luttes peuples indigènes, Amérique centrale et du sud

Re: luttes peuples indigènes, Amérique centrale et du sud

Messagede bipbip » 28 Aoû 2018, 21:43

L’État colombien assassine un libérateur de la Terre Mère

Ce jeudi 23 août, encore une fois en toute impunité et dans le silence médiatique total, Fredy Julián, un jeune Nasa de Vista Hermosa, a été assassiné pour avoir « libéré la Terre Mère ». A priori le huitième depuis le lancement du Processus de libération de la Terre Mère, Uma Kiwe en nasa.

Les Nasa, peuple originaire de cette région, luttent pour la défense et la récupération de leur territoire depuis l’arrivée des Espagnols. Ils ont été déplacés et rassemblés dans des resguardos, sorte de territoires protégés restreints au pied des montagnes. Ils ont commencé depuis les années 2000 à se rassembler et à occuper les monocultures de canne qui ont envahi la vallée sur des milliers d’hectares et qui sont aux mains de grands propriétaires terriens et d’une industrie de la canne impulsée par l’État.

En 2014 le Processus de libération de la Terre Mère est entré dans une phase active par la multiplication d’occupations consistant à faucher la canne et à la remplacer par des cultures nourricières collectives (manioc, bananes, maïs...) ou de l’élevage, mais aussi pour y construire des cabanes de vie.

C’est dans un de ces points de libération que la police colombienne a assassiné Fredy Julián en lui tirant une balle dans la tête.

... https://lavoiedujaguar.net/L-Etat-colom ... Terre-Mere
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: luttes peuples indigènes, Amérique centrale et du sud

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 22:06

Lutte contre l’aéroport de Mexico : 15 blessés suite à l’attaque contre les paysans d’Atenco

Des paysans défenseurs des terres collectives des villages d’Acuexcomac et de San Salvador Atenco, qui ont dressé un campement afin d’empêcher le passage par leurs terres des engins de construction de l’autoroute Piramides-Texcoco, partie prenante du projet de Nouvel Aéroport de la Ville de Mexico, vienennt d’être frappés et agressés par balles par un groupe de près d’une centaine de personnes apparemment payées par l’entreprise “PINFRA”, concessionnaire de la construction de l’autoroute. L’agression a entrainé au moins 15 blessés.

En réponse, près de 300 paysans des deux villages, soutenus par le Front des Villages en Défense de la Terre (FPDT) ont bloqué l’autoroute fédérale Texcoco-Lecheria au niveau de l’entrée du village de San Salvador Atenco afin de protester contre l’agression en en rendant responsables tant les entreprises concessionnaires que le gouvernement muncipal, étatique et fédéral pour permettre et couvrir ce type d’actions visant à en finir avec la résistance en place contre la construction du Nouvel Aéroport de la Ville de Mexico (NAICM).

Les paysans ont expliqué que ce mardi matin, alors qu’ils effectuaient leur tour de garde au barrage mentionné précedemment sur l’avenue Nacional, dressé sur la zone de terres collectives séparant les villages d’Atenco et d’Acuexcomac afin d’empêcher le passage des engins de chantier servant à la construction de l’autoroute Pirámides-Texcoco, un groupe d’une centaine d’attaquants armés sont arrivés sur place à bord d’une dizaine de combis et de véhicules et les ont agressé en procédant à des tirs d’armes à feu.

Durant l’opération, le groupe d’agresseurs est parvenu à soumettre les paysans et frapper au moins une quinzaine d’entre eux, leur causant un certain nombre de lésions au niveau de la tête et du corps. Ils ont alors utilisé à nouveau des armes à feu pour disperser le barrage dressé par les paysans défendant les terres collectives.

... http://cspcl.ouvaton.org/spip.php?article1382
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: luttes peuples indigènes, Amérique centrale et du sud

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 20:44

Polluées, menacées, déplacées : ces communautés amazoniennes aux prises avec des multinationales européennes

C’est un petit coin de l’immense Amazonie, transformé en zone industrielle géante : fonderie d’aluminium appartenant à un groupe norvégien, usine de transformation d’argile de la multinationale française Imerys, terminaux portuaires où transitent soja, bœufs vivants et matières premières issues de la forêt amazonienne… Le tout rythmé par le ballet quotidien de milliers de semi-remorques. Déjà plusieurs fois déplacées, les communautés locales supportent aussi depuis vingt ans des pollutions à répétition, qui contaminent nappes phréatiques et rivières. Mais elles commencent à organiser la résistance. Basta ! s’est rendu sur place.

... https://www.bastamag.net/Polluees-menac ... s-avec-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: luttes peuples indigènes, Amérique centrale et du sud

Messagede Pïérô » 08 Oct 2018, 22:42

Brésil
Polluées, menacées, déplacées : ces communautés amazoniennes aux prises avec des multinationales européennes

C’est un petit coin de l’immense Amazonie, transformé en zone industrielle géante : fonderie d’aluminium appartenant à un groupe norvégien, usine de transformation d’argile de la multinationale française Imerys, terminaux portuaires où transitent soja, bœufs vivants et matières premières issues de la forêt amazonienne… Le tout rythmé par le ballet quotidien de milliers de semi-remorques. Déjà plusieurs fois déplacées, les communautés locales supportent aussi depuis vingt ans des pollutions à répétition, qui contaminent nappes phréatiques et rivières. Mais elles commencent à organiser la résistance. Reportage.

... http://multinationales.org/Polluees-men ... s-avec-des
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: luttes peuples indigènes, Amérique centrale et du sud

Messagede bipbip » 19 Oct 2018, 16:13

Le combat sans fin des victimes de l’or noir d’Amazonie

La lutte qui oppose depuis vingt-cinq ans les Indiens d’Équateur à Chevron, accusé d’écocide, illustre ce que pourrait éviter un traité rendant responsables les multinationales en cas de violations des droits humains.

Ils seront nombreux, à Genève, pour soutenir l’adoption d’un traité onusien permettant de tenir les multinationales légalement responsables des violations des droits humains qu’elles commettent. Justino Piaguaje, représentant de la communauté siekopai, en Équateur, accompagné de Pablo Fajardo, leur avocat, seront du voyage. Pour le représentant de cette communauté, mais aussi de toutes celles de la province de Sucumbíos (nord de l’Équateur), il est temps de mettre fin à l’impunité dont jouit la compagnie pétrolière américaine Chevron dans son pays. « Chez nous, tous les fleuves qui traversent nos terres ont été pollués par l’extraction pétrolière. Nos puits sont infectés, la terre aussi. Cela suinte de partout. Impossible d’y pêcher. Impossible de cultiver quoi que ce soit qui n’ait pas le goût du pétrole. Les eaux sont contaminées par tous les déchets d’hydrocarbures que Chevron a laissés dans la terre », explique Justino Piaguaje.

... https://www.humanite.fr/le-combat-sans- ... nie-662141
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33078
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité