Israel/Palestine

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 22:03

Ahed Tamimi, un visage pour les 350 mineurs palestiniens détenus

Proche-orient. Elle a 17 ans aujourd’hui. L’adolescente palestinienne arrêtée le 15 décembre encourt sept ans de prison pour avoir défié les soldats israéliens. À travers elle, est posé le sort des enfants arrêtés par l’occupant au mépris des lois internationales.

Ahed Tamimi a 17 ans aujourd’hui. Elle les « fête » dans un uniforme marron de prisonnière, au fond d’une cellule israélienne. Cette jeune Palestinienne, dont le visage est maintenant connu dans le monde entier, a osé défier la soldatesque israélienne qui venait de défigurer, par le tir d’une balle métallique enrobée de caoutchouc, son cousin Mohammed. Elle a donné une claque à un militaire, des coups de pied à un autre. La scène a été filmée. Le gouvernement d’extrême droite israélien a décidé d’en faire un exemple. Il l’a fait arrêter en pleine nuit, le 15 décembre. Le ministre israélien de l’Éducation (sic), un colon, souhaite qu’elle finisse sa vie en prison. Son procès a été reporté au 6 février. Ahed n’est pas seule dans ce cas : 350 mineurs palestiniens sont aujourd’hui emprisonnés. Ils sont traités comme des adultes. La plupart du temps, ils subissent des interrogatoires sans la présence de leurs parents ou d’un avocat, au mépris des conventions internationales. Les chiffres montrent que les enfants sont maintenant particulièrement ciblés par la répression israélienne, qui veut sans doute écraser dans l’œuf la révolte de la nouvelle génération de Palestiniens. Tel-Aviv bénéficie du silence complice des capitales internationales, comme dans le cas du Franco-Palestinien Salah Hamouri, au cinquième mois de sa détention administrative.

Ses geôliers israéliens vont-ils apporter un gâteau d’anniversaire à Ahed Tamimi ? La jeune fille « fête » aujourd’hui ses 17 ans. À l’âge où, comme l’écrivait Rimbaud, « on n’est pas sérieux », la voici au fond d’une cellule, éloignée de sa famille, de ses amis, parce qu’en Palestine occupée une enfant est vite confrontée à l’horreur militaire, à la violence des colons, au manque de liberté, à l’impossible avenir. Alors, forcément, quand on est palestinien, on est sérieux, même à 17 ans.

... https://humanite.fr/ahed-tamimi-un-visa ... nus-649681
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 04 Fév 2018, 00:01

Un nouveau rapport des Nations Unies blâme les violations israéliennes des droits humains palestiniens et compile une liste de compagnies complices

Aujourd’hui, le Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies a rendu public un rapport identifiant, sans les nommer, 206 compagnies qui travaillent en lien avec les colonies israéliennes illégales construites sur des terres palestiniennes volées en Cisjordanie occupée, y compris Jérusalem Est.

Le rapport des Nations Unies a noté en particulier :

« Les violations des droits humains [palestiniens] associées avec les colonies [israéliennes] sont omniprésentes et dévastatrices, atteignant chaque facette de la vie palestinienne. À cause du développement et de l’infrastructure des colonies, les Palestiniens souffrent de restrictions sur leur liberté de religion, de mouvement et d’accès à l’éducation ; sur leurs droits aux terres et à l’eau ; sur leur accès à des moyens d’existence et leur droit à un standard de vie adéquat ; sur leurs droits à une vie de famille ; et sur de nombreux autres droits fondamentaux. »

... http://www.bdsfrance.org/un-nouveau-rap ... complices/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 11 Fév 2018, 00:09

Alors que le blocus se renforce, les hôpitaux de Gaza cessent de fonctionner
Ali Abunimah – Les générateurs d’urgence sont à court de carburant dans au moins 19 établissements de santé dans la bande de Gaza, alors que le siège meurtrier d’Israël sur le territoire se durcit.
Le ministère de la Santé à Gaza a annoncé mardi que les générateurs avaient cessé de fonctionner dans 16 cliniques de soins primaires et trois grands hôpitaux, mais que le personnel médical avait reçu l’ordre de rester à son poste et de faire ce qu’ils pouvaient pour aider les patients.
Mardi, l’agence de coordination humanitaire de l’ONU OCHA a averti que « le combustible d’urgence pour les installations critiques à Gaza sera épuisé dans les 10 prochains jours », à moins que les donateurs n’interviennent pour prévenir une « catastrophe humanitaire ».
Mais pour les patients et le personnel médical exposés en première ligne, la catastrophe est déjà en cours, et ce n’est que le dernier chapitre de l’effondrement imposé du système de santé de Gaza.
... http://www.ujfp.org/spip.php?article6205

Palestine. Le système de soins de Gaza s’effondre
Fin janvier, le système public de santé de Gaza était à court de 206 médicaments essentiels – c’est-à-dire 40% des médicaments qui entrent dans la liste du panier de soins de base palestinien. Vingt-sept autres produits médicaux – soit 6% des 516 qui entrent dans cette liste – étaient sur le point d’être rapidement épuisés. Une pénurie catastrophique touche des médicaments aussi essentiels que ceux qui sont nécessaires à la réalisation d’angiographies du cœur, au traitement du cancer ou à des maladies auto-immunes ou encore ceux qui sont requis pour les dialyses. Sur une liste de 853 articles d’équipement médical à usage unique, on estimait que 220 d’entre eux seraient introuvables fin janvier.
« La pénurie de médicaments qui figurent dans le panier de soins de base dure à Gaza depuis des années», affirme à Haaretz le docteur Mahmoud Daher, directeur du sous-bureau de Gaza de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). «Alors que par le passé la pénurie touchait un quart des articles, depuis début 2017 cette proportion n’a eu de cesse d’augmenter. Nous sommes déjà à 46%», dit-il avant d’ajouter que 18 millions de dollars sont nécessaires pour réapprovisionner immédiatement les stocks. L’envoi récent de médicaments depuis Ramallah n’a pas eu d’effets significatifs pour réduire cet écart. Le gouvernement de l’Autorité palestinienne, dont le siège est à Ramallah, est responsable de l’achat de médicaments, il ne parvient toutefois pas à les envoyer régulièrement à Gaza.
... https://alencontre.org/moyenorient/pale ... ondre.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 20:40

Huis clos pour le procès d’Ahed Tamimi

En Israël, le procès d’Ahed Tamimi s’est ouvert à huis clos devant le tribunal militaire israélien de la prison d’Ofer. La jeune fille, elle n’est âgée de que 17 ans, est devenue l’emblème de la résistance palestinienne à l’occupation israélienne. Ahed Tamimi est passée à la postérité via une vidéo dans laquelle on la voit frapper un soldat israélien dans son village de Nabi Saleh, en Cisjordanie, ce qui lui a valu d’être arrêtée (voir notre article). A l’ouverture du procès ce mardi matin, la petite salle d’audience était pleine. Signe que le cas d’Ahed Tamimi suscite beaucoup d’intérêt, journalistes et diplomates étaient venus en nombre pour suivre les débats.

L’adolescente est tout d’abord entrée sous le regard des caméras. Puis les forces israéliennes ont ordonné aux journalistes et diplomates de quitter la salle : seuls les membres de la famille ont été autorisés à suivre l’audience. Contrairement aux précédentes comparutions d’Ahed Tamimi, le juge a ordonné un huis clos, invoquant le fait que l’accusée est mineure. Un débat public n’est pas dans l’intérêt de la jeune fille, a t-il estimé. Une interprétation contestée par la défense d’Ahed Tamimi. Son avocate juge qu’un débat public n’est en réalité pas dans l’intérêt de la cour et souligne que sa cliente, comme sa famille, souhaitent une audience publique. Pour l’avocate, il y a là une volonté de détourner les regards internationaux de ce dossier. Une affaire dont l’avocate entend faire un procès de l’occupation illégale israélienne des territoires palestiniens, ce qui amène à contester la légitimité de ce tribunal militaire pour juger Ahed Tamimi. Les débats ont été suspendus et renvoyés au mois prochain.

https://secoursrouge.org/Palestine-Huis ... hed-Tamimi
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 23:56

L’arbitraire continue pour Salah Hamouri

Incarcéré depuis le mois d’août 2017, Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, vient de voir son internement administratif prolongé de quatre mois, renouvelables.

De très nombreuses voix ont demandé la libération de Salah Hamouri pour le 28 février, date de libération possible.

Sans raison autre que son pouvoir discrétionnaire, le gouvernement israélien poursuit dans la voie de l’injustice la plus absolue, ignorant y compris les demandes formulées par le gouvernement français.

Le mépris des uns pour la parole de France, la faiblesse des autres à la faire entendre ne peuvent qu’interroger gravement sur les garanties dont nous bénéficions vis-à-vis de l’arbitraire de telle ou telle puissance.

Dans ces conditions, le président de la République s’honorerait en recevant, enfin, la femme de Salah Hamouri, Elsa Lefort, dans les plus brefs délais, afin de lui faire part de ses intentions.

Chacun-e comprend bien, en l’espèce, que pour ses proches, sa famille et ses ami-e-s, pour toutes celles et ceux qui guident la justice, la bataille ne cessera qu’avec sa libération.

LDH Paris le 27 février, 2018


https://www.ldh-france.org/larbitraire- ... h-hamouri/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 21:00

Palestine : Un manifestant palestinien tué à Hébron

Un Palestinien de 24 ans a été tué vendredi par des tirs de l’armée israélienne lors de heurts en Cisjordanie. Mohammed al-Jabari, 24 ans, a été touché par balles lors d’affrontements avec les forces israéliennes à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, avant de succomber à l’hôpital. Au moins 30 Palestiniens et deux Israéliens ont été tués dans des violences depuis la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d’Israël le 6 décembre.

... https://secoursrouge.org/Palestine-Un-m ... bron-14730
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede Pïérô » 13 Mar 2018, 12:57

Le Parlement israélien « légalise » l’expulsion des Palestiniens de Jérusalem pour motif politique

Les Palestiniens de Jérusalem-Est vivent, depuis l’occupation en 1967 et l’annexion illégale de Jérusalem-Est par l’État d’Israël en 1980, sous un statut de « résidents permanents » dans leur propre ville. Ce statut, qui ne leur confère aucune citoyenneté, leur est octroyé par Israël et peut être révoqué à tout moment. Ainsi, depuis 1967 il a été retiré à 14 500 Palestiniens en vertu de critères sans cesse durcis. Il s’agit de transférer un maximum de Palestiniens hors de Jérusalem, afin d’y réduire la présence palestinienne et d’en modifier la démographie. Ces pratiques sont contraires au droit international notamment à la 4ème convention de Genève qui encadre le droit des personnes vivant sous occupation.

Le 7 mars 2018, la Knesset a adopté un amendement à la Loi d’Entrée en Israël, permettant au Ministre israélien de l’Intérieur de révoquer le statut de résident permanent des Palestiniens de Jérusalem pour « rupture de loyauté envers l’État d’Israël » impliquant qu’ils auraient un devoir de loyauté à l’égard de l’État qui les occupe. Cet amendement a été introduit pour bloquer toute velléité de la Cour suprême israélienne de s’opposer à des révocations de résidence de Jérusalem-Est pour motif politique, ce qu’elle avait fait pour trois députés palestiniens et un ancien ministre. De cette manière Israël entend faire taire toute contestation de sa politique et toute affirmation de ses droits nationaux par la population palestinienne.

Or, en vertu du droit international humanitaire, la population d’un territoire occupé n’a pas de devoir d’allégeance à l’occupant, (article 45 de la Convention de La Haye de 1907 et l’article 68(3) de la Quatrième Convention de Genève).

Le député de la Liste unie, Jamal Zahalka a déclaré : ” Cette loi est une offense. Il devrait y avoir une loi pour empêcher l’entrée de la police et des autorités israéliennes à Jérusalem-Est afin que vous ayez besoin pour y pénétrer de passeport et de permis. ”

La Knesset en adoptant cet amendement rend « légales » dans la loi israélienne, des pratiques totalement illégales au regard du droit international. Il permet à Israël d’étendre sa politique de révocation punitive, sous des critères entièrement arbitraires.

Les révocations de résidence, et en particulier les révocations punitives, violent de façon flagrante le droit international humanitaire et le droit international. De telles pratiques sont constitutives d’un transfert forcé de la population, un crime de guerre selon le Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale et une grave violation de la Quatrième Convention de Genève, voire un crime contre l’humanité, dans la mesure où ces pratiques s’inscrivent dans le cadre plus large d’une politique systématique et de grande ampleur visant à déplacer la population palestinienne.

Ce vote intervient presque jour pour jour 70 ans après la finalisation du Plan Daleth [1] qui organisait le nettoyage ethnique de la Palestine. Ce nettoyage ethnique est toujours à l’œuvre : il n’a pas suffi à Israël de s’emparer de 78% de la Palestine historique, d’en chasser 80% de sa population arabe palestinienne, d’occuper et de coloniser les 22% restant et d’annexer Jérusalem-Est occupée, les transferts forcés de populations continuent que ce soit à Jérusalem-Est, dans la vallée du Jourdain ou dans le Néguev.

L’Union européenne a exprimé son rejet de cette loi et mis en garde contre " la possibilité d’utiliser cette nouvelle loi pour compromettre la présence palestinienne à Jérusalem-Est, ce qui pourrait compromettre davantage les perspectives d’une solution à deux États ". La communauté internationale doit exiger d’Israël qu’Israël se conforme au droit international notamment pour ce qui concerne les populations vivant sous occupation. Nous en appelons au Président de la République française pour qu’il prenne ses responsabilités et agisse dans les instances internationales pour que cessent les transferts de populations dont Israël porte la responsabilité en Israël et Palestine depuis 70 ans.

Le Bureau national de l’AFPS


[1] http://www.france-palestine.org/Il-y-a- ... ication-du


http://www.france-palestine.org/Le-Parl ... salem-pour
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 18 Mar 2018, 17:39

Gaza, l’armée israélienne largue du gaz lacrymogène depuis des drones.

Vendredi dernier avait lieu une manifestation de 200 gazaouis rassemblés devant le mur frontalier pour protester contre le blocus qui dure depuis maintenant plus de dix ans. Ces manifestations se déroulent sur une base hebdomadaire. Au cours de la manifestation de vendredi dernier, les forces d’occupation israéliennes ont largué des bombes lacrymogènes sur les manifestants à l’aide de drones. Il s’agirait, selon des sources militaires, d’une opération expérimentale. Au moins deux personnes ont été blessées lors d’affrontements dans le cadre de cette manifestation et huit autres gazaouis le furent par des tirs israéliens dans des manifestations tenues ailleurs dans l’enclave.

La bande de Gaza fait face à une crise humanitaire grave depuis plusieurs mois, les habitants étant confronté à un manque d’eau, d’énergie et de soin de santé. Sur plus 1000 personnes décédées depuis la mise en place du siège par l’armée israélienne, 450 le seraient à cause du manque de soin.

https://secoursrouge.org/Palestine-Gaza ... des-drones
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 30 Mar 2018, 23:30

Des balles contre des cailloux !

Gaza : quinze Palestiniens tués dans des affrontements avec l’armée israélienne

Des Palestiniens manifestaient vendredi le long de la frontière avec Israël pour lancer un mouvement censé durer six semaines.

Quinze Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens à la frontière de la bande de Gaza, vendredi 30 mars, selon un nouveau bilan du ministère de la santé palestinien, faisant également état de plus de 1 400 blessés. Ils manifestaient au premier jour d’un vaste mouvement de protestation annoncé de longue date et qui a mobilisé plusieurs milliers de Palestiniens. Intitulé « la marche du retour », ce mouvement doit culminer le 15 mai, jour de la Nakba (la grande « catastrophe » que fut l’expulsion de centaines de milliers de Palestiniens lors de la création de l’Etat d’Israël).

... http://www.lemonde.fr/proche-orient/art ... RSvPJcu.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 31 Mar 2018, 19:33

Gaza. Au moins seize morts et 1400 palestiniens blessés
Des dizaines de milliers de Palestiniens, notamment des femmes et des enfants, ont convergé vendredi le long de la barrière frontalière qui sépare la bande de Gaza d'Israël dans le cadre de "la grande marche du retour".
Le face-à-face entre soldats israéliens et manifestants palestiniens devait se poursuivre samedi à la frontière de la bande de Gaza, au lendemain d'une journée parmi les plus meurtrières de ces dernières années, avec 16 Palestiniens tués par des tirs israliens. Ce mouvement de protestation doit durer six semaines pour exiger le "droit au retour" des réfugiés palestiniens et dénoncer le strict blocus de Gaza. Un petit nombre d'entre eux s'est approché à quelques centaines de mètres de cette barrière ultra-sécurisée, régulièrement le théâtre de heurts sanglants entre habitants de l'enclave et soldats. Ces derniers ont répliqué en tirant à balles réelles et en faisant usage de gaz lacrymogène.
Selon le ministère de la Santé dans la bande de Gaza, 16 Palestiniens ont été tués et plus de 1.400 blessés dans les affrontements avec l'armée israélienne. Dans un discours vendredi, le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré qu'il tenait Israël pour pleinement responsable de ces morts.
... https://humanite.fr/gaza-au-moins-seize ... ses-652958


A l’hôpital central de Gaza, les blessés racontent leur marche achevée dans le sang
Au total, seize personnes ont été tuées vendredi et près de 1 200 autres blessées par les soldats israéliens au cours des manifestations organisées le long de la frontière est de Gaza.
Les jours de sang à Gaza, le vieil hôpital Al-Shifa est un baromètre sûr. Ses médecins sont rompus aux situations de crise. Les familles se bousculent alors, les cris et les pleurs rebondissent sur les murs pelés. Le personnel essaie de gérer le flux des blessés, arrivant par dizaines, comme une mer ne cessant de monter. Voilà à quoi a ressemblé leur vendredi 30 mars.
Au total, seize personnes ont été tuées et près de 1 200 autres blessées par les soldats israéliens au cours des manifestations organisées le long de la frontière est de Gaza. Parmi les morts, cinq étaient des membres de la branche armée du Hamas, s’est félicité le mouvement islamiste, cherchant à s’attribuer ainsi le mérite de la mobilisation. Les funérailles ont débuté dès samedi matin. « C’est le début d’une nouvelle phase dans la lutte nationale palestinienne », a prédit Yahya Sinouar, le leader du Hamas à Gaza. Soit une phase de manifestations populaires, pendant six semaines, préférée ces temps-ci à la lutte armée, vouée à l’échec face à la supériorité militaire israélienne. Mais quel en sera le prix ?
http://www.lemonde.fr/proche-orient/art ... eKlL81E.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede Pïérô » 01 Avr 2018, 17:21

Dans la bande de Gaza, la marche du désespoir des Palestiniens

Des dizaines de milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi à quelques mètres de la clôture qui les sépare d’Israël. Au moins seize ont été tués par l’armée israélienne.

Tels des champignons de fer, les casques des tireurs d’élite israéliens se dessinent, immobiles, au sommet des collines. Des officiers assurent la liaison radio à leurs côtés. Une jeep passe dans leur dos. Les manifestants palestiniens, réunis près du camp de Bureij, contemplent ce ballet. La distance qui les sépare des soldats se compte en centaines de mètres. Soudain, une balle siffle, un corps s’effondre. On l’évacue. On continue.

Ce face-à-face a duré toute la journée du vendredi 30 mars, le long de la bande de Gaza. Alors que des dizaines de milliers de personnes ont afflué pacifiquement vers les zones prévues par les organisateurs de la « grande marche du retour », au moins seize manifestants ont été tués et près de 1 400 ont été blessés, dont beaucoup par balles réelles. Un bilan lourd, hélas attendu.

Les responsables israéliens avaient dramatisé ce rendez-vous, en prêtant l’intention aux participants, supposément manipulés par le Hamas, de vouloir franchir la frontière. Ce ne fut pas le cas, même si les plus téméraires s’approchèrent de la clôture, ivres de leur propre audace.

L’armée a aussi dénoncé, vendredi, une attaque armée par deux Palestiniens dans le nord de la bande, qui ont été tués. « Nous identifions des tentatives d’attaques terroristes sous le camouflage d’émeutes », a affirmé le général de division Eyal Zamir, chef du commandement de la région Sud. Tandis que les responsables politiques gardaient le silence, les militaires imposaient une lecture strictement sécuritaire de l’événement.

« On est debout, on existe »

Cette journée marque un succès amer pour les partisans d’une résistance populaire pacifique, qui ont constaté depuis longtemps l’échec de la lutte armée. D’autant que la supériorité technologique de l’armée israélienne ne cesse de s’accroître. La manifestation de vendredi place cette armée sur la défensive, obligée de justifier des tirs à balles réelles sur des manifestants ne présentant aucun danger immédiat pour les soldats.

... http://www.lemonde.fr/proche-orient/art ... T8e2Pti.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 05 Avr 2018, 17:19

Violences à Gaza: Israël refuse toute enquête indépendante après la mort de 17 Palestiniens

Israël a rejeté les appels internationaux à une enquête indépendante après la mort vendredi de 17 Palestiniens tués par l’armée israélienne au cours d’une manifestation le long de la frontière entre Gaza et l’Etat hébreu. L’usage de balles réelles par l’armée israélienne est au cœur des interrogations de la communauté internationale et des organisations de défense des droits de l’Homme.

Vendredi a été la journée la plus meurtrière dans la bande de Gaza depuis la guerre de 2014: 17 Palestiniens ont été tués et plus de 1.400 blessés, dont 758 par des tirs à balles réelles, selon le ministère de la Santé dans l’enclave. Les Palestiniens accusent les soldats israéliens d’avoir tiré sur des manifestants qui ne représentaient aucun danger immédiat.

Les Nations unies réclament une « enquête indépendante »

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ainsi que la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini, ont réclamé une « enquête indépendante » sur l’usage par Israël de balles réelles, une demande rejetée par l’Etat hébreu.

Les Etats-Unis ont en revanche bloqué samedi soir un projet de déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU appelant « toutes les parties à la retenue et à prévenir toute escalade supplémentaire » et demandant une enquête sur les affrontements. De son côté, le ministre de la Défense israélien Avigdor Lieberman a qualifié d'« hypocrites » les appels à ouvrir une enquête. « Nous ne coopérerons avec aucune commission d’enquête », a-t-il déclaré à la radio publique israélienne.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a également rejeté toutes les critiques, félicitant même l’armée, « la plus éthique du monde ». Il a dénoncé dimanche les « leçons de morale » du président turc Recep Tayyip Erdogan qui avait accusé la veille Israël d’avoir commis une « attaque inhumaine ».

... https://www.20minutes.fr/monde/2247443- ... lestiniens
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede bipbip » 07 Avr 2018, 16:19

Manifestation à Gaza : sept Palestiniens tués et 400 blessés par des soldats israéliens

Avant même le début de la mobilisation, Israël avait prévenu que les consignes de tir données à ses soldats le 30 mars resteraient les mêmes ce vendredi.

Sept Palestiniens ont été tués et plus de 400 blessés par des soldats israéliens lors de protestations vendredi 6 avril près de la frontière entre Gaza et Israël, une semaine après une journée particulièrement meurtrière lors de manifestations similaires.

Le ministère de la santé à Gaza a indiqué que sept Palestiniens avaient été tués par des tirs de soldats israéliens, dont un adolescent de 16 ans. Plus de quatre cents ont été hospitalisés après avoir été blessés par des tirs de balles ou de gaz lacrymogènes, a-t-il ajouté.

... http://www.france-palestine.org/Manifes ... es-soldats
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Israel/Palestine

Messagede Pïérô » 12 Avr 2018, 20:52

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Israel/Palestine

Messagede Pïérô » 14 Avr 2018, 15:55

«Marche du retour» à Gaza: un Palestinien tué et de nombreux blessés

Pour la troisième semaine consécutive, des dizaines de milliers de Gazaouis se sont rassemblés ce vendredi 13 avril aux abords de la barrière de séparation avec Israël. Un mouvement pour réclamer le droit au retour des réfugiés palestiniens sur les terres qu'ils ont quittées à la création d'Israël et la fin du blocus imposé à la bande de Gaza. Et comme les semaines précédentes, le face-à-face avec les soldats israéliens a été tendu. Les tirs de gaz lacrymogènes et de balles réelles de l'armée israélienne ont fait un mort et plus de 900 blessés côté palestinien, selon le ministère de la Santé de Gaza. Reportage dans la bande de Gaza de Hassan Jaber et Guilhem Delteil.

Face à des manifestants qui se sont approchés à une centaine de mètres de la barrière de séparation, l'armée israélienne n'a pas changé de position : elle a fait usage de gaz lacrymogènes, mais aussi de balles réelles. Et alors que l'après-midi avançait, dans le camp du retour de Shejaiya, les ambulances se succédaient pour évacuer les blessés.

... http://www.rfi.fr/moyen-orient/20180413 ... ux-blesses
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité