Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede atheus » 10 Oct 2012, 19:19

Un article du monde libertaire : Se les faire sonner. C'est une critique rapide de l'état du mouvement anarchiste et de la situation actuelle, à débattre : http://www.monde-libertaire.fr/debats/1 ... ire-sonner
atheus
 

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede Nyark nyark » 10 Oct 2012, 20:05

» Du point de vue de l’action : compte tenu de vos forces militantes modestes, vous êtes trop dispersés et vous agissez sans projet clair. Du coup, comme vos objectifs ne sont pas bien ciblés et assez futuristes, vous n’avez pas de réflexion suivie sur la stratégie à moyen et long termes et, surtout, sur les moyens que vous vous donnez et l’évaluation a posteriori (totalement absente).

Dès la 1ère lecture et sans analyse plus profonde que ça, je suis complètement d'accord avec ce paragraphe. Je crois que je n'arriverais même pas à énumérer les orgas anars que je connais, sans pour autant être capable d'expliquer ce qui les différencie (si ce n'est diverses scissions), sans compter les anars inorganisés, découragés peut-être par cette absence de clarté. Quant à l'évaluation a posteriori, là c'est du domaine du rêve...

Quant au 1er commentaire, là j'en reste béate :
IL S'EST TOUJOURS RELEVE

Certes, il existe encore, mais en quoi s'est-il relevé ? On a actuellement l'espoir, à brève échéance, d'un monde nouveau ? Tu parles ! Que certaines idées se répandent, je n'en disconviens pas, mais elles ne sont pas uniquement anarchistes (recul de l'homophobie, du sexisme, du moins je l'espère, et encore rien n'est moins sûr...).

Bon, à suivre...
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 17:46
Localisation: Région parisienne

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede atheus » 10 Oct 2012, 21:20

Bah je vous pose la question à vous tous, selon vous, qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujourd'hui ?
atheus
 

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede Béatrice » 10 Oct 2012, 21:37

Un article de Jean-Pierre GARNIER écrit dans Le Monde Diplomatique de janvier 2009 , intitulé :

" LES ANARCHISTES : Appellations peu contrôlées apporte quelques éléments de réponse mais surtout de réflexion...


En préambule de son article ( un extrait ) :

" Parle-t-on d'un courant de pensée plus diffus qui irrigue luttes sociales et culturelles , en leur impulsant ici un peu de radicalité , là un peu d'antiautoritarisme ? Au point d'ailleurs d'être récupéré par
nombre de dirigeants politiques de gauche se proclamant opportunément "libertaires" . En réalité , toutes ces dimensions se combinent . Voilà qui explique peut-être le contraste frappant entre la
faiblesse numérique des anarchistes dans la plupart de nos sociétés et la petite musique persistante de leurs idées ."

Extrait de l'article :

" Le laisser-faire des "anars à l'égard des appropriations plus ou moins indues dont le label "libertaire" fait l'objet pourrait étonner . Il est vrai qu' eux-mêmes ne sont pas les derniers
à l'apposer à des artistes ou à des oeuvres qui ne "dérangent" plus guère que les réactionnaires avérés . Mais ils répondront que que ce serait contrevenir aux principes auxquels renvoie
ce label que de vouloir le convertir en marque déposée.
Et , ajouteront-ils , les récupérations et détournements auxquels il donne lieu ne prouve-t-il pas , après tout , que le combat libertaire gagne en popularité ? Sans voir qu'il perd beaucoup
en radicalité critique une fois accaparé et absorbé par un culturalisme individualiste et dépolitisé ."

Plus loin :

" Les anarchistes sont rarement seuls à l'origine d'un mouvement social , mais ils contribuent à la radicalisation des luttes et des mots d'ordre . Ainsi , on se plaît à retrouver dans les diverses formes
de grèves sauvages , de débrayages incontrôlés de secteurs ouvriers , l'ombre d'un anarchisme donnant la préséance au producteur , sans intermédiaire , y compris sur le sens de son combat et ses directions .
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2791
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede berneri » 10 Oct 2012, 21:53

Lenine aurait dit : "Quelle est la raison sociale?" ;)

Il faudrait qu'est-ce qui cloche dans l'anarchisme français... si c'est cort je repondrais : le synthésisme de certaines organisations et la confusion avec le milieu soit-disant "autonome ", les principes figés dans le marbre pour certaines organisations encore

le coté culturel qui se suffit à lui même d'une partie du mouvement, le côté life style de certaines interprétations de l'anarchisme.
Pour être anarchiste il suffirait de se decreter anarchiste pour certain.

la confusion adolescente qu'il existe dans la tete de certain entre : autorité, pouvoir et domination qui sont trois concepts différents et pas forcément négatifs hormis le dernier.

le romantisme revolutionnaire et le spontaéisme qui produisent l'absence de stratégie et de reflexion : (on verra bien après , il n'y a qu'à tout cassé).

L'absence de reflexion sur le pouvoir chez certains libertaires ce qui est une grande preuve de naiveté ou bien la satisfaction d'une posture de mouche du coche , commentatrice du mouvement social mais pas parie prenante.

Les concepts théoriques et analyses à partir de réalités d'hier que certains érigent en dogme au lieu de comprendre que c'est la méthode d'analyse d'aller retour pratique et théorie qui est interessante ( et perfectible)

le fait que des crétins se revendiquant anarchistes puissent bénéficier de la complaisance d'autres, organisés ou pas, sous pretexte qu'il ne faut pas etre "autoritaire".

mais il n'y a pas que des choses qui clochent! Toute les organisations revolutionnaires sont actuellement en difficulté et le mouvement libertaire ne recule pas pour le moment même si sa progression reste faible et ses objectifs ambitieux.

Enfin le problème principal est peut-être de parler de mouvement libertaire ou d'anarchisme d'un point de vue deconnecté des organisations et c'est precisemment là que cela cloche. ça cause dans l'absolu sans aucune implication dès que l'on ne parle plus des organisations de leurs actes, choix, décisions... l'anarchisme est donc là et pas ailleurs, pas dans l'abstrait le culturel ou le style de vie ou encore la posture philosophique à la con.
berneri
 
Messages: 380
Enregistré le: 20 Sep 2009, 19:58

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede atheus » 10 Oct 2012, 21:58

il y a d'un côté les orgas, c'est sur, mais il y a aussi l'image que les gens ont de l'anarchisme, je dirais "l'imaginaire collectif et inconscient" qui fait que pas mal de gens ne savent tout simplement pas ce qu'est un anarchiste, et ça c'est déjà un premier problème (et pas des moindres).
atheus
 

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede Béatrice » 10 Oct 2012, 22:20

atheus a écrit:il y a d'un côté les orgas, c'est sur, mais il y a aussi l'image que les gens ont de l'anarchisme, je dirais "l'imaginaire collectif et inconscient" qui fait que pas mal de gens ne savent tout simplement pas ce qu'est un anarchiste, et ça c'est déjà un premier problème (et pas des moindres).


Et bien atheus, pour être "lisibles" à l'extérieur du mouvement anarchiste dans son ensemble, encore faut-il que celles et ceux-ci se revendiquant comme tel(le)s
le soient déjà de l'intérieur !
Le précédent "post" ainsi que le commentaire de Jean-Pierre Garnier suscitent la réflexion et portent "l'exigence" du dépassement de ce stade là, c'est évident !
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2791
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede atheus » 10 Oct 2012, 22:35

Bah moi je connais pas irl des gens d'orga anarchistes donc je peux pas te dire, mais vu que j'en entends quasiment jamais parler à part sur des endroits où y a des anars, comme ici, j'en conclus juste que le citoyen lambda n'en entends jamais parler ou presque pas et qu'au final, l'impression que j'ai moi (et avec le léger recul que j'ai), c'est que pour le citoyen lambda, les anarchistes n'existent pas. Si ça déjà c'est pas un problème... Bien sur il y a une cause à tout cela, je dirais pour commencer que c'est un peu un cercle vicieux : moins le mouvement existe aux yeux des gens, moins les gens vont le valoriser, donc moins il sera visible etc... etc...

ça crée une dynamique dans le mauvais sens, aussi parce que même lorsqu'on creuse un peu on se rend compte que les idées anarchistes ont bien du mal à évoluer et à coller avec les réalités contemporaines, de montrer en quoi elles sont une alternatives au système, peut-être aussi parce que les idées anarchistes sont plus devenues pour certains une façon de vivre qu'un projet révolutionnaire réel. Et ça aussi ça joue en notre défaveur.

En fait, pour en revenir au cercle vicieux, je dirais que vu qu'il ne semble y avoir actuellement aucun débouché révolutionnaire anarchiste, personne ne semble réellement croire à l'idée que cela puisse arriver, et donc personne ou presque n'essaie de faire valoir ce qu'il reste de ces idées. Du moins en france.

Je pense enfin que l'anarchisme a une image connotée négativement auprès du public, souvent à tort, mais parfois à raison, et j'ai souvent l'impression en regardant ce qu'il se passe sur tel ou tel forum (que je juge représentatif de l'anarchosphère) qu'il y a un véritable manque de connexion avec la réalité et que hormis la critique, tout le reste semble être de la poésie, de l'art, de la culture, mais rien d'une stratégie révolutionnaire affirmée, avec des objectifs, des méthodes, etc... et au fond ces questions sont à chaque fois soigneusement évitées alors qu'elles devraient être presque les seules questions qu'il faut se poser, si on croit un tant soit peu à ce que l'on dit.
atheus
 

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede René » 11 Oct 2012, 12:38

Salut à tous
Je suggère que vous preniez connaissance d'un texte écrit par Gaston Leval en 1967,

"La Crise permanente de l'anarchisme", http://monde-nouveau.net/spip.php?article259

C'était évidemment il y a 50 ans à peu près, mais ça reste encore largement valable.

René
René
 
Messages: 76
Enregistré le: 03 Aoû 2011, 18:49

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede berneri » 11 Oct 2012, 22:09

J'ai lu (et survolé pour partie) le texte de gaston leval. Il me semble que si cette critique me semble encore valable ( et je le disais plus haut), elle met un peu tout le monde dans le même sac. De mon point de vue, il faudrait parler des organisations libertaires plutot que du mouvement, et le tort est bien là dans le confusionisme .

si on posait la question
Qu'est ce qui cloche dans le trotskisme?
Qu'est-ce qui cloche dans le socialisme?
Qu'est ce qui cloche dans le lamberisme?
Qu'est-ce qui cloche dans le bolchevisme?
Qu'est-ce qui cloche dans le syndicalisme?

et vous vous poseriez immédiatement la question des organisations!

pourquoi l'anarchisme se retrouve sur un autre plan au niveau de la réponse de la même manière que l'on parle de

Qu'est ce qui cloche dans le végétarisme?
Qu'est-ce qui cloche dans le naturisme,?
Qu'est ce qui cloche dans l'alpinisme?

C'est à dire pourquoi l'anarchisme est renvoyé sans cesse à un style de vie, pas à des positions politiques et des organisations visant à s'organiser pour transformer la société, changer de régime économique et sociale, faire la révolution.

Pourquoi la révolution est d'ailleurs souvent posée comme un tout inaccessible plutot que comme un processus doté d'étapes faites d'avancées de stagnation et de recul.

Pourquoi souvent on s'affronte au principe immature du tout ou rien en ce qui concerne la révolution ?


Je me souviens avoir lu unessai de gaston leval sur les propositions économiques dont je ne retrouve plus le titre.

Peut-être serait-il intéressant d'ouvrir un tpic sur les propositions constructives de l'anarchisme de proudhon, Bakounine, Kroptkine, James Guillaume, G. Leval, Pierre Besnard et d'autres au dela des frontières hexagonales sans se limiter aux textes du congrès de Saragosse, les comparer à ce qui existe dans les orientations et propositions des organisations libertaires d'aujourd'hui et voir quelle "substantifique moelle " (Rabelais sic) il pourrait en ressortir s'il y en a .

A mon avis on s'apercevrait cependant qu'il convient d'intégrer des éléments d'analyses d'autres courants mouvements expressions des mouvements sociaux actuelles, de l' évolution des rapports d'exploitation, etc...
berneri
 
Messages: 380
Enregistré le: 20 Sep 2009, 19:58

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede René » 12 Oct 2012, 06:53

Berneri:
Gaston Leval a écrit son texte il y a 50 ans.

Tu dis : «Je me souviens avoir lu un essai de gaston leval sur les propositions économiques dont je ne retrouve plus le titre.»

Les textes de Gaston Leval dont tu parles figurent peut-être dans la liste ci-dessous :

Pratique du socialisme libertaire (1959)
http://monde-nouveau.net/spip.php?article358

Le chemin du socialisme (1958)
http://monde-nouveau.net/spip.php?article258

Conceptions constructives du socialisme libertaire
http://monde-nouveau.net/spip.php?article184

La démocratie libertaire
http://monde-nouveau.net/spip.php?article14

Je pense que Rodkol, dont le texte a initié ce débat, veut plutôt dire que le mouvement anarchiste a été plutôt stérile en termes d'innovation dans différents domaines, en particulier le domaine économique. Rappeler les "conceptions constructives" de Untel et Untel qui ont écrit il y a 100 ans ou plus, c'est bien, mais cela ne retire rien au caractère stérile de la réflexion anarchiste d'aujourd'hui.
Entre parenthèses, il y a un penseur anarchiste qui a écrit pas mal de choses en matière d'économie, Cornelissen, mais il n'a jamais été traduit (du néerlandais). Leval en parlait souvent.

Je suis entièrement d'accord avec ce que dit Rodkol, mais il y a des choses qu'il ne dit pas.
Si j'ai le temps je me pencherai sur la question.

Ça fait fait des années que je dis, notamment dans les réunions de formation de la FA, que le mouvement anarchiste pêche par son hyperactivité et que les militants ne prennent jamais le temps de poser leur cul et de réfléchir à une stratégie à long terme.
Je dis également que je suis souvent irrité par mots d'ordre complètement décalés de la FA, comme l'autogestion. Personnellement je m'en fous de l'autogestion, tant qu'il n'y aura que ce problème à régler... J'aimerais bien savoir comment on va "autogérer" les transports ferroviaires, la production et la distribution d'électricité, la santé publique, etc.
Je dis également qu'il faudrait que nous élaborions un plan sur 50 ans pour récuper le terrain que nous avons perdu.

R.
René
 
Messages: 76
Enregistré le: 03 Aoû 2011, 18:49

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede René » 12 Oct 2012, 09:08

(SUITE)

Je repensais à la conclusion de mon texte sur Saint-Imier, publié sur ce même forum :

« Si l’anarchisme veut survivre comme courant politique, il va lui falloir jeter un regard critique sur lui-même, un regard sans complaisance. S’il veut regagner le terrain qu’il a perdu dans le mouvement ouvrier, dans le mouvement syndical, dans le mouvement social d’une façon générale, il va falloir qu’il commence à se demander pourquoi il a perdu ce terrain. Il va lui falloir éviter de renvoyer la faute aux autres : le capitalisme, le marxisme, etc. Il va lui falloir découvrir ce qui, dans ses propres rangs, l’empêche d’avancer. »
René
 
Messages: 76
Enregistré le: 03 Aoû 2011, 18:49

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede digger » 14 Oct 2012, 10:03

C'est une vaste question à laquelle Leval apporte effectivement beaucoup de réponses. C'est dire si le mal est ancien ce qui n'est guère encourageant.
J'ai une raison toute personnelle de garder espoir car je pense que rien ne cloche avec l'anarchisme (la validité de ses grands principes) et que ces idées, tout ou partie, sont présentes dans certains mouvements, qui ne s'en revendiquent pas. Cet espoir dépasse la survie des organisations structurées et de l’appellation même d’anarchisme.(ou d’autogestion, ou de tout ce que l’on voudra)
Il existe encore des chercheurs et des organisateurs. Ils ne réclament pas de l’anarchisme, et si ils/elles le faisaient, ils/elles ne seraient pas estampillées comme telLEs par celles et ceux qui s’arrogent aujourd’hui le droit de décerner l’appellation.

Voici le texte d’introduction d’un séminaire (automne 2011) du Département de science politique — Université du Québec à Montréal
«THÉORIES ET PRATIQUES DE L’ANARCHISME»
"Le renouveau de l’anarchisme en Occident a été constaté depuis la fin des années 1990 par des universitaires, des politiciens, des policiers, des journalistes et des activistes de divers mouvements sociaux.


Il existe aussi des individus ou groupes qui s’ouvrent à des approches autres que purement affinitaires.
Là encore, ils seront (sont) considérés comme déviants par les tenants de l’orthodoxie. Cette orthodoxie est aujourd’hui représentée par deux factions minoritaires du mouvement au sens large : L’IFA et le réseau Anarkismo. Et pour répondre à la question de Nyark Nyark, ce qui différencie les organisations qui s’en revendiquent est l’interprétation dogmatique de textes sacrés et les enjeux de pouvoir autour d’eux. La reconnaissance de la diversité est une farce car si cette reconnaissance était effective, il existerait une Internationale Anarchiste au sein de laquelle évoluerait librement des tendances.
Maintenant, comment faire avec les réalités du moment ? Le travail de réflexion que propose René et le travail organisationnel sont complémentaires et inséparables. Je doute néanmoins que cela puisse se faire au sein du mouvement anarchiste "institutionnel".
digger
 
Messages: 2142
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede atheus » 14 Oct 2012, 16:22

Je ne sais pas si l'aspect organisationnel du mouvement explique tout, à mon avis, cet espèce de chaos d'organisation est plus la conséquence que la cause de l'échec du mouvement anarchiste. A mon avis, il y a un quelques constats enfantins à faire qui montrent notre échec :

  • des effectifs plus bas que terre : pas plus de 3000 personnes à st-imier cet été, alors que ça avait été prévu des mois à l'avance et que c'était international ; en comparaison, le fdg a mobilisé entre 60 000 et 80 000 personnes en moins d'une semaine rien que sur paris contre le traité européen.

  • Un manque de clarté, trop de divisions et de subdivisions et de sous-mouvements liés à certains auteurs et textes spécifiques fait que le mouvement est une véritable jungle dans laquelle on a pas forcément envie de rentrer.

  • Un contenu identique à lui-même depuis plus de 100 ans alors que la société, les enjeux, les méthodes et les perspectives ont elles beaucoup évoluées ; pas assez de recherche, d'études, d'écrits de qualité, etc... et du coup personne ne peut dire ce que serait réellement une société anarchiste, parce que personne ne veut y réfléchir. Ainsi s'installe un ou plusieurs dogmes qui règnent en maître à un moment où au contraire, il faudrait un grand coup de fraicheur sur ce mouvement à tous les niveaux.

  • Un manque de stratégie et de perspectives précises : on dirait que rien n'est entrepris, qu'il n'y a pas de réflexion faite sur les objectifs et les moyens d'y parvenir ; le mouvement anar semble se réfugier dans un banal anticapitalisme sans vraie perspective, ni projet.

  • Un manque de communication : une invisibilité terrifiante, sur le terrain, sur internet, etc... qui fait qu'on ne voit jamais les anarchistes, c'est à la fois la cause et la conséquence du manque d'effectif, d'où un terrible cercle vicieux.

  • Une culture anarchiste dépassée et hors de notre temps, avec un style et un genre tout sauf révolutionnaire, mais plus hippie-écolo contre la faim dans le monde et les crottes de chien sur le trottoir, et pour la tolérance et le respect envers la religion. Ce style qui est très présent dans l'imaginaire collectif et parfois même dans la réalité est un vrai handicap, d’autant qu'il est le paroxysme de la bien-pensance bourgeoise...

  • Une marginalisation du mouvement au moment où il faut au contraire innover et inventer de nouvelles façon de lutter et d'imaginer des perspectives, sortir des vieux schémas de pensée, proposer une nouvelle grille de lecture et proposer une véritable alternative concrète.


Bref, le mouvement anar est déconnecté de la réalité et incapable de fournir des réponses et des alternatives aux yeux des gens, et encore moins à les leur communiquer.

Tous ces problèmes sont liés, ils s'entremêlent et se cumulent, il faudra bien tôt ou tard les résoudre et prendre le taureau par les cornes, surtout en cette période de transition importante. Il y a encore des tas d'occasions de réparer cela, mais je ne vois pas comment faire, vu l’inertie actuelle et l'ampleur du cercle vicieux qui tourne à pleine vitesse. Et si personne ne s'y oppose, c'est peut-être parce que la plupart des anar ne comprennent pas vraiment notre société actuelle, où du moins ne cherchent pas à la comprendre plus que ça.
atheus
 

Re: Qu'est ce qui cloche dans l'anarchisme aujoud'hui ?

Messagede altersocial » 14 Oct 2012, 17:24

Nyark nyark a écrit: Je crois que je n'arriverais même pas à énumérer les orgas anars que je connais, sans pour autant être capable d'expliquer ce qui les différencie (si ce n'est diverses scissions),


Chez les libertaires la FA et AL ont leur spécificité à mon avis et ce serait artificiel de fusionner ces 2 pôles non ? Un troisième pôle me questionne plus c'est la CGA, NoPa et l'OSL (voire dans une moindre mesure OCL) : je n'ai jamais trouvé leur différence incompatible à la formation d'une fédération anarchiste-communiste. Ces petits groupes, qui me semblent compatibles -mais je peux me tromper- pourraient fonctionner en un seul et gagneraient en visibilité. Si certains d'entre vous peuvent m'éclairer à ce sujet :idea:
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Suivante

Retourner vers Débats théoriques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité