Israel/Palestine

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 23 Juil 2017, 13:25

Violences à Jérusalem. Deux Palestiniens tués, réunion du Conseil de sécurité de l'Onu

Deux Palestiniens ont perdu la vie ce samedi dans des affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes en Cisjordanie occupée. Cette flambée de violences sera le sujet d'une réunion d'urgence lundi du Conseil de sécurité de l'ONU, convoquée à la demande de la France, de la Suède et de l'Egypte.

Deux Palestiniens ont perdu la vie ce samedi dans des affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes en Cisjordanie occupée. Cette flambée de violences sera le sujet d'une réunion d'urgence lundi du Conseil de sécurité de l'ONU, convoquée à la demande de la France, de la Suède et de l'Egypte.

À Jérusalem et en Cisjordanie occupée, les affrontements violents, meurtriers, se sont poursuivis samedi. Vendredi, trois Palestiniens sont morts dans des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes. Et trois Israéliens ont été tués par un assaillant en Cisjordanie occupée.

Des violences répétées depuis une semaine

Samedi, des heurts ont encore eu lieu dans le même secteur. Deux Palestiniens ont perdu la vie dans des affrontements avec les forces de l'ordre israéliennes en Cisjordanie occupée, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

Un Palestinien de 17 ans, grièvement blessé par balle dans des heurts à El-Azariyé, à l'est de Jérusalem, a ensuite succombé à ses blessures.

Non loin, à Abou Dis, un autre Palestinien, âgé lui de 18 ans, est mort lorsque le cocktail Molotov qu'il voulait lancer sur les forces israéliennes a explosé sur lui.

Ces décès intervient au lendemain de violences meurtrières provoquées par les nouvelles mesures de sécurité israéliennes à l’entrée de l’esplanade des Mosquées.

Depuis une semaine, les heurts sont quotidiens entre forces de sécurité israéliennes et manifestants palestiniens, qui dénoncent l'installation par Israël de détecteurs de métaux aux accès du troisième lieu saint de l'islam, dans la vieille ville de Jérusalem. Mais jusqu'à vendredi ces affrontements n'avaient fait que des blessés.

... http://www.ouest-france.fr/monde/israel ... nu-5150177
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 27 Juil 2017, 18:25

Gaza subit une pollution terrible... qui se répercute sur Israël

La pollution de la côte et des nappes phréatiques de Gaza a gravement empiré depuis que les stations d’épuration de l’enclave palestinienne sont à l’arrêt, faute d’électricité. Les 100.000 mètres cubes d’eaux usées rejetées quotidiennement dans la Méditerranée polluent aussi la côte israélienne.

Les malheurs de Gaza sont une litanie où la population, prise en otage entre les blocus israéliens et égyptiens, l’emprise du Hamas et ses rivalités avec le Fatah, subit toujours plus les tourments d’un gâchis sans nom. Il y a quelques mois, les Gazaouis devaient se satisfaire de six ou sept heures d’électricité par jour. Ils ne pouvaient mesurer leur bonheur car depuis, l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas (Fatah) a décidé de ne plus payer aux Israéliens les factures d’électricité du Hamas — qui exerce le pouvoir dans la bande de Gaza. Résultat, la compagnie d’électricité israélienne coupe le courant et comme, faute d’une centrale sur leur territoire, les Gazaouis dépendent pour leur électricité d’Israël, ils vivent avec deux ou trois heures d’électricité par jour. Parfois la lumière revient la nuit, parfois le jour, on ne sait pas, on ne peut rien prévoir. En conséquence, l’économie, qui avait davantage besoin d’une respiration que d’avoir le souffle coupé, est de nouveau à l’arrêt.

Cette pénurie d’électricité s’accompagne de l’effondrement de deux centres de traitement des eaux usées, qu’il est impossible de réparer ni même de faire fonctionner correctement à cause des restrictions de courant. Le tout-à-l’égout conduit directement au littoral, une décharge à ciel ouvert. Chaque jour, plus de 110.000 mètres cubes d’eaux usées se déversent sur le rivage de Gaza. Selon Ecopeace Middle East, une ONG environnementale israélo-jordano-palestinienne, c’est un tiers de plus que la normale.

... https://reporterre.net/Gaza-subit-une-p ... sur-Israel
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 30 Juil 2017, 15:48

Dépôt de plainte à la Cour Pénale Internationale pour la société civile palestinienne : l’état d’Israël va-t-il enfin être jugé ?

L’état d’Israël est poursuivi devant la CPI pour crime de guerre. Des avocats palestiniens et groupes issus de la société civile ont pressé mercredi 19 juillet la Cour pénale internationale (CPI) d’accélérer son examen préliminaire et d’ouvrir une enquête.

"Depuis deux ans, la Palestine fait l’objet d’un examen préliminaire", a expliqué l’avocat lyonnais Gilles Devers qui représente les Palestiniens. "A Gaza, nous pensons que deux ans c’est trop long", a-t-il ajouté.

En janvier 2015 la CPI a entamé un examen préliminaire afin de déterminer si elle dispose d’assez d’éléments pour ouvrir une enquête sur les crimes de guerre depuis l’été 2014 (2.251 Palestiniens dont 551 enfants ont trouvé la mort).

Contrairement aux Palestiniens, Israël n’est pas membre de la CPI.

Depuis La Haye mercredi, les militants palestiniens ont affirmé à des journalistes que l’examen préliminaire était au point mort et ont appelé l’Autorité palestinienne et la CPI à accélérer leurs efforts.

Les avocats, représentant 448 victimes identifiées et plus de 50 syndicats et organisations, ont remis un épais dossier au bureau de la procureure de la CPI. Selon eux, ces documents montrent "clairement que des crimes relevant de la juridiction de ce tribunal ont été commis" durant le conflit à Gaza en 2014, mais aussi en Cisjordanie occupée. Mme Bensouda, procureure de la CPI a "l’obligation" de passer au stade de l’enquête, a affirmé l’avocat Gilles Devers aux journalistes.

Ces plaintes, indique Me Gilles Devers, visent trois crimes, concernant :

- la colonisation,
- le siège de Gaza
- et l’attaque militaire israélienne sur Gaza de l’été 2014.

Le dossier a été constitué par plus de 30 avocats dans les Territoires palestiniens. C’est la première fois que des populations civiles, dont des médecins, agriculteurs, pêcheurs et professeurs, en appellent directement à la CPI.

https://rebellyon.info/Gilles-DEVERS-av ... pose-18049
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 02 Aoû 2017, 01:42

Une journée ordinaire sans eau et sans électricité à Gaza

C'est difficile pour moi citoyen palestinien de Gaza de décrire en deux ou trois pages la situation actuelle dans notre région abandonnée. Une situation catastrophique à tous les niveaux qui s’est aggravée récemment, notamment, avec la crise de l’électricité et ses conséquences dans tous les secteurs vitaux dans cette région sous blocus israélien depuis plus de dix ans.

Mais je vais essayer le plus succinctement possible de narrer une partie de mon vécu pendant des jours et des jours où Gaza était dans le noire total.

Actuellement, nous avons le droit à trois ou quatre heures d’électricité par jour, c’est insuffisant, mais on n' a pas le choix, on s’adapte avec cette situation même insupportable .

Je ne vous cache pas que, je me demande toujours, ainsi que tous les Palestiniens de Gaza: nous sommes nous un peuple anormal pour supporter cette situation inacceptable et cette souffrance qui dure et qui dure , et je me pose souvent les même questions : pourquoi nous à Gaza ? Pourquoi le monde officiel ne bouge-t-il pas? Et jusqu’à quand durera notre souffrance ?

Nous avons vécu des journées terribles dans la moitié du mois de juillet 2017, avec seulement une ou deux heures d'électricité par jour, et quelques fois, deux ou trois jours sans électricité et sans eau.

La crise a commencé en avril dernier, avec la décision israélienne de réduire la quantité d'électricité qui entre la bande de Gaza. Nous sommes passés de huit heures à quatre heures par jour, puis deux heures dès le début du mois de juillet.

Cette crise nous rappelle les événements tragiques de l'été 2014 vécus par la population civile de Gaza, même sans bombardements et sans bombes.

Ce qui aggrave notre souffrance c'est ce silence complice du monde officiel , la chape de silence que les médias entretiennent, et l'indifférence totale des organisations des droits de l'homme qui n'arrivent pas à condamner cette ignominie.

C'est vrai, notre volonté remarquable et notre patience extraordinaire, mais surtout notre adaptation avec ce contexte très difficile est un aspect très positif qui nous aide à supporter cette souffrance. Mais notre situation est de plus en plus délicate dans la bande de Gaza, une région occultée et laissée à son sort par une communauté internationale officielle sourde à nos souffrances!

Pour moi, dans ce contexte particulier, et comme deux millions de Palestiniens, nous avons vécu des jours et des jours très longs sans eau et sans électricité. J’essaie de faire mon devoir, d’envoyer des nouvelles au monde francophone, je résiste par les témoignages et le partage de notre vécu, même si difficile de répondre à tous les messages qui proviennent de beaucoup d'amis et de solidaires, car je tiens beaucoup à la solidarité internationale et le soutien indéfectible de ces solidaires de bonne volonté.

Pendant ces jours terribles, nous étions tous à Gaza sous pression, personnellement, je passais davantage de temps à mon travail à l’université. Car elle dispose d’un générateur, et durant ce temps, j’étais obligé de faire toutes les tâches de mon travail ,car chez moi, la batterie rechargeable a besoin de huit heures minimum par jour pour fonctionner. Mais avec deux heures, elle tombe souvent en panne, et pour la réparer ou en acheter une autre, qu'il faut charger, on a besoin de huit heures par jour.

Parmi les conséquences graves de cette crise, c’est le secteur de l’eau qui a été le plus touché. Ici tous les puits d'eau ont besoin d'un courant électrique pour remplir nos réservoirs qui se trouvent sur le toit de nos maisons. Pour que l'eau arrive dans les robinets à partir des réservoirs, on a besoin d'électricité. Le problème étant que parfois, même pendant le retour du courant électrique, l’eau était coupée!

Il nous est arrivé de rester plus de trois jours sans eau, inimaginable! Dans ce cas, on était obligé d'acheter de l’eau potable pour l’utilisation quotidienne. Auparavant, on achetait l’eau potable pour boire, car l’eau du robinet dans tous les foyers de Gaza n’est pas potable

On est obligé à s'adapter avec cette nouvelle situation, et il y a eu un changement dans les habitudes: par exemple on achète la nourriture au jour le jour, et on ne met rien dans les réfrigérateurs , souvent vides, on a envie de boire de l'eau fraîche avec cette vague de chaleur......mais en vain!

On ne dort pas assez, il fait très chaud, les ventilateurs et les climatiseurs ont besoin d’électricité pour fonctionner, tout est paralysé à Gaza.
Vous n'imaginez pas la joie de toute la famille, quand revient le courant électrique à n’importe quel moment du jour ou de la nuit. A n'importe quel moment, le retour du courant est une fête, tout le monde se réveille, soit pour faire fonctionner les appareils électroménagers, pour charger les portables, soit suivre les nouvelles, utiliser internet et les réseau sociaux! Dans notre contexte d’isolement, nous voulons garder le contact avec le monde!

Quand le courant électrique revient, à n’importe quel moment de la journée, le matin, le soir, à l’aube, même à 2h ou 3h du matin, un état d’urgence est décrété chez moi: personne dans la maison n’a le droit de me parler ou de me demander quoi que ce soit. La priorité est d’envoyer les nouvelles de Gaza aux amis solidaires et aux associations de soutien à la cause palestinienne. J’ai dû laissé tomber beaucoup d’obligations familiales, car je suis convaincu de l’importance de cette solidarité internationale. Je veux informer sur notre quotidien ,je n’avais pas le temps de m’occuper de mes enfants et de ma famille, ils n'osent pas me parler quand l'électricité revient!

J'ai de la peine pour mes enfants, les pauvres, ils ne vivent pas une vie normale. Pas de loisir, pas de vacances, ni de plage. La plupart des journées, ils sont dans leurs maisons ou devant leurs immeubles pour jouer et passer le temps. Bien que leur vacances scolaires aient commencé depuis deux mois, nous n'avons passé aucun jour sur la plage à cause de la pollution de la mer à Gaza.
Un aspect remarquable, est la solidarité familiale et sociale, les voisins s'entraident énormément pour fournir de l'eau, ou recharger les lampes pour les autres.

Le problème dans ce contexte : vous ne pouvez rien faire devant cette injustice, notre impuissance devant de telles souffrances, nous n’avons pas d’autre choix que de supporter et de résister en attendant un changement.

Le sentiment de l'enfermement et de l’isolement est un sentiment terrible! Et les Palestiniens de Gaza sont les mieux placés pour sentir ce sentiment , eux les enfermés dans leur prison à ciel ouvert depuis plusieurs années.

Le seul responsable de notre souffrance est l’occupation israélienne qui vise à briser la volonté remarquable et la patience extraordinaire de cette population civile de Gaza! Une population résistante et attachée à sa terre malgré toutes les mesures atroces de l’occupation contre la bande de Gaza.

On ne peut pas accuser les dirigeants palestiniens de Gaza ou de Ramallah d’avoir un rôle de responsabilité dans cette crise d’électricité, même si la division est une honte, car les deux sont impuissants et leur pouvoir sous occupation est illusoire.

Notre contexte est comme un verre où l’eau se mélange au sel comme pour donner un sens encore à l’espérance, qui nous rend forts comme le roc sur cette terre aux mille et une meurtrissures.

Les Palestiniens de Gaza sont privés de liberté sauf de leur liberté de penser. Leur seul droit est de respirer l'air souvent pollué par l'odeur des bombes de l'occupant.

En dépit de notre vécu tragique pendant cette période où Gaza a supporté l’insupportable, ce qui nous soulage est cette mobilisation et cette solidarité civile et populaire partout dans le monde avec la population de Gaza contre le blocus israélien. Nous sommes quasiment la seule région dans le monde en souffrance permanente; pour laquelle les solidaires organisent des manifestations et des rassemblements de soutien, ça calme notre colère

On peut dire qu’aucun objectif israélien de cette punition collective n' a été réalisé, notre population digne est toujours débout.

Après tout, malgré toute cette souffrance, mon message est toujours simple : c’est un message d’espoir au cœur de la douleur.
Je suis plus que jamais déterminé à continuer ma résistance quotidienne dans la bande de Gaza, comme ma population civile, à travers l’éducation et le travail avec mes jeunes pour une ouverture sur le monde. Avec le soutien des solidaires de notre cause juste, pour une Palestine de liberté et de paix durable, une paix qui passera avant tout par la justice.

Ziad Medoukh


https://www.facebook.com/ziad.medoukh/p ... 2058177396
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 04 Aoû 2017, 10:32

Une journée ordinaire sans eau et sans électricité à Gaza

Par Ziad Medoukh

C'est difficile pour moi, citoyen palestinien de Gaza, de décrire en deux ou trois pages la situation actuelle dans notre région abandonnée. Une situation catastrophique à tous les niveaux qui s'est aggravée récemment, notamment avec la crise de l'électricité et ses conséquences dans tous les secteurs vitaux dans cette région sous blocus israélien depuis plus de dix ans. Mais je vais essayer le plus succinctement possible de narrer une partie de mon vécu pendant des jours et des jours où Gaza était dans le noir total.

Actuellement, nous avons le droit à trois ou quatre heures d'électricité par jour, c'est insuffisant, mais on n'a pas le choix, on s'adapte avec cette situation même insupportable.

Je ne vous cache pas que je me demande toujours, ainsi que tous les Palestiniens de Gaza : sommes-nous un peuple anormal pour supporter cette situation inacceptable et cette souffrance qui dure et qui dure, et je me pose souvent les même questions : pourquoi nous à Gaza ? Pourquoi le monde officiel ne bouge-t-il pas ? Et jusqu'à quand durera notre souffrance ?

... http://www.ism-france.org/temoignages/U ... icle-20372
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede Pïérô » 22 Aoû 2017, 20:04

Un rapport commun estime à 880 le nombre de Palestiniens arrêtés en juillet 2017
Trois organisations de défense des détenus palestiniens ont publié un rapport sur les arrestations du mois de juillet 2017. Selon celui-ci 880 Palestiniens ont été arrêtés par les forces israéliennes dont 144 enfants. Un article de l’ONG Addameer traduit par l’Agence Média Palestine.
Des organisations s’occupant de prisonniers palestiniens – la Société des prisonniers palestiniens (Palestinian Prisoners’ Club), l’Association Addameer pour la défense des prisonniers et les droits humains (Addameer Prisoner Support and Human Rights Association), le Comité pour les Affaires des Détenus (Committee of Prisoners’ Affairs ) et le Centre Al-Mezan pour les droits humains (Al-Mezan Center for Human Rights ) – ont publié un rapport le 8 juillet 2017 : il indique que, pendant le mois de juillet 2017, les autorités israéliennes ont arrêté 880 personnes des territoires palestiniens occupés, dont 144 enfants et 18 femmes.
Selon la veille organisée par les quatre organisations, et la documentation qu’elles ont recueillie, les forces d’occupation israélienne ont arrêté 425 Palestiniens de Jérusalem, 120 de Hébron et 85 de Naplouse. De plus, ont été arrêtés 49 Palestiniens du gouvernorat de Jénine, 47 de Qalqilya, 45 de Bethléem, 37 de Ramallah, 36 de Tulkarem, 10 de Tubas, 10 de Jéricho, et 2 de la bande de Gaza.
Le rapport indique que le nombre de prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes atteint 6400, y compris 62 femmes, 10 mineures, environ 300 enfants, 450 détenus administratifs, un « combattant illégal » et 12 membres du conseil législatif palestinien (PLC).
... https://plateforme-palestine.org/Un-rap ... en-juillet


Israël : les Palestiniens de Jérusalem déchus de leur statut
Depuis l’annexion de Jérusalem-Est par Israël en 1967, les Palestiniens doivent détenir un "permis de résidence" pour vivre dans leur ville. Soumis à de nombreux critères, ce permis peut être retiré à tout moment par Israël. Ainsi près de 15 000 Palestiniens ont perdu leur statut de résident permanent de Jérusalem depuis le début de l’occupation. L’Association France Palestine Solidarité a traduit une enquête de l’ONG Human Rights Watch sur ces pratiques discriminatoires.
... https://plateforme-palestine.org/Israel ... eur-statut
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 26 Aoû 2017, 15:49

Liberté pour Salah Hamouri, arrêté arbitrairement par l’armée israélienne

Salah Hamouri, a été arrêté mercredi 23 août dans la nuit, à son domicile de Jérusalem-Est, par l’armée israélienne d’occupation. Il a 32 ans. Il est Franco-Palestinien et a le statut de Résident de Jérusalem-Est où il vit.

Aucun motif ne lui a été signifié lors de son arrestation, ce qui est tristement la « norme » pour l’armée israélienne d’occupation envers les Palestiniens. Cet arbitraire, Salah en a l’habitude depuis son plus jeune âge : arrêté en 2005, il avait alors passé 7 années dans les prisons israéliennes. Il avait été libéré suite à un très large mouvement de solidarité notamment en France. Arbitraire et acharnement : à sa libération, il a été interdit de se rendre en Cisjordanie occupée où il entendait suivre des études d’avocat. Son épouse, de nationalité française, et son fils ne peuvent le rejoindre à Jérusalem-Est, interdits de séjour par l’arbitraire du pouvoir israélien : ils seraient « un danger pour la sécurité d’Israël ».

Après sa libération, il a contribué à faire connaitre la situation des prisonniers politiques palestiniens, notamment en France. Il vient d’obtenir son diplôme d’avocat et il se consacre maintenant à la défense des droits humains et des droits des prisonniers politiques palestiniens. Il n’entend pas plier, ni renoncer à vivre dans sa ville, Jérusalem-Est, sur sa terre, en Palestine avec sa femme et son fils. Rester, c’est résister ! Voilà pourquoi Israël veut le faire taire.

Cette nouvelle arrestation arbitraire est inadmissible et insupportable. La France a le devoir de défendre partout ses citoyens contre les injustices dont ils sont victimes. Les autorités françaises doivent se mobiliser fermement pour que soit mis fin sans délai à cette infamie.

La comparution du 23 août a conclu à une détention "pour enquête" - on arrête d’abord et on enquête après - sans qu’aucun chef d’inculpation ne soit retenu contre lui. Cela nous fait craindre que notre concitoyen ne soit encore une fois victime de l’arbitraire des forces d’occupation israéliennes et de la justice militaire d’occupation. La mobilisation citoyenne doit s’amplifier d’ici dimanche, date de la prochaine comparution qui pourrait être décisive pour notre ami et sa famille.

Salah Hamouri doit retrouver la liberté - tout comme les presque 7000 prisonniers politiques palestiniens. Il doit pouvoir vivre à Jérusalem avec sa femme et son fils. L’arbitraire et le harcèlement dont il est victime doivent cesser - tout comme l’occupation et la colonisation de la Palestine.

Le Bureau national de l’AFPS

http://www.france-palestine.org/Liberte ... sraelienne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 30 Aoû 2017, 20:20

Israël: Salah Hamouri placé en détention administrative pour six mois

Présenté devant un juge mardi 29 août, Salah Hamouri a été placé en détention administrative pour une durée de six mois minimum. Ce Franco-Palestinien est soupçonné d'avoir renoué avec des « organisations politiques illégales », ce qu’il nie. Salah Hamouri a déjà purgé sept ans de prison en Israël avant d'être relâché dans le cadre de l'échange de prisonniers avec Gilad Shalit en 2011. Il était accusé d'avoir projeté l'assassinat du rabbin le plus influent de l'Etat hébreu, mais s'est toujours déclaré innocent. Sa famille et ses avocats ne comprennent pas cette nouvelle condamnation.

... http://www.rfi.fr/moyen-orient/20170830 ... e-six-mois
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 18:06

Palestine. « Salah Hamouri est une cible »

Le juge a refusé la détention administrative, mais le Franco-palestinien est condamné à trois mois de prison. Tel-Aviv, gêné par la mobilisation en France, essaie de donner le change.

Incroyable « justice » israélienne ! Une attitude et un comportement à inscrire très vite dans toutes les universités de droit du monde entier. Salah Hamouri a été arrêté le 23 août dernier au prétexte qu’une enquête était en cours sur son appartenance supposée à une « organisation ennemie ». Le jeune Franco-palestinien de 32 ans, qui a récemment obtenu avec succès son diplôme d’avocat qu’il met au service de la défense des prisonniers politiques palestiniens, était supposé être libéré cinq jours plus tard, après avoir subi en tout et pour tout un interrogatoire d’une vingtaine de minutes à son arrivée au centre de police. Mis à l’isolement, il apprend par la suite que, pour les besoins de l’enquête, il est maintenu en détention. Le 29 août, il est présenté devant un juge de la cour de Jérusalem, qui décide tout d’abord de le placer en résidence surveillée pour vingt jours, sans qu’aucune des charges ne soit révélée, contenues dans un « dossier secret ». Le magistrat lui interdisait également l’entrée à Jérusalem ainsi que toute sortie du pays pendant trois mois. En plus de cette décision, Salah Hamouri devait s’acquitter d’une caution de 10 000 shekels (environ 2 300 euros). Sa famille s’est alors rendue à Al-Moskobyeh, le centre d’interrogatoire, pour payer la caution. C’est alors que l’ordre émanant du ministre de la Défense, Avigdor Liberman, est tombé : placer Salah Hamouri en détention administrative. Soit six mois renouvelables au bon gré du ministère.

Le « dossier secret » est vide

Dans son simulacre de justice, l’État d’Israël fait bien les choses. Un juge de la cour de Jérusalem devait se prononcer sur cette mise en détention administrative. L’audience s’est tenue, hier, à huis clos. Le juge a refusé la détention administrative mais a estimé que le jeune Franco-palestinien devait purger la peine de trois mois de prison qui lui restait à effectuer lorsqu’il a été libéré le 18 décembre 2011 à l’occasion d’un échange de prisonniers palestiniens et du soldat israélien Gilad Shalit, possédant la double nationalité israélienne et française. La France a eu son mot à dire dans la négociation. De plus, dès sa sortie les autorités israéliennes ont interdit à Salah Hamouri de sortir du pays jusqu’à la fin de la durée réelle de sa peine.

... https://www.humanite.fr/palestine-salah ... ble-641547
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 09 Sep 2017, 18:42

Israël. Un mur souterrain et en hauteur pour enfermer la population de Gaza dans un «quartier de haute sécurité»

La politique d’enfermement de Gaza par le gouvernement israélien n’est pas nouvelle. Comme la possibilité d’utiliser «les menaces du Hamas» afin de «mobiliser l’unité nationale» israélienne derrière un gouvernement en déclin. Pour cela, la recette: engager une «guerre protectrice» contre les «extrémistes de Gaza», malgré toutes les mesures prises – y compris un mur – pour échapper à leurs «actes terroristes». Cette rhétorique aux accents coloniaux est connue. Toutefois, des «arrangements» revisités se dessinent à partir de la politique d’Israël et de l’Egypte face à Gaza.

Depuis septembre 2015 est établie «une zone tampon« entre le Sinaï et la bande de Gaza. Le régime égyptien du dictateur Sissi poursuit donc ses grands travaux le long de «sa» frontière avec le territoire palestinien, contrôlé par le Hamas. Il fait creuser une gigantesque tranchée, officiellement destinée à «alimenter en eau de mer des bassins de pisciculture» (sic). Cette «zone tampon», sur 10 kilomètres de large, a entraîné le déplacement de dizaines de familles et la démolition de plusieurs centaines d’habitations sur le territoire frontière Egypte-Gaza. «Le projet de pisciculture» n’est pas fait pour améliorer le sort des Palestiniens de Gaza, ni des populations paupérisées d’Egypte! Selon la CNUCED, après huit années de blocus et trois opérations militaires israéliennes en 6 ans, qui ont laminé des infrastructures très affaiblies, ce territoire de 360 km² où s’entassent 1,8 million de Palestiniens pourrait devenir inhabitable d’ici à 2020.

L’adage du gouvernement israélien «mieux vaut faire la paix avec les Arabes qu’avec les Palestiniens» reste en vigueur. Mohamed Dahlan – en rupture avec la direction de Mahmoud Abbas (Autorité palestinienne – AP) –, avec l’aide de Sissi et de certains Emirats du Golfe, fait une offensive en direction de Gaza et du Hamas. Le premier test (depuis juillet) pour vérifier le consentement du Hamas à un accord: qu’il assure la consolidation de son contrôle sur les points de passage vers l’Egypte, c’est-à-dire Rafah et Karm Abou-Salem (sud-est de la bande de Gaza). Ensuite, combattre les terroristes de Willayet Sinaï (qui inquiètent, selon ses dires, Sissi.) Une fois établi le «contrôle» sur Gaza par le biais du Hamas, de l’autoritaire Dahlan, avec ses appuis financiers, le pouvoir israélien pourrait jouer la carte suivante: «Vous, les Emirats arabes unis et autres soutiens matériels de l’alliance actuelle Dahlan-Hamas – alliance qui ébranlera encore plus Abou Mazen (Mahmoud Abbas) – vous prenez en charge les dépenses pour les centrales électriques, l’eau potable, les égouts à Gaza et nous on s’occupe du mur.»

Autrement dit, nous allons accentuer la colonisation en Cisjordanie, la collaboration policière avec ce qui reste de l’Autorité palestinienne et vous laisser gérer la «bombe démographique de Gaza». Et l’on peut toujours engager, si nécessaire, une «guerre défensive» contre Gaza. «Vous, les nouveaux acteurs à Gaza, savez que l’encadrement des fonctionnaires est dépourvu de financements (salaires de plus de 6000 fonctionnaires, donc de leurs familles, et d’autres «aides» au fonctionnement des services). Ils ont été coupés par l’AP. Vous seriez charitables de vous en occuper un peu.» En quoi ses plans fonctionneront pour Dahlan relève encore d’une interrogation, car ses projets vont au-delà de Gaza.

Mais, à coup sûr, les Israéliens sont – et seront encore plus – les maîtres du jeu sur les territoires convoités à cette étape. Quant à Sissi – dont les préoccupations sociales et financières montent comme une marée – une épine de moins peut calmer un de ses bobos. Pour ce qui est des Emirats arabes unis, ils ont le loisir, à peu de frais, de valoriser leur rôle régional, ce à quoi ils s’essaient depuis un certain temps. C’est en relation avec cet ensemble qu’il est utile de saisir le pourquoi des «investissements dans le mur» effectués par l’Etat sioniste, outre la distribution d’une rente aux constructeurs israéliens et la mise en relief, quotidienne, du besoin de se préparer à combattre le «danger des terroristes de Gaza», afin de souder une partie de la base sociale urbanisée peu motivée, en temps normal, à être au premier rang du «combat». (Réd. A l’Encontre)

... https://alencontre.org/moyenorient/isra ... urite.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede Pïérô » 15 Sep 2017, 07:38

Mobilisation pour la libération de Salah Hamouri

Aujourd’hui Salah Hamouri devait comparaître devant le tribunal militaire israélienne pour connaître son verdict. L’audience a une nouvelle fois été repoussée à la semaine prochaine, sans aucune autre précision.

... https://plateforme-palestine.org/Mobili ... ah-Hamouri
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 15:29

La résistance au féminin

Les media mainstream évoquent peu le Rojava. Encore moins ce qui s’y passe. Ne parlent jamais de luttes de femmes. Oublient vite que le masculin et le viril n’ont pas le monopole de la résistance, du courage et de la lutte armée.

Vous, lectrices et lecteurs de Kedistan, connaissez Aslı, Zehra, Nuriye… et vous allez adorer Soraida, une femme de Palestine, dans ce film tourné en 2004 par Tahani Rached, une réalisatrice dont nous aimons particulièrement le regard, la force digne et tranquille.

Rencontrer Soraida, c’est découvrir un autre visage de la Palestine, un pays où les femmes ne sont pas toutes voilées, où les hommes ne parlent pas la langue de bois et où les enfants ne sont pas des bombes humaines. Soraida nous invite chez-elle, et ose poser la question : “lorsque nous sommes écrasés, comment ne pas perdre notre humanité ?”

Avec humour, elle raconte ses petites victoires, ses rêves et ses résistances quotidiennes, nous fait part, dans un sourire, de ses réflexions, universelles, sur l’enfermement et l’occupation.

Nul doute que ses paroles feront écho à d’autres combats et d’autres couvre-feux…

Les dix premières minutes, où Soraida menace les snipers qui guettent en face de chez-elle à coup de paillasson, mais aussi les rencontres avec les voisines volubiles ou les promenades dans la ville à la redécouverte des cachette… Ce long documentaire est bourré de personnages pétillants, d’anecdotes tragi-comiques et raconte la Révolte comme une nécessité.

... http://www.kedistan.net/2017/09/15/pale ... u-feminin/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 04 Oct 2017, 21:02

Palestine-Israël. «Une mesure concrète: publier la liste des firmes qui travaillent illégalement dans et avec les colonies israéliennes»

Des reportages dans les médias [entre autres Haaretz] d’aujourd’hui, 27 septembre, ont révélé que le Haut-Commissaire aux Droits de l’Homme à l’ONU avait commencé à envoyer, quinze jours plus tôt, des lettres à 150 sociétés en Israël et dans le monde, les avertissant qu’elles allaient être ajoutées à la base de données des sociétés qui font des affaires dans les colonies illégales israéliennes situées en Cisjordanie occupée, dont Jérusalem-Est.

Ces lettres rappelaient à ces sociétés que leurs activités dans et avec les colonies illégales israéliennes se font en violation «du droit international et en opposition avec les résolutions de l’ONU». Elles demandaient aussi que ces sociétés apportent des éclaircissements sur leurs activités.

Selon de hauts responsables israéliens, quelques-unes de ces sociétés ont déjà répondu au Haut-Commissaire aux Droits de l’homme à l’ONU qu’elles ne renouvelleraient pas leurs contrats ou n’en signeraient pas de nouveaux en Israël. «Cela pourrait se transformer en boule de neige», s’est inquiété un responsable israélien.

Parmi les 150 sociétés, environ 30 sont des entreprises américaines et un certain nombre viennent de pays dont l’Allemagne, la Corée du Sud et la Norvège. L’autre moitié représente des sociétés israéliennes, dont le géant pharmaceutique Teva, la compagnie nationale de téléphone Bezeq, la société de bus Egged, la société nationale des Eaux Mekorot, les deux plus grandes banques du pays Hapoalim et Leumi, la grande société militaire et technologique Elbit Systems, Coca-Cola, Africa-Israel, IDB et Netafim.

Parmi les sociétés américaines qui ont reçu la lettre, il y a Caterpillar, Priceline.com, TripAdvisor et Airbnb. On rapporte que l’administration Trump essaie d’empêcher la publication de la liste.

... https://alencontre.org/moyenorient/pale ... ennes.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 20:34

Occupation

En Cisjordanie, l’accès des palestiniens aux ressources en eau devient une question brûlante

Réputée depuis des siècles pour son climat exceptionnel et la qualité de ses fruits, la ville millénaire de Jéricho, située à l’est de Jérusalem en Cisjordanie, souffre d’importantes pénuries d’eau. Les agriculteurs y tentent, tant bien que mal, de faire face au manque de pluies, mais aussi et surtout aux restrictions d’utilisation imposées par l’occupation israélienne. Ils sont aussi contraints de partager leur eau avec les implantations illégales de colons, qui ne cessent de croitre et développent leur agriculture. Reportage dans les Territoires occupés palestiniens.

... https://www.bastamag.net/En-Cisjordanie ... evient-une
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede Lila » 08 Oct 2017, 22:48

Israéliennes et Palestiniennes marchent pendant deux semaines pour la paix

Les femmes se sont rendues dans des villes juives et arabes d'Israël ainsi qu'en Cisjordanie occupée où une rencontre s'est déroulée en présence de dizaines de femmes palestiniennes et de femmes vivant dans des colonies.

Des milliers de femmes israéliennes et palestiniennes devaient terminer dimanche à Jérusalem une marche pour la paix de deux semaines à travers Israël et la Cisjordanie occupée pour "exiger un accord de paix" entre Israéliens et Palestiniens.

Le mouvement "Women Wage Peace" ("Les femmes font la paix") a organisé cette marche afin de "faire entendre la voix de ces dizaines de milliers de femmes israéliennes juives et arabes, de gauche, centre et droite et de leurs partenaires palestiniennes, qui main dans la main ont pris ensemble cette route de la paix", explique l'une des organisatrices Marie-Lyne Smadja.

la suite : https://www.lorientlejour.com/article/1 ... -paix.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2084
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité