·e doit porter une pure tenue « sexe » de son propre goût, sinon il ou elle ne pourra pas assister à la lecture!

21H Ciné : Mutantes
Documentaire de Virginie Despentes, 2010.

A travers des témoignages des féministes pro-sexe des États-Unis comme Annie Sprinkle, Scarlot Harlot ou Michelle Tea, en passant par des interviews de Coralie Trinh Thi, Beatriz Preciado et d’autres, jusqu’au mouvement post-porno de Barcelone, on découvre des engagements politiques de toutes ces femmes qui incarnent des rôles d’actrices de films porno, travailleuses du sexe et en même temps de réalisatrices de films, écrivaines et militantes. On apprend l’histoire d’une lutte féministe dans laquelle le porno devient l’outil de désamorçage de l’oppression de la sexualité des femmes et d’épanouissement de personnes qui se sont souvent vues réduites à des victimes, mais qui ne le sont nullement.




SAMEDI 12 JANVIER
——————-

14H Assemblée de Quartier
À la salle polyvalente du Quartier des Lentillères

Nos voisin-e-s du quartier des Lentillères organisent des assemblées de quartier ouvertes régulières. On n’est pas loin et on soutient la dynamique ! Celle-ci sera consacrée notamment à la défense de la friche maraîchère, de ses potagers, projets et habitats…

19H Apéro-concert
Entrée prix libre, orga Maloka

Présentation de Black Market, lieu associatif situé au 59 rue Berbisey qui ouvrira fin janvier et où on pourra trouver des disques, des bouquins tout en buvant une boisson artisanale ou locale. Avec :
Jeff et Alain (chansons libertaires et révoltées de Dijon)
Da Ultimate Kompilator (sound system de reggae ou métal en passant par le punk et autres)

MARDI 15 JANVIER
——————

19H Repas – récit – expos sur la lutte à Notre Dame des landes.
Au café le « Chez Nous », rue Quentin

Il s’agit d’un repas de soutien pour le Potager Collectif des Lentillères (pour se fournir ensuite en semences, outils… et organiser les prochaines fêtes !) organisé en lien avec l’amicale Dijon-Notre Dame des Landes. Les discussions et récits tourneront autour de la lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes, et des similitudes qui existent avec des luttes locales contre le bétonnage des terres agricoles et l’aseptisation des lieux de vie.
Une expo de photos prises sur la ZAD depuis le début des expulsions et de l’opération César sera présentée.

MERCREDI 16 JANVIER
———————

20H Apéro-Concert organisé par l’espace paradisiaque des falafels.
Entrée à prix libre, in the cave. Avec :
Monozid (post-punk de Leipzig)

SAMEDI 19 JANVIER
——————-

21H Concert de soutien à Black Market (libraire-disques-bar associatif)
Entrée contre participation aux frais de 5 euros. Avec :
Psycho Squatt (punk rock politisé de Dijon)
Le Singe Blanc (glam punk/hard core de Metz)
Judge AK 47 (hard core old school SXE de Paris)
Cickens Fuckers (psycho punk and roll de Chaumont)

MERCREDI 23 JANVIER
———————

18H Café-Lecture : Manifeste communiste

21H Ciné : « Pump up the volume » de Allan Moyle, 1990.

Harry, le disc-jockey subversif d’une radio-pirate, met en émoi tous les étudiants d’un campus. Son insolence et sa rage trouvent un écho chez les collégiens frustrés d’une petite ville. Harry tient à garder l’anonymat. Nora, jeune étudiante fascinée par la personnalité de Harry, entreprend de découvrir sa véritable identité. Elle n’est pas la seule, l’école et les forces de l’ordre aimeraient bien faire taire cette voix insolente. A l’ère de l’internet 2.0, on aurait pu croire les radios pirates confinées dans le musée des révoltes et résistances du siècle passé. Récemment, radio Klaxon,
installée sur la fréquence de radio Vinci pendant les semaines d’expulsion à Notre Dame des Landes, a remis les brigands des ondes sur le devant de la scène. Un petit clin d’oeil et une envie de (re)découvrir un teenage movie classique du tout début des années 90 avec une bande son qui déchire tout.

MERCREDI 30 JANVIER
———————

18H30 Assemblée d’activités

Les assemblées ouvertes permettent de s’organiser ensemble pour les activités du lieu — potager, infokiosque, zone de gratuité, sérigraphie, bibliothèque, propositions de rencontres, réunions et ateliers — mais aussi de penser sa défense. C’est aussi un espace à partir duquel se structure notre participation à diverses luttes politiques locales et globales.

21h Ciné Queer 9 : « Hedwig and The Angry Inch »
Film de John Cameron Mitchell, 2001, 90min.

Hansel, un jeune allemand passionné de philosophie et de rock, vit à Berlin-Est et rêve du monde du rock de l’autre côté du Mur. La rencontre amoureuse avec un soldat américain lui donne l’espoir de quitter l’Allemagne pour les États-Unis.
Cependant, pour se marier, ils doivent être homme et femme… L’opération transformant Hansel en Hedwig échoue, mais de cette dernière naît une vedette de rock, leader du groupe appelé The Angry Inch. Tout au long du film, Hedwig fait référence au discours d’Aristophane dans Le Banquet de Platon, rappelé dans la chanson Origin of Love, racontant le mythe de l’androgyne ; chaque être humain était à l’origine double, puis fut séparé par Zeus, effrayé par leur pouvoir rivalisant presque avec celui des Dieux. Depuis, chacun recherche sa moitié perdue, homme ou femme.




x x x

Tous les mercredis à partir de 15h, l’espace autogéré ouvre sa bibliothèque, son infokiosque, sa zone de gratuité… et vous convie, à 18h, à des lectures, présentations et débats autour des ouvrages ci-mentionnés.

Ensuite, c’est apéro et auberge espagnole (chacun·e amène de quoi boire et manger – sans viande, svp), puis à partir de 21h, c’est ciné !

…sans oublier, chaque dernier mercredi vers 19h, la « réu activités » de l’espace autogéré, moment de choix pour qui souhaite s’impliquer dans les projets existants ou amener de nouvelles idées !

Espace autogéré
17 bd Chicago – Dijon
bus #12 – arrêt Chicago
http://tanneries.squat.net/

source : http://fr.squat.net/2013/01/01/dijon-ta ... vier-2013/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30427
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dijon, Espace autogéré des tanneries

Messagede bipbip » 15 Mai 2013, 11:26

Du Vendredi 17 mai au dimanche 19 mai
Festival Maloka
sur 3 jours en soutien au Camarades Grecs e Villa Amalia, squat expulsé il y a quelques mois et qui existait depuis plus de 20 ans ! Expos, présentation du lieu de la situation en gréce durant ces 3 jours ! Tables de presse, disques, zines bouquins, bouffe vegan prix libre avec la cantine "veggie pochtron", camping gratos ....merci de laisser vos chiens et vos reloux à la maison ! PAF : 7 euros par soir ou 17 euros les 3 jours !

vendredi 17 mai
The Flue Sniffers, anarcho punk Anglais Dead Vickings , punk rock and roll Japonnais Edouard Nenez, punk rock parisien Bring to ruins, punk hard core old school UK Komptoir Chaos, street punk Vosgien Cartouche, punk rock parisien Goulamask, ska punk de Béziers Lipstick Vibrators, punk rock and roll parisien


Samedi 18 mai
16H Concert en plein air avec
Bonheurs Inutiles, chanson punk Raoul de Bonneville, chanson punk Le Seul Elément, perfo doom ambiant
19H Concert
The Oppressed, légendaire oi antifa de Cardiff Scraps, anarcho punk 80’s de Lille AOS 3, dub punk Anglais Primeval Soup, dub ska punk UK Redska, ska punk Italien Subestimados, oi Espagnol Victor Rice and Moon Invaders, ska trad. USA/Belgique Braindead, dub ska punk Allemand


Dimanche 19 mai
19H Concert Inner Terrestrials, reggae ska punk UK Géranium, crust punk hxc Strasbourgeois Human scum , crust punk Tunisien Argies , punk rock Argentin Kaos Kooperativ, punk as fuck Basque 65 Mines Street , ska trad. Montbéliard

http://www.brassicanigra.org/agenda/201 ... aloka.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30427
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités