Nimes, Alès et Gard (30)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 23 Oct 2016, 16:53

Lundi 24 octobre 2016 à Alès

RASSEMBLEMENT en soutien aux exilés de Calais

à 18h, Devant la Sous-préfecture, boulevard louis blanc

BASTA LES EXPULSIONS ! BASTA LA RÉPRESSION !

Alors que le démantèlement de la jungle de Calais va commencer d'ici quelques jours, une logistique hors du commun est mise en place afin d'expulser et de répartir aux quatre coins de la France les habitants présents sur les lieux. Réquisition de bus, bouclage du périmètre, octroi de laisser-passer, mobilisation d'un millier de policiers... Si les dirigeants qualifient cette opération d'humanitaire, nous lui voyons plus de points communs avec une invasion militaire de ce qui est devenu une véritable ville.

Depuis la fermeture de la frontière avec l'Angleterre, les exilés se sont regroupés dans le seul endroit où il leur était encore possible d'aller. Les précédentes expulsions, telle celle de Sangatte en 2002 ou les occupations de bâtiments vides dans le centre de Calais, ont poussé la construction du bidonville au plus loin.

Si le campement compte tout ce qui peut paraître de plus sordide (conditions d'hygiène déplorables, manque de nourriture, promiscuité, violence...), il représente aussi un des rares espaces où les exilés peuvent échanger, s'informer et s'organiser de manière autonome. Ce sont ces tentatives d'organisations collectives que l'Etat Français veut détruire à Calais, tout comme sur l'ensemble du territoire, comme on le voit avec les expulsions de squats et de campements dans la plupart des grandes villes ou à la frontière franco-italienne.

La répression et la dégradation des conditions de vie voulues et orchestrées par l'Etat Français dans le camp ont entraîné des niveaux de violences rarement dépassés. Elles sont équivalentes à celles d'une réelle guerre, pourtant menée à l'encontre de ceux qui poursuivent le simple but de rejoindre l'Angleterre. On l'a vu ces dernières semaines, lors des perquisitions des restaurants et shops de la ville, lors des attaques quotidiennes de la police usant de lacrymogènes (une moyenne de 100 tirs par jour depuis un an), de grenades de dés-encerclement ou de tirs de flashballs à bout portant qui n'épargnent nullement familles et enfants, lors des quotas à atteindre de 80 arrestations par jour, mais aussi en privilégiant l'investissement sécuritaire au détriment d'une réelle politique d'accueil.

Et que l'on ne nous parle pas de « solution » apportée avec la mise en place des Centre d'accueil et d'orientation (CAO). Ceux-ci légitiment le démantèlement en y apportant un semblant d'humanitarisme, mais sont critiquables sur de nombreux points. En premier lieu, ils ne correspondent pas aux choix des exilés qui ne veulent pas visiter la campagne française mais tenter une nouvelle vie en Angleterre. Ils auront pour effet de disperser et d'isoler les personnes, les rendant ainsi plus fragiles, et permettront ainsi de faciliter le tri et les déportations, sans vraiment donner la possibilité à quiconque de réaliser son projet.

Dans la région Paca par exemple, 1000 personnes sont attendues dont 50 % d'entre elles seront reconduites dans d'autres pays de l'Union Européenne selon les accords de Dublin. Selon les statistiques, 85 % des demandes d'asiles sont refusées. En fin de compte, seules 75 personnes seront accueillies. Ces chiffres démontrent les mensonges de la xénophobie ambiante provoquée par les discours officiels qui essaient de faire croire à un envahissement de réfugiés en Europe. Et pour les personnes qui se verront refuser l'asile, ce sera le renvoi dans leur pays, notamment certains en guerre comme le Soudan, l'Afghanistan et prochainement l'Irak dès que certaines formalités entre Etats seront signées.

Nous soutenons les personnes qui revendiquent leur droit de circuler librement et de s'installer dans le lieu de leur choix. Face aux menaces d'expulsions, d'isolement et de ségrégation que les personnes déplacées risquent de subir, et face aux provocations racistes que quelques sordides habitants ont déjà manifesté ici et là, la plupart d'entre elles auront besoin de soutien. Nous vous invitons à participer à une culture d'hospitalité et d'accueil pour que les arrivants puissent participer à la vie locale, à développer des solidarités avec elles, à créer des espaces de rencontres et d'échanges, mais aussi à s'organiser afin d'empêcher les déportations à venir. Des initiatives sont déjà existantes, d'autres restent à créer.

RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AUX EXILÉS DE CALAIS
LE PREMIER JOUR DES EXPULSIONS
Devant la Sous-préfecture
A ALÈS à 18h



https://cevennessansfrontieres.noblogs. ... is-a-ales/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 03 Nov 2016, 18:33

Samedi 5 novembre 2016 à Alès(30)

"Milot l’incorrigible. Parcours carcéral d’un jeune insoumis à la Belle époque"

Après une présentation du livre "Milot l’incorrigible", le collectif l’Escapade reviendra sur l’histoire et les structures de l’enfermement des mineurs au 20ème siècle. Alors que le gouvernement vient d’annoncer la construction d’une trentaine de nouveaux établissements pénitentiaires (dont peut-être un sur Alès), nous interrogerons ensemble le rôle de la prison dans la société capitaliste.

Le samedi 5 novembre 19h à la Rétive 42, rue du faubourg d’Auvergne - Alès.

Milot alias Émile Delagrange est né en 1884 dans le XXe arrondissement de Paris et mort à vingt-six ans au bagne de Cayenne. Petit voleur des faubourgs ouvriers, il fut envoyé jeune en colonie pénitentiaire où son travail gratuit devait le racheter auprès de la société. Son parcours carcéral jusqu’à sa fin aux travaux forcés a laissé peu de traces dans les archives de l’histoire. Ce livre, fruit des recherches de son auteur et de ses interrogations partagées avec ses camarades, tente de restituer la vie de ce gamin. Se dessine alors un certain tableau de la "belle époque", de ses institutions carcérales, de son traitement judiciaire de la jeunesse, de sa gestion de la misère. Mais c’est aussi le temps des "apaches", l’histoire des révoltes des gamins enfermés et leurs cris de liberté.

Après une présentation de "Milot l’incorrigible", le collectif l’Escapade reviendra sur l’histoire et les structures de l’enfermement des mineurs au 20ème siècle. Alors que le gouvernement vient d’annoncer la construction d’une trentaine de nouveaux établissements pénitentiaires (dont peut-être un sur Alès), nous interrogerons ensemble le rôle de la prison dans la société capitaliste.

http://lepressoir-info.org/spip.php?article597
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 22 Nov 2016, 04:11

Jeudi 24 novembre 2016

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 24 Nov 2016, 08:35

Ce jeudi 24 novembre 2016

Nimes contre la la loi El Khomri CGT/Solidaires/CNT

à 18h, à l’Auditoriumdu Conseil Départemental, 3 rue Guillemette à Nîmes

Nos organisations syndicales refusent de s’incliner devant une loi illégitime, imposée par la force brutale (répression contre les militant-es et opposant-es, interdiction de manifester, manipulation de l’information, 49-3, etc.) et ce malgré l’opposition
majoritaire des salarié-es et de la population. Elles ne braderont pas les 9 mois de mobilisation résolue et acharnée – dans une unité exemplaire – de centaines de
milliers de militant-es, syndiqu-eés ou non , actifs, retraité-es, chômeureuses,
précaires …
Nos organisations syndicales vont continuer à exiger l’abrogation de la loi El Khomri et à s’opposer à la destruction du code du travail ainsi qu’à à la remise en cause des Conventions Nationales Collectives et des accords de branche, au niveau national et au
sein des entreprises et services…, en usant de toutes les voies de recours possibles mais aussi en fédérant toutes les luttes et mobilisations.

Dans cette perspective, nous vous invitons à une rencontre, une réunion/débat qui sera l’occasion :
De faire le point sur les principales dispositions actées par la loi El Khomri en août ainsi que les mesures à venir avec la participation de :

Richard Abauzit et Max Petit, inspecteurs du travail à la retraite et militants

De donner la parole aux représentants syndicaux des secteurs déjà impactés par cette loi et en lutte pour défendre leurs
acquis et leurs conditions de travail.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 25 Nov 2016, 14:00

Samedi 26 novembre 2016 à Nîmes

Expo-Débat
1936-2016 : Actualité de la Révolution espagnole

Alternative libertaire Gard organise, au centre social André-Malraux à Nîmes, le samedi 26 novembre 2016, une journée consacrée aux 80 ans de la Révolution espagnole.

C'est lors de la Révolution espagnole de 1936 que les libertaires touchent au plus près l'utopie que des générations de militants et militantes avaient porté au quotidien. Une expérience autogestionnaire exceptionnelle se fit jour. Un exemple quasi unique dans l'histoire du mouvement ouvrier international.

Sitôt le coup d'État militaire (Pronunciamiento) déclenché par le général Francisco Franco, le 18 juillet 1936, la résistance s'organise. Elle est avant tout le fait des syndicats et des organisations révolutionnaires. Le gouvernement de Frente Popular, élu en février 1936, reste impuissant.

En Aragon, dans le Levant, dans une partie de la Castille et surtout en Catalogne, les armées « nationalistes » sont mises en déroute par la seule mobilisation de la classe ouvrière, organisée majoritairement au sein du syndicat libertaire : la CNT.

Une révolution sociale et économique, du fait de centaines de milliers de femmes et d'hommes, changea la structure sociale de ces régions selon un modèle de société égalitaire et anti-autoritaire.

Déroulement de journée :
• 14 heures : Ouverture des portes et visite de l'exposition "La Révolution libertaire",prêtée par la CGT espagnole.
• 16 heures : Conférence-débat avec l'historien Frank Mintz, auteur de plusieurs ouvrages sur la question.
• 19 heures : Apéro dînatoire (tapas variés, salades)
• 21 heures : Concert de Flamenco avec Pepe Linares, accompagné à la guitare par Rémi Sébaoni.

Une vidéo de présentation du débat : https://vimeo.com/171966001

A Samedi 26 novembre, donc !!!!

Alternative libertaire Gard

Image

http://alternativelibertaire30.blogspot ... ution.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 03 Déc 2016, 09:48

Samedi 3 décembre 2016 à Nîmes

Contre la précarité et le chômage

A l'appel des organisations, CNT 30, SOLIDAIRES 30, UL CGT Nîmes, CGA 30, NPA 30, JC nîmes, Nuit debout nîmes, CFAM, AL 30 une manifestation contre la précarité et le chômage est organisée le samedi 03 décembre à 14h00 (place Jean Robert à Nîmes).
http://www.cnt-f.org/30/3-DECEMBRE-MANI ... ARITE.html

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 06 Déc 2016, 01:21

Alès - au programme du mois de décembre de La Rétive

La Rétive 42 rue du faubourg d’Auvergne - Alès
Permanence tous les mercredis et samedis de 14 à 19 heures
Toutes les discussions sont précédées d’une auberge espagnole, chacun(e) ramène à manger et à boire

** VENDREDI 9 DÉCEMBRE - Permanence du collectif Exploités énervés (19h)
** DIMANCHE 11 DÉCEMBRE - Cantine Soupe de courges (13h)
** VENDREDI 16 DÉCEMBRE - Ciné-doc - La Bataille de l’eau noire de B. Hennot
(19h auberge espagnole, 20h30 projection)
** DIMANCHE 18 DÉCEMBRE - Réunion mensuelle de la Rétive (14h)
** DIMANCHE 18 DÉCEMBRE - Atelier d’écriture (de 14h à 18h)
** MERCREDI 21 DÉCEMBRE - Groupe de lecture - 2ème chapitre (Idéalisme et matérialisme) du texte
L. Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande de F. Engels (19h)
** VENDREDI 23 DÉCEMBRE - Ciné-club - Mustang de D. G. Ergüven
(19h auberge espagnole, 20h30 projection)

https://lepressoir-info.org/spip.php?article638
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 16 Déc 2016, 13:35

vendredi 16 décembre 2016 à Alès

Ciné-doc - "La bataille de l'eau noire" de B. Hennot

19h auberge espagnole, 20h30 projection
Bibliothèque La Rétive, 42 rue du faubourg d'Auvergne, Alès

Image

Belgique, 1978. Le Ministre des Travaux publics projette un immense barrage dans la vallée de l'Eau Noire, en amont de la petite ville de Couvin. Mais les habitants se transforment en de fiers Irréductibles et livrent une flamboyante guérilla... Un film choral qui communique la joie et la force d'un mouvement populaire.

Ils ont perpétré des chahuts et des chaulages, des sabotages et des saccages, des occupations et des "visites", des campements sauvages et des corsos fleuris. Ils ont converti des billets de banque en vecteurs de propagande. Ils ont lancé la première radio libre de Belgique, dont les fugaces émissions étaient traquées (sans succès) par la gendarmerie.

En cette tumultueuse année 1978, ces "Irréductibles Couvinois" étaient alors fermier, ouvrier en poêlerie, pompier, instituteur, professeur, assureur, naturaliste, jeune "lascar" ou étudiant en droit...

Le film pourra être l'occasion d'échanger sur les luttes dites "de territoire" (ZAD, No-TAV, contre les projets "inutiles", etc) et de questionner les perspectives, les limites et les possibles dépassements qui peuvent être portés par ces mouvements.

https://gard.demosphere.eu/rv/3669
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 02 Jan 2017, 13:17

Mercredi 4 janvier 2017 à Alès

Rassemblement contre le délit de solidarité avec les migrants
à 18h30 devant le tribunal (place Henri Barbusse)

Contre le délit de solidarité avec les migrants :
solidarité avec les inculpés de la Roya !


Mercredi 4 janvier 2016, un habitant de la vallée de la Roya (Alpes-Maritimes), sera jugé par le tribunal de Nice notamment pour "aide à l'entrée, à la circulation et au séjour d'étrangers en situation irrégulière".

Après avoir fermé la frontière franco-italienne au niveau de Vintimille (juin 2015), les institutions font tout leur possible pour refouler les migrants qui tentent d'entrer en France. Organisation régulière de rafles, contrôles renforcés dans les trains, sur les routes, les sentiers, reconduites massives à la frontières, déploiement de l'armée dans la vallée depuis juillet 2016,… Face à cela, de nombreux habitants de cette zone frontalière s'organisent depuis plusieurs mois pour venir en aide à ces personnes sans cesse refoulées.

Partage de repas, hébergements, aide au passage de frontières, ouverture de squat pour permettre l'accueil d'un plus grand nombre de personnes,... Les actes de solidarités sont nombreux et multiples dans ce coin des Alpes-Maritimes.

Mais voilà, toute aide envers une personne étrangères en situation irrégulière est passible de 5 ans d'emprisonnement et de 30 000€ d'amende. Et c'est sans oublier que la répression s'abat aussi de diverses autres manières sur les personnes venant en aide aux migrants, comme par exemple lors d'ouverture de squats d'accueil, de tentatives de blocages d'expulsions, ou lors de manifestations de soutien,... Des migrants aidant leurs proches sont eux aussi punis au titre de l'aide aux étrangers en situation irrégulière, ou encore, en cas de refus d'embarquer lors de leur expulsion, ou de franchissement de frontière dans certains pays,...

Via tous ces outils législatifs, l'État tente de réprimer chaque acte de solidarité.

Dans les Alpes-Maritimes, ce sont plusieurs personnes qui ont été arrêtées ces derniers mois.

Francesca a passé 52 heures en garde à vue, suite à un contrôle routier où elle est accusée d'avoir fait passer la frontière à plusieurs personnes. Elle passera en procès pour aide au séjour irrégulier le 4 avril 2017. Pierre et Cédric sont passés devant le tribunal de Nice le 23 novembre dernier notamment pour occupation de bâtiment public et aide au séjour irrégulier. Pour Pierre, le parquet a requis 6 mois de prison avec sursis. Le délibéré est renvoyé au 6 janvier. Pour Cédric, le jugement a été reporté, il sera finalement jugé le 4 janvier.

Soyons donc nombreux ce jour-là pour refuser la répression de la solidarité!

Aucune loi ne nous empêchera d'accueillir qui bon nous semble.

Ensemble, passons toutes les frontières !

RASSEMBLEMENT à ALÈS
mercredi 4 janvier à 18h30
devant le tribunal (place Henri Barbusse)


https://gard.demosphere.eu/rv/3715
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 13 Jan 2017, 18:33

Alès : au programme de la Rétive pour le mois de janvier

la Rétive - 42, rue du faubourg d’Auvergne - Alès
laretive [at] riseup.net / https://laretive.info

Toutes les discussions sont précédées d’une auberge espagnole, chacun(e) ramène à manger et à boire

** VENDREDI 13 JANVIER - Permanence du collectif Exploités énervés (19h)

** SAMEDI 14 JANVIER - Discussion - Info-tour contre les frontières
Comprendre les politiques migratoires pour mieux les combattre
avec des membres d’une coordination régionale (sud-est)
de collectifs de soutien aux exilés (19h ouverture, 20h débat)

** DIMANCHE 15 JANVIER - Cantine Mijoté de choux et castagnade (13h)

** MERCREDI 18 JANVIER - Groupe de lecture - 3ème chapitre (19h)
(La philosophie de la religion et l’éthique de Feuerbach) du texte
L. Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande de F. Engels

** DIMANCHE 22 JANVIER - Réunion mensuelle de la Rétive (14h)

** VENDREDI 27 JANVIER - Ciné-club - Laurence Anyways de Xavier Dolan
(19h auberge espagnole, 20h30 projection)

** DIMANCHE 29 JANVIER - Atelier d’écriture (de 14h à 18h)

** DIMANCHE 5 FÉVRIER - AG annuelle de la Rétive (dès 10h)
Quel bilan et quelles perspectives pour la Rétive ?

https://lepressoir-info.org/spip.php?article691
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 13 Jan 2017, 20:24

Samedi 14 janvier 2017 à Alès

Info-tour contre les frontières !

Alors que de toute part l’Union Européenne ferme ses portes à des milliers de personnes fuyant les guerres économiques ou politiques, que les réglementations en terme d’accueil ne cessent de se durcir, que la répression et les moyens engagés pour détruire toute forme d’auto-organisation et de solidarité battent leur plein, il nous semble plus que nécessaire de prendre le temps de discuter et d’échanger sur la question cruciale des frontières.

19h à la Rétive à Alès 42,rue du Fbg d’Auvergne

De la construction de l’Europe forteresse, à la constante évolution des routes migratoires, de la politique de rejet, de tri et d’isolement à l’enfermement et aux expulsions, il paraît essentiel de faire un point sur la situation actuelle et les logiques qui se cachent derrière ce qui est communément désigné comme « crise migratoire ».

Cette soirée de discussion se veut aussi l’occasion d’échanger autour des pratiques de solidarité et de soutien déjà existantes, mais également de renforcer nos perspectives de luttes.

Cet info-tour a été initié dans le cadre d’une coordination régionale de soutien aux exilés et les intervenants sont engagés au sein de différents collectifs répartis dans le sud-est de la France, allant des Alpes-italiennes jusqu’aux Cévennes.

19h : auberge espagnole
20h : débat

https://lepressoir-info.org/spip.php?article690
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 19 Jan 2017, 16:21

Samedi 21 janvier 2017 à St Jean du Gard

Soirée de solidarité
Solidarité Migrants en Cévennes


Soirée de solidarité à prix libre proposée par SOLIDARITÉ MIGRANTS EN CÉVENNES et CINECO Projection du nouveau film de Karine de Villers et Mario Brenta DELTA PARK le 21 Janvier 2017 21h. Salle Stevenson à St Jean du Gard en présence de la réalisatrice, à partir de 20h. bar et grignotages.

Ils s’appellent Cosmos, Moses, Efosa, Franklin, Augustin, Sunday, Esosa, Godwin, Abdoulai, Enry, Mustafa, Nathaniel, Charles, Victor, Ali. Ils auraient pu se retrouver dans un centre fermé, un camp, une gare ou dans la rue. Mais ils ont atterri dans cet hôtel du Delta du Pô transformé en lieu d’accueil, le temps que leur demande d’asile soit acceptée. En attendant ce jour qui n’arrivera peut-être jamais, ils partagent le quotidien avec le propriétaire et sa famille. En échange de les loger et les nourrir, l’état intervient pour 30 € par jour et par migrant. Ce qui a permis de relancer l’activité de l’hôtel.

réalisation : Karine de Villers et Mario Brenta 68’ | 16/9 | COUL. | 2016 | VO italien s.t. FR & EN | Polygone Etoilé / Film Flamme

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 20 Fév 2017, 12:03

Mardi 21 février 2017

Rassemblement contre la violence d’État

L’agression de Théo par les flics aura été celle de trop. Retrouvons nous pour ne pas subir la prochaine offensive et mettre en commun nos moyens face à ce monde et sa police !

Rassemblement mardi 21 février sous-préfecture d’Alès, boulevard Louis Blanc – 18h30.

Face aux violences d’Etat :
Autodéfence collective !


L’agression de Théo par les flics aura été celle de trop.

Depuis plus de deux semaines, les actes de révolte face à la police se multiplient, la liste s’allonge de jours en jours. À Aulnay-sous-bois, Bobigny, Argenteuil, aux Ulis, Dijon, Bordeaux, Rennes, Montpellier,... les gens descendent dans la rue pour exprimer leur ras le bol vis à vis des forces de
l’ordre qui humilient, mutilent et tuent.

Les politiques ne cessent de répéter les appels au calme : « ayez confiance en la Justice ! ». Comme si l’institution qui envoie nos proches et nos amis en prison avait pour habitude de condamner les auteurs de « bavures ». Nous n’avons confiance ni dans l’un, ni dans l’autre. La police, la justice et la prison sont les rouages d’un même mécanisme d’oppression et de contrôle social. L’État a le monopole de la violence pour mater les pauvres et imposer l’exploitation.

Les violences policières relèvent ainsi du pléonasme. Au final, qu’est ce qu’une « bavure » ? La police est nécessairement violente, et c’est cette violence qui permet de faire accepter l’ordre et la production marchande, qui fait peur et empêche les révoltes. L’intensification des mesures répressives va aller de pair avec la dégradation de nos conditions de vie. L’état d’urgence, la loi sur la légitime défense, le recrutement massif de réservistes, la construction d’une trentaine de nouvelles prisons préfigurent des réformes économiques douloureuses.

Chaque jours, la police gaze, matraque, éborgne et tue. Exprimons notre solidarité massivement dans les manifs, lors des contrôles, lors d’expulsions locatives ou de reconduites à la frontière... soyons nombreux à nous soutenir les uns les autres et à ne pas laisser faire.

Retrouvons nous pour ne pas subir la prochaine offensive et mettre en commun nos moyens face à ce monde et sa police !

Rassemblement mardi 21 février sous-préfecture d’Alès – 18h30


https://lepressoir-info.org/spip.php?article752
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 08 Mar 2017, 09:34

Mercredi 8 mars 2017 à Nîmes

Mercredi 8 mars 2017, après un Rassemblement à 17h30 place de la Maison Carrée, une projection du film Les Roses Noires d’Hélène Milano, est organisée à 19h00 par le CFAM (Collectif Féministe d’Action et de Mobilisation), suivie d’un débat et accompagné d’un buffet végé, 4 rue nantilde, quartier la Placette, à Nîmesentrée libre.

Image

http://lepressoir-info.org/spip.php?article774
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Nimes, Alès et Gard (30)

Messagede bipbip » 18 Mar 2017, 15:41

Samedi 18 mars 2017

"CHRONIQUES DE GAZA"
conférence-débat avec Sarah Katz et Pierre Stambul - membres de l'Union Juive Française pour la Paix

à 19h, Salle de la CMCAS-EDF, 222, rue Guy de Maupassant, Nîmes

Sarah Katz et Piere Stambul ont séjourné dans la bande de Gaza du 23 mai au 9 juin 2016 dans le cadre de la deuxième mission « Éducation et partage solidaire ». Leur tâche essentielle a été de recueillir un maximum d'informations et de témoignages dans tous les domaines : la vie quotidienne, les associations, les partis politiques, la religion, les agriculteurs, les pêcheurs, la société civile, la jeunesse, les Bédouins, le système éducatif… Ils ont également recensé sur place, auprès de leurs amiEs proches, les besoins les plus urgents en matière de collaboration ou de solidarité.

La soirée est organisée par : l'Association France Palestine Solidarité Nîmes, l'Union Juive Française pour la Paix, les Femmes en Noir, le Comité BDSF 30

https://gard.demosphere.eu/rv/3910

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité