Montpellier et Hérault (34)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 21 Jan 2018, 15:12

Dimanche 21 janvier 2018

le Centre Démocratique Kurde de Montpellier appelle à manifester contre l’offensive de l’armée turque au nord de la Syrie.

Rendez-vous à 15h au Peyrou ou à 15h30 à la Comédie

http://www.lepoing.net/events/manifesta ... de-defrin/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 24 Jan 2018, 09:31

Mercredi 24 janvier 2018

Cinéclub#Barricade : Le Procès d’Orson Welles

Le cinéclub#Barricade est de retour dans son local associatif autogéré le mercredi 24 janvier à 19h30.
Après avoir squatté au Royal puis à l’Utopia, le cinéclub s’installe à la maison avec le troisième et dernier film du cycle "Justice" : LE PROCÈS d’Orson Welles

LE PROCÈS en VostFR
Inspiré du roman éponyme de Franz Kafka
Mercredi 13 Décembre à 19h30
au Barricade, 14 rue Aristide Ollivier, 34000 Montpellier

Ce film décortique l’ineptie et la férocité impitoyable du système judiciaire.

Le cycle « Justice » fait écho à l’apéro débat organisé ce jeudi 14 décembre par Alternative Libertaire Montpellier, sur le thème " A qui sert la justice ? "

La projection du film sera suivie d’un débat

Réalisation : Orson Welles
Avec Anthony Perkins, Romy Schneider, Orson Welles, Jeanne Moreau
Durée : 119 minutes
Pays : France, Allemagne de l’Ouest, Italie
Date de sortie : 1962

Synopsis : "Il fallait qu’on ait calomnié Joseph K. : un matin, sans avoir rien fait de mal, il fut arrêté." Joseph K. est confronté à la justice, sans savoir pourquoi, il est arrêté, mais toujours en liberté. Il est contraint de se défendre par lui même aux procès, tout en apprenant les rouages nébuleux et cauchemardesques de la justice ...

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1125



Jeudi 25 janvier 2018

« État d’urgence et liberté, quand l’exception devient la règle »

Conférence à 18h, Faculté de Droit et Science politique de Montpellier
39 rue de l'Université, Amphi D (1er étage)

Une partie des dispositifs de l'état d'urgence a été transposée dans la loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ». Quel bilan peut-on faire de l'état d'urgence et de ses « résultats » ? Quels usages ont été développés par les institutions au delà, parfois, de la lutte contre le terrorisme? Quels enjeux et risques pour les libertés individuelles et collectives?

Conférence-débat, avec:

Vanessa Codaccioni, Maîtresse de conférences en science politique à Paris 8, auteure de Justice d'exception, CNRS éditions, 2015

Sophie Mazas, avocate au barreau de Montpellier et Présidente de la Ligue des droits de l'Homme 34

Serge Slama, Professeur de Droit public à l'Université de Grenoble, Fondateur de l'observatoire de l'état d'urgence.

organisé par le Département de Science politique, le BDE et l’Institut des citoyen

Image

http://www.lepoing.net/events/conferenc ... -la-regle/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 25 Jan 2018, 21:44

Samedi 27 janvier 2018

L’Astragale : inauguration d’un local de luttes à Sète !

Ouverture d’un nouveau local à Sète ! Un local pour discuter, s’organiser, lire, boire un verre et au final mieux lutter collectivement...

L’Astragale

Déja pourquoi ce nom ?

Si on se réfère au roman écrit par Albertine Sarrasin en 1965, l’astragale est un os du pied qu’on se casse quand on s’évade de prison en sautant de ses hauts murs. Alors ça devient synonyme de révolte, de cavale, de planque et de liberté.

Le principe du lieu est simple. C’est un outil pour l’auto-organisation des luttes, des résistances et des solidarités contre l’exploitation et toutes formes de dominations : capitalisme, racisme, sexisme, homophobie, etc …

C’est un lieu ouvert sur la ville pour se rencontrer, s’informer, s’auto-former et partager des moments de convivialité. Autrement dit, un lieu pour se donner les moyens d’en finir avec ce monde capitaliste et de construire collectivement notre émancipation.

Inauguration

Venez nous rencontrer lors de l’inauguration de l’Astragale le samedi 27 janvier dès 17h, au 21 rue Pierre Sémard à Sète.

Au programme : buffet, infokiosque et concerts de Runnn avec en 1ère partie "La Co’Raslacasquette" et le trio légendaire "Patrick, Vincent et Elsa chantent".

Programme du mois de février

Vous trouverez aussi dans le pdf qui suit le programme des événéments prévus au mois de février à l’Astragale : https://lepressoir-info.org/home/chroot ... evrier.pdf

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1129
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 30 Jan 2018, 10:19

Jeudi 1er février 2018

Les libertaires et Marx : pour quoi faire ? comment faire ?

Premier évènement de l’année du cycle « Le savoir est une arme », nous vous invitons à un apéro/débat au Barricade, le 1er février à 19h30.

Nous reviendrons sur les rapports à la fois compliqués, mais très intéressants entre le marxisme et l’anarchisme. Quelles sont les convergences quelles sont les différences ? Est-il possible de faire une synthèse ?

La discussion s’appuiera sur le dossier spécial du mensuel Alternative libertaire du mois de janvier qui traite cette thématique.

Image

L’événement Facebook https://www.facebook.com/events/1909805109061205/

http://www.alternativelibertaire.org/?L ... ier-le-1er
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 14:26

Samedi 3 février 2018

Manifestation pour dénoncer les crimes de guerre à Efrin dans le Nord de la syrie

La Turquie continue de perpétrer des crimes de guerre contre la population civile d'Efrin sans impunité. Le nombre de morts ne cesse d'augmenter et dirigeants des pays occidentaux, alliés pourtant des kurdes en Syrie dans la lutte contre DAECH, continuent de fermer les yeux sur les atrocités commises par l'armée Turque. Pour que cesse cette invasion barbare, rassemblons nous tous ce Samedi 3 Février à 15 heure pour manifester place du Peyrou.

https://herault.demosphere.eu/rv/8223
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 06 Fév 2018, 12:54

Jeudi 8 février 2018

"Colères du temps" Cycle " Autour de Mai 68"

projection à 20h30, précédée d’un « Fallait-pas » à 19h30 au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René - Montpellier.

Cycle « Colères du Temps » autour de Mai 68

Deux documentaires

"Le 1er mai à Saint-Nazaire"
de Marcel Trillat et Hubert Knapp (1967) durée : 26 minutes
Pour la première fois depuis 47, Force ouvrière se joint aux autres syndicats ouvriers et enseignants, la CGT, la CFDT et la FEN pour commémorer la fête des travailleurs.
C’est un 1er mai (1967) très spécial, après 62 jours de grève depuis le 1er mars. 3 200 employés des Chantiers de l’Atlantique et entreprises affiliées ainsi que de Sud aviation sont en grève. Ils veulent réajuster leur salaire en retard de 16 % par rapport à sur ceux de Paris. Le 20 mars, la direction avait décidé le lock-out des 7 500 ouvriers payés à l’heure qui, sans faire grève, apportaient
leur total soutient aux grévistes. Le leader syndical indique que vers une heure du matin a été signé à Paris un accord permettant la reprise du travail. La délégation est de retour au train de 13h23....
Le film interroge les intervenants de ces deux mois de grève où 5 000 CRS ont été mobilisés pour contenir 9 000 grévistes qui souffraient de voir Saint-Nazaire appelée capitale de la violence pour ses conflits ouvriers......

"Cléon"
Réalisation collective (1968) durée : 26 minutes
Cléon, l’une des premières usines à se mettre en grève en Mai 68. Les grévistes de l’usine Renault décrivent le quotidien de l’occupation et débattent de l’accès à la culture et de la reprise du travail : les relations avec les non grévistes, la mise en pratique des droits et libertés syndicaux, la création de commissions d’ateliers succédant au comité de grève.

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1137
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 08 Fév 2018, 19:01

Jeudi 8 février 2018

Luttes paysannes et mouvement social, de Mai 68 à Notre Dame des Landes.

à 19h local d'ENSEMBLE, 14 rue du commerce

Brasserie des idées : Luttes paysannes et mouvement social, de Mai 68 à Notre Dame des Landes. Seront évoquées les luttes paysanne depuis 68 et l'articulation de ce mouvement avec la nécessaire transition agroécologique. Intervenants : Jean-Philippe Martin, docteur en histoire, auteur des livres "Des "mai 68" dans les campagnes françaises ? " et "La Confédération paysanne aujourd'hui. : Un syndicat face aux défis du XXIe siècle" et Vincent Nourigat de la confédération paysanne, co-président d'InpACT (Initiative Pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale) et militant dans de nombreuses associations. A 19h au local d'Ensemble! 14 rue du commerce. Les discussions pourront continuer autour d'un buffet (participation libre).

https://herault.demosphere.eu/rv/8249



Projection courts métrages "Autour de mai 68"

jeudi 8 février 2018 à 19h30, Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René, Montpellier

Les projections "Colères du Temps" redémarrent au local du CAD sur le thème " Autour de Mai 68"

Pour cette année, nous avons décidé de changer de date (Le Barricade programme son Ciné-Club tous les mercredis)

Ces projections auront lieu :
le 2° jeudi de tous les mois

- 19 h 30 "Fallait-pas"

- 20 h 30 projection

La 1ère projection aura lieu donc le jeudi 8 février :

2 courts-métrages :

- "Le 1er mai à Saint-Nazaire" Marcel Trillat Hubert Knapp (1967) durée : 26 minutes
Pour la première fois depuis 47, Force ouvrière se joint aux autres syndicats ouvriers et enseignants, la CGT, la CFDT et la FEN pour commémorer la fête des travailleurs.
C'est un 1er mai (1967) très spécial, après 62 jours de grève depuis le 1er mars. 3 200 employés des Chantiers de l'Atlantique et entreprises affiliées ainsi que de Sud aviation sont en grève. Ils veulent réajuster leur salaire en retard de 16 % par rapport à sur ceux de Paris. Le 20 mars, la direction avait décidé le lock-out des 7 500 ouvriers payés à l'heure qui, sans faire grève, apportaient leur total soutient aux grévistes. Le leader syndical indique que vers une heure du matin a été signé à Paris un accord permettant la reprise du travail. La délégation est de retour au train de 13h23....
Le film interroge les intervenants de ces deux mois de grève où 5 000 CRS ont été mobilisés pour contenir 9 000 grévistes qui souffraient de voir Saint-Nazaire appelée capitale de la violence pour ses conflits ouvriers......

- "Cléon" : Réalisation collective (1968) durée : 26 minutes
Cléon, l'une des premières usines à se mettre en grève en Mai 68. Les grévistes de l'usine Renault décrivent le quotidien de l'occupation et débattent de l'accès à la culture et de la reprise du travail : les relations avec les non grévistes, la mise en pratique des droits et libertés syndicaux, la création de commissions d'ateliers succédant au comité de grève.

https://herault.demosphere.eu/rv/8198
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 10 Fév 2018, 18:03

Samedi 10 février 2018

Présentation du livre Temps Obscurs en présence des auteurs

à 19h, 21 Rue Pierre Sémard, 34200 Sète

Ces dernières années les courants nationalistes semblent avoir gagné du terrain en Europe à la faveur de divers succès électoraux. Néanmoins, la dynamique de l'extrême droite européenne est elle similaire au fascisme des années 30? Pour y répondre, le livre "temps obscurs" propose une analyse du nationalisme et de l'extrême droite.

https://herault.demosphere.eu/rv/8112



Dimanche 11 février

Vade retro spermato/ L’histoire des groupes de paroles et de contraception masculine en France

à 19h, 51 rue Pierre Sémard, 34200 Sète

Vade retro spermato
L'histoire des groupes de paroles et de contraception masculine en France
Documentaire 58'
Réalisation : Philippe Lignières

Résumé :
Au tournant des années 80, dans plusieurs villes de France, des hommes réagissent aux questions soulevées par le féminisme sur le rôle respectif des sexes dans notre société. Constitués en groupes de paroles, ils en viennent à se poser la question de la contraception masculine et certains d'entre eux créent une méthode entièrement nouvelle et médicalement opérationnelle. Mais la richesse de cette expérience collective de parole et de réflexion va bien au-delà de la médecine…

https://herault.demosphere.eu/rv/8275
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 16:44

L’Astragale, le nouveau local auto-géré de Sète

Une centaine de personnes étaient présentes hier soir pour l’inauguration de l’Astragale, « espace d’auto-organisation permettant de soutenir et de populariser les luttes sociales et les solidarités concrètes ». Ouvert par un collectif de personnes qui se sont rencontrées au cours des mouvements sociaux de Sète et d’ailleurs, le lieu propose, en dehors de tout échange marchand, « des activités d’éducation populaire, des événements culturels et militants contre toutes les dominations, une bibliothèque et une buvette associative ». Pourquoi ce nom ? Parce que l’astragale est l’os du pied que s’est fracturé l’écrivaine Albertine Sarrazin lors de son évasion de prison, comme elle le raconte dans son roman du même nom. Ce mot devient alors synonyme de révolte, de cavale, de planque et d’éphémère liberté.

Au programme pour février : théâtre, ciné-club, conférences…

Samedi 17 février à 20h : pièce de théâtre Pisser dans l’herbe… « Nous vous proposons de découvrir la pièce de théâtre Pisser dans l’herbe…, produite par le Théâtre du Sable. Écrite en collaboration avec Christine Ribailly, bergère actuellement détenue, ce spectacle s’est aussi nourri de lettres de Philippe Lalouel, actuellement incarcéré à la centrale de Lannemezan, Émilie D. et du livre Pourquoi faudrait-il punir ? de Catherine Baker. Pisser dans l’herbe… est interprétée par Philippe Giai-Miniet et mise en scène par Marie Paule Guillet. La pièce dresse un tableau qui interroge la justice, l’administration pénitentiaire et les modes répressifs préconisés depuis toujours. »

Vendredi 23 à 19h : projection du film À l’origine.« Philipper Miller est un escroc solitaire qui vit sur les routes. Un jour, il découvre par hasard un chantier d’autoroute abandonné, arrêté depuis des années par des écologistes qui voulaient sauver une colonie de scarabées. »

Samedi 24 février à 19h : présentation du mouvement social dans le Rif marocain par le collectif Nautre Maroc.« Mohcine Fikri, vendeur de poisson d’ Al-Hoceima dans le Rif, meurt broyé dans une benne à ordures alors qu’il tentait d’y récupérer sa cargaison d’espadons saisies par les autorités. Son décès a marqué le début d’un vaste mouvement populaire qui a agité la région durant au moins 9 mois. »

Les premiers samedi de chaque mois à partir de 10h : atelier pour enfants.

photos http://www.lepoing.net/lastragale-le-no ... e-de-sete/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 18:03

Vendredi 16 février 2018

La Mauvaise Réputation • Une chapelle sans refuge

À l'occasion de la sortie du nouveau numéro de la revue Z (N°11 Paris, travail social) discussion autour du dossier "Le temps des campements: la gestion sociale des exilé.es".

Rendez-vous vendredi 16 février à 19h30 à la Mauvaise Réputation, librairie autogérée et autofinancée de Montpellier.
Adresse : 20 rue Terral, Montpellier.

http://unautrefutur.org/
http://www.zite.fr/escales-a-venir



Samedi 17 février

Soirée de soutien (en mixité) à l’assemblée Marche de Nuit non mixte
avec la projection du documentaire La Guerre des filles de Mylène Sauloy,
samedi 17 février à 20h à La Mauvaise Réputation, 20 rue Terral, quartier Saint-Anne.

Programme :
• Présentation de l’assemblée non mixte et de la Marche de nuit non mixte du 8 mars
• Projection du documentaire La Guerre des filles de Mylène Sauloy, 2016, 53 min
• Boum féministe

Venez grignoter et boire un coup avec nous afin de découvrir et soutenir l'organisation d'une marche de nuit non mixte le jeudi 8 mars.

-Présentation de l'assemblée non mixte et de la Marche de nuit non mixte du 8 mars
-Projection du documentaire La Guerre des filles de Mylène Sauloy, 2016, 53 min
-Boum féministe

Nous avons fait le choix de diffuser ce film lors de la soirée de soutien pour affirmer toute notre solidarité avec les populations d'Afrin face aux bombardements et aux attaques de l'État Turc.

Nous voulons également saluer l'auto-organisation et la lutte des femmes kurdes dans le mouvement révolutionnaire au Rojava pour un projet de société égalitaire et émancipatrice, ainsi que la lutte armée menée face à Daech.

MARCHE DE NUIT FÉMINISTE NON MIXTE JEUDI 8 MARS

Nous, féministes, femmes, meufs, trans, lesbiennes, gouines, avons fait le choix de nous réunir en assemblée pour organiser une marche de nuit non mixte le jeudi 8 mars.

Le 8 mars, ce n'est pas la journée de la femme que l'on fête en offrant des fleurs, mais celle où l'on prend la rue, la nuit, ensemble, pourdénoncer toutes les formes de violences dont nous sommes cibles dans nos vies et apporter une réponse collective au climat d'oppression sexiste ambiant !

Aujourd'hui encore, les inégalités au travail en terme de salaires, d'accès à l'emploi et de temps de travail entre femmes et hommes existent et s'accentuent davantage avec la casse du code du travail et les reculs sociaux qui en découlent. Les femmes sont payées en moyenne 25 % de moins que les hommes : chaque jour, nous travaillons gratuitement à partir de 15H40.

Aujourd'hui encore, le droit à disposer de notre corps est remis en cause avec la difficulté accrue d'accès à l'IVG notamment avec la pénurie des centres d'orthogénie (IVG), le calendrier toujours incertain de la PMA pour toutEs, la psychiatrisation des personnes trans, la mutilation des personnes intersexuéEs à leur naissance...

Aujourd'hui encore nous sommes assassinées, violées, battues.

Aujourd'hui encore, la société patriarcale est bien là, à la fois insidieuse et oppressante. Nous la vivons tous les jours, avec toutes les formes de harcèlement et de violences qui l'accompagnent : sexuels, psychologiques, physiques, économiques, homophobes, transphobes, racistes.

Parce que nous refusons le travail gratuit et que nous exigeons l'égalité au travail pour touTEs !

Parce que nous voulons pouvoir choisir d'avoir ou non des enfants, ici et dans le monde !

Parce nous voulons être libres de circuler où bon nous semble et comme bon nous semble !

Parce que nous voulons être libres de désirer qui nous voulons et comme nous voulons !

Parce nous voulons être libres de vivre nos genres sans contraintes !

Nous appelons à nous mobiliser le 8 mars lors d'une marche de nuit non mixte !

Et parce que nous refusons cette société où perdurent les inégalités et les violences, loin d'être dépassées, les luttes féministes sont toujours nécessaires !

pour plus d'infos :
-> contact : marchenuitnonmixte34@gmail.com

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1153
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 27 Fév 2018, 21:46

Mercredi 28 Février 2018

Cinéclub#Barricade : Nothing To Hide

à 19h30 au Barricade, 14 rue Aristide Ollivier

La projection du film sera suivie d’un débat

Image

Ce film propose, en évitant l’écueil de la paranoïa, une prise de conscience des enjeux de la surveillance de masse et des moyens dont chacun dispose pour s’y soustraire.

Synopsis : Eric Schimdt, le PDG de Google a dit : « si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre ». À cela, Edward Snowden a répondu : « Affirmer que votre droit à la vie privée vous importe peu, car vous n’avez rien à cacher, c’est comme affirmer que votre liberté d’expression vous importe peu, car vous n’avez rien à dire. »
Un berlinois, qui pense n’avoir « rien à cacher », accepte d’être surveillé pendant trente jours sur son smartphone et son ordinateur.
Le but de l’expérience est de savoir ce que Facebook, Google & Co – et donc potentiellement les agences de surveillance – peuvent apprendre d’un individu en seulement un mois. L’objectif sous-jacent est de comprendre ce que les seules « métadonnées » (données de connexions, heures et fréquences d’appels, positions GPS…) renseignent sur une personne, sans avoir recours à aucun contenu (message sms, conversation audio, corps de mail etc). Les dernières lois de surveillance en France élaborées et votées sous les gouvernements successifs du quinquennat se focalisent en effet principalement sur ces « métadonnées », prétendant assurer ainsi une meilleure « protection de la vie privée »…

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1174
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 18:04

Vendredi 2 mars 2018

Apéro/Débat L'état est-il indispensable ?

à 19h30, Le Barricade, 14 rue Aristide Olivier, Montpellier

Image

https://www.facebook.com/events/1829675337106726/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 17:48

Dimanche 11 mars 2018

Rassemblement et tractage anti-nucléaire - Evocation de l'accident de Fukushima 11 mars 2011

à 10h, Marché aux puces La Paillade, Montpellier

https://herault.demosphere.eu/rv/8464

Image



Lundi 12 mars

Conférence sur l'histoire du féminisme

à 17h, Maison des Etudiants, Faculté Paul Valéry, 34 Route de Mende, Montpellier

https://herault.demosphere.eu/rv/8340



Mercredi 14 mars 2018

Sexisme à l'université : conférence débat

à 18h30, Ecole Polytech Montpellier, Place Eugène Bataillon

Image

« En photographie, tout est une question de point de vue : par exemple, de là où je suis, je peux voir votre poitrine. »
Université Paul-Valéry de Montpellier
"Les filles de cet amphi, vous avez pu accéder à l'école seulement car le niveau scolaire masculin est en baisse."
Université - Hauts-de-France
"Votre présentation orale était très bien, le problème ce sont vos jambes et vos cheveux magnifiques… ça excite beaucoup l'interlocuteur en face de vous."
Université - Gironde
Témoignages collectés sur le Tumblr "Paye ta fac".

Le mois de mars est dévolu à la lutte pour les droits des femmes et le milieu étudiant se mobilise lui-aussi pour lutter contre le sexisme banalisé, la culture du viol et le harcèlement.
Mercredi 14 mars, le club Poly'earth et le Collectif de Luttes Etudiantes Féministes de Montpellier (CLEF Montpellier) organisent une discussion autour du sexisme à l'université.

Blagues salaces en soirée étudiante, affiches participant de la culture du viol, remarques sexistes ou homophobes d'un professeur, avances d'un assistant en échange de meilleures notes à un TP, commentaires sur la tenue d'une étudiante,… Le milieu universitaire n'échappe pas aux logiques sexistes. L'année dernière, la page "Paye ta Fac" s'est emparée de cette problématique et les témoignages ont déferlé, nous prouvant qu'il est encore nécessaire de lutter au quotidien contre les discriminations sexistes.

Cette discussion vise à réfléchir sur nos comportements quotidiens, en tant que concerné.e.s ou témoins. Comment réagir face à une situation discriminante? Afin que l'université reste un lieu où chacun et chacune puisse s'épanouir librement quelle que soit son apparence, son genre ou son orientation sexuelle, nous vous invitons à témoigner, réagir et proposer des pistes d'action concrète.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 14 MARS à 18h30 dans l'Amphithéâtre PEYTAVIN à l'école Polytech Montpellier au bâtiment 31 de la fac des sciences !

https://www.facebook.com/events/148061482535101/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 05:10

Semaine des droits des femmes

du 12 au 16 mars 2018
MDE Université Paul-Valéry Montpellier 3
Route de Mende, 34199 Montpellier

Mardi 13 mars - Le corps

12h - 14h, dans la salle Camproux : Atelier : Le consentement, auto défense et déconstruction
Isabelle Sentis, formatrice en Seito Boei et Solidaires étudiant-e-s

Cet atelier ce déroulera en deux temps. Pour commencer nous essayerons de définir ensemble ce qu’est le consentement. Dans un deuxième temps nous vous proposerons deux ateliers en non mixité. Un premier groupe pourra alors travailler sur l’affirmation de soi et l’auto défense, notamment grâce aux techniques du Seito Boei. Tandis que le second groupe, destiné aux personnes dont les attitudes envers le consentement font courir le plus de risques à autrui, travaillera sur la déconstruction des rapports de pouvoir et de domination hommes / femmes.

15h, dans la salle Camproux : Atelier : Contre les injonctions sexuelles faites aux femmes
Diglee, illustratrice féministe, co-auteur de Libres

Cet atelier et cette rencontre seront l’occasion d’échanger sur toutes les images que la publicité, la télévision, les clips, les magazines... renvoient du corps féminin. Bien que le sexe soit extrêmement présent autours de nous parlons en nous bien ? Dans leur ouvrage Libres, Diglee et Ovidie nous proposent de nous «foutre la paix» et d’accepter notre corps comme il est.

18h, dans la salle Camproux : Conférence : Les violences gynécologiques
Mélanie Déchalotte (journaliste et documentariste à France Culture, auteure du Livre noir de la gynécologie)
Tout au long de leur vie, les femmes mettent leur corps entre les mains des gynécologues: pratiques contraceptives, recours à l’avortement, grossesse, accouchement, ménopause, etc.
Si elles ont longtemps tu la maltraitance médicale, perçue comme inhérente à la condition féminine, les femmes osent désormais dénoncer les violences gynécologiques et obstétricales. Mais de quoi parle-t-on ? Comment définir et expliquer ces violences ? Peut-on les quantifier ? Quelles sont les conséquences de ces violences faites aux femmes ? Comment s’en protéger ?...
Cette conférence participe à la nouvelle réflexion féministe sur la réappropriation par les femmes de leur corps tout au long de leur vie sexuelle. Elle vise à éclairer sur les droits des patientes et à inviter les professionnels à mener une réflexion éthique et humaniste afin que les mauvaises pratiques cessent.

Mercredi 14 mars - Le rôle social
14h, salle Camproux : Conférence : Violences sexistes et sexuelles au travail
AVFT (association europééne contre les violences faites aux femmes au travail)
Le harcèlement sexuel au travail a été un sujet abondamment relayé ces derniers mois. Avec plus ou moins de précision. Pourtant, savoir identifier les différentes violences sexistes et sexuelles est primordial. Il est donc nécessaire de s’interroger sur la réalité de ces violences, comprendre leur cadre juridique, mais aussi combattre les idées reçues qui musellent la parole des femmes.
De quoi parle-t-on lorsqu’on évoque les violences sexistes et sexuelles au travail ? Comment les victimes réagissent-elles ? Quelles sont les stratégies mises en place par les harceleurs ? N’y a-t-il pas d’autres voies que la procédure pénale et le dépôt d’une plainte ?
C’est l’ensemble de ces questions qui seront évoquées lors de cette conférence.

18h, salle Camproux : Conférence : Les discriminations salariales
Marianne Collard (Membre de l’union syndicale solidaires)
La revendication féministe «à travail égal, salaire égal» est-elle toujours d’actualité ? Quels sont les moyens à mettre en oeuvre pour réduire l’écart salarial ? Lutter contre les discriminations de salaire est-ce suffisant pour réduire les inégalités femmes / hommes ?

ANNULÉ • Jeudi 15 mars - Relation couple / famille
16h : Conférence : La Charge Mentale
Aurélia Schneider est psychiatre, spécialisée en Thérapies Comportementales et Cognitives, auteur de La charge mentale des femmes ... et celle des hommes. Comment mieux la détecter pour prévenir le Burn Out
Le concept de charge mentale a surgit dans nos vie au printemps 2017 avec la force d'une évidence jusque là dissimulée. Il semble caractériser les femmes d'aujourd'hui obligées de penser à tout et même à demander de l'aide. Organisation de la vie domestique, de la vie au travail, gestion des repas, des vacances, du temps qui passe si vite... En réalité, que l'on soit célibataire, en couple, femme ou homme au foyer, chacun et chacune peut être concerné par une surcharge, mentale et aussi physiologique, avec pour conséquence possible, le burn out.
Comment la définir, l'identifier et quels sont les facteurs de vulnérabilité risquant d'entrainer une mauvaise tolérance individuelle à cette charge mentale ? Comment, enfin, organiser la vie et la survie du couple face à la charge mentale ?

Vendredi 16 mars - Masculinité / Féminité
14h, salle Camproux : Conférence : InterseXions: Langage et construction du genre
¤ Eric Mélac, Maître de conférences en linguistique, EMMA, UPVM)
Cette présentation a pour objectif d’engager une réflexion sur le rôle du langage dans notre construction du genre et de l’identité sexuelle.
Nous verrons comment le repérage social entre le masculin et le féminin émerge avant la conscience linguistique et comment les données langagières accumulées par les chercheurs sur le genre permettent d’éclairer nos intuitions sur les moteurs de discrimination des minorités sexuelles. Enfin, nous débattrons des outils que peuvent nous apporter les sciences humaines afin d’agir en faveur d’une meilleure justice et reconnaissance de l’identité de chacun.

https://www.facebook.com/events/176236246440180/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 16 Mar 2018, 22:17

Du 16 au 21 mars 2018

Journées de mobilisations pour l’élimination des discriminations raciales

À l’occasion de la Journée Internationales pour l’élimination des discriminations raciales du 21 mars prochain, le Collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 propose une semaine de rendez-vous à travers Montpellier et l’Hérault. L’objectif est de sensibiliser sur les questions des migrations et du racisme.

Les Journées de mobilisations pour l’élimination des discriminations raciales à Montpellier auront lieu du 16 au 21 mars 2018. Le programme est disponible sur le site de l’évènement : montpelliermars2018.wordpress.com

• Vendredi 16 mars, de 20h à 23h / à la librairie Scrupules : musiques, lectures contes, poèmes… : plus d’infos ici
• Samedi 17 mars, de 14h à 17h / Rencontre avec le CMB34 sur la place de la comédie à Montpellier
• Samedi 17 mars, de 14h à 17h / Théâtre de la Baignoire
• Samedi 17 mars, à partir de 18h / Réunion publique avec Claire Rodier (GISTI) au local d’Ensemble !
• Mercredi 21 mars, à 20h / Projection-Débat autour du film « Les Portes d’Arcadie »à la librairie La Mauvaise Réputation

http://unautrefutur.org/journees-de-mob ... ntpellier/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 26983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité