Dans le chaudron du capitalisme international

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 05 Juil 2016, 00:52

Terrorisme environnemental

Le dictionnaire Houaiss de la Langue portugaise définit ainsi le terrorisme : « manière d’imposer sa volonté par l’usage systématique de la terreur ».

La volonté de faire un maximum de profits dans l’exploitation minière à grande échelle au Brésil – rapidement, sans contrôle et en saccageant tout, pour extraire de la Terre le plus de minerais possibles dans les plus brefs délais et au moindre coût- a été imposée systématiquement par la terreur aux populations comme à la nature.

Les seuls bénéficiaires de ce terrorisme sont les patrons des grandes entreprises minières nationales et étrangères qui opèrent au Brésil. Non seulement la vente des minerais leur a permis de faire des millions de bénéfices, mais ils ont utilisé l’eau à volonté et on leur a accordé en prime différents privilèges fiscaux tels que des incitations fiscales à l’exportation, des exonérations sur la distribution des dividendes ou sur le transfert des bénéfices à l’étranger.

Les victimes de ce terrorisme sont :
– toutes les populations lésées dans leur droit à la vie, à la liberté, à la sécurité et à la propriété,
– la Nature, qui a été saccagée sans la moindre considération et a reçu de surcroît des tonnes de déchets contaminés. La Dette écologique contractée ainsi est incalculable.

... http://cadtm.org/spip.php?page=imprimer ... icle=13669
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 28 Juil 2016, 14:10

Des « esclaves d’État » nord-coréens en Europe

Pyongyang aurait envoyé des milliers d’« ouvriers forcés » en plein cœur de l’Europe, a affirmé, mercredi 6 juillet, une ONG de défense des droits de l’homme.

Pour contrôler ces travailleurs, le régime menacerait leurs familles restées au pays.

Pas de salaires, pas de papiers, des conditions de travail déplorables en plein cœur de l’Europe. Dans un rapport publié mercredi 6 juillet, l’association Alliance européenne pour les droits de l’homme en Corée du Nord (EAHRNK), en partenariat avec LeidenAsia (centre de recherches néerlandais sur l’Asie), a mis en lumière un système opaque et inédit d’esclavage organisé par un régime : celui du leader nord-coréen Kim Jong-un, qui dépêcherait des centaines, voire des milliers, de travailleurs en tant qu’« esclaves d’État » dans des pays de l’Union européenne (UE), et particulièrement en Pologne.

Il confisquerait ensuite entre 70 et 90 % de leurs salaires pour récupérer des devises fortes, en faisant peser sur leurs familles restées aux pays les menaces d’exécution ou de déportation dans les camps politiques s’ils ne reversent pas « leur dû » aux caisses de l’État.

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... en-europe/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede Pïérô » 15 Aoû 2016, 15:25

Samsung accusé d’avoir empoisonné plus de 200 travailleurs

Le géant sud-coréen Samsung, concurrent et fournisseur de composants pour Apple, est accusé d’empoisonnement par rétention d’informations concernant les produits chimiques auxquels sont exposés ses travailleurs.

D’après le rapport de Youkyung Lee, le comité de prévention aurait documenté plus de 200 cas de maladies sérieuses chez le personnel des usines de fabrication de semi-conducteurs et d’écrans LCD. Des employés de 20 et 30 ans ont développé une leucémie, le lupus, le lymphome et la sclérose en plaques, et au moins 76 sont morts .

Chose relativement choquante, le gouvernement sud-coréen a permis à Samsung de ne pas divulguer à ses employés, les informations relatives aux produits chimiques utilisés, ce qui rend de facto, extrêmement difficile l’obtention d’indemnités pour le personnel concerné. En effet, la relation de cause à effet doit être prouvée dans ce cas précis.

Pire encore, une travailleuse de 22 ans s’est vu offrir 864 000 $ pour garder le silence, juste avant son décès. Un autre membre du personnel qui a perdu la vue après qu’on lui ait diagnostiqué une sclérose en plaques, déclare que les travailleurs n’ont jamais reçu de formation de sécurité leur permettant d’adopter des mesures de prévention afin de réduire les risques d’exposition. Tous ces éléments accablent Samsung, qui aura bien du mal à se justifier.

... https://slice42.com/business/2016/08/sa ... urs-43421/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede Pïérô » 29 Aoû 2016, 00:39

Le conflit social gronde dans les plantations de Vincent Bolloré

Bolloré est actionnaire d’immenses exploitations d’huile de palme au Cameroun. Syndicalistes et ONG luttent pour améliorer les conditions de travail très difficiles des ouvriers et faire comprendre au magnat breton qu’il ne peut “continuer à agir sur le modèle des années 1930”.

Des hommes cueillent des noix de palme à l’aide de longues perches qui semblent si lourdes. La sueur perle sur leur front. Ils décrivent leur travail difficile pour un salaire très faible. Certains sont très jeunes et l’un d’entre eux assure avoir seulement 14 ans. Un homme ramasse des noix en tongs. Ils expliquent qu’ils doivent se procurer eux-mêmes leur équipement. Un autre montre ses gants troués et ses mains abîmées à la caméra. Il dit : “On dirait que nous sommes des animaux de brousse… C’est comme si on n’était pas humains.”

C’étaient peut-être là les images les plus fortes du reportage de Complément d’enquête consacré à Vincent Bolloré, diffusé en avril dernier (puis rediffusé en juillet) sur France 2. Des images tournées au Cameroun, dans les plantations de la Socapalm, une société de production d’huile de palme détenue par le groupe belge Socfin. Bolloré en est actionnaire à hauteur de 38,75 %.

... http://www.lesinrocks.com/2016/08/27/ac ... -11859400/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede Pïérô » 17 Sep 2016, 17:37

Les 10 plus grosses multinationales au monde pèsent davantage, financièrement, que 180 États

Selon les calculs de l’ONG britannique Global Justice Now, sur les 100 premières entités économiques mondiales, 69 sont désormais des multinationales, et 31 des États. Un phénomène qui est en train de s’accélérer puisque l’année dernière seulement, ces chiffres étaient respectivement de 63 et 37.

Notre monde est-il de plus en plus dominé par une poignée de multinationales ? C’est un lieu commun que de pointer la montée en puissance des pouvoirs économiques et l’affaiblissement des États. Une étude réalisée par Global Justice Now, une ONG britannique, montre qu’en termes purement économiques, ce déséquilibre est bien réel... et qu’il tend à s’aggraver.

... http://multinationales.org/Les-10-plus- ... ncierement
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 18 Sep 2016, 15:29

Les négociants suisses inondent l’Afrique de carburants toxiques

Un rapport exclusif publié aujourd’hui par Public Eye* révèle comment les négociants suisses en matières premières profitent des faibles standards en Afrique pour produire, livrer et vendre des carburants à haute teneur en soufre, interdits en Europe. Par ces pratiques illégitimes, ces sociétés contribuent à l’explosion de la pollution de l’air dans les villes africaines et nuisent à la santé de millions de personnes. Dans une pétition adressée à Trafigura, Public Eye et ses partenaires africains demandent au géant genevois de s’engager à ne vendre que des carburants conformes au standard européen partout dans le monde.

Résultat de trois ans d’enquête, le rapport « Dirty Diesel » met pour la première fois en lumière le rôle central des négociants suisses dans le secteur des carburants en Afrique, où certains ont acquis d’importants réseaux de stations-service, ainsi que le modèle d’affaires scandaleux qui accompagne leur déploiement sur toute la chaîne d’approvisionnement. En Afrique de l’Ouest notamment, les négociants Vitol, Trafigura ou encore Addax & Oryx profitent de la faiblesse des standards pour vendre des carburants de mauvaise qualité et réaliser des profits au détriment de la santé de la population africaine. Les résultats des échantillons prélevés à la pompe par Public Eye dans huit pays sont choquants : les carburants analysés présentent jusqu’à 378 fois plus de soufre que la teneur autorisée en Europe. Ils contiennent d’autres substances très nocives, comme du benzène et des aromatiques polycycliques, à des niveaux également interdits par les normes européennes.

... https://www.publiceye.ch/fr/medias/comm ... _toxiques/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 20 Sep 2016, 13:13

Malgré l’austérité, l’Europe s’apprête à financer directement la recherche militaire

Le Parlement européen est en train d’étudier le budget de l’Union européenne pour 2017. Le projet déposé par la Commission avant l’été prévoit 5,2 milliards d’euros pour renforcer les frontières de l’Europe face aux migrants. Il contient aussi, pour la première fois, une ligne budgétaire spécialement dédié à la recherche militaire. Appelée “action préparatoire pour la recherche dans le domaine de la défense“ (preparatory action for research in the defence area), cette aide devrait s’élever à 25 millions d’euros pour 2017 [1]. Auparavant, le développement d’équipements militaire était financé par l’UE, mais par le biais du volet sécurité du programme pour la recherche Horizon 2020.

... http://www.bastamag.net/L-Union-europee ... -militaire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 31 Oct 2016, 11:03

La lente marche vers un traité contre les crimes des multinationales

Réuni à Genève, un groupe intergouvernemental prépare un traité contraignant pour les multinationales. Une démarche nécessaire, tant les textes existants échouent à protéger les victimes de catastrophes comme celles de Bhopal ou du Rana Plaza. Mais les pays du Nord, où siègent 85 % des multinationales, bloquent le processus.

Mettre fin à l’impunité des multinationales : c’est l’objectif du groupe de travail intergouvernemental sur les sociétés transnationales et les droits de l’homme, qui s’est réuni depuis le 24 octobre et jusqu’à ce soir 28, à Genève (Suisse). Ce travail doit conduire à un « instrument international juridiquement contraignant » obligeant les multinationales à agir de manière responsable et à assumer les conséquences de leurs actions.

Cette démarche est née de la mobilisation de quelque 600 organisations de la société civile, parmi lesquelles Action Aid, les Amis de la Terre, le CCFD-Terre solidaire et l’Aitec, formant une « Alliance pour un traité ». Elles ont convaincu l’Equateur et l’Afrique du Sud de présenter une résolution pour un texte contraignant sur les multinationales au Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Cette proposition a été adoptée le 27 juin 2014 par 20 voix contre 14 (et 13 abstentions).

... https://reporterre.net/La-lente-marche- ... nationales
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 22 Nov 2016, 02:37

Les grandes banques françaises derrière le projet d’oléoduc combattu par les Sioux

Les Sioux de la réserve de Standing Rock, dans le Dakota du Sud, s’opposent à un projet d’oléoduc qui menace des sites culturels ancestraux et leurs sources d’eau [1]. Le Dakota Access Pipeline, d’une longueur de 1800 kilomètres, doit transporter le pétrole de schiste extrait dans le Dakota du Nord vers les côtes Est et Sud des États-Unis et, au-delà, vers d’autres marchés. Or, selon les chiffres compilés par l’ONG Food and Water Watch, les banques françaises sont engagées dans le projet du Dakota Access Pipeline, pour des sommes dépassant le milliard de dollars.

Crédit Agricole, Natixis et Société Générale figurent parmi les banques qui ont accordé un prêt de 2,5 milliards de dollars spécifiquement dédié au financement de la construction de l’oléoduc. Avec BNP Paribas, Crédit agricole et Natixis financent également les deux firmes qui portent le projet (Energy Transfer Partners et Energy Transfer Equity). Total de l’exposition financière des banques françaises : près de 450 millions de dollars pour BNP Paribas, près de 350 millions pour le Crédit agricole, 180 millions pour Natixis et 120 millions pour la Société générale.

... http://www.bastamag.net/Les-grandes-ban ... tu-par-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede Pïérô » 01 Déc 2016, 02:28

Travaux forcés, exploitation d’enfants… des abus dans la production de l’huile de palme

Dans un rapport, Amnesty International dénonce les conditions de travail dans des plantations en Indonésie et souligne l’apathie des multinationales.

Des multinationales commercialisent des produits alimentaires et cosmétiques contenant de l’huile de palme dont la production est entachée de multiples infractions, affirme Amnesty International dans un rapport publié mercredi 30 novembre. L’organisation non gouvernementale (ONG) s’appuie sur des investigations effectuées dans des plantations en Indonésie, appartenant au grand groupe singapourien des matières premières agricoles Wilmar.

Parmi les abus constatés, des enfants âgés de 8 à 14 ans transportent des sacs pesant de 12 à 25 kg et travaillent sans équipements de protection dans des exploitations où des pesticides toxiques sont utilisés, dénonce l’ONG. Certains quittent l’école pour tout ou partie de la journée pour venir en aide à leurs parents.

En outre, des femmes sont contraintes de travailler pendant de longues heures sous la menace de réduction de salaire, et sont payées moins que le salaire minimal, gagnant seulement 2,50 dollars (2,30 euros) par jour dans les cas extrêmes.

... http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... qBMFXQw.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 04 Déc 2016, 17:43

VIDEO. Journée internationale pour l'abolition de l'esclavage : le travail forcé reste une réalité
Environ 21 millions de personnes sont victimes de travail forcé, d'après l’Organisation internationale du Travail.
Alors que la Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage se tient vendredi 2 décembre, l’Organisation internationale du travail (OIT) a rappelé que 21 millions de personnes sont touchées par le travail forcené. Parmi elles, 11,4 millions de femmes et de filles, souvent touchées par l’exploitation sexuelle, et 9,5 millions d’hommes et de garçons.
Environ 150 milliards de dollars de profits illégaux
L'OIT détaille les zones particulièrement concernées par l'esclavage. La région la plus touchée se situe entre l'Europe centrale et l'Asie du Nord, ou l'OIT compte 4,2 victimes pour 1 000 habitants. Suivent ensuite l'Afrique, le Moyen-Orient, l'Asie-pacifique puis l'Amérique latine et les Caraïbes. Dans l’économie privée, le travail forcé génère 150 milliards de dollars de profits illégaux par an. Les victimes, elles, sont privées chaque année de 21 milliards de dollars de salaires non versés, d'après l'OIT.
... http://www.francetvinfo.fr/choix/video- ... 48517.html


Huile de palme: des multinationales profitent du travail d'enfants exploités
Des multinationales commercialisent des produits de base et cosmétiques contenant de l'huile de palme dont la production est entachée de multiples infrations, en particulier l'exploitation d'enfants dans des plantations en Indonésie, indique Amnesty International dans un rapport publié ce mercredi. Amnesty international a lancé une pétition à destination de ces entreprises : https://www.amnesty.fr/responsabilite-d ... es-doivent
... http://www.humanite.fr/huile-de-palme-d ... tes-627530
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede Lila » 26 Fév 2017, 19:10

Six éclairages sur l’esclavage moderne

Rapport Plus de 21 millions de personnes sont tenues en esclavage, aujourd'hui. Par des particuliers, des organisations criminelles et même des Etats.

On estime à près de 21 millions (l’équivalent de la population de la Roumanie) les personnes soumises à une forme d’esclavage aujourd’hui. Parmi elles, on compte des domestiques sous-payés et claustrés, des travailleurs sans salaires dont des enfants, des filles, des garçons et des femmes, soumis au commerce sexuel, des prisonniers contraints à travailler pour rembourser des dettes, des jeunes filles victimes de mariages forcés. Les organisations qui profitent de ces trafics d’êtres humains en retirent un profit de 150 milliards de dollars par an.

... http://www.tdg.ch/monde/six-eclairages- ... y/21156655
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1754
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 23:05

Syrie : LafargeHolcim reconnaît que son usine a financé des groupes armés

Le groupe a confirmé les révélations publiées par « Le Monde » sans préciser quels groupes armés il avait contribué à financer.

Le géant suisse des matériaux de construction LafargeHolcim a admis, jeudi 2 mars, avoir conclu des arrangements « inacceptables » pour assurer la sécurité d’une cimenterie en Syrie, déchirée par la guerre, entre 2012 et 2014.

Le groupe reconnaît que la filiale locale qui appartenait alors au français Lafarge « a remis des fonds à des tierces parties afin de trouver des arrangements avec un certain nombre de ces groupes armés, dont des tiers visés par des sanctions », sans pouvoir établir les destinataires finaux. « Avec du recul, les conditions exigées pour assurer la continuation du fonctionnement de l’usine étaient inacceptables », conclut l’enquête interne.

Selon Le Monde, qui avait révélé l’affaire le 21 juin, ces arrangements ont profité à l’organisation Etat islamique (EI). Inaugurée en 2010, la cimenterie de Jalabiya, dans le nord-est de la Syrie a été achetée en 2007 par le français Lafarge, qui a depuis fusionné avec le Suisse Holcim. Mais en 2011, la guerre civile a éclaté. La direction de l’usine a cherché à la faire fonctionner le plus longtemps possible dans un environnement dangereux et instable.

... http://www.lemonde.fr/proche-orient/art ... JuKom0S.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 11 Mar 2017, 17:02

Après avoir financé Daech, LafargeHolcim se dit prêt à construire le mur de Trump

LafargeHolcim ne fait pas de politique", se dédouane ce jeudi le patron du groupe une semaine après avoir admis avoir "indirectement" financé des groupes armés en Syrie.

C’est un marché controversé, mais qui pourrait lui rapporter plusieurs dizaines de milliards de dollars. Alors au diable les états d’âme, le groupe franco-suisse LafargeHolcim déclare ce jeudi 9 mars être "prêt à vendre son ciment" pour la construction du très polémique mur anti-clandestins promis par Donald Trump à la frontière du Mexique et des Etats-Unis.

Il y a une semaine, le 2 mars, le groupe avait par ailleurs admis avoir "indirectement" financé des groupes armés en Syrie.

"Nous n’avons pas d’opinion politique"

"Nous sommes prêts à fournir nos matériaux de construction pour tous types de projets d’infrastructures aux Etats-Unis", déclare ce jeudi à l’AFP Eric Olsen, le patron du géant du ciment, né en 2015 de la fusion entre les cimentiers français Lafarge et suisse Holcim. L’entreprise espère être un des grands gagnants du programme d’investissements de 1.000 milliards de dollars promis par Donald Trump pour rénover les infrastructures américaines (ponts, tunnels, routes, aéroports). Ce plan, dont l’annonce est imminente, devrait inclure la construction du mur frontalier, croit savoir la presse américaine.

Questionné sur les éventuelles conséquences sur la réputation du groupe, Eric Olsen insiste sur le fait que LafargeHolcim ne fait pas de politique : "Nous sommes le premier cimentier aux Etats-Unis [...]. Nous sommes ici pour soutenir la construction et le développement du pays."

"Nous n’avons pas d’opinion politique", martèle-t-il, refusant par ailleurs de s’exprimer sur le financement indirect par Lafarge en 2013 et 2014 de groupes armés en Syrie, pays déchiré par un long conflit, pour maintenir en activité une des ses cimenteries.

Si ces positions sont de nature à valoir au groupe une mauvaise publicité et des remontrances des politiciens, notamment en Europe, l’impact matériel serait, lui, négligeable, car LafargeHolcim ne vend pas directement son ciment aux consommateurs. Il est ainsi à l’abri d’un potentiel boycott populaire comparable à celui subi par Uber après sa réaction timide au premier décret anti-immigration pris par le président américain fin janvier.

... http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l- ... trump.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 13 Avr 2017, 14:30

Infiltré dans une usine chinoise d’iPhone, un étudiant raconte ses conditions de travail

Dejian Zeng est un étudiant de la New York University. L’été dernier, il a passé 6 semaines à travailler dans une usine d’assemblage de produits Apple, près de Shanghai en Chine. Il a infiltré cette usine dans le cadre d’un projet d’étude. Interviewé par Businness Insider, il raconte ses conditions de travail et donne son avis sur la politique protectionniste de Donald Trump.

... http://www.anti-k.org/2017/04/12/infilt ... e-diphone/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité