Chine - Shishou

Chine - Shishou

Messagede Clown » 21 Juil 2008, 16:14

Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Plus d’une centaine de personnes ont attaqué jeudi matin un commissariat dans le sud de la Chine après la mort controversée d’un motocycliste, annonce vendredi Chine nouvelle. Cet évènement est le dernier d’une série de violences visant la police ces dernières semaines dans le pays.

Selon l’agence officielle, les manifestants s’en sont pris au poste de police de Huizhou mais aussi au bâtiment des autorités locales et à plusieurs commerces de proximité. Sept personnes ont été interpellées, ajoute Chine nouvelle, sans préciser s’il y a eu des blessés. D’après les sources policières, le motocycliste serait mort dans un accident de la circulation, mais les proches et les autres manifestants assurent qu’il a été battu à mort par des forces de l’ordre. Chine nouvelle affirme qu’une enquête sur les circonstances de cet accident a été ouverte par les autorités. Interrogés sur cette affaire, la police locale et les habitants n’ont pas souhaité faire part de leurs commentaires.

La semaine dernière, près d’un millier d’ouvriers, révoltés par l’arrestation de l’un des leurs, avaient manifesté pendant quatre jours contre la police dans l’est de la Chine, s’en prenant violemment à un commissariat. Fin juin, une manifestation de 30.000 personnes avait dégénéré en émeute dans le sud-ouest du pays, provoquant l’incendie de locaux gouvernementaux et d’un commissariat.

Les principaux protagonistes de ces manifestations sont des ouvriers migrants ("mingong") paysans issus des provinces défavorisées venus dans les grandes villes participer à l’incroyable essor d’urbanisation dans les années 1990. Aujourd’hui, ils représentent une masse de près de 200 millions de personnes qui n’ont pas d’existence légale en ville ni d’accès à la citoyenneté chinoise.
Clown
 

Re: Huizhou : Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Messagede kuhing » 21 Juil 2008, 16:21

Clown a écrit:Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Plus d’une centaine de personnes ont attaqué jeudi matin un commissariat dans le sud de la Chine après la mort controversée d’un motocycliste, annonce vendredi Chine nouvelle. Cet évènement est le dernier d’une série de violences visant la police ces dernières semaines dans le pays.

......


Tiens Sins t'as lu ça ?
Il y a eu aussi des explosions dans des bus aussi dans une ville du Sud ouest.
Prépare toi à payer l'apéro à tous les membres du forum :party:
kuhing
 

Re: Huizhou : Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Messagede Clown » 21 Juil 2008, 23:23

En même temps, les émeutes en CHine, c'est presque quotidien, c'est pas vraiment une question de "mentalité" orientale ou occidentale; dire que LES chinois aiment le PCC, c'est comme dire que les Français aiment la bière, ça n'a aucun sens.

Il est pas question pour autant de situation révolutionnaire, parce que l'armée et la police réagissent très vite là-bas, mais des émeutes, ça peut être des ouvriers qui pètent toute une usine parce qu'un de leur copain s'est fait maltraiter par le patron, comme des usagers de bus qui tabassent des contrôleurs parce que la compagnie a augmenté les tarifs...
Clown
 

Re: Huizhou : Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Messagede Sins We Can't Absolve » 22 Juil 2008, 01:16

kuhing a écrit:Tiens Sins t'as lu ça ?

Non, j'étais passé à côté :confus: (et l'oubli n'était pas volontaire, je le jure :mrgreen:)

kuhing a écrit:Prépare toi à payer l'apéro à tous les membres du forum

Il faut qu'il y ait une révolution ; une émeute, c'est gentillet (non non, kuhing et moi-même ne nous en foutons pas, disons que nous poursuivons ici un petit délire entamé ailleurs).

Et puis comme le dit Clown, c'est pas encore demain qu'on débouchera les bouteilles.

Clown a écrit:Il est pas question pour autant de situation révolutionnaire, parce que l'armée et la police réagissent très vite là-bas, mais des émeutes, ça peut être des ouvriers qui pètent toute une usine parce qu'un de leur copain s'est fait maltraiter par le patron, comme des usagers de bus qui tabassent des contrôleurs parce que la compagnie a augmenté les tarifs...

Tu as des informations là-dessus ? Ça me semble un peu violent comme procédés (notamment contre les contrôleurs :shock:)

Cela dit, ces émeutes n'ont rien de surprenant : les pays industrialisés n'étant pas passés par une phase de dictature prolongée (bon, en gros, l'ancien bloc occidental) ont vécu les mêmes évènements... un siècle plus tôt.
Sins We Can't Absolve
 

Re: Huizhou : Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Messagede Clown » 22 Juil 2008, 10:13

Sins We Can't Absolve a écrit:Tu as des informations là-dessus ? Ça me semble un peu violent comme procédés (notamment contre les contrôleurs :shock:)


Les infos filtrent de temps à autre, parfois sur les médias bourgeois (libé, lemonde, figaro) qui utilisent ces infos pour donner un message: "allala regardez ces états voyous comme ils traitent mal leur citoyens, estimez vous heureux de vivre en France".

Sinon, c'est relayé par des sites genres Cette semaine, Dans le monde une classe en lutte, etc...
Clown
 

Re: Huizhou : Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Messagede kuhing » 22 Juil 2008, 10:55

Clown a écrit:
Sins We Can't Absolve a écrit:Tu as des informations là-dessus ? Ça me semble un peu violent comme procédés (notamment contre les contrôleurs :shock:)


Les infos filtrent de temps à autre, parfois sur les médias bourgeois (libé, lemonde, figaro) qui utilisent ces infos pour donner un message: "allala regardez ces états voyous comme ils traitent mal leur citoyens, estimez vous heureux de vivre en France".

Sinon, c'est relayé par des sites genres Cette semaine, Dans le monde une classe en lutte, etc...


En même temps je persiste à dire, pour Sins, que ce genre de réactions spontanées du peuple chinois n'étaient pas concevables il y a seulement quelques années, hormis l'épîsode de Tien anmen.
Ce malgré la répression trés forte qui persiste.
ça témoigne à mon avis de la poudrière sociale que devient la Chine.
kuhing
 

Re: Huizhou : Nouvelle émeute contre un commissariat en Chine

Messagede Sins We Can't Absolve » 22 Juil 2008, 14:23

kuhing a écrit:En même temps je persiste à dire, pour Sins, que ce genre de réactions spontanées du peuple chinois n'étaient pas concevables il y a seulement quelques années, hormis l'épîsode de Tien anmen.
Ce malgré la répression trés forte qui persiste.
ça témoigne à mon avis de la poudrière sociale que devient la Chine.

Exactement les phases de tension qui ont existé dans les États industriels du XIXème. Et aucun n'a fait de révolution pour autant.
Sins We Can't Absolve
 

Chine - Shishou

Messagede Aonghas » 22 Juin 2009, 11:05

Sur Internet, la vidéo stupéfiante de la défaite des policiers chinois

http://www.rue89.com/chinatown/2009/06/ ... -chinois-0
Aonghas
 

Re: Chine - Shishou

Messagede Berckman » 22 Juin 2009, 12:10

Aonghas a écrit:Sur Internet, la vidéo stupéfiante de la défaite des policiers chinois

http://www.rue89.com/chinatown/2009/06/ ... -chinois-0

:D
Après "stupéfiante" je sais pas. Il y a des luttes ouvrières et des révoltes populaires très dures contre le pouvoir en Chine depuis un certain temps :)
Berckman
 

Re: Chine - Shishou

Messagede Aonghas » 22 Juin 2009, 16:19

Ce que j'ai écrit en gras n'était que le titre de l'article ; je trouve aussi que ça bouge pas mal en Chine, surtout contre la corruption dans la police. J'ai une vision évidemment déformée par les média mais j'ai l'impression que les chinois hésitent de moins en moins à se faire entendre, que ce soit pour l'anniversaire de Tian'anmen ou à propos des manquements de l'administration (construction des bâtiments publics avant le séisme du Sichuan par exemple).
Aonghas
 

Re: Chine - Shishou

Messagede Antigone » 26 Juil 2009, 19:16

C’est un niveau de violence rarement atteint en Chine. Des affrontements ont opposé quelque 30.000 ouvriers chinois à la police anti-émeute vendredi lors d'une manifestation qui a fait un mort.
Les ouvriers manifestaient dans la province de Jilin (Nord-Est) contre le rachat de Tonghua Iron Steel par le groupe sidérurgique Jianlong Steel.

Le directeur général de Jianlong a été battu à mort par des ouvriers, dont la colère est nourrie dans tous le pays par les inégalités et le chômage croissants. Les employés du producteur d’acier Tonghua reprochaient à leur dirigeant son salaire mensuel de 300 000 euros alors qu'eux touchent à peine 20 euros par mois. Plus encore, ils n’acceptaient pas la reprise de leur usine par le concurrent Jianlong qui l’avait déjà gérée avant de s’en débarrasser à cause de la baisse des prix de l’acier.
Selon un policier cité par le South China Morning Post, ils ont ensuite empêché les services de secours de lui venir en aide. Des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de sécurité, faisant une centaine de blessés.

Avec la hausse récente des cours, le groupe Jianlong était revenu à la charge. Le secteur chinois de l’acier, très fragmenté, est en pleine concentration pour créer des champions internationaux. Cette tendance, inscrite dans la réforme des entreprises d’Etat, engendre depuis des années des licenciements massifs d’ouvriers fort mal indemnisés qui manifestent par milliers avant d’être réprimés par la police.
Ces explosions de rage sociale restent encore isolés dans une multitude d’incendies car, pour l’instant, Pékin empêche toute coordination nationale du mouvement ouvrier chinois.

(Reuters + RFI)
Antigone
 

Un patron chinois trop payé, tué par ses ouvriers

Messagede Polack » 28 Juil 2009, 19:43

Un patron chinois trop payé, tué par ses ouvriers

Il gagnait 3 millions de yuans (300 000 euros) par an alors que certains retraités de son groupe ne touchaient que 200 yuans (21 euros) par mois. Chen Guojun, directeur général du groupe privé de sidérurgie Jianlong, est mort la semaine dernière, battu à mort par les salariés du groupe public Tonghua Iron & Steel, avec qui il projetait de fusionner. Selon une ONG de défense des droits de l’homme, ce meurtre aurait eu lieu vendredi à Tonghua, ville du Nord-Est de la Chine, au cours d’affrontements entre des milliers d’ouvriers et la police, qui auraient fait des centaines de blessés. Les salariés reprochaient à Chen Guojun son salaire ainsi que son attitude méprisante : il aurait déclaré vouloir licencier la presque totalité des 50 000 salariés de Tonghua Iron & Steel, une fois la fusion terminée.


site de libération

Un qu'on ne regrettera pas... :twisted:
Polack
 

Re: Un patron chinois trop payé, tué par ses ouvriers

Messagede RickRoll » 28 Juil 2009, 20:18

Et après ça les ouvriers français sont toujours des extrémistes ?
RickRoll
 

Re: Chine - Shishou

Messagede Antigone » 06 Déc 2009, 14:30

AFP, rapporté par Aujourd'hui la Chine - 04 dec 2009

Du riz génétiquement modifié pour nourrir la Chine

Le ministère de l'Agriculture a annoncé avoir délivré des autorisations de production de ces céréales génétiquement modifiées pour assurer de hauts rendements, résistantes aux insectes, ouvrant la voie à leur commercialisation.

Cette décision est "un important résultat des recherches de la Chine sur les technologies d'ingénierie génétique", a déclaré le ministère dans un fax adressé à l'AFP. "Elle pose de bonnes fondations pour une production commerciale". Des autorisations supplémentaires seront toutefois nécessaires avant que le riz et le maïs génétiquement modifiés ne soient vraiment cultivés à des fins commerciales.

La Chine est le premier producteur de riz au monde (30% du riz mondial) et produit 20% du maïs de la planète, selon le département américain de l'Agriculture. Mais elle est aussi le premier consommateur de riz, avec son immense population, et en exporte peu.

Pour Huang Dejun, analyste en chef de Beijing Orient Agribusiness Consultant, le gouvernement souhaite être prêt en cas d'éventuelles pénuries de graminées: "La sécurité céréalière de la Chine est aujourd'hui garantie. Mais on peut difficilement exclure la possibilité (de pénuries) alors que les conditions de vie s'améliorent, ou en cas de chutes des récoltes, soit du fait du changement climatique, soit parce que les terres arables se raréfient". Outre l'impact du changement climatique, les autorités s'inquiètent des conséquences de l'urbanisation.

La technologie validée par le ministère de l'Agriculture pourrait augmenter les récoltes d'environ 30%, estime Huang. La Chine est déjà un important producteur de coton génétiquement modifié et même de fruits comme les tomates, ou baies tel le poivre.

Pékin, confronté au défi de nourrir une population de 1,3 milliard d'humains alors que les terres arables composent moins d'un septième de son territoire, avait annoncé en juillet 2008 son intention de se lancer dans la culture de céréales à meilleur rendement et plus résistantes. Le gouvernement avait approuvé un plan visant à porter la production de céréales au-dessus de la barre des 500 millions de tonnes par an avant 2010, puis de pousser la production à 540 millions de tonnes annuelles durant la décennie suivante.

Mais le tournant OGM pris par la Chine inquiète des militants écologistes, traditionnellement défiants face aux OGM. Greenpeace a dénoncé "une expérience génétique dangereuse", appelant le gouvernement chinois à publier les études d'impact sur l'environnement et la santé faites avant d'autoriser la production. "Le riz est le premier aliment de base du peuple chinois. Nos enfants sont élevés au riz", a souligné une militante de Greenpeace Chine, Lorena Luo. "Les gens ont le droit de savoir si le riz qu'ils consomment pose le moindre risque pour la santé. Qui sont ces scientifiques qui prennent les décisions pour 1,3 milliard de personnes?".

Aucun riz OGM n'est aujourd'hui cultivé pour être vendu dans le monde, même si plusieurs ont été approuvés (dont le LL62 de Bayer), selon l'Institut international de recherche sur le riz de Manille. Aujourd'hui, la Chine se sent "dans une situation alimentaire favorable", déclarait le mois dernier le vice-Premier ministre Hui Liangyu. Mais la vigilance reste de mise.
Antigone
 

Chine 中国

Messagede kuhing » 15 Sep 2011, 18:29

Au moment où la Chine sous l'égide du parti Communiste Chinois devient l'impérialisme le plus puissant de la planète, il me parait important pour les anarchiste de tâcher de rentrer en contact avec des camarades chinois.
Malgré le blocus des informations, il y aurait eu l'année dernière plus de 10.000 manifestations en Chine d'opposition au régime ou aux conditions de travail souvent associées là bas à de l'esclavage moderne.

Donc si quelqu'un sait parler et écrire le chinois, il serait intéressant d'ouvrir une rubrique qui permettre d'établir un pont.

当在中国共产党中国成为世界上最强大的帝\u200b\u200b国主义\u200b\u200b,在我看来,重要的是设法取得无政府主义与中国同志接触。尽管信息封锁,就不会有去年中国在反对的制度或工作条件经常在那里与现代奴隶制相关的1万多名抗议。因此,如果有人可以说,写中国,这将是有趣的话题,打开帮助建立一个桥梁。

( cette traduction est faite avec un traducteur automatique )

à déplacer si un topic "Chine" existe déjà

Dans l'attente, ci joint un article qui date de quelques mois :

Comment les Chinois préparent leur "révolution de jasmin"... sur Internet

Image

A l'exemple de ce qui se passe en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, les appels pour réclamer plus de liberté et de démocratie se multiplient en république populaire de Chine, via les réseaux sociaux. La similitude des situations sociales est grande, en particulier la présence d'une jeunesse diplômée cantonnée au chômage pour seule perspective. Pour le moment, aucune manifestation importante n'a eu lieu, en raison d'un déploiement policier important.
Le vent de contestation qui agite les pays d'Afrique du nord et du Moyen-Orient souffle vers l'Orient. Signe d'inquiétude et de nervosité des autorités, le mot "jasmin" ainsi que ceux faisant référence aux révolutions en cours au Moyen-Orient et au Maghreb sont censurés sur les blogs et les forums. La diffusion de chaînes de télévision étrangères comme la BBC ou CNN est brouillée. Et à titre préventif, plusieurs activistes ont été arrêtés par la police, et interdiction a été faite aux étudiants de sortir hors de leurs campus universitaires. Le gouvernement a également renforcé son effectif policier dans les grandes villes.

La puissance de feu d'un demi-milliard d'internautes

Mais pour le moment rien de plus. C'est en effet sur la toile - il y a plus d'un demi-milliard d'internautes dans le pays -, en particulier via Twitter, que l'agitation se manifeste. Un appel à manifester chaque dimanche à 14 heures dans les treize principales villes du pays - Pékin, Shangaï, Canton... - a été lancé avec comme mots d'ordre : "nous voulons manger", "nous voulons travailler", "nous voulons un logement", "nous voulons la justice", ainsi que des appels à la démocratie et à la liberté... Le blogger qui anime chinageeks était présent dimanche à Pékin sur le lieu de rendez-vous, devant le restaurant MacDonald's d'une des rues les plus commerçantes de la ville, Wangfujing. Il a constaté, outre une présence importante de policiers, un grand nombre de... journalistes, et aucun acte de violence n'a eu lieu.

Le nombre de diplômés a été multiplié par sept depuis 1999

Pourtant, tous les ingrédients qui ont conduit aux "révolutions de jasmin" ces dernières semaines sur les rives de la Méditerranée sont présents en Chine : mécontentement social alimenté par une inflation croissante, une corruption endémique, des inégalités qui ne cessent de se creuser, des salaires trop faibles et des logements trop chers. Dans une opinion publiée par le Project Syndicate, et intitulée "Pourquoi l'Egypte devrait inquiéter la Chine", l'économiste Barry Eichengreen, professeur à l'université de Californie, à Berkeley, souligne en particulier le rôle joué par les jeunes diplômés au chômage dans les manifestations en Egypte qui, comme la Chine, connaît une forte croissance économique : "depuis 1999, époque à laquelle le gouvernement chinois a commencé à oeuvrer pour améliorer la formation universitaire, le nombre de diplômés a été multiplié par sept, mais le nombre d'emplois hautement qualifiés et fortement rémunérateurs n'a pas suivi au même rythme", indique Barry Eichegreen. Une situation qui multiplie le nombre de laissés pour compte alors que la richesse créée est inégalement répartie.

Des conflits sociaux de plus en plus nombreux

"Partout dans le pays, on entend parler de jeunes diplômés désespérés, dans l'impossibilité de se trouver des emplois productifs. Les journaux et les blogs parlent de la "tribu des fourmis" des jeunes diplômés vivant dans les caves exiguës des grandes villes du pays à la recherche d'un travail", explique l'économiste. Si donc le potentiel de révolte est bien présent, il ne s'est pas encore traduit dans la réalité, si ce n'est de façon sporadique et dispersée, car le nombre de conflits sociaux est en forte hausse en Chine.

Surtout, le parti communiste au pouvoir tient à ce qu'aucun désordre ne vienne entacher ce moment fort qu'est la tenue de l'Assemblée populaire nationale. Elle se tiendra au début du mois de mars, le 4 mars, un moment fort de la mise en scène du pouvoir en Chine. Le week-end dernir, le président Hu Jintao a exprimé le vœu que les travaux soient placés sous le signe d'une "société harmonieuse, stable et pleine de vitalité". Des mots qui sonnent étrangement au regard d'une situation potentiellement plus explosive qu'il y a presque vingt-trois ans, lors des manifestations de la place Tien'anmen.

Robert Jules - 23/02
/2011, 14:45 |
source
kuhing
 

Suivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités