Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 06 Mar 2017, 18:00

8 mars à Rennes

Image

RENNES S’ENFLAMME : ON FAIT GRÈVE

Et si le 8 mars était une journée où nous nous rassemblions pour attaquer ce système violent envers les femmes ?
Et si nous utilisions l’espace public pour dénoncer haut et fort les problèmes qui nous atteignent jusque dans notre travail, nos facs et nos chambres ?
Et si nous nous emparions de ces problèmes, ignorés par les ‘’hommes’’ politiques ?
Et si exprimer notre solidarité nous permettait de comprendre la force de notre nombre ?
Et si nous profitions de ce jour-là pour rendre visibles les personnes en dehors des normes associées au genre (personnes non-binaires, queer, fluides, …) et au sexe (personnes intersexes) ?
Et si, en faisant une grève générale, nous pouvions faire de ce jour un événement historique pour les droits des femmes ?

Cette année l’appel du 8 mars pour les droits des femmes se double d’un appel international de mobilisation !

En France, des préavis de grève ont été déposés, afin que cette journée ne soit pas un simple rendez-vous dans nos calendriers, mais un événement porteur d’une dynamique qui se prolongerait au delà de ce jour. Nous avons conscience de la dimension institutionnelle de cette journée, mais c’est à nous d’imposer une certaine radicalité féministe. Le 1er mai 2016 avait déjà prouvé aux Rennais-es que nous pouvions investir autrement les jours de lutte traditionnels afin de construire de véritables rapports de force.

Notre rage est immense. Nous saisissons l’occasion de cette journée pour l’exprimer. D’abord par la grève, nécessaire pour prendre part à ce mouvement et participer aux différentes initiatives, mais aussi par la rue, en montrant notre détermination et notre nombre.

Face au sexisme. Face aux dénigrements. Face aux humiliations. Face aux agressions. Face aux viols.

Mercredi 8 Mars 2017 : Rien ne nous résistera !



Programme de la journée de lutte féministe :

12h30-
Banquet féministe sur le Campus de Rennes 2, suivi d’ateliers féministes (création de banderoles et de slogans, chorale de chants féministes, discussions, infokiosques, etc)

14h30-
Départ en cortège de Rennes 2 avec la Pink Batucada

15h40-
Rassemblement place du Parlement pour un départ en manifestation

19h-
Projections de courts-métrages et débat

https://expansive.info/8-MARS-2017-JOUR ... FEMMES-343
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 10 Mar 2017, 11:53

Samedi 11 mars 2017

Manif en soutien à la marche pour la justice et la dignité

à 15h, place de la mairie à Rennes

Manifestation contre le racisme et les violences policières le 11 mars à 15h, place de la mairie, à Rennes.

Parce que le 19 mars à Paris a lieu une marche pour la justice et la dignité, mais que peut-être tout le monde ne pourra pas faire le déplacement.
Parce que nous avons été nombreux·ses ces dernières semaines à nous révolter contre le viol de Théo.
Parce que ce n’est pas le premier à être victime de la violence raciste.
Parce que nous soutenons la famille de Babacar Gueye, tué à Rennes par la BAC le 3 décembre 2015.
Parce que nous soutenons les familles des victimes et relayons depuis Rennes l’appel à la marche du 19 mars pour la justice et la dignité.

... https://nantes.indymedia.org/events/37042
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 18 Mar 2017, 14:59

Soutien au local autogéré fougerais

Un collectif de personnes du pays de Fougères, a ouvert après plusieurs mois de réflexion, un espace autogéré. Avant que des activités puissent y avoir lieu, des travaux sont en cours. Ce collectif de personnes est ouvert à toute ceux et celles souhaitant s’investir.

Image

https://www.lepotcommun.fr/pot/yndpyvau

Contact : csaf@laposte.net

Facebook : https://www.facebook.com/localautogerefougerais/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 21 Mar 2017, 07:06

Mercredi 22 mars 2017

Ciné-débat

"Déchets radioactifs, 100 000 ans sous nos pieds"

Avec Irène et Bernard, militants du collectif Bure-Stop
et Sortir du nucléaire-Pays de Rennes
Dans le cadre de la Semaine de l'Environnement

à 20h, Université Rennes 2, métro villejean université, Amphi L2

https://rennes.demosphere.eu/rv/12269

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 27 Mar 2017, 10:28

Quand le pouvoir part en vacances : séminaire du 28 au 30 mars à Rennes

Trois jours de conférences sont organisés à la fac de Rennes 2 du 28 au 30 mars. Le thème : des expériences historiques de vacance du pouvoir.

Depuis la rentrée 2016, l'effervescence médiatique due à l'échéance prochaine du processus électoral accapare à peu près toutes les énergies de la scène politique.
Néanmoins, les événements du printemps dernier ont vu émerger de nouvelles formes d'organisation et la volonté de s'émanciper d'un pouvoir décadent, n'incarnant plus rien d'autre que sa propre préservation.
Dans ce contexte, le retour sur les expériences historiques de vacances du pouvoir nous permet d'interroger et de redéfinir les espaces d'intervention dans le paysage politique.
Au travers d'exemples concrets - que furent l'autonomie italienne dans les années 70 et l'expérience de la « Commune de Nantes » et de son comité central de grève - la révélation de l'auto-organisation s'est exprimée historiquement comme un moyen efficient de repenser les rapports au monde et à la politique.
Nous vous proposons d'interroger ces vacances du pouvoir, qui plutôt que des moments d'absence, seraient avant tout des espaces d'ouverture des possibles et de l'organisation politique de chacun.


Image

Mardi 28 mars à 18h : Ali Kebir, "Généalogie critique de la démocratie" - Université Rennes 2 / bât. E - amphi E1
D'où vient le fait que les citoyens admettent aujourd'hui la démocratie sinon comme le bien politique suprême, du moins comme un régime quasi incontestable et presque naturel, alors même qu'elle est historiquement advenue, qu'elle véhicule des technologies de pouvoir et qu'elle est le résultat de relations complexes (sociales, politiques, historiques, culturelles) autour desquelles gravite l'enjeu majeur de la reconduction, de la conservation, de la perpétuation de la domination d'un groupe (les puissants, les décideurs, les possédants) sur d'autres groupes (les sujets ou « assujettis » démocratiques, les dominés) ?

Mercredi 29 mars à 18h : Intervento sur l'autonomie italienne des années 1970's - Université Rennes 2 / bât. E - amphi E1
Mise en scène théâtralisée de lectures, films et chansons. Vous verrez et entendrez les luttes dans les usines, les quartiers, les prisons, les occupations de logements, les combats féministes, les autoréductions, les radio libres... Le spectacle sera suivi d'une discussion sur ce que ces fragments d'histoires peuvent apporter dans nos luttes aujourd'hui. Plus de détails sur le site Constellations

Jeudi 30 mars à 18h : Collage sur la commune de Nantes, en mai 1968 - Université Rennes 2 /bât. L - salle L145
Un collage constitué de textes, de vidéos et de chansons sur l'expérience de vacance du pouvoir pendant quelques jours à Nantes en mai 1968 :
Mai 68 dans l'Ouest n'est pas une simple imitation des événements parisiens. Dès la fin de l'année 1967, les syndicats d'agriculteurs, d'ouvriers et d'enseignants se mettent d'accord pour appeler à une journée de grève générale, et manifester dans tout l'Ouest le 8 Mai 1968.
Suite à la prise de la Préfecture on a pu parler d'une « Commune de Nantes », dirigée pendant quelques jours par un Comité Central de Grève, composé d'étudiants, d'ouvriers et de paysans.
Une expérience historique de la vacance du pouvoir !

https://nantes.indymedia.org/articles/37277
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 28 Mar 2017, 11:31

Mercredi 29 mars 2017

Présentation et discussion autour du livre Milot l’incorrigible

à 20h, Bar le Panama 28 rue bigot de preameneu Rennes.

En suivant l’histoire d’un gars né dans les faubourgs parisiens à la fin du XIX, le collectif l’escapade décrit le parcours carcéral d’un de ces anonymes envoyés tour à tour en colonies correctionnelles, en prisons et qui finira dans les bagnes de Guyane. Épris de liberté et entouré de ses compagnons, Émile Delagrange, alias Milot, a cependant tenté de faire face aux flics, juges et autorités qui voulaient mettre au pas ces gamins des faubourgs.

La discussion proposera de revenir sur ce parcours et sur les échos que cette histoire trouve aujourd’hui dans le traitement judiciaire de la délinquance juvénile et les projets carcéraux actuels.

Image

https://expansive.info/Presentation-et- ... igible-377
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 04 Avr 2017, 10:00

Mercredi 5 avril 2017

Réunion d’information Linky

A l’initiative du Collectif Anti-Linky de Rennes et de l’Association Empreinte, une réunion d’information sur le Linky est organisée, mercredi 5 avril à 20H00, à la Maison de la Consommation et de l’Environnement (MCE), à côté des Champs Libres. Capacité de la salle : environ 100 places.

Maison de la Consommation et de l’Environnement
48, boulevard Magenta
35000 RENNES

Cette réunion d’information sera l’occasion de présenter le compteur Linky et les autres compteurs communicants, qui arriveront prochainement (gaz et eau), et sera suivie d’un débat questions / réponses.

Les principaux points abordés seront :

les dangers pour la santé
le respect de la vie privée
les augmentations des factures et des abonnements
l’empreinte écologique
le piratage et les black-out
les risques d’incendies
les suppressions d’emploi
les méthodes pour se protéger ou refuser

Contact du Collectif Anti-Linky de Rennes : antilinky.rennes@gmail.com

http://www.rennes-info.org/Reunion-d-in ... on-Linky-a
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 20 Avr 2017, 20:21

Les présidentielles nous emmerdent !

Appel à s’organiser, pour les élections qui viennent (et au-delà).

La politique spectacle et people a fini de nous divertir et de nous dégoûter. Pour nous le constat est simple :
• Le pouvoir de décision politique est privatisé entre les mains d’une minorité de dirigeants et représentants politiques nationaux et internationaux.
Les richesses produites sont elles aussi privatisées entre les mains d’une minorité de dirigeants économiques, de patrons, de financiers, pour qui les humains et le milieu naturel ne sont qu’un stock de « ressources » dont on peut tirer du profit.
• Les économistes et idéologues du capitalisme nous présentent les lois économiques comme des lois naturelles et rationnelles que nous sommes trop stupides pour comprendre et contre lesquelles on ne peut soi-disant rien faire. D’ailleurs, pour les gens qui n’auraient pas compris le bien-fondé de ces lois, il y aura toujours les forces de l’ordre pour leur signifier violemment qu’ils n’ont qu’à les subir et la fermer.
• On transforme les problèmes sociaux et politiques en problèmes ethniques, religieux, raciaux, pour neutraliser toute conscience et action politique commune contre ceux qui nous gouvernent et nous exploitent.

La situation est absurde. La précarité est devenue le lot commun d’une grande partie de la population. On enchaîne les tafs de merde sous-payés en intérim, dans l’industrie des services etc. et la dégradation des conditions de travail s’accélère avec la « numérisation » (et « uberisation »). Des centaines de milliers de personnes sont au chômage pendant que d’autres travaillent à plein temps sous pression managériale ou en tant que petits entrepreneurs jusqu’au burn-out et au suicide. On passe notre vie dans des bureaux, des usines, des magasins, devant des ordinateurs et des machines.

Le règne de l’argent contribue à dissoudre les amitiés politiques, les solidarités de classes, intergénérationnelles etc., pour ne laisser subsister qu’une société d’êtres atomisés, désorientés, en proie au désarroi, qui n’arrivent plus à se reconnaître dans ce monde, celui du capitalisme, sans savoir pour autant comment s’y soustraire ni comment s’y opposer.

Toute forme de contestation est réprimée. La loi « travaille » s’est imposée avec le 49.3. Les manifestations sont interdites ou « nassées ». Les manifestants sont fichés et empêchés de se rendre à des rassemblements. Les discriminations raciales et les violences policières produisent leur lot de blessés, mutilés ou tués dans les quartiers populaires et dans les luttes sociales et écologiques...

Dans cette situation désastreuse, certains voudraient que cette campagne ait lieu dans le calme et que chacun reste chez soi sans perturber leurs gesticulations médiatiques ridicules. Il est temps de se ressaisir de la situation et de nous organiser.
Pour les élections qui viennent (et au-delà), on ne se contentera pas d’aller voter ou de s’abstenir pour retourner travailler, étudier, ou chercher du taf en attendant de voir ce qui se passe. On s’organise, on prend la rue, on l’occupe, on manifeste, on prépare des banquets et des assemblées pour signifier à nos dirigeants politiques et économiques qu’on ne leur laissera plus jamais les pleins pouvoirs. Il s’agit de construire dès maintenant notre autonomie politique !

• 21 Avril 18 h - Rassemblement contre l’extrême droite, place de la mairie !
• Dès le soir du premier tour, rendez-vous est déjà donné pour nous rejoindre, occuper l’espace public et manifester :
le 23 Avril rdv 18 h Ste Anne !
• 24 Avril dès 12h - AG à l’université Rennes2, rdv devant le Hall B !

https://expansive.info/Les-presidentiel ... erdent-407
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 27 Avr 2017, 20:43

Vendredi 28 avril 2017

Projection "Les coups de leurs privilèges"

Le collectif Vérité et Justice pour Babacar organise la projection du documentaire "Les coups de leurs privilèges", production Va te faire intégrer, suivi d’une rencontre en présence d’Awa Gueye, soeur de Babacar, de Jessica Lefèvre, compagne d’Amadou Koumé et de la réalisatrice Sabrina Thawra.

Au Triangle, Boulevard de Yougoslavie, salle Archipel - Entrée prix libre.

PROGRAMME :

19h30 – Accueil et CollAction

Petite restauration
Stand de soutien au collectif : vente de t-shirts et de badges
Présence de Cases Rebelles pour la sortie du livre 100 portraits contre l’état policier éd. Syllepses, février 2017

20h - « Les coups de leurs privilèges », Sabrina Thawra, production Va te Faire Intégrer, 58 minutes. 2017

21h-22h30 – Interventions et échanges avec les familles de victimes et la réalisatrice

LES COUPS DE LEURS PRIVILEGES :

« En France, chaque année, entre 10 et 15 personnes meurent pendant ou suite à une interpellation par les forces de l’ordre.(…) Les policiers sont rarement jugés. (…) Ce film traite de deux affaires : celle de Wissam El-Yamni, décédé suite à une interpellation le 1er janvier 2012 à Clermont-Ferrand, et celle de Morad Touat, décédé le 5 avril 2014 à Marseille. Il rend hommage aux luttes de l’immigration qui ont eu lieu depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui sur cette question, et analyse le rôle de la police dans le système de socio-apartheid français ».

BABACAR GUEYE ET AMADOU KOUME :

Ils auraient dû être protégés et pris en charge avec bienveillance, ils ont été assassinés.

Babacar Gueye, tué de 5 balles par un agent de la BAC à Maurepas dans la cage d’escalier d’un immeuble, et Amadou Koumé tué suite à une clé d’étranglement près de la Gare du Nord à Paris, ont plusieurs points communs :
Ils étaient noirs, de sexe masculin, jeunes, en crise d’angoisse.

BABACAR GUEYE, 27 ans

C’était dans la nuit du 2 au 3 décembre 2015, vers 4h du matin, 15 jours après la mise en place de l’état d’urgence.
Depuis, après un classement du dossier sans suite invoquant la légitime défense, la négligence du 1er avocat, 15 longs mois d’attente et toujours sans le rapport d’autopsie, la famille et le collectif de soutien continuent à se battre pour la vérité et la justice. Le corps est parti au Sénégal sans qu’aucune contre-autopsie soit faite.
Une enquête sur les circonstances de la mort de Babacar et sa nature criminelle vient d’être ouverte par le parquet de Rennes, et une juge d’instruction a été nommée.

Aujourd’hui, les proches de Babacar refusent d’attendre 6 mois de plus pour obtenir les résultats de l’expertise psychiatrique en cours. Ils exigent la remise du rapport d’autopsie, la mise en examen du policier et l’ouverture d’un procès !!

« Babacar, noir, sans papiers, habitant dans un quartier populaire, était d’autant plus vulnérabilisé. », 100 portraits contre l’état policier, Cases Rebelles

AMADOU KOUME, 33 ans

C’était dans la nuit du 5 au 6 mars 2015 un peu après minuit.
La famille porte plainte pour « violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner » et « non-assistance à personne en danger ».
Les faits ont rapidement été requalifiés en "homicide involontaire", et la procédure classée sans suite par le procureur.
Seule la médiatisation et la détermination des proches d’Amadou font bouger les choses : le 20 avril 2015, après avoir contacté le journal Le Parisien, le rapport d’autopsie sort et révèle un œdème pulmonaire dans un contexte d’asphyxie et de traumatismes facial et cervical.
Après la nomination d’une juge d’instruction, le policier de la BAC a été mis en examen le 28 mars 2017. Un soulagement et un espoir pour la famille que justice soit rendue.

« Comment expliquer que le procureur et la juge, qui ont pourtant le même niveau d’étude, aient pris des décisions si contradictoires ? », tempête Me Eddy Arneton.

https://expansive.info/Projection-Les-c ... iangle-412
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 17 Mai 2017, 20:59

Jeudi 18 mai 2017

Discussion autour du Kurdistan

à 19h, Babazula, 182 avenue Gligne général paton, Rennes

Présentation des différentes organisations du mouvement démocratique, point sur l'actualité, récit de voyage

Cantine à prix libre sur place
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 19 Mai 2017, 20:54

Séminaires : Contre l'état d'urgence, penser l'état du monde #2 (19 & 20 mai)

La Maison de la Grève invite, les 19 et 20 mai, à la seconde édition des séminaires "contre l’état d’urgence, penser l’état du monde", dont vous pouvez trouver la programmation et la présentation complète ici : maisondelagreve.boum.org/etat-d-urgence-2017

Comme l’an dernier, nous porterons le regard à la fois sur la situation qui nous est faîtes ici - l’état d’urgence - et sur les mouvements d’opposition post-révolution arabe. Il s’agit donc d’un double geste : comprendre les évolutions du pouvoir, de ses pratiques, de sa mécanique et déchiffrer la grammaire de la vague révolutionnaire qui a s’est répandu de façon virale début 2010, mais qui a partout buté, soit sur la démocratie, soit des formes d’état d’exception, soit sur la guerre civile.

L’enjeu de ces séminaires est d’ouvrir un moment de pensée et de débat avec tous ceux que nous croisons dans les luttes, dans nos espaces de désertion ou simplement au détour d’une discussion. Quel que soit le résultat des élections, nous espérons que ces séminaires soient un moment pour nous réarmer et contre l’ultra-libéralisme, et contre les formes modernes de la réaction.

Ils auront lieu le vendredi 19 mai à partir de 18h00 et le samedi 20 mai toute la journée (de 9h à la fin de l’après-midi) dans l’amphithêatre Donzelot, 6 rue Kleber à Rennes (juste à côté de la face dentaire, pour ceux qui connaissent). L’entrée y est libre. Un buffet sera prévu à 13h, et des encas pendant les pauses. Nous espérons vous y voir nombreux.

PROGRAMME

VENDRDI 19 mai :

17h30 - 18h00 : Ouverture des portes
18h00 - 18h30 : Présentation des séminaires
- Maison de la Grève -

18H30 -20h30 : QUE DÉCLARE L’ÉTAT D’EXCEPTION ?
- Marie Goupy -
Marie Goupy fera une analyse du concept d’état d’exception (Ausnahmezustand) tel que l’a construit le juriste C.Schmitt dans l’entre-deux-guerres. À travers cette notion, il s’agira de mettre à nu le rapport qu’entretiennent la règle et l’exception au sein des régimes démocratiques. Non pas pour les opposer, mais pour comprendre comment l’état de droit et l’état d’exception fonctionnent ensemble. Sera également examiné comment la théorie de l’état d’exception répond aux crises que le libéralisme n’a de cesse de produire. Comment les failles structurelles d’un système qui caresse le rêve d’un monde auto-régulé sont pansées par une théorie de la décision politique arbitraire et souveraine. L’état d’exception et la gestion libérale forment alors le nom d’une double confiscation du politique.

SAMEDI 20 mai :

9h00 - 9h30 : Ouverture des porte et petit-déjeuner

9h30 - 11h00 : COMMENT L’ÉTAT D’URGENCE TRANSFORME LE DROIT ?
- Serge Slama -
Malgré ce qu’en dit le Conseil constitutionnel, l’état d’urgence, produit un régime dérogatoire aux libertés fondamentales au sein de l’état de droit. Ses mesures phares, l’assignation à résidence, la perquisition administrative, et l’interdiction de séjour (de manifester) participent à la généralisationde la suspicion sur la population. On peut alors se demander si l’état d’urgence n’est pas un (énorme) pas de plus vers une transformation profonde du droit ? Une métamorphose qui s’opère au niveau planétaire à coups de législations antiterroristes, de peines de sûreté pour les déviants et les
récidivistes, de mise en camps des migrants, d’inversion des normes entre le code du travail et l’entreprise et de 49,3... Entre néo-autoritarisme, contrôle massif de la société, et gestion prédictive de la menace de quelle évolution l’état d’urgence est-il révélateur ? Comment ces modifications
opèrent-elles au sein même du droit ? Quels rapports de force et quelles résistances se jouent autour de ce dispositif ? C’est à ces questions que répondra Serge Slama.

11h00 - 11h 30 : Pause et collation

-11h30 - 13h00 : DE QUOI LA GUERRE CIVILE EST-ELLE LE NOM ?
- Ninon Grangé -
Suite aux attentats de Novembre 2015, François Hollande déclare la guerre au terrorisme. Son discours s’accompagne des bombardements en Syrie et de la déclaration de l’état d’urgence en France. Ce double geste cible à la fois un ennemi extérieur et un ennemi intérieur. Il rejoue par là
même le geste fondateur de tout pouvoir constitué : diviser, recréer un dehors et dedans, au sein de sa population, comme hors de son territoire. Pour nous aider à comprendre cette situation Ninon Grangé reviendra sur le concept de guerre civile (stasis). Quelles différences il y a-t-il entre les
notions d’état d’exception et de guerre civile ? La guerre civile recouvre-t-elle l’intensité d’un conflit politique dans lequel l’État n’est qu’une force parmi d’autre où une fiction mise en place par le pouvoir pour conserver son hégémonie ? Qu’est-ce que la guerre civile nous révèle de la nature même du politique ?

13h00 - 14h00 : Repas
14h00 – 20h00 : EGYPTE ET TURQUIE : FORCES D’OPPOSITIONS ET STRATEGIES D’ETATS

Maaï Youssef (doctorante en sciences politiques à l’Université Paris Sorbonne) concentrera son intervention sur l’analyse des deux temps qui ont ponctué la contre-révolution gyptienne. Le premier débute dès 2012 avec l’organisation des éléctions suite à la chute de Moubarak qui sera
remportée par Mohammed Morsi, membre des Frères Musulmans. Le retour du jeu démocratique rend illégitime la poursuite de la révolution en dehors des urnes alors même qu’une partie de l’opposition est encore déterminée à poursuivre le combat au-delà de la chute du dictateur. Puis,
l’accès au pouvoir du général Abdel Fatah al-Sissi qui participe au coup d’État militaire du 3 juillet 2013 inaugure la deuxième période du renforcement de l’autorité de l’État. Le rétablissement de l’état d’urgence, l’apparition de nouvelles lois interdisant de manifester et la nouvelle définition
d’une organisation terroriste constitue le triptyque qui permet de museler toutes formes d’opposition. Il s’agira alors de comprendre comment la révolution a été détournée et quels ont été les mécanismes et les ressources de l’État pour s’en venger.

Yohanan Benhaim (doctorant en sciences politiques à l’Université Paris Sorbonne) interviendra sur la situation turque et la légitimation du glissement autoritaire en cours. Il exposera comment la redéfinition de la frontière entre l’interne et l’externe à l’État et celle de l’ennemi alimente cet autoritarisme en Turquie, au détriment de l’ensemble des forces possibles d’opposition.

https://nantes.indymedia.org/events/37612
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 02 Juin 2017, 08:44

Vendredi 2 juin 2017 à Fougères

Que faire quand les élus ne nous représentent pas ?

Réunion publique sur la démocratie directe le vendredi 2 juin à 20h30 au local autogéré (14 rue de la Pinterie).

Marre de la communication politique vide pendant les législatives ? envie d’agir sans déléguer et faire un chèque en blanc au premier candidat venu ? venez échanger avec nous à l’occasion de notre réunion publique sur la démocratie directe le vendredi 2 juin à 20h30 au local autogéré (14 rue de la Pinterie).


Image

Image

http://www.alternativelibertaire.org/?Q ... -le-2-juin
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 18 Juin 2017, 21:26

lundi 19 juin 2017

Invitation à rejoindre le collectif contre la criminalisation du mouvement social

S’organiser contre la casse sociale et la répression

Assemblée ouverte lundi 19 juin à 18h30.

L’objet de cette assemblée du Collectif Contre la Criminalisation du Mouvement Social est simple : le tournant répressif que nous vivons en ce moment met en cause la possibilité même d’un mouvement social. Or, au vu des lois antisociales que Macron nous réserve pour les prochains mois (réforme du code du travail par ordonnances avant la fin de l’été), il est impératif de nous organiser pour manifester, faire grève malgré l’état d’urgence et la pression policière devenue insoutenable.

C’est aujourd’hui la possibilité d’une résistance politique qui est menacée. En effet, ces derniers mois, toute velléité de protestation s’est vue réprimée par une police qui ne semble plus tenue par aucune discipline du maintien de l’ordre, mais au contraire mue par le désir d’humilier, de blesser, de tuer, de réduire à néant. Rien ne peut justifier le déchainement de violence qu’ont subi certaines manifestations, notamment à Rennes, Nantes et Paris ces derniers mois.

Deux hypothèses sont formulables : ou bien l’Etat ne maitrise plus sa police et nous avons affaire à une milice de type fasciste que rien ne réfrène (ce qu’atteste autant l’importance du vote FN chez les forces de sécurité que la promptitude avec laquelle le gouvernement a cédé, l’automne dernier, aux revendications du mouvement policier pour plus de liberté de réprimer).

Ou alors la classe gouvernante, envisageant les ravages sociaux que ne manquera pas d’entraîner sa politique ultra-libérale, anticipe une montée des conflits qu’il ne s’agira plus que de gérer sur le mode sécuritaire : arme à feu et prison contre contestation sociale et politique.

Il est de la plus vive importance de prendre cette question au sérieux et de ne plus nous laisser diviser par certaines peurs et incompréhensions. Les assauts que nous allons subir ces prochains mois sont inimaginables. La récente affaire des sept arrestations pour justifier le fait qu’un agent ait braqué son arme sur un cortège à Rennes en est la preuve : plus rien ne vient faire obstacle à leur volonté d’anéantir la résistance politique.

La violence policière est le corrélat de la casse sociale. On ne peut se battre contre l’une sans être confronté à l’autre. Il est de toute urgence que nous soyons solidaires en pratique contre les violences policières dans la rue, ainsi que contre l’acharnement de la justice sur les opposants politiques, les manifestants, les grévistes, les syndicalistes.

C’est la condition pour pouvoir envisager un prochain mouvement social – à commencer par la simple possibilité de manifester ou de faire grève.

Le Collectif Contre la Criminalisation du Mouvement Social (CCMS) a été créé lors du mouvement contre la loi Travail dans l’objectif de rompre l’isolement que génère automatiquement la répression et de porter le plus largement possible que la répression ne vise pas uniquement à mater une poignée de « radicaux », mais bien plutôt à assimiler toute organisation politique à une pratique criminelle qu’il ne s’agirait plus que d’interdire. Il faut continuer ce travail.

Nous appelons donc à une Assemblée Générale lundi 19 juin 18h30 dans les locaux de Solidaires (5 rue de Lorraine, Métro Villejean) pour relancer, élargir et développer cet outil au service des luttes qu’est le CCCMS.

Les membres fondateurs du CCCMS : Solidaires 35 – AG-interpro de Rennes – Alternative libertaire – Comité Stop Etat d’Urgence – Le Parti de Gauche – CNT – Défense Collective rennaise – maison de la Grève – NPA – SLB – Attac – Comité Zad de Rennes

✉cccms@riseup.net

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 28 Juin 2017, 07:16

Mercredi 28 juin 2017

Rassemblement
Pas de code du travail sur ordonnance !

CGT / FSU / FO / Solidaires

Mercredi 28 juin – 12h 30

Place de la République Rennes

Rassemblement unitaire

Mobilisons nous contre les reculs sociaux


Les futurs projets de réforme du gouvernement concernant le droit du travail, dévoilés par la presse, vont bien au-delà des éléments annoncés publiquement ! Ils concernent notamment le contrat de travail, les salaires, la santé, la sécurité au travail, l’assurance chômage et les retraites.

Toutes les annonces vont dans le même sens : plus de précarité et de flexibilité pour les salariés, plus de « souplesse » et de facilités à licencier pour les entreprises. Au-delà de la méthode, consistant à agir rapidement via les ordonnances, le discours gouvernemental sur la « concertation » ne change rien : le gouvernement veut aller vite sans de véritables négociations. Il veut frapper fort. Le nouveau pouvoir à un projet de société ultralibéral, destructeur pour les salariés.

Sur le droit du travail, il aggrave la « Loi travail », dont nous exigeons l’abrogation, en faisant primer les accords d’entreprises au détriment des garanties collectives et du code du travail.

Des questions essentielles sont au cœur des réformes envisagées. Temps de travail, travail de nuit, salaires, emploi, plafonnement des indemnités de licenciement, référendum d’entreprise à l’initiative de l’employeur, fusion des instances représentative du personnel, remise en cause de l’insertion professionnelle des jeunes, réforme de l’assurance chômage et de l’assurance maladie avec la suppression des cotisations salariales via l’augmentation de la CSG ! Les retraités seraient particulièrement touchés via l’augmentation de 1.7 % de la CSG !

Ces projets sont d’autant plus dangereux qu’ils ouvrent aussi la voie à une attaque des statuts des salariés de la fonction publique et des services publics. Macron veut supprimer 120 000 postes de fonctionnaires ! L’égalité d’accès et le droit de toutes et tous à ces Services sur l’ensemble du territoire va encore subir de nouvelles attaques : enseignement public, hôpital, collectivités territoriales..

L’inversion de la hiérarchie des normes, poussée jusqu’au bout, comme le prévoit le gouvernement Macron, ce n’est plus de norme du tout, le retour à l’individualisation complète du contrat de travail, que l’employeur soit public ou privé ! C’est une revendication patronale afin de faire baisser le « coût du travail » et faciliter les licenciements. Il s’agit en fait de satisfaire ce dont le MEDEF rêve depuis toujours : « revenir systématiquement sur tout ce qui a été édifié en 1936 et 1945 ».

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, d’Ille et Vilaine considèrent qu’il est urgent, indispensable que les salariés soient informés du contenu dangereux des projets Macron !

Aussi, nos organisations invitent les salariés, les privés d’emploi, les jeunes, les retraités, à agir pour défendre et obtenir des améliorations en matière d’emploi, d’augmentation de salaire, d’améliorations des conditions de travail, de maintien des conventions collectives et des statuts, de maintien des services publics et de toutes leurs missions.

Il faut augmenter les salaires, réduire le temps de travail, renforcer les droits des salariés et de leurs représentants. Il faut en finir avec l’austérité pour les salariés et les cadeaux sans limite aux employeurs.

Elles s’inquiètent également de la pérennisation dans la loi des principales dispositions de l’état d’urgence que le Gouvernement vient de décider et qui remettent en cause les libertés démocratiques.

Elles appellent les salariés, les privés d’emploi, les jeunes, les retraités, à participer aux rendez-vous de mobilisations unitaires et interprofessionnelles qui seront organisés dès maintenant, cet été et à la rentrée de septembre.

Rennes, le 26 juin 2017


http://rennes-info.org/Pas-de-code-du-travail-sur


Rennes 28 juin : Zone de Gratuité ! Face à Macron le Front Social tient bon !

Le 28 juin, place Hoche de 12h à 20h à Rennes. Face à la privatisation, à la marchandisation, à la militarisation de l’espace et de la vie publique, nous proposons un espace d’échange et de construction pour un Front Social en Ille et Vilaine. Au sein d’une zone de gratuité nous organisons débats, ateliers etc. Nous offrons notre temps pour proposer des animations, de la musique et toutes sortes de biens matériels et immatériels...

La casse du code du travail est, comme l’a déclaré Macron, "la mère des batailles", après viendront la "réforme"-casse de l’assurance chômage, puis de la sécurité sociale etc. Que la durée du travail, la rémunération des heures de nuit ou supplémentaires... soient décidée dans chaque entreprise à l’initative des patrons, garantit que le travail sera moins payé, et que toutes et tous en dehors de celles et ceux qui bénéficient de l’exploitation perdront en droit et en pouvoir d’achat. Retraité-e-s et allocataires de différentes caisses doivent voir leur revenus baisser par l’augmentation significative de la CSG... entre autres.

C’est l’occasion d’une union offensive de toutes les catégories sociales populaires pour faire reculer l’avidité des gros actionnaires et de leur Vrp Macron !

La cité est au peuple et le droit du travail appartient aux travailleurs-euses ! Vive le Front Social !

PROGRAMME :

12h - 13h :
Apéro musical et prises de paroles.

13h - 14h :
Pique-nique auberge espagnole, chacun-e-s apportent ses merveilles culinaires.

14h :
Brocante gratuite, atelier banderoles, informations sur les ordonnances Macron, équipe de tractage, performances surprises etc...

17h :
Heure du tchaï et prises de paroles.

18h - 20h : Concerts !
de 18h à 19h CONTINU, chanteur punk mais pas que !
de 19h a 20h BBPCO, Big Band Papier Carton, psychédélique, funk, improvisation !

**
Contactez nous pour construire le front !
Voir le premier communiqué du Front Social 35 : https://expansive.info/Communique-du-co ... ennais-533
email : pourunfrontsocialrennais@protonmail.com
Likez et suivez nos activité sur les réseaux :
facebook : https://www.facebook.com/FrontSocial35/
Twitter : https://twitter.com/frontsocial35
Rejoingez l’évènement Zone de Gratuité : https://www.facebook.com/events/1930224 ... y%22%3A%22

Prochaine assemblé général le 29 juin a 18h au Cloître du Thabors.

P.-S.
Note d’expansive : Une autre initiative se tiendra le même jour place de la République à l’appel de l’Intersyndicale https://expansive.info/Pas-de-code-du-t ... edi-28-535

https://expansive.info/28-juin-Zone-de- ... ns-bon-534
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rennes et Ille-et-Vilaine (35)

Messagede bipbip » 29 Juin 2017, 17:22

Vendredi 30 juin 2017 à Fougères

A quoi ça sert, l’école ?

Réunion publique au local autogéré de Fougères sur « le mouvement Freinet : pour une école ouverte et coopérative qui offre aux enfants les clés de leur émancipation »

Dans le cadre plus large d’un cycle de réfléxion et de construction sur l’éducation (programme à venir), le collectif pour une Alternative Libertaire de Fougères organise un premier temps d’échange qui aura pour thème la pédagogie Freinet.

Des enseignants membres du groupe Freinet de Loire Atlantique seront nos invités à cette occasion pour partager avec nous leur expérience.


Image

http://www.alternativelibertaire.org/?A ... rt-l-ecole
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité