Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 16:37

Paris, samedi 13 mai 2017 à 16h30

La grève des ovalistes, Lyon, juin-juillet 1869.
Première grande grève de femmes ouvrières

Image

La grève des ovalistes, Lyon, juin-juillet 1869 (Atelier de Création Libertaire) de Claire Auzias et Annik Houel. Rencontre et débat avec Claire Auzias.

Cette grève des ovalistes, réputée première grande grève de femmes ouvrières en France, est exemplaire des enjeux qui traversent l'histoire des femmes et l'histoire de la classe ouvrière, deux histoires rarement menées sur la même ligne de front, et dont la confiscation de la parole des femmes est le symbole.

Juin 1869 : 1 800 femmes sortent de leurs ateliers lyonnais et se mettent spontanément en grève. Elles sortent aussi leurs malles puisque leur lieu de travail est aussi leur lieu de vie, et si c'est cette spectaculaire occupation de la rue qui est mise en avant par la presse, ce n'est pourtant pas ce que les militants ouvriers qui vont s'intéresser (enfin) à elles vont retenir.

Après plusieurs semaines de grève, possible grâce à la caisse de solidarité de l'AIT (Association internationale des travailleurs) leur adhésion, demandée en retour à cette AIT va être l'enjeu des rivalités toutes masculines en son sein entre courants marxiste et anarchiste. C'est le courant anarchiste bien implanté à Lyon autour de la figure de Bakounine qui va l'emporter : il va être le représentant au crucial Congrès de Bâle, en septembre 1869, des 8 000 ouvrières qui ont adhéré.

http://www.librairie-publico.info/?p=2471
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 13 Mai 2017, 15:32

Dimanche 14 mai 2017 à 16h30

Projection et discussion « Libertarias »

Film de Vicente Aranda - 1996, VO sous-titrée français

Inspiré de l'histoire des Mujeres libres, combattantes anarchistes et féministes pendant la guerre d'Espagne.

Image

Si le film prend délibérément parti pour des femmes qui se battent contre le fascisme et pour la révolution sociale sans mettre de côté leur lutte pour l'égalité des sexes, il ne fait pas l'impasse sur les questions qui dérangent : exécutions sommaires de franquistes, machisme de certains militants révolutionnaires, place des femmes sur le front, autonomie des milices ouvrières et stratégie militaire…

Entrée libre
A l'invitation du groupe libertaire d'Ivry

La projection sera suivie d'une discussion.

http://www.librairie-publico.info/?p=2480



Mercredi 17 mai à 20h

Projection débat « De toda la vida »

Film de L. Berger et C. Mazer

Image

Université populaire et libertaire du XIe arrdt

en présence d'Hélène Hernandez, Animatrice de l'émission « Femmes libres » sur Radio libertaire, 89.4,

Organisé par le groupe Commune de Paris de la Fédération Anarchiste

http://www.librairie-publico.info/?p=2503
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 20 Mai 2017, 01:16

Samedi 20 mai 2017 à 16h30

Débat
Refuser de parvenir, idées et pratiques


Rencontre et débat avec Marianne Enckell et Claire Auzias autour du livre Refuser de Parvenir, idées et pratiques.

Image

Nous vivons aujourd'hui sous l'injonction de la réussite. Réussir, c'est rentrer corps et âme dans la compétition pour se hisser au-dessus des autres. Certain.es, pourtant, refusent de gravir les échelons et de se compromettre avec le pouvoir.

Le refus de parvenir a été et reste largement pratiqué et discuté au sein du mouvement anarchiste, depuis Michel Bakounine, Élisée Reclus et Emma Goldman jusque dans les luttes actuelles, en passant par les syndicalistes révolutionnaires.

Ce recueil, qui compile contributions originales, entretiens actuels et traductions inédites, propose de découvrir différents aspects de ce principe radical d'insoumission.

« Tant que notre triomphe ne sera pas en même temps celui de tous, ayons la chance de ne jamais réussir ! » Élisée Reclus

Ouvrage coédité par le Centre international de recherches sur l'anarchisme de Lausanne (CIRA) et Nada.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 26 Mai 2017, 07:47

Vendredi 26 mai 2017 à 19h30

Projection débat « We Want Sex Equality »

Le groupe Salvador Segui de la Fédération Anarchiste organise la projection du film We Want Sex Equality. La projection sera suivi d'un échange autour d'un verre.

Synopsis :
Au printemps 1968 à Londres, une ouvrière de l'usine de Ford de Dagenham, dans la banlieue londonienne, va mener un mouvement visant à instaurer l'égalité de salaire entre les hommes et les femmes.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 08 Juin 2017, 16:12

Jeudi 8 juin 2017 à 19h30

Conférence de Daniel Pantchenko

Léo Ferré sur le boulevard du crime

Conférence audiovisuelle de Daniel Pantchenko sur son livre "Léo Ferré sur le boulevard du crime" (au théâtre libertaire de Paris)

Le 1er février 1986, Léo Ferré inaugure à Paris, à deux pas de la place de la République, le TLP-Déjazet, baptisé « Théâtre Libertaire de Paris » par ses amis « anars » : ils l'ont remis en état et en assurent désormais la programmation. Cette arène en rouge et noir, à l'italienne, et à l'acoustique exceptionnelle, est un théâtre à part : elle constitue le dernier vestige du célèbre Boulevard du Crime que Jacques Prévert, Marcel Carné et le décorateur Alexandre Trauner ont immortalisé dans Les Enfants du Paradis.

Daniel Pantchenko raconte la suite avec passion : une aventure qui a duré sept ans et qu'il a suivie de près, concert après concert. Un moment rare dans l'histoire du spectacle. Une séquence sans équivalent dans la trajectoire de Léo Ferré. Si Bernard Lavilliers a, le premier, repéré cette salle, c'est Léo Ferré qui, entre 1986 et 1992, en a été l'âme et la tête d'affiche. Grâce à lui, grâce à ses longs passages et à sa présence amicale, le TLP-Déjazet est alors devenu un « music-hall » incontournable, au même titre que l'Olympia. Là, dans la foulée de Ferré, nombre d'artistes ont trouvé la scène dont ils rêvaient : Georges Moustaki, Cora Vaucaire, Leny Escudero, Gilles Vigneault, etc.

Léo Ferré sur le Boulevard du Crime est le récit une triple histoire d'amour : amour d'un artiste pour un lieu scénique, amour d'une « belle équipe » théâtrale pour un poète-musicien hors normes, amour du public pour une étoile nommée Ferré.

Édité sous la direction de Jean-Paul Liégeois

Image



Vendredi 9 juin 2017 à 19h30

Poésie, lecture et chants :
Soirée avec les éditions Wallada

La poésie chez Wallada ou Des Mots en liberté
Lecture et chant, autour de la collection La merlette moqueuse
Poèmes espagnols, mexicains, roumains, manouches, français
Avec les poètes et lecteurs Christophe Forgeot, Rosine Arroyo, Muriel Galera,
Patrick Quillier, fanFan, Elfriede Dubord, Gérard Gaillaguet

Carte blanche à Philippe Guillard
Extraits de Bathyscaphe de plumes et chansons

Entrée libre
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 15 Juin 2017, 11:00

Vendredi 16 juin 2017 à 19h30

Rencontre-débat avec E. Viot

« Fusillés non réhabilités »

Image

Rencontre et débat avec Eric Viot qui présentera son livre sur les Fusillés pour l'exemple de la guerre de 14-18 et le combat qu'il mène depuis une dizaine d'années pour leur réhabilitation collective. Avec l'Union Pacifiste de France et l'émission Si Vis Pacem de Radio Libertaire :

« Après huit années de recherches et d'engagement pour la cause des fusillés de la première guerre je souhaitais publier un ouvrage dans lequel je présente les fusillés en répondant à un certain nombre de questions comme j'ai pu le faire lors de mes conférences.
Je développe davantage les différents points : Qui étaient ces fusillés ? Pourquoi ont-ils été fusillés ? Comment ont-ils été jugés ? … J'ai parcouru un grand nombre de dossiers de fusillés et de carnets de Poilus.

La deuxième partie est consacrée à mon engagement pour cette réhabilitation et à mes actions. Je précise aussi pourquoi je souhaite une réhabilitation collective et j'apporte des éléments mis en avant lors de procédures de réhabilitation qui ont abouti et qui peuvent s'appliquer à un grand nombre de fusillés non réhabilités.

Ce livre est une étape supplémentaire dans ma modeste contribution au combat pour la réhabilitation ».
Eric Viot

http://www.librairie-publico.info/?p=2543




Samedi 17 juin à 16h30

"Ni Dieu Ni Maître". Rencontres autour d’extraits de la 3e partie du documentaire de Tancrède Ramonet

Les réseaux de la colère - extraits
Rencontre/débat autour d’extraits et de scènes coupées de la 3e partie du documentaire de Tancrède Ramonet

L’Université populaire et libertaire du 11e arrdt, Commune de Paris
vous propose :
• Les réseaux de la colère - Extraits
Rencontre/débat autour d’extraits et de scènes coupées de la 3e partie du documentaire de Tancrède Ramonet
Ni dieu Ni maître
Une histoire de l’Anarchisme

Présenté par Tancrède Ramonet

Les deux premiers volets de "Ni Dieu ni Maître - Une histoire de l’anarchie" passés sur Arte et sur LCP, racontent l’histoire du mouvement anarchiste qui combat depuis plus de 150 ans tous les maîtres et les dieux à partir d’images d’archives inédites, de document oubliés, d’entretiens exclusifs.

La troisième partie "Les réseaux de la colère" est sur les rails et rendra compte du mouvement libertaire de la période après 1945 aux années 2000. À partir d’extraits des 1ere, 2eme et de la troisième partie en cours de réalisation, nous débattrons de l’évolution du mouvement libertaire en présence du réalisateur Tancrède Ramonet.

https://paris-luttes.info/ni-dieu-ni-ma ... debat-8266
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 20 Juin 2017, 20:49

Mercredi 21 juin 2017 à 20h

Projection « The Gladiators »

Film de Peter Watkins (1969)

L'Université populaire et libertaire du XIe arrdt, Commune de Paris
Le cine de la commune
Vous propose un film de Peter Watkins
The Gladiators (1969)

Les plus grandes puissances internationales alignées et non-alignées, craignant la possibilité d'une nouvelle guerre mondiale, décident de l'empêcher en canalisant les pulsions agressives de l'homme. Elles forment une Commission Internationale qui s'emploie à organiser des combats entre des soldats de différents pays. Ces compétitions, qui peuvent aller jusqu'à la mort, sont appelées Jeux de la Paix - elles sont sponsorisées et retransmises par satellite dans le monde entier. Le film se concentre sur le Jeu 256, qui se déroule dans le Centre International des Jeux de la Paix près de Stockholm sous le contrôle d'un puissant ordinateur. Les arbitres décident d'éliminer un homme et une femme appartenant à des équipes opposées mais qui tentent de s'approcher, considérant qu'ils mettent ainsi en danger la stabilité du système.

Entrée libre.
Organisé par le Groupe Commune de Paris de la Fédération Anarchiste.



Vendredi 23 juin 2017 à 19h30

Projection-débat « La Bataille du rail »
(1946)

Chronique de la lutte des cheminots français pendant l'Occupation ; du transport du courrier aux sabotages de toutes sortes, leur participation fut totale, et le jour du débarquement de juin 1944, ils apportèrent un soutien précieux aux maquisards. Ce film, qui retrace des scènes authentiques de la résistance, est un grand classique du cinéma d'après-guerre et un hommage à tous les anonymes ayant pris part à la libération du pays.

Organisé par le groupe Salvator Segui de la Fédération Anarchiste.

Entrée libre.

Image

http://www.librairie-publico.info/?p=2587
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 30 Juin 2017, 10:52

Paris, samedi 1er juillet 2017 à 18h

La Conquête du pain : partager les savoirs

Nous sommes boulanger.e.s pâtissier.e.s cuisinier.e.s

Et nous souhaitons ouvrir notre métier à d'autres formes d'expressions artisanales et artistiques.

Nous aimerions croiser nos techniques avec des artisans issus de tous les domaines de la ferronnerie à la couture en passant par les ébénistes.

Mais aussi des peintres, des photographes, des street artistes (pochoir, Graff….)

Et pourquoi pas des métiers de la culture des réalisatrices dès conteur.e.s dès écrivain.e.s

Notre but, échanger nos savoirs, quels qu'ils soient,

Croiser nos techniques pour en créer des nouvelles

Et partager auprès des autres, aider et appuyer la formation des jeunes et moins jeunes

Pour créer un espace de métier de créativité de partage et de solidarité

Ouvert à tout.e.s
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 07 Juil 2017, 00:17

Samedi 8 juillet 2017 à 15h

Projection du reportage-documentaire
« Lutter, ici et maintenant »
Documentaire de Philippe Roizès

Image

Le Groupe Anarchiste Alhambra vous invite à la projection du reportage-documentaire « Lutter, ici et maintenant » (Un documentaire réalisé par Philippe Roizès) qui revient sur l'histoire des mouvements autonomes depuis les révoltes étudiantes de Mai 68 en France. Ce sera l'occasion de nous intéresser aux luttes contre le mal-logement avec les occupations de squatts dans l'est parisien, à l'anarcho-syndicalisme dans les usines et les facs, en passant par le militantisme contre les prisons, les violences policières et le racisme. Le débat qui aura lieu à l'issue de la projection doit nous permettre en tant que jeunes prolétaires de construire une véritable autonomie des luttes en région parisienne.

Entrée libre.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 05 Aoû 2017, 12:58

Samedi 5 août 2017 à 15h

Projection-débat sur l'histoire du
Mouvement de l'Immigration et des Banlieues


Le Groupe Anarchiste Alhambra vous invite pour une nouvelle projection-débat ce samedi 5 août à la librairie Publico (145 rue Amelot, Paris 11ème). Nous diffuserons le documentaire de Reynald Bertrand qui parle de l'histoire du Mouvement de l'Immigration et des Banlieues (MIB). L'objectif de ce rendez-vous est de comprendre comment les luttes anti-racistes ont été menées dans les années 90 et 2000 par des militant-e-s autonomes contre les violences policières, la double peine (prison + expulsion), le chômage et le mal-logement. Mantes-la-Jolie, Poissy, Les Mureaux, Melun ou encore Dammarie-lès-Lys étaient notamment les théâtres de mobilisations sur ces thèmes.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 01 Sep 2017, 00:24

Samedi 2 septembre 2017 à 16h30

Rencontre-débat avec la revue Réfractions
« Tu vois le travail ? »


Rencontre et débat avec la revue Réfractions autour de son dernier numéro : Tu vois le travail ?

Image

Pour la plupart d'entre nous, le travail est une réalité quotidienne. C'est pourquoi la notion de travail est un sujet de conversation si fréquent, voire omniprésent, surtout dans le contexte actuel des attaques incessantes perpétrées par l'état et le patronat à l'encontre du droit du travail.

Le « travail » dont il est principalement question dans le nouveau numéro de la revue Réfractions n'est pas réduit à l'action intelligente de l'homme à la matière. Il s'agit d'une notion caractérisée, située dans l'espace et dans le temps. C'est l'expansion du système capitaliste qui a introduit socialement, politiquement et conceptuellement le « travail » comme catégorie réelle de l'économie. Le « travail » a ainsi acquis une position centrale et s'impose à nos sociétés non seulement comme condition de survie mais aussi comme valeur sociale, morale et psychologique de premier plan. C'est un rapport social qui met en jeu des relations de nature multiple (échange marchand, subordination, domination…) entre des individus, des communautés productives et des classes sociales.

Trois thèmes seront discutés pendant ce débat. Le premier portera sur la souffrance au travail, concept initié dans les années 80 et qui fait irruption dans le débat publique depuis quelques années. Les transformation « individualisantes » de l'organisation du travail au tournant des années 80 ont très certainement apporté une accentuation des pathologies liées au travail (burn-out, troubles musculo-squelettiques, etc.). Le deuxième thème portera sur l'extension des domaines de l'exploitation dans le travail. On le voit aujourd'hui avec, par exemple, la généralisation du statut d'auto-entrepenariat où chacun devient un petit capitaliste gestionnaire de sa propre ressource humaine et donc de son exploitation. Enfin, le troisième thème sera celui du dépassement du travail : critique de la valeur, renforcement des luttes de terrain et alternatives autonomes, délivrance du fétichisme de la marchandise, il est plus que temps de nous attaquer aux catégories fondamentales du capitalisme.

Discussion-débat proposé par le Groupe La Révolte, de la Fédération Anarchiste.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede bipbip » 19 Sep 2017, 10:18

jeudi 21 septembre 2017 à 19h30

Un nouveau journal féministe et libertaire
« Casse-rôles »

Rencontre et débat avec les initiatrices et initiateurs du nouveau
journal féministe et libertaire : Casse-rôles

Image

Pourquoi les casse - rôles ?

Dans les livres de lecture des enfants, les attributs du féminin et du masculin sont toujours les mêmes, aux femmes le tablier et la poussette, aux hommes l'attaché-case quand ils rentrent du travail, puis le fauteuil et les lunettes pour lire le journal... « Papa lit et maman coud. »

Nous sommes quelques-unes et quelques-uns à nous sentir à l'étroit dans nos habits sociaux, à vouloir bousculer les idées reçues et casser les rôles.

Nous avons choisi pour mascotte ces héroïnes discrètes du quotidien que l'on a tendance à oublier, rangées sur leurs étagères : les casseroles sans lesquelles nous serions tou.te.s au régime sec.

Contraception, IVG, violence, viol, mutilations sexuelles, harcèlement, parité, inégalités salariales, travail domestique, etc. : nous nous proposons de dresser un état des lieux, de recenser ce qui paraît sur ces questions et de donner la parole à des femmes et des hommes anonymes qui résistent aux stéréotypes sexistes.

Nous avons constaté l'absence d'un journal de large diffusion et pour tout public sur ces sujets et, irréalistes que nous sommes, nous voulons combler ce manque.

Alors tentons le coup !

L'équipe de départ se compose de neuf personnes, femmes et hommes, mais nous comptons sur nos lectrices et lecteurs pour venir se joindre à nous ou nous envoyer articles, idées et critiques, et aider à la diffusion - essentielle - pour que notre « Casse-rôles » ait un avenir...

https://paris.demosphere.eu/rv/56637
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22396
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 05 Oct 2017, 11:55

Vendredi 6 octobre 2017 à 19h30

Projection débat « Le Grand Soir »

Film de Benoît Delépine et Gustave Kervern, sorti en 2012.

Pour la reprise des projections, le Groupe Salvador Segui de la Fédération Anarchiste, organise le vendredi 06 octobre à 19h30 à la librairie Publico, la projection du film Le Grand Soir de Benoît Delépine et Gustave Kervern, sorti en 2012.

Deux demi-frères (incarnés par Benoît Poelvoorde et Albert Dupontel) dont le premier est devenu « le plus vieux punk à chien d'Europe » et le second - bon garçon et commercial plein d'avenir - fait un épuisement nerveux à la suite de son licenciement et de son divorce. Les deux héros se retrouvent pour un road trip en quête de liberté. Leur retour en ville se fera de façon grandiose : ils décident de déclencher le « Grand Soir ».

Une discussion autour des thèmes abordés dans le film suivra la projection.

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 12 Oct 2017, 08:32

Jeudi 12 octobre 2017 à 19h30

La Fontaine Encyclopédique du Maquis,

un centre documentaire anti autoritaire en milieu paysan.

Rencontre et débat pour un Projet de Centre documentaire anti-autoritaire en milieu paysan.

Ignorance programmée et culture du secret sont des éléments capitaux de toutes les stratégies de conquête et de conservation du pouvoir. Interdiction était faite aux esclaves d'apprendre à lire, mais ils savaient chanter. Le cante hondo du flamenco, le blues et d'autres formes ailleurs et à différentes époques, avaient pu émerger et se répandre pour exprimer la culture vivante du peuple, avec ses joies, ses peines, ses douleurs et ses révoltes. Personne ne chante plus aujourd'hui sur les chantiers, usines, champs et ateliers. La marchandisation du monde est parvenue à liquider la culture autonome du peuple, subversive par nature, pour lui substituer une « culture » de masse, prétendument populaire et « démocratisée ». Propagande masquée et publicité mercantile organisent avec une terrible efficacité le brouillage des lectures du monde et de son histoire.

Assis en bonne part sur l'organisation d'une amnésie collective, le monopole culturel exercé par la domination est une arme d'asservissement massif. Langage et mémoire sont au centre de la lutte pour ou contre le contrôle de la pensée publique, pour ou contre le contrôle des populations. Négliger l'action sur ce terrain n'est pas de nature à embellir la perspective d'un renversement de l'ordre oppressif et répressif du vieux monde.

Il ne manque pourtant pas de voix qui encore s'élèvent, mais en maints endroits sont dressés des murs dont le plus répandu, et non le moins redoutable, est celui du silence. Ou presque. Il est aussi d'autres voix plus anciennes, braises toujours incandescentes de la mémoire des « vaincus », qui demeurent conservées sous des formes diverses : livres, brochures, documents d'archives, tracts, films etc. qui ne sont pas non plus d'accès très facile. Et quand bien même le seraient-ils, ce ne sera jamais trop. De tels trésors existent. S'ils demeuraient en usage restreint, confidentiel et réservé aux intellectuels de profession, il y a fort à parier qu'ils perdraient de leur potentiel subversif et émancipateur.

Une accumulation de plus de 3000 livres, au moins autant de DVD, des centaines de brochures, des documents d'archives anarcho-syndicalistes, des films sur support argentique et le matériel de projection adéquat en super 8, 16 et 35 mm, attendent la construction du local de stockage et consultation qui permettra que nombreux on puisse venir en tirer tout le jus, toute la « substantifique moelle ».

Ce centre documentaire, avec les aménagements permettant des séjours de toutes durées, devait à l'origine être installé dans la « Ferme agro-poétique de Malescalier », acquise à cette fin près de La Salvetat sur Agoût, dans l'Hérault. Il a fallu déchanter hélas et se rendre à l'évidence que les conditions géophysiques du lieu sont assez peu compatibles avec l'intégralité du projet. Il a donc été décidé de le déplacer de quelques kilomètres, toujours dans l'Hérault, du côté de Minerve, pour rejoindre la Ferme du Maquis et son collectif paysan de Cravirola.

Il reste un obstacle à franchir : le financement du local. Unies dans le projet, les associations Étais d'émancipation (42800 Rive-de-Gier), Cinépelloche (26400 Crest) et Germinal (75011 Paris) œuvrent ensemble à la création d'un réseau de soutien.

Pour participer ou obtenir des compléments d'information, le contact est :
etais.emanci@laposte.net

Aider à l'établissement du centre

Dans l'état actuel des choses, il reste encore à réunir environ 30 000 € pour construire la grande salle. C'est impressionnant, mais en beaucoup de domaines la mise en commun de petites possibilités individuelles permet d'atteindre ce qui au premier abord pouvait sembler hors de portée, vaincre ce qui avait l'air insurmontable, réaliser ce qui aux malheureuses solitudes timorées, grincheuses, tourmentées et rongées de pessimisme paraît toujours chimérique. Alors, rêvons un peu…

Trente personnes possédant les moyens de se défaire de 1000 € chacune suffiraient à boucler le budget. Et même soixante prêtes à offrir 500 €, ce qui dans un pays de plus de 60 millions d'habitants dont la plupart ont à se plaindre de l'état du monde devrait se rencontrer plus aisément qu'un merle blanc ou un mouton à cinq pattes. Il s'en est du reste déjà trouvé pour apporter au projet de substantiels soutiens de cette sorte. Mais baste, il ne s'agit pas d'une affaire à vocation intimiste appelant la réunion entre soi de quelques raretés.

Cent vingt belles générosités de 250 € chacune, rassembleraient aussi bien le nécessaire trésor. Les moins fortunées étant le plus grand nombre, ce n'est pas faire preuve de démence que d'imaginer qu'il pourrait s'en trouver deux cent quarante capables de consacrer 3,50 € par mois pendant trois ans à la création du centre. Il ne faut pas plus de quatre cents quatre-vingt bourses aussi généreuses que modestes pour que le projet devienne bientôt réalité grâce à des participations de 1,75 € par mois, trois années durant.

Se livrer à des quêtes façon curaille constituerait chez des partisans invétérés d'une permanence généralisée du gouvernement de soi par soi-même « à tous les étages » une malencontreuse curiosité, dénoterait une disposition d'esprit assez disgracieuse et quelque peu claudicante.

Aux yeux de la petite assemblée qui a pris l'initiative de cette entreprise, il n'est pas question de voir les contributions financières cantonnées à n'être que cela. Tout autant qu'une demande d'aide financière cet appel est une invitation à la mise en relations de bonnes volontés, de vitalités égalitaires portées par quelque passion à s'unir pour produire et partager un bien commun. Il y a matière à entrer dans le jeu pour lui apporter du souffle. On peut songer dans un premier temps à ce que se forment de petits groupes d'amitiés pour récolter des fonds, mais aussi pour faire courir l'information, suivre et surveiller le déroulement du programme, venir participer sur place aux réjouissantes avancées de la construction, espérons nous, et aux développements de ses suites.

Qui veut apporter son aide peut s'inscrire dans la modalité de son choix, voire en combiner plusieurs ou même en inventer d'autres et les proposer. Des chèques sont d'ores et déjà les bienvenus. Le cas échéant ils sont à mettre à l'ordre de Étais d'Émancipation.

Les adresser à :
Étais d'Émancipation
37 rue Anatole France
42800 RIVE de GIER.

Ou pour des virements demander le RIB de l'association à la même adresse, ou par internet à :
etais.emanci@laposte.net

https://paris.demosphere.eu/rv/57171
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 25 Oct 2017, 23:12

Jeudi 26 octobre 2017 à 19h30

Projection débat « Rosen en marche pour l'abolition. »

Film de Catherine Tissier

Débat en présence de Catherine Tissier la réalisatrice.

Avec l'émission Femmes libres de Radio libertaire

Catherine Tissier a suivi Rosen Hicher lors d'une marche de 6 semaines ayant pour objectif d'interpeller le sénat pour la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel. Rosen martèle de toutes ses forces « qu'acheter un corps n'est ni normal ni une fatalité » .



Vendredi 27 octobre 2017 à 19h30

Projection débat « La Haine »

Organisé par le groupe Salvator Segui de la Fédération anarchiste.

Trois copains d'une banlieue ordinaire traînent leur ennui et leur jeunesse qui se perd. Ils vont vivre la journée la plus importante de leur vie après une nuit d'émeutes provoquée par le passage à tabac d'Abdel Ichah par un inspecteur de police lors d'un interrogatoire.

Comme à chaque fois, une discussion autour des thèmes abordés dans le film suivra la projection.

Entrée libre.



Samedi 28 octobre 2017 à 15h30

« Femmes en lutte »

Rencontre et débat avec Justhom autour de son livre Femmes en lutte (Les Editions Libertaires)

« La cause des femmes », c'est encore trop souvent « cause toujours»…

Pourtant, et depuis longtemps, des femmes se sont levées et ont lutté pour se libérer, pour faire avancer et améliorer la place et la cause des femmes partout dans le monde.

Dans bien des cas, ces femmes ont permis d'ouvrir les yeux et fait comprendre ce qu'elles enduraient quotidiennement.

Dans ce livre, nous retrouvons les belles figures combattantes de Louise Michel, Clara Zetkin, Emma Goldman, Germaine Berton, Hélène Brion, Jeanne Morand, Marie-Louise Giraud, Voltairine de Cleyre, et quelques autres.

Qu'elles nous servent d'exemples: courage, force et détermination

Justhom fuit la Bretagne à 14 ans. Quinze ans dans la marine marchande. Il a donc beaucoup voyagé et beaucoup vu. Il a vu, partout dans le monde l'exploitation et l'oppression des femmes. Ce livre est un hommage à certaines d'entre elles, à leur combat. Des femmes connues, des pas connues. C'est un appel à la lutte, à la solidarité et à l'intransigeance. Personne ne sera libre tant qu'un autre être humain ne le sera pas.

J'ai vu à Valparaiso des femmes meurtries sous les coups de leurs souteneurs.
J'ai vu à Lisbonne des femmes travailler comme des forçats sur les quais.
J'ai vu à Madras des femmes mourir de faim dans les rues.
J'ai vu au Cap des femmes subir l'apartheid.
J'ai vu en France des femmes se faire moquer d'elles et humilier parce que femmes.
J'ai vu à Port-Saïd des femmes être exposées et contraintes de se donner en spectacle pour satisfaire les fantasmes des marins de passage.
J'ai vu trop de femmes se réfugier dans l'alcool afin de supporter leur quotidien insupportable.
J'ai vu..

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité