Egypte

Egypte

Messagede Pïérô » 28 Jan 2011, 00:17

çà circule, et à faire circuler...:

A BAS LA DICTATURE DE MOUBARAK
SOLIDARITE AVEC LE PEUPLE EGYPTIEN


Les manifestations des Egyptiens contre la dictature de Moubarak sont violemment réprimées.

Cette répression contre les manifestants au Caire et dans de nombreuses villes de toute l'Egypte a déjà fait au moins 6 morts, des centaines de blessés et d'arrestations.

Comme en Tunisie où la dictature de Ben Ali a été ébranlée et le dictateur chassé par la formidable mobilisation du peuple tunisien et en particulier de sa jeunesse, le peuple égyptien et sa jeunesse sont partis à l'assaut du régime de Moubarak et crient leur refus de la dictature, du népotisme, de la corruption et de la mal-vie.

Ce mercredi 26 janvier 2011, a été lancé un comité de solidarité avec la lutte du peuple égyptien, avec comme objectif de rassembler dans l'urgence toutes les voix solidaires pour dire :

A BAS LA DICTATURE DE MOUBARAK

HALTE A LA RÉPRESSION, A LA TORTURE, AUX EMPRISONNEMENTS

HALTE A L'ETAT D'URGENCE ET A LA CENSURE

VIVE LA LUTTE DU PEUPLE ÉGYPTIEN CONTRE LA DICTATURE

Le Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Egyptien



appel à deux initiatives à Paris dans l'urgence :

- ce Vendredi 28 janvier 2011 à 18h30
Rassemblement à Châtelet,
Place de la Fontaine des Innocents, métro/RER Les Halles

- et ce Samedi 29 janvier 2011 à 14h00
à rejoindre l'appel à
"Manifestation pour lutter contre la corruption du gouvernement égyptien"
lancé sur facebook ce même jour, par un groupe d'Egyptiens à Paris
Place de l'Uruguay à proximité de l'ambassade égyptienne,
16e arrondissement, Metro Kléber

Venez nombreux et nombreuses.

Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Egyptien :
Premiers signataires : Citoyens Egyptiens de France ; Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives FTCR, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l' Homme en Tunisie CRLDHT, Association des Travailleurs Maghrébins en France ATMF; CCIPPP (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien) ; Union syndicale Solidaires

POUR TOUT CONTACT : Email : solidaritepeuplegyptien@yahoo.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Egypte

Messagede Vlad' » 31 Jan 2011, 00:59

Plusieurs centaines de personnes, environ 700 selon la police, ont bruyamment manifesté samedi après-midi devant l'ambassade d'Egypte à Paris pour réclamer l'instauration de la démocratie dans ce pays et le départ du président Hosni Moubarak, a constaté un journaliste de l'AFP.

Plusieurs centaines de personnes, environ 700 selon la police, ont bruyamment manifesté samedi après-midi devant l'ambassade d'Egypte à Paris pour réclamer l'instauration de la démocratie dans ce pays et le départ du président Hosni Moubarak, a constaté un journaliste de l'AFP.

A l'issue de ce rassemblement, vers 17H40, près de 120 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre pour vérification d'identité, alors qu'elles se rendaient sur les Champs-Elysées et place des Ternes pour une manifestation improvisée, a-t-on appris auprès de la Préfecture de police de Paris qui ne dénombrait pas de blessés.

Une militante du NPA, Sarah Benichou, qui s'était jointe aux manifestants, a contacté l'AFP, affirmant "avoir vu trois personnes à terre sans connaissance après avoir reçu des coups de bâton des forces de l'ordre".

"Egypte, Egypte, vive l'Egypte!", "Moubarak assassin!" ou encore "Moubarak dégage", scandait en arabe ou en français la foule, contenue par des gendarmes mobiles à moins d'une centaine de mètres de l'ambassade égyptienne, située avenue d'Iéna (XVIe arrondissement).

Appelés à ce rassemblement par des messages de plusieurs associations diffusés notamment par Facebook, les manifestants, parfois accompagnés d'enfants, agitaient des drapeaux égyptiens et des pancartes hostiles au régime Moubarak.

"Il faut que Moubarak parte. Il n'a rien fait pour le pays", explique à l'AFP Djamal El Saïd, 52 ans, dénonçant "la corruption" du régime et "les milliardaires" du gouvernement.

Et pour cet Egyptien installé en France, peu importe qui prendra le pouvoir en Egypte, "pourvu que le futur gouvernement soit juste".

"Ca suffit que le peuple soit réprimé à chaque fois qu'il s'exprime pacifiquement dans la rue", s'enflamme Sabreen, 40 ans, à propos des heurts entre policiers et manifestants en Egypte, où un bilan fait déjà état de près de 50 morts.

D'origine égyptienne et yéménite, cette femme est convaincue qu'une "révolution arabe" est en marche et entraînera la chute d'autres régimes, notamment au Yémen, en Libye ou en Syrie.

De nombreuses personnes d'origine tunisienne, algérienne ou marocaine, sont d'ailleurs venues apporter leur soutien aux Egyptiens en colère à Paris.

"Ici en France, les Egyptiens sont pas trop nombreux alors on vient leur apporter notre voix", plaisante Karim, 26 ans, drapeau tunisien sur les épaules.

Zeineb, une étudiante algérienne de 21 ans, veut "montrer que tous les Arabes sont unis dans le combat pour la liberté et la démocratie".


Source : LePoint.fr
Vlad'
 
Messages: 26
Enregistré le: 02 Jan 2011, 12:12

Re: Egypte

Messagede Nico37 » 31 Jan 2011, 19:46

Nico37
 
Messages: 8477
Enregistré le: 15 Sep 2008, 09:49

Re: Egypte

Messagede Pïérô » 02 Fév 2011, 02:18

un site s'est créé, Egypte Solidarité, du Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Egyptien :
http://egyptesolidarite.wordpress.com/


Le Comité de Solidarité avec la lutte du peuple égyptien a été créé le mercredi 26 janvier 2011, au lendemain de la « Journée de la colère » en Égypte, sur la base des revendications de la rue égyptienne symbolisée par un cri unanime : « Nous le peuple voulons la fin de ce régime ! ».

Le Comité regroupe des citoyens égyptiens résidant en France, des Franco-égyptiens, ainsi que des citoyens et organisations arabes et français soutenant la lutte du peuple égyptien. Le comité est libre de toute allégeance politique ou idéologique particulières, et se donne pour objectif d’apporter son soutien moral et matériel aux revendications de la société civile égyptienne pour la liberté, la dignité et la justice sociale. Ces revendications passent aujourd’hui par « le soulèvement pour le changement », qu’un régime aux abois tente de réprimer par la violence et l’intimidation. Aussi, le comité appelle-t-il l’opinion publique française, arabe et internationale à se mobiliser énergiquement pour mettre fin à cette répression sanglante qui a d’ores et déjà fait des milliers de victimes, pour la fin de l’état d’exception et pour soutenir les aspirations légitimes du peuple égyptien

Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Egyptien / Premiers signataires :

• Citoyens Egyptiens de France
• Fédération des Tunisiens
• Citoyens des deux Rives FTCR
• Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’ Homme en Tunisie
• CRLDHT
• Association des Travailleurs Maghrébins en France ATMF
• CCIPPP (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien)
• Parti Communiste Français PCF
• Europe-Ecologie les Verts EELV
• Nouveau Parti Anticapitaliste NPA
• Parti de Gauche
• Confédération Nationale du Travail CNT
• ATTAC
• Mouvement contre le racisme et pour l’Amitié entre les peuples MRAP
• Ligue des Droits de l’Homme LDH
• CEDETIM
• L’Etoile Nord Africaine Anticapitaliste
• Parti Communiste des Ouvriers de Tunisie PCOT
• Association des Tunisiens en France ATF Paris
• Solidarité Tunisienne
• Voix Libre Tunisienne
• Parti Démocratique Progressiste Tunisie PDP
• Manifeste des Libertés
• Le Mouvement pour une Citoyenneté Active MCA
• l’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie
• Les Amis de l’AMDH Paris
• Commission arabe des droits de l’Homme
• Coalition Internationale contre les Criminels de Guerre (ICAWC)
• Centre de Damas d’Études Théoriques et des Droits Civiques
• Bahreïn Society for Human Rights
• Observatoire français des Droits de l’Homme
• Protection des Défenseurs des Droits de l’Homme dans le Monde Arabe (PADDH)
• Organisation Nationale des Droits de l’Homme en Syrie
• Voix libre pour la défense des Droits de l’homme
• Rencontre Culturel Euro-arabe
• Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc
• Observatoire Syrien des Droits de l’Homme
• Association de l’Amitié Euro-arabe
•Arab Network for Human Rights Information
• Addameer pour les Droits de l’Homme – Gaza
• Comités de Défense des Libertés Démocratiques & des Droits de l’Homme en Syrie
• Collectif des Familles de Disparus en Algérie
• Regard Citoyen
• Manifeste des libertés
• Rencontre des citoyens
• Gauche Unitaire
• Syndicat Solidaires
• Europe solidaire sans frontières ESSF
• Union des travailleurs immigres tunisiens UTIT
•Jeunesse Émigrée Réunionnaise en France
• Les Alternatifs
• Sortir du colonialisme
• Section française de la Ligue internationale des femmes pour la la paix et la liberté WILPF
• ISM-France
• ACTUS/prpe(Tchad)
• Collectif International pour les libertés
• Le soutien aux mouvements populaires en Algérie
• Acor SOS Racisme Suisse
• La Coordination de l’Appel de Strasbourg (Collectif européen)
• Farrah-France (réfugiés) ; Civimed Initiatives OINGD
• Militant Association tous égaux sous un même drapeau
• L’Association des Tunisiens de Corbeil Essonnes ;
• Réseau Euro-Maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC),
• Union juive française pour la paix (UJFP)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Egypte

Messagede Kzimir » 02 Fév 2011, 16:07

En ce moment, les manifestants sont en train de se faire chasser par des contre manifestants favorables à Moubarak qui encerclent la place Tahrir. Un journaliste parmi les manifestants vient de raconter qu'une dizaine de contre manifestants ont été chopés devant lui, et qu'ils avaient des cartes de police.

Sinon c'est très très impressionnant de voir ça en direct à la télé (même si éteignez la télé, allumez vos cerveaux). Pour l'instant l'armée ne bouge pas et paraît complètement dépassée, mais ça ne devrait pas durer. La mort d'une révolution (ou alors les derniers soubresauts d'une dictature), en direct sur France 24 (avec l'un des journalistes qui prend des risques, mais vu que France 24 a pas les sous, ils vont devoir abandonner le direct).
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Egypte

Messagede Pïérô » 03 Fév 2011, 13:04

communiqué d'Alternative Libertaire :

Soutien aux égyptiens et égyptiennes réprimé-es par la police !

La place Tahrir est devenue le symbole de la lutte du peuple égyptien contre la dictature qui dure depuis des décennies. Elle est occupée depuis plusieurs jours par des manifestant-es qui demandent la liberté et la justice sociale.

Après une répression qui a fait plusieurs centaines de blessé-e-s , le régime d'Hosni Mubarak envoie sa police secrète déguisée en contre manifestation pour terroriser et renvoyer chez elles les masses révoltées. Ce qui a lieu en Egypte n'est pas un affrontement entre pro et anti Mubarak, mais la répression dans le sang de la lutte du peuple contre le pouvoir politique et économique qui l'opprime , sous le regard de l'armée et des gouvernements occidentaux.

Vive la lutte du peuple égyptien !
Stop au massacre de ceux et celles qui luttent pour la liberté !
Mubarak dehors ! PND dehors !


Alternative libertaire, le 3 février 2011



appel à rassemblement, Paris, 4 et 5 février :

Manifestation de soutien au peuple égyptien


. rassemblement vendredi 4 février à partir de 14 heures devant l’ambassade d’Egypte, 56 avenue d’Iéna – Paris 16e
. appel une manifestation ce Samedi 5 février 2011 à 14h30, Place de la République


Le Peuple Égyptien exige la chute du régime

Solidarité avec les luttes des peuples égyptien et arabes

Halte au soutien aux dictatures


Le Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Egyptien




et à Marseille, le 4 fevrier :

A bas la dictature

SOLIDARITE AVEC LES PEUPLES DU MAGHREB/MACHREK


Rassemblement aux Mobiles (haut de la Canebière), vendredi 4 février 2011 à 18h30

Au sixième jour de l’Intifada en Egypte (qui se transforme peu à peu en une réelle révolution), le peuple égyptien est en passe de triompher sur l’un des régimes les plus despotiques au monde.

Toutes les villes d’Egypte sont en effervescence : on parle des centaines de milliers de manifestants dans chacune des villes moyennes, comme El Mansoura, Suez ou Ismaïlia ; et que dire des grandes villes comme Alexandrie (5 millions d’habitants) ou le Caire (plus de 20 millions d’habitants) ?

Les petites villes bougent à leur tour, et le peuple exprime sa colère contre la tyrannie qui n’a que trop durée. Les Egyptiens ne veulent pas que le sang de leurs morts et blessés soit versé pour rien, ils veulent en finir avec ce régime une fois pour toutes.

Comme en Tunisie où la dictature de Ben Ali a été ébranlée et le dictateur chassé par la formidable mobilisation du peuple tunisien et en particulier de sa jeunesse, le peuple égyptien et sa jeunesse sont partis à l’assaut du régime de Moubarak et crient leur refus de la dictature, du népotisme, de la corruption et de la mal-vie.

A BAS LA DICTATURE

HALTE A LA REPRESSION, A LA TORTURE, AUX EMPRISONNEMENTS

HALTE A L’ETAT D’URGENCE ET A LA CENSURE

SOUTIEN À LA LUTTE DES PEUPLES DU MAGHREB ET DU MACHREK


Le Collectif Solidarité Maghreb

POUR TOUT CONTACT : Email : solidarite.maghreb@gmail.com

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Egypte

Messagede Cramazouk » 04 Fév 2011, 17:53

http://www.youtube.com/watch?v=sD7RpX_H ... _embedded#
http://www.youtube.com/watch?v=4CQwcRsh ... ntrinter=1

Des voitures qui fauchent volontairement des dizaines de manifestants. Certains parlent de voitures de police.
Avatar de l’utilisateur-trice
Cramazouk
 
Messages: 95
Enregistré le: 22 Juil 2010, 17:56

Re: Egypte

Messagede Kzimir » 04 Fév 2011, 20:40

http://www.anarkismo.net/article/18717

L'interview d'un communiste libertaire égyptien. Ca manquait un peu je trouve, des analyses libertaires sur place.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Egypte

Messagede Voline » 06 Fév 2011, 14:22

J'allais le poster, tu m'as devancé !
Avatar de l’utilisateur-trice
Voline
 
Messages: 96
Enregistré le: 10 Aoû 2010, 10:32

Re: Egypte

Messagede bipbip » 15 Fév 2011, 13:05

Les militaires veulent le retour à "l'ordre", mais les luttes sociales se développent :

Grèves: du Caire à Assiut

Selon le quotidien Al-Masry Al-Youm, en date du 14 février 2011, sont entrés en lutte les travailleurs chargés de l’entretien du tunnel stratégique qui permet de rallier, pour les véhicules arrivant d’Heliopolis, le centre du Caire.

Le quotidien indique que les manifestations de ces ouvriers «s’inscrivent dans la vague de mobilisations ouvrières qui déferlent sur le pays depuis le départ du président Hosni Moubarak, le 11 février 2011». Une réalité qui est peu relevée dans les médias occidentaux. Ils préfèrent s’attarder sur le «nettoyage» de la place Tahrir ; acte qui recouvre, certes, des dimensions politiques plus profondes pour un certain nombre de leurs acteurs.

Les travailleurs du tunnel ont élevé des barricades à son entrée. Ils protestent contre le refus des «autorités» de tenir les promesses faites le jeudi 10 février. Leurs revendications : obtenir un contrat à durée indéterminée et non pas des contrats temporaires. Ils ont marché dans le tunnel en direction de la Place de l’Opéra. Ils insistent sur le fait qu’ils travaillent depuis onze ans avec des contrats temporaires, sans assurance-maladie. Le salaire mensuel ne dépasse pas 300 livres égyptiennes (50 francs suisses), bien qu’ils soient exposés tous les jours aux gaz dégagés par les automobiles, ce qui provoque des maladies respiratoires.

Ces travailleurs insistent aussi sur le fait qu’ils dépendent de deux agences gouvernementales – l’une, le gouvernorat du Caire, l’autre, l’Autorité nationale des tunnels – qui, de la sorte, évitent, chacune, de répondre à leurs revendications.

Dans la ville d’Assiut, dans la haute Egypte, des milliers de travailleurs et d’employés se sont mobilisés ce 14 février 2011 pour revendiquer de meilleures conditions de travail et une augmentation de leur salaire. Ils condamnent de même les agences gouvernementales à la tête desquelles siègent des officiels corrompus mis en place par le régime de Moubarak.

Les 2000 ouvriers de l’usine Assiut Fertilizer ont de même organisé un sit-in. Ils réclament, comme la plupart des travailleurs en Egypte, des contrats de travail permanents, des meilleurs salaires et exigent le départ du directeur de l’entreprise.

Tous les jours de tels exemples indiquent, d’une part, l’accentuation et accélération de la mobilisation sociale sur les brisées des premiers gains politiques obtenus par la «révolution du 25 janvier» et, d’autre part, les problèmes liés à l’émergence d’une expression syndicale propre, indépendante, des travailleurs et travailleuses.

Mais, dans l’immédiat, une question plus «élémentaire» se pose : le Commandement suprême de l’armée, vient ce 14 février 2011, d’exiger l’arrêt des sit-in et des grèves, le «retour au travail» afin «de ne pas mettre en danger l’économie du pays». La Junte affirme ses intérêts et sa «transition». Ils s’opposent directement à ceux des travailleuses et travailleurs.

(14 février 2011)

http://www.alencontre.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23023
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Egypte

Messagede Pïérô » 18 Fév 2011, 12:21

nouveau témoignage anarchiste :
sur infoshop news : http://news.infoshop.org/article.php?st ... 0213155605
Traduction de l'anglais et annotations par « Le Cri Du Dodo » : http://lecridudodo.blogspot.com/2011/02 ... gypte.html

un suivi des luttes sociales sur Jura libertaire : http://juralibertaire.over-blog.com/art ... 79491.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Egypte

Messagede bipbip » 01 Mar 2011, 10:55

[Egypte] Le soulèvement des travailleurs

dimanche 27 février 2011, par OCLibertaire

Révolution 2.0, révolution Facebook, révolution Twitter… Autant d’explications simplistes que l’on trouve sous toutes les plumes pour expliquer le succès des mouvements et qui permettent d’associer « modernité technologique » et « démocratie ». Et surtout de minimiser le rôle direct joué par le prolétariat ouvrier (qui ne devrait plus exister !) dans le déclenchement des révoltes. Une manière aussi de vouloir réduire ces mouvements à des soubresauts vers la modernité dont les pays arabes auraient été privés, mais qu’ils « méritent bien » !

Voir en ligne : source Libcom, http://libcom.org/library/egypts-worker ... oel-beinin


Le soulèvement des travailleurs

« Travailleurs égyptiens rejoignez la révolution », proclamait le titre d’Al-Ahram, le quotidien gouvernemental, un jour avant la démission d’Hosni Moubarak. Des dizaines de milliers de travailleurs dans le textile, l’armement, le transport, le pétrole, le ciment, le fer et l’acier, les hôpitaux, les universités, les télécommunications et le canal de Suez, avaient participé à des grèves ou à des manifestations dans les trois jours précédant cette démission. Bien qu’il soit trop tôt pour émettre un jugement définitif, le poids démographique et économique des ouvriers dans le soulèvement populaire a probablement été l’un des facteurs qui ont convaincu les chefs militaires égyptiens de demander à Moubarak de partir.

Dès le début, les travailleurs ont participé individuellement aux manifestations. Ce n’est que vers la fin du mouvement qu’ils furent présents comme force collective. Ceci parce que la Fédération des syndicats égyptiens, le seul syndicalisme légal en Egypte, fonctionne comme une excroissance de l’Etat. Contrairement à l’Union générale tunisienne du travail, ni la FSE ni aucune de ses branches n’ont rejoint les forces rebelles. Depuis plus d’une décennie, les travailleurs égyptiens qui ont cherché à s’engager dans une action collective ont dû faire face à l’opposition concertée de l’appareil syndical officiel.

Une grande partie de l’attention des médias et des analystes s’est focalisée sur l’utilisation de Facebook et d’autres médias sociaux par les jeunes pour affirmer leurs doléances et pour la mobilisation. Le taux de chômage élevé parmi les Égyptiens instruits de moins de 30 ans et leur familiarité avec les technologies du web ont été sans aucun doute un des facteurs importants dans le lancement de l’insurrection. Pourtant, les événements de Janvier-Février sont venus après une décennie de montée des mobilisations dans de nombreux secteurs de la société égyptienne – comités de solidarité avec le peuple palestinien, contre l’invasion américaine de l’Irak, mouvement Kifaya (Assez !) pour la démocratie, les médecins, les juges, les enseignants, et, surtout, les travailleurs de l’industrie et les cols blancs.

Depuis 1998 plus de 2 millions de travailleurs ont participé à quelque 3.500 grèves, sit-ins autres formes de protestation. Il y a eu d’importantes grèves dans presque tous les secteurs de l’économie égyptienne, dont une en décembre 2006 et une autre en Septembre 2007 au Mammouth du groupe « Misr Spinning and Weaving » à Mahalla al-Kubra [1] et une lutte de cinq mois chez Tanta, l’entreprise de Linge de maison nouvellement privatisées, en 2009. Le 6 avril, un appel à la grève générale (qui n’a pas eu lieu en raison d’une sévère répression) donna naissance au « Mouvement de la jeunesse ».

Les actions collectives des travailleurs, au cours des dix dernières années, visaient les conséquences alimentaires dues au non respect des propriétaires des entreprises récemment privatisées des termes des contrats en vigueur avant la privatisation, comme la loi l’exigeait : défaut de paiement et retard des primes et autres suppléments de salaire, l’incapacité des entreprises publiques à verser aux travailleurs leur part des bénéfices, la peur des licenciements à grande échelle avant ou après la privatisation, et les bas salaires. De nombreux observateurs se demandaient où et quand les travailleurs pourraient donner un sens politique à ces revendications, à défaut de comprendre que, dans une autocratie, l’organisation d’un groupe important de personnes, en dehors du cadre restreint étatique, est en soi un acte politique.

Au moment opportun, les travailleurs n’ont pas hésité à fusionner les exigences économiques et politiques. Le 9 Février les travailleurs des transports du Caire se sont mis en grève et ont annoncé qu’ils allaient former un syndicat indépendant. Selon Hossam el-Hamalawy, un blogueur journaliste bien informé, leur déclaration appelait à l’abolition de la loi d’urgence en vigueur depuis des décennies, à virer le Parti national démocratique (NPD) des institutions étatiques, à la dissolution du Parlement (élu frauduleusement en 2010), à rédiger une nouvelle Constitution pour un gouvernement d’unité nationale, à poursuivre les fonctionnaires corrompus et à établir un salaire minimum national de base de 1.200 livres égyptiennes par mois (environ $ 215).

La revendication pour un salaire de 1200 livres minimum a émergé du mouvement ouvrier depuis une décennie à l’échelle nationale. L’année dernière, le Centre égyptien pour les droits économiques et sociaux, une ONG a récemment mis en place pour soutenir le mouvement des travailleurs, a porté la question au tribunal. Il a remporté une victoire partielle lorsque le gouvernement a réagi à l’ordonnance du tribunal et a augmenté le salaire minimum mensuel de 106 livres (moins de $ 20) à £ 400 (environ $ 73).

Une augmentation qui laisserait encore une famille type de cinq personnes avec deux soutiens de famille sous ou à proximité du seuil de pauvreté de 2 dollars par jour, même avec les primes et autres compléments de salaire. Bien qu’insuffisantes c’est l’un des nombreux cas où des travailleurs ont arraché des victoires économiques importantes grâce à la grève et à une action collective. Dans les années 2000, à la différence des années 80 et 90, le gouvernement n’a pas systématiquement réprimé les manifestations de travailleurs par la violence massive du style grévistes tués par balle. L’effet cumulatif du mouvement des travailleurs a enseigné à des millions d’Egyptiens qu’il était possible de gagner quelque chose par la lutte et que le régime, peut-être parce qu’il craignait de faire fuir les capitaux étrangers, serait limité dans sa capacité à répondre par la seule répression.

Le mouvement ouvrier a été soutenu au nez et à la barbe des dirigeants du FSE, dont beaucoup sont également responsables du NPD. La loi égyptienne exige que tous les syndicats soient affiliés à la FSE. Néanmoins, deux syndicats indépendants ont réussi à voir le jours dans le cadre de conflits du travail de la dernière décennie : travailleurs des impôts en 2008 et techniciens de la santé en 2010. Un communiqué de presse du 30 Janvier est passé totalement inaperçu : ces deux syndicats indépendants avec des représentants des travailleurs d’usine d’une douzaine de villes y déclaraient leur intention de former une nouvelle fédération syndicale indépendante de la FSE. Ce fut la première tentative de créer une nouvelle institution fondée sur un sursaut populaire, un acte révolutionnaire, car illégal. Dès le lendemain de la démission de Moubarak, il y avait des banderoles sur la place Tahrir proclamant Le Syndicat indépendant et réclamant la fin du Régime.

Les généraux qui règnent désormais sur l’Égypte ont interdit les réunions des syndicats et ont appelé au calme. Néanmoins, des milliers de travailleurs du secteur public, y compris les conducteurs d’ambulance, de l’aéroport et des travailleurs des transports publics et même la police, sont descendus dans les rues, exigeant un salaire plus élevé, trois jours après la démission du président Moubarak. Dans la mesure où leurs syndicats ne sont pas reconnus, ces travailleurs ne sont pas associés aux négociations avec les généraux sur l’avenir politique de l’Egypte. C’est donc le seul outil entre leurs mains pour faire aboutir leurs revendications. L’armée semble résolue à mettre en œuvre des réformes minimalistes et à laisser inchangé l’essentiel du régime de Moubarak. La capacité des travailleurs et des autres à rester mobilisés et prêts à descendre dans la rue peut déterminer le niveau de réalisation des aspirations populaires démocratiques pour justice sociale.

Joel Beinin (Américain, spécialiste des mouvements sociaux en Egypte, Libcom)

Traduction ocl

NB : sur les mobilisation ouvrière en egypte en février lire aussi sur ce site Égypte, Les grèves s’étendent :
http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article922

Notes
[1] (ndt : sur cette grève on lira du même auteur et en anglais une longue relation sur Middle east report http://www.merip.org/mero/mero09290...)


http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article942
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23023
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Egypte

Messagede Nico37 » 28 Mai 2011, 12:52

Egypte : mouvement socialiste libertaire

Nous, socialistes libertaires, luttons pour une une société socialiste sans classe, une société anti-autoritaire débarassée de l'appareil répressif de l'Etat et du capital. Nous nous élevons contre l'introduction du capitalisme d'Etat, tel que les régimes oppressifs qui existaient dans les pays « socialistes ». Nous rejettons et nous opposons au système capitaliste.

Nous pensons que la classe ouvrière est capabale de prendre la tête d'une vaste coalition émergeant d'efforts tenaces pour mettre à bas le pouvoir du capitalisme comme de l'Etat répressif.

Nos objectifs immédiats sont :

La décentralisation administrative sans maires ni gouverneurs, gérées par des conseils locaux de quartier et d'aires géographiques, le droit au contrôle populaire avec des mandatés élus et révocable des conseils locaux et comités de citoyens.

La transformation de toutes les entreprises de service et des usines en coopératives autogérées par leurs membres, dans une société démocratique, décentralisée, basée sur la liberté et l'indépendance vis à vis de l'Etat administratif

la suppression des exonérations de taxes données aux investiosseurs et l'apprlication d'une taxation progressive de manière à soutenir les coopératives de service qui incluera dles secteurs économiques tels que l'éducation, la santé, etc...

Le pluralisme syndical, la liberté d'association dans les usines et les lieux de travail et la création de syndicat pour tous les employés de l'Etat et des institutions militaires de manière à soutenir la participation de tous les travailleurs-euses dans la gestion des lieux de travail, l'autogestion dans les usines et les entreprises qui ont été privatisées du fait de l'injustice et la corruption dans l'ère Mubarrak.

La confiscation de tout l'argent d'origine illicite et sa distribution aux coopératives

Une constitution qui garantie toutes les formes de liberté humaine, telle que la liberté religieuse, la liberté d'association, et à travers la création d'une république parlementaire, la gouvernance décentralisée avec le contrôle populaire permanent de l'administration local et des comités de citoyens, qui remplace le gouvernement et la tête de l'Etat, le droit des délégués mandatés de proposer des lois et référendums.

La construction d'une société libertaire qui ne repose pas sur l'action d'une « autorité libérale » mais sur la volonté des coopératives sans autorité centrale de manière à ce que la société sans classe puisse s'auto-organiser à travers les comités populaires et les comités locaux, contre l'autorité d'un Etat central et répressif

Mouvement socialiste libertaire

E-mail: lsm.egypt at gmail at com
Nico37
 
Messages: 8477
Enregistré le: 15 Sep 2008, 09:49

Re: Egypte

Messagede Pïérô » 31 Mai 2011, 10:19

suite et explication, car il s'agit bien de l'acte de naissance d'un mouvement libertaire en Egypte,
sur Anarkismo, http://www.anarkismo.net/article/19687 :

Image

La création du mouvement socialiste libertaire

Le Mouvement socialiste libertaire a été fondé le 23 mai 2011 au Caire, au cœur de la révolution égyptienne et au milieu de la vague révolutionnaire qui balaye le monde aujourd'hui, qui s'est étendu à partir de la Tunisie a traversé l'Egypte, la Libye, le Yémen et la Syrie pour atteindre l'Espagne, pour nous rappeler les vagues de 1848 et 1968 et est susceptible d'atteindre la vague révolutionnaire d'autres pays,

Le mouvement a publié un manifeste dans l'attente d'une déclaration de principes fondateurs plus détaillée et aspire à être rejoint par tous les opposants au capitalisme, (privé ET d'Etat) et tous les opposants à la bureaucratie et de la centralisation, et à la suppression des libertés individuelles et l'érosion des droits de l'homme, tous les partisans de l'autogestion des lieux de travail et des coopératives d'habitation, tous les partisans de l'émancipation économique, de la décentralisation administrative et la démocratie directe Le mouvement est organisé en groupes de travail qui s'unissent et se coordonnent les uns avec les autres par différents regroupements, composé de délégués élus par ces groupes, et grâce à l'utilisation des moyens modernes de communication, pour éviter la formation d'une hiérarchie organisationnelle.

Parce que le mouvement n'a pas d'autres sources de financement pour ses activités que la contribution de ses membres, et leur travail bénévole, qu'ils n'ont que leur salaire et qu'aucun d'eux n'est riche, et qu'ils ne veulent pas limité leur liberté par la dépendance financière, le mouvement utilisera internet dans ces conditions comme un moyen moins coûteux pour communiquer,ainsi que quelques publications de papier chaque fois qu'il sera possible de le faire, et le mouvement pour les mêmes raisons n'a pas la capacité d'acquérir de local de sorte qu'il ne fonctionne que sur l'activité au sein des organisations populaires telles que les unions des syndicats, de comités professionnels et populaires, les coopératives, et engage ses membres dans tous les mouvements populaires de protestation, se coordonnant et communiquant grace à Internet.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Egypte

Messagede Apostat » 31 Mai 2011, 20:05

c'est une super nouvelle ça!!!

:party:
Apostat
 
Messages: 34
Enregistré le: 07 Avr 2011, 19:56

Suivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités