Etats-unis d'Amerique

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 21:05

Etats-Unis. La puissance de la campagne #MeToo

Leia Petty décrit ce que la campagne #MeToo accomplit pour favoriser le débat sur les agressions sexuelles mais aussi pour augmenter les possibilités qu’elle offre pour des avancées de la lutte pour la justice.

«En fait je l’ai pressée. Tu sais, elle était en bas, sur Palm Beach. Je l’ai entreprise et j’ai échoué. Je l’avoue. J’ai essayé de la baiser. Elle était mariée… Je l’ai entreprise très lourdement… Comme si elle était une garce. Mais je n’y suis pas parvenu. Et elle était mariée. Puis tout à coup je l’ai vue, maintenant elle a ces gros faux seins et tout cela. Elle a totalement changé son look… Oui, c’est bien elle. Avec l’or. Je ferai mieux d’utiliser quelques Tic Tac [dragées à la menthe] pour le cas où je me mettrais à l’embrasser. Tu sais, je suis automatiquement attiré par la beauté – je commence simplement à les embrasser. C’est comme un aimant. Juste un baiser. Je n’attends même pas. Et quand tu es une star, elles te laissent faire. Tu peux faire n’importe quoi… les saisir par le sexe. Tu peux faire n’importe quoi.» Donald Trump

Nous étions nombreux à penser que ces paroles, fuitées un mois avant le jour des élections, allaient faire tomber Donald Trump. Au lieu de cela il a gagné la présidence.

Cette croyance qu’ont Trump et d’autres hommes privilégiés comme lui qu’ils peuvent «faire n’importe quoi» aux femmes – ce que Lindy West a appelé dans le New York Times [1]: «le droit étouffant, délirant, galactique des hommes puissants» – a entraîné d’innombrables cas de harcèlement sexuel, d’agressions et de viols qui ont rarement été punis.

Le silence auquel ont été contraintes les femmes était assourdissant. Mais la colère suscitée par cette injustice – une colère que portent toutes les femmes – ne pouvait pas être enterrée à tout jamais. La campagne #MeToo en est la plus récente confirmation. Et ce ne sera pas la dernière.

Au cours des dernières semaines, plus de 30 hommes très en vue ont été accusés de harcèlement sexuel et doivent enfin en affronter les conséquences réelles. Dans de nombreux cas, les allégations mettent en évidence des abus qui se sont déroulés depuis des décennies, abus qui étaient connus et encouragés dans leur entourage proche – souvent en échange de promesses d’avancement des carrières des femmes qui travaillaient pour eux.

Des hommes ayant des positions privilégiées dans l’industrie du spectacle et du divertissement: des producteurs de films, des éditeurs de magazines d’art, des acteurs célèbres, des photographes ont été les premiers à être examinés dans le sillage de la découverte de l’histoire d’abus sexuels commis par Harvey Weinstein, le magnat du cinéma américain.

Hollywood et les industries qui l’entourent constituent une institution collective où la réification des femmes est intégrée aux fondements de la réalisation du profit, ce qui donne lieu à un mélange toxique d’exploitation et de sexisme qui a dévasté les vies de nombreuses femmes.

Mais #MeToo a redonné confiance aux femmes, elles peuvent raconter leur histoire parce que, pour la première fois depuis des décennies, on les croit.

Récemment l’acteur Kevin Spacey a été accusé d’abus sexuels par de nombreux hommes, dont beaucoup étaient des adolescents au moment des agressions. Cela a contribué à lancer le débat si indispensable sur les abus sexuels vécus par des garçons, débat qui est également reflété dans la campagne #MeToo.

L’impact de #MeToo a dépassé Hollywood. Le secrétaire à la Défense britannique, Michael Fallon, a été obligé de démissionner suite à des allégations de harcèlement sexuel. Plusieurs membres du Parlement et plus de 30 législateurs du parti conservateur de Theresa May affrontent également de telles allégations. Trois professeurs de Dartmouth [à Hanover dans le New Hampshire] ont été mis en congé payé pendant qu’une enquête criminelle est menée pour «mauvaise conduite grave».

Tous les signes laissent penser que ce processus se poursuivra. Pour ceux et celles qui ont vécu le harcèlement et l’abus sexuels, les faits qui sont dévoilés entraînent un mélange d’horreur et de justification. Il est particulièrement révélateur de constater combien de femmes qui s’expriment maintenant avaient déjà tenté de le faire par le passé et on les a fait taire, ce qui a suscité chez beaucoup d’entre elles un traumatisme de toute une vie.

Cette confiance qui leur permet de continuer à s’exprimer et qui vient du fait qu’on les croit enfin, ne peut qu’aider le mouvement contre le harcèlement et les abus sexuels, et renforcer la lutte plus large contre toutes les injustices.

• Au cours de ces dernières semaines il y a eu un débat à échelle nationale [Etats-Unis] sur le harcèlement sexuel, cela ne s’était pas produit depuis 1991, lors des auditions pour confirmer le juge Clarence Thomas [nommé par George H.W. Bush] à la Cour suprême.

A cette époque, Anita Hill, professeure en droit qui avait précédemment travaillé pour Thomas, s’était manifestée et l’avait accusé de harcèlement sexuel [lors des audiences devant le Sénat américain, audiences très médiatisées] Mais au lieu de s’en prendre à Thomas, Joe Biden [le vice-président nommé en 2009] – qui était à l’époque président de Comité judiciaire du sénat – a fait un procès à A. Hill et a choisi de ne pas convoquer les autres trois témoins qui auraient pu confirmer les accusations d’abus sexuel lancées par A. Hill. Plus tard, Thomas a été confirmé en tant que juge à la Cour suprême.

Nous sommes redevables à Anita Hill, les centaines de femmes qui prennent la parole maintenant suivent la voie qu’elle a ouverte.

#MeToo a fourni le moyen de briser le silence et de transformer les injustices que nous vivons en quelque chose «qu’il faut combattre au lieu de subir», comme l’a écrit Jen Roesch dans SocialistWorker.org [2].

En résumé, #MeToo a transformé la victimisation, ce qui a des conséquences politiques. Comme l’a écrit James Baldwin : «La victime qui est capable d’exprimer clairement la situation de victime, cesse d’être une victime: il ou elle devient une menace.»

Le fait que nous prenions la parole et que nous racontions nos histoires individuelles est une précondition pour devenir une réelle menace.

... https://alencontre.org/ameriques/americ ... metoo.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 12 Déc 2017, 12:31

Harcèlement: des femmes demandent au Congrès d'ouvrir une enquête contre Trump

Trois femmes qui accusent Donald Trump de les avoir harcelées ou agressées sexuellement demandent au Congrès d’ouvrir une enquête sur le président. Trois femmes parmi les treize qui ont publiquement dénoncé la conduite de Donald Trump à leur égard. Dans la foulée des scandales sexuels qui ont touché tous les secteurs aux Etats unis, elles espèrent être entendues.

... http://www.rfi.fr/ameriques/20171211-et ... te-congres
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 14 Jan 2018, 22:02

Etats-Unis. «Que pouvons-nous apprendre lorsque les femmes disent #MeToo ?»

La soirée du 7 janvier 2018 des Golden Globe Awards (dont les prix récompensent les films et séries télévisées) a reçu un écho médiatique particulier. Les actrices et présentatrices étant toutes habillées de noir pour montrer leur adhésion aux initiatives #MeToo et Time’s up. Cela a changé le caractère paillettes d’une telle soirée. C’est aussi l’occasion pour des militantes féministes d’engager un dialogue sur la dynamique présente de ces initiatives, et surtout sur la réalité des rapports sexistes dans la société.

(I) https://alencontre.org/ameriques/americ ... metoo.html
(II) https://alencontre.org/ameriques/americ ... oo-ii.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 19:16

« Pays de merde » : contre le racisme de Trump, les haïtiens descendent dans les rues de New York

Suite aux propos de Trump qui a qualifié Haïti, et de nombreux autres pays tels que le Salvador et des pays africains, de « pays de merde », des centaines de manifestants, majoritairement des Haïtiens et citoyens américains d’origine haïtienne, sont descendus dans la rue. Différentes organisations et associations politiques haïtiennes ont appelé à une marche le 22 janvier aux Etats-Unis.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Pays ... e-New-York
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede Lila » 20 Jan 2018, 21:30

La marche des femmes, riposte aux gestes anti-IVG de Trump

Vendredi, le Président américain a fiat un geste en faveur des anti-avortement, à deux jours de la Marche des Femmes.

Deux manifestations et deux visions des droits des femmes s'opposent ce week-end à Washington.

Un premier rassemblement contre l'avortement s'est tenu vendredi dans la capitale américaine, avec le soutien du Président Donald Trump, deux jours avant la marche des femmes, prévue ce dimanche.

à lire : http://fr.euronews.com/amp/2018/01/20/l ... ssion=true
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede Pïérô » 21 Jan 2018, 22:55

Etats-Unis : la Marche des femmes réunit des centaines de milliers de manifestantes, un an après l'investiture de Donald Trump

Cette marche avait été organisée pour la première fois l'an dernier, comme une réponse à l'arrivée au pouvoir du président républicain. La plus importante manifestation a eu lieu à Los Angeles.

Un an plus tard, leur combat n'est pas moins d'actualité. La Marche des femmes, créée en 2017 en réponse à l'investiture de Donald Trump, a fait son retour dans les rues des grandes villes des Etats-Unis un an plus tard, samedi 20 janvier. Aucun chiffre global d'affluence n'a été communiqué. Mais cette manifestation a une nouvelle fois rassemblé des centaines de milliers de personnes, dans un contexte marqué par la libération de la parole sur les atteintes sexuelles et l'approche des élections de novembre prochain.

... https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/p ... tor=AL-79-[article]-[connexe]
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede Lila » 04 Fév 2018, 22:20

La Marche des femmes a regroupé quelque 4,2 millions de manifestant-e-s le weekend dernier aux États-Unis

The Women's Marches may have been the largest demonstration in US history

https://www.vox.com/2017/1/22/14350808/ ... istory-map
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 20:30

8 mars : le Mississippi vote la loi sur l’avortement la plus restrictive du pays

Les élus du Mississippi ont voté un projet de loi interdisant l'IVG au-delà de 15 semaines de grossesse, devenant ainsi l'état le plus restrictif sur la législation de l'avortement.

Le Mississippi a renforcé sa loi sur l’avortement en votant un projet de loi interdisant l’IVG après 15 semaines de grossesse, contre 20 auparavant. Ce projet – qui utilise dans ses textes le terme « êtres humains non nés » pour parler des fœtus, a ironiquement été approuvé le jour même de la Journée Internationale de Droits des Femmes. Il doit encore être ratifié par le gouverneur de l’état, le républicain Phil Bryant qui a déjà annoncé son soutien à ce projet. Le texte comporte certes des exceptions en cas d’urgence médicale pour la mère ou de sévères anomalies cérébrales du fœtus, mais en revanche pas dans les cas d’inceste et de viol. En plus de réduire le délai légal pour avorter, cette loi prévoit également des amendes pour les médecins qui pratiqueraient l’opération au-delà de la quinzième semaine.

Ces dispositions ne sont cependant pas vraiment surprenantes dans un État aussi conservateur que le Mississippi. Cet État se trouve en effet dans la Bible Belt, la « ceinture de la Bible », une zone au Sud-Est du pays s’étendant du Texas à la Floride où l’influence de la religion chrétienne et du protestantisme rigoriste est la plus forte.

... http://www.revolutionpermanente.fr/8-ma ... ve-du-pays
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede Pïérô » 20 Mar 2018, 16:30

« Nos vies sont plus importantes que leurs armes. »

Le 14 mars dernier, des dizaines de milliers d'étudiant.e.s ont pris la rue pour dénoncer la culture des armes à feu et pour demander qu'on augmente leur restriction. Ces manifestations s’inscrivaient dans une journée nationale de mobilisation; elles donnent le ton pour la marche qui aura lieu le 24 mars à Washington D.C. Certaines actions ont duré 17 minutes, en l'honneur des 17 personnes assassinées lors de la fusillade à la Stoneman Douglas High School (Parkland, Floride) le 14 février dernier. De plus, plusieurs manifestations et rassemblements ont visé des institutions politiques et bloqué des artères principales, comme à New York lors d'un sit-in/die-in. À quelques endroits, la police a réprimé les manifestant.e.s et procédé à des arrestations.

Voici une série de photos prise lors de cette journée nationale de mobilisation. Elle n'est pas exhaustive. Il y a eu des manifestations et/ou rassemblement dans la très grande majorité des États américains.

... https://ucl-saguenay.blogspot.fr/2018/0 ... -plus.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 25 Mar 2018, 16:26

"Marche pour nos vies": plus d'un million de personnes dans les rues américaines contre les armes à feu

Une journée historique aux États-Unis.

ETATS-UNIS - Plus d'un million de personnes, dont de nombreux jeunes, sont descendues ce samedi 24 mars dans la rue dans plusieurs villes des Etats-Unis, pour une manifestation historique contre les armes à feu après la tuerie du lycée de Parkland qui a fait 17 morts.

D'origine spontanée, cette initiative est devenue la plus grande manifestation contre les armes de l'histoire des Etats-Unis.

"Vous les élus, représentez la population ou partez!", a lancé Cameron Kasky, un lycéen de 17 ans ayant survécu au massacre, à la marée humaine de quelque 800.000 personnes rassemblée dans les avenues entre la Maison Blanche et le Capitole à Washington, selon les organisateurs cités par NBC.

A New York, ils étaient 175.000 dans les rues, selon le maire Bill de Blasio. Et plus de 800 marches se sont déroulées dans d'autres villes des Etats-Unis et dans le monde avec, partout, les jeunes comme force d'impulsion.

"Plus jamais ça!" était le mot d'ordre fédérant ces adultes et adolescents, exaspérés par la répétition des fusillades dans les écoles. Oscillant entre recueillement et revendications politiques, ils ont affiché une détermination tournée vers l'avenir.

... https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/2 ... mg00000001
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 23:23

Attentat de Toronto. Pas un fait divers: un féminicide !

Hier, 24 avril 2018, Alek Minassian a tué 10 piéton·nes et en a blessé 14 à Toronto au volant d’une camionnette. Les victimes sont majoritairement des femmes. Pour l'instant, le tueur présumé est inculpé pour meurtres avec préméditation, or plusieurs éléments de l'enquête mettent en lumière la piste d'un tueur misogyne.

En effet, Alek Minassian a publié sur facebook le post : « la rébellion des incel a déjà commencé. Nous allons renverser les Chads et les Stacys ! Tous saluent le Suprême Gentleman Elliot Rodger ! ».

Un post pas si énigmatique qu'il n'en a l'air, puisqu'il trahit une appartenance à l'idéologie masculiniste. « Incel » est le nom que se donne explicitement une communauté d’hommes qui dénigrent les femmes avec tous les poncifs misogynes faisant d'elles des manipulatrices et des "salopes", et veulent punir celles qui ne souhaitent pas sortir ou coucher avec eux. Dans ce jargon, les Chads désignent les hommes qui ont du succès et les Stacys les femmes. Quant à Elliot Rodger, c'est l’auteur de la tuerie d’Isla Vista, en Californie, motivée par sa haine des femmes, disait-il dans une vidéo publiée avant le drame.

Appelons un chat un chat. Quand un assassin vise sciemment une catégorie de personnes, en l'occurrence les femmes, il s'agit bien d'un acte idéologique, un féminicide motivé par la haine des femmes. Cette idéologie porte un nom, le masculinisme, un idéal de société conspuant les acquis en matière de droits des femmes et voulant restaurer un ordre social patriarcal.

... https://www.humanite.fr/attentat-de-tor ... ide-654414
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede Lila » 29 Avr 2018, 20:02

« La misère sexuelle est une construction sociale, et elle fait des ravages »

Un « célibataire involontaire » a foncé sur la foule et tué dix personnes à Toronto lundi. Pour les « Incels », le sexe est un dû. Cette conception transactionnelle du plaisir ne sort pas d’esprits malades ou perturbés, mais de notre culture, estime la chroniqueuse de « La Matinale du Monde », Maïa Mazaurette.

Lundi 23 avril à Toronto (Canada), un jeune homme a foncé en voiture sur des passants. Il appartenait à la mouvance des Incels, ces « célibataires involontaires » mâles, victimes autoproclamées de la cruauté des femmes. Le crime de ces dernières ? Ne pas être sexuellement intéressées. Le châtiment ? Dix innocents fauchés, dont huit étaient des femmes : du grain à moudre pour les dinosaures estimant qu’il « suffit de dire non ».

Le prix que notre société paie à la masculinité toxique s’alourdit, encore et encore, sans qu’on y réagisse autrement qu’avec fatalisme. Il y a mort d’homme, et ça n’est pas la première fois. En 2014 déjà, l’auteur du massacre de Santa Barbara (14 blessés, 7 morts dont le tueur) avait justifié sa folie meurtrière par l’incapacité à accéder au corps des femmes.

la suite : http://mobile.lemonde.fr/m-perso/articl ... ebook.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 08 Mai 2018, 15:50

Un enfant de 4 ans manipule une arme de guerre: la vidéo venue des USA qui choque

Un enfant de quatre ans a été filmé par une lobbyiste pro-armes durant la convention annuelle de l'association américaine des armes à feu. On y voit le bambin manipuler une arme de guerre avec beaucoup de dextérité, sous les encouragements de la jeune femme. Une vidéo qui choque aux États-Unis, et en dehors du pays.

Ce n'est pas la première fois que ce type de vidéo est diffusé sur internet, mais ce genre d'image fait toujours froid dans le dos. La scène se déroule durant la convention annuelle de l'association américaine des armes à feu. Kendall Jones, une lobbyiste pro-armes, a filmé Maverick, un garçon de 4 ans, en train de manipuler une arme de guerre. Tout sourire, l'enfant est vivement encouragé par la jeune femme. "C'est adorable", commente-t-elle à la fin de la séquence.

... https://www.rtl.be/info/monde/internati ... 19806.aspx
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 12 Mai 2018, 20:32

Etats-Unis. Les enseignant·e·s sont à la tête de la lutte contre l’austérité

En moins de trois mois, les enseignant·e·s et le personnel d’appui pédagogique de cinq Etats – Virginie-Occidentale, Kentucky, Oklahoma, Colorado et Arizona – ont transformé le pays tout entier en leur classe d’école. Ils n’ont pas seulement mis la pression – et gagné – pour obtenir un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail pour eux-mêmes. Ils ont également lancé un défi direct à des décennies de réductions bipartisanes des impôts [démocrates et républicains] en faveur les firmes, nous aidant tous, de la sorte, à comprendre ce que signifie l’austérité.

En défendant une série de propositions politiques visant à redistribuer la richesse du 1 % en direction de la classe ouvrière et de la classe moyenne, ils nous ont montré comment l’austérité peut être battue en brèche. Comme l’a dit Emily Comer, une enseignante d’espagnol d’un collège, qui a été une des leaders lors des grèves en Virginie-Occidentale: «La phase dans laquelle nous sommes maintenant – pour obtenir une solution réelle et progressiste à la crise de l’assurance maladie – nous force à rêver plus grand. Il ne s’agit pas seulement de notre régime d’assurance maladie. Il s’agit de rééquilibrer le pouvoir des travailleurs/travailleuses face aux firmes, dans notre Etat.»

Fait remarquable, ces grèves ont recueilli un soutien massif de la part du public, malgré des années d’attaques, fort bien financées, contre les syndicats d’enseignants. Dans un récent sondage NPR/Ipsos, seulement une personne sur quatre a déclaré qu’elle pense que les enseignant·e·s sont suffisamment payés; et les trois quarts ont déclaré que les enseignant·e·s ont le droit de faire grève. Fait remarquable, selon ce sondage, cet appui l’emporte sur les clivages entre partis: «Les deux tiers des républicains, les trois quarts des indépendants et près de neuf démocrates sur dix soutiennent le droit de grève des enseignants.»

... https://alencontre.org/ameriques/americ ... erite.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 20 Juin 2018, 21:05

Etats-Unis: Les pleurs des enfants de migrants séparés de leurs parents divulgués dans un enregistrement

Les pleurs et les supplications des enfants apeurés sont difficilement supportables. Le site d’information américain ProPublica a publié lundi un enregistrement dans lequel on entend des enfants en situation irrégulière enfermés dans des camps de rétention etséparés de leurs parents. L’affaire fait grand bruit aux Etats-Unis et provoque la colère des Américains de toutes obédiences politiques.

... https://www.anti-k.org/2018/06/20/etats ... istrement/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités