Soutiens ZAD NDDL

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede bipbip » 23 Oct 2016, 17:42

Mercredi 26 octobre 2016 à Saint-Nazaire

Appel à Rassemblement - NDDL – Saint-Nazaire - Nous ne sommes pas expulsables !

Des habitant.e.s de la zad veulent toujours avoir accès aux procédures les concernant.

Après être allé demander les procédures juridiques nous concernant aux avocats d’AGO-Vinci la semaine dernière, nous, groupes d’habitant.e.s de la ZAD, appellons à un rassemblement public ce mercredi devant le tribunal de Saint-Nazaire. Notre objectif reste intact : que les procédures mises en place de manière abusive à notre encontre soient révélées afin que nous puissions leur opposer des recours au tribunal. Une demande a été faite en ce sens par nos avocats au tribunal de Saint-nazaire il y a quinze jours mais est restée sans réponse. Pourtant toute décision de justice est censée être publique et accessible aux personnes concernées. Nous retournerons donc ce mercredi demander l’accès à ces procédures aux greffes du tribunal de Saint-nazaire. Nous appelons à être soutenu.e.s dans cette démarche par un rassemblement public.

Le gouvernement annonce toujours vouloir nous expulser de la zad et détruire nos habitats, espaces d’activités et fermes à la veille de la trêve hivernale. Pourtant, cette expulsion pose un sérieux problème en termes juridiques : la plupart d’entre nous n’avons jamais reçu de visites d’huissiers. Nous n’avons pas non plus été informé.e.s de procédures nous concernant pour nous rendre expulsables. Les habitant.e.s de la zad ont pourtant théoriquement droit à des procédures nominatives, à être défendu.e.s par un avocat et sont donc susceptibles d’obtenir des délais. Si des procédures anonymes ont été mise en oeuvre par Ago-Vinci, celles-ci sont abusives et contestables en droit.

Depuis plus de quinze jours, AGO-Vinci, la Préfecture et les tribunaux de Nantes et Saint-nazaire refusent de répondre aux demandes faites avec nos avocats de communiquer sur les procédures d’expulsion mises en oeuvre. En les cachant, Vinci, les tribunaux et la Préfecture nous mettent dans l’incapacité d’engager des recours face aux procédures qui nous visent. Nous devons en effet préalablement avoir accès à ces procédures pour en obtenir la rétractation. Cette rétention d’information montre qu’AGO-VINCI et la Préfecture, qui se targuent dans ce dossier de respecter la légalité, sont en réalité déterminés à passer outre le droit au logement.

C’est pourquoi nous avons décidé d’aller demander collectivement les informations nous concernant là où elles sont. Nous continuerons à le faire et ne lâcherons pas tant qu’on nous les cachera.

http://zad.nadir.org/spip.php?article4135



Mercredi 26 octobre 2016 à Foix

Réunion "se préparer à défendre la ZAD de Notre Dame des LAndes

Les alertes sérieuses sont là, il nous faut nous organiser pour riposter en cas d'attaque de la ZAD de NDDL, donc :

Réunion MERCREDI 26 OCTOBRE de 17h à 19h "COME CHEZ MEME", Halle St Volusien, à Foix :

A l'ordre du jour :
-Etat des finances
-Après le 8 octobre, quelle riposte si la ZAD est attaquée?
- Stand à la fête des FV le 29 à Daumazan.

https://ariege.demosphere.eu/rv/8506
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 24 Oct 2016, 09:01

Depuis Grenoble, défendre la zad de Notre-Dame-des-Landes
Le gouvernement ne cesse de répéter son intention d’expulser la zad de Notre-Dame-des- Landes cet automne.
À Grenoble, nous sommes nombreux.ses à ne pas vouloir le laisser faire : car l’existence même de cette zad, épine dans le pied de tout un système de plus en plus autoritaire, est en même temps une expérience politique précieuse et inspirante.
Retrouvons-nous vendredi 4 novembre à Antigone pour une soirée d’information, de solidarité, et pour voir ensemble comment s’organiser pour la suite !
18h30 : Apéro, table de presse
20h00 : Lectures d’entretiens réalisés sur la zad
20h30 : Projection
21h : Actualités de la zad et discussions
VENDREDI 4 nov. 16 À PARTIR DE 18h30 à Antigone 22 rue des Violettes
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 28 Oct 2016, 07:48

Une autre fournée de rendez-vous locaux en cas d'intervention sur la ZAD

LANNION Rassemblement à 12 h et à 18 h devant la mairie avec drapeaux, panneaux et zuzuvelas

POITIERS : En cas d’offensive policière, de grosse vague d’expulsions, de début des travaux sur la ZAD, retrouvons-nous le lendemain à 18:00, à Poitiers, place du marché (place Charles de Gaulle) côté terrasses. https://poitiers.demosphere.eu/rv/668

STRASBOURG : le soir même 1. Rassemblement devant la Préfecture du Bas-Rhin, place de la République 2. Informer les réseaux "amis" / chacun s’occupant d’informer ses réseaux pour le rassemblement. 3. Lors du rassemblement : agora pour décider d’actions éventuelles.

CERGY : Le jour J, rendez-vous à 19h devant la préfecture de Cergy (appel de Nui Debout Cergy / collectif NDDL 95)

PARIS : Le soir même en cas d’expulsion… Rdv 18h sortie du métro Belleville : http://www.nddl-idf.fr/2016/10/solidari ... xpulsions/

ALBI : Appel à se rassembler nombreux le soir même (dès le premier jour de l’opération) à 18h Place du Vigan pour manifester notre soutien

BORDEAUX : Appel à se rassemblement le soir même, RDV à 19 h place de la Victoire

SEVERAC : RDV à Sèverac le Château et prévoir : banderoles, affiches, tracts, palettes, pneus, café, nourritures,…

TOULOUSE : le jour même à 18H : RV à la Chapelle, 36 rue Danièle Casanova, pour départ en actions…

MONTPELLIER : Rassemblement à 12H & 18H. Devant la fontaine des 3 grâces sur la place de la Comédie.

GRENOBLE : rdv 19h place Notre Dame en cas d’expulsion. le lendemain à la même heure au "38" (rue d’Alembert).

LYON : rassemblement devant la gare Part Dieu à 18H, et à 14H le samedi suivant l’expulsion devant l’usine d’armement Vernay Carron à Saint étienne.

VALENCE : rassemblement champ de Mars à 19H
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede bipbip » 31 Oct 2016, 11:29

Appel à don pour nourrir la ZAD en cas d’expulsion

En pleine préparation contre les probables expulsions de la ZAD de NDDL, Le cartel des cantines en lutte de Rennes fait un appel à don pour finir de rassembler les batteries de cantines d’intervention !

Depuis quelques années se sont constitués à Rennes différents groupes de cantines avec pour objectif de nourrir les luttes politiques. Le mouvement social du printemps dernier contre la loi travail a donné l’occasion de mettre les énergies en commun pour préparer des repas pour les manifestations, les piquets de grève et les occupants et occupantes de la maison du peuple.

Ce processus se poursuit avec le soutien à la zad de Notre-Dame des Landes, où il est prévu d’aller cuisiner en cas de tentative d’expulsion, en lien avec le comité ZAD de Rennes. Pour cela, nous sommes en train de rassembler et d’acheter du matériel de cuisine pour mettre en place 2 batteries de cantine entière. Une fois complêtées, celles-ci pourront être mobilisées en cas d’expulsion de la ZAD, ou encore dans d’autres circonstances (occupation d’un lieu, cantine en centre-ville...).

La chouette cantine, le goupil, la cantine de la maison de la grève et la cantine mobile ATAB se regroupent donc dans Le cartel des cantines en lutte pour mutualiser force et matériel. 2000 repas ont ainsi été servi aux participant·e·s du week-end de mobilisation du 8/9 octobre à Notre-Dame des Landes.

Mais si une partie de ce matériel est d’ores et déjà réuni, les batteries de cuisine nécessaires pour nourrir plusieurs centaines de personnes au milieu du bocage ou sur une place de centre-ville ne sont pas encore complètes.
C’est l’objet de cet appel à don financier, qui peut aussi passer par des apports matériels https://www.lepotcommun.fr/pot/awi159aa.

Nous recherchons notamment en grande quantité et assez rapidement au vu de l’actualité menaçante du côté de la zad :
- seaux alimentaires de grandes contenance
- barquettes individuelles
- couverts plastique/carton/métal
- gobelets
- grands thermos

Pour les dons de matériels, il faut contacter le comité ZAD de Rennes : comitezadrennes(at)riseup.net
Il existe par ailleur une liste de besoins matériels plus complète sur leur site.

Évidemment, nous utiliserons aussi cet oseille par acheter de quoi nourrir la ZAD en cas d’expulsion (légumineuses, céréales, légumes, etc).

Alors, réservez votre table en avance !
Et on se retrouve sur place en temps et en heure.

Le cartel des cantines


https://expansive.info/Appel-a-don-pour ... ulsion-181
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede bipbip » 01 Nov 2016, 15:03

Grenoble vendredi 4 novembre 2016

Depuis Grenoble, défendre la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Le gouvernement ne cesse de répéter son intention d’expulser la ZAD de Notre-Dame-des-Landes cet automne. À Grenoble, nous sommes nombreux.ses à ne pas vouloir le laisser faire : car l’existence même de cette ZAD, épine dans le pied de tout un système de plus en plus autoritaire, est en même temps une expérience politique précieuse et inspirante.

Retrouvons-nous vendredi 4 novembre à Antigone pour une soirée d’information, de solidarité, et pour voir ensemble comment s’organiser pour la suite !

- 18h30 : Apéro, table de presse
- 20h00 : Lectures d’entretiens réalisés sur la zad
- 20h30 : Projection
- 21h : Actualités de la ZAD et discussions

Antigone, café-bibliothèque, 22 rue des violettes, 38100 Grenoble

https://grenoble.indymedia.org/2016-10- ... -la-zad-de



Ivry-sur-Seine (94) vendredi 4 novembre 2016

Soirée de lancement d'un comite 94 pour défendre la ZAD

Contre l'aéroport de Notre-Dame des Landes

Depuis la tentative d'expulsion de la ZAD de Notre-Dame des Landes en 2012, des centaines de comités locaux de soutien se sont constitués dans toute la France. Partout, ils relayent les infos, organisent le soutien à la ZAD, font vivre le refus de l'aéroport et son monde. Mais il n'y en a pas encore dans le Val de Marne : il est l'heure de réparer cet oubli !

Du point de vue écologique, l'hypocrisie est à son comble : la ratification du traité final de la COP21 s'accompagne d'une détermination sans faille de Manuel Valls à construire un nouvel aéroport grandiose près de Nantes. Est-il utile ? Non, tout le monde le sait et même Ségolène Royal le répète à longueur de journée. Mais finalement peu importe puisque son utilité, si elle était prouvée, serait de développer le trafic aérien au moment même où l'urgence est de le réduire.

Du point de vue démocratique, le gouvernement entend bien finir son mandat toujours plus à droite, sans jamais écouter les revendications populaires qui ont pourtant repris du souffle avec la contestation de la loi Travail.

Du point de vue politique, un conflit se développe autour non seulement de l'aéroport mais aussi de la zone agricole occupée par celles et ceux qui s'y opposent : la ZAD, pour Zone A Défendre. Nombreux sont les responsables politiques qui affirment désormais qu'il faut d'urgence « en finir avec la ZAD ». Ils ne supportent plus la construction de pratiques d'autonomies qui dure maintenant là-bas depuis des années. Ils ne supportent plus que des centaines de gens s'organisent par eux-mêmes pour cultiver des terres, pour élever des bêtes, pour vivre sur un territoire à partir de leurs besoins et de décisions collectives. Ils ne supportent plus les alliances étonnantes qui se nouent à Notre-Dame des Landes : entre mouvements paysans et militants proches des idées anarchistes, entre des personnes membres de partis politiques et d'autres qui s'en sentent très loin, entre gens de tous âges venus de tous bords.

Tout ça, ce qu'ils ne supportent pas, c'est justement ce que nous voulons défendre ! Nous pensons que des centaines, peut-être des milliers de personnes dans le Val de Marne sont contre cet aéroport et qu'elles pourraient participer à de futures mobilisations. Manifestations à Paris et à Nantes, rassemblements, actions en tous genre pourraient avoir lieu dans les semaines qui viennent pour arracher l'abandon du projet. Les récentes déclarations contradictoires du gouvernement concernant l'aéroport ne font pas dévier le mouvement de défense de la ZAD : si une opération d'expulsion était déclenchée, une réaction immédiate aurait lieu dans toute la France. Nous avons envie de contribuer à notre modeste mesure à ce qu'elle soit réussie dans le Val de Marne. C'est pourquoi nous proposons de constituer un comité 94 pour la défense de la ZAD contre l'aéroport de Notre Dame des Landes.

Des habitantes et des habitants du 94 qui sont déjà allés un jour, une semaine ou des mois sur la ZAD et se préparent à la défendre

Pour se rencontrer, échanger sur les différentes formes de soutien possible à la ZAD et préparer la réaction en cas de nouvelle tentative d'expulsion, venez donc à la

Soirée de lancement du comité ZAD94

Vendredi 4 novembre 2016 / 18h-21h
Maison de la citoyenneté
25 rue Jean Jacques Rousseau, Ivry sur Seine

https://paris.demosphere.eu/rv/50692
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede Pïérô » 02 Nov 2016, 01:34

Paris, 4, 5 et 6 novembre 2016

barricades de livres et de mots
en attendant de défendre la ZAD

La ZAD de Notre-Dame-des-Landes est de nouveau menacée d'expulsion pour y construire un aéroport aussi inutile que nuisible. En venant planter un bâton le 8 octobre dernier, des milliers de personnes de tous horizons sont venues prêter serment - le serment de défendre la ZAD en cas d'expulsion en se rendant sur place ou en menant des actions en région.

Certaines d' entre-elles, issues du monde des livres, des lettres et des savoirs, se sont retrouvées au Taslu, la nouvelle bibliothèque de la ZAD.

En attendant d'avoir à défendre la ZAD, menacée à tout moment d'évacuation, quoi faire ? Nous proposons d'abord d'apporter le 5-6 novembre au Taslu un livre qui nous tient à coeur, un livre de lutte et d'espoir, comme on apporte une pierre à une barricade. Prêtons ensuite main forte aux divers chantiers en cours. Et puis prenons surtout l'engagement de venir défendre la ZAD ou de participer aux actions décentralisées en cas de tentative d'expulsion.

Pourquoi ? Nous faisons face dans nos milieux professionnels à des pratiques majoritaires où la richesse et la dignité des savoirs est gangrénée par l'emprise destructrice des pouvoirs financiers ; par un utilitarisme économique qui stérilise la création et la pensée ; par des logiques de compétition, de fragmentation, de précarisation et d'"attractivité" ; par le mépris des élites « intellectuelles » envers l'urgence des enjeux écologiques, la ruralité, et les radicalités politiques ; et enfin par un recul de la démocratie et de la collégialité dans nos institutions où prospèrent les dominations d'argent, de statut et de genre.

Fin août, des charpentier.e.s se sont rendu.e.s à la ZAD pour construire un bâtiment en bois. Une façon d'interroger les pratiques majoritaires de leur milieu professionnel en mettant au service de la lutte leur savoir-faire. Dans le même esprit, c'est à la création de "zones à défendre de la pensée" que nous voulons appeler en venant sur la ZAD où s'inventent de nouvelles formes de production de savoirs, dégagées des contraintes de hiérarchie, de monopolisation, d'appropriation, de compétitivité et de rentabilité, dans lesquelles savoirs théoriques et savoirs pratiques sont systématiquement associés - du maraîchage au cinéma, de la radio à l'inventaire de la faune, de la boulangerie à l'histoire des luttes.

La ZAD n'est pas une « zone de non droit » : c'est un monde d'auto-organisation, de création de communs hors de la marchandise, d'échange de savoirs et d'agriculture paysanne, de féminisme et de solidarité avec les migrants, un monde où se déploient de nouvelles façons d'habiter le territoire et de se soucier du vivant. C'est un puissant terreau qui fertilise les imaginaires politiques, un lieu auquel nous sommes puissamment attachés, une richesse que nous sommes résolus à défendre.

Les prises de parole commenceront dans l'amphi Furet le 4 novembre (105 boulevard Raspail, 75006) de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales de 18h à 21h.

Les discussions continueront dans les bus jusqu'à Notre-Dame-des-Landes.

Le départ se fera le samedi 5 novembre à 9h et le retour le dimanche autour de 22h place de la Nation à Paris.

Pour ceux qui souhaitent nous rejoindre d'autres régions, nous pourrons vous mettre en contact pour organiser des co-voiturages.

Chacun.e apportera de quoi contribuer aux repas ; pour les frais de bus, précision à venir, mais prévoir environ 35/40 euros par personne.

Pour faciliter l'organisation, merci de remplir le formulaire ici:

https://framadate.org/A2tv8o26KaqRYoLr

A bientôt !

https://paris.demosphere.eu/rv/50663
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede bipbip » 03 Nov 2016, 18:38

Lyon

Appel à dons concernant une possible tentative d’expulsion de la ZAD

« La ZAD est un lieu où l’on respire mieux que partout ailleurs en France et c’est pourquoi elle sera férocement défendue ». Appel à dons pour préparer la défense de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

« […] le bruit de l’hélicoptère tente de briser notre concentration. Il tourne, désormais quotidiennement, là-haut où les avions ne volent pas, répandant sa rumeur de guerre et de reconquête. César guette et cherche à impressionner. Parfois il se met légèrement sur le flanc, pour nous mieux observer. Est-il surpris par la ronde des tracteurs qui depuis quelques jours déposent des balles de foin aux carrefours ? Par ces comités de soutien qui viennent repérer les lieux les plus stratégiques où ériger leurs barricades ? Par les formations qui chaque fin de semaine regroupent plus de cent personnes venues se préparer aux expulsions annoncées ? Peut-être l’est-il davantage encore de tous ces gestes qui perdurent. Sylvie et Marcel qui soignent leur troupeau, les moissons du sarrasin, un fest-noz célébrant la récolte de patates, quatre-vingt charpentiers bâtissant l’ossature d’un gigantesque hangar ou une bibliothèque tout juste inaugurée. Son regard peut-il embrasser avec les 2000 hectares toute la richesse de la vie qui les peuple ? Celle qu’il prétend détruire dans le mois à venir... »

(« Valls sans retour », tribune parue dans Libération le 12/10/2016)

C’est presque devenu cyclique. À chaque menace d’expulsion de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le mouvement en profite pour se renforcer : manifs d’ampleur et construction de nouveaux lieux sur la zone. C’était le cas le 17 novembre 2012, en pleine opération César avec 40 000 personnes débarquant sur place. Et un petit village – la Châtaigne – érigé en moins d’une semaine. C’était encore vrai le 27 février 2016 où la quatre voies Nantes-Vannes fut envahi toute la journée jusque dans la nuit par des milliers de manifestants. Un mois auparavant, plusieurs centaines de personnes avaient répondu à l’« appel d’offres de la ZAD » pour « la construction d’un avenir sans aéroport » et avaient passé un week-end à bricoler/renforcer plusieurs lieux de la zone. Le 8 octobre dernier n’a pas fait exception à la règle. Alors que de plus en plus de rumeurs d’évacuation circulent et que le gouvernement martèle que, les recours juridiques épuisés, les travaux vont pouvoir bientôt débuter, l’appel de la ZAD à venir manifester fait carton plein. Plusieurs dizaines de milliers de personnes débarquent des quatre coins de la France et défilent bâton à la main. La manif se termine par un serment collectif où tout le monde jure de revenir défendre la ZAD en cas d’intervention policière. Coté « infra-structure », deux hangars sont en passe d’être montés. L’un appelé « hangar de l’avenir » (avec un atelier menuiserie et charpente et un espace pour penser l’usage commun des forêts). Et l’autre, un hangar métallique, toujours en construction, situé juste au bord de la ZAD, près du Liminbout.

Là où les intimidations gouvernementales devraient produire de la peur et de la résignation (« nous ne tiendrons jamais ce territoire, on ne peut rien construire de pérenne ici... »), c’est l’inverse qui se vérifie : plus ils menacent la zone, plus elle gagne en puissance.

Et pourtant, le gouvernement n’en démord pas. « Un référendum a eu lieu. L’expulsion se prépare méthodiquement et les travaux vont commencer, c’est une question de temps » répètent-ils sur les ondes. Il faut dire qu’en étant aussi impopulaire, le gouvernement Valls n’a plus grand chose à perdre. Flatter les affects micro-fascistes ambiants en virant la jungle de Calais et en s’apprêtant à faire de même pour la ZAD, c’est peut-être une des dernières cartouches du quinquennat Hollande. En même temps, au sein des hautes sphères de l’appareil d’État, on sent qu’ils ne sont pas si déterminés que ça. Royal est opposée à toute intervention policière et propose « d’arrêter les frais ». Hollande, dans son dernier livre, confessait que le projet ne se ferait probablement jamais. Cazeneuve, avec déjà un mort pendant les affrontements sur la ZAD de Sivens en octobre 2014, ne semble pas si téméraire que ça. Reste seulement Valls qui est sur la ligne « dure » : une expulsion dans tous les cas et des travaux qui commenceraient en 2017/2018 (selon ses dernières déclarations).

Alors expulsion prochaine ou non ? C’est difficile à prédire. Et sans doute qu’eux-mêmes ne le savent pas, tant ils semblent désormais, à 6 mois de l’élection présidentielle, naviguer à vue. Essayant de gérer tant bien que mal tout ce qui déborde ça et là : mouvement du printemps contre la loi Travail, migrants à Calais et ailleurs, policiers d’extrême droite dans les rues, fin de règne désastreuse pour la gauche, etc. Pour autant, l’éventualité que les gendarmes mobiles ne débarquent pas sur la ZAD cette année ne signifie pas qu’ils abandonnent définitivement la partie. Tôt ou tard, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, zone où l’idée de gouvernement est devenue ridicule et où la vie s’organise en dehors du carcan étatique et marchand, sera attaquée ; cela ne fait aucun doute. À ce stade-là, ce n’est plus le problème de l’aéroport qui importe d’un coté (de la ZAD) comme de l’autre, mais bien l’existence réel d’un territoire hors-contrôle et sa possible contagion au-delà de la Loire-Atlantique.

Donc il faut défendre la ZAD (comme le rappelait un petit livre du collecitf « Mauvaise Troupe" sorti début 2016 [1]), préparer avec minutie cette séquence. Envisager la défense physique d’un territoire contre une agression extérieure avec un ennemi supérieur militairement revient à se placer dans les conditions d’une guerre asymétrique, soit LE type de conflit par excellence de l’époque. Dans cette configuration, il y a bien sûr l’opposition physique à l’avancée des machines et de la police [2].

Mais cela veut dire plus. S’opposer à une opération de police de l’envergure de celle qui se prépare veut dire être prêt à durer, à tenir dans le temps, c’est-à-dire une fois les check-points et la pression policière installés, à pouvoir continuer à vivre sur place, à accueillir des camarades, à entretenir les circulations entre les les différents lieux de la ZAD (et avec « l’extérieur »), etc. Dans la résistance qui s’annonce, il y aura une dimension du tenir bon. Il faudra se doter de capacités matérielles et spirituelles afin de s’installer sereinement dans une situation d’occupation policière, peut-être sur du moyen terme. Dans le Val de Suse, cela fait maintenant cinq ans [3] que le mouvement No-Tav a du faire face à l’occupation militaire du chantier de la ligne Lyon-Turin.

Très concrètement, cela veut dire que c’est dans notre capacité à pouvoir massivement accueillir et orienter les soutiens, à monter des campements de fortune, à rester mobile tout en défendant les lieux qui nous sont chers, aussi bien que dans notre capacité à répandre le conflit en dehors de la ZAD et à faire en sorte que le paysan laitier du coin puisse continuer à circuler avec son camion citerne, que résident la victoire la ZAD. Le FLN n’a pas gagné la guerre d’Algérie militairement mais par le fait que l’occupation française est devenue à la longue intenable pour l’occupant. Qu’il n’avait plus d’autre choix que de partir.

C’’est pourquoi un certain nombre de matériels et d’équipements sont nécessaires pour renforcer les lieux de la zone :
matelas,
bâches,
vélos (VTT ou qui puissent rouler sur des sentiers),
nourriture non périssable (pâtes, riz, etc.),
café, thé & chocolat,
grandes casseroles,
couvertures de survie,
matériel médical,
toute autre chose qui vous paraîtra appropriée à la défense de la ZAD et à l’édification d’un campement mobile.

Vous pouvez apporter tout cela jusqu’au 19 novembre à la librairie La Gryffe, 5 Rue Sébastien Gryphe, 69007 (métro Saxe-Gambetta). Horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 14h à 19h. Un camion se chargera d’amener l’ensemble à Notre-Dame-des-Landes.

Des zadistophiles lyonnais


[1] Et disponible gratuitement ici https://constellations.boum.org/spip.php?article125

[2] Opposition que des élus d’EELV ont par avance condamné moralement dans un texte transpirant la mauvaise foi et la bêtise http://www.liberation.fr/debats/2016/10 ... es_1523245, une sorte de dissociation préventive.

[3] En fait depuis la reprise par les forces de l’ordre du presidio de la Maddalena pendant l’été 2011


https://rebellyon.info/Appel-a-dons-con ... ible-17098
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 04 Nov 2016, 09:07

Appel de la coordination régionale des comités locaux de la région PACA en cas de tentative d’expulsion
Image

En cas de tentative d’expulsion de la zad de Notre Dame des Landes, la coordination régionale des comités locaux de la région PACA appelle à se rassembler le jour même devant les mairies à 17h et à bloquer l’A7 les jours suivants.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 05 Nov 2016, 09:34

BREST : Rassemblement le soir même à 18h devant la mairie. Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h30 au parking de Kerfautras.
CAEN : rdv place bouchard à 18h le jour même.
MONTS D’ARRÉES : Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h30 au roc’h Trédudon.
MORLAIX : Rassemblement le soir même à 18h devant la mairie. Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h devant le parking des impots, le Pouliet.
QUESTEMBERT : rassemblement au rond point de bel air (axe vannes/redon) le jour même à 17h30 (contact : collectifzadquestembert@riseup.net)
QUIMPER : Rassemblement le soir même à 18h devant la pref’. Le lendemain départ en convoi : rdv à 10h30 derrière la gare, a l’espace associatif.
ST MALO : en cas d’expulsion ou de démarrage de travaux sur la zad de Notre Dame Landes, rassemblement pour marquer notre soutien le soir même de l’annonce à 18 heures, sur le parvis de la médiathèque de Saint-Malo, coté gare
LONS LE SAUNIER : rassemblement le lendemain de l’intervention à 18 H place de la liberté
CHAMBERY : rassemblement le jour même de l’alerte si expulsion ou début des travaux devant la Préfecture à 12h30 et 18h. Constitution en cours de listes d’alerte par SMS, prendre contact avec des membres du collectif NDDL 73.
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 18 Nov 2016, 21:21

ANGERS : Rassemblement le soir-même à 18 heures place du château. Une action concertée est d’ores et déjà prévue, le déroulement en sera donné sur place.
Un veilleur restera au château pour diriger les éventuels retardataires. Apportez chasubles, panneaux et café chaud.
Cholet Le jour de l’éventuelle tentative d’expulsion RDV devant la sous-préfecture de Cholet à 18h.
Guingamp Rassemblement à 18 h 30 place du Champ au Roy (médiathéque) avec de quoi faire du bruit. Les autres actions prévues seront proposées ce soir là.
LANGON : En cas d’intervention policière et/ou de début des travaux sur la ZAD, rassemblement le lendemain à 18H devant la sous-préfecture de Langon (33) contact : collectif nddl sud-gironde zad.sudgironde@riseup.net
LAVAL En cas d’expulsion et/ou début de travaux : rendez-vous le jour même dès 18 H place de la Mairie à Laval Contact : stop.nddlmayenne@riseup.net
GAP rendez-vous à 18h devant la préfecture de Gap (Hautes-Alpes) le jour des 1ères expulsions et/ou travaux, pour se retrouver s’organiser pour faire d’autres actions dans les jours suivants (des choses sont déjà prévues...)
SAINT BRIEUC : Le collectif de Saint Brieuc appelle à se rassembler devant la préfecture à 18 heures en cas d’attaque de la ZAD le jour j.
Saint Gaudens rassemblement le jour-même 17H devant la préfecture de St-Gaudens le lendemain des 12H sur la place Jean Jaures de St-Gaudens
TOURS : le jour même à 18h place Jean Jaurès. Contact : nddl_37@riseup.net
Vannes Le premier jour des expulsions ou démarrage des travaux, rassemblement à 18 heures devant la préfecture, rassemblement en lien avec des agriculteurs de " Copain 56". Ce soir là, nous déciderons collectivement de la forme à donner dans les jours suivants à notre opposition déterminée
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02


Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede Pïérô » 28 Nov 2016, 21:52

Besançon

Communiqué de presse signé du collectif des opposants à l'aéroport de Notre Dame des Landes de Besançon

Notre Dame des Landes, Où est la justice ?

Appel à vigilance


La cour administrative d’appel du tribunal de Nantes, contre l’avis du rapporteur public et à la surprise générale, a rejeté les requêtes déposées contre les arrêtés autorisant les travaux de construction de l’aéroport de Notre Dame des Landes. Il est extrêmement rare qu’un tribunal aille à l’encontre des préconisations du rapporteur public et l’on peut légitimement s’interroger sur l’indépendance de cette justice vis-à-vis de l’Etat et surtout des intérêts financiers comme ceux de Vinci.

A l'heure où les experts prédisent une augmentation sans précédent des températures, où les médias annoncent une diminution de moitié du nombre d'animaux sauvages en 40 ans, où les paysans perdent tous les 7 ans l'équivalent des terres labourables d'un département, où la France est déjà suréquipée en aéroports, la plupart sous-fréquentés et ne fonctionnant qu’avec des subventions publiques, notre Premier Ministre Manuel Valls a annoncé le maintien du projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, en complet désaccord avec la COP 21.

Le danger d’une expulsion des paysans et des habitants de la ZAD se précise. Le Collectif Notre Dame des Landes de Besançon réaffirme son total soutien aux paysans et habitants de la Zone à Défendre, et ne restera pas sans réagir.

En cas d'expulsion, nous appelons à un rassemblement immédiat à 18h devant la préfecture de Besançon. Nous déciderons sur place des actions à venir. Nous encourageons aussi, celles et ceux qui le pourront, à se rendre à Notre Dame des Landes.

Le collectif des opposants à l'aéroport de Notre Dame des Landes de Besançon


http://groupe.proudhon-fa.over-blog.com ... n=politics
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 01 Déc 2016, 18:11

-- Complément mobilisation - le premier samedi après toute opération de travaux ou d'expulsion, appel à convergence sur la zad.

Ceci est un appel commun du mouvement anti-aéroport, appel issu des dernières assemblées.

Face à tout démarrage de travaux ou d'expulsion, la priorité sera de réagir et résister massivement dès le premier jour et tout au long de la semaine, sur place, dans la région et au-delà. Toutefois, l'assemblée du
mouvement et ses diverses composantes appellent aussi à converger en nombre sur la zone, le samedi qui suivrait le démarrage d'une opération.
Cet appel répondrait alors à une présence persistante de forces de police ou de chantiers sur le terrain. Cet appel ne se substitue pas aux manifestations d'ores et déjà annoncées dans différentes villes par
les comités de soutien le samedi. Il s'agit de porter aussi une réaction large et commune du mouvement directement sur la zad. Suivant les circonstances de l'opération, il pourra alors s'agir de bloquer un
chantier ou d'y reprendre place, de replanter des arbres sur un espace défriché ou de reconstruire des habitats, de rompre collectivement un encerclement policier et d'apporter du ravitaillement...

Il s'agit de rester vigilants dans les jours et semaines à venir.

Pour + d'infos acipa-ndl.fr – zad.nadir.org
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 17:08

Paris mardi 13 décembre 2016

Appel « Comités Zad Partout ! »

Face aux menaces d'expulsion des milliers de personnes sont prêtes à venir défendre la Zad coûte que coûte. Pour ceux qui ne pourraient se rendre sur place, les différentes composantes de la Zad appellent à multiplier les actions de blocage économiques et d'occupation de lieux de pouvoir. Quelles que soient les modalités des tentatives d'évacuation, ce sont ces actions qu'il nous faut d'ores et déjà envisager et préparer à Paris et en Île-de-France

Nous avons tout à gagner à nous inspirer de l'expérience de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Au sein de la Zad, les divergences qu'elles soient théoriques ou pratiques, aussi profondes soient elles, n'engendrent pas l'inanité politique. Au contraire, ce sont ces différences qui impulsent de la fécondité à un endroit où tout le monde a réalisé bien vite que l'ennemi était celui qui voulait s'attaquer à leur territoire existentiel commun.

Le mouvement du printemps dernier nous a montré qu' une effervescence conséquente dans la lutte découlait d'une présence politique préalable. Nous considérons que la rapidité et l'efficacité de notre réaction en cas d'intervention policière dépendra de la densité du maillage des comités de soutien que nous aurons su créer là où nous nous trouvons. Cette densité correspondra aussi à notre puissance et ce, au-delà de l'expulsion.

Nous appelons toutes les universités, écoles, lycées, collèges, entreprises, primaires, maternelles, crèches à créer leurs comités Zad.

Rendez-vous pour une AG ouverte le 13 décembre à 18H30
au local étudiant 105 boulevard Raspail.

Contact : comitezadehess@lists.riseup.net

http://paris-luttes.info/appel-comites-zad-partout-7212
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28806
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutiens ZAD NDDL

Messagede digger » 12 Jan 2017, 08:48

Création d’un groupe de soutien aux luttes de territoires dans l’Essonne

Nous initions une première réunion en vue de constituer un comité dans l’Essonne qui prenne en compte la résistance à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et des luttes foncières en Île-de-France et ailleurs.

Appel à constitution d’un groupe de soutien aux luttes de territoires.

Soutenir une ZAD et préserver les terres nourricières, c’est offrir une alternative à l’aménagement d’un nouvel aéroport (celui de Notre-Dame-des-Landes). C’est envisager notre avenir, celui de notre environnement et des générations futures débarrassées des lobbies des constructeurs, industriels et autres aménageurs qui pillent nos sols, nos ressources naturelles et détruisent les écosystèmes.

Résister contre la bétonnisation du vivant, c’est aussi défendre notre autonomie alimentaire et les alternatives agricoles.

Rejoignez-nous pour en débattre le *mercredi 18 janvier 2017* (à partir de 19h) et nous organiser pour la *sauvegarde des communs* !

L’Attribut, un espace associatif et autogéré nous accueille à *Draveil* (22 Ter Avenue Paul Lafargue) proche de *Juvisy-sur-Orge* (91) en Val de Seine.

Partage de légumes-Soupe-Café...
digger
 
Messages: 2058
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités