Hongrie

Re: Hongrie

Messagede Lila » 15 Avr 2018, 19:21

En Hongrie, on apprend que "les garçons et les filles n’ont pas les mêmes aptitudes intellectuelles"

Le Premier ministre Viktor Orban a imposé un programme conservateur et nationaliste qui introduit le sexisme dans les programmes éducatifs nationaux et incite les femmes à rester au foyer et à faire des enfants.

à lire : https://www.nouvelobs.com/monde/2018040 ... elles.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2245
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Hongrie

Messagede Pïérô » 02 Mai 2018, 22:29

Hongrie : comment l’entourage de Viktor Orbán s’enrichit grâce aux fonds européens et à la complaisance d’entreprises comme Bouygues

Le premier ministre hongrois Viktor Orbán vient d’être réélu pour un troisième mandat, à l’issue d’une campagne marquée par une surenchère dans les discours anti-migrants et anti-UE. Dans le même temps, son entourage continue à s’enrichir grâce à des projets de travaux publics financés en grande partie sur fonds européens. En bénéficiant parfois de la complaisance d’entreprises occidentales, comme Bouygues.

... http://multinationales.org/Hongrie-comm ... -aux-fonds
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22152
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Hongrie

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 21:09

Le Parlement européen dénonce la menace "systémique" contre les valeurs de l'UE en Hongrie

Le vote du Parlement européen a activé pour la première fois mercredi une procédure exceptionnelle contre Budapest, un dernier recours face à un pays commettant "une violation grave et persistante" des valeurs de l'UE.

Le Parlement européen a dénoncé mercredi la menace "systémique" contre les valeurs de l'UE en Hongrie, et demande à l'Union de réagir en lançant la procédure dite de l'article 7, le mécanisme le plus radical visant un pays bafouant les règles européennes. C'est la première fois que le Parlement européen use de son droit d'initiative pour demander au Conseil (les États membres) de se prononcer sur la situation de l'État de droit d'un pays membre.

... http://www.europe1.fr/international/le- ... ie-3753770
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Hongrie

Messagede bipbip » 23 Déc 2018, 20:34

Hongrie. A Budapest, la rue conspue Orban et les télés aux ordres
Depuis mercredi dernier [12 décembre], et l’adoption d’un amendement au Code du travail permettant jusqu’à 400 heures supplémentaires légales, les manifestations de plusieurs milliers de personnes contre le pouvoir de Viktor Orban s’enchaînent quasi quotidiennement à Budapest.
... https://alencontre.org/europe/hongrie/h ... rdres.html

Hongrie. «Les Hongrois sifflent la fin de la récré»
Partie de l’adoption d’une loi sur le travail très controversée, la contestation enfle. Le mouvement veut endiguer l’emprise gouvernementale sur les médias. Pour la spécialiste Catherine Horel, les Hongrois «sifflent la fin de la récré».
Une semaine de protestations et une fronde qui n’en finit plus de gronder. C’est l’annonce de l’adoption, mercredi dernier, d’une loi assouplissant le droit du travail qui a cristallisé les mécontentements d’une partie de l’opinion contre le gouvernement conservateur de Viktor Orban. Avec à la clé, depuis, des manifestations quotidiennes.
... https://alencontre.org/europe/hongrie/h ... recre.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Hongrie

Messagede bipbip » 03 Jan 2019, 01:36

Déclaration de la Confédération des syndicats hongrois sur «la loi esclavage»

Le 12 décembre, le Parlement hongrois votait une loi qui porte à 400 heures le nombre des heures supplémentaires annuelles que les employeurs pourront demander à leur salarié·e·s, payable trois ans plus tard. Une proposition bien accueillie par les transnationales fortement implantées en Hongrie et par leurs sous-traitants. Cela d’autant plus que le «blocage» de l’immigration ne permet pas de «détendre» ledit marché du travail et que les fonds européens soutiennent l’économie. Aux revendications ayant trait aux conditions de travail, s’ajoute une claire opposition au contrôle de plus en plus strict du FIDESZ (Alliance civique hongroise) de Viktor Orban sur l’appareil judiciaire, les médias et l’économie: les fonds européens sont jalousement gardés par V.Orban et ses cercles.

Vendredi 21 décembre 2018, à Budapest, au lendemain de la promulgation de la loi hongroise, la manifestation a réuni plus de 15’000 personnes. Le mouvement d’opposition devrait reprendre après le 1er janvier 2019.

Nous publions ci-dessous la déclaration des syndicats :

Le 20 décembre 2018, le président de la Hongrie a signé l’amendement au Code du travail. La loi des esclaves entrera en vigueur au 1er janvier 2019.

Cela se produit sans consultation préalable avec les partenaires sociaux au sein des structures tripartites, contre l’opposition massive des syndicats et maintenant celle d’une large coalition d’organisations civiles, de partis d’opposition. En témoignent les manifestations et barrages routiers dans tout le pays. Il s’agit d’une violation directe de la directive sur le temps de travail 2003/88/CE/ Art. 19/ Chapitre 4.

L’augmentation du nombre d’heures supplémentaires annuelles à 400 heures (au lieu de 250) et l’augmentation de la période de référence à 36 mois (au lieu de 12) pourraient conduire dans la pratique à une vulnérabilité excessive des employé·e·s et à un transfert supplémentaire du rapport de forces en termes de pouvoir au profit des employeurs – il y a déjà des employeurs exprimant leur volonté de mettre en œuvre les nouvelles mesures.

Au cours des dernières semaines, MASZSZ (Confédération des syndicats hongrois), ainsi que toutes les autres confédérations, s’est opposé aux changements désormais adoptés, en présentant des arguments d’experts, en faisant appel aux décideurs politiques et au public. À la suite de l’adoption par les partis au gouvernement et au Parlement, plus de 11’000 signatures ont été apposées en moins de 48 heures sur les pétitions en ligne appelant le président à ne pas signer ce projet de loi.

À l’initiative de la Confédération des syndicats hongrois (MASZSZ), un comité préparatoire à la grève et aux manifestations a été mis en place avec la participation du Forum de coopération syndicale (SZEF) et de l’Alliance des professionnels (ÉSZT) ainsi qu’une douzaine de syndicats et d’organisations civiles. Ils travailleront ensemble, coordonnant les activités d’information sur les lieux de travail et les différentes actions de protestation et de grèves importantes. Les syndicats demandent le retrait de cette loi à l’administration publique, aux agents de la force publique, employés civils de l’armée et du Bureau de l’audit de l’État. Les revendications visent un dialogue social adéquat, la révision du Code du travail et la loi sur la grève.

Le 21 décembre, plusieurs manifestations ont eu lieu à Budapest et dans d’autres villes. Des actions importantes sont en cours de planification pour janvier – des grèves dans l’administration publique, sur les lieux de travail où les nouvelles réglementations seront appliquées, autour des parcs industriels, aboutissant à une action nationale.

(Traduction en français de l’anglais par LabourStart; Réd. A l’Encontre)


http://alencontre.org/europe/hongrie/ho ... avage.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Hongrie

Messagede bipbip » 09 Jan 2019, 17:25

Des milliers de manifestants dans les rues de Budapest contre la “loi de l’esclavage”
La loi sur le temps de travail votée en décembre en Hongrie déclenche un mouvement de protestation inédit depuis l’arrivée au pouvoir de Viktor Orbán.
“Des milliers de personnes en Hongrie ont bravé la neige et le froid pour manifester contre le gouvernement de droite de Viktor Orbán, dénonçant une nouvelle mesure très dure qualifiée de ‘loi de l’esclavage’”, rapporte le journal britannique The Guardian.
... https://www.courrierinternational.com/a ... lesclavage

« Loi esclavagiste » : vers une grève générale en Hongrie ?
La trêve des confiseurs est terminée. À peine rentré du Brésil, où il a assisté à la cérémonie d’investiture du nouveau président d’extrême droite Jair Bolsonaro, Viktor Orban est confronté à la reprise de la mobilisation contre la « loi esclavagiste ». Samedi 5 janvier, près de 10 000 manifestants ont arpenté les rues de Budapest contre la réforme du Code du travail. Elle prévoit d’augmenter à 400, le nombre d’heures supplémentaires qu’un employeur pourra réclamer à ses salariés, tout en lui donnant un délai de trois ans pour les payer. Premières bénéficiaires de la mesure : les grandes marques automobiles allemandes dont plusieurs usines sont installées en Hongrie. La finalité du texte gouvernemental est de répondre au manque de main-d’œuvre. En cause : un faible taux de fécondité, un nombre significatif d’expatriés cherchant de meilleurs salaires, et la fermeture des frontières à l’immigration.
... https://rapportsdeforce.fr/breves/loi-e ... e-01072860
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité