Ἑλλάς, Grèce

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 17:54

Grèce : poussée nationaliste, Aube dorée en embuscade

Le 21 janvier, près de 100 000 personnes se sont retrouvées à Thessalonique, en Grèce, à l’appel d’organisations nationalistes, pour affirmer que « La Macédoine est grecque [1] ». Éléments d’analyse avec Petros Constantinou, conseiller à la municipalité d’Athènes pour Antarsya et coordinateur de la Keerfa, mouvement antifasciste et antiraciste.

Quel était l’objet de la manifestation du 21 janvier dernier ?

La manifestation nationaliste à Salonique, avec pour slogan « La Macédoine est grecque »est une initiative de la droite et de l’extrême droite, avec le soutien d’une partie de l’Église. Ils ne reconnaissent pas l’existence d’une nation macédonienne, ni d’une minorité en Grèce, mais soutiennent que les Macédoniens sont seulement les Grecs de la région autour de Salonique !
La revendication que le gouvernement grec n’accepte pas que l’État voisin se dote d’un nom composé où figure le terme « Macédoine » est apparue alors qu’est examinée la demande d’entrée dans l’OTAN de la République de Macédoine et de la Bosnie comme premier pas vers leur entrée dans l’UE. La Grèce a exercé son droit de veto depuis 2008 contre cette demande, mettant la pression afin que le pays voisin change sa Constitution, ses symboles et son nom.

Quels sont les autres enjeux ?

Derrière cette campagne chauvine, on retrouve les antagonismes entre les États-Unis, l’Allemagne et la Russie, qui se sont exprimés dès l’effondrement de la Yougoslavie. L’OTAN veut s’élargir et la Russie réagit. Il y a également les antagonismes entre les classes dirigeantes locales. La Grèce est en position de force avec une armée déjà dans l’OTAN et des capitaux dans l’UE. Elle contrôle des banques et des industries à Skopje.
La classe dirigeante en Grèce est divisée, entre ceux qui veulent un compromis et une ouverture des relations économiques, et ceux qui veulent continuer les menaces et pressions et l’application d’un contrôle total sur le pays voisin.
De telles campagnes nationalistes demandaient dans le passé l’invasion de la Macédoine par l’armée et la répression de la minorité en Grèce.

Quelle est la position de la gauche en Grèce ?

Le gouvernement du Syriza soutient la « solution » du nom composé et toutes les revendications de changement de la Constitution. Antarsya soutient le droit des Macédoniens à choisir le nom de leur État, et appellent à une lutte commune contre l’OTAN et les classes dirigeantes.
Les néonazis d’Aube dorée, en procès en tant qu’organisation criminelle, ont soutenu la manifestation nationaliste et tentent de sortir de l’isolement dans lequel les ont mis leurs affaires judiciaires, toujours en cours.
Dans ce climat, le 17 mars est la mobilisation qui peut barrer la route au retour d’Aube dorée, mais aussi mettre en avant la solidarité internationaliste des peuples des Balkans et d’Europe. Il y a deux ans, les frontières s’étaient ouvertes pour laisser passer la plus grande caravane de refugiéEs depuis la Seconde Guerre mondiale. C’était une fête de la solidarité. C’est la tradition d’action commune que nous allons faire revenir dans les rues le 17 mars, contre l’Europe forteresse, contre le repli nationaliste, le fascisme et les frontières fermées : la gauche révolutionnaire doit être en première ligne !

Petros Constantinou

[1] Depuis la proclamation de l’indépendance de la République de Macédoine en 1991, un contentieux oppose les autorités macédoniennes et l’État grec. Historiquement, le terme « Macédoine » désigne en effet non seulement l’État du même nom, mais aussi une région qui s’étend au nord de la Grèce. Cette dernière accuse la Macédoine d’avoir des visées sur une partie de son territoire, et a ainsi jusqu’à présent mis son veto à l’entrée du pays dans l’OTAN et l’UE. Des discussion sont en cours pour un règlement du contentieux, avec l’hypothèse d’un changement de nom de la République de Macédoine en « Nouvelle Macédoine » ou « Macédoine du Nord ». Mais les nationalistes grecs s’opposent à toute présence du mot « Macédoine ». (ndlr)


http://www.anti-k.org/2018/02/01/grece- ... embuscade/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 23:53

Attaque fasciste contre un centre social autogéré au Pirée

La peste brune continue de sévir en Grèce.

ATTAQUE FASCISTE CONTRE UN CENTRE SOCIAL AUTOGÉRÉ AU PIRÉE : CINQ BLESSÉS DONT TROIS GRIÈVEMENT

On vous a déjà parlé de Favela, un lieu qu’on a inauguré(1) l’année dernière près du célèbre port d’Athènes et qu’on aime beaucoup. Ce lieu d’entraide, de résistance, de culture et d’éducation populaire vient d’être attaqué hier soir par un commando d’Aube dorée.

... http://lahorde.samizdat.net/2018/02/28/ ... -au-piree/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 22:12

«La Macédoine, aubaine d’Aube dorée»

La controverse nationaliste entre Athènes et Skopje fait grimper le parti néonazi dans une Grèce en plein marasme. La droite pourrait en tirer profit aux législatives de 2019.

• Les chiffres sont tombés dimanche dernier. Une vraie surprise: Aube dorée, le parti néonazi grec, est de nouveau la troisième force politique du pays avec 9,4% d’intentions de vote, gagnant trois points depuis les sondages précédents. Une poussée «applaudie» sans attendre: le même jour, en fin d’après-midi, une dizaine de personnes masquées et casquées envahissaient le local associatif antifasciste Favela, au Pirée, fusées éclairantes à la main, aux cris de «maintenant vous allez mourir, bande d’enculés!».

Elles ont cogné dans le but manifeste de tuer, visant leurs victimes à la tête avec des barres de fer et des manches de pioche. L’opération a duré quelques minutes. Les assaillants sont repartis en hurlant «Sang, honneur, Aube dorée!», le slogan phare du parti, laissant cinq blessés sur le carreau, dont deux ont dû être hospitalisés pour de graves traumatismes crâniens nécessitant de nombreux points de suture.

... https://alencontre.org/europe/grece/gre ... doree.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 14 Mar 2018, 17:12

Grèce : Le démantèlement méthodique et tragique des institutions de santé publique

Le système national de santé grec a été démantelé par l’application d’un ensemble de mesures imposées depuis 2010 par les créanciers de la Grèce dans les secteurs de santé primaire, secondaire et pharmaceutique. Ce texte présente une analyse critique des principales mesures de compression budgétaire mises en place dans ces secteurs et introduit un débat sur des initiatives communautaires censées renforcer certains déterminants sociaux de la santé (indemnités de chômage, assurance maladie, revenu minimum garanti). Il apparaît que les politiques mémorandaires ont manqué le but d’efficience et d’efficacité affiché, mais peut-être pas le projet implicite de construire un « nouveau modèle social européen » réduit à quelques prestations tout juste suffisantes à la survie des dépossédés. En s’appuyant sur de nombreux travaux scientifiques, des entretiens en Grèce auprès de militants et dans des établissements de soin et une enquête en cours dans des quartiers ouvriers du Pirée, l’article conclut à l’épuisement – passager ? – des forces luttant pour la survie des droits sociaux démocratiques.

... http://www.cadtm.org/Grece-Le-demantelement-methodique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede Pïérô » 15 Mar 2018, 15:39

Voilà ce que cachaient les fascistes !

Image

Suite à l’arrestation de 11 membres d’organisations d’extrême-droite, hier en Grèce :

VOILÀ CE QUE CACHAIENT LES FASCISTES !

Mieux vaut tard que jamais : les responsables présumés d’au moins une trentaine d’attaques contre des squats anarchistes, des mémorials juifs et des squats de migrants ont été interrompus dans leurs projets destructeurs et mortifères.

Reste à savoir si parmi eux, en particulier parmi les membres de l’organisation COMBAT 18 HELLAS, se trouvent les assaillants de l’espace social libre FAVELA au Pirée la semaine dernière, ou encore les incendiaires du squat LIBERTALIA en février, de l’espace antifasciste DISTOMO place Agios Pantelemonas en novembre et de beaucoup d’autres lieux de résistance et de solidarité brutalement endommagés ou détruits par la peste brune, parfois dans le but de de brûler vivant des enfants migrants, comme lors de l’attaque du squat NOTARA 26 en août 2016.

Les perquisitions viennent de révéler de nombreuses armes, notamment des poignards pour intimider et assassiner, du matériel pour incendier et détruire des lieux, ainsi que de la propagande nazie et « anti-antifasciste » (photos).

A suivre.

Yannis Youlountas


http://blogyy.net/2018/03/10/voila-ce-q ... fascistes/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 05 Avr 2018, 16:56

À qui profite la dette grecque ? Questions pour du pognon. Vidéo

Crise grecque. On nous parle d’une dette grecque insoutenable, impayable... mais au fait : à qui cette dette profite ? Qui sont les créanciers de la Grèce ? Pourquoi ont-ils prêté de l’argent à la Grèce et à quelles conditions ? Pourquoi la Grèce n’a pas été « sauvée » ?

Cette courte vidéo animée vous propose quelques éléments de réponses sur la banque centrale européenne (BCE. Élaborée à partir du travail d’audit de la dette grecque, c’est le 3e épisode d’une série de vidéos sur les créanciers de la Grèce : « À qui profite la dette grecque ? »



http://www.cadtm.org/A-qui-profite-la-dette-Questions
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 22:32

Grèce : déchaînement criminel raciste sur l’île de Mytilène

L’île de Mytilène (également connue sous le nom de Lesbos) fait partie de ces îles grecques très proches des côtes turques sur lesquelles débarquent chaque jour les réfugiéEs qui ont eu la « chance » d’échapper aux massacres, puis aux naufrages ou à la reconduite en Turquie. Une île aux traditions d’hospitalité, dont la population a organisé toutes ces années une formidable chaine de solidarité : de jour comme de nuit, des équipes veillaient sur les côtes pour recueillir et convoyer les réfugiéEs le plus souvent épuisés. Mais l’accord infâme intervenu en mars 2016 entre l’Union européenne et la Turquie, bloquant le passage des réfugiéEs ou les contraignant à rester dans le lieu d’arrivée en Europe, a produit comme on pouvait le craindre des effets délétères.

À Mytilène, les arrivantEs se sont trouvés de plus en plus nombreux à être bloqués, retenus notamment dans un de ces honteux centres de rétention (hotspot), le sinistre camp de Moria, prévu pour 3500 personnes et où s’entassent 5000 personnes au minimum. La situation y est tellement épouvantable que des révoltes y ont éclaté, entre autres à l’automne 2016. Ces derniers jours s’est d’ailleurs ouvert le procès de 35 réfugiéEs, accusés d’avoir dirigé en juillet 2017 des manifestations de protestation contre les conditions de vie indignes infligées aux réfugiéEs. La solidarité locale et internationale est importante pour éviter à ces personnes déjà persécutées de se trouver en outre condamnées à des années de prison ou à l’expulsion vers les pays d’où ils ont fui.

Situations d’urgence absolue

Ces derniers temps, les arrivées incessantes de réfugiéEs ont abouti à des situations d’autant plus terribles que le gouvernement Syriza-Anel, empêché d’organiser les départs vers les autres pays d’Europe qui ferment leurs frontières aux réfugiéEs, ne permet pas pour autant que les réfugiéEs partent pour d’autres régions de la Grèce. On assiste donc à des situations d’urgence absolue sur certaines îles : installation dans des lieux sans abri, sans équipements sanitaires, ce qui rend le travail de solidarité encore plus difficile, et a provoqué des réactions de mécontentement parmi les populations locales. Situations propices malheureusement à toutes les exploitations racistes… Sur l’île de Chios, c’est carrément le maire de la ville principale qui a pris la tête de la campagne anti-réfugiéEs. À Mytilène, malgré les traditions de solidarité et la culture de luttes, l’extrême droite a construit peu à peu ses interventions racistes, attendant son heure pour frapper un grand coup : ce qu’elle a fait dans la soirée du dimanche 22 avril.

Opération ultra-violente de l’extrême droite

D’après tous les témoignages, c’est une opération minutieusement préparée qui a été montée par différents secteurs de la peste brune : 200 petites frappes regroupées par un Mouvement patriotique de Mytilène, par les nazis de Chryssi Avgi (Aube Dorée), visiblement renforcés depuis Athènes, les hooligans de plusieurs équipes de foot unis contre les immigréEs… Cette bande a chargé les 150 réfugiéEs regroupés avec des militantEs de la solidarité sur la place Sapfous (Sapho) à coups de bouteilles, de pierres, de fusées éclairantes, blessant de nombreux réfugiéEs, parmi lesquels se trouvaient des enfants. Pour se protéger, ils n’avaient que des couvertures à placer sur leurs têtes, et c’est par une chance inouïe qu’on ne compte aucun mort. Les récits ne laissent aucun doute : les fascistes voulaient tuer, et ils ont aussi chargé les lieux où les enfants et les blesséEs se réfugiaient.

... https://www.anti-k.org/2018/04/26/grece ... -mytilene/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 02 Mai 2018, 18:02

Grèce : Les liens entre la police et Aube Dorée révélés au procès

En procès depuis 2015, 69 membres du parti néonazi d’Aube dorée sont accusés d’avoir dirigé une organisation criminelle. Lundi et mercredi derniers, une série d’appels téléphoniques et d’échanges par SMS, présentée lors du procès, a révélé une nouvelles fois des liens étroits et une coordination entre les partisans d’Aube dorée et certains membres de la police hellénique, y compris les unités antiterroristes et anti-émeutes. Ces appels, qui ont été enregistrés pendant les opérations d’écoute téléphonique par les services de renseignements, ont détaillé les communications entre les membres du parti au sujet, notamment, de l’assassinat du rappeur antifasciste Pávlos Fýssas, le 18 septembre 2013. Giorgos Roupakias, membre d’Aube Dorée, avait alors reconnu l’avoir poignardé.

Une grande partie des nouvelles preuves introduites lors du procès, qui se tient à Athènes, se concentrent sur les enregistrements de conversations impliquant Sotiris Develekos. Membre d’Aube Dorée, il est accusé d’être impliqué dans une récente attaque contre un centre social de gauche au Pirée et soupçonné d’avoir été en contact direct avec un policier de l’unité antiémeute, qui l’a informé du mouvement de manifestants lors d’une contestation antifasciste. Dans un autre appel téléphonique, Sotiris Develekos admet avoir fait disparaître les preuves de l’assassinat de Pávlos Fýssas. Les échanges téléphoniques révèlent par ailleurs que Tasos Pantazis, leader d’Aube dorée dans la banlieue athénienne, se vante d’avoir été averti de l’identité d’un indic par un policier antiterroriste. Le verdict du procès devrait être rendu cette année.

https://secoursrouge.org/Grece-Les-lien ... -au-proces
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede Pïérô » 04 Mai 2018, 11:56

Aube Dorée chassée de Crète !

Ça y est ! Les néo-nazis grecs n’ont plus aucun local sur l’île !

AUBE DORÉE CHASSÉ DE CRÈTE !

C’était l’objectif des nombreuses attaques antifascistes contre tous les locaux du parti nauséabond, dernièrement à Chania, Ierapetra et Héraklion : Aube Dorée a finalement cédé. Le site du parti vient de le confirmer en effaçant son ultime implantation à Héraklion, abandonnée depuis quelques semaines.

Déjà, à Chania, dans l’ouest de l’île, le parti néo-nazi n’arrivait plus à trouver le moindre local à louer, depuis plusieurs mois, suite aux nombreuses pressions et aux risques de nouvelles attaques.

Idem à Ierapetra où les « surhommes » avaient détalé en quatrième vitesse quand les antifascistes de toute l’île, à commencer par le réseau d’Héraklion, étaient descendus pour empêcher le bateau C-Star de l’expédition Defend Europe de faire escale et de réparer son avarie dans le port du sud-est de la Crète, au milieu de l’été 2017.

Plus récemment, l’ultime local, à Héraklion, ne ressemblait plus à rien : fréquemment attaqué, aspergé de peinture, tagué (« ni en Crète ni ailleurs »), portes et murs défoncés, tableaux vermoulus brisés et drapeaux au méandre déchirés… Pour couronner le tout, selon plusieurs témoins, les fascistes souvent vilipendés vivaient dans la peur.

Plusieurs affaires avaient également défrayé la chronique en Crète : caches d’armes, violences sur des migrants, corruption, mœurs… la totale !

Bref, non seulement les néo-nazis n’arrivaient plus à tenir leur position, mais en plus ils étaient devenus complètement ridicules, au point que les dirigeants athéniens du parti commençaient à s’inquiéter de l’image déplorable que donnait la fragile antenne crétoise à leur organisation narcissique et grandiloquente.

Voilà pourquoi ils ont finalement décidé de tourner la page et de fuir vers le continent.

Quelques mois après les hypster identitaires de Defend Europe, voici les néo-nazis d’Aube Dorée également chassés de Crète !

Yannis Youlountas

https://www.youtube.com/watch?v=UihJF-0YjmI


http://blogyy.net/2018/05/02/aube-doree ... -de-crete/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 12 Mai 2018, 22:55

La Grèce sous tutelle jusqu’au remboursement des prêts

La fin annoncée du 3e mémorandum signé par Tsipras en août 2015 ne doit pas faire illusion : les conversations entre l’Eurogroupe et le Ministre des Finances grec Tsakalotos portent sur l’aménagement de la nécessaire « tutelle » législative et budgétaire qui va être imposée pendant des années à la Grèce par ses créanciers, dans le but d’effectuer les « réformes » non encore accomplies après le 28 août 2018, date prévue officiellement pour la fin du troisième programme « d’aide ».

... http://www.cadtm.org/La-Grece-sous-tutelle-jusqu-au
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 23:45

Austérité. Les Grecs n’en peuvent plus des sacrifices

Les principaux syndicats ont organisé, hier, une grève générale pour protester contre une potion austéritaire qui va se poursuivre après la sortie du pays du plan « d’aide ».

La Grèce s’est arrêtée, hier, pendant une journée pour une grève générale à l’appel des deux principaux syndicats du privé (GSEE) et du public (Adedy). Des milliers de salariés ont défilé dans les principales villes du pays pour contester les nouvelles mesures préconisées par les créanciers et avalisées par le gouvernement

... https://www.humanite.fr/austerite-les-g ... ces-656123
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede Pïérô » 15 Juin 2018, 12:14

Procès de Rouvikonas : le pouvoir se dérobe

Procès de Rouvikonas :

LE POUVOIR SE DÉROBE

13h30 (heure d’Athènes). Devant les sourires de la foule, le président du Tribunal baisse les yeux et annonce un premier report : celui du procès des 20 membres de Rouvikonas arrêtés hier durant une action au ministère de l’intérieur. Quelques slogans suivent, dans la clameur. L’État fond comme neige au soleil, dans la canicule athénienne. Ce procès qui se voulait « expéditif » est reporté au 27 juin, sans doute dans l’espoir que les soutiens seront moins nombreux et, surtout, que la grève de la faim de Dimitris Koufontinas (motif de l’action d’hier) sera terminée. Les flics retirent les menottes à Giorgos qui se lève et vient à moi, libéré : « on va y arriver l’ami ! » D’autres membres se serrent dans les bras ou topent leurs mains jusque dans les couloirs du Tribunal. Première dérobade du pouvoir.

Reste l’énorme dossier des 8 actions de résistance pour lesquelles comparaissent 12 membres du groupe. Un grand procès prévu de longue date et très médiatisé pour lequel plusieurs de chaînes de télés sont venues « en finir » avec Rouvikonas.

14h00. Dans une autre salle du Tribunal Elvepidon, le président temporise. L’atmosphère reste tendue. Il fait très chaud. Les flics armés de fusils-mitrailleurs et lourdement vêtus dégoulinent de sueur.

14h30. Le président continue de faire passer toutes sortes d’affaires courantes avant l’énorme dossier Rouvikonas, dans le but à peine voilé de lasser, fatiguer et dissuader le public venu soutenir les justes.

15h00. Un report global s’avère probable. On me signale que les nombreuses caméras des médias du pouvoir quittent le portail et s’en vont. Le report est certain, reste à savoir son ampleur qui donnera la mesure de la crainte de l’État.

15h30 (heure locale). La réponse tombe enfin, toujours les yeux baissés, dans les clameurs du public :
« Le procès est reporté au… 15 février 2019. La séance est levée ! »
Deuxième dérobade du pouvoir qui craint, à Athènes plus qu’ailleurs, les représailles des groupes anarchistes.

Bravo à Rouvikonas dont l’audace a encore payé et merci à tou-te-s pour vos messages de soutien. La lutte continue dans l’audace et la persévérance.

On part boire un verre à votre santé !

Y.Y.


http://blogyy.net/2018/06/12/proces-de- ... se-derobe/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 17 Juin 2018, 13:13

Main dans la main, Syriza et le Parlement grec ont voté un nouvel ajustement, réduisant de 20 % les retraites

Entouré des protestations, le Parlement a approuvé les réductions demandées par l’Eurogroupe, sous la responsabilité du FMI et de la Commission européenne. Les retraites seront réduites de 18%, les privatisations et la libéralisation du secteur de l’énergie seront accélérées.

Le Parlement grec a validé un nouvel ajustement aujourd’hui en ratifiant des mesures décidées avec les créanciers afin que l’Eurogroupe puisse donner son feu vert la semaine prochaine lorsque la Grèce quittera le troisième programme d’assistance financière, après huit années de crise.

La loi sanctionnée avec les votes de Syriza et les nationalistes grecs indépendants comporte de nouvelles mesures d’austérité d’un montant de 5,1 milliards d’euros pour les quatre prochaines années. « C’est la dernière fois que nous votons une loi qui n’est pas la volonté de notre gouvernement, mais le résultat de négociations avec les institutions créancières », a déclaré sans rougir le Premier ministre Alexis Tsipras, en fermant le débat.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Main ... -de-20-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 17:10

Grèce : Police et fascistes attaquent un squat à Kavala

Ce lundi 18 juin, les fascistes du Mouvement Patriotique de Kavala organisaient une journée contre les accords de Macédoine à laquelle 100 manifestants d’extrême-droite se sont rendu. Dans les jours qui avaient précédé, Pangeos Prionidis (échevin municipal du parti Nouvelle-Démocratie) avait appelé à attaquer les commerces et voiture "de la gauche" avant de revenir sur ses mots le lendemain. À hauteur du squat Vyronos 3 la manifestation a été bloquée par les occupants du squat. Évoluant vers une bagarre, police et nazis d’un côté, anarchistes de l’autre, la manifestation a été repoussée. Les manifestations nationalistes macédoniennes sont régulièrement l’occasion d’attaques communes police-fascistes contre les espaces anarchistes grecques.

https://secoursrouge.org/Grece-Police-e ... t-a-Kavala
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Ἑλλάς, Grèce

Messagede bipbip » 05 Juil 2018, 19:49

Un long calvaire s’annonce pour la Grèce

Le troisième «plan de sauvetage» de la Grèce (Memorandum of Understanding) va s’achever au mois d’août, même si elle n’est pas encore sortie d’affaires, comme l’a bien montré Jacques Adda. L’accord «final» conclu entre la Grèce et ses créanciers repose au fond sur trois faux-semblants: il voudrait effacer les effets sociaux de près de dix ans d’austérité aveugle ; il s’appuie sur des perspectives économiques incohérentes ; enfin, il instaure une mise en tutelle à durée indéfinie de la Grèce.

... http://alencontre.org/europe/grece/un-l ... grece.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité