Fonction socio-politique de l'islamophobie

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede altersocial » 06 Oct 2012, 12:53

En fait rien que le mot islamophobie est un piège très bien pensé, car il est composé du mot "phobie" (=peur), et c'est la même chose avec "christiannophobie" : dès que le clergé est attaqué, il se cache derrière la xxxxxphobie. Or moi personnellement les religions ne me font pas peur, bien au contraire, je ne me qualifierais donc pas de christiannophobe, ni d'islamophobe.


Complètement d'accord, cela rejoint un point de la discussion avec Yves Coleman ci-dessus. La phobie ne relève pas d'une critique rationnelle d'une religion mais de la politisation d'une peste émotionnelle, je suis alors atterré de lire (pas ici mais ailleurs sur le web) des libertaires ou marxistes se dire "islamophobes" ... ou "xxxxxxphobes".

Du coup, et ça me ramène à ce que je disais dans l'autre topic, toutes ces discussions sont un bel écran de fumée, puisque de toute façon en première et en dernière instance, ces religions sont de toute façon alliées, d'autant qu'il n'y a aucun choc des civilisations quand on sait que ces religions ont à peu près les mêmes dogmes culturels et les mêmes procédés.


Ca me fait penser à 2 choses :
- je me souviens de manifestations homophobes au Canada qui réunissaient chrétiens et musulmans, également voir la présence de Forzane alizza parmi les intégristes de Civitas contre la "christophobie" blabla,
- les guerres de religions n'existent pas, à chaque fois, déguisées sous le couvert de la religion ce sont des forces sociales aux intérêts antagonistes qui s'affrontent (propriétés terriennes claniques, identification d'un groupe religieux/ethnique à une activité, etc.)

La vraie division n'est donc pas là, c'est une fracture sociale qu'il faut regarder et il faut arrêter tout regarder dans le prisme de la culture et de la religion, puisque comme je l'ai dit plus haut, les clergés et bourgeoisies de ces religions appartiennent à la même classe sociale et sont dans le même camp.


D'accord également.
Il existe des affrontement "dans le même camp" cependant : la religion est alors un instrument de domination qui subordonne les classes populaires aux intérêts de "sa" bourgeoisie et les envoie comme chair à canon au nom de la religion "à défendre".
Modifié en dernier par altersocial le 07 Oct 2012, 08:06, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede Kzimir » 06 Oct 2012, 14:20

atheus a écrit:La vraie division n'est donc pas là, c'est une fracture sociale qu'il faut regarder et il faut arrêter tout regarder dans le prisme de la culture et de la religion, puisque comme je l'ai dit plus haut, les clergés et bourgeoisies de ces religions appartiennent à la même classe sociale et sont dans le même camp.

Là je ne pense pas. La bourgeoisie n'est pas seulement en lutte contre le prolétariat, elle est aussi composée d'une multitude de sous-groupes qui luttent entre eux pour l'accumulation du capital. La bourgeoisie française n'est pas forcément dans le camp de la bourgeoisie allemande, comme l'ont démontrées les nombreuses guerres entre ces deux pays. Plus encore, dans certains cas la bourgeoisie d'un pays peut avoir une convergence temporaire d'intérêts avec le prolétariat d'un autre, c'est ce qui explique par exemple que les impérialistes allemands aient été assez bienveillants à l'égard de la révolution bolchevique.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede atheus » 06 Oct 2012, 14:42

Oui mais ce dont tu parles, c'est de la bourgeoisie d'il y a plus d'un siècle : aujourd’hui les choses ont beaucoup évolué et la bourgeoisie a bien retenu les leçons de l'histoire. Non seulement elle s'est entièrement internationalisée, mais en plus elle a réussi à maintenir les frontières qu'elle ne s'applique plus à elle-même. Sur l'exemple des bolchévik par contre, en effet, on pourrait faire par exemple un parallèle avec le printemps arabe où les US ont largement soutenu les révolutionnaires, sans doute parce qu'ils pensaient que la génération qui viendrait au pouvoir serait favorable aux occidentaux. Dans le cas de la bourgeoisie musulmane, ici, en france, au 21ème siècle, c'est très différent, car il ne s'agit pas d'une question diplomatique, mais d'une question sociale et économique ; la bourgeoisie musulmane est parfaitement intégrée à la bourgeoisie catho et a actuellement les mêmes intérêts.
atheus
 

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede Kzimir » 06 Oct 2012, 16:51

Ca me semble rejoindre la discussion de l'autre sujet sur la bourgeoisie musulmane en France, je me permets donc de répondre aux deux posts à la fois, ça va être plus simple.

Déjà sur la bourgeoisie musulmane de France. Elle me semble divisée en deux parties :
- D'abord, la masse de petits artisans et commerçants. Tu considères qu'ils font partie du prolétariat, je serais plus mitigé : Bien qu'ils vivent en effet dans des conditions parfois difficiles ils sont propriétaires de leur outil et de leur lieux de travail (d'autant plus que les kebabs ou les petites épiceries sont rarement franchisées) ce qui en fait les maîtres absolus de leur entreprise.
- Ensuite la grande bourgeoisie musulmane (celle qui possède des usines, comme tu dis), et là je t'avoues que j'ai pas vraiment connaissance de l'existence de celle-ci : Les musulmans sont sous-représentés parmi le grand patronat, les grands actionnaires, etc. ce qui me fait penser que cette partie de la bourgeoisie est encore embryonnaire. Par exemple si on va sur le twitter du SPMF (Medef communautaire), les sujets évoqués concernent exclusivement les TPE.
Je pense qu'un indice de la composition de la bourgeoisie musulmane serait de connaître la composition professionnelle des associations comme l'UOIF, le RMF, ou les diverses associations musulmanes. Par contre je pense que le fait que l'immense majorité de celles-ci soit organisées et financées de l'étranger (Arabie Saoudite, Maroc, Algérie, etc.) peut être un indice concernant le peu d'autonomie (et donc de maturité) de la bourgeoisie musulmane de France.

Ensuite, je ne pense pas que la bourgeoisie musulmane de France ait les mêmes intérêts que l'ensemble de la bourgeoisie française, ne serait ce que parce que son intégration la mettrait à concurrence avec celle-ci. Les petits patrons français n'ont pas intérêt à l'intégration de la petite bourgeoisie musulmane, car elle se mettrait en concurrence avec celle-ci alors que leur marché est en train de se réduire. C'est ce qui explique qu'une part croissante de la petite bourgeoisie française soutienne le Front National.
Les couacs autour du Conseil Français du Culte Musulman me semblait assez bien illustrer ces divergences : Alors que la droite libérale, défendant les intérêts du grand capital financier, voyait le CFCM comme un outil pratique pour "nationaliser" l'appareil religieux musulman ; La droite nationaliste et chauvine, plus proche des intérêts des petits commerçants et artisans, s'y est directement opposée au nom de la laïcité et de l'égalité républicaine, et multiplie les attaques pour compliquer l'intégration de la bourgeoisie musulmane.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede atheus » 06 Oct 2012, 17:01

Ensuite, je ne pense pas que la bourgeoisie musulmane de France ait les mêmes intérêts que l'ensemble de la bourgeoisie française, ne serait ce que parce que son intégration la mettrait à concurrence avec celle-ci. Les petits patrons français n'ont pas intérêt à l'intégration de la petite bourgeoisie musulmane, car elle se mettrait en concurrence avec celle-ci alors que leur marché est en train de se réduire. C'est ce qui explique qu'une part croissante de la petite bourgeoisie française soutienne le Front National.


Oui là je suis tout à fait d'accord, mais je nuancerais sur le fait que la petite bourgeoisie franco-française représente de moins en moins de monde, soit parce qu'elle subit une chute sociale sévère, soit parce qu'elle arrive à se hisser parmi les grands. La bourgeoisie musulmane occupe justement cet espace vide, mais tous les petits bourges français ne voient pas d'un mauvais œil l'arrivée d'une nouvelle partie de la population d'origine musulmane dans leur classe sociale.


La droite nationaliste et chauvine, plus proche des intérêts des petits commerçants et artisans, s'y est directement opposée au nom de la laïcité et de l'égalité républicaine, et multiplie les attaques pour compliquer l'intégration de la bourgeoisie musulmane.


Je pense surtout que la droite nationaliste s'attaque aux ouvriers et aux salariés et qu'elle dénigre ceux qui n'ont pas réussi en montrant toujours ceux qui s'en sont sortis comme la "preuve" que les autres ne sont que des feignasses, le fait qu'elle attaque en particulier les musulmans est purement électoraliste. Elle s'appuie donc directement sur les intérêts de la bourgeoisie musulmane en faisant un large consensus sur la question des entrepreneurs français d'origine étrangère tout en dénigrant les ouvriers d’origine étrangère.
atheus
 

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede Kzimir » 06 Oct 2012, 23:01

Je pense surtout que la droite nationaliste s'attaque aux ouvriers et aux salariés et qu'elle dénigre ceux qui n'ont pas réussi en montrant toujours ceux qui s'en sont sortis comme la "preuve" que les autres ne sont que des feignasses, le fait qu'elle attaque en particulier les musulmans est purement électoraliste. Elle s'appuie donc directement sur les intérêts de la bourgeoisie musulmane en faisant un large consensus sur la question des entrepreneurs français d'origine étrangère tout en dénigrant les ouvriers d’origine étrangère.

Je n'ai pas l'impression que la droite nationaliste mette en avant les arabes ou les musulmans qui réussissent. Par exemple la filière halal sont une des cibles favorites de le Pen, tandis que de Villiers a un faible pour la multiplication des kebabs, alors que ce sont deux filières qui me semblent extrêmement importantes pour la bourgeoisie musulmane. Ceux qu'elle met en avant sont plutôt ceux qui se "blanchissent" en tenant un discours plus royaliste que le roi (genre Farid Smahi, l'ancienne caution arabe du FN, qui c'est barré après la défaite de son pote Gollnisch mais dont la profession n'a jamais été mise particulièrement en avant).
Au contraire, la droite libérale va en effet mettre en avant les arabes qui réussissent : Le préfet musulman de Sarkozy, Azouz Begag, etc. sont des exemples. Perso j'ai pas souvenir qu'ils aient été mis en avant pour leur positionnements politiques.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede atheus » 06 Oct 2012, 23:27

Ce que tu dis étais peut-être vrai sous le pen père, mais depuis le pen fille, le fn a tout fait pour aller chercher des électeurs parmi ses adversaires. A vrai dire, on connait bien les habituels renversements rhétoriques dont est capable l'extrême droite, et ce discours est similaire à celui qui est balancé par soral & co sur internet ou par sarko : il s'adresse à la petite bourgeoisie musulmane (et c'est là que j'en viens à penser que l'islamophobie est un faux phénomène). C'est une bonne caricature quand on connaît réellement la situation, mais ça montre que l'extrême droite est prête à se nourrir de tout ce qu'elle peut et qu'en terme de démagogie et d'opportunisme, elle est prête à tout.
atheus
 

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede berneri » 08 Oct 2012, 21:20

atheus a écrit:En fait rien que le mot islamophobie est un piège très bien pensé, car il est composé du mot "phobie" (=peur), et c'est la même chose avec "christiannophobie" : dès que le clergé est attaqué, il se cache derrière la xxxxxphobie. Or moi personnellement les religions ne me font pas peur, bien au contraire, je ne me qualifierais donc pas de christiannophobe, ni d'islamophobe.


Salut ,

j'ajoute que par ailleurs la phobie est par ailleurs une peur irraisonnée, c'est à dire que la peur de l'objet n'est pas fondée sur son danger réel mais sur des éléments irrationnels.

Il faut différencier d'une part :
la peur irrationnelle des croyants appelée aujourd'hui "islamophobie" pour l'islam, et qui masque pour moi le nouveau visage d'un racisme politiquement correct par un processus d'amalgame (arabe=islam=intégriste= terroriste) et qui se traduitt par la reproduction de rapports coloniaux et la construction d'un nouvel ennemi intérieur; 'actualité en témoigne et les journalistes viennet de reprendre à leur compte le nouveau terme policier d'"islamo-délinquants" ... On peut se demander à ce titre quel effet aurait pu produire l'utilisation d'un terme du même genre pour "Anders Breivik" t pourquoi il n'a pas été l'objet de d'une production d'untel néologisme.

d'autre part:

la critique saine, indispensable et necessaire des institutions religieuses et du dogme religieux que l'on peut nommer "libre pensée"

le droit à la caricature qu'elle nous plaise ou non mais on a droit aussi de critiquer la caricature et déoncer ses penchants droitiers et populiste voir racistes comme cela a pu être fait autrefois avec les juifs au nez crochus dans les journaux, sous les traits de délinquants etc...


Il faut ensuite avoir une serie de questions sur " l'islamo-phobie " : à qui profite le crime? doit on se taire à ce sujet parce que la terminologie ne nous convient pas? Doit laisser s'installer le racisme? Doit on laisser le terrain de la lutte contre l'oppression et le racisme occupés par d'autres? par qui? défend on la liberté de conscience? de culte?
Comment cela s'articule avec notre combat au quotidien, dans la lutte des classes?


je cite bakounine sur ce sujet:

"Lettre à mes amis d’Italie" 19-21 octobre 1871

Ce n’est pas la propagande de la libre-pensée, mais la révolution sociale seule qui pourra tuer la religion dans le peuple. La propagande de la libre-pensée est certainement très utile ; elle est indispensable, comme un moyen excellent pour convertir les individus déjà avancés ; mais elle ne fera pas brèche dans le peuple, parce que la religion n’est pas seulement une aberration, une déviation de la pensée, mais encore et spécialement une protestation du naturel vivant, puissant, des masses contre les étroitesses et les misères de la vie réelle. Le peuple va à l’église comme il va au cabaret, pour s’étourdir, pour oublier sa misère, pour se voir en imagination, pour quelques instants au moins, libre et heureux à l’égal de tous les autres. Donnez-lui une existence humaine, et il n’ira plus ni au cabaret, ni à l’église. Eh bien, cette existence humaine, la révolution sociale devra et pourra seule la lui donner.
berneri
 
Messages: 379
Enregistré le: 20 Sep 2009, 18:58

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede altersocial » 01 Nov 2012, 22:42

altersocial a écrit::arrow: Dans le prolongement pour approfondir avec athéus le point de désaccord qu'il soulevait sur le titre, voilà ce qu'on pourrait nommer "Fonction éco-politique de la xénophobie" :

[b]Xénophobie business de Claire RODIER
À quoi servent les contrôles migratoires ?


On en parle aussi chez basta :

http://www.bastamag.net/article2737.html
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Fonction socio-politique de l'islamophobie

Messagede altersocial » 16 Nov 2012, 17:11

L'arbre islamophobe qui cache la forêt identitaire :

Le grand malaise des sondages sur l’islam et les musulmans

43% du même public jugent que la présence d’une communauté musulmane en France est « plutôt une menace pour l’identité de notre pays ».


Là reste le flou : quelle identité ? Ethnique identitaire ? Républicaine aclassiste ? :roll:
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Précédente

Retourner vers Débats théoriques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité