Librairie Quilombo

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 20:27

Mercredi 29 novembre 2017 à 20h

Débat « Matricule 155 - Simon Radowitzky »

Bande dessinée Agustin Comotto

Présentation-débat en présence de l'auteur et dessinateur, Agustin Comotto // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Image

L'Argentine, pays neuf s'il en est, est un pays de mythes : Evita, le Che, Gardel ou Maradona en témoignent suffisamment. Simon Radowitzky est l'un de ces mythes. Si sa légende n'est pas vraiment arrivée jusqu'à nous en Europe, c'est que il a tout fait pour se faire oublier, pour se fondre dans la masse, jusqu'à changer de nom uniquement pour devenir anonyme. Pourtant, il n'y eut jamais en Argentine d'effort collectif de la classe populaire aussi massif que la campagne pour la libération de Radowitzky. Simon a passé les premières années de sa vie dans un village misérable au sud de Kiev. Issu d'une famille juive pauvre, qui doit fuir le village sur lequel s'abat la répression des cosaques, l'enfant de dix ans, après un très bref passage par une école juive rabbinique où il a tout juste le temps d'apprendre à lire, échoue au travail. Et le travail en ce tout début du 20e siècle n'est pas très différent de l'esclavage.

http://www.librairie-quilombo.org/matricule-155
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 08 Déc 2017, 22:04

Samedi 9 décembre 2017 à 19h

Soirée festive pour les 15 ans de Quilombo

A l’occasion des 15 ans de la librairie, l’équipe de Quilombo vous convie à une grande soirée festive : lecteurs, militants, auteurs, éditeurs, compagnons de route depuis le début de cette aventure, vous êtes toutes et tous conviés à venir trinquer à ce quinzième anniversaire // dès 19h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Image

Quilombo : 15 ans !

La librairie Quilombo a ouvert ses portes en 2002 : 15 ans déjà, et toujours debout ! La structure, associative et autogérée, reste fragile, mais ne nous empêche pas d’être bel et bien présent dans le monde militant et d’y apporter ce qui nous avait dès le départ motivés pour lancer ce projet un peu fou... Pour nous, c’est donc un succès, même si économiquement le projet est à peine viable. Nous sommes passés, au fil des années, de la petite boutique militante à ce qui ressemble enfin à une librairie indépendante, d’un genre un peu particulier certes, mais ouverte sur son quartier et à toutes et tous. Sur de nombreux plans, nous avons appris de nos erreurs, souvent grâce au hasard et à des rencontres, mais aussi grâce à de belles intuitions (que l’immodestie nous soit permise : on n’a pas quinze ans tous les jours !).
L’équipe s’est progressivement élargie et compte aujourd’hui sept personnes – deux salariés à temps (plus que) partiel et cinq bénévoles, dont deux fondateurs. Au fil du temps, nous avons construit une communauté de lecteurs toujours plus grande, insatiable, exigeante. Et solidaire. Quand, fin 2014, nous avons lancé un appel à soutien pour financer des travaux d’agrandissement que notre trésorerie ne nous permettait pas d’envisager, vous avez été nombreux à nous aider. Quand l’affluence l’exige, le CICP voisin (Centre International de Culture Populaire, maison d’associations dont nous sommes membre) nous accueille dans sa grande salle – notre librairie n’existerait d’ailleurs pas sans ce lieu qui a fêté récemment ses 40 ans, plus de deux fois plus que nous, ça laisse rêveur ! Ce modeste territoire, à la frontière des XIe et XXe arrondissements parisiens, dans lequel nous sommes résolument ancrés, a une histoire et nous n’y sommes pas par hasard.
Nombreux sont en effet celles et ceux qui nous demandent, lors de leur passage dans la librairie, ce que veut dire Quilombo. Dans la forêt amazonienne du XVIIe siècle, les quilombos étaient des territoires créés par des esclaves fuyant les plantations côtières du Brésil. Le plus connu d’entre eux, celui des Palmares, aura résisté près d’un siècle à la traque et aux assauts des soldats et des colons revanchards. Construire sa liberté en toute autonomie, à l’époque, ça ne passait pas. Aujourd’hui non plus, d’ailleurs… Espace de résistance dans l’hostilité de la mégapole capitaliste, telle se voulait la librairie Quilombo à ses débuts, à la manière de ses ancêtres de la jungle brésilienne. Mais, quinze petites années après sa création, qu’est-ce qui nous menace et nous anime, nous, concrètement, à l’orée du troisième millénaire ? Sans doute pas les colons tels qu’ils étaient à l’époque – au XVIIe pas en 2002 ! –, les dangers sont d’une autre nature, bien sûr, et nos conditions de vie mille fois plus confortables que celles des habitants des Quilombos. Mais nous essayons de perpétuer leur esprit de résistance. Notre forêt vierge est Paris, et le colonialisme y est numérique, industriel, libéral, bref capitaliste. Nous le combattons, à notre mesure. C’est-à-dire en promouvant la diffusion de certaines idées, et en préservant l’acte de lire – sur de vrais livres, en papier, pas sur leurs ersatz numériques. Il ne s’agit pas pour nous de vendre un bouquin comme un produit ludique, de consommation rapide, et provoquant une jouissance quasi-instantanée, ou même comme seul outil de conscientisation politique. Nous pourrions faire les éloges de la lecture sur des pages entières, mais contentons-nous de rappeler que l’acte même de lire développe la mémoire longue, celle qui permet de prendre des décisions politiques à partir de connaissances précises et de réflexion complexes. La lecture est un des meilleurs chemins vers l’émancipation individuelle et collective. Nous en sommes convaincus depuis 15 ans !

http://www.librairie-quilombo.org/15-ans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 16 Jan 2018, 00:18

Mardi 16 janvier à 19h

Apéro-présentation du n° 161 de CQFD de janvier 2018

Présentation à la librairie libertaire Quilombo du numéro 161 de la revue CQFD consacré au conflit existant chez les historiens en présence de membres de CQFD et d’historiens.

Dans le dossier (12 pages) de janvier CQFD s’aventure sur le terrain miné de « l’histoire comme champ de bataille », où se pose la résistance d’une « histoire par le bas » face aux tentatives de nous faire avaler tout cru du récit national. Nous avons donc convoqué dans nos colonnes : les femmes au début du mouvement ouvrier ; les souvenirs de Georges Azenstarck, photographe du mouvement social ; le négationnisme d’État en Turquie ; les obus enterrés de la Première Guerre mondiale ; les mythes religieux comme arme coloniale en Israël ; la mémoire vive du Mexique indigène ; nos ancêtres cro-mignons, etc.

En présence de membres de l’équipe de CQFD, de William Blanc et Christophe Naudin - auteurs des "Historiens de garde" (avec Aurore Chéry, ed. Libertalia) - et de l’historien Nedjib Sidi Moussa.
Mardi 16 janvier - 19h dans la librairie Quilombo – 23 rue Voltaire – 75011 Paris.

https://paris-luttes.info/apero-present ... 61-de-9355
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 21 Jan 2018, 15:57

Mardi 23 janvier 2018 à 20h

Le Capitalocène.
Aux racines historiques du dérèglement climatique.

Présentation du dernier ouvrage des Éditions Divergences : "Le Capitalocène. Aux racines historiques du dérèglement climatique." en présence de l'auteur, Armel Campagne.

Image

Le dérèglement climatique nous aurait fait entrer dans « l'Anthropocène », cette ère géologique où, depuis l'industrialisation du 19ème siècle, l'espèce humaine serait devenue la force écologique majeure, notamment avec ses émissions de gaz à effet de serre. Mais est-ce vraiment l'espèce humaine de manière indifférenciée, sans distinction de type de société, de classe, de genre et de « race », qui est responsable du dérèglement climatique ? Des historiens ont mis en doute cette vision simpliste, en faisant de l'industrialisation fossile - et donc du dérèglement climatique - un processus résultant avant tout des dynamiques du capitalisme industriel à partir du 19ème siècle, proposant à cette occasion un nouveau concept en substitut de celui d'Anthropocène : le Capitalocène.

Armel Campagne, historien engagé, propose dans cet ouvrage une présentation de leurs critiques de l'Anthropocène, une discussion de leurs propositions pour une théorie du Capitalocène et enfin une histoire de l'essor du capitalisme fossile du 16ème au 19ème siècle. La présentation sera également l'occasion d'un débat autour de la nécessité écologique d'une sortie libertaire du capitalisme.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 04 Fév 2018, 17:51

Mercredi 7 février 2018 à 20h

Débat « Le Socialisme sauvage »

de Charles Reeve aux éditions L'échappée

Essai sur l'auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours

Présentation-débat en présence de l'auteur, Charles Reeve

dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Image

Désastre généralisé et crise de la représentation nous incitent à penser au présent le vieux principe de la démocratie directe qui prit forme en 1789, traversa les époques révolutionnaires pour se retrouver à nouveau dans les mouvements de contestation. Le principe d'autogouvernement s'y est toujours heurté aux principes autoritaires de représentation permanente.

Les soviets des révolutions russes et les conseils de la révolution allemande des années 1920 ont été deux expressions puissantes de cette promesse pour l'avenir, et se trouvent au coeur des réflexions développées dans ce livre. Car si le dénouement de la révolution russe a glacé pour un siècle le mouvement ouvrier, liant l'idée de socialisme à celle du totalitarisme de parti unique, l'expérience, courte mais riche, de la révolution allemande s'est révélée proche des mouvements contemporains, de Mai 68 au mouvement assembléiste du 15M en Espagne, en passant par Occupy aux États-Unis et par les Printemps arabes. Les courants spontanés, autonomes et émancipateurs des mouvements sociaux ont toujours été rejetés par les chefs du socialisme avantgardiste et qualifiés de « sauvages », car leur échappant.

Même s'il n'est pas stricto sensu une histoire du mouvement socialiste, ce livre en revisite les grands moments. Il les étudie et les discute à travers le prisme de conceptions hérétiques et « sauvages », et garde à l'esprit la perspective de l'émancipation, encore et toujours.

http://www.librairie-quilombo.org/le-socialisme-sauvage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 23:29

Soirée de lancement et décrochage d’expo - D’autres Russies

Soirée autour du travail de Victoria Lomasko à la Librairie Quilombo le vendredi 9 mars.

D’AUTRES RUSSIES

Soirée de lancement de D’autres Russies & décrochage de l’exposition autour du livre en présence de l’équipe de la maison d’édition Hoochie Coochie // dès 19h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Une exposition autour du reportage graphique de Viktoria Lomasko sera présentée à la librairie du 26 février au 10 mars ! Ne la manquez surtout pas !

Avec D’Autres Russies, Victoria Lomasko produit une réflexion politique critique sur la Russie de Poutine. Alors que l’élection russe arrive en mars 2018, et que Vladimir Poutine et son parti Russie Unie ont annoncé la candidature du président à sa propre succession, The Hoochie Coochie publie pour la seconde fois l’auteure, dont le contenu politique de l’ouvrage s’inscrit pleinement dans la temporalité de cette élection. Fidèle à son style de bande dessinée de reportage, qu’elle a déjà utilisée dans L’Art interdit (The Hoochie Coochie, 2014) et mis au profit de publications dans des journaux, elle dresse le portrait des Russes oubliés du parti de majorité présidentielle de Vladimir Poutine, et qui ne se reconnaissent pas dans sa politique : des travailleuses du sexe, des jeunes en centre de détention privés de tout contact avec l’extérieur, ou encore des groupes contestataires du régime, notamment autour des manifestations de défense des Pussy Riot.

Pour réaliser ce travail, elle se base sur des reportages effectués dans une grande partie de la Russie entre 2008 et 2016. Elle conçoit comme un geste contestataire de dessiner des vraies personnes, de manière réaliste, dans des situations de leur vie de tous les jours. Pour donner un visage et une voix aux Russes invisibles, énervés ou oubliés, elle dessine sur le vif, puis contextualise et analyse les situations ou entretiens qu’elle documente, mêlant ainsi texte et dessin.

Il s’agit d’un acte politique par excellence, car Victoria Lomasko en revendique la portée critique de la société russe. Cette coïncidence des échéances électorales et de la publication de cet ouvrage par The Hoochie Coochie n’est pas anodine, en ce qu’elle invite, comme l’auteure, à réfléchir aux Russies qu’on ne voit pas et à la situation politique du pays depuis plus d’une dizaine d’années.

P.-S.
www.facebook.com/events/1575460555894994/
http://www.librairie-quilombo.org/d-autres-russies
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 15:30

Exposition « Protecteurs de l''Eau, Gardiens de la Terre »
Water Protectors, Keepers of the Earth

Exposition à la Librairie Quilombo du 13 mars au 6 avril 2018.

Image

En parallèle, une sélection d'affiches de l'exposition « Protecteurs de l'Eau, Gardiens de la Terre » sera également présentée à la Librairie Quilombo.
Grâce au soutien de l'association Palante BBK et à l'occasion de la parution de la brochure « Lutter à la Frontière. Entretien avec Alas », cet événement permettra aussi de découvrir l'interview filmée d'Alas, rappeuse et militante xicana Water Protector dans les camps de résistance à Standing Rock. Celle-ci a été réalisée le 4 novembre 2017 au Hangar (Ivry-sur-Seine), à l'occasion de la dernière date en France de la tournée européenne « Decolonize America ! Water Is Life » à laquelle ont participé les artistes Nataanii Means (oglala lakota / diné / omaha), Tufawon (dakota / portoricain, Witko (oglala lakota) et DJ B (Zuni).

Vernissage : mardi 13 mars 2018 à partir de 19h.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 18:49

Mercredi 21 mars 2018 à 19h

Carte blanche aux éditions CMDE

Dans le cadre du festival Raccord(s), la librairie Quilombo accueille les éditions CMDE et leur donne carte blanche pour présenter leur catalogue autour d'un verre // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

CMDE
Le CMDE est une maison d'édition collective qui publie des contes illustrés tout public, des livres-DVD et de la critique sociale.

Image

Quartier en guerre
de Seth Tobocman

Manhattan, années 1980. Couvre-feu, violences policières, expulsions... Les politiques sécuritaires et spéculatives s'abattent sur le quartier populaire du Lower East Side. Mais ses habitants résistent : squats, manifestations sauvages, émeutes... Ce roman graphique rend compte de cette histoire par une succession de portraits où se croisent les vies tumultueuses d'immigrés, de sans-abri, de punks et autres pauvres pour qui la solidarité et l'auto-organisation deviennent des armes. Au plus fort de son art du reportage BD, Seth Tobocman, compagnon de route de Peter Kuper et d'Eric Drooker, signe un livre d'une rare finesse, écrit sur plus de dix ans, alors qu'il squattait lui-même à deux pas du centre mondial de la finance.

http://www.librairie-quilombo.org/quartier-en-guerre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 04 Avr 2018, 07:51

Mercredi 4 avril 2018 à 20h

Débat avec Jérôme Baschet
« Défaire la tyrannie du présent »

Présentation-débat en présence de Jérôme Baschet // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Le manque de temps est l'une des pathologies de l'homme moderne. Elle s'aggrave sans cesse dans notre monde soumis à la tyrannie de l'urgence, saturé d'écrans chronométriques et exigeant toujours plus d'efficacité, de rapidité, de calculs et d'anticipations à court terme. Quant à notre rapport au temps historique, au passé et au futur, il a été entièrement bouleversé au cours des dernières décennies. Alors que dominaient jadis la foi dans le progrès et la certitude d'un avenir meilleur, nous vivons désormais le règne sans partage du présent perpétuel.

Dans une langue à la fois lumineuse et érudite, cet essai intense s'efforce, en s'appuyant notamment sur l'expérience rebelle des zapatistes du Chiapas, d'identifier des modalités émergentes du rapport au temps et à l'histoire - ce dont découlent aussi quelques propositions visant à arracher le savoir historique à l'étouffement présentiste. Sans en revenir au futur de la modernité, connu d'avance et garanti par les lois de l'histoire, il s'agit - et c'est un enjeu politique majeur de notre époque - de rouvrir le futur, de faire place au désir de ce qui n'est pas encore, sans l'enfermer dans aucune forme de planification.

Jérôme Baschet nous invite ainsi à repenser la temporalité révolutionnaire, loin des schémas convenus d'un Grand Soir toujours remis à plus tard ou d'un enfermement dans le pur instant de l'action immédiate. Il s'agit au contraire de poser les bases qui permettent de tenir ensemble incandescence du maintenant et souci de l'à-venir, agir présent et anticipation stratégique, sens de l'urgence et nécessité de la préparation.

Jérôme Baschet
Jérôme Baschet est historien. Il partage son enseignement entre l'EHESS et l'Universidad Autónoma de Chiapas, à San Cristóbal de Las Casas (Mexique). Auteur de plusieurs ouvrages d'histoire médiévale, il a aussi publié La Rébellion zapatiste. Insurrection indienne et résistance planétaire (Champs-Flammarion, 2005) et préfacé les Saisons de la digne rage du sous-commandant Marcos (Climats, 2009).

http://www.librairie-quilombo.org/defai ... du-present
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Librairie Quilombo

Messagede bipbip » 16 Avr 2018, 11:02

Mercredi 18 avril 2018 à 20h

Bure, la bataille du nucléaire
d'Andrea Fuori et Gaspard D'Allens - Éditions Seuil

Dans le cadre du festival Colères du Présent, présentation-débat en présence de l'un des auteurs, Gaspard d'Allens // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

Image

Un sarcophage gigantesque censé tenir des dizaines de milliers d'années ! C'est au nom de ce projet fou, qui serait le plus grand chantier d'Europe, que Bure, entre Meuse et Haute-Marne, se transforme en zone grillagée et quadrillée de gendarmes. Pour l'industrie nucléaire, ce territoire relégué serait l'exutoire ultime des déchets radioactifs qui s'accumulent et dont elle ne sait que faire. Sur place, les habitants sont de plus en plus nombreux à s'insurger contre la transformation de leur région en " poubelle atomique".

Depuis deux ans, des dizaines de personnes s'installent sur place, occupent une forêt, bloquent les travaux. La nouvelle bataille du nucléaire est lancée, pour empêcher de croire que cette industrie peut continuer sans risque, réinventer des manières de vivre et lutter, imaginer d'autres possibles pour ce pays. Dans cette enquête où l'engagement vécu se mêle au regard journalistique, Gaspard d'Allens et Andrea Fuori n'écrivent pas un livre de plus sur le nucléaire, mais l'histoire en train de se vivre d'une rébellion déterminée contre la violence du monde industriel.

Ils révèlent aussi les méthodes manipulatrices des nucléaristes, et la façon dont l'Etat achète les consciences pour imposer le silence. Le combat vaut d'être mené : ce récit impétueux et pourtant réfléchi convainc qu'il est possible de faire reculer les puissants.Plutôt que la contamination radioactive, parier sur la contagion joyeuse d'une force de résistance. Gaspard d'Allens est journaliste. Il a déjà publié Les Néo-paysans (Seuil-Reporterre), avec Lucile Leclair, un livre qui a révélé l'importance d'une passionnante mutation agricole, et qui connaît un grand succès.

Andrea Fuori s'est installé à Bure il y a plus d'un an, complètement bouleversé par ce qui s'y jouait. Il écrit occasionnellement pour Reporterre et des médias autonomes.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27067
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité