G20, G8, G...

Re: G20, G8, G...

Messagede Pïérô » 07 Juil 2017, 01:48

Début d’une manifestation anti-G20 à haut risque à Hambourg
Plusieurs milliers de militants antimondialistes ont entamé jeudi soir une marche sous haute tension à Hambourg à la veille d’un sommet des dirigeants du G20 dans la ville, selon les journalistes de l’AFP sur place.
La police a estimé leur nombre à 19H00 (17H00 GMT) à environ 8.000 personnes, dont plusieurs centaines d’anarchistes vêtus de noir et cagoulés, manifestement prêts à en découdre avec les forces de l’ordre.
Cette manifestation, placée sous un slogan emblématique, «Welcome to Hell» (Bienvenue en enfer), promet d’être le plus musclé des rassemblements anti-G20 organisés en marge du sommet, qui se tiendra vendredi et samedi.
... http://www.liberation.fr/planete/2017/0 ... rg_1582112


Allemagne : plus de 10 000 manifestants anti-G20 réunis à Hambourg
Rassemblés en fin de matinée devant la mairie de Hambourg, ils réclament "une autre politique", appellent au respect de l'environnement et critiquent le président américain Donald Trump.
Au moins une dizaine de milliers de personnes, selon la police et les organisateurs, se sont rassemblées dans le calme, dimanche 2 juillet, à Hambourg (l'Allemagne) pour protester contre le sommet du G20, prévu vendredi et samedi 8 juillet.
... http://www.francetvinfo.fr/monde/g20/al ... 65593.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 15:51

G20 à Hambourg : ville transformée en forteresse, campement interdit, manifestants pistés
Les vendredi 7 et samedi 8 juillet, les chefs d’État des 20 pays les plus puissants se réunissent à Hambourg, dans le nord de l’Allemagne. Parmi eux, Vladimir Poutine, Donald Trump, les présidents ultra-conservateurs turc – Recep Tayyip Erdogan – et brésilien – Michel Temer – ainsi que la monarchie saoudienne. Au menu de ce G20, les chefs d’État évoqueront l’accord sur le climat, dont les Etats-Unis de Trump se retire et que la Russie n’a pas signé, discuteront économie, système financier mondial et commerce.
Pour l’occasion, la police allemande a transformé la ville en véritable forteresse. Centre bouclé, personnes sans-domicile priées de vider les lieux, campement de protestation interdit… Pour accueillir ce G20, la deuxième plus grande ville d’Allemagne connaît un déploiement policier exceptionnel, assure le quotidien de gauche La Taz. Avec la plus zone d’interdiction de manifester (sur 30 km2) la plus étendue qu’une grande ville allemande n’ait jamais connue. 20 000 policiers sont chargés de la sécurité du sommet. Les contre-manifestants ont été interdits de camper dans la ville
... https://www.bastamag.net/G20-a-Hambourg ... nifestants

Hambourg réserve l’enfer au G20
Le 7 et 8 juillet prochain se tiendra le sommet du G20 (dix-neuf pays les plus puissants économiquement et politiquement ainsi que l’Union Européenne) dans la ville portuaire de Hambourg située au nord de l’Allemagne.
Ce sommet sera l’occasion pour les états bourgeois et impérialistes, de sauvegarder l’ordre capitaliste responsable des guerres, de la misère et de l’exil de dizaine de millions de personne à travers le monde. Les objectifs essentiels du G20 2017 seront la répartition des sphères d’influence, des intérêts géopolitiques et la coordination de l’exploitation à l’échelle mondiale.
Le sommet se tiendra au Centre des Congrès, au cœur même de la ville d’Hambourg, à 1km du quartier populaire et rebelle de Sankt Pauli classé par la police comme « zone à risque » pendant le sommet. Ce qui est perçu comme une provocation pour ses habitant-e-s, qui n’ont pas l’habitude de courber l’échine devant les fachos et les patrons, pourrait bien se révéler une opportunité de porter une estocade à la machine capitaliste.
Le 28 avril dernier, 3500 supporters-trices du mythique club de Sankt Pauli ont d’ailleurs manifesté-e-s dans les rues d’Hambourg avec comme message « Smash G20. Bienvenue dans l’enfer de Sankt Pauli ».
Hambourg, véritable bastion de la gauche radicale allemande compte bien se mobiliser contre ce sommet des riches et des puissants. Les habitant-e-s seront rejoint par des centaines de milliers de manifestant-e-s venu-e-s de toute l’Allemagne, d’Europe et du monde entier. On attend entre 100 et 150.000 personnes contre le G20.
... http://alternativelibertaire.org/?Hambo ... fer-au-G20

Deuxième journée de violences à Hambourg en marge du G20
Melania Trump bloquée dans sa résidence, délégations en retard, pneus crevés… À Hambourg, les affrontements entre policiers et manifestants anti-G20 ont perturbé, vendredi, le programme des dirigeants les plus puissants du monde.
... http://www.france24.com/fr/20170707-g20 ... mp-poutine

NoG20 : Plus de 100 policiers blessés à Hambourg
Des affrontements ont éclaté la nuit de jeudi à vendredi et ce vendredi matin à Hambourg, lors du contre-sommet du G20. Le dispositif policier a été mis à mal et la police locale demandé des renforts des autres forces de police. Pourtant, quelque vingt mille policiers venus de toute l’Allemagne avaient déjà été déployés dans la grande cité portuaire à l’occasion du sommet. Le bilan des affrontements de la nuit de jeudi à vendredi est de cent onze blessés parmi les forces de l’ordre. Vingt-neuf personnes ont été interpellées et quinze placées en garde à vue.
Les manifestations ont repris vers 7h du matin, avec pour objectif de perturber l’ouverture officielle du sommet des plus grands pays industrialisés et émergents en bloquant l’arrivée des délégations. L’épouse du président américain, Melania Trump, était bloquée dans sa résidence en raison des nombreuses manifestations. Des manifestants ont incendié aux cocktails Molotov plusieurs patrouilleuses dans le quartier d’Altona, à proximité d’un commissariat. Un tribunal local a également été attaqué.
https://secoursrouge.org/NoG20-Plus-de- ... a-Hambourg
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede Pïérô » 09 Juil 2017, 01:04

G20 : à Hambourg, la police a été battue

Malgré un déploiement spectaculaire, la police allemande a été mise en échec par les manifestants anti-G20 mobilisés à Hambourg.

Le soir du 7 juillet 2017, pour la deuxième fois d’affilée, environ 20 000 policiers armés des meilleurs technologies de maintien de l’ordre ont complètement perdu le contrôle du centre-ville d’Hambourg. La nuit précédente avait déjà été difficile pour eux, avec des affrontements et des attaques décentralisées se poursuivant après l’aube ; ce 7 juillet, ils ont été obligés de se retirer complètement du quartier de Schanze pendant plusieurs heures, alors que des barricades brûlaient à plusieurs carrefours et que des milliers de personnes de tous horizons fêtaient joyeusement l’existence d’une zone sans police. Le maire, qui a invité le G20 à Hambourg, demande maintenant la fin des violences qu’il a démarrées.

Cela montre que, même avec les technologies dernier cri, on ne peut contrôler une population qui refuse de se laisser dominer. C’est une bonne nouvelle pour les partisans de la liberté du monde entier.

... https://larotative.info/g20-a-hambourg- ... -2327.html


Bon, c'est plutôt une bonne nouvelle, après je pense qu'il faut savoir prendre du recul par rapport à ce genre d'envolée insurectionnaliste qui ne pense que par ce type d'affrontement bien éphémère.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 10 Juil 2017, 10:52

Le G20 à Hambourg : une foule pacifique défile contre le sommet

Les violences qui ont émaillé les manifestations anti-G20 depuis le début de la semaine n'ont pas dissuadé des milliers de personnes de descendre dans la rue samedi 8 juillet, pour participer au dernier grand rassemblement contre ce sommet international.

"Hambourg en proie à la violence". "Hambourg devenue un champ de bataille". "De violentes manifestations perturbent le sommet du G20". Les titres de la presse de ces derniers jours donnent l'image d'une ville en proie au chaos depuis le début des manifestations anti-G20. Si de violentes altercations ont bien eu lieu quasi quotidiennement entre les forces de police et les Black Blocs, ce portrait sensationnel est assez partial et plutôt incomplet. En effet, une grande majorité de militants préfèrent défiler pacifiquement pour protester contre le sommet et sont donc massivement descendus dans la rue samedi 8 juillet pour la plus grande et la dernière manifestation de la semaine. Le cortège a réuni 75 000 selon les organisateurs, 20 000 personnes selon la police.

Des centaines de drapeaux de collectifs, de syndicats et d'associations planaient au dessus d'une foule très dense

... https://www.radioparleur.net/single-pos ... -le-sommet
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 13:31

Jours et nuits de chaos à Hambourg (G20 - juillet 2017)

Récit par un anarchiste "français" de ces quelques jours de mobilisation, de manifs, d’actions et d’émeutes.

Les 7 et 8 juillet 2017 se tenait le douzième sommet du G20, à Hambourg. Il a réuni toute une ribambelle de chefs d’État, dont ceux des États les plus puissants du monde, et des représantants d’institutions internationales telles que l’ONU, l’OMC, le FMI, la Banque mondiale, l’OMS, etc. [1]

Plusieurs mois auparavant, une mobilisation internationale était menée par différents groupes, collectifs et organisations, de différentes tendances, anarchistes, autonomes et "de gauche", avec l’objectif de contester la tenue du sommet de G20, pour ce qu’il est et ce qu’il représente, mais aussi parce qu’il allait se tenir tout près de quartiers populaires et contestataires de Hambourg (Sternschanze, St-Pauli et Altona), ce qui était vécu comme une provocation par une grande partie de la population locale.

Conscient de ce potentiel de colère sociale, le pouvoir allemand avait prévu les choses en grand, de manière à immobiliser la ville et à faire taire toute forme de contestation conséquente : seraient présents sur Hambourg plus de 20 000 policiers de diverses sections (principalement des flics anti-émeute allemands, mais aussi autrichiens), équipés de canons à eau, véhicules blindés, hélicoptères, drones, caméras et armes diverses (matraques, gazeuses au poivre et flingues).

Dès les premiers jours de la semaine du sommet (celui-ci débutant le vendredi 7), les flics anti-émeute avaient envahi la ville et circulaient de partout, se croisant bien souvent en mode défilé de fourgons. Les hélicos ont tourné dans le ciel sans discontinuer, jour et nuit, jusqu’à six hélicos en même temps.

Mais malgré l’occupation policière oppressante qui s’apparentait à une sorte d’état de siège, on peut dire que la mobilisation anti-G20 a réussi à se faire entendre...

... http://paris-luttes.info/jours-et-nuits ... bourg-8487
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 29 Juil 2017, 14:34

NoG20 : 35 personnes toujours détenues dont 13 Allemands et 22 internationaux

Sur les 56 arrestations judiciaires effectuées durant le G20, 35 personnes sont toujours détenues dont 22 militants internationaux. Parmi ces derniers : 6 Italiens, 3 Français, 2 Néerlandais, un Espagnol, un Suisse, un Hongrois, un Serbe, un Sénégalais, un Roumain, un Autrichien, un Polonais et un Tchèque. Les internationaux sont gardés en détention parce que l’état allemand prétend un "risque de fuite".

https://secoursrouge.org/NoG20-35-perso ... rnationaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 31 Aoû 2017, 13:43

NoG20 : Deux ans et sept mois de prison pour un manifestant néerlandais

Un Néerlandais de 21 ans était lundi le premier manifestant à être jugé à Hambourg après les affrontements de juillet contre le sommet du G20. Il a été condamné à deux ans et sept mois d’emprisonnement. Le jeune Amstelodamois a été reconnu coupable de « violences graves contre des représentants de la force publique » et de « rébellion » lors de son interpellation le 6 juillet (la veille de l’inauguration officielle du G20). Plus spécifiquement, il est condamné pour avoir jeté deux bouteilles de bière sur des policiers et résisté lors de son interpellation, en se mettant en position fœtale. La représentante du parquet avait réclamé une peine d’un an et neuf mois de prison. L’avocat de la défense, lui, avait plaidé la relaxe.

https://secoursrouge.org/NoG20-Deux-ans ... eerlandais
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 02 Sep 2017, 14:39

NoG20 : Deuxième condamnation et action solidaire

Ce mardi 29 août, Stanislaw, un Polonais de 24 ans a été condamné par le tribunal pénal de Hambourg à six mois de prison avec sursis. Le 8 juillet, lors d’une fouille aux abords d’une manifestation, les policiers trouvent dans son sac à dos sept pétards, une bombe lacrymogène, des lunettes de plongée, une corde et des vêtements noir. Le juge a expliqué sa décision en déclarant : « Il est clair pour le tribunal que l’accusé était en route pour une manifestation ». C’est le deuxième procès d’un manifestant NoG20 (voir ici) ; une trentaine de personnes est toujours incarcérée en attente de procès.

La nuit du 28 au 29 août, l’ambassade d’Allemagne à Berne a été attaquée à la peinture "en solidarité avec toutes les personnes blessées, prisonnières, condamnées et rebelles des manifs contre le sommet du G20 à Hambourg, ainsi qu’avec celles et ceux qui s’opposent à la criminalisation et à l’interdiction de la plateforme Linksunten.indymedia".

https://secoursrouge.org/NoG20-Deuxieme-condamnation
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 17:16

Lettre d’alessandro, emprisonné depuis le 7 juillet suite aux manifestations du G20
Traduction (tardive) d’une lettre d’un prisonnier du G20 actuellement détenu à Billwerder, à Hambourg en Allemagne.
... https://paris-luttes.info/lettre-d-ales ... -2017-8624


Le G20 à Hambourg – revue des événements et appel à la solidarité
Retour sur les événements du G20 de juillet 2017 à Hambourg, et sur la violente répression policière et judiciaire qui les a accompagnés.
... https://manif-est.info/Le-G20-a-Hambour ... e-302.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 14:42

Hambourg : Manifestation devant la prison pour les prisonniers du G20 ce 1er octobre

Ce 1er octobre, manifestation devant la prison de Billwerder (JVA) en solidarité avec les militants toujours emprisonnés suite au sommet du G20 à Hambourg. Des activités auront lieu devant la prison avec discours et messages ainsi qu’un soundsystem qui diffusera des morceaux demandés par les prisonniers. Les organisateurs demandent aux proches des prisonniers de leur transmettre leurs morceaux préférés si ceux-ci sont connus. Le rassemblement aura lieu de 14h à 17h, station de métro Billwerder-Moorfleet (S-Bahn). Un rassemblement plus large aura également lieu du 3 au 5 novembre à Hambourg.

https://secoursrouge.org/Hambourg-Manif ... G20-ce-1er
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 02 Oct 2017, 09:11

Italie : Affrontements pour le G7 à Turin

Plusieurs milliers de manifestants ont protesté contre les négociations des ministres du Travail des pays-membres du G7 à Turin, samedi. Ils sont rassemblés à proximité du palais royal de Venaria, où se déroulait la rencontre, et ont tenté de percer le cordon des forces de police. Il y a eu des blessés dans les affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre. Pétards et fusées de détresse ont été opposé aux gaz lacrymogènes et aux canons à eau. Huit personnes ont été interpellées lors des manifestations. Les protestations avaient démarré jeudi.

https://secoursrouge.org/Italie-Affront ... G7-a-Turin
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 19:32

Allemagne : 2000 enquêtes contre des manifestants NoG20

Mercredi passé, plus de 100 policiers ont effectué des perquisitions dans 14 appartements et un magasin à Hambourg et dans le Land du Schleswig-Holstein. Les policiers ont confisqué 7 iPhones lors des raids, qu’ils policiers affirment avoir été volés lors du pillage d’un magasin de téléphonie mobile lors des manifestations du NoG20 à Hambourg le 7 juillet. Les policiers enquêtent sur 2000 manifestants, mais s’attendent à ce que ce nombre atteigne 3000. Les 180 policiers de l’équipe d’enquête spéciale "Black Bloc" enquêtent sur le matériel vidéo des compagnies de transport public et utilisent un logiciel de reconnaissance faciale pour identifier les personnes. Le procureur de l’Etat a déclaré que 319 manifestants faisant l’objet d’enquête avaient déjà été identifiées. Un des prisonniers, Orazio ayant récemment été libéré, 22 personnes restent en détention provisoire.

Déclaration de solidarité du Secours Rouge International avec les inculpés du NoG20
https://secoursrouge.org/IMG/pdf/sri_g20.pdf

https://secoursrouge.org/Allemagne-2000 ... ants-NoG20
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 13:36

Allemagne : Ricardo, prisonnier du G20, a été libéré

Le militant anarchiste italien Ricardo, arrêté et emprisonné depuis le 7 juillet derniers suite aux émeutes contre le G20 à Hambourg, a été relâché ce 5 octobre, suite à une décision de justice le condamnant à 1 an et 9 mois de prison mais avec suspension du prononcé.

https://secoursrouge.org/Allemagne-Rica ... ete-libere
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 12 Nov 2017, 21:25

Récit de l’audience du 3 novembre du compagnon parisien incarcéré à Hambourg

Voici un compte-rendu de la dernière audience du compagnon parisien qui a eu lieu le 3 novembre dernier. Accusé de violence aggravée contre personne dépositaire de l’autorité publique pendant la contestation du G20, il était incarcéré depuis le 7 juillet à la prison de Billwerder à Hambourg.

Dès le petit matin nous avions su qu’à la prison, ils n’étaient pas du tout au courant qu’il devait avoir une audience ce jour et que donc ce n’était absolument pas prévu qu’il soit extrait. En effet, les avocats n’avaient pas non plus reçu de convoc’ et que tous, nous savions que c’était bien ce jour puisque cela avait été décidé lors de la précédente audience, mais depuis rien d’officiel n’était venu appuyer cette date. Cela avait déjà mal commencé pour la juge, puisque sa crédibilité avait déjà été ébranlée, notamment à la précédente audience où sa « partialité » avait été mise en cause, argument soulevé par les avocats essayant ainsi de faire glisser l’affaire sur un terrain politique, où il s’agissait de démontrer que la juge, avant même le début des débats, était déjà acquise au parquet. Non pas que nous pensions qu’il puisse exister de bons juges, mais disons qu’avec des erreurs techniques de ce genre, de débutant dépassé pourrait-on dire, cela n’a pas contribué à arranger son cas quant à sa capacité à mener le jugement de cette affaire très médiatisée.

La juge a donc reporté l’audience à deux heures plus tard, le temps d’envoyer une convoc’ à la prison pour que la personne soit extraite. Dans la mesure où les autres prévenus de la prison qui avaient des audiences, avaient déjà tous été amenés tôt le matin dans le convoi ordinaire, le compagnon a été transporté en taxi avec les mains et les pieds menottés durant tout le trajet de la prison jusqu’au tribunal. Entre-temps, là-bas, de nombreuses personnes solidaires étaient arrivées, avec le même genre de composition que lors de la première audience, de Paris et de Hambourg, des ami-e-s et camarades, de sa connaissance ou non.

Vers 11h, l’audience s’est finalement ouverte sur le témoignage du policier chargé de l’analyse des vidéos. On apprend quasi instantanément que contrairement à ce qui avait été annoncé la dernière fois dans le but évident de semer la confusion, il n’y a aucune vidéo du fait reproché. Ils ont laissé planer le doute sur le fait qu’il pourrait s’agir d’une erreur dans les recherches de visionnage. Mais quoi qu’il en soit le policier admet avoir trouvé des vidéos où l’on verrait la personne avant et aussi après le fait contesté, mais aucune trace de l’acte en lui-même. Ce qui revient à dire que l’accusation repose donc uniquement sur la parole de deux policiers, sans aucune autre preuve tangible à l’appui. La non-existence de cette vidéo était à vrai dire assez prévisible, sinon rien n’explique le fait qu’ils ne l’aient pas versée au dossier directement pendant l’instruction qui était pourtant restée ouverte pendant deux mois. Malgré cela, le premier report avait été motivé notamment dans le but de trouver d’autres preuves, par exemple une vidéo, qui corroborent cette version des faits. Donc nous voici à la case départ avec un dossier qui n’a pas évolué et avec pourtant un mois de détention en plus dans les pattes.

Un dossier vide qui motive donc la demande d’un nouveau report d’audience. Les avocats font alors une demande de mise en liberté, qui a lieu par contre à huis-clos, avec comme principal argument la question du stress de la détention avec ces reports à répétition, argument qui semble avoir un certain poids dans le droit allemand. La juge, clairement mise dans la difficulté par la stratégie combative mise en place par les avocats et l’accusé, où il s’agit de la pousser sans cesse dans ses retranchements, laissant apparaître ainsi l’absurdité de la justice, sa part de hasard mais aussi sa part de bluff, accepte la libération contre une caution de dix mille euros (!!!), mais finalement on a presque l’impression qu’elle se libère elle-même de cette patate chaude dont elle ne sait absolument que faire !

En effet, le choix avait été fait dès cet été, lors des premières demandes de mise en liberté, de mettre sur ces affaires de l’anti-G20 de jeunes juges sans doute plus malléables ou en tout cas qui ne prendraient pas la responsabilité d’aller à l’encontre du parquet de peur de voir leur carrière s’arrêter sur le champ, comme pour compenser le vide des dossiers, aller rapidement à condamnation et ainsi rétablir l’honneur de l’Etat allemand souillé par des journées et des nuits de luttes. Mais ce choix a une contrepartie : nous avons affaire à des juges peu expérimentés qui commettent des erreurs techniques impardonnables et qui de toute évidence ont une certaine difficulté à garder la tête froide devant l’ampleur politique et médiatique. La balle est donc dans notre camp, à nous de maintenir le calme, d’être patients et déterminés pour faire en sorte que ce ne soit pas à quelques-uns de payer au prix fort de la répression de cette révolte qui a rassemblé des milliers et des milliers de personnes.

En ce qui concerne la caution, l’argent a été rassemblé dans l’heure par les différentes caisses de solidarité. C’est clair que pour qui est habitué à d’autres modalités, comme en France où la liberté sous caution n’est pratiquement jamais utilisée, cette somme apparaît d’autant plus délirante. Il faut aussi replacer les choses dans leur contexte, c’est une pratique courante en Allemagne, même s’il faut bien admettre qu’il s’agit d’un montant exorbitant, ils ont effectivement bien conscience qu’ainsi, ils pompent dans toutes les caisses de solidarité, une sorte de coup bas, de revanche mesquine, d’une manière ou d’une autre ils veulent nous faire payer ! Mais depuis plusieurs mois en Allemagne et dans toute l’Europe se tiennent d’innombrables initiatives de solidarité pour les prisonniers du G20 et l’argent disponible, récolté un peu partout montre bien l’ampleur de la solidarité comme une manière de continuer mais par d’autres moyens ce qui avait été initié durant ces journées de juillet.

Le procès continuera donc plus tard, a priori dans plusieurs mois, mais on ignore pour le moment la date. Il reste à ce jour quatorze personnes incarcérées entre prévenus et condamnés, entre Allemands et non-Allemands, et des centaines de personnes sous contrôle judiciaire qui passeront en procès dans les mois qui viennent. Le 7 novembre se tenaient deux audiences contre un Italien et un Russe, bien que les procédures soient différentes étant tous deux mineurs selon la législation allemande, elles se basent davantage sur le « profil » que sur les faits et on l’a vu, en général, au niveau des faits il n’y a pas grand chose dans les dossiers ! Ils ont eux aussi fait le choix d’une stratégie combative, poussant et acculant juges et policiers témoins dans leurs contradictions. Les procès se poursuivront encore la semaine prochaine, nous leur envoyons toute notre force, en espérant que cette première libération avec cette stratégie puisse ouvrir la voie.

On reste déter’ !!!

Solidarité avec les prisonniers du G20 !

Liberté pour tou-te-s !

Le compte-rendu de la première audience https://paris-luttes.info/un-bref-compt ... es-du-8838
L’appel à la seconde audience https://paris-luttes.info/le-3-novembre ... es-du-8914


https://nantes.indymedia.org/articles/39123
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: G20, G8, G...

Messagede bipbip » 23 Nov 2017, 19:20

Déclaration de Fabio, prisonnier du G20 à Hambourg, le 7 novembre 2017.

Voici la traduction de la déclaration faite par Fabio devant le tribunal pour mineurs. Il est emprisonné depuis le 8 juillet, arrêté pendant la contestation du G20 à Hambourg. Les prochaines audiences de son procès seront le 27 novembre et le 7 décembre.

« Madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineurs.

Vous, aujourd’hui, vous êtes appelés à juger un homme. Vous l’avez appelé un « criminel agressif » et « irrespectueux de la dignité humaine ». Personnellement je ne prête aucune attention aux appellations que vous m’attribuez. Moi, je suis seulement un garçon de bonne volonté.

Avant tout je voudrais dire que probablement ces messieurs les politiciens, ces messieurs les commissaires de police et ces messieurs les magistrats pensent qu’en incarcérant et arrêtant quelques jeunes cela puisse arrêter la contestation dans les rues. Probablement ces messieurs pensent que les prisons suffisent à éteindre les voix rebelles qui s’élèvent de partout. Probablement ces messieurs pensent que la répression arrêtera notre soif de liberté, notre volonté de construire un monde meilleur.

Et bien ces messieurs se trompent. Et c’est l’Histoire qui leur donne tort.

Parce qu’un nombre incalculable de garçons et de filles sont passés, comme moi, devant un tribunal comme celui-ci.

En effet aujourd’hui c’est à Hambourg, hier à Gênes et encore avant à Seattle.

Vous, vous essayez d’empêcher la propagation des voix de la révolte qui s’élèvent partout par n’importe quel moyen « légal », par n’importe quel moyen « procédurier ».

Quoiqu’il arrive, peu importe la décision qui sera prise par ce tribunal, elle n’aura aucune influence sur notre protestation. Il y aura encore tout autant de garçons et de filles qui, portés par les mêmes idéaux descendront dans les rues d’Europe. Se préoccupant guère de ces prisons que dans un essoufflement, vous vous efforcez de remplir de prisonniers politiques.

Mais venons-en donc à l’essentiel, madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineur.

Venons-en donc à l’essentiel.

Comme vous pouvez l’imaginer, je veux user de mon droit de ne pas faire de déclarations en rapport avec le fait spécifique pour lequel vous me poursuivez. Toutefois je voudrais porter l’attention sur les motivations qui poussent un jeune ouvrier d’une petite ville reculée des Pré-alpes orientales à venir à Hambourg.

Pour manifester son propre désaccord avec le sommet du G20.

G20. Rien que le nom a déjà en soi, quelque chose de pervers.

Vingt hommes et femmes représentants des vingt pays les plus riches et les plus industrialisés du globe, s’asseyent autour d’une table. Ils s’asseyent tous ensemble pour décider de notre futur. Oui, j’ai bien dit ceci : le notre. Le mien, ainsi que celui de toutes les personnes assises aujourd’hui dans cette salle, tout comme celui des sept milliards de personnes qui habitent cette belle planète Terre.

Vingt hommes décident de notre vie et de notre mort.

Évidemment, la population n’est pas invitée à ce joli banquet. Nous, nous ne sommes que le stupide troupeau des puissants de la Terre. Spectateurs totalement soumis de ce théâtre où une poignée de personnes tiennent entre leurs mains l’humanité toute entière.

Moi, madame la juge, j’ai beaucoup pensé avant de venir à Hambourg.

J’ai pensé à monsieur Trump et à ses États-Unis d’Amérique qui sous le drapeau de la démocratie et de la liberté s’érigent comme les gendarmes du monde entier. J’ai pensé aux nombreux conflits déclenchés par le géant américain aux quatre coins de la planète. Du Moyen-Orient à l’Afrique. Tout ceci pour s’accaparer du contrôle de telle ou telle ressource énergétique. Peu importe si ceux qui meurent, ce sont toujours les mêmes : civils, femmes et enfants.

J’ai pensé aussi à monsieur Poutine. Nouveau tsar de Russie, qui dans son pays viole systématiquement les droits de l’Homme et se moque de toute opposition.

J’ai pensé aux Saoudiens et à leurs régimes fondés sur la terreur avec qui nous, les occidentaux nous faisons des affaires en or.

J’ai pensé à Erdogan qui torture, tue et emprisonne ses opposants.

J’ai pensé aussi à mon pays, où à coup de lois-décret chaque gouvernement supprime sans trêve les droits des étudiants et des travailleurs.

En bref, les voici les protagonistes du somptueux banquet qui s’est tenu à Hambourg en juillet dernier. Les plus grands va-t’en-guerre et assassins que le monde contemporain connaisse.

Avant de venir à Hambourg j’ai pensé aussi à l’inégalité qui frappe, aujourd’hui, de plein fouet notre planète. Cela me semble presque évident de répéter qu’en effet 1% de la population la plus riche du monde possède la même richesse que les 99% le plus pauvre. Cela me semble presque évident de répéter que les quatre-vingt cinq hommes les plus riches du monde possèdent la même richesse que 50% de la population la plus pauvre. Quatre-vingt cinq hommes contre trois milliards et demi. Ces quelques chiffres suffisent à donner une idée.

Ensuite, madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineurs, avant de venir à Hambourg j’ai pensé à ma terre : à Feltre. Le lieu où je suis né, où j’ai grandi et où je veux vivre. La citadelle médiévale qui est sertie comme une gemme dans les Pré-alpes orientales. J’ai pensé aux montagnes qui, au crépuscule, se teignent de rose. Aux magnifiques paysages que j’ai la chance de voir depuis ma fenêtre. A la beauté qui traverse ce lieu.

Puis, j’ai pensé aux fleuves de ma belle vallée, violés par les entrepreneurs qui veulent les concessions pour y construire des centrales électriques, sans se préoccuper des dommages pour la population et pour l’écosystème.

J’ai pensé aux montagnes, frappées par le tourisme de masse ou devenues lieu d’entraînements militaires.

J’ai pensé à ce magnifique endroit où je vis, est en passe d’être bradé à des hommes d’affaires sans scrupules, exactement comme d’autres vallées à chaque coin de la planète, où la beauté est détruite au nom du progrès.

Dans la lignée de toutes ces pensées, j’ai donc décidé de venir manifester à Hambourg. Pour moi, venir ici était un devoir avant d’être un droit.

J’ai trouvé cela juste de m’opposer à ces politiques scélérates qui sont en train de pousser le monde vers le gouffre.

J’ai trouvé cela juste de me battre pour que quelque chose soit au moins un peu plus humain, digne et équitable.

J’ai trouvé cela juste d’aller dans la rue pour répéter que la population n’est pas un troupeau et qu’elle doit être consultée dans les choix.

Le choix de venir à Hambourg a été celui d’une prise de parti. Le choix d’être du côté de ceux qui demandent des droits et contre ceux qui veulent leurs en enlever. Le choix d’être du côté de tous les oppressés du monde et contre les oppresseurs. Le choix de combattre les puissants, grands et petits, qui utilisent le monde comme si c’était leur jouet et qui ne se soucient pas du fait que c’est toujours la population qui en fait les frais.

J’ai fait mon choix et je n’ai pas peur s’il doit y avoir un prix à payer injustement.

Néanmoins il y a autre chose que je voudrais vous dire, que vous me croyiez ou non : je n’aime pas la violence. Mais j’ai des idéaux et pour ceux-ci j’ai décidé de me battre.

Je n’ai pas fini.

Dans une époque historique où partout dans le monde s’érigent de nouvelles frontières, se déroule du nouveau fil barbelé, se dressent de nouveaux murs des Alpes à la Méditerranée, je trouve cela merveilleux que des milliers de jeunes, de chaque coin de l’Europe, soient disposés à descendre ensemble dans les rues d’une seule et même ville pour leur propre futur. Contre chaque frontière. Avec comme seule intention commune, le fait de rendre le monde meilleur par rapport à comment nous l’avons trouvé.

Parce que madame la juge, messieurs les jurés, madame le procureur, monsieur l’assistant du tribunal pour mineurs, parce que nous ne sommes pas le troupeau de ces vingt seigneurs. Nous sommes des femmes et des hommes qui voulons avoir le droit de disposer de notre propre vie.

Et pour cela nous combattons et nous combattrons. »

Fabio, tribunal pénal de Altona à Hambourg, le 7 novembre 2017.


https://paris-luttes.info/declaration-d ... er-de-9096
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité