Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede atheus » 26 Juin 2012, 18:25

Une société anarchiste est un projet intéressant dans la mesure où la force oppressive qu'est l'état qui résulte de l'antagonisme des classe, disparaît avec la société des classes. Pour autant, une société sans état ne veut pas dire une société sans institutions. De plus, dans le cas d'une révolution à l'échelle européenne (déjà très ambitieux), les choses ne vont pas se mettre à fonctionner toutes seules sans préparation, organisation, etc... Là où l'état centralisé avait jusque là accompli toutes les démarches d'organisation, il faudra créer une nouvelle organisation non calquée sur cette dernière mais étant capable d'assurer tout simplement la survie de ses habitants pour commencer.

Ainsi, on peut se demander concrètement quelles seraient les institutions nécessaires dans une société anarchiste. On peut déjà supprimer les plus évidentes comme l'armée, la police, la prison ou les frontières (la religion aussi au passage). Mais que faire pour la justice ? de l'administration ? l'école ? l'économie ? Quel schéma d'organisation pour remplacer l'état : des réseaux de communes ? des collectivités locales ?
Bref, voilà quelques points sur lesquels il serait intéressant d'avoir un aperçu, pourquoi pas en partant de ce qui a été fait et des erreurs commises durant les précédentes révolutions.

Il peut aussi être intéressant de savoir quel modèle de société on veut : un modèle anarchiste peut recouvrir des tas de conceptions différentes et ne peut donc être une idée immuable et unique ; un modèle communiste possède lui plusieurs variantes plus ou moins essayées jusque là ; une synthèse positive de l'anarchisme et du communisme tel que le communisme libertaire serait-elle la solution, ou du moins une idée à creuser ?
atheus
 

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede digger » 27 Juin 2012, 12:08

Je crains que tes questions n’ont pas de réponses simples car trop générales.
Deux liens en ligne, entre (beaucoup) d'autres
Pierre Besnard Le Monde Nouveau
L’organisation politique ou administrative
http://monde-nouveau.net/IMG/pdf/Monde_nouveau_chapitre_IV.pdf
Idées sur l’organisation sociale (1876) James Guillaume
http://monde-nouveau.net/spip.php?article16
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede Flo » 28 Juin 2012, 18:48

digger a écrit:Je crains que tes questions n’ont pas de réponses simples car trop générales.

C'est ce que je me suis dit aussi en lisant ta question. Elle est beaucoup trop large ce qui fait qu'on ne sait pas vraiment par quoi commencer, peut-être faudrait-il que tu resserres un peu le délire histoire qu'on ai pas le vertige :bourre:

Je ne saurai me lancer dans une dissertation aussi large mais certains ont tenté l'aventure. Donc si tu veux déjà avoir l'idée d'un modèle approfondie plutôt bien ficelé d'institution économiques et politiques libertaires, il faut que tu jettes aussi un œil aux écrits de Michael Albert. C'est quand même assez grandiose :)
N. Baillargeon en fait une synthèse ici : http://classiques.uqac.ca/contemporains/baillargeon_normand/proposition_libertaire/proposition_libertaire.html
Sinon, tu en as un aperçu rapidos sur wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_participative

Bonne lecture :wink:
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 28 Mai 2012, 00:43

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede atheus » 29 Juin 2012, 14:52

Bah pour réduire la question au titre : quelles institutions dans une société anarchiste ? Pour commencer, on peut regarder ce qu'on garde et ce qu'on jette de la société capitaliste (car on ne peut pas tout jeter en bloc sous prétexte que ça a été fait sous le capitalisme).
atheus
 

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede Flo » 30 Juin 2012, 11:21

ATHEUS a écrit:Bah pour réduire la question au titre : quelles institutions dans une société anarchiste ? Pour commencer, on peut regarder ce qu'on garde et ce qu'on jette de la société capitaliste (car on ne peut pas tout jeter en bloc sous prétexte que ça a été fait sous le capitalisme).


Ce qu'on garde ? Pour ma part, obligatoirement les usines de toblerone et de M&M's :P

Plus sérieusement, je suis désolé, encore une fois ta question est très très vaste et c'est difficile d'y répondre sans partir dans tous les sens. Pour ma part, je pense aussi, bien sûr, qu'on ne peut pas tout jeter, ne serait-ce parce que le lendemain de la révolution, il faudra (après avoir bu et danser comme des fous pendant 3 jours) remplir notre estomac. La question de la production de nourriture me semble donc prioritaire et, en tant que libertaires (et en tant que gourmand pour ma part), un certains nombres d'industries qui, sous le capitalisme, produisaient des saloperies qui n'avaient d'autres but que d'être vendues devront être supprimées et le seront probablement spontanément. Mais comme les avis divergeront sûrement pour certains cas, il aura fallut, auparavant, créer un système politique suffisamment solide permettant de faire remonter les décisions du "bas" vers "le haut" ou "à l'ensemble", appelle ça comme tu veux.
Ceci étant réfléchis, nous devrons travailler le moins possible, donc supprimés toutes les activités superflues pour qu'on puisse se consacrer à la défense armée de notre territoire libéré des capitalistes. Eh oui, la seconde question prioritaire - et je dis ça même en tant qu'anti-militariste - sera celle de l'affrontement des capitalistes, qui, expropriés, souhaiteront évidement reprendre leurs "propriétés", territoires, usines, entreprises, en envoyant les troupes armés qu'ils auront constitués grâce au volontariat de militants libéraux de tous pays et de ceux qui n'auront pas voulus de notre société et désertés après la révolution, et peut-être y'en aura-t-il beaucoup, qui sait ? Bref, après la révolution, il y aura probablement une guerre de classe ou d'intérêts qui éclatera et il faudra donc qu'on s'y soit considérablement préparé. Tous devront être parés à La Commune 2.0. Nos ennemis auront probablement aussi le soutien des États-Unis qui y verront une belle occasion de coloniser commercialement ce qu'ils appelleront toujours "la France" avec comme prétexte "la lutte contre le communisme" car leurs gouvernements, bête comme des cornichons, ne seront pas faire la différence avec l'anarchisme. Le rapport de force sera-t-il disproportionné ? Difficile de savoir sans y être...mais bon... l'option selon laquelle nous crèverons tous la bouche ouverte sous des bombes de napalm fabriquées par les soins de Mosanto n'est pas à exclure. Voilà, voilà pour la société de demain :mrgreen:
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 28 Mai 2012, 00:43

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede atheus » 30 Juin 2012, 13:05

Nos ennemis auront probablement aussi le soutien des États-Unis


sans doute, sauf si nous parvenons à faire éclater une révolution aux US aussi, bien que ça ne soit pas trop dans leur "coutumes".

Effectivement, le problème viendrait sans doute dans l'urgence dans laquelle les capitalistes voudraient remettre la main sur leur propriété. Mais bon, quand on sait que toutes les usines se délocalisent à l'étranger, quand il auront déménagé toute leur propriété à Taïwan ou en Chine, ou même en Corée, eh bien ça les embêtera peut-être moins, surtout si on est un pays pauvre, sans ressources comme le pétrole et sans travailleurs esclaves en surnombre.

Après ça pose aussi le problème des modalités mêmes de la révolution qui devra être mondiale et simultanée partout dans le monde. Une révolution au Maghreb ne posait pas de problème immédiat aux capitalistes qui savent récupérer à leur compte ce genre de révolution d'abord en vendant des armes aux révolutionnaires et ensuite en leur demandant bien plus tard, une fois en place, leur alliance (comme avec les dictateurs qu'ils avaient renversé). Mais en Europe, les modalités seraient très différentes, la récupération serait sans doute peu faisable par les USA et au bout du compte c'est tout une économie qui s’effondre.

Il faut se souvenir de 1917 lorsque l'armée rouge a tout de même réussi à battre toute la coalition bourgeoise européenne et l'armée blanche, tout simplement en ayant le soutien des paysans et de l'armée. Une révolution style commune ou Espagne où l'armée est du mauvais côté a de grandes chances d'échouer... Peut-être qu'une pression nucléaire bien ficelée peut aussi résoudre le problème de la contre offensive capitaliste auquel cas on se retrouve à nouveau dans une guerre froide, mais on s'en fout avec le réchauffement climatique il va faire plus chaud. :lol:
atheus
 

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede digger » 30 Juin 2012, 17:11

Le sujet reste très vague. Et le débat impossible sous cet angle à mon avis.

Il faudrait définir des scénari différents de révolution , en sortant si possible des schémas passés. Peu probable que nous reprenions la Bastille et que nous assistions à un Grand Soir. Plutôt, peut-être, à des successions de mouvements sociaux et/ou insurrectionnels sur une période plus ou moins longue mais que l’on peut imaginer en années.

Il n’y a que l’histoire et le recul qui diront où et quand cela a commencé. Avec le mouvement Occupy, en Grèce, en Egypte, avec la crise financière, avec des évènements encore à venir ? Impossible de le dire ni de le prévoir.

Ces mouvements ne seront pas anarchistes, à moins de recruter sacrément dans les prochaines années, mais multiformes.

Selon la forme, la durée, etc, que prendra ces (r)évolutions, des formes d’organisations différentes se mettront en place et évolueront de différentes manières. On peut prendre la Grèce et les USA, par exemple. La Grèce est plus "politisée" avec des syndicats puissants, des groupes politiques organisés, etc.... La révolution éventuelle a plus de chances de suivre des schémas plus classiques, mais probablement pas antiautoritaires. Aux USA, le mouvement est populaire, avec très peu de base politique, des syndicats faibles et l’organisation repose réellement sur une base non formée au préalable. (mais moins manipulable). Il faudra plus de temps aux US qu’en Grèce pour qu’un mouvement réellement révolutionnaire ne se dessine mais il sera, si il voit le jour, plus solide et plus proche sans doute des idées libertaires.

Mais bon, tout cela est si imprévisible encore une fois que l’important est sans doute ailleurs aujourd’hui : dans l’organisation de forces susceptibles sinon de déclencher, du moins d’accompagner, les évènements qui pourraient conduire à une situation révolutionnaire.
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede GuevaraFan » 30 Juin 2012, 17:30

ATHEUS a écrit:
Nos ennemis auront probablement aussi le soutien des États-Unis


sans doute, sauf si nous parvenons à faire éclater une révolution aux US aussi, bien que ça ne soit pas trop dans leur "coutumes".


L'histoire des US commence par une révolution... :) Bancale, mais une révolution quand même.

Du point de vue scolaire, ya pas mal de chose à changer, mais on ne peut pas se permettre de laisser chaque établissement faire comme il l'entend, dans l'ignorance de ce que font les autres. Le but n'est pas de pousser jusqu'à l'uniformisation du savoir, mais simplement d'éviter un "communautarisme scolaire", qui serai totalement contre révolutionnaire, et contre productif. Un genre de conseil pour l'établissement des programmes serai bien, mais faut voir qui y siégerai... Par région, avec une consultation à échelle nationale ? Trop pyramidal, trop vertical pour que ça puisse durer longtemps sans que ceux d'en bas (élèves principalement) se sentent excluent de la construction de leur avenir. C'est entre autre ce qui se passe aujourd'hui, avec les conseils de classes sans les élèves, les délégués qui ne servent qu'à faire beau, les programmes étudiés à l'aveugle par le ministère (course dehors en plein hiver, quand il neige et -5°, parfaitement représentatif de ces imbéciles de bureaucrates qui n'ont pas la moindre idée du terrain) etc etc...

quelles institutions dans une société anarchiste ?

Question complexe, mais intéressante, je vais y réfléchir en partant de l'éducation comme piste de départ.
Savoir, c'est vivre. Laisser dans l'ignorance, c'est presque un homicide.
GuevaraFan
 
Messages: 219
Enregistré le: 23 Nov 2011, 16:57

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede atheus » 30 Juin 2012, 18:49

pour ce qui est de l'éducation, pourquoi pas y introduire plus de liberté dans le choix des disciplines et de l'emploi du temps de chaque élève au fur et à mesure de l'âge de sorte qu'on soit libre de choisir ce que l'on fait sans être lâché dans la nature à 4 ans ; pour le reste, la solution de la démocratie directe peut avoir de l'importance : quand une école décide de prendre une décision, rien n'empêche les autres établissements d'avoir la même (par établissement j'entends élèves + prof, et il serait pas mal de supprimer toute trace de monarchie dans ce genre d'établissement style directeur/principal ou oligarchie style conseil de classe ou de discipline).

L'école libertaire serait sans doute autre chose, mais sur quelques points très précis, il est possible de discuter : garde-t-on le système actuel de notation ? quel est la place de l'élève ? nombre d'élèves par classe ? discipline enseignées ? liberté de l'élève dans l'apprentissage ? place de la famille (de manière plus large aussi dans la société, puisqu'il faut se rappeler qu'à l'origine, la famille est la propriété de la femme (ou des femmes) par leur mari) ? les modalités d'enseignements (cours magistraux, cours dans des amphis, travaux pratiques ou cul sur la chaise à gratter toute la journée) ? regroupement par niveau ou par âge ? les études supérieures ?

L'école est très importante du fait qu'elle forme les mentalités et les prépare au monde tel qu'il est, cependant, l'école libertaire ne devrait pas inculquer une façon de voir les choses tel que le fait le système actuel pour tous nous uniformiser, donc la solution est vers plus de liberté, de moyens mis en œuvre et de concertation pour faire une école qui soit plus juste, humaine et libre.
atheus
 

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede GuevaraFan » 02 Juil 2012, 09:39

De mon point de vue :

- système de notation, oui on garde. Ya pas énormément de problèmes liés à ça. C'est ce qu'on en fait qui est bancal...

- la place de l'élève est et doit revenir centrale. C'est pour les élèves que les profs bossent, certainement pas l'inverse.

- je sais pas si ça sera réalisable, mais si on est trop peu nombreux, on a vite fait de s'emmerder, et si on est trop nombreux, c'est invivable. L'idéal serait (pour moi...) entre 15 et 20 personnes, ce qui assure la diversité de la classe sans qu'elle soit trop lourde à supporter pour l'équipe éducative.

- liberté de l'élève dans l'apprentissage : gaffe ! Très gaffe !!! La liberté totale chez des élèves trop peu matures risque de suicider leur avenir. Jle voit d'ici : "bof, j'ai le droit alors je prend qu'une journée de cours par semaine avec une heure de chaque matière principale, et basta, jretourne jouer à Call of duty." Non, non et non. Ton idée de liberté progressive est pas mal du tout. Plus on avance, et plus on a de choix. Perso ca me va. D'autant qu'avec un peu de chance un système scolaire bien foutu évitera le crétinisme congénital qui est colé à la peau des élèves dès la 6ème.

- Qu'entend-tu par "place de la famille" ?

- pour les modalité d'enseignement, le mode 1 sur 2 me parait pas mal : imagine, une semaine de cours "normaux", cul sur la chaise, et ensuite une semaine de TP / découvertes / sorties pédagogiques. Non ?

- Regroupement : par niveau, mais éviter le plus possible des écarts d'age trop importants. Ca risque de virer à la mise à l'écart d'un(e) élève beaucoup plus jeune, notamment. Au cours de ma scolarité pas finie, j'ai vu que des "grands" ont moins de mal à s'intégrer parmi des "petits" que le contraire.

- Etudes supérieures, je peut difficilement répondre, vu que j'y suis pas encore, donc aucune expérience dans le domaine. On doit bien avoir quelques étudiants qui peuvent donner leur avis, dans le secteur ?


L'école est très importante du fait qu'elle forme les mentalités et les prépare au monde tel qu'il est, cependant, l'école libertaire ne devrait pas inculquer une façon de voir les choses tel que le fait le système actuel pour tous nous uniformiser, donc la solution est vers plus de liberté, de moyens mis en œuvre et de concertation pour faire une école qui soit plus juste, humaine et libre.


Là dessus on est d'accord... Le tout est de faire en sorte que les élèves le comprennent.
Savoir, c'est vivre. Laisser dans l'ignorance, c'est presque un homicide.
GuevaraFan
 
Messages: 219
Enregistré le: 23 Nov 2011, 16:57

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede atheus » 02 Juil 2012, 10:54

Je suis d'accord pour à peu près tout, sauf ça :

- système de notation, oui on garde. Ya pas énormément de problèmes liés à ça. C'est ce qu'on en fait qui est bancal...


De nombreux enseignants remettent en question le système de notation, après c'est sur que le contexte scolaire actuel y est sans doute pour beaucoup mais ça me rappelle la question : "si on supprime le capitalisme, doit-on supprimer l'argent ?", eh bien si c'est pour faire une société libre, oui ; ici c'est pareil, à moindre mesure bien évidemment. Mais quand je vois autour de moi les ravages de cette manière de juger et de jauger sans cesse les élèves, avec l'appui effréné des parents qui se laissent emporter dans cette compétition sans fin à laquelle on prépare les enfants très tôt, eh bien je me dis qu'il serait une erreur de laisser une trace de compétition là où au contraire on devrait enseigner l'émulation et l'entraide.
Il y avait eu un très bon documentaire sur ça sur LCP y a quelques temps, et ça montre à quel point notre école devient une usine de production, avec des notes partout, des parents qui font tout pour que leur enfant soit meilleur que les autres, avec cette compétition à tous les niveaux et à tous les âges, le documentaire remettait clairement en cause notre système éducatif et on sait aujourd'hui que les meilleurs systèmes éducatifs au monde n'utilisent pas ce système de notation.

- Qu'entend-tu par "place de la famille" ?


Bah par exemple, à quel âge les enfants vont à l'école ? puisque plus on les envoie tard, plus la famille a de responsabilités à éduquer l'enfant. Ou aussi la question de la laïcité et de la tradition qui est liée à la famille. Les parents sont sans cesse portés responsables de leur enfant même très tard, je trouve que c'est considérer l'enfant comme un incapable et ce très tôt alors qu'il pourrait être impliqué dans son propre avenir bien plus tôt et ne pas laisser ses parents choisir comme c'est souvent le cas de nos jours. Je pense par exemple que sur les orientations au lycée, le parent ne devrait pas avoir le dernier mot et laisser l'enfant choisir.

- pour les modalité d'enseignement, le mode 1 sur 2 me parait pas mal : imagine, une semaine de cours "normaux", cul sur la chaise, et ensuite une semaine de TP / découvertes / sorties pédagogiques. Non ?


L'idée est pas mal, mais la fréquence de changement me paraît un peu longue. Je suppose que le mieux serait déjà de commencer par réduire la journée de cours, quitte à faire des vacances plus courtes : début vers 9h-10h selon les âges, fin en début d'après midi (14h-15h) pour les jeunes et plus tard pour les plus grand (15h-16h). L'après midi des enfants très jeunes ne devrait pas être cul sur chaise, ils devraient avoir la possibilité de courir dehors en plein air, de faire du sport, de faire des activités (etc.) Pour les cours, il faudrait mélanger TP/cours magistraux dans la même journée pour tous. Pour les classes, ne pas dépasser 20 élèves est vraiment important du coup. Je propose la suppression des devoirs : le travail devrait être fait à l'école et l'école doit rester à l'école et ne pas s'inviter chez l'enfant. Pour les enfants en difficulté, il serait possible de réserver une demi-journée par exemple le lundi matin pour pouvoir travailler, et les autres pour lire ou faire autre chose. Si déjà on arrivait à faire ça, je pense que les choses s'amélioreraient vraiment.
atheus
 

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede GuevaraFan » 02 Juil 2012, 14:14

Pas le temps de poster ma réponse maintenant, mais j'y travaille... :)
Savoir, c'est vivre. Laisser dans l'ignorance, c'est presque un homicide.
GuevaraFan
 
Messages: 219
Enregistré le: 23 Nov 2011, 16:57

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede Ulfo25 » 05 Juil 2012, 11:05

Concernant la question de l'école je suis plutôt d'accord avec les propos d'ATHEUS. La notation est assez représentative du système capitaliste basée sur la compétition pour être totalement supprimée. Je pense que chaque individu apprend selon un rythme qui lui est propre et le fait d'avoir des bonnes ou mauvaises notes à un certain niveau ne prouve en rien l'intelligence de quelqu'un. Une personne ayant une certaine faculté d'apprentissage par-coeur aura largement de quoi faire jusqu'au lycée alors qu'il ne comprends pas forcément ce qu'il ingurgite alors que l'on peut très bien se retrouver avec le cas inverse d'un élève mettant plus de temps à mémoriser les choses mais qui comprendra ce qu'on lui apprend.

Après en ce qui concerne la place de la famille, je pense qu'elle doit rester importante quelque soit l'âge où il est mené dans une institution (crèche ou école). Pour moi l'éducation se fait en priorité au sein de la famille et non pas en crèche ou à l'école. Pour exemple, ma mère qui travaille depuis 20 ans en crèche en tant qu'éducatrice de jeunes enfants remarque de plus en plus d'enfants mal éduqués car les parents considèrent que c'est à l'instution d'apporter les bases alors que c'est plutôt le rôle de ces derniers. Après il existe bien évidemment le problème de sous-effectif mais cela ne fait qu'aggraver le phénomène.

Après s'agissant de la répartition entre cours margistraux et TD il me semble en effet plus efficace d'allier les deux pendant une semaine d'apprentissage. Le retour à la semaine de 4 jours 1/2 ne serait pas une mauvaise chose selon moi pour permettre d'alléger les 4 grosses journées et pour éviter les devoirs à la maison trop pesant notamment pour les + jeunes. Après pour la demi-journée je la mettrais plutôt le mercredi matin ce qui permettrait de garder le week-end entier pour rendre visite à la famille par exemple et donnerait la possibilité du mercredi après-midi pour les activités sportives ou extra-scolaires. Après concernant les effectifs je pense qu'une vingtaine d'élèves au maximum est un bon chiffre permettant aux enseignants de mieux réparer leurs cours et de consacrer plus de temps aux élèves en difficulté.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 18:09
Localisation: Besançon

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede atheus » 05 Juil 2012, 13:25

@Ulfo25 : je suis d'accord, sauf pour la question de la famille :

Après en ce qui concerne la place de la famille, je pense qu'elle doit rester importante


Je rappelle encore une fois ce qu'est la famille, c'est ce sur quoi est fondé la plupart des sociétés et des civilisations encore existantes sur notre planète, et à l'origine (et même encore aujourd'hui), elle est la propriété de la femme (ou des femmes) par l'homme, père de famille. Cette construction a été perpétuée par les grandes religions qui ont vite compris l'intérêt de verrouiller la transmission des connaissances en atomisant la structure sociale, favorisant ainsi le communautarisme et la reproduction sociale de la pensée (donc du dogme religieux) et empêchant ou ralentissant les évolutions de la réalité tel qu'elle est.

Dans une société libertaire, il faudrait déconstruire la famille non pas pour la remplacer par des institutions habituelles mais pour la remplacer par un ensemble plus large auto-géré. La famille s'est fondée à une époque où les communautés étaient peu nombreuses et éparses sur Terre, rester en groupe était donc nécessaire pour la survie, l'éducation se faisait par la transmission des parents (ou grand-parents) aux enfants. (et ce même chez d'autres espèces).

Le problème c'est qu'aujourd'hui les distances se sont réduites et tout va très vite, la famille est un cadre dépassé et obsolète, qui plus est, ce cadre favorise le communautarisme et une reproduction sociale et intellectuelle aveugle. Supprimer la famille donc, est nécessaire, il faut la remplacer par un cadre plus large et plus hétérogène ne se limitant pas à la famille biologique.

Puisque l'enseignement s'est détaché de la famille, il faut non pas ramener l'enseignement à la famille mais ramener la famille à l'enseignement, c'est à dire changer la famille, je n'ai pas d'idée précise sur ce qu'elle serait mais elle doit être adaptée à l'enseignement pour que celui-ci fonctionne et non le contraire.
atheus
 

Re: Quelles institutions dans une société anarchiste ?

Messagede Ulfo25 » 05 Juil 2012, 13:54

Sur le rôle de l'enseignement je suis bien d'accord mais il faut faire la différence entre enseignement et éducation qui ne sont pas du tout la même chose. L'éducation c'est ce qui t'apporte un cadre te servant à vivre en communauté + ou - large, d'où l'utilité, selon moi, de la famille. L'enseignement, quand à lui, sert à transmettre des outils d'analyse pour une meilleure compréhension du monde et cela est le rôle d'es "institutions" comme l'école ou les crèches entre autres.
Après il est évident qu'il faut réformer un peu les statuts avec l'évolution de la société mais je ne pense pas que tout casser permettra de fonder une société viable et avec des bases solides.
Ulfo25
 
Messages: 354
Enregistré le: 04 Juil 2012, 18:09
Localisation: Besançon

Suivante

Retourner vers Débats théoriques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité