Inde

Re: Inde

Messagede bipbip » 29 Mai 2015, 11:31

Gurgaon (Inde): une opération d’expulsion massive provoque de violents affrontements

En avril dernier, à Gurgaon, l’HUDA (Autorité de développement urbain de l’État de l’Haryana) et la police de Gurgaon avaient en partie détruit plus de 200 maisons dans le secteur 47, sans réussir à expulser ses habitant-e-s, qui étaient resté-e-s sur place, déterminé-e-s à ne pas quitter leur quartier. Certain-e-s habitant-e-s affirment vivre là génération après génération depuis plus de 100 ans.

Vendredi 15 mai, les mêmes autorités locales sont retournées sur place pour forcer les habitant-e-s expulsé-e-s à dégager du vaste terrain qu’elles convoitent. Plus de 400 flics ont commencé, dans la matinée, à installer une clôture pour délimiter le terrain (et démolir les habitations restantes), mais ont directement fait face à une résistance acharnée. Les habitant-e-s du quartier ont repoussé les flics en leur lançant des pierres et en mettant le feu en divers endroits du terrain.

Les affrontements ont été violents, des dizaines de personnes ont été blessées, du côté des flics comme du côté des habitant-e-s du quartier. Au final, plus d’une cinquantaine de personnes ont été arrêtées. les flics ont réussi à reprendre le dessus, et la clôture a été installée. Mais combien de temps tiendra-t-elle ?

+ photos https://fr.squat.net/2015/05/26/gurgaon ... more-32022
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 22 Juin 2015, 02:23

Inde : Emeutes ouvrières à Gurgaon

Au moins une douzaine de véhicules ont été endommagés et trois incendiés par des ouvriers d’une usine textile à Gurgaon, dans l’état de l’Haryana. Les ouvriers se sont révoltés lorsqu’ils ont appris la mort d’un de leur collègue ce samedi matin. Selon la police, l’homme en question se serait électrocuté à l’usine Orient Craft le vendredi et serait décédé à l’hôpital le lendemain matin. Les ouvriers ont été rapidement encerclés et maitrisés par un vaste déploiement policiers. Par ces actes, ils entendaient dénoncer les conditions de sécurité exécrables dans lesquelles ils travaillent ainsi qu’une augmentation de leur salaire.

Un incident similaire avait déjà eu lieu à Gurgaon, mais dans une autre usine, au mois de février dernier. Alors, les ouvriers s’en étaient également pris aux véhicules et au matériel de l’usine après avoir appris la mort d’un de leur collègue battu à mort par des gardes de la sécurité après être arrivé en retard pour pointer.

http://www.secoursrouge.org/Inde-Emeute ... -a-Gurgaon
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 12 Juil 2015, 13:28

Inde : Protestation après la mort d’un manifestant étudiant

Hier jeudi, un grand nombre d’étudiants de différentes régions du Nord-Est de l’Inde ont protesté contre la répression autoritaire de la police sur des manifestants pacifiques à Manipur. La brutalité de la police indienne a été une fois de plus démontrée lorsque le mercredi 8 juillet, un étudiant de 17 ans a été tué lors d’une manifestation. La victime a été mortellement blessée par une grenade lacrymogènes tirée à courte distance. Trente étudiants ont été blessés ce jour là, neuf sont toujours en cours de traitement.

http://www.secoursrouge.org/Inde-Protes ... t-etudiant
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede Pïérô » 28 Juil 2015, 13:19

Luttes « made in india » sur une série d’émeutes ouvrières, d’occupations et de grèves « sauvages » dans la ceinture industrielle de Delhi

Le matériau de documents ci-dessous concerne dix-huit luttes d’usine dans la ceinture industrielle de Delhi entre début 2014 et mi-2015.

— Janvier 2014: maraude des travailleurs à Faridabad qui ont fermé des dizaines d’usines exigeant des augmentations minimales de salaire — Février 2014: rassemblements sauvages de plus de 2.000 ouvrières à Jai Ushin auto-électronique à Manesar pour faire appliquer des hausses salariales — Avril 2014: ouvriers et ouvrières de deux usines Napino occupent leurs usines pendant dix jours — mai 2014: la police expulse plus de 1000 travailleurs de l’usine Shriram Piston à l’aide de gaz lacrymogènes et des balles réelles — Février 2015: après qu’un manager insulte un travailleur plusieurs milliers de travailleurs commencent à attaquer leurs usines et les voitures des patrons —

(Le texte sera publié dans le cadre de GurgaonWorkersNews No.64 /www.gurgaonworkersnews.wordpress.com )

http://dndf.org/?p=14333
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Inde

Messagede Pïérô » 12 Aoû 2015, 21:13

Pollution au mercure : le clip qui incrimine Unilever

Comment faire entendre sa voix auprès d’une multinationale ? Peut-être avec un clip vidéo. Sofia Ashraf, une Indienne de 28 ans, fait un carton sur le web avec un rap défendant la cause d’anciens ouvriers d’Unilever, qui fabriquaient des thermomètres dans le sud de l’Inde. Ils accusent la firme anglo-néerlandaise de les avoir exposés sans aucune précaution au mercure, un produit très toxique, et d’avoir contaminé les sols autour de l’usine. Après 14 ans de lutte, leur cause est en train de faire le tour du monde grâce aux réseaux sociaux.

"Kodaikanal ne baissera pas les bras jusqu’à ce que vous preniez acte." C’est avec ce refrain que Sofia Ashraf, conceptrice de campagne dans une agence de pub internationale, originaire de Chennai, la capitale de l’État du Tamil Nadu, a rendu la cause des ouvriers de Kodaikanal célèbre.

Son vidéo-clip, qui reprend le hit "Anaconda" de la rappeuse américaine Nicki Minaj, a déjà été vu plus de 2,4 millions de fois en seulement dix jours.

"Le mercure était partout" raconte un ouvrier

C’est à Kodaikanal, une station touristique située dans les montagnes du Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde, qu’un millier d’ouvriers a fabriqué jusqu’en 2001 des thermomètres au mercure pour le compte d’Hinduston Unilever, une filiale du géant de l’agroalimentaire et des cosmétiques. Sans aucune précaution, selon les témoignages des employés.

... http://www.novethic.fr/empreinte-terre/ ... 43545.html


Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Inde

Messagede bipbip » 14 Aoû 2015, 01:31

Des paysannes indiennes contre coca

documentaire Cash investigation

Portrait de Shanti Senthikuma, une Indienne de 34 ans vivant dans le Kerala, un Etat du sud ouest de l'Inde qui s'est battues pendant des années contre la compagnie Coca Cola qui, pour les besoins de production de son soda, privait la population d'accès à l'eau potable.

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 01 Sep 2015, 01:39

Inde : Manifestation et répression à Kolkata

Jeudi, de violents affrontements ont eu lieu dans le centre de Kolkata ainsi que dans des quartiers de la ville voisine d’Howrah, au cours desquels près de 200 manifestants ont été blessés dans des affrontements avec la police durant une manifestation vers un bureau du gouvernement local pour exiger que soient respectés les droits des agriculteurs. Une douzaine de policiers ont également été blessés. La chef du gouvernement du Bengale occidental, Mamata Banerjee, a qualifié les actions des manifestants d’actes de barbarie. Les manifestants ont été dispersés avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau, tandis que d’autres ont été battus avec des batons, répliquant par des jets de pierres. Ces affrontements ont eu lieu alors que la manifestation avaient été autorisée par le gouvernement. Les manifestants entendaient dénoncer la multiplication des suicides des fermiers, le manque de soutien aux prix des récoltes et l’échec du gouvernement à compenser les pertes de récoltes suite aux récentes inondations dans l’état.

http://www.secoursrouge.org/Inde-Manife ... -a-Kolkata
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 04 Sep 2015, 00:57

Vidéos de la grève générale en Inde

Mercredi 2 septembre, 150 millions de travailleuses et travailleurs étaient en grève en Inde contre la politique anti-ouvrière du gouvernement Modi et pour une hausse des salaires.

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... e-en-inde/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede Pïérô » 07 Sep 2015, 10:33

Le mouvement syndical indien montre l’exemple

GRÈVE GÉNÉRALE • Plus unitaire, ouvert aux travailleurs informels, le syndicalisme indien a démontré sa nouvelle puissance mercredi au cours d’une grève massivement suivie.

C’est probablement le plus grand conflit social de l’histoire. De source syndicale, quelque 150 millions de travailleurs auraient participé mercredi en Inde à une grève générale contre la réforme des législations du travail proposée par le gouvernement du Bharatiya Janata Party (BJP, nationaliste-conservateur). Services, industrie, transports, mines, pratiquement tous les secteurs étaient paralysés. Même les travailleurs informels ont rallié en masse la protestation, qui exigeait une forte hausse du salaire minimum et l’universalité des protections sociales. Pour le premier ministre, Narendra Modi, critiqué au sein même de l’Indian Workers’ Union (BMS), la centrale syndicale proche de son parti, c’est la vraie épreuve du feu, quinze mois après son arrivée à la tête du géant indien.

... http://www.lecourrier.ch/132473/le_mouv ... _l_exemple
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Inde

Messagede bipbip » 09 Sep 2015, 00:10

A Bombay, critiquer le gouvernement est désormais un délit

Le gouvernement de l’Etat du Maharashtra, en Inde, vient de publier une circulaire autorisant l’arrestation de toute personne qui se permettrait de critiquer son action.

... http://www.courrierinternational.com/ar ... s-un-delit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 18 Sep 2015, 07:39

Inde : Charge policière contre des étudiants

La police a usé du baton et a arrêté une vingtaine d’étudiants issus de diverses écoles, parmi lesquels des filles, alors que ces derniers tentaient de passer les barricades dressées devant le District Collectorate (un des nombreux services administratifs du système indien) à Visakhapatnam, dans l’état de l’Andhra Pradesh. Les étudiants, soutenu par plusieurs associations estudiantines avaient organisé une grande manifestation devant les bureaux de l’administration afin d’exiger une amélioration des conditions de vie dans les logements étudiants destinés aux moins nantis dans le district. Il y a plusieurs mois qu’ils revendiquent une amélioration des conditions d’hygiène, des sanitaires, des ressources électriques, des installations d’eau et de la qualité de l’alimentation dans les différentes cantines. Durant la manifestation, les étudiants ont également scandé des slogans contre les universités privées. C’est à ce moment que quelques étudiants ont tenté de pénétrer dans le bâtiment pour aller poser leur revendication directement à l’officier en charge. Les policiers, déployés en nombre, ont immédiatement chargé la foule afin d’empêcher les manifestants de bouger. Plusieurs d’entre eux ont été violemment frappés et plus de vingt étudiants ont été interpellés.

http://www.secoursrouge.org/Inde-Charge ... -etudiants
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 30 Sep 2015, 00:01

Quand l’Inde se met en grève – La réforme du code du travail

Un conflit social d’une ampleur jamais vue. Mercredi 2 septembre, ce sont près de 150 millions de travailleuses et travailleurs de toute l’Inde et de tous secteurs qui ont refusé de rejoindre leur poste. Ils·Elles s’opposaient à la réforme du code du travail proposée par le Premier ministre Narendra Modi, membre de l’ultranationaliste et conservateur Bharatiya Janata Party. Entre autres, ils·elles réclamaient un salaire minimum décent, l’amélioration des normes de sécurité au travail et la sécurité sociale pour celles et ceux qui travaillent dans l’économie informelle.

Sous le fallacieux prétexte de simplifier le code du travail, régi par des centaines de lois et différencié selon les Etats, Modi offre aux employeur·e·s une réforme qui est loin de leur porter préjudice. Il y a 15 mois, le Premier ministre avait déjà usé d’un argumentaire ouvertement promarché pour se faire élire. Aujourd’hui, il joue la carte du discours alarmiste, augurant une fuite des investisseurs étrangers si sa réforme n’est pas acceptée. Lorsque l’on sait que la croissance indienne atteint 7 %, on conçoit que ce boniment sert de prétexte pour légitimer le privilège accordé au profit et la démolition d’une protection sociale déjà peu étendue.

La réforme envisagée prévoit différentes mesures, dont les plus scandaleuses sont la limitation du droit des travailleuses et travailleurs à se regrouper en syndicat, une facilitation des licenciements pour les entreprises de moins de 300 employé·e·s et la libéralisation de l’engagement des emplois précaires. L’impact est particulièrement important pour les petites sociétés, or elles représentent plus de 85 % des manufactures du sous-continent.

150 millions de grévistes

Les principales centrales syndicales et certains partis de gauche se sont ralliés pour dénoncer cette réforme en appelant à la grève. Ils ont été plus loin en exigeant une augmentation du salaire minimum (à 250 $ par mois), ainsi que la protection sociale et la sécurité au travail pour toutes et tous. Ils ont également réclamé que le gouvernement renonce à la vente des parts des entreprises publiques pour renflouer ses caisses et à la fermeture des structures dites « improductives ».

La journée de grève s’est déroulée dans le calme dans la majorité des villes du pays ; seuls des heurts avec la police ont été relevés à Kolkata (Calcutta). Partout, des secteurs aussi variés que les services (banques, administrations publiques…), l’industrie, les mines et les transports se sont immobilisés. La portée du mouvement s’illustre encore davantage par le fait que les salarié·e·s du secteur informel, parmi les plus précaires (journaliers, serviteurs, vendeurs…), se sont associés à la protestation. En outre, les jeunes ont été largement représentés dans cette spectaculaire manifestation d’opposition à l’exploitation du salariat.

Population à bout de souffle et radicalisation des syndicats

Cette grève montre le raffermissement des positions de la plupart des syndicats du pays. En effet, depuis l’ouverture au marché mondial de l’Inde et la libéralisation progressive de l’économie, les syndicats ont été amenés à une radicalisation et un détachement des partis traditionnels. Face à la réduction du secteur public et secondaire ainsi qu’à l’augmentation du secteur informel, ils se sont rapprochés de leur base populaire et ont amorcé une coordination qui semble porter ses fruits. Depuis 1991, pas moins de 17 grèves générales ont eu lieu, dont la plus impressionnante est certainement la dernière en date.

Autre explication à cet embrasement : malgré une entrée spectaculaire sur le marché économique globalisé, l’Inde reste le pays des inégalités. A ce sujet, l’OIT a reconnu qu’entre 1999 et 2011, la productivité du sous-continent a cru de 12,6 %, alors qu’en parallèle les salaires baissaient de 2 %. Quand la plus grande démocratie du monde élit à sa tête un défenseur du profit des actionnaires et du patronat, seul le plus large front de protestation de l’histoire saura abattre l’austérité et améliorer les conditions de vie de centaines de millions de pauvres.

Aude Martenot

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article35950
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede Lila » 03 Oct 2015, 15:57

Le courage d’une jeune Indienne de 11 ans qui a refusé son mariage forcé inspire le monde entier

Ce qu’a fait cette petite fille paraît inconcevable en Inde. Obligée de se marier à l’âge de 11 ans, Rekha Kalindi a lutté de tout son être pour avoir accès à une éducation et faire changer ses parents d’avis. Un combat qui a inspiré aux internautes un tout nouveau mouvement contre le mariage forcé.

Malgré son inscription dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, le mariage continue d’être imposé aux enfants dans de nombreux pays à l’image de l’Inde. Alors que ses parents ont tenté de l’unir pour la vie à un homme qu’elle n’avait pas choisi, la petite Rekha Kalindi, 11 ans, a eu la force de refuser ce mariage arrangé. Aujourd’hui âgée de 18 ans, la jeune femme est devenue un véritable symbole d’indépendance et de détermination dans son pays, où de nombreux concitoyens se sont mobilisés pour faire circuler son message.

la suite : https://gamsfrance.wordpress.com/2015/0 ... de-entier/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Inde

Messagede bipbip » 06 Fév 2016, 17:24

Inde: les fonctionnaires de New Delhi en grève

Plusieurs dizaines de milliers de fonctionnaires de la ville de New Delhi sont en grève depuis une semaine, dont une grande partie des éboueurs de cette cité de 12 millions d'habitants. Ils réclament tout simplement leur salaire, car ils n'ont pas été payés depuis trois mois. Les docteurs et enseignants des établissements publics viennent également de rejoindre le mouvement, alors que dans les rues, les déchets s'accumulent. Reportage.

... http://www.rfi.fr/asie-pacifique/201602 ... elhi-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Inde

Messagede bipbip » 18 Fév 2016, 16:49

La rébellion universitaire s'étend en Inde

Le mouvement a été déclenché par l'arrestation d'un leader étudiant dans la plus grande université de New Delhi, bastion communiste.

Depuis plusieurs jours, la capitale de l’Inde, New Delhi, est secouée par des manifestations. En soutien au président de l’association des étudiants de l’université Jawaharlal-Nehru, arrêté pour «sédition», des centaines de professeurs se sont mis en grève. Une situation qui pourrait s’envenimer alors que le leader étudiant de 32 ans a été transféré mercredi à la prison de Tihar, la plus grande du pays, sa détention ayant été prolongée de quatorze jours. Une quarantaine d’universités ont exprimé leur solidarité avec le mouvement de protestation.

... http://www.liberation.fr/planete/2016/0 ... de_1433971
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité