Allemagne

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 30 Aoû 2017, 20:27

Indymedia linksunten fermé par le gouvernement allemand

Le gouvernement allemand a fermé le site allemand Indymedia linksunten.indymedia.org, la plateforme la plus utilisée pour la politique et l’organisation radicales en Allemagne. Ils ont également mené des raids à Fribourg pour saisir des ordinateurs et harceler ceux qu’ils accusent de maintenir le site, en justifiant absurdement que les administrateurs allégués constituent une organisation illégale pour détruire la Constitution allemande. Cela représente une escalade massive de la répression de l’État contre ce que les autorités appellent « l’extrémisme de gauche », suggérant de manière insinuante une équivalence entre ceux qui cherchent à construire des communautés hors de portée de la violence de l’Etat et des néo-nazis s’organisant pour mener des attaques et des meurtres comme celui de Charlottesville la semaine dernière.

Indymedia a été fondée en Allemagne en 2001 comme de.indymedia.org ; Une deuxième version est apparue en 2008 sous le nom de linksunten.indymedia.org. Ce dernier a été fondé pour se concentrer sur la politique radicale dans le sud de l’Allemagne, mais il est rapidement devenu le site Web le plus utilisé pour les militants germanophones. Comme la page originale d’Indymedia allemande devenait techniquement dépassée et submergée par la trolling, de plus en plus de personnes passaient à linksunten.indymedia.org. En 2013, de.indymedia.org était presque fermé parce qu’il n’y avait pas assez de personnes impliquées.

Au cours des deux dernières années, de plus en plus d’attention s’est accumulée autour de linksunten, qui offre un espaceanonyme de publication. Par exemple, en 2011, un communiqué est apparu sur la plate-forme qui revendique la responsabilité du sabotage à motivation politique sur l’infrastructure du métro à Berlin. Le site a également été utilisé pour publier des informations sur les fascistes et les néo-nazis. En 2016, un article sur linksunten a présenté les données complètes de chaque participant à la convention du parti nationaliste d’extrême droite Alternative for Germany (Alternative für Deutschland, ou AfD), un total de 3000 noms. Cela a attiré davantage l’attention hostile des défenseurs de l’extrême droite de la répression de l’État.
Avant le sommet du G20 2017 qui a eu lieu à Hambourg, les médias d’entreprise se sont déjà concentrés sur les liens, déclarant que c’était la page de coordination des manifestants anti-G20 militants. L’AfD a lancé une campagne contre la plateforme, poussant des enquêtes sur Indymedia au Parlement fédéral et essayant de forcer les gouvernements locaux à interdire la plate-forme et d’autres formes d’infrastructures radicales.

Tout cela a été au lieu jusqu’à la situation actuelle dans laquelle le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière a interdit le site le 25 août 2017, immédiatement avant les élections. L’État a attaqué trois endroits, y compris un centre social, à Fribourg, ce qui fait de la ville entière un état de police pour cette journée. Au cours des raids, ils auraient trouvé des lance-pierres et des bâtons, arguments utilisés pour justifier leur propagande sur le terrorisme.

... https://bxl.indymedia.org/spip.php?article15153
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 31 Aoû 2017, 14:45

Communiqué du KTS Freiburg le 28.9. à propos des perquisitions contre indymedia

stop à la criminalisation – la politique autonome ne se laisse pas interdire!

Ce vendredi 25 août, le ministre allemand de l´Intérieur Thomas de Maizière a ordonné la perquisition de quatre appartements, de deux véhicules et du centre autonome « KTS » de Freiburg. L´objectif était de détruire la plate-forme d´information indépendante « linksunten indymedia » fraichement interdite. Cette dernière aurait selon les autorités son prétendu « siège associatif » au KTS. Cette contruction absurde a permis à l´aile droite du CDU (parti de l´Union Chrétienne Démocrate) d´ordonner à ses sbires de faire irruption au petit matin dans des appartements et dans notre centre autonome. En plus de la quasi-totalité des équipements techniques et des documents, la police a saisi le courrier de divers groupes et individus, a volé les cagnottes et a arraché les coffres-forts des murs.

L´Etat se targue d´une « opération coup de poing » contre « l´extrémisme de gauche ». Il s´agit en réalité de vieux hommes réactionnaires qui en vue des élections législatives se mettent en avant en dénigrant l´engagement de la société civile. L´action de vendredi a démontré que tous les moyens sont bons pour l´Etat pour contrer la diversité des opinions et les structures autogérées.

Construction d´association : l´imaginaire malade des bureaucrates allemands

La perquisition du KTS et des appartements confirme la criminilisation des projets et des lieux de gauche ici comme ailleurs. Le fait que le ministère de l´Intérieur et le tribunal administratif s´efforcent de faire de notre centre autonome le « siège associatif » de la plate-forme internet linksunten.indymedia.org relève non seulement de l´ignorance totale, mais autorise de plus le vol étatique à grande échelle. Les personnes présentes ont été contrôlées et évacuées des lieux. Tous les ordinateurs, disques durs, téléphones et les caisses d´argent se trouvant dans le KTS ont été saisis. Sont concerné.e.s par cette fiction absurde de « siège associatif de linksunten.indymedia.org » : différents groupes de théâtre, des artistes, des musicien.ne.s, l´espace de gratuité, l´espace infos, les ateliers et les bureaux de divers groupes écologistes, antifascistes et libertaires. Nombre de ces groupes sont solidaires avec les automédias de gauche, mais ne sont en rien assimilables au nouvel ennemi préféré du Cyberespace de de Maizière. Et si c´était le cas, alors nous serions tous Indymedia.

Des découvertes d´armes et autres contes de fées

« Opération coup de poing contre des extrémistes de gauches armés » titrait la presse le jour de la descente de police, sur indication du ministère de l´Intérieur. En réalité, lors de sa razzia des logements privés et du KTS, la police criminelle n´a trouvé que divers objets légaux tels que des bombes de peinture, des matraques et des couteaux. Tous ces objets ont ensuite été soigneusement présentés pour étayer la propagande du ministére de l´Intérieur. Si les autorités avaient perquisitionné une association de chasse, ils auraient pour sûr trouvé des objets dangereux.

La légende s´est effondrée au bout de quelques heures et de quelques recherches sur des médias indépendants. Les objets récoltés au KTS n´ont non seulement rien à voir avec le motif de la perquisition, mais sont surtout absolument légaux. Tout comme après les manifestations spectaculaires contre le somment du G20 début juillet, l´Etat use d´une interprétation flexible des droits fondamentaux, au service de ses intérêts.

Une attaque sans précédent à l´encontre de la liberté de la presse

Le réseau internet indépendant, décentral et anticapitaliste Indymedia s´est développé au courant des mouvements altermondialistes des années 2000 et constitue un porte-voix majeur pour des centaines de milliers de personnes sur toute la planète. Cette tentative de démantèlement de linksunten est une offensive contre tous les mouvements sociaux qui se situent dans la lutte pour une globalisation solidaire. Les autorités n´attaquent pas seulement les journalistes et les activistes des médias autonomes à Téhéran, Amed ou Athènes. Cela se déroule ici et maintenant, à Hambourg, à Freiburg et dans le Cyberespace.

La lutte continue

Après neuf ans d´activité, l´Etat tente de faire disparaître probablement le plus important portail d´informations germanophone du mouvement antifasciste. Nous doutons cependant que cet acte demeure sans répercussions politiques. Samedi déjà, 400 personnes ont défilé spontanément contre la répression à Freiburg. Si le ministre pense qu´il peut nous faire taire, il se fourre le doigt dans l´oeil. Non seulement ici mais aussi un peu partout ailleurs, des actions de solidarité contre cette attaque du journalisme et des espaces autogérés de gauche sont prévues.

A ce stade, nous souhaitons chaudement remercier tous ceux qui ont manifesté leur solidarité lors des derniers jours. Encore pour les prochaines semaines et mois à venir, la cohésion sera de mise. Le samedi 9 septembre, le « Groupe de soutien des médias indépendants » prévoit une manifestation internationale pour la liberté de la presse et contre la répression à Freiburg. Nous nous solidarisons avec tout.e.s les ami.e.s qui subissent la répression et nous allons – aujourd´hui plus que jamais – résister aux tendances autoritaires et aux politiques liberticides.

Non à la propagande contre le travail journalistique émancipatoire et antifasciste !

Solidarité avec les espaces de gauche et l´information contestataire !

Liberté pour linksunten.indymedia.org !

Dons pour les victimes de la répression à cette adresse :
Rote Hilfe OG Stuttgart
IBAN: DE66 4306 0967 4007 2383 13
BIC: GENODEM1GLS


https://nantes.indymedia.org/articles/38401
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 02 Sep 2017, 15:31

Allemagne : la colère des retraités
En Allemagne, la colère des retraités prend de l'ampleur. Près de 1 million d'entre eux sont aujourd’hui contraints de travailler faute de pension suffisante. Le sujet resurgit en pleine campagne des législatives.
... http://www.francetvinfo.fr/economie/ret ... 49609.html


L’enfer du miracle allemand
Le modèle qui inspire Emmanuel Macron
La population allemande, appelée aux urnes le 24 septembre, n’a jamais compté aussi peu de demandeurs d’emploi. Ni autant de précaires. Le démantèlement de la protection sociale au milieu des années 2000 a converti les chômeurs en travailleurs pauvres. Ces réformes inspirent la refonte du code du travail que le gouvernement français cherche à imposer par ordonnances.
... http://www.anti-k.org/2017/09/02/lenfer ... -allemand/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 15:34

En Allemagne, le scandale du diesel bouscule la puissante industrie automobile

Saisie par des organisations environnementales, la justice a sommé les villes allemandes de bannir le diesel de ses rues. Le sujet agite le pays alors que les élections fédérales se déroulent ce dimanche.

... https://reporterre.net/En-Allemagne-le- ... automobile
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 15 Oct 2017, 20:07

Allemagne : manifestation nazi bloqué à Sarrebruck

Des camarades présentEs à Sarrebruck nous ont fait parvenir leur témoignage et plusieurs photos prises sur place de cette initiative néonazie heureusement contrée par un rassemblement antifasciste.

IL y a une quinzaine de jours, le samedi 30 septembre, des néonazis du NPD ont tenté faire une manifestation dans la ville de Sarrebruck en Allemagne. Jacqueline Süßdorf, avec son parti Bündnis Saar, avait appelé à un rassemblement pour ce jour. Un grand dispositif policier était sur place pour protéger les 27 fachos venus à 14h30 se regrouper devant le centre commercial « Europa-Galerie » en face de la gare de Sarrebruck où environ 200 antifascistes étaient déjà sur place.

... http://lahorde.samizdat.net/2017/10/12/ ... arrebruck/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 21 Oct 2017, 15:26

Le modèle qui inspire Emmanuel Macron

L’enfer du miracle allemand

La population allemande, appelée aux urnes le 24 septembre, n’a jamais compté aussi peu de demandeurs d’emploi. Ni autant de précaires. Le démantèlement de la protection sociale au milieu des années 2000 a converti les chômeurs en travailleurs pauvres. Ces réformes inspirent la refonte du code du travail que le gouvernement français cherche à imposer par ordonnances.

... https://www.monde-diplomatique.fr/2017/09/CYRAN/57833
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede Béatrice » 24 Oct 2017, 23:19

L’extrême droite, troisième force politique du Bundestag allemand

La séance inaugurale du Parlement s’est déroulée mardi avec 92 députés du parti Alternative pour l’Allemagne (AfD). Un score inédit depuis l’après-guerre.

« Une nouvelle ère débute maintenant », a averti mardi 24 octobre Bernd Baumann, l’un des 92 députés d’Alternative pour l’Allemagne (AfD) à faire son entrée au Bundestag, la chambre des députés allemande, qui tenait sa séance inaugurale.

C’est la première fois depuis l’après-guerre qu’autant de députés d’extrême droite se retrouvent au Parlement national. A l’issue des élections législatives du 24 septembre, ils étaient même 94 élus de l’AfD, mais deux d’entre eux ont quitté le parti depuis, la vice-présidente, Frauke Petry, et le député Mario Mieruch, en dénonçant sa dérive droitière

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/art ... 55770.html



Ce qu’il faut retenir de l’entrée de l’extrême droite au Parlement allemand

La percée de l’AfD, qui entre au Parlement allemand avec 92 députés, a été permise par l’effondrement des deux grands partis traditionnels.

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... _3214.html
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2776
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 21:08

[Radio] La condition des classes populaires en Allemagne

Le modèle dit Allemand nous est souvent servi à toutes les sauces , regardons d’un peu plus près ...et écoutons cette emission de radio de vivelasociale sur FPP 106.3

En Allemagne, depuis quelques années, des mouvements de grève sont apparus dans les secteurs à bas salaire, avec un succès tout relatif. C’est ce tableau que nous dressent deux rédacteurs de la revue Wildcat (www.wildcat-www.de) dans une interview de novembre 2016, suivie d’une intervention de Willy Hayek, militant syndicaliste indépendant.

Emission à écouter : https://paris-luttes.info/la-condition-des-classes-9055
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 30 Nov 2017, 21:07

Allemagne : un chômeur sanctionné pour avoir fait la manche

En Allemagne, quand on fait la manche, on peut perdre ses allocations chomage voire son revenu minimum.

Il s'installe toujours dans cette rue commerçante de Dortmund, un bon endroit pour faire la manche. Michael Hansen est au chômage depuis 12 ans et touche 760 euros par mois de minima sociaux pour lui et sa femme. Insuffiasant, dit-il. "Je fais la manche quand j'ai besoin de finir le mois", explique-t-il.

Allocations réduites de 300 euros par mois

Mais un jour, une employée du Job Center, le service qui verse les minima sociaux en Allemagne, le reconnaît. Michael reçoit chez lui une lettre l'avertissant que ses allocations sont réduites de 300 euros par mois, montant estimé par l'administration de ce qu'il touche en faisant la manche. "Ils veulent aussi que j'aie un carnet pour donner des quittances aux gens et que je déclare cette activité". Émue par le sort de Michael Hansen, une avocate a obtenu que les allocations ne soient réduites que de 90 euros. Devoir justifier la mendicité est pour elle un non-sens. L'argent de la mendicité peut-il être considéré comme un revenu, au même titre qu'un salaire?

... https://www.francetvinfo.fr/economie/em ... 88423.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 09 Jan 2018, 02:08

Allemagne : le premier syndicat d’Europe veut la semaine de 28 heures

Fort de la bonne conjoncture économique allemande, IG Metall veut obtenir une réduction du temps de travail pour deux années.

Volkswagen, Otis, Bombardier, Porsche… et jusqu’à 700 000 grévistes. Quand le puissant syndicat de la métallurgie IG Metall allemand – et premier syndicat d’Europe avec 2,3 millions d’adhérents - lance une grève, elle est massivement suivie outre-Rhin. Plusieurs dizaines de débrayages sont en cours lundi dans tout le pays, en particulier dans le secteur automobile, pour soutenir des revendications portant notamment sur la réduction du temps de travail à 28 heures hebdomadaires.

Plusieurs régions sont déjà touchées : la Rhénanie, le Nord Westphalie, le Bade-Wurtemberg, le Brandebourg, la Saxe et Berlin. Plus qu’un avertissement, IG Metall veut renforcer le mouvement demain mardi en appelant à la grève dans 143 autres entreprises.

Le passage à 28 heures en partie financé par les entreprises

Le syndicat exige pour les 3,9 millions d’employés du secteur une augmentation salariale de 6 %. La fédération patronale Gesamtmetall propose 2 %. Ces variations ne sont pas inhabituelles en Allemagne et les parties trouvent généralement un compromis, conformément à ce qu’il est convenu d’appeler la « culture de la cogestion », dans un contexte de bonne santé macroéconomique du pays.

Mais cette fois, le syndicat demande aussi que ceux qui le souhaitent puissent passer de 35 à 28 heures de travail hebdomadaire, pour une durée maximum de deux ans. A l’issue de cette période, pendant laquelle l’employeur compenserait en partie le manque à gagner pour le salarié, celui-ci aurait la garantie de reprendre un poste à plein temps.

... http://www.leparisien.fr/economie/allem ... 488936.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 19:02

Allemagne : Réduction du temps de travail ? Mon œil !

Note brève sur le mouvement de grève d’avertissement des métallos en Allemagne, par Manuel Kellner.

Hier lundi, le 8 janvier 2018, le mouvement de grève d’avertissement lancé par le IG Metall a été bien suivi. 15.000 salariés dans 80 entreprises y ont participé. Nul ne peut prédire l’importance que le conflit va prendre. Mais il me semble peu probable que nous vivrons un mouvement comparable à la campagne de la IG Metall et de la DruPa (dans le temps syndicat des imprimeurs) pour la semaine de 35h sans perte de salaire dans la 1ère moitié des années 80 du siècle passé.

Certes, « l’offerte » patronale – 200 Euros de plus pour janvier, février, mars et 2% d’augmentation salariale à partir du mois d’avril – est ressenti à juste titre comme provocation. Mais l’action déclenchée par le IG Metall pourrait bien déboucher sur le rituel bien établi d’une reprise des négociations rapide menant á un compromis bidon sans déploiement préalable des capacités de combat des métallos.

La IG Metall demande 6% d’augmentation pour les 3,9 salariées et salariés du secteur métallurgique. Mais n’y a-t-il pas également la revendication « qualitative » d’une réduction du temps de travail ? D’une certaine manière oui, mais d’une façon qui me semble peu mobilisatrice : le droit des salariées et salariés de voir réduit leur temps de travail individuellement à 28h par semaine pour au maximum deux années, avec une compensation salariale seulement partielle, après quoi il leur est garanti de reprendre le travail à plein temps. Certes, cela pourrait convenir à l’une ou l’autre d’après sa situation personnelle spécifique. Mais ce n’est pas une reprise du mot d’ordre et de la lutte pour une réduction sensible du temps de travail pour toutes et pour tous avec compensation salariale complète et avec des embauches proportionnelles.

Il ne faut donc pas croire que le mouvement actuel débouchera sur quelque chose qui pourrait ressembler à une véritable lutte des classes.

Cologne, le 9 janvier 2018

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 17:59

Le conflit s’envenime dans la métallurgie allemande
Le conflit dans la métallurgie allemande, secteur clé de l’économie du pays, s’est aggravé samedi avec une intensification prévue des débrayages et la menace d’une grève illimitée, suite à l’échec de négociations sur le temps de travail.
«Manifestement les employeurs ne comprennent pas d’autre langage que celui de la pression», a lâché le négociateur en chef du syndicat de branche IG Metall, qui représente quelque 4 millions de salariés, Roman Zitzelsberger.
... http://www.liberation.fr/planete/2018/0 ... de_1625632

Grève en Allemagne. La métallurgie en plein bras de fer
Le grand syndicat allemand IG Metall lance, à partir de mercredi, une série de grèves de 24 heures dans 250 entreprises du secteur de la métallurgie et de l'électronique. Une première.
Un chômage à 5,3% et une croissance à 2,3%. Cette belle conjoncture de l'économie allemande a poussé IG Metall à réclamer des augmentations de salaires de 6%.
Mais ce n'est pas la seule revendication. Le puissant syndicat (2,3 millions de membres) veut également offrir la possibilité aux employés de réduire provisoirement le travail hebdomadaire à 28 heures. Dans le cas où cette réduction du temps de travail serait liée à des obligations familiales, le syndicat souhaite une compensation financière à la réduction du salaire. Une proposition innovante contestée par le patronat, qui refuse, arguant d'une inégalité de traitement avec les salariés restés à 35 heures.
... https://www.ouest-france.fr/europe/alle ... er-5533372
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 04 Fév 2018, 00:08

28 heures : la mobilisation des métallos allemands fait trembler le patronat européen

Une hausse salariale de 6 % et le droit à une semaine de 28h pendant deux ans sur la carrière : voilà ce que revendique le syndicat IG Metall, qui représente près de quatre millions de travailleurs en Allemagne. Le mouvement social lancé par le plus grand syndicat européen commence à faire très peur au patronat allemand. Et à ses voisins.

... http://ptb.be/articles/28-heures-la-mob ... t-europeen
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 09 Fév 2018, 01:39

Après une grève historique…

Allemagne : l’accord IG Metall sur les 28h. Vraie bonne nouvelle pour les salariés ?

Après plusieurs semaines de négociations, de débrayages et de grève carrée de 24 heures dans les usines de l’industrie allemande, le syndicat IG Metall qui compte près de 2,3 millions d’adhérents vient d’obtenir son accord sur les « 28 heures » auprès du patronat allemand. Tandis qu’en France, la CGT crie victoire et que Pierre Gattaz s’est empressé de faire savoir que cet accord était inapplicable en France, faut-il retenir que cet accord est éminemment favorable aux salariés ? A y regarder de plus près, son contenu est pourtant beaucoup plus mitigé….

... http://www.revolutionpermanente.fr/Alle ... s-salaries
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Allemagne

Messagede bipbip » 10 Fév 2018, 18:54

En Allemagne, « les syndicats sont en position de force pour négocier des hausses de salaires »

Après une épreuve de force qui aura duré plusieurs jours, le puissant syndicat de la métallurgie, IG Metall, a obtenu mercredi 7 février une hausse des salaires de 4,3 % ainsi que le droit pour les salariés qui le souhaitent de réduire leur semaine de travail à 28 heures. Encouragés par la victoire d’IG Metall, les syndicats des services et du public réclament à leur tour de 6 % à 11 % d’augmentation. Dans un tchat avec les internautes du Monde.fr, notre correspondante à Berlin, Cécile Boutelet, a répondu à vos questions sur ces revendications salariales.

... http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... QBRrgPs.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28188
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités