Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Berckman » 16 Déc 2008, 23:55

Debat - Les revoltes libertaires en Grece - Perpignan 19 decembre 2008

Le Groupe Puig Antich de la Coordination des Groupes Anarchistes vous invite à
venir, nombreuses et nombreux, vendredi 19 décembre à 19h00 à la Librairie
"INFOS", afin d?échanger et débattre des événements qui secouent les grandes
métropoles grecques où des étudiants et ouvriers révoltés s?attaquent à
tous les signes extérieurs de l?Etat et du Pouvoir : Banques, commissariats,
ministères?

La pratique de l?action directe trouve là un terrain d?expression favorable tant
les Grecs en ont assez de
toutes les fausses promesses et de tous ces systèmes qui n?ont de cesse que de
conduire la grande majorité des habitants de la planète à survivre dans la
précarité la plus débridée. Dans ce contexte, la parole et l?acte anarchiste
restituent la dignité à celles et ceux qui ont choisi la lutte plutôt que le
renoncement. C?est de tout cela que Giorgos, militant de la CGA à Montpellier, nous
entretiendra ce vendredi?

Groupe Puig Antich

Coordination des Groupes Anarchistes

Librairie "INFOS" - 2, rue Théodor Guiter (près de la place des Poilus)
PERPIGNAN

http://www.c-g-a.org
Berckman
 

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede L'autre facteur » 05 Juin 2009, 18:25

29 juin procès de 2 militants de la CGA à Perpignan

Communiqué du comité "Justice pour Yann et Pierre"

Au moment des faits lors de la lutte anti-LRU (fin 2007 sur le campus de Perpignan), Pierre Habet et Yann Dubois sont deux étudiants perpignanais, tous deux militants anarchistes à la CGA et syndicalistes à SUD Etudiant, ainsi qu’à Maulets pour Pierre .

Ils sont les boucs émissaires désignés par un Etat plus enclin à réprimer la contestation sociale et la révolte étudiante qu’à écouter les critiques et les revendications qui montaient et montent encore des assemblées générales des Universités en grève illimitée…

Ainsi se sont-ils retrouvés, un beau matin de décembre 2007, accusés par une « justice » aux ordres et traités comme de dangereux « terroristes » : garde à vue de 48 heures, contrôle judiciaire très strict au régime draconien …

Un mouvement de solidarité de grande ampleur s’est très rapidement manifesté, mouvement diligenté par la Coordination des Groupes Anarchistes , par SUD Etudiant Perpignan et par Maulets. Un comité de soutien s’est mis en place.
Environ 3000 signatures sont venues témoigner d’une part de la légitimité de la lutte de nos deux camarades et d’autre part de l’entêtement d’une « justice » prête à faire un procès politique à Yann et Pierre.

Quasiment un an et demi après les événements, les seuls griefs retenus pour la mise en examen contre nos deux compagnons sont des « outrages » à l’encontre de trois professeurs. L’un d’entre eux étant qualifié de "connard de fasciste" s'était empressé de répondre "et fier de l'être ..."
A cela s’ajoute le refus du prélèvement ADN considéré et qualifié comme un délit « aggravant »…
Nous avons, à l’époque, dénoncé la répression à l’encontre des mouvements étudiants ainsi que les mesures d'acharnement qui avaient (et ont toujours) pour but de faire rentrer dans le rang et le mouvement étudiant en particulier et le mouvement social en général.

Aujourd’hui comme hier nous dénonçons toutes les manœuvres tendant à monter artificiellement des poursuites contre les militants.
- Nous réclamons l’arrêt de la procédure à l’encontre de Pierre et Yann
- Nous appelons l'ensemble des acteurs des luttes étudiantes et plus largement ceux du mouvement social à se solidariser et à réagir à ces tentatives de criminalisation des luttes.

Yann et Pierre passeront en procès à Perpignan le lundi 29 juin à 14H, au seul motif que leur choix politique et leur engagement ne satisfont pas les tenants d’un Etat fort, d’un ordre sécuritaire indiscutable et d’une société acritique.
Aujourd’hui, nous vous appelons à témoigner votre solidarité avec nos deux compagnons en vous joignant à nous pour demander l’arrêt de toutes les poursuites, de toutes les procédures à leur encontre.

Nous vous appelons à nous rejoindre nombreuses et nombreux
devant le palais de « justice » lundi 29 juin 2009 à partir de 14 Heures
en soutien à Pierre et Yann.

Le Comité Justice pour Pierre et Yann

Comité « Justice pour Yann et Pierre »
librairie INFOS - 2, rue Théodore Guiter - près de la place des Poilus
c/o C.E.S. - BP 40233 - 66002 PERPIGNAN-CEDEX
comite_justice_AT_yahoo.fr


à suivre sur le topic dédié : viewtopic.php?f=77&t=2105
Avatar de l’utilisateur-trice
L'autre facteur
 
Messages: 220
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:06

Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 01 Nov 2009, 14:28

Utopies américaines, expériences libertaires

Le 6 novembre 2009, à 19h00, à la Librairie INFOS (près de la place des Poilus), le groupe Puig Antich de la CGA de Perpignan organise un débat autour du livre "Utopies américaines, expériences libertaires du XIXe siècle à nos jours" en présence de son auteur Ronald Creagh.


Du voyage du socialiste gallois Robert Owen en 1825 aux premières communautés fouriéristes, des mouvements contestataires des années 1960 à l’écologie et aux groupes punks ou lesbiens d’aujourd’hui, les États-Unis ont abrité nombre de communautés utopiques. Souvent installés comme jadis les moines dans des paysages magnifiques et isolés, mais aussi dans l’hôtel d’un village de l’ancienne Réserve de l’Ouest ou exploitant une mine de charbon sur leur territoire, ces groupes mettent à l’épreuve une volonté de vivre en dehors de la logique de la société dominante.

En revenant sur près de deux siècles d’expériences communautaires, le livre de Ronald Creagh lève non seulement le voile sur un phénomène méconnu et toujours actuel, mais le réinsère parmi les tentatives de lutte contre un système omnipotent, ouvrant une autre voie, originale et non exclusive, vers l’émancipation sociale.

Professeur émérite à l’Université Paul-Valéry de Montpellier, Ronald Creagh est notamment l’auteur de "L’Affaire Sacco et Vanzetti", "Laboratoires de l'Utopie. Les communautés libertaires aux Etats-Unis", "Histoire de l'anarchisme aux Etats-Unis", "Nos Cousins d'Amérique. Histoire des Français aux Etats-Unis".
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 23 Jan 2010, 14:35

Présentation du livre "Albert Camus et les Libertaires"

Au-delà des gesticulations obscènes entourant le cinquantenaire de la disparition d’Albert Camus, le groupe Puig Antich de la CGA de Perpignan organise, le vendredi 29 janvier à 19h30, à la Librairie "INFOS" (près de la place des Poilus), un débat autour du livre "Albert Camus et les Libertaires" en présence de son auteur Lou Marin.

En 1949, Albert Camus signe son premier texte dans la presse anarchiste. Cette collaboration ne cessa pas. Elle se scella par une forte amitié faite d’estime, de chaleur, de fraternité dans les luttes.

Le livre de Lou Marin retrace l’élaboration de la pensée de Camus sous la guerre froide, lui qui refusait de se prosterner devant l’une ou l’autre des grandes puissances. À l’époque, il était le seul intellectuel à s’appuyer sur le troisième camp : des objecteurs de conscience, des anticolonialistes écartés, des syndicalistes révolutionnaires.

Les Libertaires, de leur côté, l’ont défendu dans sa querelle avec Sartre et Jeanson qui suivit "L’Homme révolté" ; dans l’intervention de Camus aux côtés des syndicalistes algériens de Messali Hadj anéantis par le FLN ; en prenant position contre un surréalisme qui l’insulta ; dans le soutien inconditionnel de Camus à l’Espagne antifranquiste et ses interventions inlassables en faveur des rébellions majeures du bloc de l’Est, Berlin 1953, Budapest 1956.

Cet aspect d’Albert Camus, méconnu du grand public, est toutefois essentiel de « l’homme révolté » qu’il fut.

Militant au sein d’un courant anarchiste non-violent de langue allemande, "Graswurzelrevolution", Lou Marin est un des animateurs du site internet de la revue française "Anarchisme et non-violence 2".
______________________________________

Semaine Albert Camus à la Librairie "INFOS" du 25 au 30 janvier de 15h00 à 19h00. Textes sur Camus dans la presse libertaire, syndicaliste, dans des revues, livre, etc. Ouvrages et articles de Camus…

Groupe Puig Antich - CGA Perpignan
Librairie "INFOS" - 2 rue Théodor Guiter (Perpignan)
antich@wanadoo.fr
www.c-g-a.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 02 Mai 2010, 11:43

Vendredi 7 mai 2010

Projection du film de "Le Pantalon" d'Yves Boisset (1h45) suivie d'un échange / débat sur l'antimilitarisme des Anarchistes.

Présentation du film : 1915, la guerre fait rage. Les allemands pilonnent les lignes françaises. Lucien Bersot est appelé sous les drapeaux comme fantassin sur le front de l’Aisne. Suite à une erreur de paquetage, Lucien n’a pas reçu le fameux pantalon de laine rouge appelé « garance » mais grelotte dans un pantalon de toile blanche. Il en réclame un vrai. Devant son insistance, le sergent Fourrier lui tend un pantalon, récupéré sur un mort, en loques et maculé de sang. Lucien le refuse…

à 18h30, Librairie "INFOS", 2 rue Théodor Guiter (près de la place des Poilus), PERPIGNAN

Par Groupe Puig Antich - CGA Perpignan
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 06 Déc 2010, 14:03

Vendredi 10 décembre 2010

Conférence-débat autour du livre « Idées reçues : l’Anarchisme ».

En présence de l'auteur, Philippe Pelletier militant libertaire et géographe.

"L’auteur s’attache ici à analyser les différentes facettes de l’anarchisme dont on ne retient souvent que, au pire, les actions terroristes, au mieux, une image de grand désordre".

Philippe Pelletier est docteur en géographie, diplômé en langue et civilisation japonaises, professeur à l’université Lyon-2. Il effectue des recherches sur Élisée Reclus, les rapports entre pensée, géographique et anarchie, ainsi que sur l’histoire de l’anarchisme au Japon.

à 19h00, Librairie "INFOS" - 2, rue Théodore Guiter - PERPIGNAN (près de la place des poilus)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 13 Déc 2010, 13:25

Vendredi 17 décembre

CONFÉRENCE - DÉBAT SUR LE "SÉCURITAIRE"

Le groupe Puig Antich de la Coordination des Groupes Anarchistes et le syndicat SUD-Étudiant Perpignan organisent une conférence - débat sur le thème du "sécuritaire", ce vendredi 17 décembre à 19h00 à la Librairie "INFOS" (2, rue Théodore Guiter près de la place des Poilus à Perpignan).

A l’heure où se développent les arsenaux ultra-sécuritaires (vidéo-surveillance, répression des mouvements sociaux et des luttes universitaires, flicage généralisé, etc.), les anarchistes de la CGA et les étudiants de SUD-Etudiant tiennent à expliciter ces mêmes logiques totalitaires dans nos sociétés dîtes "démocratiques".

A Perpignan, sur les universités et partout ailleurs, nous nous devons de rester vigilants face aux logiques sécuritaires déployées par un État toujours plus liberticide.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 15 Mar 2011, 09:59

film-débat ¡Viva Mexico !

Ciné débat avec le réalisateur Nicolas Défossé.

14h30, Expo-photo à la librairie Torcatis, 10, rue Mailly, 66000 Perpignan

16h, Projection au cinéma Le Castillet, 1 Boulevard Wilson, 66000 Perpignan


Image

¡ Viva Mexico !
Nicolas Défossé - 120 min. - Mexique - 2010
Los Angeles, États-Unis. Au coeur de la ville, des émigrés mexicains sont pourchassés par la police et luttent pour survivre sans renoncer à leur culture. De l'autre côté de la frontière, dans les montagnes du sud-est mexicain, le jour se lève au milieu de la brume. Nous sommes le 1er janvier 2006, des milliers d'indiens zapatistes fêtent le départ de leur porte parole, le Sous-commandant Marcos. Sa mission: parcourir durant 6 mois le pays pour écouter les paroles de résistance de mexicains et mexicaines qui luttent pour un Mexique plus juste. Ainsi commence un voyage qui se fixe pour horizon d'atteindre la frontière nord avec les États-Unis et qui prend le pari de "commencer à construire le miroir que nous sommes, ceux d'en bas." Ce pari ne va pas sans risques… Ce qui commence comme un murmure isolé grandit comme le cri de centaines de milliers: Viva México! Quelle sera la réponse du Pouvoir?
http://www.vivamexicofilm.com/index.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede barcelone 36 » 13 Juin 2011, 11:05

Occupation d’un local par la CNT 66
http://www.cnt-f.org/spip.php?article1637
Occupation d’un local par la CNT 66

La CNT66, appuyée par des sympathisants d’autres organisations et des individus a réquisitionné ce samedi 11 juin une école inoccupée au 13 rue des Troubadours pour y installer un local syndical.

Depuis 12 ans la CNT réclame à la mairie et au Conseil Général, l’octroi d’un local syndical sans aucune réponse favorable.

Elle entend entretenir ce lieu et y développer des actions syndicales et culturelles.

Plus d’informations sur le site de la CNT 66.
http://www.cnt-f.org/cnt66/spip.php?article593

Dans la presse locale : http://www.lindependant.fr/2011/06/12/l ... ,29062.php

Image



Image
lundi 13 juin 2011 par CNT
Programme pour la semaine à venir.

• Dimanche 12 juin à midi : Pique-nique dans la cour des Troubadours, au Numéro 13. Apportez vos carnets de chants.

• Lundi 13 juin à 20h : Projection du film « Remue-ménage » film contre la sous-traitance dans le monde du travail.

• Mercredi 15 juin 15h : Nous invitons les personnes mobilisées par RESF devant le collège Jean Moulin pour la défense des élèves et familles menacés d’expulsion à venir prendre le café dans la cour des Troubadours.

Mercredi 15 juin 15h30-18h : Permanence syndicale. Information sur les actions en cours contre la précarité dans l’Education Nationale.

• Jeudi 16 juin 17h30-19h : Répétition de la chorale « Voix libre » sans chef de chœur.

19h-19h30 : rapide repas tiré du sac

19h30 : projection du film « Red », film culte réalisé en 1981 par Warren Beatty avec Warren Beatty, Diane Keaton et Jack Nicholson. Il s’agit de l’histoire réelle du journaliste militant syndicaliste révolutionnaire des IWW, John Reed, lorsqu’il rejoint la révolution russe.

Ce journaliste est l’auteur de « Dix jours qui ébranlèrent le monde » 1919 ainsi que de « La guerre des Balkans » 1916 et « Le Mexique insurgé » 1914.
Avatar de l’utilisateur-trice
barcelone 36
 
Messages: 566
Enregistré le: 04 Oct 2009, 12:28

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 19 Juil 2011, 23:16

Appel à soutien ce mercredi 20 juillet à 14h devant le Tribunal de Grande Instance de Perpignan. (5 Boulevard des Pyrénées)

communiqué CNT 66 :

L’expulsion n’est pas la solution !

La CNT 66 qui depuis 13 longues années sollicite l’attribution d’un local syndical s’est vu répondre inlassablement par la Commune de Perpignan qu’elle ne disposait d’aucuns locaux vacants, or la Mairie abrite gratuitement au moins sept autres Unions Départementales dans des locaux aux superficies quelquefois non négligeables et a continué à fournir des locaux syndicaux ces dernières années.

La CNT 66 par ce déni de considération et après avoir reçu une circulaire de l’OPH Perpignan-Roussillon (partenaire de la Ville) lui signalant que pour des raisons de sécurité elle ne pouvait accueillir dans son local plus de 19 personnes en même temps, s’est vue contrainte d’occuper un local vacant qui somme toute se résume à une grande salle. Aujourd’hui la Municipalité de Perpignan, soudainement pressée d’en finir, ne trouve comme seule solution à ce problème que d’assigner la CNT 66 en référé, procédure expéditive, devant le Tribunal de Grande Instance pour en exiger son expulsion avec le concours au besoin de la force publique.

Pour la CNT 66 il est clair que la forme de syndicalisme qu’elle pratique dérange car c’est l’effort militant, l’assemblée générale qui décide, la décision par la base, les mandats révocables, la rotation des tâches, la solidarité interprofessionnelle, un syndicalisme libre de toute interférence politicienne, l’internationalisme, qui sont mis en avant, et que tous ces principes ne plaisent pas aux puissants qui nous gouvernent.

Aussi nous appelons tous les adhérents, les sympathisants, les associations citoyennes, les organisations syndicales, tous ceux qui sont soucieux du respect du droit syndical et s’insurgent contre les discriminations, tous ceux pour qui la notion de démocratie réelle a encore un sens, à venir nous soutenir le mercredi 20 juillet à 14h devant le Tribunal de Grande Instance de Perpignan. (5 Boulevard des Pyrénées)



Communiqué soutien Solidaires 66 :

Syndicats : un local pour tous, sans discrimination…
et construction d’une Maison des Syndicats pour tous !


Pour Solidaires 66, suite à la réquisition de la CNT66, L’expulsion n’est pas la solution ! Syndicats : un local pour tous, sans discrimination… et construction d’une Maison des Syndicats pour tous !

Les syndicats quels qu’ils soient ont besoin de moyens, et de locaux pour fonctionner .

Il ne doit pas y avoir deux poids et deux mesures dans les décisions des collectivités territoriales de loger les Unions Départementales de ce département. Sinon, il y a discrimination et c’est illégal.

En l’occurrence ici, c’est la Mairie de Perpignan qui, si elle n’a peut-être pas vocation à abriter les Unions Départementales syndicales, en loge au moins sept dans les faits.

Pour notre part, après plus de 5 ans de démarches continues infructueuses, l’Union Syndicale Solidaires 66 en dû en arriver à faire appliquer la loi de réquisition de 1945, en occupant le 12 février 2010 des locaux municipaux vides à la Maison des Syndicats à Saint-Assiscle, avec le soutien des UD CGT, FO, CFDT, FSU,CGC.

C’est ainsi que nous avons été amenés à soutenir la CNT66, qui dans la même situation que nous, a réquisitionné le 11 juin dernier un local municipal vide. Elle est aujourd’hui menacée d’expulsion , ce qui n’est pas admissible !

Solidaires 66 appelle toutes les UD, les associations et les citoyens, au nom de la démocratie et de l’égalité devant la loi, à venir soutenir le 20 juillet à 14h au Palais de Justice nos camarades de la CNT.

Rappelons que dans les PO, le logement, voire le relogement des organisations de salariés est un problème qui leur est commun : locaux vétustes, exigus, horaires inadaptés, baux inacceptables, ou pas de locaux du tout …

L’Union Syndicale Solidaires 66 lance un appel à la Mairie, à la Communauté d’agglomération, sans oublier le Conseil Général, pour qu’enfin la construction d’une Maison des Syndicats pour tous et sans discrimination voit le jour, comme il en existe dans de nombreux départements.

C’était d’ailleurs la promesse de l’ancien Président du Conseil Général, lors de sa dernière campagne électorale.



à suivre sur topic dédié : viewtopic.php?f=95&t=5008
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 15 Nov 2011, 11:31

Suite à arrestations au G20
Appel à rassemblement ce mercredi 16 novembre à 18h, devant le Consulat d’Espagne à Perpignan, rue Franklin, près de la Place Catalogne, à l’appel de CNT- AIT Perpignan, CGA Perpignan, CNT 66 et Indignés de Perpignan.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 21 Nov 2011, 06:54

Samedi 26 novembre 2011

Manifestation au Perthus – Notre corps n’est pas une marchandise !

à 11h, Ancien poste de Douane, côté français

Dans le prolongement de l’avenue principale de la ville du Perthus
- 11h, rencontre avec nos amies espagnoles. Cette rencontre sera symbolisée par le raccordement de
nos deux banderoles, espagnole et françaises ;
- 13h, repas tiré du sac pour un pique-nique géant ;
- 15h, Distribution de tracts dans les rues du Perthus et du questionnaire

Contact : collectifdroitdesfemmes66@yahoo.fr


Le Collectif des droits des femmes 66 vous invite le samedi 26 novembre à une manifestation au
Perthus dans les Pyrénées Orientales, dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les
violences faites aux femmes, contre le proxénétisme et les clients « prostitueurs », contre la
banalisation de la marchandise des corps. Cette manifestation contre le système prostitutionnel à la
frontière espagnol a pour objectifs :

- De sensibiliser le public à la souffrance inhérente au système prostitutionnel ;
- De démystifier le système de maisons closes légalisées (réglementariste) qui prétend protéger les personnes prostituées ;
- De responsabiliser les clients « prostitueurs » ;
Le système prostitutionnel (proxénètes et clients) contribue à donner une image dégradante de la
femme et perpétue l’inégalité entre les hommes et les femmes (96 % des personnes prostituées sont
des femmes et 99 % des clients sont des hommes.
Féministes nous voulons :
• La suppression de toute forme de répression à l’encontre des personnes prostituées, notamment
l’abrogation du délit de racolage en France ;
• Le renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel ;
• La responsabilisation des “clients prostitueurs” et affirmons que l’achat d’un acte sexuel constitue
une violence faite aux femmes ;
• La mise en place d’une politique alternative à la prostitution, qui donnera de véritables moyens aux
services publics, aux associations qui accompagneront les personnes prostituées désirant sortir de la
prostitution ;
• La régularisation des personnes immigrées sans papiers, prostituées, sans obligation de dénonciation
du réseau ;
• La sensibilisation et la formation de services de police à la situation des personnes prostituées, afin
de garantir leurs droits fondamentaux.
Plus globalement, une éducation qui lutte contre les stéréotypes, le sexisme et toutes discriminations.
Le Collectif des Droits des Femmes 66
• Réaffirme la position abolitionniste de la France, qui a ratifié en 1960 la convention internationale de
l’ONU (du texte de1949) ;
• Affirme que la prostitution est une violence, elle détruit psychologiquement et physiquement : l’être
humain n’est pas une marchandise ;
• Dénonce le réglementarisme qui prétend améliorer la sécurité des personnes prostituées. Or de
nombreux rapports de police des pays concernés, démontrent au contraire que le système
prostitutionnel favorise le trafic d’êtres humains, de drogues, le blanchiment d’argent et accroit les
violences. Contrairement aux idées reçues, le réglementarisme protège les “entrepreneurs”
proxénètes pas les prostituées ;
• La prostitution ne fait diminuer ni les viols, ni les agressions sexuelles, bien au contraire ;
Affirme que les 5 % des personnes qui ont fait le libre choix de se prostituer, ne constitue, en aucun
cas, l’alibi pour instaurer le réglementarisme qui oublie les 95 % des victimes de la prostitution ;
• Dénonce le piège de la prostitution, bien trop souvent “passage obligé” des immigrées ;
• Affirme que c’est la précarité et la misère qui contraignent de plus en plus souvent, actuellement,
des personnes salariées (temps partiel) et des étudiantes à se prostituer ;
Affirmons notre solidarité avec les victimes de la prostitution.
La prostitution et la traite des êtres humains sont incompatibles avec la dignité et la valeur de la
personne humaine.

Membres du Collectif Droits des Femmes 66 : APEX - ASTI - ATTAC - Ass. des Femmes CGT Ferc -
EELV - Femmes Solidaires - FSU - LDH - MRAP - NPA - PC - PG - PS - Solidaires 66.
En partenariat en Espagne : Dones d’Enllaç /Vocalia de les Dones
Avec les soutiens : Catw - Collectif Femmes-Mixité CGT 13, Collectif Midi Pyrénées Droits des
Femmes, Comité de Vigilance pour les Droits de Femmes de Montpellier, Marche Mondiale des Femmes
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 10 Déc 2011, 00:39

Jeudi 15 décembre 2011

L’explosion et Into eternity (Cinéma Castillet - PERPIGNAN)

Le jeudi 15 décembre, la Coordination des Groupes Anarchistes de Perpignan organise un débat au cinéma "Castillet - Perpignan" autour du nucléaire et des luttes sociales… Deux films y seront programmés à la suite, L’explosion de Jérôme Champion à 19h00 et Into eternity de Michael Madsen à 21h15. Ce sera l’occasion pour nous de débattre avec les spectatrices et les spectateurs des problèmes suscités par le type d’énergie que représente le nucléaire et de débattre du type de lutte que nous sommes en mesure de mettre en œuvre et des solutions que nous sommes susceptibles d’envisager afin d’y faire face.

Avec L’explosion c’est à la question de la forme et du contenu des luttes sociales que nous sommes confrontés. Il s’agit ici de se revisiter les luttes des années "70" et plus particulièrement celle de Chooz-Vireux. Des images qui nous éclairent d’une part sur le choix de la "radicalité" et de "l’autonomie" de la contestation de l’époque et, d’autre part, sur la fusion réalisée dans la lutte entre les sidérurgistes et les antinucléaires. L’action directe au cœur de la contestation et le rejet des fausses solutions rythmaient alors le combat de classe…

Into Eternity, est une fiction qui, au-delà des problèmes stricts que posent l’accumulation et la gestion des déchets radioactifs, nous renvoie à la question de la responsabilité individuelle et de la responsabilité collective…

Est-il tout simplement possible de concilier les choix opérés par les "décideurs" d’aujourd’hui avec les risques encourus par les générations futures ? Nous espérons échanger avec vous et peut-être poursuivre, au-delà de cette séance, des rencontres militantes…

Groupe Puig Antich - CGA
http://www.c-g-a.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Perpignan et Pyrénées-Orientales (66)

Messagede Pïérô » 11 Mai 2012, 23:30

Mercredi 16 mai 2012

LA CNT 66 ET L’ASSOCIATION " LES AMIS DU CHAT NOIR "
vous invitent à la projection du film documentaire (2007 - 1h47)

VOLEM RIEN FOUTRE AL PAÏS

de Pierre Carles, Christophe Coello et Stéphane Goxe

Ce dernier sera présent pour le débat qui suivra.

Salle des Libertés, 3 rue Bartissol à Perpignan
Accueil à 19 h - Projection à 19 h 30 précises


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité