Colombie

Re: Colombie

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 19:27

Colombie : Affrontements à l’université de Tunja

Dans la matinée de mercredi, des affrontements ont eu lieu à Université pédagogique et technologique de Colombie (UPTC), à Tunja (Boyacá). Les étudiants s’opposent au nouveau mode de calcul des frais et de collecte des frais de scolarité qui devraient s’appliquer aux nouveaux étudiants de premier cycle à partir de 2018. Des dizaines de manifestants se sont affrontés à la police métropolitaine de Tunja, dans et devant le campus, ce qui a provoqué la fermeture de la route nationale qui mène à Paipa au nord, et à Bogota au sud. Des cocktails Molotov et des grenades artisanales ont été lancés sur la police qui a usé de gaz et de canons à eau.

https://secoursrouge.org/Colombie-Affro ... e-de-Tunja
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Colombie

Messagede bipbip » 21 Déc 2017, 17:50

Un leader paysan colombien assassiné

Vendredi 8 décembre en début d’après-midi, le leader paysan colombien Herman Bedoya a été assassiné à proximité de sa ferme, dans le territoire collectif de Pedeguita y Mancilla (département du Choco). D’après nos informations, ce crime serait le fait de paramilitaires.

Thais Messiaen et Jorge Rowlands, coauteurs d’une tribune publiée sur Reporterre sur la lutte en cours pour la terre entre paysans et grandes entreprises, nous ont informé de cette disparition par courriel : « C’est avec une tristesse sans fond et une rage sourde que nous avons appris l’assassinat d’Hernan Bedoya [...]. Sa mort affecte tout le processus de restitution des terres dans cette zone de Colombie et démontre on ne peut plus clairement la fragilité du processus de paix et la toute puissance des intérêts économiques dans le Bajo Atrato. Nous sommes atterrés et immensément tristes pour cet être de lumière, ce héros silencieux qui disparait. Que sa lutte soit poursuivie et amplifiée et que se multiplient les zones de biodiversité comme message de vie et de paix. »

Malgré la signature de la paix en 2016, les paysans des régions où se déroulait la guerre voient leurs terres spoliées par les entreprises agro-industrielles soutenues par le gouvernement. Certains, comme Herman Bedoya, luttent en créant des « zones de biodiversité ».

https://reporterre.net/Un-leader-paysan ... -assassine
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Colombie

Messagede bipbip » 28 Jan 2018, 13:58

Santander (Colombie): “Tierra ! Tierra !”, récupération de terres dans le Magdalena

Une lutte pour la survie de la paysannerie.

Vendredi 12 janvier 2018, les communautés du Guayabo et de Bellaunion, municipalité de Puerto Wilches, département de Santander en Colombie ont repris leurs terres. Vers 11h du matin, une centaine de personnes injustement évincées le 13 décembre dernier ont repris les terres de la ferme de San Felipe.

Cette reprise de terre est l’une des nombreuses actions directes qu’entreprennent des communautés paysannes en Colombie pour défendre leurs territoires. Cette communauté est en train de subir le troisième déplacement forcé après avoir acquis le droit de travailler et vivre sur ce territoire. Malheureusement le fait d´exiger le respect des droits humains et de dénoncer publiquement se retourne contre le paysan.

Cela fait 40 ans qu’une centaine de familles vivent sur les bords du fleuve Magdalena, le plus grand du pays. “Si le fleuve pouvait parler, il nous dirait combien de mort la guerre l’a fait engloutir” nous explique un des leaders régionaux dont l’identité ne sera pas révélée pour protéger sa sécurité.

“Ils font maintenant avec la loi ce qu’ils n’ont pas pu faire avec les armes” ajoute son voisin.

Le juge de Puerto Wilches ne pouvait pas ordonner l’éviction le 13 décembre dernier puisque les familles reconnues comme victimes du conflit ont droit à l’évaluation de leurs cas par l’Agence nationale des Terres. De même, le bureau du procureur national a révélé des irrégularités dans le processus et l’inspecteur de police en charge des premières tentatives d’évictions en 2013 est actuellement en prison pour paramilitarisme.

Alvaro Garcia a passé un an en prison il y a peu et 4 autres leaders sont dans une situation juridique délicate pour défendre publiquement leurs terres. Ces hommes et ces femmes ont utilisé tous les moyens légaux à leur disposition pour défendre les terres où ils sont nés et où ils ont vu grandir leurs enfants. Aujourd’hui c’est l’action directe qui leur permettra peut-être d’obtenir justice.

Des membres de la communauté sont intervenus auprès des personnes qui travaillaient au service de l’usurpateur depuis plusieurs mois. Celles-ci, initialement soupçonnées de soutenir le propriétaire terrien, ont manifesté ne pas avoir été payées et ont sollicité le soutien de la communauté afin d’obtenir les ressources nécessaires à leurs retours chez eux. Le bureau des Nations Unies et les autorités nationales ont été invités à se rendre sur les lieux afin de constater la situation.

Les médias de communication ont relayé les propos de Rodrigo Henao selon lequel des guérilleros de l’ELN avaient kidnappé ses travailleurs. La police, les militaires et services spéciaux anti-kidnapping du Gaula sont intervenus le lendemain pour vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une séquestration des travailleurs de la ferme ainsi que la non-présence de guérilleros ELN. Une méthode souvent employée consiste à accuser les paysans d’être des guérilleros afin de justifier la dépossession et l’occupation de leur territoire à des fins lucratives. Selon les dires d’un paysan, « ils sont en train de distribuer nos terres aux paramilitaires ».

Le chef de la police locale a finalement persuadé les travailleurs de se rendre avec lui au village afin de recevoir leur argent, le propriétaire terrien maintient sa version de kidnapping bien que les forces de police aient pu constater que c’était faux.

Ce conflit n’est pas local puisque ces terres en bord du Magdalena sont parmi les plus convoitées de la région. Des entreprises comme la suisse Impala dans le domaine du transport, Anglo Gold Ashanti la minière sud-africaine, tourmentent les mineurs artisanaux du sud de Bolivar à quelques kilomètres de là. Sans compter des intérêts pétroliers de fracturation, d’élevage intensif et agro-industriels comme la palme africaine, font partie des menaces qui pèsent sur ces territoires.

Malgré cette réappropriation de terre, la lutte n’est pas terminée car le village situé à côté est aussi menacé d’expulsion, de dépossession et est victime d’abus et de menaces de la part des forces publiques.

Ces communautés réclament donc la reconnaissance de la culture paysanne, de son économie et de ses pratiques sociales et n’hésitent pas à unir leur force afin de défendre leurs droits.

Equipe d’accompagnement du PASC et de la REDHER


https://fr.squat.net/2018/01/26/santand ... magdalena/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Colombie

Messagede Pïérô » 19 Mai 2018, 12:22

Colombie : Ramon Ascué assassiné ou comment la violence contre les mouvements sociaux ne cesse de croitre

La concentration de terres, son système oligarchique ainsi que la répression du système capitaliste font encore une victime dans le Cauca en Colombie. Ci-dessous la traduction d’un communiqué lancé par le processus autochtone après la mort de Ramon.

... https://mars-infos.org/colombie-ramon-a ... ne-ou-3127
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Colombie

Messagede bipbip » 26 Mai 2018, 22:18

Le combat dangereux de Francia Marquez contre l’exploitation minière en Colombie

À 36 ans, l’afrocolombienne Francia Marquez a reçu le prix Goldman pour l’environnement. Une reconnaissance internationale pour son combat contre les mines d’or illégales qui détruisent l’environnement et la vie des habitants du nord de la région colombienne du Cauca.

Cali (Colombie), reportage

... https://reporterre.net/Le-combat-danger ... miniere-en
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Colombie

Messagede bipbip » 09 Juil 2018, 19:30

Colombia: ¡ Basta ya, ni uno más ! / Colombie: Trop c’est trop, pas un seul assassinat de plus !

Colombie: Trop c’est trop, pas un seul assassinat de plus !

Face à la recrudescence des assassinats de leaders sociaux et de militant.e.s politiques de l’opposition en Colombie – plusieurs dizaines depuis les élections présidentielles et plusieurs centaines depuis la signature des accords de paix – France Amérique Latine condamne fermement cette escalade de violence provoquée par des groupes paramilitaires dans l’impunité la plus totale.

L’indifférence du gouvernement sortant et l’encouragement à peine voilé des plus hauts dirigeants de l’équipe du nouveau président élu, pourtant pas encore en fonction, confirment nos craintes concernant le retour aux pires années de l’apogée paramilitaire protégée par des institutions civiles et militaires.

Il s’agit des crimes organisés de manière systématique et avec préméditation par des structures qui dépassent les bandes criminelles, agissant avec la complicité des organismes d’État, sous l’autorité ou la complicité de fonctionnaires, et avec le financement aussi bien des narcotraficants que des puissants secteurs économiques traditionnels. Tout conduit à penser que nous sommes dans le cadre d’un plan d’extermination physique de l’opposition politique et des mouvements sociaux, caractérisé par la figure de crime contre l’humanité.

Nous nous adressons au président élu Ivan Duque pour réaffirmer solennellement que sa première responsabilité est celle de protéger la vie des citoyen.ne.s, quelle que soit leur appartenance politique et qu’ils aient voté pour lui ou pas.

Monsieur le président Duque, vous ne pouvez plus passer sous silence la gravité des abus qui se sont intensifiés depuis votre élection. Vous êtes responsable vis-à-vis de la communauté internationale du maintien et du respect des accords de paix qui engagent l’État colombien devant les institutions internationales. Mais encore plus important: vous êtes responsable de la vie de vos compatriotes. Vous devrez rendre compte de la poursuite de ce massacre devant l’histoire et devant les institutions internationales.

Nous exprimons notre profonde indignation face à ces crimes odieux et manifestons toute notre solidarité avec les familles des victimes et avec le peuple colombien en larmes et en colère. Nous soutenons les initiatives qui mobilisent pacifiquement des centaines de milliers de Colombiens et de citoyen.ne.s solidaires dans toutes les régions du pays et dans le monde entier. Nous exigeons l’arrêt immédiat de ce plan d’extermination et l’engagement de poursuites judiciaires contre les coupables de ces crimes.

France Amérique Latine convoque la société civile française et européenne à se mobiliser contre l’extermination des militant.e.s et leaders sociaux en Colombie et à protéger les accords de paix.

Dans cette perspective, nous invitons les organisations non gouvernementales à la tenue d’une conférence pour la paix en Colombie. Cette initiative aura pour but de rappeler les engagements pris par l’État colombien face aux institutions internationales et d’adopter les mécanismes de surveillance et d’accompagnement nécessaires pour empêcher l’échec de cet accord historique, salué et soutenu unanimement par la communauté internationale.

France Amérique Latine, Paris 8 juillet 2018.


http://www.franceameriquelatine.org/com ... t-de-plus/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Colombie

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 17:44

Deux leaders sociaux assassinés le week-end derniers

Vendredi 31 août, Oliver Herrera Camacho, président du comité d’action communautaire de Brisas del Guayabero, a été abattu à son domicile. Le dimanche soir, 2 septembre, Alirio Antonio Arenas, président du conseil municipal de la Convention, est, lui, assassiné dans le quartier de Belén par des hommes armés qui ont également blessé un autre homme sur les lieux de l’attaque.

Ces deux morts font monter à 158 le nombre de leaders sociaux assassinés depuis le début de l’année.

https://secoursrouge.org/Colombie-Deux- ... d-derniers
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités