Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede anouchka » 23 Déc 2011, 18:33

http://www.infokiosques.net/le_remouleur

Image
Programme du Rémouleur - décembre 2011

[Rendez-vous publié sur Démosphère]

Le rémouleur est un lieu ouvert à Bagnolet pour se rencontrer, échanger et s'organiser.

Soirée "guerre d'Espagne, 1936"

Présentation du livre « Cipriano Mera Sanz, 1897- 1975, De la guerre à l'exil » de Clément Magnier suivi du film « Land and Freedom » de Ken Loach

Présentation d'une biographie inédite de Cipriano Mera, figure emblématique, mais peu connue, du prolétariat révolutionnaire de Madrid : ce maçon devient pendant la guerre civile espagnole général de l'armée populaire.

A travers le personnage de Mera, antimilitariste convaincu qui en 36 prône la militarisation des milices, ce livre pose clairement la question de la prise des armes dans une révolution. Il met en lumière le rôle du Parti Communiste tout au long de cette guerre et contredit le schéma réducteur d'un combat opposant fascisme et démocratie.

Ces questions se retrouvent, avec un autre point de vue, dans le film « Land and Freedom », (1994, 1H49) qui, à sa sortie, a secoué l'Espagne contemporaine.
Lundi 12 décembre à 19 heures 30

Discussion autour des émeutes et pillages en Grande-Bretagne au mois d'aout dernier

Retour sur les émeutes qui ont secoué la Grande-Bretagne du 6 au 10 août 2011. Des dizaines de milliers d'habitants des quartiers pauvres se sont soulevés contre leurs conditions d'existence toujours plus difficiles, crise et austérité aidant... Ils sont allés se servir directement dans les magasins sans s'embarrasser de revendications
Dimanche 18 décembre à 18 heures

Soirée débat pour la sortie de Sic n°1, une revue internationale consacrée à la communisation.

Sic est la rencontre de divers groupes français, anglais, grecs et suédois et d'individus qui se retrouvent dans la problématique de la communisation.

Sic est la continuation de Meeting sur une base réellement internationale.

" La révolution est communisation... On n'abolit pas le capital pour le communisme mais par le communisme, plus précisément par sa production. "
Samedi 31 décembre à 18 heures

Projection de Land of the dead, 2005.

Dans ce film entre science-fiction post apocalyptique et film de zombies, Romero nous montre dans un futur proche un monde divisé entre humains et morts-vivants, mais où les morts vivants sont la majorité. Les humains eux, séparés entre ploutocrates cyniques, milices surarmées et prolétariat toujours exploité, survivent dans une cité fortifiée. Mais pendant ce temps les morts-vivants s'organisent...
Permanence

"Sans papiers : s'organiser contre l'expulsion"

Tous les 1er samedi du mois, lors des permanences vous pourrez discuter et rencontrer des personnes ayant participé à la brochure Sans papiers : S'organiser contre l'expulsion. Que faire en cas d'arrestation ?, disponible sur

http://sanspapiers.internetdown.org (brochure en cours de réactualisation du fait de nouvelles lois sur l'immigration). Il s'agit d'un guide pratique et juridique, écrit à partir d'expériences de luttes de ces dernières années, pour s'organiser contre les expulsions :

De l'arrestation à l'aéroport, connaître et utiliser les procédures juridiques pour tenter d'obtenir la libération des personnes interpellées.
S'organiser collectivement pour mettre la pression sur la préfecture, les tribunaux, les consuls...

Le Rémouleur

Le local est ouvert :
le lundi de 16h30 à 19h30, le mercredi de 16h30 à 19h30
et le samedi de 14h à 18h (attention, ce sont les nouveaux horaires !)

Entrée libre et gratuite, comme d'hab !

Le Rémouleur
106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet
M° Robespierre/Gallieni
leremouleur@riseup.net
http://infokiosques.net/le_remouleur
S'inscrire à la lettre d'info du local:
https://lists.riseup.net/www/subscribe/leremouleur

Le Rémouleur - 106, rue Victor Hugo 93170 Bagnolet
http://infokiosques.net/le_remouleur
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 09:34

Re: LE REMOULEUR A BAGNOLET

Messagede Pïérô » 02 Jan 2012, 13:23

Apéro-Repas de soutien au local, le vendredi 20 janvier à partir de 18h30 (jusqu'à 22h30)


Cela fait un an que le local a ouvert. C'est l'occasion de se rencontrer et pour ceux qui le souhaitent, de contribuer matériellement au local. Nous cherchons toujours des archives sur les luttes passées ou présentes, des livres de critique sociale pour les étagères de la bibliothèque, des affiches pour les murs, et aussi de l'argent pour les frais de fonctionnement ( loyer, électricité, photocopies, etc. ).
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21579
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede Pïérô » 03 Mai 2012, 23:42

Le Rémouleur (Bagnolet)

Image

Le rémouleur est un lieu ouvert pour se rencontrer, échanger et s’organiser. On peut s’y réunir, boire un café et discuter, lire, écrire des tracts, trouver des infos... S’organiser collectivement, hors des syndicats, des partis et des structures hiérarchiques. Pouvoir se donner des armes pour le futur par la diffusion d’idées et de pratiques, en discutant et en confrontant nos positions politiques. Apporter force et consistance aux luttes présentes et à venir. Parce que, nous voulons transformer radicalement cette société, ni plus ni moins ! Tendre vers un monde sans exploitation ni domination, sans État ni frontière, sans argent ni propriété privée...

Texte de présentation du Rémouleur : http://infokiosques.net/IMG/pdf/present ... ouleur.pdf

Le local contient une bibliothèque dont la plupart des livres peuvent être empruntés. Des films sont également accessibles. Des tracts, brochures et affiches ainsi qu’un fond d’archives sont à disposition. Chacun peut amener des tracts, des affiches, des bouquins, des films...

Permanences
les lundi et mercredi de 16h30 à 19h30,
et le samedi de 14h à 18h.

LOCAL LE RÉMOULEUR
106 rue Victor Hugo 93170 BAGNOLET
leremouleur ((A)) riseup . net
S’inscrire à la lettre d’info du local


site : http://infokiosques.net/le_remouleur
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21579
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede Pïérô » 04 Mai 2012, 00:06

indignados a écrit: Je transfert le message afin de fédérer les indignés avec des mouvements
citoyens et sociaux.

- Parler des marches et participaient a des débats et mobilisation

Programme:
- Local auto-organisé de lutte et de critique social : Programme MAI 2012 :
VENDREDI 4 MAI – 16h30 Café des CAFards
- SAMEDI 5 MAI – 14h > PERMANENCE SANS-PAPIERS
- LUNDI 7 MAI – 16h30 > RENDEZ-VOUS DU COLLECTIF « PRENONS LA VILLE »
- JEUDI 10 MAI – 19h
> DISCUSSION-PROJECTION AUTOUR DE LA LUTTE CONTRE SHELL en IRLANDE « Y'a de > > la lutte dans le gaz. »
- JEUDI 17 MAI – 19h30
> PRESENTATION DU N°32 de l'ENVOLEE, JOURNAL ANTI-CARCERAL
- LUNDI 21 MAI – 16h30
> RENDEZ-VOUS DU COLLECTIF « PRENONS LA VILLE »
- LUNDI 28 MAI – 19h30
> SOIREE « PIRATES » D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

SAMEDI 26 MAI – 18h
PRESENTATION DU LIVRE CRISES, de LEON DE MATTIS

----- Original Message -----
From: <leremouleur@riseup.net>
To: <leremouleur@lists.riseup.net>
Sent: Wednesday, May 02, 2012 6:13 PM
Subject: [infos du remouleur] PROGRAMME DE MAI 2012 AU REMOULEUR


LE REMOULEUR – Local auto-organisé de lutte et de critique social
Programme MAI 2012


VENDREDI 4 MAI – 16h30
Café des CAFards
CAFé des CAFards
Nous sommes des centaines de milliers, rien qu’en Ile-de-France, à dépendre des institutions sociales, pour nos revenus, pour le logement, bref pour vivre. Et nous sommes des centaines de milliers à être considérés par la CAF, Pôle-Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeurs en puissance, des mauvais pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraints de nous soumettre à des contrôles, des humiliations, à l'arbitraire, pour conserver nos maigres allocations.
Au chômage comme dans l’emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier ou virer tend à neutraliser par avance toute forme de défense collective. C'est pour s'opposer à cette politique que les CAFards,
collectif de chômeuses et précaires, proposent un rendez-vous ouvert à tous une fois par mois pour échanger nos expériences, débrouiller ensemble des dossiers litigieux, s'organiser pour partager les moyens de se défendre sur les lieux de gestion de la précarité. Pour affirmer d’autres valeurs que celles du travail et du mérite, d’autres désirs que ceux que cette société voudrait nous faire intérioriser. Là où ils voudraient nous enfermer dans la peur et l'isolement, il nous faut inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité !
Rendez-vous le 1er vendredi de chaque mois.


SAMEDI 5 MAI – 14h
PERMANENCE SANS-PAPIERS
Permanence « Sans papiers : s’organiser contre l’expulsion »
Tous les 1er samedi du mois, lors des permanences vous pourrez discuter et rencontrer des personnes ayant participé à la brochure : « Sans papiers :
S’organiser contre l’expulsion. Que faire en cas d’arrestation ? », disponible sur http://sanspapiers.internetdown.org (brochure en cours de réactualisation du fait de nouvelles lois sur l’immigration). Il s’agit d’un guide pratique et juridique, écrit à partir d’expériences de luttes de ces dernières années, pour s’organiser contre les expulsions.



LUNDI 7 MAI – 16h30
RENDEZ-VOUS DU COLLECTIF « PRENONS LA VILLE »
Les rendez-vous du collectif « Prenons la ville »
Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quartier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le collectif « Prenons la ville » propose des
moments de rencontres, d’échanges et d’organisation les 1er et 3ème lundis de chaque mois au Rémouleur.
L’après-midi, de 16h30 à 19h30 : c’est l’occasion de partager des informations sur le devenir de son logement et du quartier. De trouver des réponses collectives.
Le soir, à partir de 19h30 : une réunion permettra de faire ensemble le point sur l’avancée du projet et des problèmes qu’il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loyers, contre le départ forcé des
quartiers où nous habitons...
Contact : degage-onamenage@riseup.net



JEUDI 10 MAI – 19h
DISCUSSION-PROJECTION AUTOUR DE LA LUTTE CONTRE SHELL en IRLANDE « Y'a de
la lutte dans le gaz. »

Comme au Nigéria, la multinationale pétrolière Shell doit faire face à la révolte des populations locales en Irlande depuis plusieurs années.
C'est le sujet du film irlandais « The pipe » avec comme acteur principal, la coalition "Shell to sea", à la pointe de cette résistancecontre la construction d'un pipe line.
Projection du film (vo sous titrée de 83 min)
réalisé par Risteard O'Domhnail et actualité de cette lutte aux airs de Plogoff, Larzac,Val de Susa...


JEUDI 17 MAI – 19h30
PRESENTATION DU N°32 de l'ENVOLEE, JOURNAL ANTI-CARCERAL

Les participants parisiens au journal L'Envolée présenteront le n° 32.
Nous commencerons cette soirée par la projection du film "Jour de sortie" réalisé à la maison d'arrêt de Varces par des prisonniers et Fabien Fischer.
Puis, nous débattrons principalement du sujet central de ce numéro :
sortir de prison ne signifie pas recouvrer la liberté, les nouvelles lois ont déjà comme effet de toujours maintenir les fins de peine sous contrôle, judiciaire, policier, psychiatrique...


LUNDI 21 MAI – 16h30
RENDEZ-VOUS DU COLLECTIF « PRENONS LA VILLE »


SAMEDI 26 MAI – 18h
PRESENTATION DU LIVRE CRISES, de LEON DE MATTIS

Crises saisit l’occasion de la crise pour poser une question que les économistes évitent toujours : pourquoi l’argent vaut-il quelque chose plutôt que rien ? Répondre à cette question c’est s’interroger sur les fondements de la valeur dans le capitalisme. À l’heure où beaucoup
s’indignent de la situation actuelle en croyant naïvement que l’on pourrait revenir à l’économie « régulée » des lendemains de la seconde guerre mondiale, il faut rappeler que le rapport social capitaliste ne peut être combattu qu’en s’attaquant à sa racine.

Tant qu’il y aura de l’argent, il n’y en aura pas assez pour tout le
monde.


LUNDI 28 MAI – 19h30
SOIREE « PIRATES » D'HIER ET D'AUJOURD'HUI
« Maudit sois-tu, tu n’es qu’un lâche, comme le sont tous ceux qui acceptent d’être gouvernés par les lois que des hommes riches ont rédigées afin d’assurer leur propre sécurité. Ils nous font passer pour des bandits, ces scélérats, alors qu’il n’y a qu’une différence entre eux et nous, ils volent les pauvres sous couvert de la loi tandis que nous pillons les riches sous la protection de notre seul courage. »/ /Charles Bellamy à son procès en 1720 en tenant un discours envers un capitaine marchand.
Projections-discussions sur les "pirates" d'hier et les "pirates" d'aujourd'hui dont entre autres six Somaliens qui comparaîtront aux Assises de Paris du 22 mai au 15 juin accusés de la prise du bateau « le Ponant » en avril 2008).


JEUDI 31 MAI – 19H
Permanence « Résister à la psychiatrie »
L’invention d’une maladie, à partir de l’exemple de l’hyperactivité et de la molécule censée la soigner, la Ritaline (dérivé amphétaminique).
Discussion sur ce thème et sur tout ce dont vous avez envie de parler !
>
Permanence « Résister à la psychiatrie »
Tous les derniers jeudi du mois, à 19h, il s’agit, à l’initiative du collectif Sans Remède, de créer un moment, un espace ouvert régulièrement où toute personne intéressée par la question de la psychiatrie pourrait venir, soit pour en écouter d’autres, soit pour poser des questions, soit pour s’exprimer elle-même… Ce serait un lieu de rencontre, le lieu où une parole collective sur la psychiatrie pourrait s’élaborer, où un début de réappropriation sociale, et donc politique, de cette question pourrait exister. Dans la médicalisation du monde qui se propage, le pouvoir psychiatrique est en première ligne. Comment résister – aussi – à la> psychiatrie ? A chaque permanence, un minimum de support au débat sera proposé : du son, de l’image ou un exposé relativement court (ou une autre forme d’animation). Même si nous essayerons d’apporter des réponses aux questions concrètes, ou d’adresser à des interlocuteurs capables de le faire, cette permanence ne sera pas un lieu alternatif d’aide sociale. Pas plus qu’elle ne sera un lieu alternatif d’accueil ou de soins.
Contact : sans.remede@laposte.net



Les horaires d’ouverture du local :

le lundi de 16h30 à 19h30, le mercredi de 16h30 à 19h30 et le samedi de
14h à 18h.
>
Le Rémouleur
106 rue Victor Hugo
93170 Bagnolet
>
(M° Robespierre ou M° Gallieni)
leremouleur@riseup . net

S’inscrire à la lettre d’info du local :
https://lists.riseup.net/www/subscribe/leremouleur/


Le Rémouleur est un lieu ouvert pour se rencontrer, échanger et s’organiser. On peut s’y réunir, boire un café et discuter, lire, écrire > des tracts, trouver des infos... S’organiser collectivement, hors des syndicats, des partis et des structures hiérarchiques. Pouvoir se donner des armes pour le futur par la diffusion d’idées et de pratiques, en > discutant et en confrontant nos positions politiques. Apporter force et consistance aux luttes présentes et à venir. Parce que nous voulons transformer radicalement cette société, ni plus ni moins ! Tendre vers un monde sans exploitation ni domination, sans État ni frontière, sans argent
ni propriété privée...
En plus des soirées où il y a des projections et des discussions, ces après-midis sont des occasions de se rencontrer, de partager des informations sur les luttes en cours (tracts, affiches, agenda), de lire et emprunter des livres de la bibliothèque, d’avoir accès à des documents concernant les discussions à venir, de consulter (et pourquoi pas venir enrichir) le fond d’archives.


SOLIDARITE !
Du 14 au 22 mai 2012, six camarades passeront en procès à Paris sous l'accusation d'association de malfaiteurs à finalité terroriste. Les faits concernent la tentative d'incendie d'un véhicule de flics en 2007 pendant la dernière mascarade présidentielle, et un sabotage de la circulation des trains lors du mouvement anti-cpe en 2006. Ils sont également accusés de fabrication de fumigènes artisanaux et crève-pneus destinés à une manifestation devant la prison pour étrangers de Vincennes en 2008, ou encore d'avoir eu entre leurs mains des manuels de sabotage, du chlorate et des plans originaux de la prison pour mineurs de Porcheville.

RDV le 14 mai à 13h30 au TGI de Paris ( M°Cité ) à la 10e chambre
correctionnelle pour la première audience.

Pour plus d'infos : http://infokiosques.net/mauvaises_intentions

A l'occasion de la parution du recueil de textes Mauvaises Intentions 3, un concert de solidarité aura lieu le VENDREDI 11 MAI à la Parole Errante, 9 rue François Debergue, Montreuil ( Croix de Chavaux) à partir de 18h30 :
point d'info et présentation. 20h Concert avec les Louise Mitchels, Tweez, Pierre & Bastien, et GOMMARD. Bouffe et entrée à prix libre.


^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^
Le Rémouleur - 106, rue Victor Hugo 93170 Bagnolet
http://infokiosques.net/le_remouleur

S'inscrire à la lettre d'info du local "Le Rémouleur" :
https://lists.riseup.net/www/subscribe/leremouleur
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21579
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede indignados » 04 Mai 2012, 21:51

Merci Pierrot, il faut venir nombreux, car au fil des réunions citoyennes et sociales, j'ai remarqué que les sujets, le ressentis face a se système locale, national et globalisé amène les même questionnement et les mêmes envies de s'indigner, se révolter...

Mais le problème est qu'en menant les discutions chacun de son coté, nous nous répétons et abordons des sujets similaires. En se réunissant, nous serons plus fort et cela répond a l'appel unitaire des forces anticapitalistes lancés par Alternative Libertaire.
indignados
 
Messages: 113
Enregistré le: 26 Avr 2012, 08:56

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede indignados » 01 Sep 2012, 09:36

Bonjour à tous, voici le programme du Rémouleur pour le mois de septembre,
à bientôt !

Lundi 3 septembre

16h30-19h30 : Permanence du Collectif « Prenons la Ville »
19h30 : Réunion du Collectif « Prenons la Ville »

Vendredi 7 septembre à 16h30

Café des cafards


Mercredi 12 septembre à 19h30

Présentation partielle et partiale du Collectif d'Aide aux Manifestants Interpellés (le CAMI), expérience de mise en commun d'outils, de compétences, et de réflexions pour se défendre face à la Police et à la Justice. Ce collectif est né du mouvement anti-CIP (Contrat d'Insertion
Professionnelle) de 1994, a poursuivi son existence pendant le mouvement des chômeurs de 1998 et s'est terminé sous le nom d'Illegal Team après le Camp No Border de Strasbourg en 2002.


Lundi 17 septembre

16h30-19h30 : Permanence du Collectif « Prenons la Ville »
19h30 : Réunion du Collectif « Prenons la Ville »


Mercredi 19 septembre à 19h30

Récits et discussions autour des luttes et des expériences
d'auto-organisation face à la crise dans l'Etat Espagnol et plus
particulièrement à Barcelone.


Lundi 24 septembre à 19h30

Projection - Discussion avec le collectif "Prenons la ville" de
"Lieux communs" documentaire de Virginie Véricourt , 54 min, 2002

"Que pouvons nous faire ensemble pour les parties communes de nos immeubles?", c'est la question qui taraude le comité d'habitants de la cité Beaumarchais à Montreuil. Paroles d'habitants et constats amers des architectes qui ont réhabilité il y a vingt ans cette ancienne usine en logements sociaux. Le manque de dialogue intergénérationnel dans la vie
quotidienne ou aux réunions a fini par consommer la rupture. Mesures répressives ou réfection collective des lieux? Quels choix vont être définis pour cette cité et ses habitants?

Cette soirée sera l'occasion de faire un point d'actualité sur les restructurations immobilières et les résistances qu'elles provoquent à Montreuil et à Bagnolet.


Jeudi 27 septembre à 19H

Permanence « Résister à la psychiatrie »
Beaucoup n’ayant pas encore vu le documentaire "Sainte-Anne, Hôpital
Psychiatrique" (2010), témoignage incontournable sur le fonctionnement
actuel des HP, nous le projetons de nouveau.
Discussion à partir du film – sans oublier que l’HP n’est qu’un des lieux
où s’exerce le pouvoir psychiatrique – et sur tout ce dont vous avez envie
de parler !


Mardi 2 octobre à 19h

Discussion sur la lutte au Kurdistan Turc autour de la revendication de
l'« autonomie démocratique », de l'articulation entre le Parti légal et la
guérilla et de la place de cette lutte au sein des autres luttes sociales
en Turquie.



La permanence « Sans-papiers : s'organiser contre l'expulsion » n'aura pas
lieu au mois de septembre, elle reprendra le premier samedi du mois
d'octobre.


« CAFé des CAFards »

Nous sommes des centaines de milliers, rien qu’en Ile-de- France, à dépendre des institutions sociales, pour nos reve- nus, pour le logement, bref pour vivre. Et nous sommes des
centaines de milliers à être considérés par la CAF, Pôle-Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeurs en puissance, des mauvais pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraints de nous sou-
mettre à des contrôles, des humiliations, à l’arbitraire, pour conserver nos maigres allocations.
Au chômage comme dans l’emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier ou virer tend à neutraliser par avance toute forme de défense collective. C’est pour s’opposer à cette poli-
tique que les CAFards, collectif de chômeuses et précaires, proposent un rendez-vous ouvert à tous une fois par mois pour échanger nos expériences, débrouiller ensemble des dossiers
litigieux, s’organiser pour partager les moyens de se défendre sur les lieux de gestion de la précarité. Pour affirmer d’autres valeurs que celles du travail et du mérite, d’autres désirs que
ceux que cette société voudrait nous faire intérioriser. Là où ils voudraient nous enfermer dans la peur et l’isolement, il nous faut inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité !
Rendez-vous le 1er vendredi de chaque mois.


Permanence « Résister à la psychiatrie »

Tous les derniers jeudi du mois, à 19h, il s’agit, à l’initiative du collectif Sans Remède, de créer un moment, un espace ouvert régulièrement où toute personne intéressée par la
question de la psychiatrie pourrait venir, soit pour en écouter d’autres, soit pour poser des questions, soit pour s’exprimer elle-même... Ce serait un lieu de rencontre, le lieu où une
parole collective sur la psychiatrie pourrait s’élaborer, où un début de réappropriation sociale, et donc politique, de cette question pourrait exister. Dans la médicalisation du monde
qui se propage, le pouvoir psychiatrique est en première ligne.
Comment résister – aussi – à la psychiatrie ? A chaque perma- nence, un minimum de support au débat sera proposé : du son, de l’image ou un exposé relativement court (ou une autre
forme d’animation). Même si nous essayerons d’apporter des réponses aux questions concrètes, ou d’adresser à des inter- locuteurs capables de le faire, cette permanence ne sera pas un lieu alternatif d’aide sociale. Pas plus qu’elle ne sera un lieu alternatif d’accueil ou de soins.
Contact : sans.remede@laposte.net


Les rendez-vous du collectif « Prenons la ville »

Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quar- tier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le col-
lectif « Prenons la ville » propose des moments de rencontres, d’échanges et d’organisation les 1er et 3ème lundis de chaque mois au Rémouleur.

L’après-midi, de 16h30 à 19h30 : c’est l’occasion de partager des informations sur le devenir de son logement et du quarti- er. De trouver des réponses collectives.

Le soir, à partir de 19h30 : une réunion permettra de faire en- semble le point sur l’avancée du projet et des problèmes qu’il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loy-
ers, contre le départ forcé des quartiers où nous habitons...
Contact : degage-onamenage@riseup.net



Le REMOULEUR

Ouverture du local les lundi et mercredi de 16h30 à
19h30 et le samedi de 14h à 18h.
106 rue Victor Hugo 93170 Bagnolet
(M° Robespierre ou M° Gallieni)
http://infokiosques.net/le_remouleur
leremouleur@riseup.net

S’inscrire à la lettre d’info du local :
https://lists.riseup.net/www/subscribe/leremouleur

LE RÉMOULEUR – Local auto-organisé de lutte et de critique sociale 106 rue
Victor Hugo 93170 Bagnolet (M° Robespierre ou M° Gallieni)

Les horaires d’ouverture du local :
le lundi de 16h30 à 19h30,
le mercredi de 16h30 à 19h30
et le samedi de 14h à 18h.
indignados
 
Messages: 113
Enregistré le: 26 Avr 2012, 08:56

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede Nyark nyark » 01 Sep 2012, 11:21

La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 17:46
Localisation: Région parisienne

Re: LE REMOULEUR A BAGNOLET

Messagede Class War » 14 Sep 2012, 22:38

"Tant qu'il y aura de l'argent, il en faudra pour le local!" Nous avons besoin d'argent pour les frais de fonctionnement: loyer, électricité, internet, photocopies, etc... N'hésitez pas à venir nous rencontrer au local, ou si vous ne pouvez pas, à nous envoyer des chèques à l'ordre de "plumes", à l'adresse du Rémouleur. Par ailleurs, nous cherchons toujours des archives sur les luttes passées ou présentes, des livres de critique sociale pour la (nouvelle) bibliothèque.
Avatar de l’utilisateur-trice
Class War
 
Messages: 44
Enregistré le: 02 Sep 2012, 22:45

Re: LE REMOULEUR A BAGNOLET

Messagede bipbip » 01 Déc 2012, 03:33

Programme de décembre 2012 au Rémouleur :
document au format PDF : http://www.demosphere.eu/files/docs/f-7 ... -fname.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29658
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede bipbip » 16 Fév 2013, 11:23

Concert de soutien au Rémouleur

Samedi 23 février 2013
de 20h à minuit au Transfo
57 avenue de la République - M°3 Gallieni / M°9 Robespierre
Prix libre

Avec :

Louis Lingg and the Bombs,
http://www.reverbnation.com/louislinggandthebombs

Les Bécasses,
http://becasses.propagande.org/

Nunc Est Bibendum,
http://punxrezo.net/pg/profile/nuncestbibendum


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29658
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede Nyark nyark » 07 Mar 2013, 19:19

Image

On organise un concert de soutien au local Le Rémouleur ...
Malheureusement, il faut toujours payer le loyer, l'électricité,
l'internet, les photocopies pour l'infokiosques, ...

Donc, on vous invite le
VENDREDI 15 MARS à LA PAROLE ERRANTE à partir de 19h.

Il y aura
du rock n' roll avec Grand Petit Louis et son trio,
du rap avec Singe des rues,
du disco punk avec Joujou,
du garage punk avec Subtle turnhips,
du chant lyrique avec King Kong concept
et pour finir une BOUM d'enfer !
On vous attend avec tous vos amis.

La Parole errante, 9, rue François-Debergue
Montreuil, M° Croix-de-Chavaux youpeee
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 17:46
Localisation: Région parisienne

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede bipbip » 09 Mar 2013, 15:04

Programme mars du Rémouleur :

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29658
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede bipbip » 27 Mar 2013, 06:25

Programme du mois d'avril au Rémouleur


Lundi 1er avril - 16h30 : Rendez-vous du collectif "Prenons la ville"

Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quartier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le collectif « Prenons la ville » propose des
moments de rencontres, d'échanges et d'organisation les 1er et 3e lundis de chaque mois au Rémouleur. L'après-midi, de 16h30 à 19h30 : c'est l'occasion de partager des informations sur le devenir de son logement et du quartier. De trouver des réponses collectives. Le soir, à partir de 19h30 : une réunion permettra de faire ensemble le point sur l'avancée du projet et des problèmes qu'il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loyers, contre le départ forcé des quartiers où nous habitons... Contact: degage-onamenage@riseup.net


Vendredi 5 avril - 16h30 : Café des caFards

Rendez-vous le 1er vendredi de chaque mois, de 16h30 à 19h30. Nous sommes des centaines de milliers, rien qu'en Ile-de-France, à dépendre des institutions sociales, pour nos revenus, pour le logement, bref pour vivre. Et nous sommes des centaines de milliers à être considérés par la CAF, Pôle-Emploi, ou la Sécu, comme des fraudeurs en puissance, des mauvais pauvres à rééduquer, et à ce titre, contraints de nous soumettre à des contrôles, des humiliations, à l'arbitraire, pour conserver nos maigres allocations. Au chômage comme dans l'emploi, la culpabilisation, la peur de se faire radier ou virer tend à neutraliser par avance toute forme de défense collective. C'est pour s'opposer à cette politique que les CAFards, collectif de chômeuses et précaires, proposent un rendez-vous ouvert à tous une fois par mois pour échanger nos expériences, débrouiller ensemble des dossiers litigieux, s'organiser pour partager les moyens de se défendre sur les lieux de gestion de la précarité. Pour affirmer d'autres valeurs que celles du travail et du mérite, d'autres désirs que ceux que cette société voudrait nous faire intérioriser. Là où ils voudraient nous enfermer dans la peur et l'isolement, il nous faut inventer de nouvelles formes de lutte et de solidarité !


Samedi 6 avril - 14h - 18h : Permanence Sans-Papiers

Chaque 1er samedi du mois, lors des permanences vous pourrez discuter et rencontrer des personnes ayant participé à la brochure « Sans papiers: S'organiser contre l'expulsion. Que faire en cas d'arrestation ? ». Il s'agit d'un guide pratique et juridique, écrit à partir d'expériences de luttes de ces dernières années, pour s'organiser contre les expulsions.


Samedi 6 avril à 18h : Présentation du n° 24 de la revue Théorie Communiste.

La présentation se fera autour du texte "Tel quel" et de la notion de conjoncture.
Dans le texte "Tel Quel", nous disons que le mode de production capitaliste porte en lui deux contradictions essentielles : entre prolétariat et bourgeoisie, entre hommes et femmes. Nous disons que la révolution est l'abolition des classes et des genres. Nous disons qu'aucune loi historique ne vient garantir le succès de la révolution. Nous disons que la révolution est le moment où se défont les déterminations qui faisaient auparavant système. Il y a de l'imprévisible et de l'événement. Nous appelons cela un moment actuel, une conjoncture. Le texte est accessible sur le site Des Nouvelles Du Front. (http://dndf.org/?p=11981)


Lundi 15 avril - 16h30 : Rendez-vous du collectif "Prenons la ville"

Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quartier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le collectif « Prenons la ville » propose des
moments de rencontres, d'échanges et d'organisation les 1er et 3e lundis de chaque mois au Rémouleur. L'après-midi, de 16h30 à 19h30 : c'est l'occasion de partager des informations sur le devenir de son logement et du quartier. De trouver des réponses collectives. Le soir, à partir de 19h30 : une réunion permettra de faire ensemble le point sur l'avancée du projet et des problèmes qu'il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loyers, contre le départ forcé des quartiers où nous habitons... Contact: degage-onamenage@riseup.net


Mardi 16 avril à 19h : Projection de « La Bataille des Marolles »

(documentaire de Pierre Manuel et Jean-Jacques Péché, Belgique, 1969, noir et blanc, 60 mn)
Ce documentaire réalisé pour la télévision donne à voir quelques aperçus d'une lutte contre la restructuration urbaine.
C'est la fin des années soixante. A Bruxelles, les habitants du quartier des Marolles apprennent un jour que leur quartier va être rasé afin d'y réaliser une extension du Palais de Justice. De là va naître une lutte s'opposant à cette dynamique.


Mercredi 17 avril - 19h30 : Assemblée du collectif "Caisse d'autodéfense collective"

Quand on participe à des luttes ou à des mouvements sociaux (sans-papiers, mal logés, chômeurs, travailleurs…) on est souvent confronté à la répression. Face à elle, on ne se retrouve pas tous dans la même situation. La justice fonctionne comme le reste de la société : dans un rapport de classe.
La caisse d'autodéfense juridique collective est un outil pour élaborer ensemble un discours public permettant de continuer à défendre les raisons de la lutte, se réapproprier les stratégies de défense et ne pas les laisser exclusivement aux spécialistes du droit, mutualiser les moyens de défense (contacts avocats, argent pour les premières dépenses), partager nos expériences et débattre sur la justice, le droit et la manière de réagir face à la répression.


Jeudi 18 avril à 19h : Soirée « Outrage et rébellion » et apéritif pour la Caisse de défense collective.

Selon l'Observatoire national de la délinquance, les faits d'outrage à agents dépositaires de l'autorité publique ont augmenté de presque 80 % entre 1996 et 2007. Depuis, le nombre d'outrages demeure stable, aux alentours de 30 000 faits par an. Ce maintien à un niveau élevé s'explique par l'usage que les flics font de ce délit : couvrir leurs violence, éliminer les gêneurs, arrondir leur fins de mois…. Nous proposons un petit film et court débat pour savoir comment se défendre quand on est accusé d'outrage. Il y aura ensuite un apéritif à prix libre au profit de la Caisse de défense collective.


Vendredi 19 avril à 19h : Atelier "Souffrances psychiques : quels espaces d'entraide autogérée ?"

La nécessité d'espaces d'entraide autogérée, libres des schémas sociaux pathogènes, permettant à chacun de traverser ses propres souffrances psychiques, peut se mesurer aux nombre d'internements ou de médicaments prescrits. Elle se mesure sans doute encore mieux à travers nos différentes crises ou, plus subtilement, dans notre expérience quotidienne de souffrances actuellement ordinaires. Cet atelier vise à permettre, aux personnes se sentant directement concernées par la souffrance psychique, d'identifier les conditions d'un lieu adapté à ces passages de vie. Le fruit de cette construction collective permettra de constituer un réseau lisible de lieux capable d'accueillir l'humain, dans tous ses états.


Jeudi 25 avril à 19h : Permanence « Résister à la psychiatrie »

Projection d'une émission d'Apostrophes (Bernard Pivot) : « Qui est fou ? », 1976, 1h09, avec Nicole Martin, ex-psychiatrisée (Rescapée d'un mythe), Gérard Hof, passé en conseil de discipline et radié (Je ne serai plus psychiatre), Rolland Jaccard, journaliste, psychothérapeute (L'exil intérieur) et Henri Baruk, psychiatre, professeur (Des hommes comme nous). Suivra une discussion sur tout ce dont vous avez envie de psychiatriquement parler !

Chaque dernier jeudi du mois, à 19h, il s'agit, à l'initiative du collectif Sans Remède, de créer un moment, un espace ouvert régulièrement où toute personne intéressée par la question de la psychiatrie pourrait venir, soit pour en écouter d'autres, soit pour poser des questions, soit pour s'exprimer elle-même… Ce serait un lieu de rencontre, le lieu où une parole collective sur la psychiatrie pourrait s'élaborer, où un début de réappropriation sociale, et donc politique, de cette question pourrait exister. Dans la médicalisation du monde qui se propage, le pouvoir psychiatrique est en première ligne. Comment résister - aussi - à la psychiatrie ? A chaque permanence, un minimum de support au débat sera proposé : du son, de l'image ou un exposé relativement court (ou une autre forme d'animation). Même si nous essayerons d'apporter des réponses aux

questions concrètes, ou d'adresser à des interlocuteurs capables de le faire, cette permanence ne sera pas un lieu alternatif d'aide sociale. Pas plus qu'elle ne sera un lieu alternatif d'accueil ou de soins. Contact: sans.remede@laposte.net

http://www.demosphere.eu/node/35852
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29658
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede bipbip » 08 Mai 2013, 11:38

Programme du mois de mai au Rémouleur


Mardi 14 mai, 19h: Discussion autour des frontières

Aux États-Unis, plus de 11 millions de personnes vivent sans autorisation de séjour, entre débrouille et exploitation, et avec le risque permanent d'être l'une des 400.000 personnes qui sont arrachées à leurs proches, enfermées et puis expulsées chaque année. Là-bas comme ailleurs, ériger l'immigration en problème permet à la fois de désigner les étrangers comme bouc émissaires de la misère sociale et de faire prospérer l'industrie du contrôle, de la surveillance et de l'enfermement. La frontière sud désertique du pays peut être considérée comme laboratoire de la militarisation progressive de la société étasunienne où sont testées et recyclées des technologies de guerre.
En face il y a des gens qui luttent et se solidarisent. Des camarades qui participent à ces luttes viendront donc nous parler de la situation et de leurs expériences de solidarité avec celles et ceux qui franchissent clandestinement la frontière mexico-étasunienne.


Mercredi 15 mai, 19h30: Assemblée du collectif "Caisse d'autodéfense collective"

Quand on participe à des luttes ou à des mouvements sociaux (sans-papiers, mal logés, chômeurs, travailleurs…) on est souvent confronté à la répression. Face à elle, on ne se retrouve pas tous dans la même situation. La justice fonctionne comme le reste de la société : dans un rapport de classe. La caisse d'autodéfense juridique collective est un outil pour élaborer ensemble un discours public permettant de continuer à défendre les raisons de la lutte, se réapproprier les stratégies de défense et ne pas les laisser exclusivement aux spécialistes du droit, mutualiser les moyens de défense (contacts avocats, argent pour les premières dépenses), partager nos expériences et débattre sur la justice, le droit et la manière de réagir face à la répression.


Jeudi 16 mai, 19h: "Valeur d'usage, valeur d'échange chez Marx"

>> Atelier-conférence "Valeur d'usage, valeur d'échange chez Marx" L'objectif de cet atelier-formation, tout comme pour celui du 23 mai, n'est pas de lancer un débat de spécialistes, mais de se donner les moyens de s'approprier les outils nécessaires à la compréhension de certains textes théoriques et d'analyses économiques actuelles de la crise. Il y aura d'abord une forme classique, une conférence-débat, puis une forme plus expérimentale et plus ludique la semaine suivante sur le même thème.


Vendredi 17 mai, 19h: "Eldridge Cleaver, Black Panther"

> Projection et discussion autour du documentaire "Eldridge Cleaver, Black Panther" de William Klein, 1970, 1h05, VOSTFR

En 1969, William Klein interviewe Eldridge Cleaver, membre du Black Panter Party, alors qu'il est en exil à Alger. Sont abordés pêle-mêle les poursuites judiciaires qui l'attendent aux Etats-Unis, le Black Panther Party, le combat révolutionnaire contre le racisme, les mouvements de libération nationale en Afrique et au Vietnam, les questions de la violence, de la lutte armée et de la révolution, etc.


Lundi 20 mai, 16h30 puis 19h30: Rendez-vous du collectif "Prenons la ville"

Des projets de transformation du Bas-Montreuil et du quartier des Coutures à Bagnolet sont en cours. Des centaines de personnes seront obligées de quitter leur logement. Le collectif « Prenons la ville » propose des moments de rencontres, d'échanges et d'organisation les 1er et 3e lundis de chaque mois au Rémouleur. L'après-midi, de 16h30 à 19h30 : c'est l'occasion de partager des informations sur le devenir de son logement et du quartier. De trouver des réponses collectives.
Le soir, à partir de 19h30 : une réunion permettra de faire ensemble le point sur l'avancée du projet et des problèmes qu'il entraîne ; de lutter contre la hausse du coût de la vie, des loyers, contre le départ forcé des quartiers où nous habitons...
Contact: degage-onamenage@riseup.net


Mercredi 22 mai, 19h30: "Les femmes du bus 678"

>> Projection du film "Les femmes du bus 678" de Mohamed Diab, 1h40, VOSTFR, suivie d'une discussion
Sorti en 2012, ce film dresse un portrait de la société égyptienne, à travers la révolte de trois femmes qui décident de ne plus subir les oppressions patriarcales. Chacune de ces trois femmes tente à sa manière de se défendre contre les harcèlements sexistes et sexuels qu'elles vivent quotidiennement dans les bus, à la maison, au travail ou dans la rue. Elles luttent malgré les obstacles dressés contre elles par la justice, la famille et la police qui cherchent tous à garantir l'ordre et la domination masculine. Elles s'associent dans un combat qui pourrait se répandre comme une traînée de poudre…
Outre le constat terrifiant de la condition des femmes, ce film interroge les rapports de classes dans l'oppression des femmes, le rôle de la justice et du droit dans le combat pour la liberté des femmes et le rôle de l'autodéfense dans la lutte.


Jeudi 23 mai, 19h: économie politique

Atelier-formation autour de quelques notions d'économie politique, sous la forme de jeux

Suite de l'atelier-formation du 16 mai, sur la notion de "valeur". Un résumé du premier atelier sera fourni pour ceux qui souhaiteraient assister à cette seconde séance sans avoir pu venir à la première.


Mardi 28 mai, 19h: Flexisécurité

Discussion autour du texte "Flexisécurité à la française: l'improbable régularisation du rapport social capitaliste",

Temps critiques, in "Interventions", n°11, mars 2013 Le nouvel accord national interprofessionnel (ANI) concocté par l'actuel gouvernement est l'objet de levées de bouclier de la part de l'ensemble des partis et organisations, y compris syndicales, qui se situent à gauche de la gauche officielle au pouvoir, celle du PS. Front de gauche, PC inclus, épaulé entre autres par le NPA, la CGT, FO et SUD, font comme s'ils rejetaient en bloc l'ANI, présenté comme la rupture sans retour avec ce qu'ils nomment souvent les « acquis de la République sociale, issue du programme de la Résistance », c'est-à-dire avec le compromis fordiste à la française qui, sous la houlette de l'Etat providence, facilita, à l'époque des Trente Glorieuse, la reprise rapide de la croissance du capital et la subordination des salariés à ses fins. Tous, à commencer par l'ensemble des salariés, sont donc sommés de se mobiliser derrière les nouveaux frondeurs contre « l'attaque sans précédent des acquis » Mais qu'en est-il effectivement ? En quoi consistent lesdits « acquis » ? Que représente réellement l'ANI ? Et s'il sanctionne la modification des relations salariales dans l'optique post-fordiste, dans quelle mesure le fait-il ? Et, puis, s'il y a à croiser le fer avec ce qu'il représente, c'est dans quels objectifs, avec quels moyens, etc. ?


Jeudi 30 mai, 19h: Permanence "Résister à la psychiatrie"

Projection du documentaire "Hors les murs : Paroles à vif"

d'Abraham Segal, 1985, 0h52, VOFR, suivie d'une discussion libre. La parole est donnée à des personnes ayant eu affaire à la psychiatrie, regroupées dans l'association Trames (mais attention Adress, l'association "soeur" formée de psy n'est pas loin !). Témoignages et réflexions sur la "folie", la vie avec elle, les regards posés sur elle. Il y est aussi question des traitements psychiatriques, fortement remis en cause.


Mardi 4 juin, 19h : Harlan County, USA

>> Projection du documentaire "Harlan County, USA" de Barbara Kopple, 1976, 1h45, VOSTFR
En 1973, les mineurs de Brookside, dans le comté de Harlan (Kentucky), adhèrent au syndicat U.M.W.A. Leurs patrons refusent de signer une convention collective.
Débute alors une grève de treize mois, qui s'achève sur une victoire très fragile des ouvriers-mineurs. Pendant la durée du conflit, Barbara Kopple a filmé les grévistes, l'entrée des femmes dans le combat, les vieux mineurs atteints de silicose, l'appropriation collective de la question de la violence, la survivance d'une culture autonome populaire. A travers ce film magnifique, ce qui s'offre aux regards c'est ce constat très concret : qu'il n'y a rien de plus étranger à une lutte, quand elle déborde, que sa résolution et sa fin.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29658
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Rémouleur, à Bagnolet (93)

Messagede bipbip » 01 Juin 2013, 01:06

Programme du mois de juin au Rémouleur


Samedi 1er juin de 14h à 18h

Permanence “Sans papiers : s’organiser contre les expulsions”


Lundi 3 juin à 16h30 puis 19h30

Rendez-vous du collectif “Prenons la ville”


Mardi 4 juin à 19h

Projection du documentaire "Harlan County, USA" de Barbara Kopple, 1976, 1h45, VOSTFR 


En 1973, les mineurs de Brookside, dans le comté de Harlan (Kentucky), adhèrent au syndicat U.M.W.A. Leurs patrons refusent de signer une convention collective. 
Débute alors une grève de treize mois, qui s’achève sur une victoire très fragile des ouvriers-mineurs. Pendant la durée du conflit, Barbara Kopple a filmé les grévistes, l’entrée des femmes dans le combat, les vieux mineurs atteints de silicose, l’appropriation collective de la question de la violence, la survivance d’une culture autonome populaire. A travers ce film magnifique, ce qui s’offre aux regards c’est ce constat très concret : qu’il n’y a rien de plus étranger à une lutte, quand elle déborde, que sa résolution et sa fin.


Jeudi 6 juin à 19h30

Présentation du n°35 de L’Envolée et projection d’un film fait par des prisonniers sur le thème : "comment imaginez-vous votre sortie de prison ?"

L’Envolée est un journal anticarcéral qui se veut être un lien entre l’intérieur des prisons et l’extérieur. Les textes publiés sont souvent des lettres de prisonniers, des témoignages sur leurs conditions de vie, leurs luttes contre l’administration pénitentiaire mais aussi des comptes-rendus de procès. Ce n° 35 est une transcription d’un procès d’évasion de trois semaines suivi par l’équipe du journal en soutien avec les accusés et pour donner à lire les propos des évadés, de leurs proches et de leurs avocats. http://lenvolee.net/


Vendredi 7 juin de 16h30 à 19h30

Le CAFé des CAFards


Mercredi 12 juin à 19h30

Soirée discussion sur Oakland avant le mouvement Occupy

En 2011, le mouvement Occupy a pris une tournure particulièrement combative à Oakland, dans la baie de San Francisco en Californie. Cela peut s’expliquer par l’histoire des luttes des années précédentes à Oakland, sur laquelle nous reviendrons en compagnie de camarades américains.


Samedi 15 juin sur la place de la Fraternité* à Bagnolet (* ou au Rémouleur s’il pleut)

Repas à prix libre à 20h et projections à la nuit tombée en solidarité avec les Bara, collectif de migrants récemment arrivés en France dormant en ce moment autour du foyer Bara.

- Les barbapapas, 15 mn Dessins animés, épisodes sur la ville et les problèmes de logement.

- Miracle à Milan, 1h30, version française, Vittorio de Sica et Cesare Zavattini, 1951 C’est sur un terrain vague dans la banlieue de Milan. Des personnes y vivent et reconstruisent ensemble leurs habitations. Jusqu’au jour où le propriétaire veut les chasser du terrain...


Lundi 17 juin à 16h30 puis 19h30

Rendez-vous du collectif “Prenons la ville”


Mercredi 19 juin à 19h30

Assemblée du collectif "Caisse d’autodéfense juridique collective"


Vendredi 21 juin,

départ 19H01 pétantes « ZONEAPOLIS » (Emile Dajan/Editions Appendices) Lecture/Ballade « Dans ces zones, on est à Toulouse comme on est à Strasbourg, on est à Lille alors qu’on croit être à Montpellier. On croit être à Paris, à Moscou, à Berlin... alors qu’on est nulle part »

Divagation littéraire et pédestre en compagnie d’Émile Dajan (et de quelques comparses) autour de ZONEAPOLIS, opuscule paru récemment où il explore les ZACS, marges standardisées des villes. Par une description drôle, méthodique et systématique, il fait ressortir la laideur et l’absurdité de ces espaces et de leur fonction. La compulsion qui s’empare des consommateurs, la quête chevaleresque du pauvre Okar de Fourchant (avatar de carrouf et d’auchan) font autant rire qu’ils questionnent sur l’uniformisation qui concourt à l’homogénéisation des cultures et des territoires. Aussi, une notice d’outillages nécessaire pour procéder au démontage (partiel) d’un centre commercial standard (40000 m2) sera fournie gratuitement à chaque participant. Venez nombreu-seu-x ! Et à l’heure dite !


Mercredi 26 juin à 19h30

Soirée discussion sur les Iles Andaman et Nicobar

Les habitants de l’île Sentinelle du Nord refusent tout contact avec le monde extérieur et défendent leur île, avec des lances et des flèches, contre toute personne qui essaie de débarquer. Un peu plus loin, sur l’île de Grande Andaman, d’autres peuples dits « indigènes » sont en butte aux braconniers, au développement du tourisme et à l’action d’un Etat qui prétend les protéger. Soirée de présentation et de discussion autour de la situation des habitants des iles Andaman et Nicobar.


Jeudi 27 juin à 19h

Permanence « Résister à la psychiatrie » Projection du documentaire "Les jardins d’Abel" de Sergio Zavoli, 1968, 27mn, VOSTFR.

Quand il est tourné à Gorizia, en Italie, cela fait 7 ans que Basaglia est le directeur de cet asile et qu’il a entrepris la transformation profonde de l’institution. Par la suite, il passera au niveau supérieur en obtenant la fermeture de tous les asiles du pays. Suivra une discussion sur tout ce dont vous avez envie de psychiatriquement parler ! Info : la permanence ne sera pas assurée en juillet-août, elle reprendra en septembre !


Vendredi 28 juin à 19h30

Projection de « Remue-ménage dans la sous-traitance », documentaire d’Ivora Cusack (2008, 70 min), suivie d’une discussion

À Paris, en mars 2002, des femmes de chambre employées par la société Arcade pour travailler dans les hôtels Accor, se mettent en grève. Leurs revendications principales : la baisse des cadences de travail et le paiement de toutes les heures travaillées. La plupart des grévistes sont des mères de famille d’origine africaine qui sont payées à la tâche et non à l’heure. Elles lutteront pendant un an et obtiendront satisfaction sur la plupart de leurs revendications. Mais en mai 2004, Faty, la déléguée syndicale qui avait joué un rôle prépondérant dans la grève, est licenciée. La lutte reprend autour d’elle. Sur un temps particulièrement long, ces grévistes entourés par un comité de soutien très actifs vont lutter contre leur exploitation et faire céder pour un temps une entreprise de sous-traitance. Cela s’inscrit dans une période où s’enchainent les luttes contre les grosses entreprises de restauration, hôtellerie et ménage, des luttes contre l’exploitation des salariés souvent immigrés.


Jeudi 4 juillet à 19h30

Projection de "Enfermés Vivants" de Félix Gonzalez-Debats, docu-fiction (90 min.)

Deux anciens prisonniers et un acteur sont invités dans un décor de cellule. Tous les trois vont jouer dans une fiction racontant l’histoire de deux taulards dont le quotidien est chamboulé par la venue de Jean, "l’arrivant". Le docu-fiction alterne des scènes où Ben et Franck racontent leur propre expérience de l’enfermement tantôt avec spontanéité, tantôt avec recul, en allant d’anecdotes en réflexions théoriques. Jean s’en nourrira de cette rencontre pour renforcer son personnage fictionnel, mais également pour se forger sa propre opinion sur la prison.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29658
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité