L'éducation libertaire

Re: L'éducation libertaire

Messagede Ady » 04 Sep 2008, 21:00

C'est vrai que j'aime bien comment tu le dis sebiseb :)
Ady
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Pïérô » 04 Sep 2008, 22:19

moi aussi pour le coup, c'est la même chose, mais dit pas pareil... :lol:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 05 Sep 2008, 02:28

Bonsoir ! oui, mais c'est symptomatique Ady puisque tu dis pédagogie "communiste" ! ? Bon perso, je sais pas trop ce que sont les écrits communistes sur l'éducation, s'ils ont été théoriques avant d'être mis en pratique, etc... J'imagine qu'il a certainement du exister une praxis théorique en milieu bolchévique ou stalinien sur l'éducation mais bon...

Parce que les exemples que tu donnes (Cempuis, Les Milieux libres, la Ruche), à mon avis, ne sont pas issus d'une théorie communiste mais bien d'expériences anarchistes d'éducation libertaire purs et durs ! Et c'est bien ensuite (hormis peut-être Sébastien FAURE qui a peut-être un peu théorisé avant notamment dans "Ecrits Pédagogiques") que des bouquins sont sortis pour relater ces diverses expériences.

Pour BONAVENTURE par exemple, même s'il y a eu une brochure de publié présentant le projet avant que l'école ouvre concrètement, c'est bien ensuite que sont sorti les différents ouvrages ou documents relatant les péripéties de l'expérience. Mais Bonaventure s'inspirait effectivement au départ des expériences d'éducation libertaire précédentes. Arf ! (Cempuis, La Ruche, etc...)

En fait, ce que je pense et ce qu'il faut voir, c'est que c'est dans les premières expériences d'éducation libertaire (et 1 des premiers a été réellement Paul ROBIN avec Cempuis puis ensuite La Ruche avec Sébastien FAURE) c'est véritablement eux qui ont "inventé" ou "fondé" les bases de l'éducation libertaire...

Ne pas oublier également "L'Ecole Nouvelle" de Francisco FERRER en Espagne...

Mais y'en a qui vont chercher plus loin encore notamment avec par exemple "L'Abbaye de Thélème" de Rabelais...(arf !)

Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede sebiseb » 06 Sep 2008, 10:33

Disons que je défends l'idée que la pédagogie dépend plus des individus ; tant apprenants qu'enseignants, que de la théorie.
Modifié en dernier par sebiseb le 06 Sep 2008, 10:53, modifié 1 fois.
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: L'éducation libertaire

Messagede Ady » 06 Sep 2008, 10:48

Alayn a écrit:Bonsoir ! oui, mais c'est symptomatique Ady puisque tu dis pédagogie "communiste" ! ? Bon perso, je sais pas trop ce que sont les écrits communistes sur l'éducation, s'ils ont été théoriques avant d'être mis en pratique, etc... J'imagine qu'il a certainement du exister une praxis théorique en milieu bolchévique ou stalinien sur l'éducation mais bon...

Parce que les exemples que tu donnes (Cempuis, Les Milieux libres, la Ruche), à mon avis, ne sont pas issus d'une théorie communiste mais bien d'expériences anarchistes d'éducation libertaire purs et durs ! Et c'est bien ensuite (hormis peut-être Sébastien FAURE qui a peut-être un peu théorisé avant notamment dans "Ecrits Pédagogiques") que des bouquins sont sortis pour relater ces diverses expériences.


Mon adjectif "communiste" n'a pas de raison d'être en réalité. Ce que je voulais dire, c'est que l'éducation libertaire a surtout été traité dans les milieux libres communistes. Et chez les individualistes aussi remarque :roll:
Bref, l'adjectif était pour des milieux libres et non pour l'éducation libertaire. Ma syntaxe était dégueulasse ;)
Ady
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Pïérô » 07 Sep 2008, 00:47

sebiseb a écrit:Disons que je défends l'idée que la pédagogie dépend plus des individus ; tant apprenants qu'enseignants, que de la théorie.

Ben, la pédagogie, c'est le côté pratique(es), la mise en oeuvre des idées sur l'éducation et donc de la théorie...et évidemment pour la mise en oeuvre, il faut des gens...et au départ des enseignants, et évidemment des "apprenants"...ou plutôt, et en ce qui concerne l'éducation libertaire, des individus libres, autonomes, et critiques en devenir, que l'on met en interaction...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 08 Sep 2008, 02:31

Bonsoir ! Oui, Ady, je te comprend mieux... Car quand j'entends le mot "communiste"...perso, je fais des bonds... Tu voulais plutôt dire en fait "communistes-libertaires" ???

Pour l'éducation libertaire dans les Milieux Libres (courant plutôt individualiste de l'anarchisme) Ok... Néanmoins, Cempuis (fin XIX°) était avant les Milieux Libres et la Ruche en même temps en gros que les Milieux Libres.(stoppés par la guerre de 14).

Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Ady » 08 Sep 2008, 12:07

Okok ;)
C'est vrai que pour communisme étatique/autoritaire, j'utilise le mot coco
et pour le communisme libertaire, le mot communisme..
Je ferai l'effort de préciser pour que tu ne te retrouves la tête à l'étage du dessus :lol:
Ady
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 09 Sep 2008, 00:56

Salut Ady ! Ok, Ok, çà sera plus clair pour tout le monde d'ailleurs, je pense.

Merci pour ta compréhension.
A +
Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Ale » 26 Sep 2008, 12:04

willio a écrit:Et ce que j'appelle formatage moi, c'est le fait que l'enseignement contrôlé par l'Etat n'a qu'un seul but : fabriquer des travailleurs et des bons citoyens. On n'apprend pas pour le savoir en lui même mais pour préparer l'exercice d'un métier. Ca c'est le rôle de l'école, pas de l'éducation telle que je la conçois.


Exact. Et encore on a pas trop a se plaindre car on a encore des cours de philo et non comme dans plupart des pays des cours sur l'Histoire de la philosophie.
Personnellement, j'ai rien contre les profs mais je m'aperçois (en tant que parent) que la plupart sont accroché à leur place pour les acquis qu'ils ont plus que pour le bien des enfants. Je ne fait pas une généralité évidement. Je constate c'est tout. Pour moi, la plus part sont ce que l'on peut appeler des "bobos" ou des bourgeois de gauche. Et ils sont bien peu a remettre en cause les programmes de l'Education Nationale ou même leur rôle dans la société. Tant pis…
Ale
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Ady » 26 Sep 2008, 13:00

Les profs ? Ils pensent faire le bien... aider les enfants...
Mais les moyens et les techniques sont tellement à chier qu'ils ne font que participer au conditionnement social en le renforçant...
Le pire, c'est que certain se rendent compte de ce paradoxe, mais les acquis, comme tu dis, les accrochent à ce "contre-productivisme".
Ady
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede joe dalton » 26 Sep 2008, 18:55

ady dit"


Les profs ? Ils pensent faire le bien... aider les enfants...
Mais les moyens et les techniques sont tellement à chier qu'ils ne font que participer au conditionnement social en le renforçant...
Le pire, c'est que certain se rendent compte de ce paradoxe, mais les acquis, comme tu dis, les accrochent à ce "contre-productivisme" "

On se trompe en pensant que le prof est la pour transmettre un message:sa principale fonction est d'évaluer des sujets.Bien sure ils ne s'engagent pas pour ça,mais lorsqu'ils sont en poste il n'y a plus d'échappatoire!
La note, c'est la préparation au salaire
joe dalton
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede sebiseb » 27 Sep 2008, 12:18

Allez, une petite catégorie à mettre au banc de la société -> les profs ;
Leurs méthodes sont nuls,
ils ne changent pas parce qu'ils s'accrochent à leurs acquis,
...
On croirait entendre darcos traduisant la voie de sarkozy ; :evil:
Ensuite on parlera des cheminaux qui prennent en otage les gentils usagers pour ne pas renoncer à leurs acquis, les postiers qui s'insurgent contre la privatisation pour leurs garder leurs acquis..
..Bref, un discours conservateur qui dénonce ces sales fonctionnaires qui refusent les changements/réformes et s'accrochent à leurs acquis (sous-entendu archaïques), pour mieux les mettre au banc de la société - Sic - Les profs font ce qu'ils peuvent dans une société qui se décharge tout, ils sont beaucoup moins inamovibles que vous sembler le penser, et supportent de plus en plus la concentration des maux de la société -> Les difficultés sociales, la violence renforcée par les mesures sécuritaires.

Je vous rappel, que comme moi, ils sont nombreux dans le mouvement anarchistes -> Donc, loin d'être dans la société de ceux qui exercent une profession sans conviction, et ne tentent pas de mettre leur idées en pratique - seulement il y a des contraintes, imposées par l'inspection, le rectorat, le ministère -> alors oui, quand un inspecteur vient il applique LA méthode recommandée pour avoir l'avancement nécessaire pour combler un peu l'écart entre la progression de leur salaire et l'inflation - Le reste de(s) (autres) l'année(s) ils appliquent les méthodes qui leur paraissent les plus adaptés..

Bref, fonctionnaires ou salariés la défense des acquis reste la défense de ses conditions de travail et bien entendu de retraite !


Insupportable de la part de libertaires d'entendre ce discours conservateur qui voudrait mettre les agents du service publique aux ordres de l'idéologie (et ce qu'elle soit conservatrice ou libertaire - les ordres c'est le pouvoir autoritaire) comme de bons petits soldats - sic !
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: L'éducation libertaire

Messagede Pïérô » 27 Sep 2008, 23:50

Oui sebiseb a parfaitement raison de râler contre ces jugements à l'emporte-pièce. De comment pèsent les enseignants dans les choix et la fonction de l'institution scolaire ? Comme les parents et comme les "enseignés" d'ailleurs...c'est bien tout le problème !
Il y a bien des domaines du possible et des positionnement politiques, pédagogiques et quelques latitudes dans les pratiques...mais de là à en faire les responsables et les lampistes...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 28 Sep 2008, 00:04

Bonsoir ! J'comprends bien le problème et tous les profs ne sont pas des enfoirés, ni des lampistes certes...

Reconnaissons quand même qu'une grosse majorité sont des valets du système et de l'Education Nazionale et vont dans le sens pour que nos chères têtes blondes s'insèrent sans rechigner dans le système, fonction première de l'Education Nazionale ne l'oublions pas.

A quand l'enseignement de l'anarchisme dans les bahuts ?
Salutations Anarchistes !
Alayn
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Débats théoriques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités