Rwanda génocide français

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 21 Avr 2016, 19:35

Bordeaux, vendredi 22 avril 2016

Réunion publique d'information sur la responsabilité des autorités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda

En novembre 2015 l'association Survie a déposé plainte contre X pour des faits de complicité de génocide et complicité de crime contre l'humanité.

Cette plainte vise des responsables politiques et militaires français en poste au début des années 90 pour l'assistance qui a été fournie au régime qui a préparé puis commis ce génocide, notamment sous la forme de livraisons d'armes et de munitions avant et pendant le génocide.

Survie Gironde vous invite à une réunion publique pour échanger et répondre à vos questions à propos des nombreux éléments qui ont amené l'association à déposer cette plainte.

à 19h30, Athénée Municipale, place Saint Christoly, Bordeaux

http://surviegironde.blogspot.fr/2016/0 ... ncais.html


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 08 Avr 2017, 20:30

Bordeaux, lundi 10 avril 2017

Réunion publique d'information sur la responsabilité des autorités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994.

à 19h, Athénée Municipal, Espace saint Christoly, Bordeaux


Image

En novembre 2015 l'association Survie a déposé plainte contre X pour des faits de complicité de génocide et complicité de crime contre l'humanité. (http://survie.org/genocide/nos-actions- ... e-des-5041)

Cette plainte vise des responsables politiques et militaires français en poste au début des années 90 pour l'assistance qui a été fournie au régime qui a préparé puis commis ce génocide, notamment sous la forme de livraisons d'armes et de munitions avant et pendant le génocide.

Survie Gironde vous invite à une réunion publique pour échanger et répondre à vos questions à propos des nombreux éléments qui ont amené l'association à déposer cette plainte.

https://gironde.demosphere.eu/rv/7365
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede bipbip » 11 Avr 2017, 15:27

Le 6 avril 1994, le génocide au Rwanda commence...

Plus d’un million et demi de morts, plus de deux millions de réfugiés, des centaines de milliers de malades et de blessés - sur une population estimée à 7,5 millions de personnes. La guerre, la guerre civile, les massacres racistes, la famine, les épidémies,...

On n’ose imaginer les conséquences du drame rwandais, à court et à long terme, pour les individus et pour la société, pour le pays et pour l’Afrique. L’analyse "rationnelle" des événements n’est pas facile. Mais elle est nécessaire. Car derrière ce chaos indescriptible et cette misère absolue se cachent des responsabilités politiques et des intérêts matériels.

... https://rebellyon.info/Le-6-avril-1994-le-genocide-au
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 13 Avr 2017, 20:27

Génocide des Tutsi : le silence du quinquennat Hollande

Le quinquennat de François Hollande s’achève sur la persistante incapacité de nos gouvernants à reconnaître la complicité de l’Etat français dans le génocide des Tutsi. Ce silence officiel est le terreau d’un négationnisme virulent, bénéficiant dans notre pays de relais politiques, médiatiques et éditoriaux dont certaines manifestations récentes ne manquent pas d’inquiéter.

Le quinquennat précédent avait été celui d’une reconnaissance du génocide des Tutsi du Rwanda par le ministère des Affaires étrangères en 2009 et d’une reconnaissance publique inédite, bien que très insuffisante, par Nicolas Sarkozy en visite officielle à Kigali en 2010, « des erreurs d’appréciations, des erreurs politiques » commises par la France. Rien de tel au cours des cinq dernières années, qui ont vu au contraire une régression dans la parole politique sur le génocide. Le gouvernement a endossé sans ambiguïté la politique conduite au Rwanda entre 1990 et 1994, Manuel Valls réfutant des « accusations injustes » à l’Assemblée nationale le 8 avril 2014 et Jean-Yves Le Drian parlant « d’accusations inacceptables qui ont été proférées à l’encontre de l’armée française ».

L’annonce, le 7 avril 2015, d’une déclassification de certaines archives de l’Elysée a eu un retentissement médiatique important mais un effet très relatif car la plupart des 83 documents déclassifiés étaient en réalité déjà connus. Loin des médias, trois ministères (Matignon, Affaires Etrangères, Défense) et les Archives Nationales ont levé la protection sur des centaines d’autres documents. C’est une avancée réelle, mais des blocages existent encore, puisque ces archives ne deviendront communicables publiquement qu’après un délai de 50 ou 60 ans, et qu’en attendant, la consultation est soumise à une dérogation dont l’octroi a pu sembler arbitraire aux chercheurs qui en ont fait la demande. De plus, de nombreux documents, notamment les archives de certains conseillers militaires, sont encore inaccessibles, alors qu’ils seraient probablement les plus utiles pour faire toute la lumière sur le rôle de la France.

Sur le plan judiciaire, le travail du Pôle d’instruction « crimes contre l’humanité et crimes de guerre » a permis la tenue de trois procès d’assises en 2014 et en 2016 qui se sont soldés tous les trois par de lourdes condamnations pour génocide (Pascal Simbikangwa en première instance et en appel, Tito Barahira et Octavien Ngenzi). Mais si les instructions semblent avancer sans frein politique, on peut déplorer qu’après une première période de renforcement des moyens du Pôle, le nombre de juges et d’enquêteurs ait été réduit. Les associations doivent donc rester mobilisées et par leurs demandes d’actes permettre aux instructions d’avancer, notamment dans les instructions mettant potentiellement en cause des militaires français de Turquoise (ouverte en 2005) ou l’ancien gendarme de l’Elysée Paul Barril (ouverte en 2013) qui n’ont pas connu, elles, d’avancée significative. Quant au parquet, il paraît toujours aussi réticent à initier lui-même des poursuites.

Les preuves et les accusations de complicité française dans le génocide des Tutsi se sont multipliées au cours des dernières années, mais l’exécutif français continue de faire le choix du silence ou de la dénégation. Un choix dont les conséquences sont dangereuses, puisqu’il laisse libre court au négationnisme du génocide des Tutsi, qui s’exprime récemment et plus que jamais (par exemple dans Le Un du 1er février 2017 ou dans le tout récent ouvrage de Filip Reyntjens, Le génocide des Tutsi au Rwanda, paru dans la prestigieuse collection Que sais-je ?) par une focalisation de l’attention sur l’attentat du 6 avril 1994, son attribution au FPR et donc des insinuations visant à faire croire que le FPR serait responsable, moralement au moins, du génocide. Le but est de faire oublier que c’est un gouvernement soutenu jusqu’au bout par la France qui commettait le génocide, et que c’est le FPR qui y a mis fin. Tout laisse à craindre que voici revenu le temps des « assassins de la mémoire ».

Il nous semble qu’il y a aussi des raisons d’espérer, bien que les négationnismes et les freins à une justice courageuse soient toujours bien présents dans notre société. La prise de conscience de plus en plus large de ce qui s’est réellement passé progresse. Continuer dans ce sens, nous le devons aux rescapés et aux victimes pour qu’elles puissent retrouver leur dignité et toute leur humanité. Nous nous le devons aussi à nous-mêmes pour pouvoir avancer et rester fidèles au « Plus jamais ça ».

En cette vingt-troisième commémoration du génocide des Tutsi du Rwanda, l’association Survie demande :

- La reconnaissance officielle par l’Etat français du soutien actif apporté par la France aux génocidaires avant, pendant et après le génocide des Tutsi, en connaissance de cause.

- Un renforcement des moyens du Pôle « crimes contre l’humanité et crimes de guerre » et un réexamen de la position de la Cour de cassation qui refuse systématiquement toute extradition vers le Rwanda.

- La communication immédiate aux magistrats instruisant des dossiers mettant potentiellement en cause des Français (attentat du 6 avril 1994, plaintes de rescapés Tutsi contre des militaires de l’opération Turquoise, plainte contre Paul Barril) de tous les documents classifiés et autres pièces à conviction détenus par les autorités françaises.

- L’abrogation de l’article 18 de la Loi de Programmation militaire de 2013 réservant au seul parquet le monopole des poursuites à l’encontre de militaires français en opération extérieure.

- Une réforme de la loi sur le secret-défense qui permette l’ouverture complète et concrète des archives, y compris celles des militaires : conseillers de François Mitterrand, état-major, Service Historique de la Défense.


http://survie.org/genocide/article/geno ... ce-du-5222
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 15:32

Complicité de génocide ? La politique de la France au Rwanda

Émission du 11 avril 2017 animée par Mariama avec Laurence et Jean-Marc (association Survie).

PDQ reçoit aujourd’hui Laurence et Jean-Marc de l’association Survie pour parler du dernier génocide du 20e siècle qui s’est déroulé entre avril et juin 1994 au Rwanda...
Grâce à " l’opération Turquoise ", la France est apparue comme l’un des pays ayant agi le plus efficacement contre les conséquences du génocide rwandais. Ce faisant, elle est parvenue fort opportunément à faire passer au second plan ses responsabilités dans le mécanisme monstrueux qui a conduit à ce génocide. Or , comme le démontre un petit livre explosif, « Complicité de génocide ? La politique de la France au Rwanda », ses responsabilités sont accablantes. La France a financé, formé et armé ceux qui préparaient ces massacres, elle a soutenu un régime en pleine dérive de type nazi : sourdes aux avertissements, les autorités françaises se sont trouvées profondément impliquées dans l’engrenage du génocide, ne commençant à infléchir leur politique que lorsqu’il était trop tard. " Politique " est d’ailleurs un bien grand mot : PDQ va démontrer l’incohérence de la France dans son pré-carré africain, où se chamaillent une bonne douzaine de clans et réseaux, politico-affairistes ou corporatistes. Le pouvoir exécutif apparaît dépassé par les groupes qu’il a utilisés ou laissés prospérer. Cette " politique " ressemble aujourd’hui à un canard sans tête, dont les membres incontrôlables sont capables de tous les dégâts.

à écouter : http://www.groupe-louise-michel.org/?pa ... ument=1447
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 20 Mai 2017, 01:18

Toulouse, samedi 20 mai 2017

1994-2017 Commemoration du Genocide Des Tutsi Du Rwanda

Rencontres-Débats - (entrée libre et gratuite)

à 14h, Salle Rancy, 10 rue Jean Rancy, Toulouse

5 Témoins rescapés-auteurs nous offrent cinq récits dans la langue de l'exil, "une langue européenne, continent où est né le concept même de génocide.

Avec
- Révérien Rurangwa, "Génocidé"
- Adélaide Mukantabana, "L'innomable Agahomamunwa",
- Béata Umubyeyi Mairesse, "Ejo et Lezardes",
- César Murangira, "Un sachet d'hosties pour cinq" et
- Philibert Muzima, "Imbibé de leur sang, gravé de leur nom".

Proposé par la Diaspora rwandaise de Toulouse avec Cauri de Bordeaux, Survie Midi-Pyrénées. Soutenu par Ibuka, CPCR, Esma, Écriture en marge, les librairies Les passantes et Terra Nova

https://toulouse.demosphere.eu/rv/15431
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 07 Juil 2017, 00:43

La France accusée d’avoir réarmé les génocidaires rwandais

C’est une bombe qu’a lancée le dernier numéro de la revue XXI, paru le 28 juin, avec son enquête sur les crimes commis par la France en Afrique. Au sommaire, la revue revient sur trois exemples. Tout d’abord, le massacre commis au camp de Thiaroye au Sénégal en 1944 à l’encontre de « tirailleurs », et qui a fait l’objet en 1988 d’un film du réalisateur sénégalais Ousmane Sembène, interdit en France pendant dix ans. Ensuite, l’agenda caché de la France, qui a poussé en vain à une sécession d’une partie du Nigeria, sous couvert de mission humanitaire au Biafra. Et puis son rôle en 1994 au Rwanda, qu’on savait déjà plus que problématique, mais qui s’avère carrément scandaleux et criminel.

... http://blog.mondediplo.net/2017-06-30-L ... nocidaires
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 14 Juil 2017, 23:05

Livraisons d’armes au Rwanda pendant le génocide des Tutsis : Survie porte à nouveau plainte et se constitue partie civile
L’association Survie a déposé le 28 juin une nouvelle plainte concernant les livraisons d’armes par des responsables politiques et militaires français au gouvernement génocidaire rwandais en 1994. En se constituant partie civile, elle entend parvenir à l’ouverture d’une enquête judiciaire : la première plainte avait été classée sans suite au motif que seule la Cour de Justice de la République pourrait instruire cette affaire. Cette nouvelle étape judiciaire intervient alors qu’une des premières grandes lois voulues par Emmanuel Macron entend justement supprimer la Cour de Justice de la République.
... http://survie.org/genocide/implications ... wanda-5245


Retour sur une semaine d’actualités marquée par la complicité de la France dans le génocide des Tutsis du Rwanda
La semaine du 26 juin a été médiatiquement marquée par la mise en cause pour complicité d’acteurs institutionnels publics et privés français dans le génocide des Tutsis du Rwanda, il y a 23 ans.
Bref rappel sur les révélations de la revue XXI, la plainte contre la BNP Paribas déposée par Sherpa, le CPCR et Ibuka France, la plainte contre X déposée par Survie, et -plus discrète mais tout aussi importante- la démarche engagée par le CPCR auprès du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.
... http://survie.org/genocide/article/reto ... ine-d-5246
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 10 Sep 2017, 01:05

Rwanda : Le Conseil constitutionnel va-t-il ouvrir l’accès à des archives de Mitterrand ?

Les archives de François Mitterrand concernant la politique menée par la France au Rwanda au début des années 1990 représentent des milliers de pages conservées aux Archives nationales. Elles sont potentiellement utiles aux chercheurs et chercheuses, en particulier pour préciser ce que l’Etat français savait et faisait avant et pendant le génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda en 1994. Or elles ne seront pas ouvertes avant 50 ou 60 ans. En attendant, une personne privée (Dominique Bertinotti), mandatée par François Mitterrand avant sa mort, décide ou non d’autoriser leur consultation. Elle le fait de façon variable et arbitraire, sans qu’il soit possible de déposer un recours contre ces décisions. Cela semble constituer une entorse aux principes constitutionnels fondamentaux contenus dans la Déclaration des droits de l’homme de 1789 : c’est la question qui sera examinée par le Conseil constitutionnel ce jeudi 7 septembre.

... http://survie.org/genocide/article/rwan ... onnel-5257
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede Pïérô » 20 Sep 2017, 02:49

Génocide des Tutsis du Rwanda : les « Sages » se posent en gardiens des secrets de la Mitterrandie

Le Conseil constitutionnel a publié ce matin sa décision concernant la loi censée encadrer l’accès aux archives des présidents de la République et des ministres : c’est une décision plus politique que juridique qui a été prise, puisque, contre toute attente, elle consacre le pouvoir arbitraire d’une personne privée pour autoriser ou refuser l’accès aux archives déclassifiées de François Mitterrand. La question prioritaire de constitutionnalité avait été soulevée par le chercheur François Graner, membre de Survie, association qui se mobilise contre la Françafrique et qui cherche à faire toute la lumière sur l’implication française au Rwanda avant et pendant le génocide perpétré contre les Tutsis en 1994. Ce chercheur va donc désormais saisir la Cour européenne des droits de l’homme.

Les archives de François Mitterrand concernant la politique menée par la France au Rwanda au début des années 1990 représentent des milliers de pages conservées aux Archives nationales. Elles sont une source d’information potentielle sur ce que l’État français savait et a fait avant et pendant le génocide. Mais elles ne seront pas ouvertes avant 50 ou 60 ans : en attendant, une personne privée (Dominique Bertinotti), mandatée par François Mitterrand avant sa mort, décide ou non d’autoriser leur consultation, de façon variable et arbitraire, sans qu’il soit possible de déposer un recours contre ces décisions. N’ayant pu avoir accès qu’à une partie des archives, et privé de possibilité de recours, le chercheur François Graner a contesté cette loi devant le Conseil constitutionnel. Au cours de l’audience, le jeudi 7 septembre, l’avocat de François Graner, Maître Spinosi, a plaidé pour la protection des droits des citoyens dans une démocratie, tandis que le représentant du Premier ministre a plaidé pour la protection pendant 25 ans du secret des gouvernants et anciens gouvernants. Les « Sages », parmi lesquels siégeaient deux anciens Premiers ministres, se sont rangés à cet avis, et ont considéré que l’article visé du Code du patrimoine était « conforme » à la Constitution.

... http://survie.org/genocide/article/geno ... a-les-5259
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Rwanda génocide français

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 22:18

Génocide rwandais : la justice française s'oriente "vers un non lieu" pour l'opération Turquoise

En refusant d'entendre l'ex-chef d'état-major des armées dans l'enquête sur les possibles responsabilités de l'armée française lors du génocide de 1994 au Rwanda, la justice a ouvert "la voie à un non-lieu", selon les parties civiles.

Vers un non-lieu ? La justice française n'a pas jugé nécessaire d'auditionner l'ex-chef d'état-major des armées dans l'enquête sur les possibles responsabilités des militaires français lors du génocide rwandais de 1994, ont annoncé ce jeudi à l'AFP les parties civiles.

La cour d'appel de Paris a confirmé, le 31 octobre, le refus du juge d'instruction d'entendre l'ex-amiral Jacques Lanxade et son adjoint de l'époque, l'ex-général Raymond Germanos, comme le réclamaient l'association Survie, la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH et LDH) et les autres parties civiles.

... http://www.france24.com/fr/20171116-gen ... mee-france
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité