Verdun, Meuse (55)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Verdun, Meuse (55)

Messagede bipbip » 11 Nov 2015, 14:49

Samedi 14 novembre 2015 à Verdun

Mobilisation contre la Taverne de Thor

La « Taverne de Thor » s’est installée au printemps 2015 à Combres-sous-les-Côtes (55). Il s’agit d'un local destiné à accueillir les activités, conférences et concerts des Hammerskins, un groupe néonazi international, raciste et violent. Ce groupe s’est par exemple illustré en 2013 par l'agression à l’arme blanche d'un homme d’origine sénégalaise en plein centre-ville de Metz, au seul prétexte qu'il était noir.

Les Hammerskins sont des suprémacistes blancs, c'est-à-dire qu'ils revendiquent ouvertement la supériorité de la « race blanche ». À l'origine affiliés au Ku Klux Klan et à l'American Nazi Party (ANP), ils se définissent comme « aryens ». Ils participent systématiquement aux rassemblements anti-étrangers et aux manifestations racistes, et ils agressent les manifestations comme la Gay Pride ou les manifestations égalitaires.

Le précédent local des Hammerskins en Lorraine, installé dans le toulois, avait clos ses portes à l’occasion de la St-Patrick, le 16 mars 2013, à la suite de pressions administratives. Quelques mois auparavant, 2000 militants de la « race blanche » venus de toute l’Europe avaient en effet participé à un concert RAC (Rock Against Communism) organisé initialement par une des sections allemandes du mouvement. Ces activités prétendument festives ne sont qu'un paravent pour leurs réunions où circule une idéologie dont les discriminations racistes et sexistes sont les fondements réels et assumés. Nous ne saurions le tolérer.

Pour l’instant, aucune entrave administrative n’a été opposée à l’installation des Hammerskins à Combres-sous-les-Côtes. La mobilisation doit grandir pour les faire partir.Nous refusons de laisser perdurer et se développer les activités d'un mouvement prônant le génocide.

Hammerskins et néo-nazes, dehors!

Samedi 14 novembre à Verdun

- Manifestation: 14h départ Parc de Londres

- Rassemblement, stands, ateliers et concerts: de 15h30 à 19h00, au monument de la victoire


Collectif contre la Taverne de Thor

Premiers signataires :
AFA Strasbourg, Alternative Libertaire (51, 54, 57, 67-68), Association Nationale Transgenre, ATTAC 55, Autonome Antifa Freiburg, BAF Nancy, CCAN, CGT Lorraine, Collectif Debout!, Ensemble 54, Équinoxe, FSU 54, Honneur aux Dames, Initiateurs de la pétition pour la fermeture définitive de la Taverne de Thor, L’Autre Cercle, La Crise, La Horde, Le Kreuji, Les Oublié-e-s de la Mémoire, MRAP Nancy, NPA, PCF 55, PCF Nancy, PCF Thionville, PG 55, RésisteR!, Solidaires 54, SUD Éducation Lorraine, SUD Rail Metz Nancy, Transnational Information Exchange Germany, UD CGT 55, UL CGT Nancy, Union Régionale CNT Lorraine.

Contact: collectifcontrethor@riseup.net

http://www.bafnancy.lautre.net/index.ph ... ne-de-thor


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Verdun, Meuse (55)

Messagede Pïérô » 15 Nov 2015, 16:05

Verdun : manif antifa reportée

Communiqué du collectif contre la Taverne de Thor :

Aujourd’hui samedi 14 novembre 2015, au lendemain des attentats meurtriers à Paris, nous décidons de reporter la manifestation à Verdun contre le local nazi de Combres-sous-les-Côtes (Taverne de Thor). Il est donc inutile et dangereux de venir à Verdun, le collectif décidera de la date de report de l’événement. La préfecture de Meuse a par ailleurs annulé l’autorisation qu’elle avait donnée pour cette manifestation.
Le combat contre les extrêmes droites, le fascisme, le racisme et les discriminations est plus que jamais d’actualité. Face à la barbarie et à la terreur d’où qu’elles viennent, nous n’aurons de cesse de réaffirmer notre attachement aux libertés et à la solidarité internationale.

Collectif contre la Taverne de Thor

http://lahorde.samizdat.net/2015/11/14/ ... -reportee/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22248
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Verdun, Meuse (55)

Messagede bipbip » 11 Mai 2017, 21:47

Du vendredi 12 Mai au dimanche 14 Mai 2017 à Bure

Discussions sur l’autonomie italienne durant les années 70

L’idée c’est de prendre ces moments pour partager ce qui s’est passé pendant ces années 70 en Italie, depuis les grèves jusqu’à la lutte armée. C’est de découvrir ce qui a eu lieu, de s’en inspirer et surtout d’échanger sur les questions qui nous habitent autour de l’autonomie : entre les luttes, les espaces de vies en collectif, les coups d’éclats et le long terme etc.

Image

L’idée c’est de prendre ces moments pour partager ce qui s’est passé pendant ces années 70 en Italie, depuis les grèves jusqu’à la lutte armée. C’est de découvrir ce qui a eu lieu, de s’en inspirer et surtout d’échanger sur les questions qui nous habitent autour de l’autonomie : entre les luttes, les espaces de vies en collectif, les coups d’éclats et le long terme etc.

Vendredi 12 : Projection de « Lavorare con lentezza » sur le mouvement autonome à Bologne dans les années 70, discussions, lectures, auberge espagnole italienne.

Samedi 13 à partir de 13h : Discussions croisées sur les années 70 en Italie, avec Alessandro Stella auteur d’ »Années de rêves et de plomb » et des traducteur-ices de « la Horde d’Or ».

Dimanche 14 à partir de 13h : Présentation/discussion autour du livre « Ne crois pas avoir de droits » sur l’expérience d’un groupe de femmes qui, dans les années 70 cherchèrent les ressources nécessaires à l’exercice de leur liberté…

… et peut-être (chut) : » l’Intervento » -pièce de théâtre sur ces années de luttes et de rêves .. https://constellations.boum.org/spip.php?article99

Info pratiques : possibilité de dormir sur place (ramène ton duvet, si vous pouvez/voulez ramener vos tentes et de quoi becter et boire (plus proche commerces à 20 km). Programme mouvant en fonction de la situation de la forêt (expulsion ou pas) – RDV à votre arrivée à la maison de résistance à la poubelle nucléaire. 2, rue de l’Eglise. 55290 à Bure !

http://vmc.camp/2017/05/01/discussions- ... annees-70/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Verdun, Meuse (55)

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 17:50

Dimanche 10 septembre 2017 à Bar-le-Duc

Rassemblement contre les violences policières et pour l’interdiction des grenades assourdissantes

à 14h devant la gendarmerie de Bar-le-Duc.

Suite à la manifestation du 15 août à Bure qui a fait de nombreux blessés graves parmi les manifestants, un rassemblement est organisé à Bar-Le-Duc, dans la Meuse, ce dimanche 10 septembre à 14h, afin de soutenir Robin, réclamer l’interdiction des grenades dites "assourdissantes", et dénoncer la violence des forces de l’ordre, qui mutilent en toute impunité.

30 personnes ont été blessées, dont trois personnes grièvement blessées, dont Robin, qui a été hospitalisé car une grenade a explosé sur son pied. Son pied a été perforé par la grenade, laissant un cratère de 10 cm par 13 sur une profondeur de 2 à 3 cm (voir l’article des médics de Bure, avec la photo). Il s’agit d’une blessure très grave, causée par une arme de guerre qui est présentée comme étant "non-létale".

Le 15 aout 2017, des centaines de manifestants ont convergé à Bure dans le but de s’opposer au projet de poubelle nucléaire de l’état français. Vent debout contre cette farce mortifère, ils venaient affirmer, jeunes et vieux, agriculteurs et étudiants, enfants et grands parents, leur opposition déterminée. La gendarmerie mobile décidera de les empêcher de manifester sur le chemin prévu. Ils décident donc de rejoindre leur but à travers champs. Leur objectif était de rejoindre le site archéologique néolithique d’importance majeure mis à jour sur l’emprise du projet, afin de dénoncer sa minimisation par la mafia nucléaire.

Au bout de plusieurs heures de marche, la gendarmerie mobile décide de nouveau de freiner la progression des manifestants. Pour ce faire, et tandis que ceux-ci ne représentaient en rien un danger pour eux ou une quelquonque infrastructure, ils tireront au milieu des champs et de la foule des dizaines de grenades assourdissantes qui feront de nombreux blessés, et ce pendant que les gens refluaient. Ces tirs de grenades ont été effectués par des fusils lanceurs de grenades, à des dizaines de mètres de leurs cibles. L’une d’entre elle a touché Robin au pied, lui causant encore actuellement d’atroces douleurs et un futur à jamais modifié. Malgré cela, il ne perd pas espoir et encourage tous les hommes et femmes, en lutte maintenant ou plus tard, à ne pas céder à la fatalité policière et à la peur et à continuer de lutter sur tous les fronts, contre le nucléaire et contre le monde qui va avec.

La grenade aurait pu le tuer, lui ou un autre, si elle avait explosé près de sa tête, comme cela a été le cas pour Rémi Fraisse, mort à Sivens d’une grenade offensive, explosant dans son dos, interdite depuis. Une grenade offensive comportait 100g de TNT. La GLI F4, la grenade assourdissante qui a touché Robin et tant d’autres en contient 25g. Quel différence y a t-il, à en juger par les blessures profondes et irréversibles infligées ? Aucune, cela dépend juste de l’endroit où tombe la grenade.

Malgré cette tragique actualité, et tous les mutilés et morts provoqués par les armes de la police, Macron et sa clique viennent de commander pour 22 millions de grenades lacrymogènes et explosives en tout genre, disant "commander l’arsenal nécessaire pour 4 ans de maintien de l’ordre". Cette annonce, à quelques jour du coup d’envoi d’un nouveau mouvement social d’ampleur contre la casse des acquis sociaux, de la part d’un gouvernement qui sabre les budgets sociaux et accompagne les plus riches, et mutile ses opposants à peine 2 mois après avoir été élu, a un goût amer et dégueulasse.

Afin de ne pas laisser Robin et les autres mutilés seuls face à l’injustice,

Afin de montrer que malgré les armes et les abus des forces de l’ordre, nous serons toujours là, solidaires et determinés à poursuivre nos luttes,

Afin d’exiger l’interdiction de ces grenades semeuses de mort,

Retrouvons-nous ce dimanche 10 septembre à 14h devant la gendarmerie de Bar-le-Duc.

Soyons nombreux, emmenons des pancartes et des banderoles, retrouvons-nous pour soutenir Robin et les autres.

Rien ne nous arrêtera.


https://manif-est.info/Rassemblement-co ... s-304.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Verdun, Meuse (55)

Messagede bipbip » 09 Mar 2018, 00:25

Le 9, 10 et 11 mars à Bure

Rencontres sur le Kurdistan révolutionnaire & le communalisme

Le week-end du 9, 10 & 11 mars nous sommes heureux-euses de vous inviter, à Bure, à un week-end de solidarité avec le Kurdistan révolutionnaire et de réflexion autour des théories et pratiques du « communalisme ».

Depuis 2015 et la résistance des forces armées kurdes aux assauts de Daech à Kobané au Rojava (Syrie), la situation dans les différentes régions du Kurdistan a acquis une visibilité internationale nouvelle. Des centaines d’internationalistes (militant-e-s de gauche, anarchistes… ou pas) sont parti-e-s rejoindre les différents bataillons internationaux ou les projets de la société civile qui se développent au Rojava. Depuis 2012, dans le nord de la Syrie, se développe une expérience de transformation sociale de grande ampleur basée notamment sur les communes locales, le développement de coopératives et un modèle féministe, multi-ethnique et multi-confessionnel…

Depuis le 20 janvier 2018, le Rojava est à nouveau attaqué, cette fois directement par l’armée de l’Etat turc (accompagnée de brigades islamistes supplétives), où Erdogan bâtit depuis quelques années les fondations d’une dictature implacable. Le canton d’Afrin, enserré à l’extrême ouest entre le régime d’Assad et l’armée Turque, est à nouveau sous le feu des bombes. Partout en France et dans le monde des manifestations de soutien ont lieu.

Au-delà de l’actualité pressante et des dépêches d’information, l’histoire, les théories et les pratiques concrètes du mouvement de résistance kurde restent encore très mal connues et nous interpellent.

Comprendre et débattre

Ces rencontres veulent donc d’abord permettre à tous et toutes d’aborder au mieux la situation au Kurdistan et se forger des clés de compréhension pour apporter une solidarité consciente et critique. Quelle est l’histoire des différents Kurdistan ? Comment s’organisent les luttes menées pour la libération des peuples kurdes et quelles ont été leur évolution ? Comment le comprendre dans la situation géopolitique du Moyen-Orient, et dans le contexte de la révolution et de la guerre civile syrienne ? Que peut-on comprendre des processus de transformation sociale en cours au Rojava, et des autres expériences d’autogestion au Kurdistan irakien (Basûr), et Kurdistan de Turquie (Bakûr) ? Comment et sur quelles bases les soutenir ?

Ensuite, ces rencontres souhaitent modestement contribuer à ouvrir un espace de débat en France sur la théorie et les pratiques politiques portées par le mouvement de résistance kurde – appelées « confédéralisme démocratique » -, influencées entre autre par les idées théorisées et pratiquées au cours des dernières décennies sous les noms de « municipalisme libertaire » ou « communalisme » (Murray Bookchin) : en quoi les formes d’organisation aux Kurdistan résonnent-elles avec d’autres formes politiques dans le monde ? En quoi cela peut-il résonner avec des luttes et des initiatives menés en France en termes d’inspirations, de désirs, de critiques ?

En 2016 et 2017, deux rencontres internationales sur « l’écologie sociale » ont eu lieu (à Lyon, et Bilbao), pour confronter la pensée de l’anarchiste américain Murray Bookchin (ayant inspiré le projet au Rojava et autres…) aux expériences de luttes et de projets sociaux en Europe. Il semble intéressant de continuer de faire vivre cet espace de débat politique entre différentes expériences, initiatives et collectifs.

Nous voulons aussi partager des beaux moments ensemble autour de bonne bouffe, de concerts de musique acoustique, d’expo photos, de films, de lectures de textes et d’enregistrements audio, etc !

Enfin, dans le cadre de l’attaque turque en cours sur le Rojava il apparaît plus que nécessaire d’apporter notre soutien à celles et ceux qui vivent et se battent là-bas contre toutes les formes de fascisme.

Nous vous espérons nombreux-euses ! À bientôt !

Des hiboux de Bure, le collectif Initiatives pour un Confédéralisme Démocratique, des membres du collectif La Graine.


PRÉ-PROGRAMME

En continu :

Exposition photo sur le campement de Maxmûr (kurdistan Irakien), tables d’infos, etc.

Vendredi soir :

Présentation du week-end

19h Projection du film Une autre montagne, du collectif Ozho Naayé

– Diffusion d’extraits sonores

– Soirée


Samedi :

– Matinée –

10h : Discussion en non-mixité sur le mouvement des femmes kurdes

11h30 : Contexte historique et géopolitique de la situation au Kurdistan et au Moyen-Orient

13h30 : Repas

– Après-midi –

15h : Présentations thématiques

– Expériences révolutionnaires au Rojava (kurdistan syrien) et à Maxmûr (campement de réfugiés au kurdistan irakien) : projection du film Rojava, une utopie au coeur du chaos syrien (2017, Chris Den Hond et Mireille Court), et discussion à partir de témoignages, de récits de voyages, etc.

17h – Présentation en mixité sur le mouvement des femmes kurdes

– Soirée –

20h CANTINE

21h Concert acoustique de musique kurde, danses & soirée


Dimanche :

– Matinée –

11h : Discussion sur l’autonomie démocratique et la guerre civile au Bakûr

13H30 : CANTINE

– Après-midi –

15h : Trajectoires communales au 21ème siècle : entre « confédéralisme démocratique » au Kurdistan, autonomies des mondes au Chiapas et autres expériences communales et/ou de territoires en luttes en Europe (Barcelone, Catalogne, etc)…

Discussion en assemblée, puis ensuite ateliers thématiques en petits groupes : plus d’infos sur le contenu bientôt.

PAUSE

18h30 Restitution en grand groupe, & quelles suites donner à ces rencontres ?

– Soirée –

– Rangements

– A priori pas de cantine prévue, merci de penser en mode « auberge espagnole », etc.

INFOS PRATIQUES & LOGISTIQUES

Site des rencontres : Elles se déroulent à la Maison de résistance à la poubelle nucléaire à Bure, 2 rue de l’Eglise. Les infos pratiques pour se rendre à Bure sont ici.

Hébergement : merci d’écrire à logistiquedodobure[at]riseup.net pour préciser quand et à combien vous arrivez.

Cantine : les repas seront servis sur la base du prix libre ; c’est chouette de pouvoir aider l’équipe cantine dans la préparation des divers repas.

C’est chouette d’arriver un peu en avance (ou rester un peu après) pour donner un coup de main pour la préparation, le rangement, etc !

Plus d’infos bientôt !

Contacts : burekurdistan@riseup.net

https://manif-est.info/Rencontres-sur-l ... s-412.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Verdun, Meuse (55)

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 19:30

Samedi 3 novembre 2018

Conférence sur les mouvements ouvriers
avec Christian Pataud

à 20h30, au local autogéré de LÀ QU’ON VIVE à Commercy (55), 4 avenue carcano.

Une histoire des mouvements ouvriers... De la naissance de l’éducation populaire et des maisons du peuple au début du 20e siècle.

Conférence avec Christian Pataud, ancien résistant du Limousin, et membre fondateur de la Bibliothèque Associative de Malakoff.

https://manif-est.info/Samedi-3-novembr ... n-759.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Verdun, Meuse (55)

Messagede bipbip » 16 Nov 2018, 21:45

Dimanche 18 novembre 2018

Discussions et projection autour de la lutte contre la centrale nucléaire de Chooz

à 20h, au local autogéré de LÀ QU’ON VIVE à Commercy.

Soirée discussions autour de la lutte contre la centrale nucléaire de Chooz.
En présence de quelqu’un qui l’a vécue.

Projection de "L’Explosion", un film documentaire de Jérôme Champion.
(52 minutes)

Quand une partie de l’histoire du nucléaire en France rencontre une partie de l’histoire ouvrière, cela peut provoquer une explosion d’un cocktail étonnant, mélangeant les peurs de l’explosion nucléaire, les mécontentements de l’explosion sociale et les départs discrets de l’explosion territoriale. Le film L’Explosion est retourné à Chooz, dans les Ardennes, 25 ans après que s’y soit déroulée une virulente opposition à la construction de la centrale nucléaire.

Nous avons suivi Jean Noël qui milita alors contre l’installation de cette centrale nucléaire. Avec lui, petit à petit nous retrouvons celles et ceux qui ont lutté. Une série de onze portraits se dessinent, et à travers eux, l’histoire des luttes de Chooz et de Vireux nous est relatée.

25 ans après, bien plus qu’une histoire qui nous est racontée, c’est sur notre actualité que nous nous interrogeons.

https://manif-est.info/Discussions-et-p ... e-780.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités