Refugees Welcome

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 17 Sep 2016, 18:10

Paris : « RAFLES, TRI, CAMPS : C’EST ÇA SELON VOUS L’ACCUEIL DES MIGRANTS ? »
Tract distribué ce matin sur les marches de l’Opéra Bastille :
Aujourd’hui, Pascal Brice (directeur de l’Ofpra) Anne Hidalgo (maire de Paris) et Giusi Nicolini (maire de Lampedusa) viennent parler à l’Opéra Bastille de leur enga- gement sur la question des réfugiés. Nous, personnes solidaires des migrant.e.s, non conviées, pas plus d’ailleurs que les migrants eux-mêmes, avons décidé de leur poser une question chacun.e.
... http://lahorde.samizdat.net/2016/09/17/ ... -migrants/


Vendredi 16 septembre, après l’évacuation médiatique, rafle à Stalingrad
Vendredi matin, sous l’oeil attentif des caméras, des centaines de migrants et migrantes ont été évacué-e-s des campements de fortune situés dans le quartier Jaurès -Stalingrad.
L’après-midi même, les laissé-e-s pour compte de l’opération, ainsi que des évacué-e-s qui avaient été conduits vers des lieux d’hébergement où il n’y avait plus de places et étaient revenu-e-s à Stalingrad, étaient raflé-e-s dans un silence assourdissant, si ce ne sont les cris de quelques passant-e-s certes solidaires mais néanmoins trop peu pour ne plus être impuissant-e-s.
... https://paris-luttes.info/vendredi-16-s ... res-l-6702
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 22 Sep 2016, 13:59

Londres – Refugees are welcome here ! Des milliers de manifestant-es marchent sur Downing Street [photos]
Le 17 septembre 2016, à l’appel de plusieurs organisations, collectifs et associations, dont l’IFRI (Fédération Internationale des Réfugié-es Irakien-nes, animée par les camarades du Parti communiste-ouvrier du Kurdistan irakien), des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour « l’accueil des réfugié-es ». Même si (le peu) des médias en France évoquent « environ 20 000 personnes », ce qui est déjà une belle mobilisation, les organisateurs et les médias britanniques, quant à eux, sont bien plus prudents concernant le chiffre exact et parlent bien de « quelques dizaines de milliers de manifestant-es ». Pour rappel, il y a exactement un an, la même manifestation a réuni plus de 100 000 personnes à Londres.
... http://solidariteouvriere.info/notre-cl ... et-photos/


Saint-Brévin - La déculottée des opposantEs à l'accueil des personnes exilées
Un retour sur la contre-manifestation antifasciste face au "rassemblement contre l'accueil des migrantEs"
L'annonce de la mise à disposition de locaux pour l'accueil de 70 demandeureuses d'asile à Saint-Brévin a déclenché une réaction des plus nauséabonde d'une part de la population. Yannick Haury, maire divers droite de cette station balnéaire de 12 000 âmes - qui compte pas moins de 3561 résidences secondaires (chiffre INSEE 2013) - a ouvert le bal des horreurs ces dernières semaines, s'épanchant dans plusieurs canards locaux de « ses inquiétudes » quant à une prétendue incompatibilité entre le caractère touristique de la bourgade et un « Calais bis » (sic). Il critique l'obligation faîte aux communes de "prendre leur part" ; une part soit-dit en passant ridicule au vu du nombre de personnes qui n'a pas d'autre choix que l'exil et de l'entêtement de l'État à garder ses frontières fermées. Une pétition a été lancée par les soutiens d'un certain Général Tauzin,xième candidat d'extrême droite aux présidentielles, laissant libre-cours à des commentaires plus gerbants les uns que les autres.
La voie semblait toute tracée pour que la haine des brévinoisES opposéEs à l'accueil des réfugiéEs puisse se déverser en toute tranquillité. Le Front National, les commerçantEs et riverainEs « inquiètEs », les nazillons et autres identitaires bretons en étaient tellement persuadéEs qu'illes se sont donné rendez-vous à 11h devant la mairie de Saint-Brévin samedi 17 septembre pour une éructation commune en place publique. Mais ce petit monde à l'esprit étroit avaient omis un léger détail en organisant cette puante communion car dès qu'illes eurent vent de cet appel (la veille dudit rassemblement), des habitantEs du Pays de Retz écœuréEs et en rage ont entrepris d'y riposter en appelant à une contre-manifestation.
... https://nantes.indymedia.org/articles/35640
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 29 Sep 2016, 13:19

Quelques nouvelles sur la situation à la frontière entre l’Italie et la Suisse

Depuis cet été, un nombre croissant d’exilés essayant de rejoindre l’Allemagne ou les pays nordiques tentent leur chance en passant par la frontière Suisse, au niveau du Canton de Tessin, entre les villes de Chiasso et Côme en Italie.

Les autorités helvétiques, voyant le nombre de réfugiés devenir de plus en plus important, décrètent ne pas vouloir devenir un pays de transit, et bloquent leur frontière en augmentant le nombre de gardes et de contrôles routiers et ferroviaires, en utilisant des caméras de surveillance et des moyens militaires comme les drones pour repérer toute présence suspecte. Face à la difficulté d’aller plus loin dans leur parcours, un campement à vu le jour début août dans un parc situé près de la gare de Côme et compte jusqu’à 500 personnes sans ressources, si ce n’est l’aide apportée par quelques soutiens et associations.

Les personnes réussissant à traverser sont donc pour la plupart interceptées par les gardes-frontières Suisses, après des contrôles effectués au faciès. Contrairement à ce que les réglementations prévoient en terme d’accueil et de demande d’asile, les douaniers ne prennent que quelques minutes pour « étudier » le cas de chacun, avant de les reconduire en Italie. En effet, les mineurs non accompagnés devraient être pris en charge, et les demandes de certaines personnes qui souhaiteraient obtenir l’asile ou rejoindre des proches en Suisse sont pour la plupart refusées. Des fouilles humiliantes à nu sont également effectuées, justifiées par une soi-disant lutte contre le trafic de drogue ou par le risque de possession d’objets dangereux… Les exilés parlent eux-même de conditions dégradantes dans le traitement qui leur est infligé.1

Les reconduites en Italie sont quotidiennes (plus d’un millier par semaine en moyenne début août), et de là, plusieurs fois par semaine, la police italienne charge les migrants rejetés à Chiasso dans des bus. Ceux-ci prennent la direction du sud de l’Italie et déposent leurs passagers à plus de 1000 kilomètres de Côme, à Tarante. Le but : éviter un autre Calais et modérer l’affluence dans le camp. Un long trajet de gare en gare s’en suit après pour remonter…

... https://cevennessansfrontieres.noblogs. ... la-suisse/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 02 Oct 2016, 00:50

Scènes de chasse aux réfugiés dans les Alpes-Maritimes

Des militaires en armes pour poursuivre des mineurs. C'est le moyen employé parfois pour attraper les réfugiés qui sont alors directement renvoyés en Italie, en dépit des lois et conventions internationales.

Longeant la frontière avec l’Italie, la vallée de la Roya. Cette région escarpée des Alpes-Maritimes est devenue, à mesure que l’Europe érigeait ses murs, l’un des points de passages les plus utilisés par ceux qui souhaitent entrer en Europe. Mais à travers les montagnes, les voies d’autoroutes, les ravins et autres tunnels de voies ferrés, s’engagent de folles courses poursuites entre les forces de l’ordre et les migrants.

Déterminés à traquer les réfugiés, les policiers, gendarmes et militaires armés n’hésitent plus à se rendre jusque dans les maisons des personnes qui osent venir en aide à ces exilés, et à les placer en garde à vue. Sur place, les associations et citoyens solidaires ne cessent d’alerter sur ce qu’il se passe dans la vallée de la Roya, dénonçant la politique migratoire menée dans le département des Alpes-Maritimes.

... http://www.politis.fr/articles/2016/10/ ... mes-35480/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 08 Oct 2016, 19:56

Répression des migrants

Comment l’Europe autorise ses garde-côtes à ouvrir le feu sur des bateaux de réfugiés

Rien ne sera donc épargné aux réfugiés qui bravent la mer pour fuir les tragédies en cours en Afrique et au Moyen-Orient. Pas même l’infamie. Dans les bras de mer qui séparent les îles grecques des côtes turques, les garde-côtes grecs et européens n’hésitent pas à faire usage de leurs armes à feu pour arraisonner les bateaux transportant des réfugiés, au risque de blesser voire de tuer certains d’entre-eux. Le tout, avec la bénédiction tacite de Frontex, l’agence européenne des frontières, dont les pouvoirs ne cessent de s’étendre. Une enquête du magazine états-unien The Intercept, traduite de l’anglais par Basta !.

... http://www.bastamag.net/Comment-l-Europ ... bateaux-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 19 Oct 2016, 07:41

Ouverture d’un lieu autogéré de pas.sage des migrant.es dans la vallée de la Roya

Hier soir lundi 17 octobre, un groupe d’une soixantaine d’exilé.es et de personnes
solidaires a ouvert un bâtiment public dans la vallée de la Roya.

Depuis des mois déjà la situation provoquée par les Etats à la frontière
franco/italienne n’a cessé d’empirer : des centaines de personnes
restent bloquées à Vintimille, les déportations vers le sud de l’Italie
se comptent par dizaines chaque jour, les personnes refusant
l’identification sont frappées ou electrochoquées, l’armée française se
déploie dans les montagnes et traque les mineurs isolés...

Face aux politiques de répression des exilé.es, aux situations de
détresse qu’elles créent, aux besoins criants des personnes sur la
route, nous refusons de jouer le jeu des Etats et des organisations
humanitaires qui collaborent à cette gestion mortifère.

Nous affirmons notre capacité d’auto-organisation et créons les espaces
d’accueil là où nous en avons besoin, en réquisitionnant les bâtiments
qui doivent l’être.

Aux côtés de qui voyage, ici et partout, appel à soutien des personnes
en lutte contre les frontières !

Une épine de plus dans le pied de ceux qui restent assis dans leurs
fauteuils.

Ci-dessous le communiqué des collectifs de soutien Sud-Est et Alpes :

La politique européenne provoque la guerre et la souffrance de milliers de personnes dans leurs pays et continue en Europe avec la décision de fermer les frontières et de criminaliser la libre-circulation des personnes.

La France, en collaboration avec l’Italie, est en train de mener une guerre de basse intensité contre les migrant.es. La situation déjà dénoncée de Vintimille, de la jungle de Calais et de plusieurs villes en France est le miroir de cette guerre.
Des femmes, des familles, des mineur.es et des hommes sont persécuté.es parce qu’illes cherchent à passer la frontière. Une frontière militarisée où, de plus en plus, on risque sa vie pour passer. La tragédie de la jeune Érythréenne morte sur l’autoroute il y a quelques jours en est simplement l’illustration la plus éclatante.

Chaque jour depuis quelques semaines, de plus en plus de migrant.es passent par la vallée de la Roya. La solidarité offerte par les habitant.es de cette vallée a donné un autre espoir de liberté. Mais cette solidarité n’est plus suffisante pour répondre à une situation provoquée par la répression.
C’est pour cette raison que nous voulons donner une réponse collective et publique à cette injustice. Un lieu où tout le monde peut exprimer sa solidarité et s’opposer à cette folie, un lieu où une solidarité alternative autogérée peut s’exprimer.

Nous, exilé.es, résident.es, avec ou sans les bons papiers, nous invitons tout le monde à soutenir cette action.


P.-S.
Communiqué des collectifs de soutien aux migrants du Sud-Est et des deux versants des Alpes : collectif Migrants de Nice/Vallée de la Roya, collectif Migrants des Cévennes, collectif inter-collectifs de Grenoble, L’ounapo, collectif Mamba de Marseille, collectif Migrants 04, collectif Migrants de Paris, collectif Migrants Gap, collectif Migrants Vallée de la Drôme, collectif VAR (Vide à remplir)


https://mars-infos.org/ouverture-d-un-l ... re-de-1721
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 22 Oct 2016, 20:17

Saint-Dalmas-de-Tende
La bataille se poursuit pour les migrants expulsés d'un village de l'arrière-pays

Ce jeudi matin, vers 8 heures, la soixantaine de migrants qui occupaient le centre de vacances désaffecté "Les Lucioles" à Saint-Dalmas-de-Tende ont été expulsés.
Pascal, membre de l’association Roya Citoyenne, était sur place au moment de l’interpellation. "Tout s’est passé dans le calme et sans animosité. Nous avons eu le temps de remballer le matériel de cuisine et de discuter avec le procureur de la République et le représentant du préfet", relate le militant.
... http://www.monacomatin.mc/faits-de-soci ... pays-87698


Face au FN, des habitant-e-s de la Tour d’Aigues solidaires des migrant-e-s
Le Front National s’invite ce dimanche 23 octobre à la Tour d’Aigues. C’est un rassemblement de haine contre la possibilité d’installation de quelques réfugiés à Grambois dont beaucoup sont mineurs. Nous appelons à soutien !
https://mars-infos.org/face-au-fn-des-h ... de-la-1738


Estables (43)
Rassemblement à 11h aux Estables sur le parking de la maison forestière
.
Au nom de la Dignité, de la Justice et de la Fraternité, nous appelons à refuser toute incitation à la haine et au rejet de l’autre afin de gravir ensemble le Mont Mézenc et y affirmer haut et fort que de tous temps et en tous lieux, l’accueil des réfugiés est un acte d’humanité et un impératif moral.
... https://www.facebook.com/events/692387734250775/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Refugees Welcome

Messagede Lila » 23 Oct 2016, 19:07

Crevures fascistes !

Deux centres pour réfugiés partent en fumée

StockholmDeux établissements pour demandeurs d'asile ont brûlé en l'espace de cinq jours en banlieue de Stockholm.

Un centre pour réfugiés en banlieue de Stockholm a brûlé dans la nuit de jeudi à vendredi, cinq jours après un autre dans la capitale suédoise, a indiqué la police. Des enquêtes ont été ouvertes pour «incendie criminel». A chaque fois les bâtiments ont pu être évacués à temps, et aucune victime n'est à déplorer.

à lire : http://www.tdg.ch/monde/faits-divers/de ... y/23463284
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2208
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 10 Nov 2016, 11:08

Chroniques d’une lutte permanente… (fin octobre)

Des centres de tri sur les îles Grecques aux centres de rétention en Espagne, de la frontière Franco-Italienne aux campements de Paris et de Calais, partout la même répression est implacablement livrée à celles et ceux qui tentent de s’organiser pour vivre où bon leur semble. Manifestations, rassemblements, occupations, révoltes sont autant de moyens mis en oeuvre afin d’enrayer la machine à expulser... Solidarité avec celles et ceux qui luttent contre les frontières !!!

... https://mars-infos.org/chroniques-d-une ... nente-1806
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 06 Déc 2016, 02:09

Wir schaffen das ! On y arrivera ! Qu’en est-il aujourd’hui ?

Vu d’Allemagne : observations et réflexions dans un pays divisé.

Là où se dressait, il y a quelques mois encore, ici, à Lich, une grande tente abritant 200 personnes, seul l’emplacement rectangulaire, où l’herbe est différente, rappelle l’arrivée d’un grand nombre de réfugiés et réfugiées.

Fin de l’hébergement d’urgence

200 personnes, mais pas toujours les mêmes, vivaient là. Cette structure, avec ses compartiments séparés par des draps ou des couvertures, où aucune vie privée n’était possible, a vu passer beaucoup de personnes émergeant du chaos qui régnait à l’époque à Gießen, dans le centre d’enregistrement, ou venant de centres ouverts à la hâte dans d’autres villes. On a vu de jeunes Érythréens aux joues encore creuses, des Somaliens marqués par des périples invraisemblables, des Syriens venus seuls, cramponnés à leur smartphone, dans l’espoir d’avoir des nouvelles de leur famille restée quelque part là-bas. On a vu beaucoup d’Afghans, parfois des Algériens. Ils et elles sont arrivéEs et repartiEs.

Pour quelle destination ? Peu de personnes ont été renvoyées dans leur pays d’origine, car un premier tri avait déjà eu lieu à Gießen et dans les centres semblables. Les Kosovars, les Albanais ne sont pas arrivés jusque dans les petites localités, ils ont été renvoyés chez eux. avant.

Quelques personnes arrivées à Lich ont accepté de repartir, ayant compris que leur demande d’asile serait refusée.

Recherche de logements

Un groupe de bénévoles s’est lancé à la recherche de logements dans notre commune, n’hésitant pas à sonner aux portes. Une jeune femme dont le mari a une PME très connue dans la région a été particulièrement efficace. Le nom a fait miracle, les portes se sont ouvertes.

Des propriétaires d’origine turque, iranienne, afghane ont également accueilli des nouveaux-venus.

Pas loin de chez moi, il y a un Égyptien, des Érythréens, des familles syriennes.

Centres d’hébergement de longue durée

Ceux et celles qui n’ont pas (encore) trouvé de logement, sont dans des centres d’accueil. Il y en a deux à Lich, je vais réglièrement dans l’un d’eux. Ce sont surtout des jeunes hommes célibataires qui s’y trouvent.

Avant que ce centre, qui peut accueillir 60 personnes, ne soit ouvert dans une zone d’activité commerciale et artisanale, on racontait dans le voisinage, que les femmes qui font leurs courses chez Aldi, tout proche, n’auraient plus qu’à se cramponner à leurs sacs à mains, il était question d’aggressions sexuelles probables, avec tous ces jeunes gens célibataires. Chaude ambiance !

Il y a un autre centre d’hébergement en pleine ville.

http://www.emancipation.fr/spip.php?article1447
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 10 Déc 2016, 19:04

Près de 400 migrants forcent la frontière Maroc-Espagne à Ceuta

Madrid (AFP) - Près de 400 migrants originaires d'Afrique subsaharienne ont forcé vendredi à l'aube la haute barrière entourant l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc, l'assaut le plus important depuis plus de dix ans, a-t-on appris auprès de la préfecture locale.

Les migrants ont réussi à forcer les portes en au moins deux points de la barrière de six mètres de haut entourant l'enclave, a précisé à l'AFP un porte-parole de la préfecture.

Euphoriques après leur entrée en territoire espagnol, certains criaient "España!" devant la caméra du journal local El Faro de Ceuta, qui a diffusé des images sur son site.

... https://fr.news.yahoo.com/maroc-pr%C3%A ... 15159.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 13:46

Migrantes et migrants : Fougères ouvert et solidaire

Depuis le 25 octobre, un centre d’accueil et d’orientation (CAO) a ouvert à Beaucé, dans la communauté de communes de Fougères (20 000 habitants et habitantes), pour accueillir 140 réfugié.es suite au démantèlement de la jungle de Calais.

Suite à l’annonce d’un CAO à Fougères (Ille-et-Vilaine), l’extrême droite, comme à son habitude, a tenté de monter les précaires les uns contre les autres. Le ponte régional du FN – résident à Fougères – voulait y organiser une manifestation afin de mobiliser ses partisans contre les migrants et migrantes.

De nombreux tracts mensongers (sur le vol du travail par les demandeurs d’asile – alors même qu’ils et elles ne peuvent pas travailler – sur d’éventuelles agressions, sur l’argent public dépensé…) ont été diffusés. La présence de l’extrême droite sur les marchés et dans l’espace public a créé une tension importante avec les habitants et les habitantes, alors même que le FN affirme avoir un discours visant l’apaisement.

En réaction, de nombreuses organisations politiques, associations, habitants et habitantes se sont organisé.es afin de lutter contre ce discours. Ainsi, en parallèle du rassemblement antimigrants organisé par l’extrême droite, qui réunissait environ 100 personnes venant de toute la Bretagne, 750 personnes se sont réunies au cri de « Fougères, Fougères, ouverts et solidaires », afin de témoigner leur soutien aux futurs résidents du CAO.

Lien social contre le rejet

L’extrême droite avait parié sur d’éventuels débordements afin de valider son discours. Les autres villes accueillant depuis plusieurs mois des CAO en témoignent : si certains habitants et certaines habitantes peuvent être réceptifs et réceptives aux discours de l’extrême droite, l’expérience n’a pas validé leurs espoirs.

C’est pour accueillir au mieux les migrants et migrantes et réunir les meilleures conditions possibles d’accueil, qu’un collectif d’habitants et d’habitantes s’est créé : Fougères Solidaires. Ce collectif agit en complémentarité des associations caritatives désignées pour accompagner l’accueil, afin de proposer des actions et des activités aux réfugié.es et aux Fougerais et Fougeraises (visites de la ville, cafés, jeux de société, collecte de vêtements, réparation de vélos…).

Ce collectif, qui existe depuis mi-octobre, vient de s’ouvrir à des résidents du CAO, et certains y participent. Au-delà de la solidarité qu’il contribue à faire exister, le collectif permet de créer du lien social entre les habitantes et les habitants eux-mêmes et avec les résidents et résidentes.

En cette période préélectorale nombre de partis politiques tentent de faire leur beurre en s’appropriant ce type d’initiatives populaires. Le cadre démocratique proposé pour le collectif permet de lutter contre cette récupération. Ce cadre permet également aux participants et participantes et aux résidents du CAO d’expérimenter la démocratie directe et l’autogestion, ainsi que d’échanger collectivement sur la pertinence des actions et les positions du groupe. En effet, certaines formes d’aide peuvent être infantilisantes et mettre en difficulté les résidents et résidentes. Un cadre collectif permet d’y réfléchir.

L’ouverture du CAO a eu des conséquences bien au-delà de l’accueil strict et les réponses collectives sont encourageantes.

Céline (AL Fougères)


http://alternativelibertaire.org/?Migra ... s-Fougeres
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 16 Déc 2016, 12:07

Manifestation à Paris
le dimanche 18 décembre 2017 à partir de 14h30

Parcours : départ 14h30 du 18/20 rue des Pyrénées, en direction du Musée national de l’histoire de l’immigration

Pour la liberté de circulation, à Paris le 18 décembre

Manifestation de soutien aux migrant.es, pour le respect de leurs droits, dimanche 18 décembre à 14h30, à Paris, porte de Vincennes.

• Alors que les guerres, les conflits, les dérèglements climatiques, les dictatures un peu partout dans le monde jettent sur les routes de l’exil des millions de personnes, Hommes Femmes et Enfants !!! ;
• Alors que ces personnes migrantes ne représentent que 3,2 % de la population mondiale et un peu plus de 1% viennent jusque dans les pays occidentaux ;
• Alors que des barbelés, des murs s’érigent partout dans le monde - et aussi dans nos têtes ;
• Alors que les politiques d’immigration des pays occidentaux sont de fermer leurs frontières et d’externaliser la gestion des migrants vers des pays tiers, qu’ils soient ou non respectueux des droits humains et de la dignité de la personne ;
• Alors que, malgré la gestion policière et répressive des migrations, le flux des réfugiés n’a cessé de s’amplifier - plus de 30.000 morts en méditerranée depuis 2000 dont 10.000 au moins ces trois dernières année, 50.000 morts entre Mayotte et Les Comores -, sans parler des morts dans les déserts ou aux frontières, du problème de traite, de tortures et de viols et d’exploitations diverses subis tout au long de leur parcours ;
• Alors que les ventes d’armes par les pays occidentaux ont explosé ces dernier années et sont donc à mettre en parallèle avec le nombre de conflits en augmentation eux aussi ;
• Alors que philosophes, chercheurs, sociologues et économistes analysent les mouvements migratoires comme une richesse pour les pays d’accueil ;

Qu’en est-il de l’accueil, de la protection, du respect des libertés et droits fondamentaux des personnes ?

En France, les migrants ne sont pas accueillis dignement, comme le stipulent la loi française et la Directive Européenne. Mais ils sont traqué, raflés, déplacés, leurs campements détruits, matraqués, sans cesse humiliés par les autorités policières ou administratives, enfermés, expulsés.

Qu’en est-il du respect par l’Etat et des élus

• de l’article 1 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme (« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »)
• Et de l’article 13 (« 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »)

Nous rappelons l’histoire de tous ces hommes en mouvement, déplacés, engagés sous contrat dans les colonies françaises et britanniques où ils ont diffusé leurs savoirs, leur culture.

Malgré une propagande de peur relayée par les pouvoirs publics et la presse, malgré les menaces et procès auxquels ils s’exposent pour « délit de solidarité », les citoyens s’organisent !

Nous, migrants, sans-papiers, réfugiés, nous refusons d’être traités comme des parias, nous exigeons un toit, le respect des conventions nationales et internationales et les droits fondamentaux qui y sont rattachés ;
• Liberté d’installation et de circulation
• Régularisation des sans-papiers
• Fermeture de tous les lieux d’enfermement
• Destruction des murs
• Suppression de Frontex

Nous appelons toute la population, citoyens organisés ou non pour faire tous ensemble de cette journée, une grande démonstration de solidarité. Venez nombreux !

Premiers signataires :
Alternative Libertaire, Assemblée Citoyenne du 14e, ATMF, Cimade Ile-de-France, CISPM, CNT-RP, Collectif de soutien 5e/13e aux migrants d’Austerlitz, CPSE, CSP75, Ensemble 5-13, Fasti, Fédération de Paris du MRAP, NPA, Solidaires Paris, Union syndicale Solidaires...

Avec le soutien de :
Inter-collectif parisien Ile-de France de soutien aux migrant.e.s.


http://www.alternativelibertaire.org/?P ... culation-a
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 22 Déc 2016, 15:03

Tribune

Pour en finir avec la «gestion des flux migratoires»

Face aux politiques hostiles envers les réfugiés, clamons notre désir d’accueillir dans notre pays ceux qui souhaitent y vivre et qui ont bravé la mort pour y arriver.

Le monde actuel est déchiré par une contradiction majeure : la circulation des capitaux et des marchandises ne cesse d’être facilitée, tandis que celle des hommes est soumise à des restrictions toujours plus poussées, du moins pour les fractions les plus pauvres de la population mondiale. Des murs s’érigent un peu partout, piégeant ceux qui se mettent en mouvement dans la condition de parias, regroupés dans des camps ou condamnés à l’errance. L’économie mondialisée et financiarisée est aujourd’hui une immense machine à concentrer les richesses dans les mains d’une fraction infime de la population mondiale.

Ces contradictions dans le système mondial provoquent des tensions économiques, migratoires et géopolitiques. De larges fractions du monde sont aujourd’hui déstabilisées, notamment dans le «voisinage» de l’Europe : Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afrique subsaharienne. Le nombre de personnes déplacées dans le monde dépasse aujourd’hui 65 millions ; l’Europe en accueille une très faible part et la France est l’un des pays européens qui déboute le plus grand nombre de demandeurs d’asile. Les politiques étrangères de la France, de l’Union européenne et des Etats-Unis ont pourtant de larges responsabilités dans une situation de chaos généralisé.

Chasse aux «irréguliers» et aux «sans-papiers»

La «crise» actuelle n’est pas celle des «migrants» qui décident de fuir les guerres, la misère, la dictature ou le délitement des institutions de leur pays. Il y a néanmoins aujourd’hui toutes les manifestations d’une grave crise : crise morale et politique de l’Europe, crise des politiques étrangères française et européenne. La politique dite de «gestion des flux migratoires» est notoirement illusoire et coûteuse ; elle est inefficace. Elle provoque une multitude de souffrances, déchire les familles. Elle tue. Les milliers de morts en Méditerranée ne sont pas le produit de la fatalité mais bien de choix politiques délibérés.

En France, depuis trente ans, la politique intérieure à l’endroit des personnes d’origine étrangère a pris la forme d’une chasse aux «irréguliers» et aux «sans-papiers». Elle déstabilise une partie de la population pour laquelle on complique la délivrance ou le renouvellement de titres de séjour, la faisant tomber dans l’irrégularité. Le motif des contrôles d’identité au faciès a constitué dans notre pays un facteur majeur d’aggravation des tensions entre la police et les quartiers populaires. Cette politique a été poursuivie sans relâche par tous les gouvernements français qui se sont succédé depuis les années 80. Elle se traduit aujourd’hui par le refus d’accueillir les exilés et les réfugiés politiques et le démantèlement systématique de leurs campements de fortune. Elle ne saurait se justifier du danger que constitue l’extrême droite : en traduisant en lois et en actes les revendications de cette dernière, elle valide au contraire son discours et le banalise ; xénophobe par nature, elle amplifie la xénophobie et la légitime.

Le tintamarre médiatique est dominé par les voix d’hostilité ou de peur qui s’expriment à propos des «migrants», «exilés», «réfugiés», «étrangers», «musulmans» et sont encouragées par une partie de la classe politique et par le refus de l’Etat de faire face à ses responsabilités. Il couvre la voix des innombrables volontaires, membres d’associations, d’organisations caritatives ou bénévoles isolés qui s’activent pour prendre en charge tant bien que mal les exilés.

Droit d’asile plein et entier

Nous, signataires de ce texte affirmons que nous sommes heureux et désireux d’accueillir dans notre pays ceux qui souhaitent y vivre et ont bravé la mort pour y arriver ; que nous refusons de laisser criminaliser les personnes d’origine étrangère, avec ou sans papiers, arrivées de longue date ou fraîchement débarquées, travailleurs migrants, mineurs isolés, personnes dites Roms, demandeurs d’asile ou réfugiés ; que nous refusons aussi la criminalisation de ceux qui les aident en fournissant des toits, des vivres, des vêtements mais aussi par l’échange, le partage, l’amitié ; que même dans les situations les plus difficiles, surtout dans les situations les plus difficiles, chacun doit compter pour un et tout le monde doit être compté et reconnu.

Nous demandons le rétablissement d’un droit d’asile plein et entier, et la mise en place de dispositifs assurant un accueil digne et pérenne des demandeurs ; l’abrogation de l’accord de réadmission entre l’UE et la Turquie, prévoyant la déportation collective des exilés qui atteignent le sol européen ; l’abrogation des restrictions au droit d’entrée et de séjour des étrangers inscrits dans la législation depuis trente ans ; l’arrêt total de toutes les expulsions ; la régularisation de tous les sans-papiers.


Les premiers signataires...
Laurent Bazin, anthropologue ; Judith Hayem, anthropologue ; Christine Delphy, sociologue ; Alexandra Galitzine-Loumpet, anthropologue ; Clara Lecadet, anthropologue ; Léonore Le Caisne, anthropologue ; Chowra Makaremi, anthropologue ; Alain Morice, anthropologue ; Barbara Morovich, anthropologue ; Gérard Noiriel, historien ; Olivier Douville, psychanalyste ; Eric Fassin, sociologue ; Anna Alter, journaliste écrivaine.


http://www.liberation.fr/debats/2016/12 ... es_1535699
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 01 Jan 2017, 17:43

Liberté pour Mikel et Begoña, la solidarité n’est pas un crime !

Les camarades Mikel Zuloaga et Begoña Huarte du syndicat basque LAB ont été arrété(e)s et emprisonné(e)s par la police grecque mardi 27 décembre au port de Igoumenitsa, juste avant la frontière italienne, pour avoir aidé 8 personnes à se rendre à Euskadi en les conduisant dans leur véhicule.

Cette action s’inscrit dans le cadre d’une initiative de solidarité et de dénonciation des politiques migratoires injustes européennes et en défense des droits humains

Mikel et Begoña attendent en détention leur comparution devant le juge. La charge qui leur est reprochée “de trafic d’êtres humains” peut leur valoir des années en prison.

L’Union syndicale Solidaires exprime sa solidarité avec les camarades du LAB et demande l’abandon des poursuites.

La solidarité n’est pas un crime.

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la- ... el-et-bego

https://www.solidaires.org/Liberte-pour ... s-un-crime
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité