Argentine

Re: Argentine

Messagede bipbip » 28 Juil 2016, 15:20

Les entreprises récupérées menacées par la politique de Macri

Après douze années de kirchnerisme (2003-2015), la victoire du candidat néolibéral d’Alianza Cambiemos, Mauricio Macri, à l’élection présidentielle en Argentine en novembre dernier a été à la fois une surprise et une source d’inquiétude pour le mouvement des entreprises récupérées par les travailleur-ses (ERT). En effet, une partie de ses acteurs avait soutenu activement la candidature de Daniel Scoli. Car, si la politique conduite par Cristina Fernández de Kirchner (2007-2015) à leur égard était loin d’être irréprochable, il existait un modus vivendi qui permettait au mouvement de continuer à croître, à se stabiliser et à bénéficier de certains programmes publics. D’ailleurs, depuis 2002, le mouvement n’a cessé de se renforcer et 41 nouvelles entreprises ont encore été récupérées en 2014-2015, portant leur nombre à 362.De ce point de vue, l’investiture de Macri a marqué une inflexion politique, économique et sociale notable aux niveaux national et régional. L’option néolibérale engagée a impacté directement les ERT, le mouvement coopératif en général et l’ensemble des travailleur-ses et des classes populaires. Pour illustrer les difficultés auxquelles les ERT se trouvent confrontées, notamment celles résultant des hausses de prix de l’énergie, nous publions ci-dessous la traduction d’un article paru dans le journal Pagina12 1.

... http://www.autogestion.asso.fr/?p=6184
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede Pïérô » 07 Aoû 2016, 00:37

Hausse des prix du gaz et de l'électricité: les Argentins dans la rue

En Argentine, la grogne monte face aux hausses spectaculaires des prix du gaz, de l'eau et de l'électricité. En quelques mois, les factures ont fortement augmenté, jusqu'à 700% dans certains cas ! Le nouveau gouvernement libéral justifie cette mesure par le besoin de réduire les subventions pour rééquilibrer les comptes publics. Mais pour les Argentins, qui se serrent déjà la ceinture pour faire face à l'inflation, c'est la goutte qui fait déborder le vase. Plusieurs manifestations se tenaient jeudi 4 août au soir à travers tout le pays et notamment à Buenos Aires, la capitale.

... http://www.rfi.fr/ameriques/20160805-ar ... enos-aires
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Argentine

Messagede bipbip » 16 Aoû 2016, 09:10

Journée de grèves et mobilisations en Argentine contre les mesures d’austérité

Le 9 août, les partis d’extrême gauche et les sections et équipes syndicales combatives se sont mobilisés massivement en Argentine contre les mesures du gouvernement. Depuis très tôt le matin, les sections syndicales de plusieurs entreprises, animées souvent par des militants d’extrême gauche, ont répondu présent dans le centre-ville comme celles de Kraft, Pepsico, Stani, Fel Fort, les enseignants, les employés des collectivités territoriales, du métro, des télécom, pétroliers, cheminots, métallos, etc., de même que étudiants et lycéens.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Jour ... -austerite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 13 Oct 2016, 18:46

Argentine : "Eglise, ordure, tu es la dictature"

Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées dans des affrontements avec les forces de l’ordre lors d’une marche féministe dimanche soir à Rosario, la troisième ville d’Argentine. Cette répression a eu lieu après qu’un groupe de femmes s’est échappé du cortège principal pour manifester devant la cathédrale en scandant "Église, ordure, tu es la dictature", pour dénoncer les blocages de l’Église catholique sur ledroit à l’avortement. Le défilé, auquel participait 70.000 femmes, clôturait les 31e Rencontres des femmes, un événement annuel national au cours duquel des femmes débattent, sur la base du volontariat, des avancées et des manques en matière de droits des femmes dans le pays. La question des féminicides – le meurtre d’une femme en raison de son sexe -, mais aussi celle de l’égalité au travail et du droit à l’avortement étaient notamment à l’ordre du jour.

http://www.secoursrouge.org/Argentine-E ... -dictature
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 16 Oct 2016, 18:37

En Argentine, les féministes combattent la police lors d’une manifestation

Rosario, troisième plus grande ville d’Argentine, accueillait la semaine dernière la 31 ème Rencontre Nationale des Femmes. Ce week-end, la rencontre s’est achevée par une grande manifestation de plus de 70.000 femmes pour la légalisation de l’avortement et contre les violences sexistes. Cette manifestation a débouché sur des affrontements entre les féministes et la police.

... https://mars-infos.org/en-argentine-les-feministes-1699
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 22 Nov 2016, 03:40

A Buenos Aires, Pavillon noir sur les ondes

Antena Negra, une télévision communautaire Argentine durement réprimée, ne peut plus émettre. Récit d’une bataille des ondes à Buenos Aires.

Buenos Aires, quartier du Caballito, « le petit cheval ». À l’angle des rues Acoyte et Gallardo, la vitrine d’un immeuble vétuste indique : Espace culturel et politique populaire « El CID ».
Qui imaginerait que ce bâtiment a hébergé une banque quinze ans plus tôt ?
2001 en Argentine, l’effondrement du peso fait partir en fumée les économies des classes moyennes. L’échec des politiques néo-libérales et d’ajustement structurel pousse le peuple à s’organiser sans l’État : marchés de troc, assemblées de quartier et entreprises récupérées par les travailleurs. L’assemblée de Caballito décide d’occuper cette succursale abandonnée par une firme bancaire.

... https://mars-infos.org/a-buenos-aires-p ... r-sur-1855
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede Lila » 04 Déc 2016, 20:11

Alika Kinan, l'ex-prostituée qui fait condamner l'État argentin pour complicité

Victime d'un réseau de traite pendant près de 20 ans, Alika Kinan a remporté un procès historique contre ceux qui l'ont exploitée et contre la mairie d'Ushuaia

Au bout du fil, la joie fait trembler une voix habituellement douce mais ferme. « C'est la fin d'un processus très dur, mais aussi le début d'une nouvelle étape, pour toutes ! » se réjouit Alika Kinan, à peine sortie du tribunal qui a condamné mercredi 30 novembre ses proxénètes à des peines de prison. Les biens et comptes bancaires des trois accusés seront saisis et donnés au Bureau national de sauvetage des victimes de la traite. « On va pouvoir faire plein de choses avec ça. En avant ! Il reste beaucoup de travail à accomplir », ajoute-t-elle, déjà déterminée à engager de nouveaux combats. En parallèle, dans la procédure civile, la municipalité d'Ushuaia a été jugée coupable de complicité de traite de personnes et devra verser une amende de 780 000 pesos (environ 46 000 euros).

à lire : http://www.lepoint.fr/monde/alika-kinan ... or=CS2-238
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Argentine

Messagede bipbip » 10 Mar 2017, 14:00

Poussée de la grève générale en Argentine : les travailleurs chassent les dirigeants syndicaux

La bureaucratie syndicale de la CGT argentine a été mise à mal lors d’une manifestation massive qu’elle-même avait convoqué. Alors que le gouvernement après 15 mois de mesures d’austérité est au plus bas dans les sondages et suite à une lutte importante des enseignants, les travailleurs espéraient que les dirigeants syndicaux arrêtent une date proche pour une grève générale. Rien n’a été annoncé et les dirigeants ont dû s’enfuir escortés par le service d’ordre au milieu d’insultes et de jets d’objets des manifestants.

La manifestation convoquée par la CGT prétendait défendre « l’industrie nationale et le marché intérieur » contre les exportations. Il s’agissait d’une revendication clairement de conciliation de classes exprimée par la participation et adhésion de secteurs du petit patronat et de politiciens pro-patronaux dits « oppositionnels ».

Cependant, la manifestation massive a été marquée surtout par l’exigence de la part des dizaines de milliers de travailleurs et travailleuses de la convocation immédiate d’une grève générale contre la politique austéritaire du gouvernement de droite de Mauricio Macri.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Pous ... -syndicaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 16 Mar 2017, 18:18

Argentine. Le malaise social augmente. La mobilisation prend un nouveau ton

«Fixez une date pour la grève» était la phrase reprise par la foule à chaque intervention des dirigeants de la CGT (Confédération générale du Travail) au cours du rassemblement du mardi 7 février en plein centre de Buenos Aires. Mais aucun des trois secrétaires généraux (le triumvirat) de la centrale ouvrière – Carlos Acuña, Juan Carlos Schmidt et Héctor Daer – n’a fixé une date pour une grève générale nationale comme l’exigeaient les presque 500’000 personnes mobilisées.

Entre lundi et mercredi 6 et 8 mars [1], le gouvernement de Mauricio Macri [2] – dont le mandat présidentiel a commencé en décembre 2015 – a affronté les mobilisations d’enseignants, de syndicats et de femmes qui réclamaient des mesures pour garantir les droits du travail et sociaux.

La manifestation convoquée par la CGT a révélé un niveau de mobilisation et de malaise qui était aussi fort que l’ampleur de la récession économique argentine au cours de l’année dernière. D’après la Banque centrale de la République d’Argentine (BCRA) l’inflation y a atteint un taux de 42% sur un an. La BCRA prévoit que ce taux se situera aux alentours de 21% en 2017. Une hausse de dette qui se situe, elle, à 77 milliards de dollars. Selon les données de la Banque centrale et de l’Observatoire de la Dette extérieure de l’Université métropolitaine pour l’éducation et le travail (UMET), 10 milliards de dollars supplémentaires se sont enfuis entre novembre 2016 et février 2017 [après, selon l’UMET, une fuite de capitaux de 23,5 milliards de novembre 2015 à novembre 2016]. Selon l’Institut national de statistiques et du recensement (INDEC) pro-gouvernemental, le chômage a augmenté de 10%, ce qui représente plus de 1,5 million de travailleurs sans emploi.

... http://alencontre.org/ameriques/amelat/ ... u-ton.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 08 Avr 2017, 14:44

Argentine : Grève générale et affrontements

Des manifestants en Argentine se sont affrontés hier jeudi avec la police et la gendarmerie lors de manifestations contre les mesures d’austérité du gouvernement. Les forces de sécurité ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes à haute puissance pour contrôler les marins-pêcheurs qui avaient bloqué la route pan-américaine à Buenos Aires. La grève d’une journée contre les réductions des dépenses publiques et la hausse des prix a été bien suivie par les enseignants, les ouvriers d’usine et les employés du secteur public.

https://secoursrouge.org/Argentine-Grev ... rontements
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 24 Avr 2017, 12:07

Argentine : Affrontement entre policiers et fonctionnaires non-payés

Au moins quatre personnes ont été blessées, hier samedi en matinée dans la ville de Rio Gallegos, dans le sud de l’Argentine, lorsque la police s’est affrontée à des manifestants qui essayaient de forcer l’entrée de la résidence officielle du gouverneur de la province de Santa Cruz. Santa Cruz connaît une grave crise financière et les salaires des fonctionnaires ne sont pas payés, ce qui a provoqué plusieurs manifestations ces dernières semaines, notamment devant le palais du gouverneur de la province.

https://secoursrouge.org/Argentine-Affr ... -non-payes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede Lila » 01 Mai 2017, 19:08

Argentine : les Mères de la place de Mai, quarante ans de lutte

Le 30 avril 1977, ces femmes avaient invectivé la junte au pouvoir pour demander la vérité sur le sort de leurs enfants disparus.

Les Mères de la place de Mai, qui réclament inlassablement la vérité sur le sort de leurs enfants disparus durant la dictature argentine, ont célébré dimanche 30 avril à Buenos Aires le quarantième anniversaire de leur premier rassemblement.

Le 30 avril 1977, elles étaient quatorze à s’être réunies devant le palais présidentiel, occupé par les militaires depuis le coup d’Etat de mars 1976. Femmes au foyer pour la plupart, ces Argentines avaient osé invectiver la junte alors que la répression battait son plein.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... UdA0OOJ.99
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Argentine

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 14:13

Argentine : un demi-million de foulards blancs contre l’impunité d’un tortionnaire de la dictature

Des centaines de milliers d’Argentins brandissant les symboliques foulards blancs des Mères et grands-mères de la place de Mai ont défilé mercredi soir 10 mai à Buenos Aires contre la décision de la Cour suprême d’alléger la peine d’un ancien tortionnaire de la dictature (1976-1983).

Mercredi 3 mai, la plus haute juridiction du pays avait accepté de raccourcir la peine d’un ex-agent paramilitaire, Luis Muina, condamné à treize ans de prison pour enlèvement et torture d’opposants sous le régime militaire.

... http://www.lemonde.fr/ameriques/article ... Yi42sBI.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Argentine

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 13:48

PepsiCo Argentine. Chronique d’une bataille exemplaire contre la répression et les licenciements
Après une forte résistance qui s’est échelonnée sur plusieurs heures, les travailleurs et les travailleuses en lutte ont ratifié que le combat continue. Chronique d’une journée de lutte exemplaire qui est déjà un emblème de la bataille contre les licenciements en Argentine.
Après la veillée d’armes des travailleurs, les forces de sécurité, avec à leur tête la gendarmerie nationale et la police de la province de Buenos Aires, se sont lancées à l’assaut de l’usine et contre les grévistes et les organisations qui se trouvaient à leurs côtés.
La résistance des travailleurs a été exemplaire. Ils s’opposaient à l’ordonnance d’expulsion illégale qui avait été dictée par le gouvernement qui soutient la multinationale nord-américaine. L’opération de police, retransmise en direct par La Izquierda Diario puis par les principales chaînes de télévision nationale a commencé à 3h30 du matin, avec une énorme nasse mise en place autour du quartier où se trouve le site de production. Les travailleurs y ont répondu par cinq piquets organisés avec les militants et les habitants du quartier, solidaires, qui s’étaient rendus devant les grilles de l’usine dès que la menace d’expulsion s’était précisée.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Peps ... enciements


10 photos de la Bataille de PepsiCo
Jeudi 13 juillet au matin, les travailleurs de PepsiCo ont été brutalement réprimés par la police qui les ont expulsés de leur usine qu'ils occupaient pour défendre leurs emplois.
... http://www.revolutionpermanente.fr/10-p ... de-PepsiCo
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Argentine

Messagede bipbip » 20 Juil 2017, 16:40

30.000 personnes à Buenos Aires contre la répression et la fermeture de PepsiCo

Il n’y a pas que les réseaux sociaux argentins qui ont été envahi par le hashtag #TodosSomosPepsiCo depuis quelques jours. A partir de 17h30, mardi, et dans plusieurs villes du pays, ce sont plus 30.000 personnes qui sont descendues dans la rue pour dénoncer la répression de jeudi contre les grévistes de PepsiCo licenciés par la multinationale nord-américaine.

Les travailleuses et les travailleurs ont tenu parole qu’ils poursuivraient la lutte contre la fermeture de l’usine PepsiCo de Florida, dans la banlieue Nord de Buenos Aires. A la tribune et dans la salle de conférences de l’Hôtel autogéré Bauen, leurs soutiens avaient réaffirmé leur solidarité et leur détermination à matérialiser leur appui dans une grande journée de manifestation, mardi. Contre la multinationale étatsunienne et contre le gouvernement de droite de Mauricio Macri qui est vent debout contre le syndicat combatif de PepsiCo et l’extrême gauche, ce sont plus de 30.000 personnes qui sont descendues dans la rue à Buenos Aires et dans plusieurs villes du pays.

... http://www.revolutionpermanente.fr/30-0 ... de-PepsiCo
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité