Refugees Welcome

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 11 Aoû 2017, 15:58

Migrants. Les Tunisiens ne veulent pas des fachos

Les marins pêcheurs de Zarzis et l’UGTT ont empêché d’accoster en Tunisie le navire C-Star, affrété par des militants d’extrême droite pour intimider les ONG au secours des réfugiés.

N’eût été la réaction des marins pêcheurs tunisiens du port de Zarzis, le C-Star, navire de 40 mètres loué par le groupe d’extrême droite Génération identitaire pour repousser les embarcations de migrants vers l’Afrique, aurait pu appareiller tranquillement dans ce port tunisien, se ravitailler et repartir en mer pour faire la chasse aux migrants. « No racists », « Dégage », « No passage », « No gas oil, no acqua, no manjaro », lit-on sur des banderoles et des pancartes ornant les chalutiers restés à quai. « Nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C’est la moindre des choses vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d’Africains », avertissait, dimanche, le président de l’Association des marins pêcheurs, Chamseddine Bourassine, cité par l’AFP. Durant toute la journée de dimanche, les pêcheurs soutenus par les habitants de la ville sont restés mobilisés. N’étant pas en reste et apprenant que le navire affrété par l’extrême droite se dirigeait vers le port de Sfax, la métropole économique tunisienne, associations de la société civile, syndicalistes, marins et dockers se sont mobilisés pour lui en interdire l’accès.

Le geste des pêcheurs et de la société civile de Zarzis, dont se sont fait l’écho les médias et les réseaux sociaux tunisiens, n’est pas étonnant en soi. En avril dernier, les marins de ce petit port de pêche étaient intervenus en haute mer pour porter secours à une embarcation sur le point de couler avec à son bord plus de 80 Subsahariens partis de la ville libyenne de Zouara à destination de la ville sicilienne de Lampedusa.

Appel à la mobilisation générale pour interdire l’accostage

Vendredi déjà, le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) avait appelé « à s’opposer à ce que le C-Star accoste dans les ports tunisiens » et appelé « le gouvernement à ne pas coopérer avec son équipage raciste et dangereux ». Et lundi, face à l’absence de réaction des autorités tunisiennes, l’UGTT (Union générale tunisienne du travail) a lancé un appel à la mobilisation générale pour interdire l’accostage du bateau « raciste » dans tous les ports tunisiens : « À tous les agents et employés des ports tunisiens : ne laissez pas le bateau du racisme C-Star souiller les ports de Tunisie. Expulsez-les comme ont fait vos frères à Zarzis et à Sfax », a lancé sur Facebook le syndicat, prix Nobel de la paix 2015. Cette mobilisation, relayée de surcroît par les réseaux sociaux, et ce, en pleine campagne électorale pour les municipales, a payé : les autorités tunisiennes, silencieuses jusque-là, ont finalement interdit l’accès de tous les ports tunisiens au C-Star. Depuis, le navire nauséabond se trouve au large de l’archipel de Kerkennah.

... https://www.humanite.fr/migrants-les-tu ... hos-640220
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 16 Aoû 2017, 16:58

La guerre aux migrants continue : harcèlement des ONG en Méditerranée

La Libye vient d’établir une zone SAR jusqu’à 100 miles de ses côtes, interdite aux navires étrangers, en particulier ceux des ONG.
• Devant les menaces pour leur sécurité proférées par les gardes-côtes libyens, plusieurs ONG (au 16/8/17 Médecins sans frontières, Save the Children et Sea Eye) ont décidé de cesser leurs missions de secours en mer.
• Le général Haftar réclame 20 milliards d’euros pour "sécuriser" sa frontière sud, et ce sont déjà près de 1000 migrants que les gardes-côtes libyens ont interceptés en mer pour les renvoyer dans l’enfer des geôles libyennes.

L’OHCHR (Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme) est à ce jour la seule institution internationale a avoir réagi (quoiqu’un peu tard, le 15 août) : Agnès Callamard, Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, a averti que le code italo-européen de recherche et de sauvetage pourrait accroître le nombre de morts en Méditerranée.
Pendant ce temps, le gouvernement italien applaudit, le HCR est muet et l’UE et ses États-membres savourent en silence cette nouvelle extension de l’externalisation qu’ils appellent de leur vœux depuis longtemps.

... http://www.migreurop.org/article2827.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 16 Aoû 2017, 18:43

DEFEND MEDITERRANEA : « l’accord UE-Libye relève du crime contre l’humanité ! »

Communiqué de DEFEND MEDITERRANEA*, réseau antifasciste et solidaire méditerranéen contre l’expédition identitaire Defend Europe et l’Europe forteresse [FR-AR-EN-GR-TU-ES-DE]


Image

Version française
Un an et demi après le sinistre accord Union européenne-Turquie qui a conduit à la multiplication de camps odieux et invivables en Grèce et en Turquie, les dirigeants du continent le plus riche de la planète s’apprêtent à recommencer en pire.

Cette fois, c’est du côté africain que se poursuit le projet d’Europe forteresse, en collaboration avec le régime fantôche libyen et à l’initiative du président français, en échange de moyens militaires énormes et d’une somme d’argent qui pourrait être trois fois supérieure aux six milliards de dollars offerts au dictateur Erdogan en 2016.

En vue de cet accord, les navires militaires italiens multiplient actuellement leur patrouilles vers le Sud et la Libye vient de déplacer unilatéralement la limite de ses eaux territoriales de 12 à 70 milles nautiques. Parallèlement, les autorités italiennes ont saisi le bateau de sauvetage d’une ONG et arrêté ses responsables, au moment même où, à quelques centaines de kilomètres plus au sud, des gardes côtes libyens tiraient à balles réelles pour éloigner un autre bateau de sauvetage, au large de Zouara.

Dans le même temps, une expédition de miliciens fascistes circule en toute liberté en Méditerranée, avec pour seuls obstacles ceux que nous lui dressons, nous antifascistes, depuis plusieurs semaines, lui causant problèmes, craintes, annulations, fuites, changements de cap, pannes et ridicule.

Plusieurs des responsables de ce navire anti-migrants ont été subitement libérés de leur garde-à-vue au nord de Chypre, territoire sous le contrôle d’Erdogan, alors que les chefs d’inculpation étaient graves et que l’instruction venait d’être prolongée. A l’inverse, les demandeurs d’asile Tamouls qui avaient dénoncé l’escroquerie ont été expulsés vers le Sri Lanka. Par la suite, malgré leurs discours xénophobes, leurs menaces explicites et leur non-respect de la réglementation maritime, les miliciens fascistes de Defend Europe n’ont jamais été inquiétés par les autorités qui ont clairement choisi de les laisser mener leur projet. Plusieurs ministres de l’Union européenne ont même exprimé des propos bienveillants à leur encontre et le ministre de l’interieur autrichien est même allé jusqu’à les féliciter.

Face à cette violence tous azimuts, les navires des ONG sont en train de quitter à regrets, les uns après les autres, la principale zone de recherche et de sauvetage, laissant les embarcations de migrants aux mains des fascistes européens et des gardes-côtes libyens connus pour leurs pratiques du racket, de la torture et des séquestrations. Au vu des milliers de morts de ces derniers mois (plus 2200 déjà cette année et 4500 l’année dernière) alors que les navires de sauvetage étaient encore présents, on peine à imaginer l’amplitude de la catastrophe humanitaire qui se prépare pour les dizaines de milliers de personnes qui fuient, sans cesse, la guerre, la misère et la répression.

En effet, rien n’arrêtera les migrations humaines tant que la justice et l’égalité ne seront pas réellement de ce monde. Rien ne dissuadera les familles de fuir la guerre ou la misère tant que le néo-colonialisme européen continuera de faire de l’Afrique un vaste champ de ruines. Rien ne fera reculer les opposants politiques et les minorités ethniques ou religieuses qui fuient les persécutions dans le silence complice des dirigeants occidentaux. Rien n’est plus épouvantable pour des populations entières, femmes et enfants en tête, qu’être frappées, violées, recrutées de force dans des armées ou contraintes à travailler dans des camps (nombreux cas prouvés par plusieurs rapports). Et surtout, rien ne peut occulter que toute l’histoire de l’humanité a été tracée par des voyages, des odyssées, des migrations. La liberté de mouvement est un droit pour toutes et tous.

Combien de temps encore l’Europe continuera-t-elle à construire des murs et des rideaux de fer ?

En tous points, l’accord qui se prépare entre l’Union européenne et la Libye relève du crime contre l’humanité. Tant pour les personnes qui peineront à fuir une existence invivable que pour celles qui partiront à tout prix mais mourront sur un parcours devenu encore plus difficile et dangereux.

Ces dernières semaines, nous avons fait notre maximum pour empêcher, ou au moins retarder, le navire des miliciens fascistes dans son projet de nuire aux sauvetages en mer de nos frères et sœurs humains.

Mais face aux puissances colossales qui se mettent en place sous nos yeux, de part et d’autre, derrière l’agitation grotesque d’un petit groupe de marins d’eau douce, la tâche est plus compliquée.

C’est pourquoi nous vous alertons par ce communiqué, car il est de notre responsabilité, où que nous soyons en Europe ou en Afrique, de refuser ce nouveau mur entre nous.

Un mur de sang et de larmes.

Le mur de trop.

Contre ce mur et ceux qui règnent en distillant la peur et en essayant de nous diviser, mobilisons-nous, toutes et tous, d’une rive à l’autre de la Méditerranée, de Paris à Tunis, de Tripoli à Rome, et au-delà.

La lutte continue contre les milices fascistes en Méditerranée et contre l’Europe forteresse !

DEFEND MEDITERRANEA »

* Le réseau DEFEND MEDITERRANEA est composé de camarades antifascistes, antiracistes et solidaires de Méditerranée qui ont participé au blocage du navire C-Star à Suez puis à Chypre et qui l’ont empêché de faire escale en Crète, en Sicile puis en Tunisie.

A faire savoir !
https://www.youtube.com/watch?v=kjAUotCHjh8


http://lahorde.samizdat.net/2017/08/15/ ... lhumanite/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 19 Aoû 2017, 18:50

DEFEND EUROPE abandonne, faute de port !

Le dernier communiqué de Defend Mediterranea, avec une alerte antifasciste pour Lyon, où les membres de l’expédition anti-migrants donnent rendez-vous aux médias ce samedi 19 août à Lyon (18h à La Traboule, 5 montée du Change), pour essayer de camoufler la réalité des faits et se faire passer pour les héritiers de Charles Martel :

Communiqué de DEFEND MEDITERRANEA*

« La Méditerranée a dit non au fascisme, non au racisme.

DEFEND EUROPE ABANDONNE, FAUTE DE PORT !

Suite à des problèmes techniques récurrents et au blocage de tous les ports de Méditerranée sur son itinéraire, la milice fasciste embarquée sur le C-Star vient, ce soir, de se résoudre à jeter l’éponge. C’est une grande victoire pour tou-te-s les antifascistes et antiracistes qui se sont mis-es en réseau, au fil des semaines, pour freiner son périple nauséabond et y mettre fin.

De tous temps, la Méditerranée a toujours été un lieu d’échanges, de rencontres, de découvertes, de voyages, d’odyssées et de métissages, n’en déplaise à ces petits fils à papa aux idées moisies.

Après avoir été arrêté en Egypte (23/07) et à Chypre (26/07), puis avoir été chassé de Crète (31/07) et de Tunisie (06/08), le navire des identitaires est actuellement dans l’incapacité de faire escale à Malte ou en Sicile sans être bloqué par nos camarades sur place. De plus, les autorités de Malte ont fait savoir en début d’après-midi qu’elles n’accepteraient pas ce bateau dans ses ports. Les fascistes de Defend Europe vont donc être contraints, cette nuit, de quitter honteusement le C-Star, en haute-mer et dans l’obscurité, exactement comme ils étaient venus.

Autre summum du ridicule : le 11 août, ils avaient provoqué un énorme éclat de rire en tombant en panne en haute-mer, puis en découvrant que le navire de sauvetage envoyé pour les aider par les autorités maritimes (car étant le plus proche) n’était autre que l’un des bateaux d’aide aux migrants ! L’équipage du C-Star fit alors semblant d’avoir réparé pour refuser cette déculottée, mais ces derniers jours, sa vitesse avait tellement baissé que tout le monde commençait à se demander si nos nazillons n’allaient pas finir leur chemin de croix (gammée) à la rame ! Bref, il était temps pour eux d’en finir.

Évidemment, en dépit de cette énorme liste d’échecs successifs, Defend Europe veut faire croire à un immense succès qui s’expliquerait, selon lui, par la suspension temporaire des recherches d’une partie des navires de sauvetage au large de la Libye. Mais c’est bien sûr faux.

Ce n’est pas le porte-voix des bouffons à lunettes noires qui a fait reculer provisoirement les navires de sauvetage, mais, d’une part, les tirs de sommations à balles réelles des gardes-côtes libyens et, d’autre part, les pressions des autorités européennes et, notamment, de l’État italien — ce dernier étant allé jusqu’à saisir l’un des bateaux de sauvetage et arrêter une partie de son équipage.

Les vacanciers du C-Star n’ont rien fait d’autre que se payer une croisière aux frais des imbéciles qui les ont crus et financés.

Pour essayer de camoufler la réalité des faits et se faire passer pour les héritiers de Charles Martel, les membres de l’expédition anti-migrants donnent rendez-vous aux médias ce samedi 19 août à Lyon (18h à La Traboule, 5 montée du Change).

Nous invitons tous les antifascistes et antiracistes à aller les accueillir sur la terre ferme.

Non aux milices fascistes en Méditerranée, ni ailleurs ! Non à l’Europe forteresse !

DEFEND MEDITERRANEA, 17 août 2017

*Le réseau DEFEND MEDITERRANEA est composé de camarades antifascistes, antiracistes et solidaires de Méditerranée qui ont participé au blocage du navire C-Star à Suez puis à Chypre et qui l’ont empêché de faire escale en Crète, en Sicile et en Tunisie. »


http://lahorde.samizdat.net/2017/08/18/ ... e-de-port/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 25 Aoû 2017, 20:34

Le C-Star en route pour la France ou la Croatie ?

Image

Communiqué de DEFEND MEDITERRANEA*

LE C-STAR VA BIENTÔT REPARTIR : PRÉPARONS-NOUS À LE REFOULER DANS LES PORTS DE FRANCE OU DE CROATIE !

Le navire de l’expédition fasciste DEFEND EUROPE s’apprête à quitter la région de Malte, après avoir échoué dans sa nouvelle tentative d’escale, malgré son insistance durant toute une semaine. Ce nouvel échec cuisant a fait capoter le rapatriement en grande pompe des chefs identitaires à Lyon, pour la conférence de presse du 19 août. Grâce à la mobilisation de nos camarades antiracistes et antifascistes à Malte, le C-Star va bientôt repartir sans avoir pu accoster. Cependant, avec la collaboration des réseaux fascistes sur place et de deux bateaux maltais, le Sea Storm et le Bawa 1, il a tout de même pu se ravitailler in extremis, ce jeudi après-midi, au bout d’une semaine de colères et de lamentations.

Selon nos informations, le C-Star va repartir demain. Nous saurons alors plus précisément dans quel pays et quel port il va tenter de faire escale, en observant la direction qu’il aura choisi (depuis les sites de trafic maritime, mais aussi par d’autres moyens sur lesquels ses coupures volontaires de balise AIS n’ont aucun impact).

Selon nos informations, les deux hypothèses principales envisagées par les dirigeants identitaires sont la France et la Croatie, mais d’autres ports ont également été évoqués, comme Rome et Barcelone par exemple, ou encore le transbordement nocturne des chefs fascistes (à la manière de leur arrivée à bord en catimini, sur le bateau chypriote Dioni, au large de Limassol).

En France, il pourrait s’agir de Nice : une ville que les fascistes croient favorable à leur action en raison de son ancrage politique et du choc de l’attentat du 14 juillet 2016. Ce port a aussi l’avantage d’être proche des principaux pays voisins représentés à bord (les chefs autrichiens et italiens espèrent attirer quelques dizaines de fans). Enfin, l’aéroport est proche, le long de la mer, et ses rotations vers Lyon sont fréquentes. Seconde hypothèse : Toulon, pour des raisons similaires, mais la proximité du puissant réseau antifasciste marseillais rend peu probable cette éventualité.

Les autorités françaises oseront-elles accueillir le C-Star à bras ouvert, alors que l’Egypte, le nord de Chypre, la Crète, la Tunisie, la ville de Catane en Sicile et Malte, tour à tour, l’ont systématiquement repoussé ou expulsé ? Macron et son gouvernement vont-ils feindre de fermer les yeux sur la vraie nature de ce bateau de miliciens racistes et fascistes ? Les autorités françaises pourraient dire oui, si l’on en croit les déclarations de Martin Sellner, chef du mouvement identitaire autrichien présent à bord du C-Star, qui prétend que ses deux meilleurs contacts (obtenus via les ambassades qu’il a contactées par téléphone) sont les représentants de l’État autrichien et ceux de l’État français.

Ce n’est pas vraiment une surprise :
– le ministre de l’intérieur autrichien avait récemment félicité publiquement la mission Defend Europe ;
– le président français voyait, paraît-il, d’un bon œil l’irruption d’une propagande sécuritaire en Méditerranée, au moment même où il commençait à négocier son grand projet de fermeture des frontières africaines vers l’Europe avec les principaux chefs libyens.

Rappelons à ce propos que la mission de Defend Europe a non seulement été ridiculisée à chaque étape de son périple, mais surtout qu’elle n’a eu aucun effet sur l’évolution de la situation. Toute personne un peu informée sait bien que ce n’est pas le porte-voix des bouffons à lunettes noires qui a éloigné provisoirement les navires de sauvetage de la zone de recherche, mais :
– les tirs de sommations à balles réelles des garde-côtes libyens ;
– les pressions des autorités européennes et, notamment, de l’État italien, ce dernier étant allé jusqu’à saisir l’un des bateaux de sauvetage et arrêter une partie de son équipage.

En réalité, les vacanciers du C-Star n’ont rien fait d’autre que se payer une croisière aux frais des imbéciles qui les ont crus et financés. Une croisière qui s’est avérée beaucoup plus compliquée que prévue, sur une mer Méditerranée résolument opposée à leurs valeurs abjectes.

L’autre destination possible, c’est la Croatie. Notamment le port de Rijeka au sud, qui est une zone franche. Mais nous avons beaucoup de contacts sur place et les mouvements antifascistes croates sont familiers des méthodes fortes, similaires à celles des antifascistes crétois. Le petit groupe de hipsters-fascistes ferait bien de se méfier du comité d’accueil, en cas d’autorisation d’accoster.

Nous attendons maintenant le départ imminent du C-Star de la région maltaise et nous étudierons dès lors sa direction, puis compléterons nos informations auprès des camarades ouvriers et marins dans les ports susceptibles d’avoir été choisis. La Méditerranée restera jusqu’au bout une galère pour ce radeau de la méduse.

Nous invitons tous les antifascistes et antiracistes à se préparer, en particulier au sud-est de la France et au sud-ouest de la Croatie, destinations les plus probables pour l’instant.

Non aux milices fascistes, ni en Méditerranée, ni ailleurs ! Non à l’Europe forteresse !

DEFEND MEDITERRANEA, le 24 août 2017


* Le réseau DEFEND MEDITERRANEA est composé de camarades antifascistes, antiracistes et solidaires de Méditerranée qui ont participé au blocage du navire C-Star à Suez (23/07) puis à Chypre (26/07), et qui l’ont empêché de faire escale en Crète (31/07), en Tunisie (06/08), en Sicile (17/08) et à Malte (17/08).

http://blogyy.net/2017/08/24/le-c-star- ... a-croatie/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 29 Aoû 2017, 00:09

DEFEND EUROPE : des réactions à Nice et Toulon
À Nice, nos camarades de l’Action antifasciste 06 et quelques autres sont sur le qui-vive. On nous signale également cet article :
http://www.nicematin.com/faits-de-socie ... ice-162049
Et cette pétition :
https://www.mesopinions.com/petition/po ... nice/32893
À Toulon, on nous signale cette réaction du FN de Toulon qui se propose d’aider l’expédition fasciste si elle envisage la préfecture du Var :
https://donotlink.it/e5jy
Et un article qui, en fait, est presque le même qu’à Nice (puisque c’est le même groupe) :
http://www.varmatin.com/faits-de-societ ... lon-162050
... http://blogyy.net/2017/08/26/defend-eur ... et-toulon/


DEFEND EUROPE renonce à trouver un port et prend la fuite
Pour celles et ceux qui nous demandent quoi faire, face à l’abandon des chefs de Defend Europe qui essaient actuellement de s’envoler depuis Malte.
UN GRAND BRAVO + QUELQUES CONTACTS À MALTE POUR GÊNER LA FUITE DES IDENTITAIRES
Tout d’abord un grand bravo aux camarades de la Côte d’Azur pour leur rapide mobilisation, réunions, pétition et pressions sur les autorités locales. De même qu’à Rome, Barcelone et en Croatie, cela a retardé le départ des chefs identitaires, les poussant finalement à renoncer à leur projet de rentrer en France en bateau (hypothèse principale), suite à l’échec ridicule de leur rapatriement du 19 août.
Actuellement, nos camarades antiracistes et antifascistes tentent de stopper la fuite des identitaires qui ont abandonné leur navire.
Parallèlement, d’autres camarades essaient de les intercepter autrement, selon leurs convictions, en interpellant les autorités maltaises qui sont étrangement silencieuses aujourd’hui, pour la première fois, malgré de nouvelles provocations des fascistes, en particulier à l’égard du premier ministre de l’île.
... http://blogyy.net/2017/08/27/defend-eur ... -la-fuite/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 31 Aoû 2017, 13:38

De l’Europe aux Etats-Unis, ces villes qui s’opposent à leurs gouvernements pour mieux accueillir les migrants

Aux Etats-Unis, des centaines de municipalités ont fait le choix de ne pas contribuer à la chasse aux sans-papiers lancée par Donald Trump. En Europe, des communes s’engagent pour un accueil digne des migrants. « Villes sanctuaires », « villes refuges »... De l’Italie à la Grande-Bretagne, de Barcelone à Grande-Synthe, ces communes tentent de se constituer en véritables contre-pouvoirs face aux politiques indignes et xénophobes.

... https://www.bastamag.net/De-l-Europe-au ... ments-pour
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 01 Sep 2017, 00:01

Le dernier mensonge de DEFEND EUROPE

Malgré son échec total en Méditerranée, Defend Europe prétend encore, dans son dernier communiqué, que toutes les activités « des ONG près des côtes libyennes ont cessé. »

Voici les preuves du contraire, en images :

... http://blogyy.net/2017/08/30/le-dernier ... nd-europe/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 17:18

Rassemblement international contre les politiques migratoires

Le mouvement européen Sick Of Waiting composé de plusieurs dizaines d’associations et de collectifs de différents pays, organise une grande manifestation à ATHÈNES le 30 septembre 2017. Il souhaite interpeler les gouvernements européens quant à leurs promesses d’accueil des réfugiés en attente de relocalisation et de réinstallation. Parqués dans des camps en Grèce et ailleurs, 74% d’entre eux attendent toujours alors que l’Europe avait promis d’étudier leur demande et de les accueillir d’ici septembre 2017 !
Nous en avons marre d’attendre (Sick of waiting !) et il est temps de se réveiller (Time is up !).
Pour donner plus de poids à cette mobilisation, des manifestations vont se dérouler le même jour et à la même heure dans d’autres villes européennes. À 17h en France et ailleurs (18h heure d’Athènes), nous ferons tous le plus de bruit possible (sonneries de réveils, raffut en tout genre) pour à la fois faire réagir les gouvernements européens et éveiller les consciences des populations sur ce que vivent les migrant-e-s, demandeurs-euses d’asile et les réfugié-e-s dans nos pays.
À LYON, le samedi 30 septembre, de 16h à 18h, nous serons Place des Terreaux pour demander un accueil des personnes dans le respect, la dignité et la solidarité, pour dire notre ras-le-bol des enfants qui dorment dans la rue, des violences, des lenteurs administratives et pour informer les passants. Le tout dans un ambiance conviviale et accueillante (pour montrer le bon exemple !).

N’hésitez pas à relayer l’information et à nous contacter en savoir plus !

Pour en savoir plus : www.sickofwaiting.org
Contact : act-for-ref@outlook.fr

https://rebellyon.info/Rassemblement-in ... -les-18187
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 02 Oct 2017, 09:13

Dix jours à bord de l’Aquarius, un bateau qui sauve les migrants au large de l’enfer lybien

Depuis février 2016, l’Aquarius sillonne la mer, au large de la Libye, pour porter secours aux migrants qui tentent la traversée. L’une des routes les plus meurtrières au monde : plus de deux milles personnes s’y sont déjà noyées en 2017. Le bateau est l’un des huit présents sur la zone – et le seul à y patrouiller toute l’année. Son équipage recueille des migrants dévastés par leur passage en Libye. Le journal CQFD, partenaire de Basta !, a pu embarquer à son bord pendant une dizaine de jours.

... https://www.bastamag.net/Dix-jours-a-bo ... arge-de-la
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 19 Oct 2017, 17:20

Migrants: la crise humanitaire continue en Méditerranée, aggravée par "l'enfer libyen"

La crise humanitaire se poursuit en Méditerranée, où des milliers de migrants de plus en plus jeunes continuent de risquer leur vie chaque mois, notamment pour fuir la Libye devenue un "enfer" pour eux, a souligné mardi une ONG qui les secourt en mer.

Depuis février 2016 et la première mission de l'Aquarius, le bateau avec lequel l'ONG SOS Méditerranée recueille les migrants qui tentent de gagner l'Europe sur des bateaux de fortune, "rien n'a changé en Méditerranée", a expliqué Francis Vallat, président de l'ONG en France, lors d'une conférence de presse à Paris.

"Les hommes, femmes et nombreux enfants secourus en mer fuient les violences généralisées qui ne font que s'aggraver en Libye", de loin le premier point de départ des migrants qui arrivent d'Afrique en Europe, a-t-il ajouté.

Alors que le nombre de migrants venus de Libye et secourus en mer par l'ONG avait baissé depuis l'été, il est reparti à la hausse en octobre, atteignant déjà 606, contre 391 en septembre, a précisé la cofondatrice et vice-présidente de l'ONG, Sophie Beau.

Mme Beau a elle aussi souligné le rôle moteur de la situation chaotique en Libye, déchirée entre pouvoirs politiques rivaux depuis la chute de la dictature de Mouammar Kadhafi en 2011: milices et trafiquants y prospèrent et "kidnappent, violent, torturent, extorquent et font vivre l'enfer aux migrants".

"De plus en plus, les migrants que nous secourons racontent avoir pris la mer car ils n'en pouvaient plus d'être victimes de ces violences généralisées. Ils sont piégés car ils n'ont plus de papiers, et leur seul échappatoire est de prendre la mer", a-t-elle expliqué à l'AFP.

... http://information.tv5monde.com/en-cont ... yen-197990
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 01:44

Arrêt des poursuites pénales en Grèce contre Stéphan Pélissier

Stéphane Pelissier, militant de SUD PTT est poursuivi par les tribunaux grecs pour avoir aidé sa belle famille à quitter la Syrie. Voici la pétition et la lettre qu’il a envoyée à Macron.

La pétition

Nous demandons l’arrêt des poursuites grecques contre Stéphan PELISSIER

Le 9 novembre 2017, Stéphan PELISSIER est convoqué devant les tribunaux grecs. Ce qui lui est reproché : avoir simplement tenté d’aider sa belle famille à fuir Daesh et le régime de Bachar Al Assad.

En août 2015, suite au kidnapping de son beau-père et des menaces de mort, la famille de Stéphan a fui la Syrie. Lors de leur fuite, entre la Turquie et la Grèce, à 64 sur une embarcation de 8 mètres, ils ont chaviré et se sont retrouvés sur une île grecque en ayant tout perdu y compris leur papier.

Stéphan a donc décidé de tout laisser tomber pour les ramener en France. C’est en Grèce, que la police les a arrêtés.

Suite aux preuves de leur lien de parenté grâce au livret de famille que Stéphan avait emmené, ils seront libérés le lendemain. Toute la famille arrivera finalement en France.

Actuellement, cette famille a le statut de réfugié politique accordé par la France.

Malgré cela, le procureur en Grèce maintient les poursuites et Stéphan encourt une peine de prison, comme un vulgaire passeur.

Pourtant, en France, ces faits ne sont pas poursuivis quand il s’agit de la famille.

Nous, signataires, demandons à l’État Français d’intervenir auprès du gouvernement grec pour un arrêt immédiat des poursuites ou a minima un transfert de son procès en France où il pourra avoir la garantie d’un procès équitable.



... https://www.solidaires.org/Arret-des-po ... -Pelissier
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 30 Oct 2017, 11:50

"Je ne peux pas imaginer laisser mourir des gens sur cette mer qui est la mienne"

Malgré des conditions météorologiques moins favorables en cette saison, les embarquations de fortune où sont entassés des exilés continuent à quitter les côtes libyennes. L'Aquarius restera donc en Méditerranée cet hiver pour leur porter secours. Rencontre avec Anthony, sauveteur sur ce navire affrété par SOS Méditerranée.

... https://www.humanite.fr/je-ne-peux-pas- ... nne-644424
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede bipbip » 01 Nov 2017, 12:44

Defend Europe ou l’épilogue d’un naufrage

Communiqué de DEFEND MEDITERRANEA, réseau antifasciste et solidaire méditerranéen contre l’expédition identitaire Defend Europe et l’Europe forteresse...

Le réseau DEFEND MEDITERRANEA est composé de camarades antifascistes, antiracistes et solidaires de Méditerranée qui ont participé au blocage du navire C-Star à Suez puis à Chypre et qui l’ont empêché de faire escale en Crète, en Sicile puis en Tunisie.

Croisière raciste en mer, enfer libyen et politiques migratoires mortifères

Comment continuer à croire que cette fumisterie en bande organisée a, d’une façon ou d’une autre, été la cause d’un ralentissement des départs de bateaux de réfugié-e-s alors qu’il est avéré aujourd’hui, qu’un accord financier odieux entre l’Italie, la France et des milices en Libye est probablement à l’origine de ce ralentissement ?!! Les êtres humains retenus en Libye sont rackettés, torturés voir tués !

Le 27 juillet dernier. Emmanuel Macron avait déclaré son intention de "créer des hotspots (centres d’examen) en Libye" afin d’examiner les demandes d’asile de migrant-e-s avant leur arrivée en Europe. "Je souhaite que l’Union européenne, et à tout le moins, la France le fera-t-elle, puisse aller traiter les demandeurs d’asile au plus près du terrain, dans l’État tiers le plus sûr, proche justement des États d’origine".

Communiqué rapidement repris dans la soirée par l’Elysée qui a repoussé l’échéance de l’été annoncée par le président, précisant qu’une mission de l’Office Français de Protection des Réfugiés et des Apatrides (OFPRA) serait envoyée sur place fin août pour étudier la faisabilité en Libye, au Niger et au Tchad.
"Nous avons identifié une zone, qui est le sud libyen, le nord-est du Niger et le nord du Tchad" pour installer "des centres avancés" de l’OFPRA, a déclaré l’Élysée. En Libye même, "ce n’est pas possible aujourd’hui, mais ce peut être le cas à courte échéance (...). Dès fin août, nous aurons une mission de l’OFPRA pour voir comment il est possible de mettre ça en place", a précisé l’Élysée.

Dimanche 6 août, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb affirmait que ces structures seraient mises en place "dans des pays situés au sud de la Libye", à cause de la situation sécuritaire dans le pays, devenu le point de départ de nombreux migrants.

Khalifa Haftar, à la tête de l’Armée nationale libyenne, estimait le samedi 12 août à « 20 milliards de dollars sur vingt ou vingt-cinq ans » l’effort européen nécessaire pour aider à bloquer ces flux : "Le président français Emmanuel Macron « m’a demandé ce dont on a besoin, je suis en train de lui envoyer une liste », précise le maréchal Haftar. Dans la liste figurent « des formations pour les gardes-frontières, des munitions, des armes, mais surtout des véhicules blindés, des jeeps pour le sable, des drones, des détecteurs, des lunettes de vision nocturne, des hélicoptères ». L’idée est d’installer des campements mobiles de 150 hommes au minimum tous les 100 kilomètres, a-t-il encore détaillé. "

Bruxelles finance déjà à ce jour la Turquie à hauteur de 6 milliards d’euros (plan d’action du 18 mars 2016, depuis constamment "renforcé") pour le contrôle de réfugié-e-s, le plus souvent dans des conditions effroyables, avant des pressions ou renvois forcés vers des pays le plus souvent en guerre.

L’Italie est soupçonnée d’avoir acheté les services de trafiquants libyens pour stopper les départs et arrivées des migrant-e-s et elle s’appuierait sur des milices libyennes dans la zone de Sabratha elles-mêmes composées d’importants acteurs du trafic d’êtres humains vers l’Italie. Ils sont accusés de commettre viols, tortures et assassinats à grande échelle.

Ce qui pourrait expliquer la baisse spectaculaire du nombre de migrant-e-s qui tentent de traverser la Méditerranée depuis les côtes libyennes et non pas grâce à un rafiot en ruine avec des vaniteux de l’extrême droite européenne venus faire croire que leurs agitations ridicules de communication avaient un poids quelconque sur ces négociations et sur l’arrêt cet été de certains bateaux de sauvetage en mer.

Defend Europe représente l’idéologie montante des idées racistes et anti-migrant-e-s de l’extrême droite européenne, dont les gouvernants des Etats européens et ceux du Sud et l’Est de la Méditerranée ne font que renforcer via leurs politiques de plus en plus sécuritaires, violentes, et racistes. Quand les migrant-e-s sont férocement réprimés à tous les passages frontières, quand les gardes côtes libyens tirent à balles réelles sur des bateaux en train de sauver des vies, quand un navire de l’armée tunisienne percute une embarcation de migrant-e-s ces derniers jours se soldant par plusieurs dizaines de morts, c’est cela l’Europe forteresse = une politique totalement mortifère avec l’appui des armées des pays du pourtour méditerranéen.

La fuite des passagers identitaires

Après ses multiples déboires en Méditerranée, les pannes récurrentes, les mensonges éhontés, les refus et les échecs essuyés pour leur entrée dans les ports, le bateau identitaire C-Star est resté stationné pendant plusieurs jours à la limite des eaux maltaises..
"Le navire n’est pas le bienvenu sur nos côtes à cause de tout ce qu’il représente", a déclaré un porte-parole du gouvernement à Times of Malta
Joseph Muscat, s’exprimait sur One Radio le 20 août, en déclarant que Malte ne serait "pas utilisée par des organisations racistes, voire nazies, de droite."
https://www.timesofmalta.com/articles/v ... ays.656082

Pourtant les identitaires du C-Star débarquent sur l’île le 27 août et prennent le temps de quelques photos sans aucune inquiétude avant de s’envoler depuis l’aéroport international. Ils ont toutefois manqué auparavant leur rendez-vous pour la conférence de presse à Lyon prévue le 19 août.

A ce moment-là, la question du destin du C-Star et surtout de son équipage n’est jamais abordée. Elle ne le sera d’ailleurs jamais. Pourtant, après avoir erré ainsi pendant plusieurs jours, les réserves alimentaires et de carburant ne sont déjà plus suffisantes pour continuer.

Dérive en Méditerranée du bateau et de l’équipage

Le bateau et son équipage sont donc ainsi laissés dans des conditions douteuses et incertaines au large de Malte.

Bien évidemment il serait facile d’argumenter qu’il s’agit ici de personnes non-européennes, que le "contrat" est terminé et bla et bla. Mais se souvenir aussi rapidement de l’épisode de Chypre où l’on retrouve 20 apprentis marins présents sur le bateau pour soit disant "valider leur diplôme". Se souvenir aussi des accusations de mauvais traitements (notamment la faim), exploitation, travail dissimulé et non payé, en résumé ce qu’on appelle tout simplement du "trafic d’êtres humains". Cinq Tamouls se verront d’ailleurs refuser leur demande d’asile, en plus des 15 départs volontaires alors même qu’ils sont en danger dans leur pays de provenance : le Sri Lanka.

Interdit d’entrer à Malte, le navire repart donc sans carburant, ni nourriture, ni même d’instruments de navigation fonctionnels pour arriver au large des côtes ibériques d’où Le ministre de l’Intérieur espagnol, Juan Ignacio Zoido, avait déclaré cet été qu’il ne laisserait pas le navire de "Defend Europe", s’approcher. Le ministre du Territoire et du développement durable ordonne alors à tous les ports de la Generalitat de refuser le navire. La décision a été prise pour un double motif, légal (faute de documentation) et politique.
A partir de ce moment-là, le C Star commence à dériver, errer devant la côte catalane, sous surveillance. L’armateur a disparu. Il ne veut pas garantir le coût de l’amarrage ni le coût des fournitures, ni ne formulera de demande formelle d’accoster, se moquant complètement du sort de son équipage. Ce n’est pas une surprise, Egerstrom a déjà été condamné en 2015 pour les mêmes raisons et, en plus, un stock d’armes important avait été saisi sur son précédent bateau. Le C Star devient un vaisseau fantôme.

Devant cette situation alarmante, il est même conseillé aux marins à bord de pêcher et de collecter l’eau de pluie en attendant de pouvoir se faire aider !

Enfin, le 26 septembre ils sont ravitaillés puis accueillis par la Croix-Rouge et l’ITF (Fédération internationale des ouvriers du transport) pour raisons humanitaires : épuisés, sans nourriture, sans eau, sans vêtements appropriés et sans salaire depuis plusieurs mois.

La direction générale de la marine marchande publie alors une résolution, par le biais de la Capitanía, dans laquelle elle demande au port de Barcelone de laisser le bateau accoster. Le navire est inspecté conformément au protocole d’entente de Paris, un système d’inspection des navires dans les ports européens en vigueur depuis 2011.
Des lacunes sont constatées et une procédure disciplinaire engagée contre le propriétaire, qui seront traitées dans les prochains mois en marge de la vente (déclaration sans preuve du propriétaire) ou de la vente aux enchères, visant également à financer le rapatriement de l’équipage et régulariser les salaires (du moins en partie, au vu de l’état fortement dégradé du bateau)

La Mongolie, sollicitée en août dans ce sens, a finalement rayé de son registre le C-Star IMO n° 7392854 sous certificat provisoire le 29 mars 2017 pour fonctionner comme Bateau publicitaire/Survey pour ses actes sans relation avec le Registre des navires de Mongolie, et violation de l’article 98 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOSE) et l’article 33 du chapitre V de la Convention internationale pour la sécurité de la vie humaine en mer (SOLAS). Avis 2017-08-24 00:51:25

Pendant ce temps, les touristes identitaires "Defend Europe" sont rentrés chez eux en se gargarisant de succès complètement imaginaires et continuent à utiliser le C-Star comme support à des fins publicitaires et commerciales, multiplient les conférences idéologiques sans naturellement parler de leur complicité méprisable et condamnable dans ce trafic d’êtres humains. Le comble de l’hypocrisie.

Peuvent-ils vraiment avoir loué un bateau sans s’être renseigné au préalable sur les antécédents de son propriétaire, sur ses agissements douteux et sans connaitre son passé judiciaire, alors que ces informations sont publiquement accessibles en quelques minutes à peine ? Comment ont-ils pu exploiter un équipage cherchant asile et prétendre ne pas connaitre la véritable situation de celui-ci ?

Il ne s’agit pourtant pas ici de novices en communication et informatique : le buzz, les montages, coups de com et les intox sont leur activité principale pour obtenir un semblant de visibilité.
Comment ces gens sans le moindre scrupule, ont ils pu partir dans l’intention d’aller au contact avec les ONG et mettre encore plus en danger la vie des gens : humanitaires et réfugiés, sans être inquiétés ?

Une fois de plus, des antiracistes et antifascistes ont pris l’initiative d’agir et de riposter pour faire pression sur les politiques muets devant de telles pratiques inhumaines et dégoûtantes.
Merci à toutes celles et ceux qui ont participé ou soutenu ces mobilisations partout en Méditerranée !

Defend Europe contre-attaque en Justice

Désormais les "petits chefs" identitaires allemands, français et italiens de Defend Europe, humiliés et revanchards, poursuivent Yannis Youlountas, seul membre visible de notre réseau Defend Mediterranea, pour "diffamation" et "injures publiques", ainsi que Jean-Jacques Rue, journaliste satirique et ami de Yannis, pour avoir partagé et commenté l’une des publications de ce dernier.

Ils demandent des sommes colossales (plusieurs dizaines de milliers d’euros) non seulement dans le but d’engranger encore beaucoup d’argent, mais aussi de mettre en grandes difficultés ces deux militants aux revenus modestes.
Le procès aura lieu le lundi 18 décembre 2017 à 13h30 au Tribunal correctionnel de Nice.

Une cagnotte de solidarité a été mise en place
pour soutenir le financement des frais d’avocats, déplacements et saisine des témoignages par les huissiers : https://www.lepotcommun.fr/pot/hvfshv5n

La lutte contre les identitaires de Defend Europe n’est pas terminée.

Soutenons nos camarades attaqués en justice et faisons de ce procès celui de cette opération lamentable, racoleuse et inhumaine.

Soutenons l’ensemble des réactions et luttes menées aujourd’hui contre ces idéologies racistes, ces politiques migratoires, et contre les frontières ! Qu’elles soient menées par les habitant-e-s et familles des migrant-e-s tué-e-s dans leur parcours (comme les manifestations férocement réprimées récemment en Tunisie), les réseaux de solidarité aux migrant-e-s, et les migrant-e-s elles et eux mêmes qui se révoltent et résistent continuellement au quotidien, ainsi que dans les camps, centres de rétentions, en Europe et dans les pays autour, au prix de condamnations ou de leur vie.

Un appel a été lancé pour riposter contre la manifestation "Défendons l’Europe" de Génération Identitaire, le 25 novembre, 15 h dans les rues de Paris.

Non au fascisme, ni en Méditerranée ni ailleurs !

DEFEND MEDITERRANEA, 23 OCTOBRE 2017


https://mars-infos.org/defend-europe-ou ... -d-un-2680
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Refugees Welcome

Messagede Pïérô » 09 Nov 2017, 19:35

Grèves de la faim à Lampedusa contre les expulsions forcées et pour la liberté de circulation

Depuis quelques semaines, un groupe de jeunes venant du Redeyef (sud-ouest de la Tunisie, berceau du soulèvement de 2008) est en grève de la faim dans le hotspot de Lampedusa. Ils réclament l’arrêt des expulsions forcées et la liberté de circulation pour tous et toutes. Nous reproduisons ici leur deux communiqués...

Communiqué numéro 1 (27 oct. 2017) des CAMPOS (hotspots) de Lampedusa (ITALIE SUD)

"Nous sommes un groupe de jeunes venant du Redeyef (sud-ouest de la Tunisie, là où a émergé le soulèvement du bassin minier en 2008) et d’autres régions de la Tunisie. Devant les défaillances économiques et sociales des politiques de notre pays, l’abandon de l’Etat de ses obligations et l’échec politique à l’échelle locale et internationale, nous avons dû abandonner notre rêve de 2008 d’un Etat démocratique qui garantit la liberté, la dignité et la justice sociale. Et malgré qu’on soit fière de notre pays et de son peuple, nous devions surmonter le danger de la migration non réglementaire direction le nord-ouest de la mer Méditerranée, cette route devenue dangereuse à cause des politiques migratoires européennes qui ferment les frontières à nos rêves et à nos ambitions de tenter une nouvelle expérience d’une manière réglementaire.

Nous nous trouvons actuellement dans le centre d’hébergement des migrants sur l’île de Lampedusa dans des conditions humanitaires difficiles. Nous sommes menacées d’expulsion forcée qui viole les conventions internationales qui garantissent la liberté de circulation, qui s’oppose aux politiques d’expulsion et aux conventions bilatérales inéquitables qui priorisent la sécurité des frontières au détriment des droits universels.

Nous annonçons que nous allons entrer dans une grève de la faim pour réclamer notre droit de circulation et pour protester contre l’expulsion forcée.

Nos rêves ne sont pas différents de la jeunesse européenne qui jouit d’une liberté de mouvement dans notre pays et ailleurs à la recherche d’autres expériences mais aussi pour promouvoir la liberté, la justice sociale et la paix.

Nous appelons les personnes libres qui défendent l’existence d’un autre monde où dominent les valeurs universelles et la solidarité de nous soutenir. Parce que tandis que votre argent et vos biens circulent librement dans nos pays d’origine, vous emprisonnez nos rêves derrière
vos murs.

Non aux déportations forcées ! Oui à la liberté de mouvement !

Victimes des politiques économiques et sociales mondiales
Victimes des politiques migratoires injustes"


Communiqué numéro 2 (31 octo. 2017) des 63 Tunisiens en grève de la faim des CAMPOS/HOTSPOTs de Lampedusa (ITALIE SUD)

"C’est le cinquième jour de la grève de la faim que nous menons pour défendre notre droit de mobilité et contre l’expulsion forcée de ce qu’ils appellent un abri et qui est en réalité une prison. Ni la faim, ni la soif, ni les nausées, ni les vomissements, ni les conditions difficiles ne nous font autant de mal que le silence complice sur la violation de notre droit de circulation, sur les politiques injustes, sur les déportations forcées juste parce que nous sommes des Tunisiens et que notre gouvernement accepte ceci dans des accords non divulgués. Il est douloureux d’être victime de leurs politiques et d’être incriminé à cause de leurs lois. Nous continuerons notre grève de la faim malgré l’état de santé difficile de certains grévistes de la faim qui ont été emmenés à l’hôpital Sanosalety.

Ceci est un cri contre ceux qui sont injustes envers nous, ceux qui nous ont oublié, ceux qui nous ont poussé à prendre les bateaux de la mort, ceux qui veulent nous déporter de force et ceux qui violent les conventions internationales.

Nous embrassons le front de nos mères et nous leurs demandons pardon. Nous remercions tous ceux qui nous ont soutenu et qui se tiennent à nos côtés.

Non à la déportation forcée ! Non à l’expulsion du fait de la nationalité ! Oui à la liberté de mouvement "


http://mars-infos.org/greves-de-la-faim ... edusa-2699
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités