Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 07 Avr 2016, 00:18

Jeudi 7 avril 2016 à 20h

Présentation « L'avènement du sans abri »
Les asiles de nuit, 1871-1914


Présentation par Lucia Katz de son ouvrage sur l'histoire des asiles de nuit entre 1871 et 1914 (Libertalia, 2015).

« Au chemin du vice et du crime
Le malheureux n'est plus conduit,
Puisqu'on le reçoit en victime
À l'Hospitalité de nuit. »
(Jean de Lorr)

Les victimes de la rue font partie des sujets qui, depuis près de cent cinquante ans, reviennent chaque hiver, suscitant tout autant l'effroi que la compassion, l'incompréhension et l'indignation. Ce livre raconte l'avènement, au XIXe siècle, d'une nouvelle catégorie de pauvres : les « sans-abri », incarnée dans un dispositif spécifique, celui des asiles de nuit.
Lucia Katz reconstitue ce réseau d'assistance et nous introduit en son sein. C'est toute l'expérience sensible de l'asile qui est ici restituée : la file d'attente devant le refuge, l'ouverture des portes et l'inscription au registre, les étuves de désinfection, les dortoirs, le règlement à respecter sous peine d'exclusion, l'encadrement, le réveil. Elle insiste sur les nombreux débats qui parcoururent les réseaux de l'assistance et de la philanthropie : fallait-il donner à manger ? mettre au travail ? Quelle fonction donner à ces hébergements : un soulagement temporaire ou une aide à la réinsertion ? S'agissait-il de servir les pauvres ou de les contrôler ? écarter la misère ou la révolution ?
Ce travail retrace et éclaire la genèse de nos centres d'hébergement d'urgence. Il décrypte les ambiguïtés des institutions philanthropiques et déconstruit l'idéal de cohésion et de « synthèse sociale » qui marque les débuts de la IIIe République.
Un débat toujours d'actualité.

Lucia Katz
Docteure en histoire contemporaine, Lucia Katz est née en 1986. L'Avènement du sans-abri est son premier ouvrage.

http://www.b-a-m.org/2016/03/0704-laven ... sans-abri/

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 03 Mai 2016, 08:49

Jeudi 5 mai 2016

Repas de quartier

Jeudi midi, on dresse les tables et on sort les chaises dans la rue devant la BAM. Chacun et chacune apporte quelque chose à manger et à boire puis tout le monde partage. On peut aussi apporter des instruments. La bibliothèque est ouverte, on peut y emprunter des ouvrages.

à 12h30, Bibliothèque Associative de Malakoff, 14 Impasse Carnot, Malakoff (92)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 17 Mai 2016, 13:54

jeudi 19 mai 2016 à 19h30

Atelier-lecture « Rébellions »

Après le Festivason de Malakoff, un aperçu de la "résistance des gens ordinaires : jazz, paysans et prolétaires" (E. Hobsbawm, Aden, 2010).

Ce livre est presque intégralement dédié à ces gens dont les noms sont inconnus, excepté de leur famille et de leurs voisins et qui pourtant ont joué un rôle essentiel dans l'histoire humaine en n'engageant à leur façon sur la scène locale ou plus largement sans des projets politiques ou culturels. Par leur engagement, ils contribuèrent à façonner un autre monde, sans avoir suivi un "grand" homme ou déposé leur destin entre les mains d'un leader charismatique.
Eric Hobsbawm démontre dans ces articles qu'il n'existe qu'un seul héros : le peuple et les gens qui le composent, une multitude d'individus qui ont chacun leur importance. Ces gens communs «hors du commun» sont les grands oubliés de l'histoire officielle. Hobsbawm travaille avec le talent qu'on lui connaît à réparer cette injustice.
L'originalité du livre tient également à l'éventail des thèmes abordés: jazzmen, paysans, briseurs de machines, étudiants, guérilleros, cordonniers et autres artisans sont ici convoqués avec finesse et brio, pour notre plus grand plaisir.

Longtemps snobé en France, son célèbre Âge des extrêmes a tardivement permis à Eric Hobsbawm de toucher le public français. Rébellions, autre ouvrage majeur du maître, permettra aux amoureux de l'histoire de parcourir un bout de chemin supplémentaire avec, si l'on en croit nombre de ses collègues, "vraisemblablement le plus grand historien vivant, pas seulement du Royaume-Uni, mais du monde


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 11 Juin 2016, 12:13

En juin à la BAM

Samedi 11 - 16h30 - Pour une philosophie politique critique” #5
Séminaire animé par Jean-Marc Royer. Cinquième séance.

Mercredi 15 - 19h30 - Projection de l’Arbre et le requin blanc
Projection suivie d’une discussion avec Bric à Brac de Marseille ( http://www.bricabracs.org/ )

Vendredi 17 - 19h30 - 1936 : Front populaire dans le Limousin
Christian Pataud revient sur cette période de luttes sociales qu’il a vécue dans son enfance limousine.

Samedi 25 - Permanence délocalisée à la fête des Thermopyles
L’équipe de la BAM sera présente à la fête de la rue des Termopyles (Paris 14, métro Pernety), il n’y aura pas de permanence à Malakoff.

Jeudi 16 - 19h30 - Ciné club
Land and freedom (Ken Loach).

Dimanches 5, 12, 19 et 26 - 19h-23h - Atelier anti-pub
Appel à créativité ! Pas obligé d’être artiste ou graphiste, ni d’avoir du matos artistico-politique compliqué, il suffit de vouloir militer concrètement. Partage de casse-croute, d’expériences et de nouvelles techniques.

Dimanche 19 - Ludibam
Jeux de société à quatre, à dix, à deux, coopératifs, de gestion, de conquête ou d’imagination, cartes, dés, plateaux, petits et grands, il y en a pour tout le monde.

Jeudi 23 - 19h30 - Ciné club
On Hitler’highway (Kowalski, 2002)

Les soirées sont suivies d’un buffet en
auberge espagnole.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 30 Juin 2016, 18:08

Samedi 2 juillet 2016 à 20h

Soirée sur la Chine à la BAM

De la Révolution Culturelle au XXIe siècle : une soirée sur la Chine.

La Chine éternelle va dans le mur depuis Mao. Des années 1960 à nos jours, Hervé Denès et Charles Reeve reviennent sur les violentes transformations du pays dans son adaptation bureaucratique au capitalisme sauvage, à travers les “souvenirs doux-amers d’un Parisien dans la Chine de Mao” (Douceur de l’aube, L’Insomniaque, 2015) et les témoignages collectés dans leurs ouvrages Bureaucratie, bagnes et business (L’Insomniaque, 1997) et China blues : voyage au pays de l’harmonie précaire (Verticales, 2008) ainsi qu’un aperçu d’auteurs chinois dissidents.
Discussion suivie d’un buffet en auberge espagnole (chacun-e apporte quelque chose à partager).

https://paris-luttes.info/soiree-sur-la ... a-bam-6316
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 20 Sep 2016, 20:25

Jeudi 22 septembre 2016 à 19h

Discussion autour de la lutte contre le projet d'aéroport

Contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, défendons la ZAD

Des nombreux textes et publications racontent la lutte de Notre-Dame-Des-Landes et tout ce qui s'est tissé et se tisse encore autour. Comment nous inspire-t-elle individuellement et collectivement ?

Venez les (re)découvrir lors d'une soirée où s'alterneront lectures collectives et discussions !

Les lectures seront ouvertes à toute personne souhaitant amenée sa voix pour faire entendre et vivre cette lutte. Nous vous invitons donc à apporter des passages qui vont ont marqués, remués, révoltés, inspirés.

Ils viendront enrichir ceux préparés par nous.

« Dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, toujours menacé par un projet d'aéroport, un espace d'expérimentation foisonnant a fleuri. Depuis la résistance victorieuse à la vague d'expulsions de l'automne 2012, la zad est devenue un cri de ralliement, inspirateur de multiples autres foyers d'insoumission. Alors que le gouvernement annonce un retour en force des gendarmes mobiles sur le terrain, ce texte se fait l'écho de cette aventure politique et appelle, passionnément, à défendre la zad. »

4e de couverture de Défendre la ZAD, Collectif Mauvaise Troupe, Ed. L'éclat, 2016.

Cette soirée, proposée par le collectif de soutien nddl-paris et accueillie la BAM, sera aussi l'occasion d'échanger sur les possibilités de lutte et de soutien en île-de-france, notamment en vue du we des 8 et 9 octobre prochains.


http://www.b-a-m.org/2016/09/2209-infotour-nddl/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 20 Oct 2016, 19:07

Ce jeudi 20 octobre 2016 à 19h30 (faut se magner ! :D )

Discussion avec les auteur.es de l'ouvrage
« Refuser de parvenir »


Image

Recueil coordonné par le CIRA Lausanne

Nous vivons aujourd'hui sous l'injonction de la réussite. Réussir, c'est rentrer corps et âme dans la compétition pour se hisser au-dessus des autres. Certain.es, pourtant, refusent de gravir les échelons et de se compromettre avec le pouvoir.

Le refus de parvenir a été et reste largement pratiqué et discuté au sein du mouvement anarchiste, depuis Michel Bakounine, Élisée Reclus et Emma Goldman jusque dans les luttes actuelles, en passant par les syndicalistes révolutionnaires.

Ce recueil, qui compile contributions originales, entretiens actuels et traductions inédites, propose de découvrir différents aspects de ce principe radical d'insoumission.

« Tant que notre triomphe ne sera pas en même temps celui de tous, ayons la chance de ne jamais réussir ! » Élisée Reclus

Ouvrage coédité par le Centre international de recherches sur l'anarchisme de Lausanne (CIRA) et Nada.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 25 Oct 2016, 21:15

Jeudi 27 octobre 2016 à 20h

Projection débat « Novecento »

2nde partie

Alfredo est un fils de grand bourgeois propriétaire terrien, brimé par son père autoritaire proche des milieux fascistes. Il cherche à échapper à cette emprise paternelle et à mener une vie insouciante, laissant le contremaître fasciste Attila (membre des Chemises noires) prendre le contrôle de la propriété et brutaliser les paysans. Olmo, fils de paysan, est éveillé très tôt à son statut social de pauvre. Face à l'injustice, il affirme, poussé par sa fiancée institutrice, ses convictions socialistes et organise la résistance contre les fascistes.

L'opposition de ces deux destins accompagne l'histoire de l'Italie, du progrès technologique à la Première Guerre mondiale, de la montée des revendications sociales au fascisme (squadristi).

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 26 Nov 2016, 20:51

Fin novembre et décembre 2016 à la BAM

Événements ponctuels

Dimanche 27 novembre 2016 - 15h - Blues Legacies and Black Feminism (Angela Davis)
La présentation du livre d’Angela Davis, consacré aux reines du blues et au féminisme noir, sera accompagnée d’illustrations musicales au chant et à la guitare.
Elle se conclura sur un goûter en auberge espagnole.

Vendredi 2 décembre - 19h30 - Kurdistan, La guerre des filles
Projection du film de Mylène Sauloy (2016, 55 mn) suivie d’une discussion avec la réalisatrice.
En 2015, leur courage avait été salué lors de la bataille de Kobané, dans le nord de la Syrie, à la frontière turque. Un an plus tard, les femmes kurdes des Unités de défense féminines (YPJ) poursuivent leur combat contre l’organisation État Islamique.
Buffet en auberge espagnole.

Ateliers et rendez-vous réguliers

Jeudi 8 décembre - 20h30 - Jam poésique
Nouveau rendez-vous mensuel organisé avec La Fabrica’son : le public vient lire ou déclamer des textes qu’il a apportés tandis qu’un musicien l’accompagne en improvisation. Avec Yoram Rosilio.

Jeudi 15 décembre - 19h30 - Ciné BAM
Projection du film Les migrants ne savent pas nager.

https://paris-luttes.info/fin-novembre- ... -a-la-7139
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 13 Déc 2016, 21:46

Jeudi 15 décembre 2016 à 19h30

Projection « Les migrants ne savent pas nager »

Film de Jean Paul Mari, réalisé par Jean Paul Mari et Frank Dhelens - Durée 52′

Le jeudi 15 décembre, nous vous proposons de découvrir l'initiative de l'association SOS Méditerranée, avec la projection du film » Les migrants ne savent pas nager », réalisé en 2016 par Jean Paul Mari et Frank Dhelens - Durée 52′.

Serons présents pour animer cette soirée : Solène Isola, membre actif de l'association, ainsi que Vladimir Donn, qui a produit ce film.

Un débat fera suite à la projection, accompagné d'un buffet en auberge espagnole.

Résumé du film :

Grâce à la collaboration d'un caméraman et au soutien d'un producteur, tous deux partant pour l'aventure, Jean-Paul Mari a embarqué à bord de l'«Aquarius», pour participer au sauvetage de migrants faisant naufrage. Durant quelques jours, le réalisateur a filmé la vie à bord. Ce documentaire est une rencontre avec des rescapés de leur terrible périple et l'équipe des bénévoles sur le navire.

Genèse de l'association européenne SOS Méditerranée :

Fin 2014, après avoir sauvé 150 000 migrants en mer, l'initiative Italienne Mare nostrum, trop coûteuse, prend fin.

Un capitaine de marine marchande, Klaus Vogel et Sophie Beau, responsable humanitaire, décident de se lancer dans la création d'une association européenne, avec la collaboration de Médecins du monde. Le succès d'un appel de fonds civils permet d'acquérir un bateau capable d'accueillir à bord, 400 personnes. Depuis la fin février 2016, l'Aquarius sillonne les côtes libyennes pour tenter de sauver les embarcations en détresse, en liaison avec MRCC, à Rome ( centre de coordination maritime). Une phrase simple résume l'engagement de Klaus Vogel : « Les gens se noient, il faut les sauver. L'Europe ne fait rien, faisons-le nous-mêmes. »

« SOS méditerranée » est entièrement financée et soutenue par des fonds de solidarité civile. Jusqu'à ce jour, ses opérations de sauvetage ont permis de secourir 8000 naufragés.

Elle n'est pas la seule association à s'être engagée pour tenter ces sauvetages. Mais cet hiver 2016-2017, l'Aquarius restera le seul bateau à patrouiller, nuits et jours, au large des côtes libyennes.

http://www.b-a-m.org/2016/11/1512-proje ... pas-nager/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 03 Jan 2017, 02:29

Mercredi 4 janvier 2017 à 20h

Rendez-vous pour préparer un atelier mensuel de lecture et de discussion

A partir du 25 janvier 2017 se tiendra à la BAM un atelier de lecture et de discussion autour du livre de Georges Lapierre Être ouragan (L’Insomniaque, 2015).

Rendez-vous mensuel de janvier à juin (6 séances), cet atelier fera partie d’un cycle de quatre moments. L’idée est de mettre en place des ateliers de travail d’une pensée qui se cherche et se souhaite critique et radicale (malgré toute l’imprécision et la prétention de ces deux termes).

L’intérêt de ce livre est de rassembler trois démarches qui animent de nombreux parcours politiques, qui rendent compréhensibles nos tentative pour se confronter (penser et lutter) à l’existant et ses partisans. Ces trois démarches correspondent aux trois parties du livre.

La première partie intitulée “ De la réalité et des représentation que nous en avons ”, participe d’une critique de l’Occident, de son anthropologie (les représentation de l’humain – l’individu, le rapport à l’Autre, les répresentations du monde, etc.), entre autres, et de ses conséquences (un constat social, politique, écologique, partagé, voir le compte-rendu de l’atelier de lecture autour de A nos amis).

La seconde partie, “ Six thèses pour une brève histoire du capitalisme… ” manifeste la volonté de faire l’histoire du capitalisme : guetter sa naissance dans l’histoire du monde, comprendre son déploiement et son fonctionnement, mais aussi de lutter contre le capitalisme et espérer précipiter sa fin, amener le capitalisme à son terme.

La troisième partie rend compte de l’expérience mexicaine (Georges Lapierre voyage plus ou moins longuement au Mexique depuis 1995), critiques et résistances en acte à l’Occident, l’État et le Capital, contre l’Un. Cette partie éclaire les deux précédentes, en enregistrant, racontant des événements, des pratiques dissidentes à la marche du “ progrès ”, du capitalisme et de l’Occident. Des expériences rompant avec l’ordre du monde et son discours performatif. Le récit de ces expériences permet de lutter contre l’amnésie des luttes comme d’essayer d’en faire un bilan critique d’en faire une histoire.

Ce livre n’étant pas une synthèse mais davantage une somme d’éléments rassemblés par l’auteur, il peut être la base de nombreuses réflexions ouvertes à la lecture d’autres auteurs. La lecture de ce livre permet de s’intéresser à de nombreux courants politiques, intellectuels, etc.

Retrouvons nous pour en discuter, décider d’une forme et d’un contenu.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un mail : molussie@riseup.net

Les six séances prévues (à 20h) :
- 25 janvier 2017
- 22 février 2017
- 22 mars 2017
- 19 avril 2017
- 17 mai 2017
- 14 juin 2017

https://paris-luttes.info/lire-et-discu ... gan-g-7294
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 05 Jan 2017, 11:32

Vendredi 6 janvier 2017 à 20h30

Lecture de « L'Enfant » de Jules Vallès

lu par Alain Béziel du Théâtre de la Cavale

En 1878, à Londres, Jules Vallès commence l'écriture de « Histoire d'un enfant », première partie de la trilogie de « Jacques Vingtras ». Il a 44 ans.

Après la Commune, le Tribunal militaire de Versailles l'a condamné à mort par contumace. Il vit en exil depuis cinq ans.

Pendant sa difficile et précaire existence de proscrit il se lie pendant quelques mois à une jeune femme ; de cette rencontre naît une petite fille, prénommée Jeanne Marie, qui ne vécut que 10 mois.

C'est dans ce contexte que Vallès noircit page après page, dans l'anonymat d'un café londonien, sa biographie. « J'ai pris les morceaux de ma vie et je les ai cousus aux morceaux de la vie des autres ».

Vallès envoie son manuscrit secrètement en France à Hector Malot, ami resté fidèle à l'insurgé, qui le fait publier.

Peu d'œuvres de la littérature française possèdent une telle charge émotionnelle : accord parfait entre le style, les sentiments et la pensée de l'auteur. Cette maîtrise de la langue, Vallès la doit autant à ses ''Humanités'' grecques et latines qu'à son métier de journaliste. C'est au contact des luttes ouvrières et des épisodes sanglants de la Commune qu'il forgea ses outils d'écrivain. C'est pourquoi, dans cette lecture de « L'enfant », nous faisons se côtoyer aussi l'écriture du romancier et celle du chroniqueur.

http://www.b-a-m.org/2016/12/0601-20h30 ... es-valles/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 11 Jan 2017, 23:11

Vendredi 13 janvier 2017 à 19h30

Soirée autour de Pierre-Valentin Berthier

Soirée autour de la vie et de l'œuvre de Pierre-Valentin Berthier, poète, journaliste, militant libertaire, libre-penseur et antimilitariste.

Pierre-Valentin Berthier quitte le collège, avant d'avoir passé son Brevet, pour ne pas affronter le conseil de discipline qui s'apprête à l'exclure. Il est, de 1926 à 1936, ouvrier dans l'entreprise familiale de tannerie à Issoudun.

En 1932, il fonde une section locale des Combattants de la Paix, et en 1934, participe aux débuts du journal de Fernand Planche, La Conquête du Pain. À la même époque, il a des démêlés avec l'autorité militaire en tant qu'objecteur de conscience.

En 1936, il devient le correspondant local du Journal du département de l'Indre qui deviendra Le Département sous l'Occupation puis La Marseillaise du Berry à la Libération.

Pendant la guerre d'Espagne, il organise à Issoudun un meeting de soutien à la Confédération nationale du travail et à la Fédération anarchiste ibérique avec comme orateur Aristide Lapeyre. Contraint par la guerre de suspendre son militantisme libertaire, il continue à fréquenter ses vieux amis Marius Jacob et Louis Briselance.

Après avoir été 15 ans journaliste à Issoudun, il est licencié lorsque la direction du journal tombe sous influence communiste à la libération.

En 1951, il travaille comme correcteur dans l'imprimerie et adhère au syndicat des correcteurs de Paris le 1er mars 1953.

À l'automne 1952, il est avec, notamment, Maurice Joyeux, Louis Louvet et André Prudhommeaux, membre du Comité d'initiative du Centre de recherches philosociales qui organise des débats à la salle des Sociétés savantes de Paris.

En 1952-53, il assure la rédaction d'un billet hebdomadaire dans La République du Centre à Orléans. Il écrit également dans le journal hebdomadaire de la Confédération nationale du travail espagnole en exil, Espoir. À partir de janvier 1957, il travaille comme correcteur au journal Le Monde jusqu'à sa retraite en 1976.

Œuvres
• Poète d'abord, écrivain ensuite, il publie plusieurs plaquettes de vers, de nombreux romans - dont Sitting Bull en 1952 et Mademoiselle Dictateur en 1956.
• En 1957, L'Enfant des ombres est, selon Thierry Maricourt, le roman dans lequel se révèle le talent de son auteur.
• En 1959, dans le roman On a tué M. Système, il expose ses conceptions économiques.
• Il coécrit avec Jean-Pierre Colignon, également correcteur au Monde, une dizaine d'ouvrages sur les particularités de la langue française.
• Son témoignage sur sa vie de journaliste pendant la guerre, La cité dans le tunnel (2003), a reçu le prix de la ville de Châteauroux.
• Il collabore, comme militant, à un grand nombre de journaux et revues libertaires dont, notamment, Le Libertaire, Défense de l'Homme et Liberté de Louis Lecoin, L'En-dehors, Le Monde libertaire, Pensée et Action de Hem Day, Le réfractaire de May Picqueray, La Rue revue du groupe Louise Michel et L'Union pacifiste.
• Il est également l'auteur de la mise en forme d'un tapuscrit des Mémoires de Vandamme dit Mauricius consultable à l'Institut international d'histoire sociale d'Amsterdam.

Image

http://www.b-a-m.org/2017/01/pvb/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 17 Jan 2017, 00:13

Histoire du mouvement ouvrier en France

Dans le cadre de ses rendez-vous du mercredi, la BAM organise des rencontres mensuelles pendant le premier semestre 2017 sur l'histoire du mouvement ouvrier en France de 1830 à nos jours. Les luttes, les révoltes, les révolutions qui se sont déroulées pendant cette période seront développées par un des membres du collectif d'animation de la BAM.

Les séances auront lieu un mercredi par mois à 20h :
1.Mercredi 18 janvier 2017 : 1830 - 1871
2.Mercredi 15 février 2017 : 1871 - 1905
3.Mercredi 15 mars 2017 : 1905 - 1920
4.Mercredi 12 avril 2017 : 1920 - 1940
5.Mercredi 10 mai 2017 : 1940 - 1968
6.Mercredi 7 juin 2017 : débat sur la situation contemporaine
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèque Autogérée de Malakoff (BAM)

Messagede Pïérô » 03 Fév 2017, 15:28

En février 2017 à la BAM

Samedis 4, 11, 18 et 25 de 15h à 19h : permanence de la bibliothèque. C’est le moment de venir fureter dans les rayonnages (environ 4000 livres et 200 revues référencées).

Dimanches 5, 12, 19 et 26 à partir de 19h : atelier d’artivisme et de confection d’affiches antipublicitaires.

Mercredi 8 à 20h : un-e invité-e ou un film en lien avec le séminaire.

Jeudi 9 à 20h30 : jam poésique avec le contrebassiste Jean-Claude Oleksiak : le public est convié à venir lire un ou des textes poétiques en compagnie d’un musicien invité qui improvise sur la lecture. Organisée avec l’association La Fabrica’son.

Lundi 13 à 19h30 : atelier lecture autour du livre Rupture anarchiste et trahison pro-féministe, recueil d’ articles de Léo Thiers-Vidal (Bambule, 2013).

Mercredi 15 à 20h : deuxième séance des exposés sur l’histoire du mouvement ouvrier (XIXème et XXème siècles). De la Commune de Paris au début du XXème.

Vendredi 17 à 20h : cinéBAM (La question humaine, de N. Klotz) .

Samedi 18 à 19h : “Angela Davis, Blues legacies and black feminism” :
autour du féminisme des chanteuses de blues des années 20, lecture de fragments, traduction et interprétation de chansons de Ma Rainey et Bessie Smith, par Karim (2ème partie).

Dimanche 19 à 14h30 : LudiBAM, l’atelier jeux de la bibliothèque.

Mercredi 22 à 20h : deuxième séance de l’atelier de lecture du livre de Georges Lapierre Être ouragans. Ecrits de la dissidence (L’insomniaque, 2015) . Pour engager et poursuivre une critique du capitalisme, à partir des réflexions originales développées par cet ouvrage.

https://paris-luttes.info/en-fevrier-2017-a-la-bam-7430
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21807
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité