Brésil

Re: Brésil

Messagede bipbip » 31 Déc 2016, 12:37

A Rio, les fonctionnaires impayés font la queue pour un repas

File d’attente de fonctionnaires pour une distribution de nourriture le 27 décembre 2016 dans l’immeuble d’un syndicat à Rio ( AFP / VANDERLEI ALMEIDA )

Au 13e étage d’un immeuble du centre de Rio, les dons ne cessent d’arriver: des produits de première nécessité pour les fonctionnaires de cet État au bord de la faillite qui ne paye plus ses salariés ni ses retraités.

Celia Moitas Pinto et sa sœur arrivent chargées de deux gros sacs. Elles sont venues par « solidarité ». L’une d’elle est fonctionnaire de la justice et perçoit son salaire grâce au déblocage d’un fonds spécial par le président du tribunal, contrairement aux fonctionnaires de l’éducation et de la santé, sans salaire depuis novembre.

« Il y a de la récession dans le monde entier mais ici c’est le résultat du vol et de la corruption », déclare Celia, 71 ans, qui se dit « indignée » et « maintenant honteuse d’être Brésilienne ».

... http://www.anti-k.org/2016/12/28/a-rio- ... -un-repas/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 05 Jan 2017, 14:05

Brésil : Répression anti-syndicale à l’université de Sao Paulo

Au Brésil, le président de la plus grande université du pays, l’Université de São Paulo (USP) poursuit une vague d’atteintes aux droits du travail dans le cadre de son projet déclaré « d’éliminer le syndicalisme sur le campus ». Les travailleurs et leurs partisans ont déjoué une tentative d’expulsion du syndicat de ses locaux en avril. Maintenant, pendant la période de vacances de décembre, la présidence a obtenu une ordonnance judiciaire pour expulser le syndicat de ses bureaux, police et militaires pouvant prêter main forte si nécessaire. La direction a également congédié les dirigeants syndicaux et mené de nombreuses procédures abusives contre les dirigeants et les militants du SINTUSP.

http://www.secoursrouge.org/Bresil-Repr ... -Sao-Paulo
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede Pïérô » 16 Jan 2017, 21:18

Brésil. «Le PT a fonctionné comme un pourvoyeur de services pour les élites»

Entretien avec Isabel Loureiro conduit par Agenese Marra

«Le PT – Parti des travailleurs – a fonctionné comme un pourvoyeur de services pour les élites.» «Le point faible du lulisme a été de croire en la formule magique de donner aux pauvres sans enlever aux riches», a déclaré à l’hebdomadaire Brecha la philosophe brésilienne Isabel Loureiro, une des coordinatrices du livre Les contradictions du lulisme. A quel point sommes-nous arrivés? (Ed. Boitempo), dans lequel huit professeurs d’université déconstruisent les gouvernements de Lula et de Dilma Rousseff.

... http://alencontre.org/ameriques/amelat/ ... lites.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Brésil

Messagede bipbip » 12 Fév 2017, 14:26

Brésil : Affrontements lors des protestations contre la privatisation de l’eau

Le centre de Rio de Janeiro a été paralysé hier par une manifestation contre le projet gouvernemental de privatiser l’approvisionnement en eau. C’est l’une des nombreuses privatisations prévues par l’État de Rio de Janeiro pour surmonter la crise économique. La manifestation, qui est allé au siège de l’Assemblée législative de l’État où se débattait le projet, a tourné à l’affrontement. Plusieurs personnes ont été blessées et d’autres ont été arrêtées pour vandalisme contre les agences bancaires et mobilier public. La police a utilisé du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc, alors que certains manifestants jetaient des pierres et des cocktails Molotov. Les protestations et les affrontements se propagent pendant plusieurs heures, et les effets des gaz lacrymogènes se sont fait sentir jusque dans l’Assemblée législative.

http://www.secoursrouge.org/Bresil-Affr ... n-de-l-eau
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 10 Mar 2017, 13:02

Brésil: des femmes sans-terres occupent des terres et bâtiments publics dans tout le pays

Ce mercredi 8 mars 2017, près de 200 femmes du Mouvement des Sans-Terres (MST – Movimento dos Trabalhadores Rurais Sem Terra) ont occupé une propriété de 3000 hectares près de Itatiaiuçu, dans la région du Minas Gerais, au Brésil. La propriété appartient à l’ex-milliardaire brésilien Eike Batista, considéré encore récemment comme l’homme le plus riche du Brésil – et l’une des plus grandes fortunes mondiales – et arrêté le mois dernier par la justice pour corruption et blanchiment d’argent. Près de 150 familles sans-terres prévoient de s’installer sur ces terres et de les cultiver. L’occupation a pris place au sein d’une journée d’action organisée par les femmes du Mouvement des Sans-Terres pour le 8 mars.

Au cours de cette même journée, des actions ont été réalisées dans tout le pays par des femmes liées au mouvement des sans-terres et au mouvement indigène: occupations de bâtiments publics, blocages d’usines, de sites industriels ou de routes, etc. Des sièges de la Sécurité Sociale ont été occupés dans plusieurs capitales et dans plus d’une vingtaine de villes contre la Réforme des retraites et les mesures d’austérité prises par l’actuel gouvernement néo-libéral de Michel Temer.

... https://fr.squat.net/2017/03/09/bresil- ... t-le-pays/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 05 Avr 2017, 14:25

Au Brésil, meurtres en série de militants écologistes

Une organisation catholique luttant pour les droits des paysans et la défense de la réforme agraire a recensé 61 meurtres liés à des conflits territoriaux en 2016

Waldomiro Costa Pereira était entre la vie et la mort lorsque cinq hommes, le visage dissimulé par leur casque de moto, ont pénétré dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital général de Parauapebas, dans le nord du Brésil, pour l’achever.

Il était un peu plus de 2 h 30, lundi 20 mars, quand les tueurs à gage ont effectué leur basse besogne filmée presque entièrement par les caméras de surveillance de l’établissement de cette ville agricole. Un crime presque ordinaire. Waldomiro Costa Pereira était un militant de l’écologie et des droits de l’homme, membre de l’un de ces bataillons de Brésiliens en guerre contre la voracité des grands propriétaires terriens, des géants agricoles et des groupes miniers.

Ancien cadre du Mouvement des sans-terre (MST), l’agriculteur activiste, employé de la mairie de Parauapebas, se remettait d’une précédente tentative d’assassinat perpétrée quelques jours plus tôt près de chez lui. « Un crime barbare et inacceptable devenu banal », se désole Danicley Aguiar, militant pour la défense de l’Amazonie au sein de l’association de protection de l’environnement Greenpeace.
« Climat d’impunité »
Selon l’organisation non gouvernementale Global Witness, quelque 207 militants écologistes, défenseurs des droits de l’homme, de la terre ou de la forêt ont été assassinés au Brésil entre 2010 et 2015 : un record mondial. Le Honduras connaît lui aussi une situation critique, avec une centaine de meurtres sur la même période, pour une population vingt-cinq fois moindre.

... http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... IgcCXuH.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 21 Avr 2017, 08:59

Brésil. Le retour sanglant des latifundistes

Soixante et un militants de la lutte paysanne et écologiste ont été tués en 2016 par des milices engagées par les grands propriétaires terriens. Avec le soutien de Temer.

Waldomiro Costa Pereira était un militant des droits humains et de l’écologie, ancien cadre du Mouvement des sans-terre du Brésil (MST). Le 20 mars, il gisait entre la vie et la mort à l’hôpital général de Parauapebas, au nord du pays, victime d’une tentative d’assassinat. Vers 2 h 30 du matin, deux hommes masqués ont pénétré dans sa chambre et l’ont achevé. Comme cela, de sang-froid, sans se soucier des caméras de surveillance qui ont capturé l’essentiel de la scène, rapportera Claire Gatinois, correspondante du Monde. Waldomiro Costa Pereira se battait contre la voracité des grands propriétaires terriens. Presque redevenu banal, son cas nous rappelle, en ce lendemain de 17 avril, que parfois l’histoire piétine, même dans le sang.

Certains anniversaires résonnent comme des alertes toujours vives, jalons d’un temps qui file mais revient sans répit sur ses pas. Les premiers remontent au 17 avril 1996. Ce jour-là, un millier de manifestants pacifistes, paysans du MST pour la plupart, marchaient vers Belem pour défendre leurs droits. Deux bataillons de la police militaire leur bloqueront la route. Et tireront. Vingt et un paysans mourront lors de cette attaque d’une violence saisissante, dont 19 tués sur place, la plupart d’une balle à bout portant. Le leader de la marche, Oziel de Silva, 19 ans, « a été arrêté, menotté et assassiné à coups de crosse de fusil devant ses compagnons », se remémorait, en 2013, Joao Pedro Stedile, membre du MST, dans un article retranscrit par le Comité Amérique latine du Jura.

... http://www.humanite.fr/bresil-le-retour ... tes-634875
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 29 Avr 2017, 18:26

Brésil: appel à la grève générale contre les mesures d’austérité
Les principaux syndicats du Brésil ont appelé vendredi à une grève générale pour protester contre les mesures d’austérité du président conservateur Michel Temer visant à sortir le pays de la pire récession de son histoire.
... http://www.liberation.fr/planete/2017/0 ... te_1565837


Brésil. L’une des plus grosses grèves générales depuis des années
Des artères désertes à Sao Paulo, les liaisons maritimes dans la baie de Rio interrompues et, surtout, l’ensemble du tissu industriel du pays paralysé. C’est ainsi que les travailleurs du public comme du privé ont répondu à la réforme du marché du travail voulu par Temer.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Bres ... des-annees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 03 Mai 2017, 06:49

Grève générale du Brésil

Ce vendredi 28 avril le Brésil entier est descendu dans la rue,
manifester contre les réformes du président non-élu Michel Temer.

Le 28 avril 2017, tout le Brésil est allé dans la rue. La raison première, ou disons plutôt la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, est la dernière réforme des retraites. Le président Michel Temer, qui n’a pas été élu, a décidé que dorénavant, il faudra travailler 40 ans, et prendre sa retraite à 65 ans, pour avoir le plein tarif ; et que ce tarif n’est plus la moyenne de son salaire sur les quelques dernières années de travail, mais la moyenne de toute sa vie. Donc ça compte les stages et les premiers emplois sous-payés. Quand on sait qu’au Brésil les premiers emplois sont rarement bien payés, et surtout très souvent sans contrat, on imagine à quel point cette mesure est drastique.

En tant que travailleur indépendant, la réforme ne me touche pas directement. Mais la grève générale, elle, me touche personnellement. Socialement. Émotionnellement. C’est beau de voir un pays qui était encore sous une dictature militaire jusqu’en 1985 se soulever massivement. À la française. Et ils ont fait mieux que nous, en France on est très critiques, mais aussi très divisés. Au Brésil, ils sont moins bien informés, mais clairement opposés au gouvernement, et très unis. Et bien pour ce qui est de la lutte, ça marche mieux.

... https://mars-infos.org/greve-generale-du-bresil-2332
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 04 Mai 2017, 15:52

Loi travail, retraites, sous-traitance : le gouvernement brésilien passe à l’offensive contre les droits sociaux

Le gouvernement de Michel Temer, au pouvoir depuis la destitution l’été dernier de la présidente Dilma Rousseff, veut faire adopter une série de réformes qui portent atteinte à de nombreux acquis sociaux des travailleurs. La refonte du système des retraites, celui du code du travail – visant à faire primer l’accord d’entreprise sur la loi – et la libéralisation de la sous-traitance suscitent une vive opposition de la part des syndicats et dans la population. Une grève générale d’une ampleur inédite a été très suivie dans tout le pays le 28 avril.

... https://www.bastamag.net/Loi-travail-re ... -passe-a-l
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 05 Mai 2017, 19:45

Brésil : la riposte populaire commence

[Photos] Après la destitution de la présidente Dilma Rousseff, le nouveau président, Michel Temer, a lancé une politique de régression sociale. La grève générale du 28 avril, marquée par des affrontements, a été la première réponse massive à ce défi. Un commentaire par la Coordination anarchiste brésilienne.

Le 28 avril 2017 a été d’une grande importance pour la lutte des classes dans ce pays. La résistance aux politiques d’ajustement fiscal et de suppression des droits (retraites, Code du travail...) s’est faite sentir dans tous les États et dans des milliers de villes brésiliennes. Des arrêts de travail, des piquets de grève, des blocages de routes et d’autoroutes avec des pneus enflammés, des marches unitaires et des affrontements avec les forces de répression ont donné le ton.

Les participantes et les participants : des étudiant.es, des enseignant.es, des travailleuses et des travailleurs du transport routier, du métro, de la métallurgie, de la santé, du nettoyage, des municipalités, de la construction civile, du commerce, des banques, de la poste, mais aussi des indigènes, des travailleurs et travailleuses sans toit ni terre, des habitant.es des quartiers populaires et une série d’autres secteurs à la base de la société.

La grève générale a enregistré une importante participation des secteurs ouvriers dans la région industrielle de l’État de São Paulo, à Curitiba, Manaus et Belo Horizonte. A sa façon, chaque secteur du prolétariat a contribué à semer les graines de la lutte et de l’action directe.

La Brigade militaire à l’action

Cette journée ne s’est pas faite sans affrontements. Les polices militaires de plusieurs États ont agi avec violence, réprimant les initiatives de mobilisation. Cela a été le cas dans l’État de São Paulo, avec l’arrestation de militant.es du Mouvement des travailleurs sans toit (MTST) ; dans l’État de Rio de Janeiro où la répression s’est brutalement abattue sur les manifestant.es en face de l’Assemblée législative et ailleurs dans le centre-ville ; dans l’État de Rio Grande do Sul où la Brigade militaire a dispersé au gaz lacrymogènes les piquets des dépôts de bus et des routes, et où la garde municipale de Porto Alegre a agressé des agent.es de la municipalité qui avaient verrouillé l’entrée de la préfecture.

... http://www.alternativelibertaire.org/?B ... e-commence
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 08 Mai 2017, 16:42

Brésil. 35 millions de personnes qui veulent s’emparer des rues

La grève générale du vendredi 28 avril 2017 constitue sans aucun doute le plus fort «arrêt de travail» de toute l’histoire du Brésil. Et il ne s’est pas agi d’une grève passive où l’on n’aurait fait «que» ne pas travailler. A travers tout le pays, des milliers de mobilisations ont eu lieu dès le soir précédent, avec des blocages de routes et d’autoroutes ainsi que des marches et des manifestations invitant les «indécis» à abandonner le travail dans toutes les villes du pays. Pour la première fois, l’oligarchie brésilienne a reçu une réponse à la hauteur de sa brutale offensive et de ses contre-réformes qui tentent d’imposer la tertiarisation (système sous-traitance) du travail, l’augmentation des années exigées pour obtenir un droit à la retraite et l’annulation des principaux droits syndicaux et démocratiques conquis avant et après la Constitution de 1988. C’est un plan néolibéral qui placerait le Brésil parmi les pays les plus arriérés de la planète et qui le pousserait vers une crise sociale et économique sans issue.

La grève a été une manière de dire que toute expectative de négociations avec un Parlement majoritairement dirigé par les ruralistes, le «lobby de la balle» et par les évangéliques, ne pouvait déboucher que sur une impasse.

Les déclarations de certains dirigeants des principales centrales [syndicales] du pays montrent qu’ils sont d’accord sur le fait qu’une confrontation est en train de se préparer entre l’oligarchie et les travailleurs et que ce n’est que dans la rue qu’une solution pourra être trouvée.

... http://alencontre.org/ameriques/amelat/ ... -rues.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 20 Mai 2017, 17:43

Brésil : Affrontements aux manifestations anti-corruption

Des manifestants ont affronté la police à Rio, dans le cadre de manifestations de masse exigeant la démission du président Temer, après un rapport révélant son implication dans des affaires de corruptions. Les émeutes ont eu lieu dans le centre de Rio de Janeiro, où la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les manifestants, qui les ont répondu avec des jets de pierres. Au moins une personne a été blessée. Des milliers de personnes sont également descendues dans les rues à São Paulo, à Brasilia et dans d’autres villes encore.

https://secoursrouge.org/Bresil-Affront ... corruption
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 26 Mai 2017, 11:16

Brésil : le président accusé de corruption, la rue demande de nouvelles élections
Cela fait à peine plus d’un an que la Câmara brésilienne, la chambre basse du Parlement, a voté la destitution de l’ancienne présidente élue, du parti des travailleurs (PT), Dilma Roussef. Aujourd’hui, c’est le président intérimaire, Michel Temer, qui est sur un siège éjectable.
Issu d’un parti de droite (PMDB) et ancien vice-président de Roussef, il a pris la place de président, sans élection, après le coup d’État parlementaire, orchestré par la droite et l’extrême droite en 2016. De nouvelles révélations divulguées ce 17 mai mettent aujourd’hui directement en cause Michel Temer dans l’immense scandale de corruption qui ébranle le pays. Il pourrait même être accusé d’obstruction à la justice.
... https://www.bastamag.net/Bresil-le-pres ... -elections


Brésil : Deux ministères incendiés par les manifestants, l’armée déployée
Quelque 150.000 manifestants ont défilé pour réclamer la destitution du Président Temer, visé par une opération anti-corruption et la tenue d’une élection présidentielle anticipée. Ces manifestations ont débouché sur des affrontements avec les forces de l’ordre. Les autorités brésiliennes ont dû évacuer les employés des bâtiments du ministère de l’Agriculture, dans la capitale Brasilia, que les manifestants ont incendiés.
Ensuite, tous les ministères de la ville ont été évacués. Des troupes ont été déployées sur place afin de stopper les manifestants et protéger les bâtiments. Après le ministère de l’Agriculture, c’est celui des Finances qui a été visé par les manifestants : le bâtiment a été également incendié. Le ministère de la Planification a également été attaqué, et ses vitres ont été brisées. La police militaire, y compris la police montée, est intervenue contre les manifestants. ​Les organisateurs de la manifestation accusent la police d’avoir utilisé des armes à feu et font état d’un mort à la suite de tirs. Il y a en tout cas des dizaines de blessés. Le président Temer a ordonné mercredi à l’armée de protéger les bâtiments gouvernementaux de Brasilia.
video https://secoursrouge.org/Bresil-Deux-mi ... e-deployee
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Brésil

Messagede bipbip » 04 Juin 2017, 12:36

Brésil : dix paysans sans terre tués par la police

Ce 28 mai, plus de 100 000 personnes se sont retrouvées sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, pour demander la démission du président intérimaire Michel Temer et de nouvelles élections directes (Diretas já !). Des figures phares de la musique populaire brésilienne comme Caetano Veloso, Milton Nascimento, Mart’nalia, le rappeur Mano Brown ou encore des jeunes musiciens comme Maria Gadu et Criolo, y ont donné un concert engagé - une allusion claire au mouvement de la fin de la dictature militaire des années 1980.

Le 24 mai, des manifestations similaires se sont déroulées à Brasília, rassemblant 150 000 personnes, malgré une répression brutale qui a fait une cinquantaine de blessés. Le président Temer a même édicté un décret spécial pour que l’armée se déploie pour protéger les ministères. Ce même jour, la police militaire brésilienne a tué dix personnes dans l’État du Para, au nord du Brésil, lors d’une opération d’expulsion des travailleurs sans terre. Ce drame rappelle le massacre d’Eldorado dos Carajàs en 1996, quand 19 paysans sans terre ont été assassinés par la police lors d’une manifestation.

... https://www.bastamag.net/Bresil-dix-pay ... -la-police
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23143
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 4 invités