Arabie saoudite

Arabie saoudite

Messagede ivo » 29 Oct 2012, 10:44

La Mecque : pas de manifestation anti-Assad
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... -assad.php
Le régime saoudien défend la rébellion mais ne veut pas de désordre pendant le pèlerinage.

La police a dispersé dimanche des centaines d'opposants syriens à Bachar el-Assad, qui manifestaient pendant le pèlerinage annuel des musulmans à La Mecque. Deux véhicules de police les ont invités à quitter les lieux à l'aide de haut-parleurs. Brandissant des drapeaux de la rébellion, les militants avaient marché en direction du pont des Djamarat, à Mina, une ville située à l'est de La Mecque, où plus de 3 millions de fidèles ont afflué pour le Hajj, un des cinq piliers de l'islam, qui se termine mardi.

Leur neutralisation s'est faite sans violence, mais elle vient rappeler que si le royaume défend les révolutionnaires syriens, en les finançant et en leur permettant d'acquérir des armes, le Hajj ne peut en aucun cas se transformer en revendication politique. «Le pouvoir saoudien déteste par-dessus tout le désordre», rappelle un diplomate occidental. C'est au nom de cette prudence que le roi Abdallah, 89 ans, a mis du temps à lâcher el-Assad. Au début de la révolte, poursuit le diplomate, «le monarque lui a téléphoné à plusieurs reprises pour lui demander de faire comme Mohammed VI au Maroc: lâcher un peu de lest, pour créer un processus de changement. Mais, six mois plus tard, avec le début de la répression armée, le roi a non seulement eu l'impression que Bachar ne l'écoutait pas, mais qu'il agissait en fait sur les conseils des Iraniens, ce qui est évidemment le pas de trop pour des Saoudiens» obsédés par la double me nace iranienne (nucléaire et l'entrisme chiite dans les sociétés arabes).

Dès lors, Riyad fit une croix sur le raïs syrien. D'autant que les autorités devaient désormais compter avec une opinion pu blique chauffée à blanc par les images des victimes de la répression - sunnites comme elle - diffusées en boucle par les chaînes satellitaires al-Jazeera ou al-Arabiya. «Dans les majliss, on ne parlait que de ça, se rappelle le diplomate. Or le régime est très attentif à ce qui se dit dans ces rassemblements en soirée où l'on parle de tout et de rien

La stabilité avant tout

Pas question pourtant d'autoriser à l'époque des manifestations pro-opposition syrienne dans un pays qui n'a ni Parlement, ni partis politiques, où le roi et sa Cour restent fondamentalement sceptiques sur l'issue des «printemps arabes». «Pour nous, cela ne veut pas dire grand-chose, lança à un visiteur français le prince Saoud al-Fayçal, chef de la diplomatie saoudienne. Nous ne savons pas si, au final, ce sera un automne ou un hiver. Ce que nous savons, c'est que des pays frères affrontent des mouvements sociaux et qu'ils vont devoir trouver une nouvelle stabilité. En tant que pays qui abrite les lieux saints, l'Arabie a un devoir religieux de les aider. Or, compte tenu de la crise qui af fecte l'Europe et l'Occident, c'est nous qui pourrons les aider financièrement.» En priant qu'aucun débordement n'affecte, d'ici là, l'Arabie
.
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -

!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!
ivo
 
Messages: 2800
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: arabie saoudite

Messagede altersocial » 23 Déc 2012, 10:00

Arabie saoudite: six ouvriers tués par un incendie dans une usine

RYAD - Six ouvriers ont péri dans un incendie qui s'est déclaré samedi matin dans une usine de Jubaïl, dans l'est de l'Arabie saoudite, a indiqué un responsable des zones industrielles saoudiennes, cité par l'agence officielle Spa.

Abdel Rahmane Abdel Kader, porte-parole des zones industrielles de Jubaïl et Yanbu, avait déclaré dans un premier temps que l'incendie avait fait cinq morts et de nombreux blessés.

Il a expliqué que le feu s'était déclaré lors d'une opération de maintenance dans une usine de traitement de déchets industriels de la zone industrielle de Jubaïl.

Le responsable a ajouté que les sapeurs-pompiers de la défense civile avaient réussi à maîtriser l'incendie, en se faisant aider par des équipes spécialisées d'autres usines.

(AFP / 22 décembre 2012 12h09)
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: arabie saoudite

Messagede ivo » 07 Mar 2013, 08:49

L'encombrant dossier des prisonniers politiques
http://www.courrierinternational.com/br ... politiques
"Cent personnes – dont douze femmes – relâchées sous caution", titre le quotidien saoudien, le seul qui ose évoquer en première page cette question gênante pour les autorités. La semaine dernière, 176 personnes ont été arrêtées à Buraydah, fief du conservatisme religieux anciennement acquis au régime. Elles réclamaient la libération de leurs proches emprisonnés. Les manifestations pour la libération des prisonniers politiques se poursuivent depuis des mois. De l'aveu même des autorités, il y aurait au moins 5 000 personnes détenues, souvent sans procès, "pour des raisons de sécurité".
"Le fascisme n’est jamais accidentel ou spontané : il est la réponse du capitalisme à la crise."
- Larry Portis - Qu'est-ce que le fascisme ? -

!!!! AUX GUILLOTINES CITOYENS !!!!
ivo
 
Messages: 2800
Enregistré le: 02 Nov 2011, 11:11

Re: Arabie saoudite

Messagede DjurDjura » 13 Mar 2013, 22:16

Arabie Saoudite : sept hommes exécutés malgré les appels à la clémence



mercredi 13 mars 2013, par La Rédaction



L’Arabie saoudite a exécuté mercredi en public sept jeunes hommes condamnés à mort pour attaque à main armée, ignorant les appels pressants de défenseurs des droits de l’Homme à les épargner.
"Les sept hommes, reconnus coupables de plusieurs attaques à main armée, ont été exécutés mercredi dans la ville d’Abha", dans le sud du pays, et cela afin "qu’ils servent d’exemple", a annoncé l’agence officielle SPA.

Selon un témoin joint au téléphone par l’AFP, ils "ont été fusillés sur une place publique de la ville en présence de Saoudiens et d’étrangers".
Ces sept personnes avaient été condamnées à mort en 2009 pour vol à main armée et braquage de boutiques de bijoux en 2005.
Des organisations de défense des droits de l’Homme s’étaient mobilisées en leur faveur, appelant les autorités à surseoir à leur exécution, estimant que leur procès avait été entaché d’irrégularités et qu’ils avaient été torturés.
"L’exécution des sept hommes serait un acte de pure brutalité", avait affirmé Amnesty International dans un communiqué publié peu avant l’exécution.

Ils "auraient été torturés pour les forcer à avouer", avait affirmé l’ONG basée à Londres, soulignant par ailleurs que deux des condamnés auraient été mineurs au moment des faits.
"Il serait choquant que les autorités saoudiennes mènent ces exécutions", avait également indiqué Human Rights Watch (HRW), estimant qu’il est "grand temps que les Saoudiens arrêtent d’exécuter des gens ayant commis des crimes en étant mineurs".
"Les sept jeunes gens avaient entre 16 et 20 ans lorsqu’ils ont été arrêtés", selon l’organisation basée aux Etats-Unis.

Selon le site d’informations sabq.org, ils avaient entre 20 et 24 ans au moment de leur exécution.
Des experts des droits de l’Homme à l’ONU avaient également demandé mardi à Ryad de surseoir à leur exécution imminente, faisant valoir que leur procès avait enfreint les normes internationales de la justice.
La France a condamné ces exécutions, le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay Vincent Floréani déclarant que "l’exécution de mineurs au moment des faits est contraire à la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, que l’Arabie saoudite a ratifiée".
Le vol à main armée, tout comme le viol, le meurtre, l’apostasie et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique de manière extrêmement stricte la charia (loi islamique).

Les condamnés à mort sont en général décapités. Mais la presse a rapporté cette semaine que le royaume comptait désormais recourir aux pelotons d’exécution, en raison d’une pénurie de bourreaux sachant manier le sabre.

Selon le quotidien Al Yaoum, "une commission regroupant des représentants des ministères de l’Intérieur, de la Justice, de la Santé a été formée pour étudier le remplacement des décapitations par les exécutions par balle".

En attendant, le ministère de l’Intérieur a informé les gouverneurs des provinces qu’ils avaient désormais la possibilité de recourir à l’exécution par balle, qui n’est "pas contraire à la charia", selon ce journal.

Depuis le début de l’année, 26 personnes ont été exécutées dans le royaume, selon un décompte de l’AFP.
En janvier, l’exécution d’une jeune domestique srilankaise, condamnée à mort pour avoir tué par étouffement un bébé après une dispute avec la mère de l’enfant, avait suscité des réactions indignées dans le monde entier.
En 2012, 76 personnes avaient été décapitées dans le royaume, selon un décompte établi par l’AFP à partir de communiqués du ministère de l’Intérieur, faisant de l’Arabie saoudite l’un des rares pays du monde à exécuter autant de condamnés à mort


Assawra
"A mes frères ! à l'Algérie entière !
Des montagnes du DjurDjura jusqu'au fin fond du désert, montrons notre courroux..."
Avatar de l’utilisateur-trice
DjurDjura
 
Messages: 572
Enregistré le: 29 Oct 2011, 19:38

Révolte ouvrière en Arabie

Messagede altersocial » 14 Nov 2013, 20:02

Les ouvriers migrants se sont révoltés en Arabie saoudite. En France comme en Arabie la bourgeoisie prend les travailleurs pour du capital jetable ... solidarité internationaliste! :!:

Affrontements entre police et travailleurs migrants en Arabie Saoudite

De violentes émeutes secouent depuis quelques jours le quartier de Manfouha, à Riyadh, la capitale de l’Arabie Saoudite.

Selon certains médias, trois Éthiopiens et un Soudanais ont été tués dans les affrontements entre des travailleurs clandestins et la police.

Selon un porte-parole de la police, relayé par l’agence de presse officiel Saudi Press Agency, « une dispute a éclaté entre un groupe de citoyens et des contrevenants à leurs permis de travail et de résidence, ce qui a causé un combat au couteau entre les deux groupes ».

Le porte-parole a ajouté que 17 personnes de différentes nationalités ont été blessées et hospitalisées à la suite de ces affrontements.

Des coups de feu ont été entendus par intermittence dans Manfouha, quartier pauvre où logent de nombreux immigrants.

Pour essayer de réduire le taux de chômage de 12,5% parmi les citoyens saoudiens, le pays incite les 9 millions d’étrangers présents sur son sol à régulariser leur situation sous peine de sanctions, telles que la prison ou l’expulsion. Les forces de police du royaume ont effectué des descentes dans des boutiques, des bureaux et des marchés pour vérifier des visas.

Depuis la fin de la dernière loi d’amnistie, des dizaines de milliers de personnes sans papiers valides ont été expulsées.

D’après d’autres sources, des troubles similaires ces derniers jours ont provoqué des arrestations dans les villes de Jeddah et de La Mecque.


Vidéos de la révolte ouvrière:









Dans le monde UNE classe en lutte.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Arabie saoudite

Messagede Lila » 30 Avr 2015, 19:35

Femme et lutte des classes
Arabie saoudite – Une Indonésienne décapitée pour avoir tué sa patronne

Sitti Zeineb, une domestique indonésienne qui était condamnée à mort pour le meurtre de sa patronne, a été décapitée au sabre mardi en Arabie saoudite (cf. le pays au « féminisme si discret »). C’est la seconde fois en moins d’une semaine, que la peine capitale est appliquée à l’encontre d’une femme de ménage employée en Arabie Saoudite. Si on ne peut évidemment pas encourager un meurtre, aucun crime ne saurait justifier cette barbarie qu’est la peine de mort.

Sitti Zeineb était une travailleuse domestique migrante maltraitée par son employeur. Elle n’aurait donc pas trouvé d’autres alternatives que d’en arriver à tuer sa patronne pour se libérer de son emprise quotidienne.

La situation de maltraitance professionnelle de Sitti Zeineb n’est malheureusement pas unique.

Beaucoup de travailleuses domestiques indonésiennes partent travailler à l’étranger. L’indonésie s’est engagée en mars dernier, à interdire l’envoi de domestiques indonésiennes d’ici 2017, suite au cas d’Erwiana, une domestique maltraitée par son employeur à Hongkong. Battue et menacée de mort, elle accomplissait des journées de travail de 20 heures, était battue à coup de poing et avec un aspirateur. On lui a aussi frappé la tête contre un mur pendant huit mois. Malgré ce calvaire, elle aura eu un peu plus de chance que Sitti Zeineb condamnée à la peine de mort pour s’être défendue.

Pour l’instant, cette question reste entière et non réglée. Erwiana et d’autres femmes descendent dans la rue pour sensibiliser la population et provoquer des changements.

« Ces femmes ne demandent pas au président Jokowi de les empêcher de travailler à l’étranger ce qui leur fera perdre leur gagne-pain. Elles veulent plutôt que l’État protègent leurs droits. » Andy Saputra, Jakarta.

En 2009, environ 4,3 millions d’indonésiennes comme Sitti Zeineb ou Erwiana, ont risqué leur vie pour aller travailler à l’étranger. Aujourd’hui, on estime que ce nombre est encore plus élevé car le système tolère les abus et la violence en n’agissant pas.

« Le système favorise une forme structurée d’abus à grande échelle qui engendre la violation des droits des travailleurs et des droits de la personne. » Anis Hidayah, migrant.

« Ils doivent arrêter de nous traiter comme des objets. Nous sommes des êtres humains. Nous méritons d’être protégées. » Erwiana Sulistyaningsih, ancienne travailleuse migrante.

L’Indonésie va cesser d’envoyer des travailleuses domestiques à l’étranger.


https://sanscompromisfeministeprogressi ... -patronne/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1754
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Arabie saoudite

Messagede bipbip » 12 Juin 2015, 11:18

Les flagellations de Raif Badawi pourraient reprendre

La Cour suprême a confirmé la peine de Raif Badawi de mille flagellations et dix ans de prison, cette décision est irrévocable et pourrait donner lieu à la reprise des flagellations. | © AI

La Cour suprême saoudienne a confirmé la condamnation de Raif Badawi à dix ans de prison et mille coups de bâton. Raif Badawi est un prisonnier d’opinion. Il risque d’être flagellé en public de manière imminente.

Les médias saoudiens ont révélé le 6 juin 2015 que la Cour suprême avait confirmé la condamnation de Raif Badawi à dix ans de prison et 1 000 coups de bâton, sentence assortie d’une interdiction de voyager pendant dix ans à l'issue de sa peine, d'une interdiction d'utiliser les médias et d'une amende d'1million de riyals saoudiens (environ 230 000 euros). Amnesty International a pu confirmer par une autre source que cette information était exacte.

Flagellations interrompues pour raisons médicales

Le tribunal pénal de Djedda avait condamné Raif Badawi le 7 mai 2014, et la cour d’appel avait confirmé sa sentence le 1er septembre. Alors que son dossier avait été transmis à la Cour suprême en décembre, sa condamnation à être flagellé chaque semaine en public devant la mosquée d’Al Jafali à Djedda a commencé à être appliquée le 9 janvier 2015, avant d’être interrompue pour raisons médicales. Il n’a pas été flagellé depuis. La décision finale de la Cour suprême est irrévocable et va sans doute donner lieu à la reprise de la flagellation.

Partout dans le monde, des militants ont organisé des manifestations massives devant les ambassades saoudiennes, dénonçant les coups de fouet infligés à Raif Badawi et demandant sa libération. Le Parlement européen et plusieurs États membres de l’Union européenne, ainsi que les gouvernements des États-Unis et du Canada, ont adressé des demandes officielles. Le haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a estimé que la flagellation constituait «pour le moins, une forme de châtiment cruel et inhumain, prohibée par le droit international relatif aux droits humains, notamment par la Convention contre la torture que l’Arabie saoudite a ratifiée».

Coupable d'avoir créé un site Internet

Raif Badawi a été déclaré coupable d’avoir enfreint les lois saoudiennes sur la cybersécurité en créant le site Internet «Libérez les libéraux saoudiens» (dont la cour a ordonné la fermeture), et d’avoir «insulté l’islam» en écrivant sur ce site Internet et sur sa page Facebook.

... http://www.amnesty.ch/fr/pays/moyen-ori ... -reprendre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Arabie saoudite

Messagede bipbip » 24 Sep 2015, 11:47

Arabie saoudite : Ali al-Nimr, 21 ans, bientôt décapité et crucifié

Ali Al-Nimr est condamné à mort pour avoir participé à des manifestations du Printemps arabe en 2012. Il pourrait être exécuté jeudi.

Une condamnation à mort qui fait particulièrement désordre. L'exécution imminente d'Ali al-Nimr en Arabie saoudite est dénoncée, ce mercredi 23 septembre, par des experts des droits de l'homme à l'ONU et sur les réseaux sociaux. Le point sur une sentence prononcée il y a un an et demi mais dont l'exécution pourrait intervenir cette semaine, alors que l'ambassadeur d'Arabie saoudite auprès de l'ONU à Genève vient d'être nommé à un poste-clé... au Conseil des droits de l'homme des Nations unies.

... http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20 ... cifie.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Arabie saoudite

Messagede Pïérô » 11 Nov 2015, 19:53

Paris, jeudi 12 novembre 2015

Rassemblement de soutien à Ali Mohammed Al- Nimr

Contre sa Peine de Mort !


Ali Mohammed Al Nimr, jeune Saoudien de 21 ans, est actuellement dans le couloir de la mort en Arabie Saoudite.

Son crime : avoir manifesté contre le gouvernement de son pays à l'âge de 17 ans, quand il était mineur donc !

Depuis 4 ans, il est embastillé.

Il est légalement menacé par les autorités féodales locales, d'être décapité à tout moment, puis son corps sera crucifié et exposé publiquement jusqu'au pourrissement de ses chairs.

Rendez-vous sur l'esplanade du Trocadéro ce jeudi 12 novembre 2015, de 18h30 à 19h30 (heure de dispersion).

MERCI à TOUS pour votre mobilisation en nous rejoignant nombreux, SVP.

Nous sommes en relation avec les parents d'Ali. Notre action, si modeste soit-elle, est entendue par les autorités françaises et saoudiennes, et parvient jusqu'à la famille du jeune Ali al-Nimr.

Les hastags suivants sont bienvenus sur les réseaux sociaux :
• #SauvezALI
• #AliMohammedAlNimr
• #FreeNimr
• #Ali_AlNimr
• #AliAlNimr
• #كلنا_علي_النمر #علي_النمر #Save_Ali_AlNim
• #انقذوا_علي_النمر) #nomoredeathpenalty

https://www.facebook.com/events/784136385030432/

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Arabie saoudite

Messagede Pïérô » 21 Nov 2015, 15:47

Arabie: le poète palestinien Ashraf Fayadh condamné à mort pour "blasphème"

Un tribunal saoudien a condamné à mort un poète et artiste plasticien palestinien mardi 17 novembre 2015 pour "blasphème", dans un de ses recueils de poèmes édité en 2008, a annoncé le Réseau arabe d'information sur les droits de l'homme, qui a condamné ce jugement sur son site Internet.

Ashraf Fayadh est accusé de "blasphème" dans son recueil de poème "التعليمات بالداخل" (Alta'limat Bildakhel), publié en 2008. Le tribunal l'avait d'abord condamné à quatre ans de prison et 800 coups de fouet , mais un autre juge à condamné à mort Fayadh, selon Reuters.

... http://www.huffpostmaghreb.com/2015/11/ ... 08504.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Arabie saoudite

Messagede Blackwater » 22 Nov 2015, 16:07

L’Arabie saoudite, un Daesh qui a réussi

Article de Kamal Daoud, démocrate algérien, paru le 20 novembre dans le New York Times :

Daesh noir, Daesh blanc. Le premier égorge, tue, lapide, coupe les mains, détruit le patrimoine de l’humanité, et déteste l’archéologie, la femme et l’étranger non musulman. Le second est mieux habillé et plus propre, mais il fait la même chose. L’Etat islamique et l’Arabie saoudite. Dans sa lutte contre le terrorisme, l’Occident mène la guerre contre l’un tout en serrant la main de l’autre. Mécanique du déni, et de son prix. On veut sauver la fameuse alliance stratégique avec l’Arabie saoudite tout en oubliant que ce royaume repose sur une autre alliance, avec un clergé religieux qui produit, rend légitime, répand, prêche et défend le wahhabisme, islamisme ultra-puritain dont se nourrit Daesh.


Le wahhabisme, radicalisme messianique né au 18ème siècle, a l’idée de restaurer un califat fantasmé autour d’un désert, un livre sacré et deux lieux saints, la Mecque et Médine. C’est un puritanisme né dans le massacre et le sang, qui se traduit aujourd’hui par un lien surréaliste à la femme, une interdiction pour les non-musulmans d’entrer dans le territoire sacré, une loi religieuse rigoriste, et puis aussi un rapport maladif à l’image et à la représentation et donc l’art, ainsi que le corps, la nudité et la liberté. L’Arabie saoudite est un Daesh qui a réussi.


Le déni de l’Occident face à ce pays est frappant: on salue cette théocratie comme un allié et on fait mine de ne pas voir qu’elle est le principal mécène idéologique de la culture islamiste. Les nouvelles générations extrémistes du monde dit « arabe » ne sont pas nées djihadistes. Elles ont été biberonnées par la Fatwa Valley, espèce de Vatican islamiste avec une vaste industrie produisant théologiens, lois religieuses, livres et politiques éditoriales et médiatiques agressives.

On pourrait contrecarrer : Mais l’Arabie saoudite n’est-elle pas elle-même une cible potentielle de Daesh ? Si, mais insister sur ce point serait négliger le poids des liens entre la famille régnante et le clergé religieux qui assure sa stabilité — et aussi, de plus en plus, sa précarité. Le piège est total pour cette famille royale fragilisée par des règles de succession accentuant le renouvellement et qui se raccroche donc à une alliance ancestrale entre roi et prêcheur. Le clergé saoudien produit l’islamisme qui menace le pays mais qui assure aussi la légitimité du régime.

Il faut vivre dans le monde musulman pour comprendre l’immense pouvoir de transformation des chaines TV religieuses sur la société par le biais de ses maillons faibles : les ménages, les femmes, les milieux ruraux. La culture islamiste est aujourd’hui généralisée dans beaucoup de pays — Algérie, Maroc, Tunisie, Libye, Egypte, Mali, Mauritanie. On y retrouve des milliers de journaux et des chaines de télévision islamistes (comme Echourouk et Iqra), ainsi que des clergés qui imposent leur vision unique du monde, de la tradition et des vêtements à la fois dans l’espace public, sur les textes de lois et sur les rites d’une société qu’ils considèrent comme contaminée.

Il faut lire certains journaux islamistes et leurs réactions aux attaques de Paris. On y parle de l’Occident comme site de « pays impies »; les attentats sont la conséquence d’attaques contre l’Islam ; les musulmans et les arabes sont devenus les ennemis des laïcs et des juifs. On y joue sur l’affect de la question palestinienne, le viol de l’Irak et le souvenir du trauma colonial pour emballer les masses avec un discours messianique. Alors que ce discours impose son signifiant aux espaces sociaux, en haut, les pouvoirs politiques présentent leurs condoléances à la France et dénoncent un crime contre l’humanité. Une situation de schizophrénie totale, parallèle au déni de l’Occident face à l’Arabie Saoudite.

Ceci laisse sceptique sur les déclarations tonitruantes des démocraties occidentales quant à la nécessité de lutter contre le terrorisme. Cette soi-disant guerre est myope car elle s’attaque à l’effet plutôt qu’à la cause. Daesh étant une culture avant d’être une milice, comment empêcher les générations futures de basculer dans le djihadisme alors qu’on n’a pas épuisé l’effet de la Fatwa Valley, de ses clergés, de sa culture et de son immense industrie éditoriale?

Guérir le mal serait donc simple ? A peine. Le Daesh blanc de l’Arabie Saoudite reste un allié de l’Occident dans le jeu des échiquiers au Moyen-Orient. On le préfère à l’Iran, ce Daesh gris. Ceci est un piège, et il aboutit par le déni à un équilibre illusoire : On dénonce le djihadisme comme le mal du siècle mais on ne s’attarde pas sur ce qui l’a créé et le soutient. Cela permet de sauver la face, mais pas les vies.

Daesh a une mère : l’invasion de l’Irak. Mais il a aussi un père : l’Arabie saoudite et son industrie idéologique. Si l’intervention occidentale a donné des raisons aux désespérés dans le monde arabe, le royaume saoudien leur a donné croyances et convictions. Si on ne comprend pas cela, on perd la guerre même si on gagne des batailles. On tuera des djihadistes mais ils renaîtront dans de prochaines générations, et nourris des mêmes livres.

Les attaques à Paris remettent sur le comptoir cette contradiction. Mais comme après le 11 septembre, nous risquons de l’effacer des analyses et des consciences.

https://communismeouvrier.wordpress.com ... -a-reussi/
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Arabie saoudite

Messagede bipbip » 04 Déc 2015, 15:33

Manifestation à Colombo contre la lapidation
Une manifestation ce tient ce 4 décembre à Colombo (Sri Lanka) devant le siège des Nations Unies pour demander la libération d’une travailleuse domestique sri-lankaise condamnée à la lapidation en Arabie Saoudite.
https://communismeouvrier.wordpress.com ... apidation/


Pétition : Non à la lapidation d’une travailleuse sri-lankaise en Arabie Saoudite
Une femme de 45 ans, travailleuse domestique sri-lankaise et mère de trois enfants a été condamnée à mort par lapidation pour « adultère » en Arabie Saoudite. La « Zina », c’est-à-dire toute relation sexuelle hors du mariage est considérée comme un crime « hudud » ou « crime contre Dieu ».
... https://communismeouvrier.wordpress.com ... -saoudite/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Arabie saoudite

Messagede bipbip » 10 Déc 2015, 16:34

L’Arabie Saoudite accepte de rouvrir le dossier d’une femme condamnée à la lapidation

Une femme de 45 ans, travailleuse domestique sri-lankaise et mère de trois enfants avait été condamnée à mort par lapidation pour « adultère » en Arabie Saoudite. Elle risquait d’être exécutée ce 4 décembre.

Selon l’Associated Press, citée par le Guardian ce 8 décembre, les autorités saoudienne ont, suite notamment aux pressions du Sri Lanka, accepté de rouvrir le dossier de cette travailleuse condamnée à une mort atroce.

Une pétition peut être signée en ligne à cette adresse https://secure.avaaz.org/en/petition/Sa ... ic_Worker/ (voir la traduction en français https://communismeouvrier.wordpress.com ... -saoudite/).

https://communismeouvrier.wordpress.com ... apidation/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Arabie saoudite

Messagede Lila » 13 Déc 2015, 18:51

Arabie saoudite : pourquoi le vote des femmes est un progrès en trompe-l'œil

Pour la première fois, les Saoudiennes peuvent non seulement se rendre aux urnes, mais aussi se présenter à une élection. Difficile, pourtant, de parler d'une grande avancée.

à lire : http://www.francetvinfo.fr/monde/arabie ... tor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20151212-[lestitres-coldroite/titre2
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1754
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Arabie saoudite

Messagede bipbip » 04 Fév 2016, 13:14

Arabie Saoudite : Peine commuée pour Ashraf Fayad

Condamné en novembre 2015 à la peine capitale en Arabie Saoudite (voir notre article), le poète palestinien Ashraf Fayad a vu sa peine pour "apostasite" commuée hier mardi en 8 ans de prison. Outre les 8 années d’emprisonnement, Ashraf Fayad devra recevoir à 800 coups de fouet, au rythme de 50 coups par séance. Ses avocats ont contesté le nouveau verdict et ont demandé sa libération.

http://www.secoursrouge.org/Arabie-Saou ... hraf-Fayad
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités