Suisse

Re: Suisse

Messagede Pïérô » 20 Déc 2015, 15:25

Berne
L’occupation du futur Camp fédéral prend fin

L’occupation est finie, la lutte continue.
L’occupation du futur camp fédéral pour migrant-e-s fut un succès. Elle a pris fin dimanche dans la nuit. Durant 2 jours, ce futur lieu d’oppression raciste, est devenu un espace d’émancipation.

... https://renverse.ch/Berne-L-occupation- ... nd-fin-436
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suisse

Messagede bipbip » 29 Déc 2015, 01:34

Suisse. Genève: le mouvement de la fonction publique et un accord captieux

Passons brièvement sur l’importance et l’ampleur du mouvement de la fonction publique de novembre et décembre 2015. Ce fut une mobilisation inattendue par son amplitude. Elle a même dépassé l’aspect d’un mouvement proprement syndical par ses composantes. Ainsi se sont greffés aux manifestations des élèves et étudiant·e·s, des mouvements aussi divers que: les associations culturelles, celles défendant les requérants d’asile, y compris ces derniers; des chauffeurs de taxi. Une association de parents d’élèves solidaires s’est constituée. Une jonction a eu lieu avec la grève des maçons le 11 novembre. Il en ressortait dès lors l’existence d’un mouvement social qui intégrait la mobilisation syndicale et, dans des moments précis, le dépassait même.

... http://alencontre.org/suisse/suisse-gen ... tieux.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede bipbip » 12 Mar 2016, 14:06

Suisse : Affrontements à Berne

Onze policiers ont été blessés dans la nuit de samedi à dimanche dans des heurts autour du centre alternatif de la Reitschule à Berne. Des barricades enflammées ont été érigées et tant la police que les pompiers ont été caillassés.

Des heurts de moindre ampleur avaient déjà eu lieu la nuit précédente. Dimanche, les échauffourées ont débuté vers 00h15, et les policiers ont été accueillis dès leur arrivée sur place par des jets de pierres, de bouteilles et d’engins pyrotechniques. Les forces de l’ordre ont répliqué à coups de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc. Leur position était précaire du fait que certains des émeutiers s’étaient postés sur le toit de la Reitschule. Les agents ont en outre dû couvrir les pompiers venus éteindre deux barricades, qui se faisaient eux-mêmes bombarder de projectiles. Plusieurs véhicules ont en outre été endommagés. La police a lancé un appel aux témoins afin d’identifier les émeutiers.

http://www.secoursrouge.org/Suisse-Affr ... ts-a-Berne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede bipbip » 29 Mai 2016, 09:34

Genève

Plus de 2000 personnes manifestent contre l'austérité

L'ambiance est bon enfant mais déterminée. Les forces de l'ordre se sont largement déployées

On se croirait à l'arrivée de la traditionnelle course de l'Escalade. Sauf que c'est un départ qui a lieu aujourd'hui dans le parc des Bastions. Celui de la manifestation organisée à l'appel du Syndicat interprofessionnel des travailleuses et travailleurs (SIT). Syndicats, étudiants, collégiens, familles, jeunes et moins jeunes se sont déplacés en masse pour protester contre les «politiques d'austérité» qui risquent d'entraîner «une dégradation sans précédent des conditions de vie», selon le syndicat SIT. Coupes dans le social, gel des subventions aux milieux culturels et sportifs, augmentation du temps de travail ou encore diminution des rentes vieillesse: autant de points de mécontentement qui poussent aujourd'hui les Genevois dans la rue. Une banderole en tête de manifestation résume: «Nous valons mieux que leurs profits.»

... http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise ... y/18047355
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede Pïérô » 09 Oct 2016, 14:43

Suisse. Journée d’action contre la politique d’austérité à Zurich

Le gouvernement du canton de Zurich tente une fois de plus d’imposer un programme de démontage social à hauteur de 1,8 milliard de francs jusqu’en 2019. Au moyen de 125 mesures particulières d’économies – principalement dans les domaines de la santé, de l’éducation et des transports publics – le Conseil d’Etat zurichois ose le pas suivant dans la destruction du Service public. L’alliance «Abbau stoppen» (Stop au démontage) dans laquelle se sont réunis des syndicats, des associations d’étudiant·e·s et de lycéens et lycéennes, des partis et organisations de gauche, de même que des employé·e·s des services publics, a protesté par une journée d’action, et une manifestation de clôture, le 28 septembre 2016 contre la politique de démontage du gouvernement[1]. Le Mouvement pour le Socialisme (BFS) a joué un rôle porteur dans l’organisation de la journée de protestation.

Journée de protestation variée et combative

La journée d’action a débuté vers 7h30 par une occupation du Département de l’Instruction publique par 50 étudiant·e·s et lycéens/lycéennes. Pendant plus d’une heure, l’entrée du département a été bloquée, avec une vive animation, afin de montrer aux responsables que les mesures d’économies dans le domaine de l’éducation ne pourraient pas passer sans résistance. Dans le courant de la journée ont eu lieu diverses actions qui avaient pour but d’attirer l’attention sur la politique d’économies:
• A l’Université de Zurich, un théâtre de protestation contre la logique de marchandisation dans les hautes écoles.
• Des élèves des Gymnases (lycées) ont organisé de l’enseignement autogéré.
• Devant le siège de l’Association cantonale des maîtres menuisiers, une manifestation contre la privatisation de l’Atelier public d’apprentissage pour menuisiers-ébénistes.
• Le grand radeau en bois sur le lac de Zurich de l’exposition d’art Manifesta a été brièvement occupé pour réaliser une action de protestation contre les coupes budgétaires dans le domaine de l’asile [2].
• Des banderoles ont été suspendues dans la ville, etc.

Le soir il y a eu dans le centre-ville une manifestation à laquelle ont participé près de 2000 personnes, une grande partie d’entre eux des lycéens/lycéennes et des enseignant-e-s.

... http://alencontre.org/suisse/suisse-jou ... urich.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suisse

Messagede bipbip » 17 Nov 2016, 12:59

[Genève] 18.11.16 : Travailleurs-euses belges manifestent contre Caterpillar

Vendredi 18 novembre, de 11h à 15h à la place des Nations, des centaines de salarié·e·s de Caterpillar Gosselies (Charleroi, Belgique), viendront à Genève pour manifester contre la fermeture de leur entreprise (plus de 2000 emplois), qui porte un coup fatal à toute leur région.

Le ralentissement de l’activité du secteur minier est la cause première de cette mesure, qui témoigne aussi de l’abandon de toute politique industrielle de la part d’un groupe qui vise avant tout à satisfaire les exigences de rendement à court terme de ses actionnaires.

Cette manifestation a lieu à Genève, parce que c’est le siège international de Caterpillar. Depuis 2001, l’usine belge n’est plus qu’un prestataire de services : elle assemble des engins, dont Genève détient les brevets, les stocks et les encours de production, décide du volume des commandes et gère les ventes. Les salarié.e.s de Charleroi ont le même statut que les couturières du Bangladesh...
En 2012, Caterpillar employait 125 000 personnes dans le monde. Sur le plan fiscal, elle était pourtant suisse. En « sur- » ou en « sous- » facturant les prestations entre filiales, son siège genevois réussit à rapatrier près de 85 % des bénéfices du groupe, qui sont taxés ici à un taux défiant toute concurrence (« société à statut spécial »).

... https://renverse.co/Geneve-18-11-16-Tra ... pillar-845
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede bipbip » 07 Jan 2017, 15:17

Rétrospective d’une année 2016 renversante

Migration, violences policières, lutte contre l’austérité, antifascisme, etc. Bilan partiel d’une année de luttes en Suisse romande sur la base des nombreux articles publiés sur le site ces 12 derniers mois.

... https://renverse.co/Retrospective-d-une ... rsante-908
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede Lila » 26 Mar 2017, 18:49

Dix mille personnes ont manifesté à Zurich pour le droit des femmes

Malgré la pluie abondante, plus de 10'000 personnes ont participé samedi à la marche des femmes à Zurich. La foule a protesté contre le sexisme et plaidé pour plus d'égalité.

à lire : https://www.rts.ch/info/regions/autres- ... emmes.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2187
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Suisse

Messagede bipbip » 13 Avr 2017, 14:39

Top de départ à l'initiative du GSsA contre le commerce de guerre

La Suisse ne devrait plus être complice du commerce de guerre. Le Groupe pour une Suisse sans armée veut interdire le financement des producteurs de matériel de guerre par la place financière helvétique. Il a lancé mardi une initiative en ce sens.

Chaque année, armes et matériel militaire sont vendus pour plus de 400 millions de dollars dans le monde, a déclaré devant la presse à Berne Luzian Franzini, membre du comité d'initiative et co-président des Jeunes Verts.

Etant l'une des places financières les plus importantes du monde, la Suisse participe à ce commerce. Cela la rend complice des guerres actuelles qui font des millions d'exilés chaque année. Les acteurs helvétiques de la finance investissent dans des fonds qui intègrent des producteurs de matériel de guerre, affirme le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA).

... http://www.swissinfo.ch/fre/top-de-d%C3 ... e/43101326
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede Lila » 01 Mai 2017, 17:45

A 86 ans, elle est arrêté pour avoir tagué la Banque nationale suisse

La militante Louise Schneider, donc, a été interpellée par la police suisse après avoir écrit à la bombe sur la façade de la Banque nationale suisse : "L'argent pour les armes tue."

Pour contester, il n'y a pas d'âge limite. Louise Schneider, 86 ans, en est la preuve vivante. L'octogénaire a décidé de s'engager auprès d'un groupe (pacifiste) pour une Suisse sans armée. Le mouvement a récemment lancé une campagne qui entend bannir du pays helvétique chaque fonds allant à une entreprise de production d’armes.

La militante Louise Schneider, donc, a été interpellée par la police suisse après avoir écrit à la bombe sur la façade de la Banque nationale suisse (BNS). Elle tenait à protester contre la BNS, connue pour investir notamment dans des sociétés d'armement nucléaire. Accompagnée d’un groupe de militants, elle a donc tagué :

"L'argent pour les armes tue."

la suite : http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoi ... uisse.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2187
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Suisse

Messagede Pïérô » 21 Mai 2017, 10:48

Pourquoi nous devons lutter contre la réforme des retraites de 2020

Ce texte n’a pas pour vocation de livrer une analyse détaillée du paquet de réformes 2020, mais est un appel aux forces révolutionnaires pour ne pas perdre de vue la réforme sur les retraites qui a été forcée par le conseiller fédéral socialiste Alain Berset. Il a été publié le 13 avril sur le site d’analyse de contre-information suisse allemand Ajour Mag

Pourquoi nous devons lutter contre la réforme des retraites de 2020

1. Contre la répercussion des confits sociaux sur les femmes.

Un élément fondamental de la réforme sur les retraites 2020 est l’augmentation de l’âge de la retraite pour les femmes de 64 à 65 ans. Cet alignement de l’âge de la retraite des femmes à celui des hommes est le premier pas vers d’autres augmentations de l’âge à la retraite. Les associations d’employeurs et des industries parlent déjà aujourd’hui d’une entrée à la retraite à 67 ans. À travers les retraites non-payées et les cotisations supplémentaires l’AVS épargnerait 1.3 millards de francs. Néanmoins, pour les femmes, elles devront patienter jusqu’à leur 84e année pour récupérer en cotisations AVS l’équivalent d’une année de retraite - précisément l’âge de l’espérance de vie en Suisse ! Cette réforme des retraites est une bonne illustration des effets sociaux des politiques d’austérité qui retombent sur les femmes. Même si les femmes âgées de plus de 50 ans montrent un taux d’activité supérieur à la moyenne, elles ont de grandes difficultés à reprendre pied sur le marché du travail en cas de licenciement. Cette réforme pousse des femmes encore plus âgées dans un marché du travail qui n’est structurellement pas capable de les accueillir. La lutte contre la réforme des retraites s’articule ainsi comme une lutte contre l’exploitation des femmes.

2. Contre la baisse du salaire indirect !

D’autres éléments dans la réforme des retraites 2020 sont :
- la baisse du taux minimum de conversion des caisses de pension de 6.8% à 6%, ce qui revient à une baisse des retraites de 12% dans le 2ème pillier ;
- l’augmentation de la TVA de 1% lors de l’entrée en vigueur de la réforme et de 1% de plus si besoin ;
- finalement, l’introduction d’un frein à l’endettement dans l’AVS, c’est à dire : si la liquidité de l’AVS diminue, les cotisations de l’AVS devraient être augmentées et les retraites ne seront plus adaptées à l’évolution des salaires et des prix. Ça s’appelle la suppression de l’indexation au coût de vie.

Ces mesures politiques d’austerité représentent une attaque massive sur le salaire indirect des travailleurEuses. D’un côté, à travers la baisse directe des prestations de l’Etat social payées par nos salaires, et de l’autre côté, l’augmentation de la TVA touche en première ligne des personnes ayant des revenus modestes. Lutter contre la réforme des retraites signifie donc aussi défendre notre part du gâteau, même si nous ne sommes pas encore tout à fait en train de nous approprier toute la pâtisserie !

3. À bas la paix sociale !

Le fait que les cadres des syndicats et des femmes célèbres du Parti socialiste telles que Christiane Brunner ou Ruth Dreifuss se soient proclamées en faveur de la réforme rend plus difficile la lutte. Ielles défendent qu’après des décennies de discussions, l’AVS devrait faire un pas en avant : en effet, une augmentation de 70 francs des retraites à la retraite est inclue dans le paquet. Cette amélioration ne peut néanmoins pas être comparée avec les détériorations massives que la réforme amène. Ce compromis est une expression claire de la politique ou tous les acteurEs sont des partenaires et où règne la paix sociale. Une politique qui se manifeste tous les jours sur les lieux de travail quand on discute de fermetures d’entreprise et de licenciements. Presque jamais la perspective adoptée consiste en un changement de la production et donc de défendre la base existentielle des travailleurEuses. Au lieu de cela, ce sont les plans sociaux qui sont discutés, pour rendre les licenciements acceptables. La lutte contre la réforme des retraites 2020 est donc aussi une lutte contre la logique du "moindre mal".

La réforme des retraites est, aujourd’hui, un sujet socio-politique central au sein des syndicats, dans les médias et au quotidien. La réforme touche touTes les salariéEs et occupe de nombreuxSes de nos collègues de travail et autres fréquentations. Nous devons utiliser cette discussion afin de poser des questions de fond et d’en faire ressortir des perspectives potentielles. Ainsi nous ne nous restreidrons pas uniquement à la défense de l’existant, mais nous pourrons faire entendre nos autres positions dans un environnement hors du champ social que nous touchons habituellement.

F. Montae


https://renverse.co/Suisse-Pourquoi-nou ... -2020-1107
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suisse

Messagede Pïérô » 27 Mai 2017, 11:43

Les bannis du caddie

En Suisse, ceux qui volent ou troublent l’ordre public peuvent être exclus des supermarchés durant des années. Et sévèrement punis s’ils tentent d’y pénétrer. Enquête sur une pratique qui a le vent en poupe

Jérémy* se balade dans les rues de Genève. En ce 25 mars 2017, le ciel est grisâtre mais par chance, il ne pleut pas. Deux jours auparavant, ce Français domicilié à Bourg-en-Bresse a fêté ses 35 ans. Le jeune homme, qui touche l’aide sociale en France, étend son pas dans les rues basses et pousse la porte de la Coop City Fusterie, située rue du Commerce. Quelques minutes plus tard, Jérémy se fait arrêter puis mettre en détention aux «Violons» (cellules de commissariat) de l’Hôtel de police, boulevard Carl-Vogt.

Une pratique discrète, mais répandue

Ce jour-là, Jérémy n’a commis d’autre crime que d’entrer dans ce supermarché alors qu’il n’en avait pas le droit. Il sera condamné le lendemain à 300 francs d’amende, ainsi qu’à payer 250 francs de frais de procédure, selon l’ordonnance pénale émise par le Ministère public genevois le 26 mars dernier, et que Le Temps a pu consulter. En droit, le Français s’est simplement rendu coupable de «violation de domicile».

Notre enquête dévoile une pratique aussi discrète que répandue: l’interdiction de supermarchés visant une population de petits voleurs récidivistes, de sans papiers, de marginaux et de personnes psychologiquement fragiles. Des damnés de la terre devenus bannis du caddie – parce que les supermarchés, avant d’être des lieux publics, sont des endroits privés dont on peut être exclu presque sur un claquement de doigt.

... https://www.letemps.ch/suisse/2017/05/19/bannis-caddie
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suisse

Messagede bipbip » 20 Jan 2018, 17:18

Liège : Le parquet veut poursuivre 18 manifestants

Le parquet de Liège a requis devant la chambre du conseil de Liège le renvoi devant le tribunal correctionnel de 18 personnes, dont 17 affiliés de la FGTB, pour "entrave méchante à la circulation", dans le cadre de l’importante action syndicale qui avait bloqué, le 19 octobre 2015, la circulation sur la E40 au niveau du viaduc de Cheratte (voir notre article). Après avoir saisi les images RTBF et RTL et au terme de deux années d’enquête, le parquet de Liège estime qu’il y a des indices suffisants que pour renvoyer ces 18 personnes, dont Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB devant un tribunal correctionnel. Mais pour une seule prévention, celle "d’entrave méchante à la circulation". Le parquet a laissé tomber la prévention d’incendie et de dégradations volontaires (le feu de pneus ayant occasionné des dégâts à l’autoroute). L’affaire, examinée mercredi en chambre du conseil, est actuellement en délibéré. La chambre du conseil rendra son ordonnance le 14 février.

https://secoursrouge.org/Liege-Le-parqu ... nifestants
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 22:48

Liège : Deux décisions ouvertement antisyndicales de la justice

La Chambre du conseil de Liège a décidé de ne pas renvoyer devant le tribunal trois automobilistes liégeois qui avaient frappé à coups de barre de fer un militant FGTB qui bloquait le pont de Seraing lors de la grève générale du 19 octobre 2015. A l’inverse, quelques jours auparavant, la même Chambre du conseil de Liège a décidé de renvoyer devant le tribunal correctionnel 18 syndicalistes, presque tous membres de la FGTB métal. Ils devront répondre "d’entrave méchante à la circulation" pour ces mêmes barrages du 19 octobre 2015.

https://secoursrouge.org/Liege-Deux-dec ... -liegeoise
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suisse

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 18:03

Lausanne : Mike, du collectif de soutien aux migrants « Jean Dutoit », a été tué par la police ce mercredi 28 février 2018

Mike, du Collectif de soutien aux migrants « Jean Dutoit » a été tué par la police la nuit du mercredi 28 février à Lausanne. A la suite d’un contrôle près de la gare, « il a été maîtrisé par la force puis menotté. Juste après son immobilisation, [il] a fait un malaise et perdu connaissance » apprend t-on dans le 24heures qui relaie la version policière. Une manifestation spontannée partie de la place de la Riponne a eu lieu le lendemain soir.

... https://rebellyon.info/Lausanne-Mike-du ... n-au-18776
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités