Seine-Saint-Denis (93)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 17:15

Mardi 13 décembre 2016 à Saint-Denis

Présentation de la revue Z n°10
« Bonnes Femmes, Mauvais Genre »

Le numéro 10 de Z, revue itinérante d'enquête et de critique sociale, intitulé "Bonnes Femmes, Mauvais Genre" traite de questions de genre à partir d'enquêtes de terrain réalisées à Marseille.

Nous vous proposons de venir rencontrer un rédacteur et une rédactrice de la revue qui nous parlerons de ce numéro.

La rencontre sera suivie d'un repas participatif, vous êtes invité.e.s à amener boisson ou nourriture selon vos moyens et vos envies.

Site web de la revue : http://www.zite.fr/

à 19h, Local de la Dionyversité, 4 Place Paul-Langevin, Saint-Denis (93)

Image

Edito

Le 28 avril 2016, à Marseille. Bien après la fin du parcours officiel, la manifestation contre la loi Travail part en petites foulées jusqu'au cours Julien, où une grêle de grenades lacrymogènes atterrit sur les terrasses, pleut jusque dans les tasses de café, noyant dans une brume toxique le square où les enfants jouent. Une heure plus tard, à l'entrée du tunnel qui sépare le centre-ville du quartier de la Belle-de-Mai, un cortège de lycéen.nes est visé à hauteur de visage par les Flash-Ball de la police, et des amies en escapade sur la voie ferrée terminent au poste.

Ce printemps, en plein mouvement social, l'équipe de Z - composée pour ce nouvel opus d'une dizaine de rédactrices, d'un rédacteur et d'un graphiste - enquêtait à Marseille, au prisme de questionnements féministes. Sans y prendre garde, nous avions d'ailleurs loué, pour nous réunir, un appartement situé... place des Marseillaises. Au même moment, un an après le procès du Carlton à l'issue duquel Dominique Strauss-Kahn a été relaxé malgré de fortes présomptions de viol sur des prostituées, 13 femmes politiques sortaient du silence pour dénoncer les agissements sexistes du député écologiste et vice-président de l'Assemblée Denis Baupin. Des « histoires de bonnes femmes », a commenté le député Pierre Lellouche. Nous nous débattions alors justement dans nos propres histoires de bonnes femmes : échafauder des plans alambiqués pour faire garder sa fille, décou- vrir que sa grossesse « n'évolue pas » , soutenir une copine frappée par son compa- gnon, se faire rattraper par une maladie touchant principalement des femmes... Pour une fois, la matière quotidienne de nos tourments intimes devenait maté- riau de travail, piste d'enquête, source de la critique sociale.

Il y a pourtant des choses que nous ne vivons pas, fortes du privilège d'appartenir à cette majorité qui ne ressent pas le besoin de se nommer : les rédactrices de Z sont presque toutes hétéros, presque toutes blanches, presque toutes issues de la classe moyenne. Pour les femmes pauvres, les ouvrières, les lesbiennes, les Noires, les Sourdes, les musulmanes, les obstacles se croisent et parfois s'additionnent au point de menacer leur droit d'exister socialement.

Le programme de la course à la compétitivité dernièrement incarnée par la loi Travail est connu : mise au pas de la main-d'œuvre et précarisation généralisée. Pour l'appliquer, guerre de classes et division sexuelle fonctionnent main dans la main. En face, nous voudrions savoir nous défendre en tant que femmes et d'un même mouvement remettre en cause la notion même de « femme ». Tenir ensemble ces deux bouts de la pensée féministe n'est pas chose aisée : il nous reste du boulot...L'absence de la question de la transidentité dans ce numéro en constitue une limite.

Sans attendre l'articulation parfaite, le Z n°10 déboule avec un équipage de femmes qui s'arment pour un monde meilleur ; celles qui affrontent le mépris, le paternalisme et les stéréotypes pour arracher ce qui leur est dû ; celles qui déploient une inventivité foisonnante pour réinvestir leurs corps et transmettre leurs savoirs. Leur soif de justice et leur désir de solidarité, patiemment, pulvé- risent un à un les stigmates du mauvais genre.

https://paris.demosphere.eu/rv/51658
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 17 Déc 2016, 02:41

Dimanche 18 décembre 2016 à Montreuil

Projection « Salaud d'argent »
que ma langue s'attache à mon palais

Nous avons le plaisir de projeter à la Parole Errante le film collectif à vingt-deux mains du Groupe Boris Barnet intitulé

Salaud d'argent (Que ma langue s'attache à mon palais)

le dimanche 18 décembre à 16h
à la Parole Errante
9 rue François Debergue à Montreuil
métro Croix-de-Chavaux

entrée à prix libre

Salaud d'argent (Que ma langue s'attache à mon palais) est une fiction en 16mm noir et blanc tournée entre 2008 et 2014 dans le bâtiment occupé par la coordination des Intermittents & précaires d'Île-de-France et ses entours. Ce film a été conçu et interprété par des protagonistes de cette coordination, qui fut expulsée. La fable de ce film-essai, extraite de la littérature
américaine, se déroule en 1938, dans un café à proximité de la gare de Chicago. Il y est question du récit d'un départ soudain et définitif qui doit s'effectuer dans les 22 minutes, temps nécessaire à une explication. Nous sommes en 2008 dans le XIXe arrondissement de Paris, lorsque commence le tournage. C'est la crise dite des « subprimes » et nous savons que le lieu qui nous abrite est voué à une proche démolition.

Groupe Boris Barnet, 2016, 33', 16mm N&B

https://paris.demosphere.eu/rv/51912
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 11 Jan 2017, 09:44

Jeudi 12 janvier 2017 à Montreuil

Projection débat « Les coups de leurs privilèges »
Documentaire

à 20h, La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
9 rue François Debergue, Montreuil (93)

En France, chaque année, entre 10 et 15 personnes non-armées meurent pendant ou suite à une interpellation par les forces de l'ordre. Dans la majorité des cas, il s'agit de personnes issues de la colonisation ou de l'esclavage, vivant dans les quartiers populaires. Les policiers sont rarement jugés, et lorsque c'est le cas, ils écopent d'une peine symbolique ou de quelques mois de sursis, ce qui n'a aucun impact sur leur carrière professionnelle. Ce film traite de deux cas: celui de Wissam El-Yamni, décédé suite à une interpellation le 1er janvier 2012 à Clermont-Ferrand, et celle de Morad Touat, décédé le 4 avril 2014 à Marseille.

Il rend hommage aux luttes de l'immigration qui ont eu lieu depuis les années 60 jusqu'à aujourd'hui sur cette question, et analyse le rôle de la police dans le système de socio-apartheid français.

https://paris.demosphere.eu/rv/52058

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede Pïérô » 17 Jan 2017, 00:04

Jeudi 19 janvier 2017 à Saint-Denis

Projection-débat
L'autre 8 Mai 1945: Sétif, Guelma, Kherrata, Histoire d'un crime d'Etat

à 19h, La Belle étoile / Jolie Môme
14 allée Saint-Just, La Plaine Saint-Denis (93)

Les Amis du Monde Diplomatique vous invitent à une projection-débat : « L'autre 8 Mai 1945 : Sétif, Guelma, Kherrata, histoire d'un crime d'Etat »

Nous projetterons le film documentaire « Mémoires du 8 Mai 1945 » réalisé en 2007.

Le 8 mai 1945, à Sétif, petite ville de l'Est algérien, on fête l'armistice. Dans le cortège, parmi les drapeaux alliés surgit un drapeau algérien, symbole d'indépendance. La police tire sur la foule. C'est l'émeute. Dans toute la région, la répression menée par l'armée française va faire des milliers de victimes.

Ce documentaire-film est riche en témoignages de personnes ayant vécu le drame du 8 mai 1945 dans plusieurs régions de Sétif, Amoucha, Ain El Kebira, Ain Sebt, Kherrata, Melbou, ainsi que de certaines personnalités comme le président de la fondation 8 mai 1945 M. Bachir Boumaza et le journaliste américain Landrum Bolling qui était sur place le jour des massacres.

La projection sera suivie d'un débat avec Mariem Hamidat, réalisatrice et Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire.
• Mariem Hamidat : « Enfant d'immigrés de Sétif, personne dans ma vaste famille ne m'a jamais raconté les événements sanglants du 8 mai 1945. Aujourd'hui, j'ai besoin de savoir pourquoi. Des témoins vivent encore et c'est auprès d'eux que j'ai recueilli ces témoignages. Pour comprendre le silence qui a suivi les cris de souffrance de ma part algérienne.»
• Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire. Avec M. Kaki, président de l'association Les Oranges, à l'initiative de l'appel pour la reconnaissance de ces massacres comme crime d'Etat et du « Collectif Unitaire pour la reconnaissance des crimes d'Etat en Algérie » : Il est impossible de célébrer l'anniversaire de la victoire contre le fascisme sans vouloir arracher à l'oubli ce qui s'est passé en Algérie ce même 8 mai et les jours suivants.

Des manifestations pacifiques à Sétif, Guelma, Kherrata et la région ont été réprimées dans le sang ; des dizaines de milliers de civils Algériens ont été massacrés par la police, la gendarmerie, les milices armées par les autorités locales, l'Armée Française, agissant sur ordre de l'exécutif. C'est après cette répression massive que l'on a déploré à Sétif et aux alentours une centaine de victimes Européennes.

Amputer notre histoire commune par l'occultation de ce crime d'Etat ne permet pas à la France d'en finir avec la page coloniale de son histoire. Si le 19 mars, le président de la République a reconnu que le système colonial en Algérie était « injuste » et « niait les aspirations des peuples à décider d'eux-mêmes », il faut qu'il aille plus loin en disant la vérité sur les massacres du 8 mai 1945. Le geste symbolique fait à Sétif en 2015 par le secrétaire d'Etat chargé des Anciens combattants et de la mémoire, J-M Todeschini, demeure très en-deçà de cette démarche.

En 2015, le conseil municipal de Paris a demandé à l'unanimité au chef de l'Etat de reconnaître ces massacres comme crime d'Etat. Des vœux dans ce sens ont été adoptés par les villes de Rennes, de Nanterre et d'Ivry-sur-Seine.

Le 14 avril 2015, un collectif Unitaire pour la reconnaissance des crimes d'Etat de 1945 en Algérie (Sétif, Guelma, Kherrata) s'est constitué. Outre cette reconnaissance, il demande : l'ouverture de toutes les archives, l'inscription dans la mémoire nationale de ces événements par le biais de gestes forts des plus hautes autorités de l'Etat et un soutien à la diffusion des documentaires relatifs aux événements dans l'Education Nationale comme dans les médias publics.

Entrée libre et gratuite, sans réservation

http://www.maghrebdesfilms.fr/memoires- ... -1945.html

www.cie-joliemome.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 15:28

Jeudi 26 janvier 2017 à Montreuil

A Montreuil, la mairie expulse en plein hiver

Cela fait une semaine que les associations et habitants de Salamatane ont été expulsés en plein hiver. La mairie reste silencieuse à tous nos appels. Personne n'est venu nous rendre visite. On voudrait que soyons invisibles mais nous nous rendrons visibles ! Nous nous rassemblons aujourd'hui jeudi 26 à 18h au 128 rue de Paris, devant le palais des congrès, métro Robespierre Ligne 9. Merci de venir nombreuses et nombreux. Merci de partager l'info et la vidéo : https://youtu.be/AZTOb7AIhVc

Explications :
Mercredi 18 janvier au matin, la police accompagnée d'employés de la mairie de Montreuil a expulsé Salamatane, collectif d'associations et d'habitants installés depuis mars 2008 au 119bis rue de Paris. Vingt personnes ont été jetées à la rue alors que la nuit les températures descendent à - 8°c et que la mairie n'a que le vague projet de vendre le terrain. La trêve hivernale a été refusée au prétexte que seules des associations figuraient sur la procédure alors même que le principal motif de notre expulsion était l'acte de solidarité que nous pratiquions en hébergeant des personnes sans logement.

https://paris.demosphere.eu/rv/52738



Vendredi 27 janvier 2017 à Bobigny

Conférence / débat
L'autre 8 mai 1945 répression ou crime d'État ?

2017 : quelle perspective pour la reconnaissance ?

Association culturelle Les oranges SSD

Avec :
• Olivier Le Cour Grandmaison, Historien
• Kamel Beniaiche, Journaliste à El Watan, Auteur de : « Setif, la fosse commune Massacres du 8 mai 1945 »

à 19h, Salle Max Jacob, 3 Rue de Vienne, Bobigny (93)

https://paris.demosphere.eu/rv/52011

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 02 Fév 2017, 19:23

Le programme de février et mars 2017 du Centre Social Autogéré de la Parole Errante Demain

Le Centre Social Autogéré (CSA) est l’une des nombreuses portes, joyeuses brèches, dont s’est doté le collectif de La Parole Errante demain : un lieu pour faire co-habiter les initiatives culturelles, politiques et sociales ; un lieu de rencontres, de transmission, de solidarité et de défense face aux institutions. Il propose différentes activités sous forme d’ateliers et de permanences gratuites et ouvertes à tous et toutes.

Il est situé juste au-dessus du café librairie Michèle Firk, on y accède en empruntant l’escalier immédiatement à droite de la façade du café librairie quand on entre dans la Parole Errante.

De nombreux ateliers (chorale, Qi Gong, création sonore, rencontre parents/enfants, zone à danser, etc.) y ont lieu, ainsi que des moments de formations (aux jardins sauvages ou pour donner des cours d’alphabétisation), et des temps de permanence (psy, écrivain public et accès aux droits).

Tout le programme est dispo ici et sur le site :http://laparoleerrantedemain.org/le-centre-social-autogere/

LES ATELIERS

Création sonore
Les mardis 31 janvier, 14 et 28 février de 17h à 19h

L’atelier de création sonore propose de se rencontrer autour de l’écoute et de la découverte des outils de prise de son à travers l’élaboration collective de reportages, bruitages, paysages, cartes postales, pastilles et autres objets sonores non identifiés. Le fruit de ces séances donnera lieu à des écoutes publiques tout au long de l’année.

CINÉ-GOUTER / L’école ? Demain, j’arrête
Les samedis 28 janvier et le 18 février à 16h

A l’occasion d’une projection, nous nous proposons de partager nos expériences, nos outils, nos points de vue entre personnes qui se questionnent sur l’école et personnes qui ont déjà quitté le système scolaire. Les enfants seront invités à parti ciper aux discussions si ils/elles le souhaitent.
Samedi 28 janvier à 16h : Schooling the World (http://schoolingtheworld.org/)
Samedi 18 février à 16h : Conférence de Marschall Rosenberg sur la CNV (à définir)

Fil de soi
Les lundis 23 janvier, 6 et 20 février de 19h à 20h30

Dans cet atelier, nous nous proposons de nous emparer du tissu, du fil, de la couture, du tissage, afin d’interroger le processus de production, plus que son résultat. Par un travail de relaxation, puis grâce à des dispositifs individuels et collectifs, partons pour une méditation créative ! Notez bien que ceci n’est pas un
atelier technique ! Inutile de connaître la couture ou le tricot pour nous rejoindre.

Graines de crapule
hebdomadaire / tous les samedis de 14h à 17h

Il s’agit de rencontres parents-enfants (0-4 ans) avec échanges de jouets, de vêtements, partages d’expériences, discussions thématiques, ateliers d’éveils et sorties collectives.

Improvisation rythme et chant
Tous les vendredis de 15h30 à 17h30 ( les 6,13,20 et 27 janvier, 10,17 et 24 février)

L’objectif de cet atelier est de replacer l’improvisation et l’expérimentation au cœur de la démarche d’apprentissage de la musique. Laisser chacun commencer par découvrir son propre langage musical et prendre conscience du bagage intérieur qu’il possède déjà. Développer le goût du jeu dans la musique. Apprendre à jouer en groupe et trouver l’enjeu créé par l’ensemble des musiciens. Utiliser le corps et le rythme. Apprendre la musique en permettant à chacun d’exprimer sa créativité, son désir de transformer le réel et de se relier aux autres. Utiliser nos bagages individuels pour définir une tradition commune sur laquelle nous pourrons nous appuyer.

Jeux collectifs (adultes/enfants à partir de 7 ans)
Dimanches 29 janvier et 26 février de 14h30 à 17h30

Des jeux dedans, des jeux à l’air libre, des jeux revisités, des jeux où l’on s’affronte autrement, des jeux où l’on apprend à coopérer, à repenser le jeu, et pourquoi pas à le dé-re-construire.

Qi Gong
Les lundi 23 janvier, 6 et 20 février de 18h à 19h

L’atelier de Qi gong propose une gymnastique énergétique chinoise qui permet de nourrir le corps et d’harmoniser le corps, le souffle et l’esprit. Auto-massages, mouvements en conscience et méditation assise pour terminer la pratique.

Zone à danser (adultes/enfants à partir de 7 ans)
Les dimanches 22 janvier et 26 février de 18 à 20h

Nous nous proposons un temps de danse libre, d’exploration du mouvement, de nos mouvements, de la musique, de ce que nous percevons de la musique. Individuellement et collectivement, partons à la recherche de notre danseur/euse intérieur/e !

PERMANENCES

Asphalte
Tous les jeudi de 18h à 22h

Permanences en soutien aux familles Rroms qui ont été expulsées à Montreuil.

Écrivain public et accès aux droits
Les mercredis 11 et 25 janvier, 8 et 22 février, 8 et 22 mars de 18h à 20h

Pour remplir des dossiers (DALO, affiliation à la sécurité sociale, demande de titre de séjour, de logement social, chômage, RSA etc.), pour s’entre-aider face aux institutions, pour en comprendre le fonctionnement, pour identifier les pièges à éviter et les documents à conserver, pour apprendre ensemble à se défendre : une permanence d’écrivains publics et d’aide dans les démarches administratives.

Psy
Les mardis 7 février, 21 février, 7 et 21 mars de 19 h à 21h
les samedis 28 janvier, 25 février et 25 mars de 12h à 14h

Un espace d’accueil dédié à celles et ceux qui rencontrent des difficultés face aux institutions psychiatriques, et/ou à leurs proches isolé-e-s ou désempare-e-s dans ces moments là.
Nous proposons : des échanges autour des différents parcours de soin possibles, des conseils d’autodéfense juridique, un infokiosque militant critique de la psychiatrie, et du café et des biscuits.

ÉVÉNEMENTS

Projection Cinémioche/Cinépelloche (4-10 ans)
Le mercredi 15 février de 14h à 15h

La projection aura, pour des raisons techniques, lieu à la librairie Michèle Firk. Des coussins pour vous asseoir seront bienvenus.

CONTACTS

Le local : À la Parole errante, au-dessus de la Librairie Michèle Firk
(Emprunter la porte située sur la façade droite du bâtiment)
9 rue François Debergue, 93100 Montreuil
Métro Croix de Chavaux
Adresse électronique : csa@lists.riseup.net

Réunions d’organisation :
Les mercredis 8 et 15 février, 1er, 15 et 29 mars à 19h
Venez nous rencontrer pour participer à l’organisation du Centre social autogéré, vous informer ou proposer des activités !

La Parole errante demain
Adresse électronique : laparoledemain@gmail.com
Site internet (infos, communiqués, événements à venir, etc.) :laparoleerrantedemain.org

https://paris-luttes.info/le-nouveau-pr ... entre-7463
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 11 Fév 2017, 14:29

Samedi 11 février 2017 à Bobigny

Aulnay-sous-Bois : assez des violences policières !

Rassemblement à 16h Palais de justice de Bobigny
173 avenue Paul Vaillant Couturier, Bobigny (93)

Image

Les quatre policiers accusés d'avoir frappé et violé avec une matraque Théo, un jeune homme de 22 ans d'Aulnay, en banlieue parisienne, ont été suspendus de leurs fonctions et mis en examen. Mais un seul l'est encore pour viol en réunion, les trois autres accusations ayant été requalifiées en violences volontaires.

Une manifestation de plusieurs centaines d'habitants du quartier populaire de la Rose des Vents, où s'est produite l'agression, s'est déroulée lundi 6 février. Aux cris de « Justice pour Théo », des mères du quartier, en tête de cortège, exprimaient leur colère : « On étouffe ici. Comment nos enfants vont continuer à vivre avec ça ? ». « Ça », c'est cette agression particulièrement barbare et humiliante. Et c'est aussi la conscience que l'attitude provocatrice de la police dans les quartiers populaires n'a rien d'exceptionnel.

Le racisme, les provocations, les contrôles répétés, les humiliations, voire la violence des policiers y font partie du quotidien. Certes, tous ne se conduisent pas en voyous racistes, mais les discours des politiciens, attisant la haine contre les immigrés ou ciblant les jeunes des quartiers populaires comme autant de délinquants, participent à donner aux policiers le sentiment qu'ils peuvent tout se permettre. La visite que Hollande a faite au chevet de Théo est bien peu de chose en face de l'attitude de l'État.

Les policiers agresseurs font partie de la BST, brigade spécialisée de terrain. Censées être des brigades de proximité, elles ont été armées et équipées sous le gouvernement Sarkozy, en 2010, pour se spécialiser dans l'intervention dans les quartiers difficiles. « Pour eux, être sur le terrain ça veut dire se comporter comme des cow-boys au milieu des Indiens », explique un jeune du quartier, qui travaille dans un collège du secteur et qui poursuit : « Ce n'est pas seulement l'attitude de la police, c'est l'absence de boulot, l'absence de justice qui fait qu'il n'y a pas d'égalité. »

La famille de Théo exige la justice pour le jeune homme, toujours hospitalisé après avoir été opéré suite aux blessures infligées par le policier. Elle peut compter sur la solidarité des habitants du quartier et au-delà. Un nouveau rassemblement se prépare pour samedi 11 février, à 16 h, devant le palais de justice de Bobigny

https://www.facebook.com/events/1535932023085372/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede Pïérô » 02 Mar 2017, 11:09

Ce jeudi 2 mars 2017 à Saint-Ouen

Réunion d'information sur les lycéens SDF du Lycée Auguste Blanqui

Réunion d'information pour les habitant-e-s de Saint-Ouen.

à 19h, « Café de France », 21 Rue de Saint-Denis, Saint-Ouen (93)

Depuis des mois, des lycéen-nes de SaintOuen sont sans abri. Malgré les sollicitations, la mairie n'a émis aucune réaction. Nous organisons une réunion en présence d'enseignant-es
du lycée Auguste Blanqui de Saint-Ouen afin de nous organiser et de décider des prochaines actions.

https://www.facebook.com/events/1296486167077599/



Vendredi 3 mars 2017 à Saint-Denis

Projection « Les tribus de la récup »

Dans le cadre du docu-club de la Dionyversité, projection du documentaire "Les tribus de la récup" (52 minutes), en présence des réalisatrices, Laurence Doumic et Emmanuelle Zelez, et de Jeanne Guien, intervenante du film.

à 19h30, Local de la Dionyversité, 4 Place Paul-Langevin, Saint-Denis (93)

Image

De tous temps, les hommes ont pratiqué la récupération, en détournant les objets de leur usage premier. Cette pratique se situe parfois à la marge du modèle sociétal. Elle est le fait de personnes qui œuvrent par nécessité.

Depuis les années 1970, elle est aussi le fait de militants qui remettent en cause la société de consommation, pour des raisons d'autonomie écologique et intellectuelle.

Aujourd'hui, face à l'épuisement des ressources naturelles, les politiques gouvernementales tentent d'amoindrir la quantité de déchets que nous produisons.

Mais la société de surconsommation a rempli nos vies de marchandises : nous possédons quinze fois plus d'objets que nos grands-parents. Conséquemment, nos poubelles se remplissent de produits déchus, mais pas pour autant hors d'usage.

La récupération, pratique jusqu'alors marginale dans les pays riches et relevant de la survie, s'organise donc aussi pour des raisons d'écologie sociale et environnementale.

Prix libre et auberge espagnole à la bonne franquette

https://paris.demosphere.eu/rv/53494
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 08 Avr 2017, 14:04

Samedi 8 avril 2017 à Montreuil

Projection « Retour à Forbach »
Film de Régis Sauder

projection en avant première, en ouverture du Salon du livre antifasciste

Régis Sauder revient dans le pavillon de son enfance à Forbach. Il y a 30 ans, il a fui cette ville pour se construire contre la violence et dans la honte de son milieu.

Entre démons de l'extrémisme et déterminisme social, comment vivent ceux qui sont restés?

Ensemble, ils tissent mémoires individuelles et collectives pour interroger l'avenir à l'heure où la peur semble plus forte que jamais.

à 20h30, Cinéma Georges Méliès, 12 place Jean-Jaurès, Montreuil

Image



Dimanche 9 avril

Salon du livre Antifasciste

Résistances aux droites extrêmes et à l'extrême droite


La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
9 rue François Debergue, Montreuil (93)


Image

« On peut jouer au fascisme de mille façons, sans que jamais le nom du jeu change » Umberto ECO (1932-2016)

La deuxième édition du Salon du Livre antifasciste sera organisée le dimanche 9 avril (de 10h30 à 22h) à La Parole Errante à Montreuil par VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes - en partenariat avec les instituts syndicaux de recherche IHS-CGT, FSU et CEFI-Solidaires, des maisons d'édition (Syllepse, Libertalia, Le Temps des Cerises, Agone).

Programme de la journée du 9 avril
• 11h00 : Culture, histoire et idéologie d'extrême droite - débat animé par Evelyne Bechtold-Rognon de l'Institut de recherche FSU, avec les historiens William Blanc et Jean-Paul Gautier
• 12h30 : repas par l'association Les Tabliers Volants & projection du film « Punishment Park » de Peter Watkins (1971) présenté par le CEFI-Solidaires et par l'association Hors-Circuit
• 14h00 : La campagne intersyndicale Uni-e-s contre l'extrême-droite - débat animé par VISA avec des représentant-es de la CGT, de la FSU, et de Solidaires
• 16h00 : documentaire sur la manifestation antifasciste unitaire du 14 juillet 1935 (20 minutes) présenté par Jérome Beauvisage, de l'IHS-CGT
• 16h30 : représentation de la pièce de théâtre « Inconnu à cette adresse » par Thierry Rousselet et Fabrice Caurier, ‌d'après le roman de Kathrine Kressmann Taylor (1938)
• 17h30 : Le FN à la conquête du pouvoir - débat animé par VISA avec Annick Coupé (pour la campagne unitaire Nos droits contre leurs privilèges), Maïa Drouard (sociologue), et sous réserve Farid Boudjellal (co-auteur notamment de la BD « La Présidente »)
• 19h : Fanfare Invisible

Des stands sont prévus pour les syndicats et les éditeurs, les associations et les collectifs antiracistes et antifascistes. Seront proposés un espace librairie et un espace DVD. Il y aura également des expositions d'affiches antifascistes et antiracistes, un atelier sérigraphie animé par des graphistes, un espace jeux/lectures pour les enfants, un atelier graff animé par Zakeone Azad et One Manyak. Par ailleurs, un temps d'expression est prévu pour l'association La Parole errante demain et pour le collectif antifasciste de Montreuil.

Les repas bio et à prix libre seront assurés par les Tabliers volants et un bar sera disponible. La journée se terminera par un apéro-concert avec les ami-es de La Fanfare Invisible.

Le Salon sera accompagné par des librairies franciliennes indépendantes avec des sélections de livres et des débats. Ont été contactées les librairies Envie de lire (Ivry-sur-Seine), Michèle Firk (Montreuil), Folie d'encre (Montreuil), La Nouvelle réserve (Limay), Les Mots passants (Aubervilliers), et à Paris Libre Ere, La Friche, Quilombo, Publico, L'Imagigraphe, Les Guetteurs du vent, Le Pied-de-biche, Equipage, Le Merle moqueur, Le Monte-en-l'Air, l'Atelier, A Tout lire, le Comptoir des mots, Le Genre urbain, La Brèche, Le Point du jour, La Manoeuvre, La Lucarne des écrivains, Violette and co, Des Mots à la bouche, L'Arbre à lettres, Jonas, La Petite Egypte, Le Jargon libre etc.

Projection-débat le samedi 8 avril

En amont de cette journée, le film documentaire "Retour à Forbach" de Régis Sauder sera projeté en avant-première au cinéma Méliès de Montreuil le samedi 8 avril à 20h30 suivi d'un débat avec le réalisateur et le directeur de la salle de cinéma.

http://www.alternativelibertaire.org/?D ... tifasciste
http://paris-luttes.info/salon-du-livre ... -le-9-7857
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 20 Avr 2017, 21:23

Le nouveau programme du Centre Social Autogéré de la Parole Errante Demain est en ligne !

Le centre social autogéré est l’une des nombreuses portes, joyeuses brèches, dont s’est doté le collectif La parole demain : un lieu pour faire co-habiter les initiatives culturelles, politiques et sociales ; un lieu de rencontres, de transmission, de solidarité et de défense face aux institutions. Il propose différentes activités sous forme d’ateliers et de permanences gratuites et ouvertes à toutes et tous. Installé à la Parole errante, il est partie prenante d’une lutte qui s’oppose à la confiscation de ce lieu, et qui se propose d’inventer, dès aujourd’hui et collectivement, son avenir.

LES ATELIERS

Atelier Rythme par Guy Niang
Tous les dimanches de 10h30 à 12h / accès : libre, prix libre
Des exercices rythmiques simples et progressifs vous permettent d’intérioriser : la ronde, la blanche, la noire, etc. ; d’acquérir des bases rythmiques solides et claire, par le mouvement du corps : battements des main, marche rythmée, voix et petites percussions simples à manier dans un second temps.

Création sonore
Les mardis 14, 28 mars, 25 avril, 9, 30 mai, 13 juin de 17h à 19h / accès : libre, gratuit
On se rencontre autour de l’écoute et de la découverte des outils de prise de son à travers l’élaboration collective de reportages, bruitages, paysages, cartes postales, pastilles et autres objets sonores non identifiés. Le fruit de ces séances donnera lieu à des écoutes publiques tout au long de l’année.

Graines de crapule / atelier 0-4 ans
Les samedis 4,18, 25 mars, 01,15, 29 avril, 6, 20 mai, 3,17 juin de 14h à16h / accès : libre, gratuit
Rencontres parents-enfants (0-4 ans) avec échanges de jouets, de vêtements, partages d’expériences, discussions thématiques, ateliers d’éveils et sorties collectives.

Atelier expérimental d’improvisation musicale
Les vendredis 24 mars, 7 et 21 avril de 18h à 20h / accès : libre, gratuit
Tous niveaux, même archi-débutants, 1h de jeux d’impro avec la voix, le corps et le rythme et 1h d’impro à partir d’un support (un film, un texte, un thème) avec instruments et voix. D’autres dates d’ateliers autour de la voix sans instruments sont susceptibles de s’ajouter, contactez Paul : pa.kauff@gmail.com.

Jeux collectifs
Les dimanches 14 mai et 4 juin de 15h à 18h / accès : à partir de 7 ans et gratuit
Des jeux dedans, des jeux à l’air libre, des jeux revisités, des jeux où l’on s’affronte autrement, des jeux où l’on apprend à coopérer, à repenser le jeu, et pourquoi pas à le dé-re-construire.

Qi Gong
Les jeudis 2,16,23 mars, 6, 27 avril, 11,18 mai, 1, 15, 29 juin de 19h à 20h / accès : à partir de 16 ans, prix libre
Le Qi gong est une gymnastique énergétique chinoise qui permet de nourrir le corps et d’harmoniser le corps, le souffle et l’esprit. Auto-massages, mouvements en conscience et méditation assise pour terminer la pratique.

Zone à danser
Les samedis 1er avril, 7 mai et le dimanche 4 juin de 18h à 20h / accès : à partir de 7 ans, gratuit
Un temps de danse libre, d’exploration du mouvement, de nos mouvements, de la musique, de ce que nous percevons de la musique. Individuellement et collectivement, partez à la recherche de votre danseur/euse intérieur/e !

LES PERMANENCES

Asphalte
Tous les jeudis de 19h et 22 h / accès : libre, gratuit
Permanences en soutien aux familles Rroms qui ont été expulsées à Montreuil.

Permanence accès aux droits & écrivains publics /auto-formation et défense face aux administrations
Les mercredis 5, 19 avril, 3, 17, 31 mai, 14, 28 juin de 18h à 20h / accès libre, gratuit
Pour remplir des dossiers (DALO, affiliation à la sécurité sociale, demande de titre de séjour, de logement social, chômage, RSA etc.),pour s’entre-aider face aux institutions, pour en comprendre le fonctionnement, pour identifier les pièges à éviter et les documents à conserver, pour apprendre ensemble à se défendre : une permanence d’écrivains publics et d’aide dans les démarches administratives.

Psy
Les mardis 4 avril, 9 mai et 13 juin de 19h à 21h
Les samedis 29 avril, 20 mai, 24 juin de 12h à 14h
accès : libre, gratuit
Un espace d’accueil dédié à celles et ceux qui rencontrent des difficultés face aux institutions psychiatriques, et/ou à leurs proches isolé-e-s ou désemparé-e-s dans ces moments-là. Avec des échanges autour des différents parcours de soin possibles, des conseils d’autodéfense juridique, un infokiosque militant critique de la psychiatrie et du café et des biscuits.

LES CONTACTS

Le local
À la Parole errante, au-dessus de la librairie Michèle Firk
(Emprunter la porte située sur la façade droite du bâtiment)
9 rue François Debergue, 93100 Montreuil
Métro Croix de Chavaux
Adresse électronique : csa@lists.riseup.net
Programme disponible sur internet : http://laparoleerrantedemain.org/le-cen ... -autogere/
Réunions d’organisation bimensuelle
Venez nous rencontrer pour participer à l’organisation du Centre social autogéré, vous informer
ou proposer des activités les mercredis 26/04, 10/05, 24/05, 7/06, 21/06 à 19h.

Plus d’infos sur la Parole Errante Demain :
Adresse éléctronique : laparoledemain@gmail.com
Site internet (infos, communiqués, événements à venir, etc.) : laparoleerrantedemain.org
Le café librairie Michèle Firk : www.michelefirk.org

https://paris-luttes.info/le-nouveau-pr ... entre-7916
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 30 Avr 2017, 19:32

Manifestation « 1er mai des luttes à Saint-Denis »

• 10h30 : Devant la mairie : manifestation
• 12h00 : Square De Geyter : pique nique convivial
• 13h45 : Départ pour la manifestation syndicale francilienne

Image

Loi « travail » en cours d'application, précarisation de la société, répression des jeunes et violences policières, exploitation des salarié-e-s, problèmes de logement, chasse aux migrant.e.s, société de plus en plus inégalitaire, en particulier pour les femmes : les raisons de la colère ne manquent pas

A Saint-Denis ville parmi les plus pauvres et plus peuplées de Seine-Saint-Denis, la situation est particulièrement difficile pour une grande partie de ses habitant.e.s et pour les salarié.e.s. Depuis plus d'un siècle le premier mai est une journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs. Ville de résistances et de luttes, notre détermination à changer cette société doit s'afficher dans la rue, au contact de ses habitant.e.s.

Nous appelons à une manifestation des luttes dionysiennes le lundi 1er mai à Saint-Denis qui partira devant la mairie à 10h30

Nous déambulerons en ville puis nous nous retrouverons vers midi au square De Geyter pour partager (sous réserve de la météo) un pique nique convivial.

Nous organiserons un départ collectif vers 13h45 pour la manifestation syndicale francilienne qui partira de la place de la République à 14h30.

A l'appel de :
Centre social auto-organisé Attiéké, coordination 93 de lutte pour les sans papiers, DAL, MRAP, UL Sud Solidaires, AL, CGA, Ensemble, FA, NPA

http://paris-luttes.info/1er-mai-des-lu ... denis-7985
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 17 Mai 2017, 21:46

Vendredi 19 mai 2017 à Montreuil

Projection migrants + repas partagé + stands

librairie Michèle Firk et boulangerie auto-gérée La conquête du pain

à La Volte, 43 avenue Faidherbe, Montreuil (93)

Le 19 Mai à Montreuil, c'est la tradition de faire un repas partagé dans chaque quartier. On vous invite donc tous, voisins proches ou (très) éloignés, amis ou curieux, à ramener de quoi manger et boire pour le repas du soir en profitant du SOLEIL dans la cour !

A cette occasion, il sera aussi question découvrir de supers livres, de participer à une tombola en faveur de la boulangerie bio autogérée La conquête du pain, de se refaire une garde-robe sans dépenser un sou, de se réconcilier avec les nouvelles technologies, d'occuper les enfants pour boire un coup tranquille ensemble ;) , d'être témoins d'une belle expo de photos et de peinture, et enfin de visionner divers court-métrages documentaires qui font un point sur la situation des personnes migrantes en France en présence de leurs réalisateurs !

Image

Pour faire simple :

• # 18h : Ouverture de la cour / Accès au magasin de VETEMENTS gratuit / stand de LIVRES (thématiques sociales, politiques, d'auto-organisation, etc.) / espace de JEUX pour les enfants / Stand d'INVENTIONS ELECTRONIQUES à admirer et tester / EXPOSITION photo-peinture (expositions de photographes ayant travaillé auprès de personnes en situation de migration à Calais ou à Paris, viendra aussi faire parler les murs) / APERITIF !
+ TOMBOLA A PRIX LIBRE pour soutenir les nouveaux projets de la boulangerie bio auto-gérée de Montreuil La Conquête du Pain ! Divers super lots surprises à gagner :D

• # Dès 19h : REPAS partagé, tout le monde ramène de quoi manger et boire ! Nous ferons des crêpes et galettes bretonnes végétaliennes ;)

• # 21h : On continue de déguster, avec le début de la PROJECTION de 3 court-métrages qui témoignent de la situation des migrants et des réfugiés aujourd'hui en France, en présence des réalisateurs.
- RADICAL CINEMA : Hind Meddeb et Joseph Paris proposeront une projection des vidéos réalisées pour La Chapelle Debout ou Radical Cinema, dans lesquelles les exilé.e.s racontent l'enfer qu'ils/elles vivent dans les rues de celle qui se présente comme « ville refuge ».
Voir : https://radicalcinema.org/fr/
- "TERRE FERME" réalisé pour le concours d'Amnesty International : Déprimés par les discours nauséabonds rabâchés pendant la période des élections présidentielles, nous avons décidé avec quelques amis réfugiés, demandeurs d'asile, français de souche et de feuillage, professionnels et amateurs, de mettre en commun nos imaginaires respectifs pour penser l'accueil et le racisme ordinaire en France dans le cadre d'un appel à concours d'Amnesty International. En trois semaines, avec trois bouts de ficelles, deux iphones, une bonne dose de motivation et d'adrénaline et des copains vraiment généreux, on a mis au point un petit film patchwork, "Terre Ferme".
Loin des discours de repli sur soi, cette expérience nous a crié un plaisir du faire ensemble, du collectif et des différences qui s'enrichissent sans jamais s'annuler et on aimerait bien la partager avec vous après une projection du film à la Volte le 19 Mai...
- Projection surprise d'un docu-fiction sur la jungle de Calais avant son démantèlement.

• Fin de soirée, débats et musique au rendez-vous !!

https://www.facebook.com/events/4294722 ... 8/?fref=ts
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 16:52

Du lundi 29 mai au dimanche 4 juin 2017

A l'assemblage !

La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
9 rue François Debergue, Montreuil (93)

Participation libre

Une semaine pour assembler théâtre, ateliers, discussions, impro, installations, cinéma, musique, cantines de soutien et déambulation.

Quelque part dans l'Est de la France, l'État tente de mettre ses déchets nucléaires sous un tapis, histoire qu'on les oublie, Cobous part à la recherche de ce qu'il ne connaît pas, Performatikomusicopoliticocoolos Hannah Arendt, dans les causses du Tarn avec des amis éleveurs, en lutte contre les contrôles imposés sur leur troupeaux et leurs fermes, Il y a quelques jours pôle emploi m'a écrit, Que faisons nous dans la vie ?, Incitations à faire et pratiquer sur pellicule, gratter, écrire, colorer, scotcher… La production collective sera projetée en 16mm à la suite de l'atelier, Pourquoi fabriquer à plusieurs et pourquoi documenter ? un film sans fin sur les luttes en cours, projections en plein air sur la place du marché, une pièce comique sur le pouvoir, ses corruptions, ses manipulations,l'Atelier d'impro, c'est un lieu pour tout le monde, et tenter des choses avec sa voix, ses instrus… tout ce que tu veux ! Au début des années 70 dans la Z.U.P. des Minguettes de Vénissieux (banlieue de Lyon), À la fin des années 70, une série de concerts Rock Against Police s'organisent au beau milieu des cités, La ville de Catane, en Sicile, est troublée par la présence d'un bandit social : Durga «la Guerrière», Jusqu'au bout… de la corde, parfois alliées, parfois piégée, toujours au bord… elle ne lâchera pas, un groupe de cinéastEs féministes, une fanfare invisible, une pièce drôle et cruelle où les personnages se placent face à eux-mêmes, pensant se jouer d'Yvonne princesse de Bourgogne. S'émouvoir en remuant son corps sur des distorsions machiniques, hommages, Imaginez un film conçu pour être celui des ouvriers immigrés. Pas un film sur, ni seulement pour, un film bien sûr avec, mais plus profondément selon les ouvriers. L'identité des contraires science des solutions imaginaires. Seuls l'avenir et le passé peuvent sauver le présent.


Image

Résumé du programme :

Lundi 29 mai
• 18h: Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (1 - Montbéliard)
• 19h: Apéro et repas de soutien au groupe TOPO
• 20h : Groupe impro CSA (impro musicale)
• 20h30: Teaser théâtral Groupe TOPO - 20min
• 21h : Concert : Biggy Samourai

Mardi 30 mai
• 18h: Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (3 - Arakha : Film marocain)
• Soirée d'Hommage à Armand GATTI

Mercredi 31 mai
• 18h: Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (6 La Bataille des 3 P. : Film yougoslave)
• 19h: Bar et repas de soutien au Local du Rémouleur
• 20h : Écoute de deux épisodes du documentaire sonore Rock Against Police
Pour plus d'infos

Jeudi 1 juin
• 18h: Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (7 - Montbéliard est un verre : Film italien)
• 19h: Border - Compagnie So What - cirque
• 19h30: Repas de soutien à Durga
• 21h : Projection/Avant-Première du Film : DURGA
• 22h : Concert : Clara Salvo/Houligani Dangereux/Magali (La Fraction)

Vendredi 2 juin
• 18h: Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (5 La Difficulté d'être géorgien : Film géorgien)
• 19h30: Intermedio : Identité des contraires - Colline Compagnie
• 20h: Repas de soutien au collectif la Parole errante demain
• 21h: Théâtre d'Or : Ubu Sultan http://theatre-dor.wixsite.com/theatredor

Samedi 3 juin
Un programme hors les murs de 14 à 17h et à partir de 22h (rendez-vous Place du Marché métro Croix de Chavaux)
• 14h : Projection - Cinéma voyageur : Dix jours dans la Z.U.P. des Minguettes ou l'Amazonie est de l'autre côté de la rue - Hélène Châtelain et Stéphane Gatti (1972-1973, 50 min).
• 15h30 : Projection - Cinépelloche : La Jetée - Chris Marker (1962, 28 min).
• 16h30 : Projection - Les lucioles du doc : L'envers du décors (28 min) suivi d'une discussion sur la (ré)appropriation de l'éducation aux médias.
A partir de 16h, en parallèle, à la Parole errante...
• 16-18h : Atelier - Cinépelloche : manipulation sur pellicule (gratter, écrire, colorer, scotcher...)
• 17h-20h : La Poudrière - Groupe de cinéastEs féministes de l'Etna
• 18h : Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (4 L'Oncle Salvador : Film espagnol)
• 19h : Repas de soutien au Camion de la récup' de Rungis
• 20h30 : Théâtre d'Or : Ubu Sultan http://theatre-dor.wixsite.com/theatredor
A partir de 22h, retour sur la Place du marché...
• 22h : Projection - Cinéma Voyageur : Courts métrages surprises qui émerveillent, grattent et chatouillent. http://www.cinema-voyageur.org

Dimanche 4 juin
• 14h-18h : Projections et discussions - Pourquoi fabriquer à plusieurs et pourquoi documenter ?
Avec les collectifs Etna, les Scotcheuses, Synaps, Cinépelloche, Ozho Naayé, les Lucioles du Doc...
• 16h-18h : Atelier - Cinépelloche : manipulation sur pellicule (gratter, écrire, colorer, scotcher...)
• 18h : Projection : Le lion, sa cage et ses ailes (2 - Le Premier Mai : Film polonais)
• 19h30 : Repas de soutien Ivry
• 20h30 : Kabaret cinematomusikal à tendance poeticopolitik
• ◦Cinépelloch - "je scotche, tu grattes, il trace, elle peint, il parle… "
◦Double Projection 16mm par Guillaume Anglard avec Musique live
◦Avec une caméra - Lecture musicale et filmique
◦Performatikomusicopoliticocoolos (Samuel Ab, Frédérique Menant, Simon Pochet, Giancarlo Antinori, Olga Jirouskova)
◦"Absences" Ciné perf en super 8 par Martine et Vladimir COBOUS - duo musique et vidéo
◦Anomalies, Ciné concert des Scotcheuses
• 23h : SurBoum

https://paris-luttes.info/a-l-assemblag ... de-la-8200
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede bipbip » 07 Juin 2017, 01:19

les 10 et 11 juin 2017 à Montreuil

Rencontre
La Horde d'or, Italie 1968-1977


La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
Dans la grande salle
9 rue François Debergue, Montreuil (93)

Samedi 10 juin :

Une archive des mouvements ; communication, espaces sociaux auto-organisés

Cette première session est co-organisée avec la librairie Calusca.

Installée dans le centre social Cox 18 à Milan, cette librairie fondée par Primo Moroni a constitué un point d'ancrage de la composition et de la rédaction de La Horde d'or en 1987. Une des singularités de la contre-histoire proposée par ce livre est de s'appuyer sur les documents (tracts, chansons, revues, livres) produits par les mouvements pour proposer un point de vue interne à l'histoire des luttes. Cette approche est directement liée à l'histoire de la Calusca et à la fonction que celle-ci a rempli dans le mouvement, ainsi qu'à la personnalité de Primo Moroni. Depuis les exemples de la Calusca et de la ville de Milan, nous aborderons les outils de communication et de diffusion dont s'est doté le mouvement italien, et les espaces sociaux auto-organisés.
• 14h : Présentation du livre par le collectif de traduction
• 14h30 : Projection d'extraits d'entretiens vidéos avec Primo Moroni
• 15h : Échanges avec des membres de la librairie Calusca autour de la figure de Primo Moroni et des histoires croisées de la libraire Calusca et de la ville de Milan
• 17h30 : Pause
• 18h-19h : Lecture collective d'extraits de La Horde d'or
• 19h30 : Apéro, repas italien à prix libre. Ce sera l'occasion pour qui le souhaite de poursuivre de façon plus informelle les échanges de l'après-midi. L'argent recueilli servira à financer les déplacements des intervenants et à contribuer matériellement à l'activité du collectif La parole errante demain.


Dimanche 11 juin :

Histoire orale, chant, enquête ouvrière

La Horde d'or retrace la montée en puissance d'un antagonisme qui, à partir des luttes ouvrières d'usine des années 60, s'est diffusé dans l'ensemble de la société.

L'image de la « vague existentielle et politique » décrit cette poussée de comportements et de besoins nouveaux, de subjectivités et d'imaginaires dissidents qui se sont affrontés à l'organisation capitaliste de la vie. Les expériences et la pratique de « l'histoire orale » et de « l'enquête ouvrière » ont accompagné et thématisé l'affirmation d'une extranéité ouvrière et prolétaire, l'autonomie des comportements et le refus du travail. Nous reviendrons également sur les enjeux directement politiques de ce que le mouvement italien a appelé la « culture de base », selon une entente très éloignée de ce que l'usage nous habitué à penser sous le mot de culture.
• 14h : Lecture collective d'extraits de La Horde d'or
• 15h : Parole ouvrière et histoire orale, la figure de Danilo Montaldi. Avec des membres de la libraire Calusca de Milan.
• 16h : La notion d'enquête ouvrière. Avec Gigi Roggero.
• 17h30 : Pause
• 18h : Chant social et populaire, l'expérience du Nuovo Canzoniere Italiano (avec présentation et écoute de chansons)

*D'autres rencontres autour de La Horde d'or devraient avoir lieu dans les mois qui viennent.

http://laparoleerrantedemain.org/index. ... errante-2/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29662
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Seine-Saint-Denis (93)

Messagede Pïérô » 08 Juin 2017, 13:59

Vendredi 9 juin 2017 à Aulnay-sous-Bois

Rencontre - débat « Dans la cage de Gaza »

avec Sarak Katz et Pierre Stambul, membres de l'UJFP ayant séjourné à Gaza

à 19h, Salle Dumont, 12 boulevard Gallieni, Aulnay-sous-Bois (93)

Sarah Katz et Pierre Stambul sont militants de l'association l'Union Juive Française pour la Paix (UJFP). Ils se sont rendus à Gaza du 23 mai au 9 Juin 2016. De cette expérience, ils en ont tiré un livre témoin "Chronique de Gaza". A travers leurs témoignages et les images rapportées de Gaza ils exposeront la situation dans une conférence à deux voies "Dans la cage de Gaza".

Au cours de la soirée nous entendrons également les témoignages de participants à la mission de travail solidaire de mai 2017 dans le camp de réfugiés palestiniens d'Al Fara où ils ont réalisé, avec les palestiniens, des travaux de rénovation dans une école et pour la création d'un jardin d'enfant.

Amitié Palestine solidarité est partenaire du camp de réfugiés dans le cadre du projet de construction d'un parc pour enfants du camp.

http://aps93600.blogspot.fr/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21580
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité