Chili

Re: Chili

Messagede bipbip » 03 Sep 2016, 15:37

Chili : Enquête prolongée pour trois anarchistes

Fin août, un tribunal chilien a finalement accepté la demande des avocats des anarchistes Juan Flores, Nataly Casanova et Enrique Guzmán qui cherchaient à rouvrir l’enquête basée sur la loi anti-terroriste. La défense veut avoir accès à une vidéo que la police affirme être essentiellement pour l’enquête, mais à laquelle ni le procureur ni la police ne veut donner accès. La période d’enquête a été prolongée de 30 jours.

http://www.secoursrouge.org/Chili-Enque ... narchistes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 22 Oct 2016, 13:39

Chili : Affrontement à la manifestation des femmes

La manifestation qui dénonçait hier mercredi le rejet de la violence contre les femmes, et qui a rassemblé 50.000 personnes, s’est terminée en affrontements à Temuco (Santiago du Chili). Au grand carrefour Caupolicán et Montt, un feu a été allumés et la circulation a été bloquée, ce qui a provoqué l’intervention de la police et des autopompes. Au carrefour Manuel Rodríguez et la Alameda, des groupes de manifestants masqués ont affrontés la police en lançant des cocktails Molotov.

http://www.secoursrouge.org/Chili-Affro ... des-femmes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 31 Oct 2016, 12:08

Chili : Anéantir l’héritage de Pinochet

Depuis plusieurs mois, deux mouvements sociaux d’ampleur contestent le modèle néolibéral imposé durant la dictature militaire chilienne. L’un remet en cause les retraites par fonds de pension, l’autre réclame la gratuité de l’éducation à l’université.

Au Chili, le système de retraite est assuré par les administrations de fonds de pension (AFP), des entreprises dont le but est le profit. Ces fonds de pension privés apportent des capitaux sur le marché financier pour des entreprises chiliennes ou des multinationales. Au détriment des travailleurs et des travailleuses, les AFP génèrent des profits à partir des retraite, dont le montant dépend de la rentabilité de ces fonds, selon les fluctuations du marché financier. Ce système de retraite individuel et néolibéral a été imposé en 1981 par la privatisation de la Sécurité sociale, sous la dictature du général Pinochet. En effet, la dictature a instauré une répression militaire, policière et judiciaire féroce, remettant en cause les droits fondamentaux d’expression, de réunion, d’organisation des travailleurs et des travailleuses et de la population en général.

Dans cette configuration, la capacité de résistance du mouvement social a été fortement réduite, laissant le champ libre aux Chicago Boys, ces économistes néolibéraux formés aux États-Unis qui ont mis en œuvre les politiques économiques de privatisation de l’économie avec l’aide des militaires. Notons au passage que les retraites des militaires, elles, ne fonctionnent pas avec le modèle des AFP mais suivant le modèle antérieur, et sont beaucoup plus élevées.

Les AFP gèrent environ 160 milliards de dollars et versent une retraite mensuelle inférieure à 240 000 pesos chiliens (soit environ 300 euros par mois pour un coût de la vie à peu près équivalent à celui de la France). Ce système procure des retraites très faibles, ainsi, les pensions des travailleurs qui y sont affiliés atteignent en moyenne 38 % des revenus qu’ils obtenaient durant leur vie active.

Dans le cas des travailleuses, la situation est encore pire, leurs pensions ne représentant que 28 % de leurs revenus. Les femmes sont donc plus durement touchées. Ce sont elles qui s’arrêtent de travailler à la naissance de leur enfant, et qui reçoivent alors une retraite encore plus faible. À l’extorsion capitaliste, s’ajoute l’exploitation patriarcale au bénéfice des hommes.

Depuis juillet, la coordination nationale No Más AFP a appelé à des manifestations nationales qui ont réuni jusqu’à plus d’un million de participantes et participants dans un pays qui compte environ 17 millions d’habitantes et d’habitants. Cette coordination revendique, au lieu du système de retraite géré par les AFP, la mise en place d’un système de pensions solidaire, public et tripartite, c’est-à-dire financé par l’État, les patrons et les travailleurs et travailleuses. Le mouvement monte peu à peu en conflictualité. Après l’appel de la coordination No Más AFP en septembre à transférer ses économies des fonds de pension les plus risqués vers celui le plus sûr, une journée de grève générale est annoncée pour le 4 novembre. Elle sera l’occasion de voir si un véritable rapport de force a été construit avec le blocage de l’économie par les travailleurs et les travailleuses.

Des tentatives ont actuellement lieu pour que converge la lutte du mouvement contre les AFP avec celle du mouvement étudiant pour la gratuité de l’enseignement supérieur. L’actuel système éducatif a lui aussi été mis en place sous Pinochet. Il a permis la multiplication des universités privées et la réduction du financement étatique des universités publiques, qui par conséquent ne sont plus restées gratuites. De nombreux étudiants et de nombreuses étudiantes doivent s’endetter pour pouvoir suivre leurs études et doivent aussi travailler en même temps. Autant dire qu’il est impossible d’étudier correctement. Ce système éducatif est contesté depuis ces six dernières années durant lesquelles la mobilisation étudiante a été constante. Chaque année, des assemblées générales, des manifestations, la grève des cours et des occupations ont eu lieu. Le mouvement étudiant lutte pour la gratuité de l’université, qui a été promise par l’actuelle présidente socialiste Michelle Bachelet, mais qui n’a toujours pas été réalisée, car la réforme prévue par le gouvernement ne couvrirait que 14 % des étudiantes et étudiants.

Cette année, la mobilisation a démarré en avril. Dans certaines universités les occupations ont duré plusieurs semaines. En ce moment, le mouvement continue dans quelques universités, comme au nord du Chili à Arica où la grève des cours est encore d’actualité. Les lycéennes, lycéens et plusieurs secteurs de l’éducation, des associations de familles de détenu-e-s et de disparu-e-s, et des associations indigènes ont rejoint les manifestations étudiantes venant grossir la mobilisation. Le mouvement étudiant, durant ces manifestations et ces occupations d’université, est marqué par une conflictualité et une répression importante tant au niveau policier que judiciaire. En effet, les « carabiñeros » gazent et matraquent la mobilisation étudiante jusqu’à l’intérieur même des universités.

Les manifestations étudiantes incluent également des cortèges féministes, qui luttent, par exemple, pour le droit d’avorter. En effet, depuis une loi de 1989 héritée de la dictature militaire, l’avortement est illégal, sans aucune exception, même si la vie de la mère est mise en danger. Cela conduit des femmes à avorter de manière clandestine dans des conditions dangereuses, afin d’échapper au contrôle que la société patriarcale veut imposer sur leur corps et leur décision.

Les mouvements sociaux actuels montrent l’opposition à l’héritage de la dictature, dont la constitution est toujours en vigueur, qui a transformé le Chili en un laboratoire de politiques néolibérales et a mené à une société autoritaire et conservatrice. Ils montrent aussi que ce qui a été imposé dans le sang ne pourra être défait que par la lutte dans la construction d’un rapport de force collectif face au pouvoir gouvernemental et patronal.

Quentin (AL Rennes)

http://www.alternativelibertaire.org/?C ... eritage-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 10 Nov 2016, 11:59

Chili : Affrontements dans plusieurs villes lors des manifestations contre le système des retraites

Des manifestations de masse ont eu lieu dans tout le Chili vendredi contre le système de retraite mis en place par Pinochet, qui pénalise les bas revenus, et que le gouvernement veut maintenir avec de légères réformes. Des affrontements ont eu lieu à à Valparaiso, Arica, Santiago, Viña del Mar, ainsi qu’à Concepción. A Santiago du Chili, des dizaines de barricades ont été érigées dans différentes parties de la capitale, le métro a été bloqué et deux bus incendiés.

http://www.secoursrouge.org/Chili-Affro ... -contre-le
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 17 Nov 2016, 13:50

Chili : la défense des retraites met le feu aux poudres

Les fonds de pension, c’est du racket ! La preuve par le Chili, ou le mouvement social lutte depuis des années pour un système de retraites plus efficace et égalitaire. La grève générale du 4 novembre a marqué un pic dans la mobilisation.

Le mouvement national « No+AFP » (qui réunit plus de 50 organisations politiques, syndicales et territoriales) appelait ce vendredi 4 novembre à un « blocage national », composé d’un appel à la grève dans tous les secteurs, d’un appel aux actions de blocage, d’un appel à manifester et à une casserolade dans la soirée.

Ce mouvement, qui s’élargit depuis plusieurs années, revendique la fin du système privé de retraite par capitalisation, imposé sous la dictature par José Piñera, et le passage à un système tripartite par répartition.

... http://www.alternativelibertaire.org/?C ... raites-met
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 23:50

Arrêt complet de l’activité extractive

Chili. Trois semaines de grève dans la plus grosse mine du monde… et ça continue !

Les travailleurs d’Escondida au Chili, la plus grosse mine de cuivre du monde, entament la troisième semaine d’une grève à durée illimitée afin de réclamer une augmentation de salaire, un conflit qui inquiète les marchés.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Chil ... a-continue
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 05 Mar 2017, 17:54

Chili : Les carabiniers affrontent les mineurs en grève

Des affrontements ont éclaté mercredi 1er mars à la mine de cuivre d’Escondida, la plus grande mine de cuivre du monde, située dans le nord du pays. Les manifestants grévistes ont tenté de bloquer une autoroute, coupant brièvement la circulation et l’accès au sud de la ville d’Antofagasta. Les ouvriers ont aussi dressé des barricades sur les routes principales de la mine et ont mis le feu à des pneus, et caillassé les forces de sécurité qui intervenaient avec gaz lacrymogènes et canons à eau. Les mineurs sont en grève depuis trois semaines au début du mois dernier en réaction à un nouveau système de paiement. Escondida, situé dans la région riche en cuivre d’Antofagasta, occupe un peu plus de 10.000 travailleurs à plein temps.

http://www.secoursrouge.org/Chili-Les-c ... s-en-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 13 Avr 2017, 15:28

Chili : Manifestation étudiante monstre et affrontements

Près de 90.000 étudiants ont défilé mardi dans les rues de Santiago contre un projet de loi soutenu par le gouvernement qui vise à réformer le système d’enseignement supérieur. La manifestation, organisée par la Confédération chilienne des étudiants (CONFECH) et d’autres groupes, a été rejointe par de nombreux enseignants. Quelques affrontements avec la police ont été signalés. La police anti-émeute a tiré des gaz lacrymogènes et utilisé des canons à eau contre des groupes de manifestants masqués. 68 manifestants ont été arrêtés. Les étudiants appellent depuis 2011 à la gratuité de l’enseignement supérieur, une promesse électorale de la présidente Bachelet qui ne se traduit que par de timides réformes. Des protestations ont également eu lieu dans les villes de Concepcion, Arica, Temuco et Puerto Montt, mais sans incident.

https://secoursrouge.org/Chili-Manifest ... rontements
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 15 Avr 2017, 18:28

Chili. Mouvement étudiant, le retour

Marche nationale hier en faveur de l’éducation gratuite, cinq ans après les puissantes mobilisations qui avaient secoué le pays.

L’éducation nationale est en crise. C’est le constat partagé par la communauté éducative. Il y a cinq ans déjà, des centaines d’étudiants étaient descendus dans la rue contre un système scolaire particulièrement inégalitaire.

... http://www.humanite.fr/chili-mouvement- ... our-634666
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 22 Juin 2017, 20:07

Chili : Affrontements lors d’une manifestation étudiante

Environ 5.000 étudiants chiliens ont défilé dans les rues de Santiago à l’appel de la CONFECH, hier mercredi 2& juin, pour réclamer une nouvelle fois l’enseignement supérieur gratuit et de qualité pour tous. Des affrontements avec les forces anti-émeutes des Carabiniers, qui ont fait usage de canon à eau et de gaz lacrymogènes, ont commencé près de la place Baquedano, lorsque des groupes de manifestants ont voulu franchir les barrières.

images https://secoursrouge.org/Chili-Affronte ... -etudiante
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede bipbip » 24 Juin 2017, 14:03

Chili : Affrontements lors d’une manifestation étudiante

Environ 5.000 étudiants chiliens ont défilé dans les rues de Santiago à l’appel de la CONFECH, hier mercredi 21 juin, pour réclamer une nouvelle fois l’enseignement supérieur gratuit et de qualité pour tous. Des affrontements avec les forces anti-émeutes des Carabiniers, qui ont fait usage de canon à eau et de gaz lacrymogènes, ont commencé près de la place Baquedano, lorsque des groupes de manifestants ont voulu franchir les barrières.

https://secoursrouge.org/Chili-Affronte ... -etudiante
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Chili

Messagede Lila » 23 Juil 2017, 18:58

Au Chili, une loi dépénalisant partiellement l’avortement repoussée par les députés

Le Sénat avait approuvé mercredi, en y apportant des amendements, un texte de loi autorisant l’IVG dans certains cas, mais les députés n’ont pas validé les modifications.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... RxVBOxM.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Chili

Messagede Lila » 05 Aoû 2017, 21:46

Le Chili dépénalise partiellement l’avortement après vingt-huit ans d’interdiction totale

L’opposition de droite a annoncé qu’elle saisirait le Tribunal constitutionnel pour faire en sorte de continuer à empêcher les femmes d’avoir recours à l’IVG.


C’est une journée historique pour les féministes chiliennes. Après vingt-huit ans de lutte, le Parlement a voté une loi, mercredi 2 août, dépénalisant partiellement l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Désormais, les femmes pourront avorter en cas de risque pour la vie de la femme enceinte, de non-viabilité du fœtus et de viol. Jusque-là, le Chili était l’un des rares pays à interdire totalement le recours à l’avortement, même si la grossesse mettait la femme en danger de mort. Les peines allaient de trois à cinq ans de prison.

Cependant, les parlementaires de droite, dans l’opposition, ont immédiatement saisi le Tribunal constitutionnel (TC), car ils estiment que le texte porte atteinte au principe du droit à la vie qui figure dans la Constitution. Le TC devrait décider de la recevabilité du recours le mardi 8 août. Une course contre la montre pour les défenseurs du droit des femmes à décider, le futur président du TC, Ivan Arostica, un conservateur opposé à la légalisation de l’IVG, et dont la voix pourrait être essentielle, devant prendre ses fonctions le 30 août.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... qPwCZQM.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Chili

Messagede Lila » 27 Aoû 2017, 19:39

Au Chili, feu vert à la dépénalisation de l'avortement après 28 ans d'interdiction

Le Tribunal constitutionnel du Chili a donné lundi son feu vert à la loi dépénalisant l'avortement thérapeutique, ultime étape mettant fin à près de 30 ans d'interdiction totale de l'IVG.

à lire : http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direc ... apres.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Chili

Messagede Lila » 14 Mai 2018, 01:45

Au Chili, des centaines d’étudiantes occupent des universités pour dénoncer le harcèlement sexuel

Les manifestantes exigent un protocole à appliquer dans les universités en cas de harcèlement sexuel.

On n’avait jamais vu cela au Chili. Depuis deux semaines, des centaines d’étudiantes occupent, les unes après les autres, des universités à travers tout le pays, pour dénoncer le harcèlement sexuel et le sexisme dans l’enseignement supérieur, exigeant une lutte effective contre les violences sexuelles.

« Education sexuelle publique, féministe et non sexiste », « Non au harcèlement sexuel et à l’impunité » ou encore « Etat patriarcal, nous allons t’avorter » : d’immenses banderoles recouvrent les façades de près d’une vingtaine de prestigieux établissements supérieurs à Santiago, mais aussi à Valdivia, Concepcion et Temuco, dans le sud du pays, en passant par Valparaiso (Centre-Ouest). Ce mouvement a été rejoint à Santiago par des élèves de plusieurs collèges qui dénoncent des dizaines de cas de harcèlement sexuel, ignorés par les autorités.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... XlVV6h0.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité